MAROC PAYS QUI M'A VU NAITRE PAR SOLY ANIDJAR
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

MAROC PAYS QUI M'A VU NAITRE PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Le Deal du moment : -62%
DODO Oreiller Grand luxe Quallofil Allerban ...
Voir le deal
14.99 €

 

 SALIM HILALI

Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeJeu 5 Oct 2006 - 7:39

Avant de commencer a vous raconter sur ce grand chanteur , il y a sur ce forum 2 personnes qui etaient ses voisins, Emeraude, et elle vous racontera, et Maurice Wknine, il y a aussi Adriendan, qui a une collections de photos qu'il a lui meme filme, ils vous raconteront........Salim Hilali est né à Bône (Annaba) en Algérie le 30 juillet 1920, d'une modeste famille de boulangers Juifs, originaire de Souk Ahras. berceau d'une des plus grandes tribus Chaouia, les Hilali. Très jeune, il quitte ses parents et débarque à Marseille en mars 1934 d'un bateau "moutonnier". Il "monte" à Paris pour l'Exposition universelle de 1937. Il y commence une carrière de chanteur espagnol. C'est sa rencontre avec les chanteurs Bachtarzi Mahieddine et Mohamed Elkamal qui marquera le début d'une carrière fabuleuse de chanteur oriental. En 1938, il fait la tournée des capitales européennes avec la troupe de Mahieddine et, la même année, il se produit dans un spectacle grandiose dans le plus grand cinéma de Marseille, place du Théâtre. Il ne tarde pas à "monter en flèche". Malgré son amour pour le chant espagnol il est resté très attaché à la musique algérienne et il détiendra le record de la vente des disques en Afrique du Nord.

En 1940 il fut sauvé des camps de concentration grâce à l intervention de Si Kaddour Benghabrit, recteur de la Mosquée de Paris, qui lui délivre une attestation de conversion à l'islam au nom de son père et qui pour corroborer cela, fait graver le nom de son père sur une tombe abandonnée du cimetière musulman de Bobigny. De plus il le fait engager au café de la Mosquée de Paris où il s'est produit régulièrement avec des artistes aussi importants qu'Ali Sriti et Ibrahim Salah. En 1947, il crée un cabaret "Ismaïlia Folies" dans l'hôtel particulier de Ferdinand de Lesseps, avenue Montaigne à Paris. En 1948, il en crée un second, "Le Sérail", rue du Colisée.

En 1949, au sommet de sa carrière, il choisit de vivre au Maroc où il est, comme partout, reçu dans les grandes familles. Il installe à Casablanca un des plus somptueux cabarets du monde, "Le Coq d'Or" avec six salons décorés de draperies tissées d'or et de meubles Louis XV authentiques. A cette époque il est souvent allé à Tunis pour engager des artistes chanteurs et musiciens, entre autres "la grande dame" de la chanson tunisienne, Chafia Rochdi, à laquelle il vouait une admiration sans bornes.

En 1965, il se retire à Cannes dans une magnifique villa où il vit entouré d'oeuvres d'art et de bibelots rares. La passion de la chanson ne l'ayant jamais quitté, le voilà en 1970 qui entreprend une deuxième carrière, cette fois en français, avec une musique qui reste néanmoins très influencée par la musique arabe. C'est la première fois qu'un chanteur oriental tente de faire carrière en Europe en y apportant ce qu'il y a de mieux dans la musique arabe, le rythme et le raffinement de la mélodie. La parution d'un disque chez Polydor en 1970 fut suivie par un grand gala dans une salle inhabituelle pour la musique de variétés: "la salle Pleyel", réservée d'ordinaire aux divas et autres grands interprètes de musique classique. La salle était comble le soir de cette première internationale mais le public habituel de Salim, qui lui faisait fête, le tira insensiblement vers ses grands succès de la musique arabe.Le lendemain, la presse unanime ne tarissait pas d'éloges sur la nouvelle étoile que le monde occidental venait de découvrir. Les radios et la télévision firent le siège de l'artiste pour obtenir une interview ou pour l'intégrer dans leurs grandes émissions. Salim fut terrorisé par cet assaut médiatique qui dérangeait la retraite dorée qu'il s'était construite dans sa grande villa de Cannes

Fuyant la vie trépidante qui risquait de devenir la sienne, il préféra retrouver sa vie paisible et tranquille, ne donnant accès à personne dans sa vie privée et ne prenant de "bain de foule" que de temps à autre, selon son bon plaisir et non par obligation professionnelle. Il indemnisa totalement la compagnie de disques pour les frais engagés et reprit sa liberté .

Il avait consacré près de quarante ans à la musique maghrébine qu'il avait servie avec tout son talent, suscitant des vocations et une multitude d'imitateurs qui ne se cachaient pas pour lui emprunter un style qui a marqué toute une génération ou puiser allègrement dans son répertoire. Bien des artistes, dont Enrico Macias, n'ont fait que suivre une voie toute tracée. Depuis les années 70, il n'a jamais cessé d'enregistrer des chansons, dépensant des sommes colossales pour monter d'abord un studio à Cannes et ensuite un autre à Paris, pour son plaisir personnel. Il y passait des nuits entières et y conviait les meilleurs musiciens arabes et espagnols. Mieux encore, le "métier" aidant, sa voix et son art se sont affirmés, apportant à son interprétation une souplesse et une sûreté infinies et faisant de lui un artiste inégalable.

En dehors de ses activités d'antiquaire, où il a montré un goût sûr et délicat, il n'a jamais refusé de faire des galas sur la Côte d'Azur, à Paris, au Maroc, à Montréal. Sa spécialité était l'animation des mariages des grandes familles du monde arabe: le roi du Maroc qui avait pour lui la plus grande admiration l'a convié au mariage de sa fille aînée, lui faisant un pont d'or. Pour cerner ce personnage hors du commun, je vous invite à vous reporter à ce que dit de lui un journaliste canadien, Nighthawk, de la Gazette de Montréal, qui a assisté au spectacle que Salim a donné en novembre 75 à Montréal, Place des Arts, devant mille huit cents personnes: "Ses chansons sont presque toutes arabes, avec une touche de modernisme, dans le style qui a donné naissance au flamenco. Salim Hilali est énergique, dynamique, plein de charme et il établit une relation très intime avec son public, à la façon de Manitas de Plata. Il entre en discussion avec un spectateur, tourne un compliment à une dame au milieu d'une chanson. Il s'arrête pile dans une chanson triste et s'embarque sur un solo de darboukha qui fait naître des battements de mains dans le public, dans une frénétique accélération de rythme. Il s'investit totalement dans son chant, se donne dans la joie avec des caprices d'enfant gâté. Il vocalise sur chaque syllabe et les variations se succèdent en une arabesque fleurie dans une orgie de couleurs.D'une chanson française assez pauvre quant au texte, il a su faire un kaléidoscope de sons d'une durée de quinze minutes. Il connaît à la perfection tous les secrets du chant oriental".

Voici donc, pour finir de retracer cette carrière éblouissante, un dernier album consacré à "Salim Hilali au Maroc". pays où il a résidé pendant plus de dix ans. Il y est présenté les oeuvres typiquement marocaines qu'il interprétait régulièrement au "Coq d'Or" et dans ses galas au Maroc et à l'étranger.


SALIM HILALI Soly_s10


Dernière édition par le Mar 22 Mai 2007 - 9:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeJeu 5 Oct 2006 - 7:47

Journal:

http://www.albayane.ma/Detail.asp?article_id=47265
La mémoire de Casablanca a retenu le chanteur feu Salim Hilali (7/5/2005)


Bien avant son décès survenu la semaine dernière à Cannes à l'âge de 80 ans, l'éclat du chanteur algérien Salim Hilali, de confession juive, s'est éclipsé. Naguère, il avait, pourtant, porté aux nues ses incalculables fans, accrocs de la musique orientale. Notamment à Casablanca où il s'était installé...
S'il est aujourd'hui, trop tard pour tenir rigueur à ceux qu'il avait enchantés, de l'avoir délaissé quand il en avait le plus besoin, les indélébiles traces qu'il a laissées dans la musique orientale, l'immortalisent et nous absolvent de cette incartade. Maintenant qu'il n'est plus parmi nous, remémorons-nous de ce qu'il était et de ce qu'il a fait de son vivant.
Ce natif de Bône (Annaba) en Algérie le 30 juillet 1920, finit par jeter l'ancre à Marseille où il débute sa carrière en puisant dans les répertoires espagnols. Mais sa vocation première fait vite de renaître de ses cendres. Pour lui, il n'y a de vrai que la musique qui attise ses sens et enflamme son inspiration. Et elle est algérienne comme l'est son origine. C'est d'ailleurs, ce retour aux sources qui fut à lorigine de son succès en Afrique du Nord.
L'Algérien atterrit à Casablanca à lâge d'or de la chanson marocaine. L'époque à jamais révolue, où Hajja Hamdaouya, Chafia Rochdi, Omar Tantaoui, Latifa Amal et Saddika, que le défunt a formés, régnaient en maîtres sur la scène artistique.
Salim, lui, trônait sur «Le coq d¹or», pour lors, à son apogée. A l'époque, non seulement, il orchestrait de main de maître le music-hall oriental de l'ancienne médina, mais brillait de mille feux dans le domaine de la chanson qu'il a revisitée et marquée d'une pierre blanche.
Son riche répertoire est des plus repris et fredonné. Ses tubes « Kaftanank Mahloul Ya Lala», Les» Mine Al Barah Wa Lyoume «, « Al Aïn Zarga «, « Mounira Ya Mounira «, entre autres, ont fait rêver plus d'uns, ont pimenté veillées et autres cérémonies de mariage à la traditionnelle. Aujourd'hui encore, il y en a qui ne jurent que par ces paroles, la chanson moderne étant incapable de remplacer les virtuoses qui se sont tus. Belles qu'elles sont, la nouvelle génération, quant à elle, en mal d'ambiance festive, les chantonnent. Mais elle ignore jusqu¹au nom de celui qui les avait conçues.
Le rescapé des camps de concentration «grâce à l intervention, en 1940, de Si Kaddour Benghabrit, recteur de la Mosquée de Paris», n¹a, malheureusement, pas échappé à la fin de sa vie, à l'exclusion et à la marginalisation. Lot des artistes de sa trempe. Mais la mémoire finit toujours par restituer aux grands leur dû.
Saâdia Alaoui


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeJeu 5 Oct 2006 - 7:51

Mort d'un grand de la chanson populaire marocaine, Salim Halali, sauvé des chambres à gaz par la mosquée de Paris

Décédé dans l'anonymat à l'âge de 80 ans : La chanson populaire en deuil, Salim Halali n'est plus
Le Matin du Sahara 03.07.2005 | 16h39

Salim Halali, auteur et interprète des célèbres chansons " Mahani Zine Ya Laamar ", " Mine Al Barah Wa Lyoum ", " Al Aïn Zarga ", " Mounira ya Mounira " et bien d'autres succès est décédé la semaine dernière, dans le plus grand anonymat, à Cannes à l'âge de 80 ans. Salim Halali qui est de la même génération que l'autre célèbre chanteur marocain de confession juive, Samy Al Maghribi, auteur du grand tube " Kaftanak Mahloul Ya Lalla " a passé une bonne partie de sa vie à Casablanca où il dirigeait " Le coq d'or ", un fameux music-hall oriental de l'ancienne médina et qui attirait de nombreux touristes à l'époque. "Le Coq d'Or" avec six salons décorés de draperies tissées d'or et de meubles Louis XV authentiques était l'un des plus somptueux cabarets du monde en ces temps.


De chanteurs et de musiciens qui ont été formé " l'école " Salim Halali ont tous rejoint la RTM au début de l'indépendance et ont constitué la base de son orchestre et de son animation musicale Ainsi de grands artistes marocains, comme Hajja Hamdaouya, Omar Tantaoui et Latifa Amal ont été soutenus à leurs débuts par Salim Hilali dont les chansons font partie aujourd'hui du répertoire de la chanson populaire marocaine. Elles sont reprises et exécutées pratiquement dans toutes les fêtes familiales sans que les jeunes qui les fredonnent ne sachent qu'elles sont l'œuvre d'un homme qui a servi la musique marocaine avec tant de talent et de perfection.
Chanteur, compositeurs et grand virtuose de la " derbouka ", d'ailleurs cet instrument qui se trouve à Casablanca chez l'un de ses amis, en l'occurrence le photographe Mohamed Maradji qui le conserve jalousement.
Rappelons, pour l'histoire que Salim Halai qui vivait à Paris fut sauvé 1940 des camps de concentration, sur instruction royale, grâce à l'intervention de M. Kaddour Benghabrit, recteur de la Mosquée de Paris, qui lui a délivre une attestation de conversion à l'islam. De plus il le fait engager au café de la Mosquée de Paris où il s'est produit régulièrement avec des artistes aussi importants qu'Ali Sriti et Ibrahim Salah qui vit actuellement au Maroc.
En 1965, Salim se retire à Cannes dans une magnifique villa où il a vécu entouré d'oeuvres d'art et de bibelots rares.

Le journaliste canadien, Nighthawk, de la Gazette de Montréal, qui a assisté au spectacle que Salim a donné en novembre 75 à Montréal, Place des Arts, devant mille huit cents personnes a bien cerné le personnage et a écrit :"Ses chansons sont presque toutes arabes, avec une touche de modernisme, dans le style qui a donné naissance au flamenco. (...) Salim Hilali est énergique, dynamique, plein de charme et il établit une relation très intime avec son public, à la façon de Manitas de Plata.

Il entre en discussion avec un spectateur, tourne un compliment à une dame au milieu d'une chanson. Il s'arrête pile dans une chanson triste et s'embarque sur un solo de darbouka qui fait naître des battements de mains dans le public, dans une frénétique accélération de rythme. Il s'investit totalement dans son chant, se donne dans la joie avec des caprices d'enfant gâté". Salim Halai est mort, mais son œuvre marquera à jamais le paysage artistique marocain.

Son dernier album "Salim Halali au Maroc" regroupe toutes les oeuvres majeures typiquement marocaines qu'il interprétait régulièrement au "Coq d'Or" et dans ses galas au Maroc et à l'étranger.

Laidi Parjou | LE MATIN


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeJeu 5 Oct 2006 - 7:57

lisez comment notre grand Salim a ete sauve d'une mort sure:

Il s'agit de la protection qu' a accordé un imam algerien a son compatriote juif persecuté par les nazis Salim Hilali qui deviendra par la suite un chanteur trés connu. En matiére de tolerance nous les arabes maghrebins on n'a de leçon a recevoir de personne et en voici une preuve:

"En 1940 il fut sauvé (il s'agit de Salim Hilali) des camps de concentration grâce à l intervention de Si Kaddour Benghabrit, recteur de la Mosquée de Paris, qui lui délivre une attestation de conversion à l'islam au nom de son père et qui pour corroborer cela, fait graver le nom de son père sur une tombe abandonnée du cimetière musulman de Bobigny. De plus il le fait engager au café de la Mosquée de Paris où il s'est produit régulièrement avec des artistes aussi importants qu'Ali Sriti et Ibrahim Salah. En 1947, il crée un cabaret "Ismaïlia Folies" dans l'hôtel particulier de Ferdinand de Lesseps, avenue Montaigne à Paris. En 1948, il en crée un second, "Le Sérail", rue du Colisée.
En 1949, au sommet de sa carrière, il choisit de vivre au Maroc où il est, comme partout, reçu dans les grandes familles. Il installe à Casablanca un des plus somptueux cabarets du monde, "Le Coq d'Or" avec six salons décorés de draperies tissées d'or et de meubles Louis XV authentiques. A cette époque il est souvent allé à Tunis pour engager des artistes chanteurs et musiciens, entre autres "la grande dame" de la chanson tunisienne, Chafia Rochdi, à laquelle il vouait une admiration sans bornes."


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeJeu 5 Oct 2006 - 23:26

cette photo fait parti de la grande collection de Adriendan
annees 50 Salim Hallali au milieu de la photo

SALIM HILALI Nb1vs1


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
Emeraude
Medaille d'Or
Emeraude

Nombre de messages : 1042
Age : 78
Date d'inscription : 18/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeMer 25 Oct 2006 - 18:55

J'ai eu le privilege d'avoir connu Salim Hallali.

Comme j'habitais a une porte du Coq d'Or, a la rue du Consulat d'Angleterre, il etait un ami de ma famille.
Je rentrais et sortais chez lui comme si j'etais chez moi.
Sa mere Mme Halali etait une dame tres douce.
J'ai aussi connu sa soeur Mounera et son frere (je ne me souviens pas du nom) ainsi que son compagnon Pierre, un francais blond et tres grande de taille.

Mr Salim, comme nous l'appelont , a vecu une grande partie de sa vie au Maroc, qu'il aimait beaucoup et a apporte de la musique Algerienne et Tunisienne avec lui.
Il y avait une confusion quand a sa religion ;
il etait Juif mais, quand il etait avec les Musulmans alors il se comportait comme eux et la meme chose avec les Francais.

Il avait un coeur d'or:
Je me rapelle qu'un jour, Salim avais rassemble tous les enfants de la rue et des environs, une centaine ou plus, et a leur a distribue des friandises de toutes sortes et un "rial" (argent) tout neuf a chaque enfant.

Un Kipour, je crois 1952 ou 53, il a meme fait la Synagogue au Coq d'Or et au lieu de ses mouwals Andalous de tous les soirs, on entendait les prieres...

Tous les soirs, je faisais mes devoirs avec la musique de Salim Hallali au
background...alors comment ne pas etre MOULOU3A?? lol


Un "mauvais" souvenir:

Une fois, je rentrais au Coq d'Or par les cuisines, alors 2 cuisiners voulaient me jouer un tour:
Alors que deux gars m'attrapaient par les pieds et les mains, le troisieme "aiguisait" un grand couteau...
Moi je criais et pleurais, alors ils m'ont lachee en riant... Je couru chez moi en hurlant...
Salim etait furieux contre ses cuisiniers, il leur a fait une de ces scenes, et leur a passe un savon...qu'ils n'ont plus jamais rigole comme ca.

Le pauvre Salim ne sachant plus ou se mettre, m'envoya a la maison
avec une grande boite de "lokum"...que je goutais pour la premiere fois!

Je me souviens d'un vendredi, Salim assis dans son jardin autour d'une table avec des amis, et soudain il se leve, s'accoude a un arbre et commenca doucement a fredonner la chanson
" YALLI FIK DEMMOU3, BKI M3AYA"...avec des larmes coulant
sur les joues.

Voila mon petit temoignage sur Salim Hallali que je n'ais jamais revu depuis que nous avons quitte le Maroc en 1954...

QUE TON AME REPOSE EN PAIX, MR SALIM!


Dernière édition par le Jeu 26 Oct 2006 - 16:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://members.ebay.com/ws/eBayISAPI.dll?ViewUserPage&us
kaky
Medaille d'Or
kaky

Nombre de messages : 1392
Age : 77
Date d'inscription : 23/10/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeMer 25 Oct 2006 - 19:42

...TRES CHERE EMEURAUDE...TON TEMOIGNAGE SUR LE GRAND SALIM EST PASSIONNANT...OUI C ETAIT SANS CONTESTE UN GRAND ARTISTE PEUT ETRE MEME LE PLUS GRAND QUE LA MAROC EST CONNU ENTRE LES ANNEES 50 ET 60...QUAND A SA RELIGION...IL NE PEUT Y AVOIR A MON HUMBLE AVIS AUCUNE CONFUSION...A ECOUTER LES PAROLES DE SES CHANSONS ON COMPREND AISEMENT QU IL TOUCHAIT A L UNIVERSEL...AMITIES...KAKI... 555
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeVen 27 Oct 2006 - 0:29

Listes




SALIM HILALI Play
Salim 01


SALIM HILALI Play
Salim 02


SALIM HILALI Play
Salim 03


SALIM HILALI Play
Salim 04


SALIM HILALI Play
Salim 05


SALIM HILALI Play
Salim 06


SALIM HILALI Play
Salim 07


SALIM HILALI Play
Salim 08


SALIM HILALI Play
Salim 09


SALIM HILALI Play
Salim 10


SALIM HILALI Play
Salim 11

http://marocaudio.com/index.php?p=Pop%2FSalim%20El%20Halali


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
kaky
Medaille d'Or
kaky

Nombre de messages : 1392
Age : 77
Date d'inscription : 23/10/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeMer 22 Nov 2006 - 19:47

...ma tres chere miss soly...hier soir j ecoutais une emission radiophonique sur une nouvelle station casablancaise qui s appelle "casa fm"...l emission s'i,titule "al-wassit"(l intermediare)et elle traite de problemes sociaux(enfants parents...problemes conjuguaux...etc...)mais la n est pas le but de mon message...ce qui a attirer mon attention et fais vraiment plaisir (pour maroc mon amour)c est que l emission est animer par un jeune precheur qui s appelle "hassan ait belaid" ...tolerant...courtois et a la page...mais ce qui encore une fois m a interpeller c est que pendant toute son emission qui dure de 22 h a minuit il a programmer 2 chansons seulement en intermede et bien miss soly la premiere chanson c etait notre grand salim"hbibi dyali" et la deuxieme chanson c etait "alabnates"de monsieur samy al maghribi...l emission est tres suivie et reçois beaucoup d appels...je trouve que c est un tres bon signe de tolerance par les temps qui courent...alors vive maroc-amitiés-maroc-mon amour...kaki...
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeMer 29 Nov 2006 - 22:58

"dr Hassan Ait Belaid", je vous remercie pour votre tolerance et pour votre gentillesse, j'espere qu'un jour nous vous aurons sur ce forum de l'amitie entre marocains du monde entier, Kaki m'a longuement parle de vous, continuez mon cher , felicitations pour votre emission "radio Casa"


bisous Soly


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
kaky
Medaille d'Or
kaky

Nombre de messages : 1392
Age : 77
Date d'inscription : 23/10/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeMer 10 Jan 2007 - 17:17

...salam chere miss soly...hier soir en ecoutant l emission de notre ami"dr.ait belaid et son co-animateur said oumri j ai constater qu il font de notre cher salim lahlali la programmation musicale prioritaire...car les textes de ses chansons correspondent souvent aux sujets traités...amitiés...kaki...
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
Soly Anidjar

Nombre de messages : 42527
Age : 69
Date d'inscription : 13/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeMar 22 Mai 2007 - 9:49

Bientot 2 ans sans toi Salim, YE ZIKHRO BAROUKH AMEN
PAIX A SON AME.
Salim Halali a passé une bonne partie de sa vie à Casablanca où il dirigeait " Le coq d'or ", le fameux music-hall oriental de l'ancienne médina et qui attirait de nombreux touristes à l'époque. "Le Coq d'Or" avec six salons décorés de draperies tissées d'or et de meubles Louis XV authentiques était l'un des plus somptueux cabarets du monde dans les annees 50-60. Ses chansons font partie aujourd'hui du répertoire de la chanson populaire marocaine, je les ecoute dans les hennas et mariages, en Israel et partout ou il y a des marocains de notre generation.


SALIM HILALI Soly_s10
Revenir en haut Aller en bas
https://solyanidjar.superforum.fr
albertabraham



Nombre de messages : 1
Date d'inscription : 14/01/2007

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeVen 1 Juin 2007 - 17:32

Bonjour Soly

Mille Merci pour ton initiative de raviver les liens des juifs marocains exilés à travers le monde et de les maintenir vivants.

J'ai lu avec beaucoup d'intérêt la biographie de salim hillali. en écoutant ses chansons, c'est tout le film des souvenirs de ma jeunesse à Marrakech qui a defilé devant mes yeux.

J'ai un grand service à vous demander si possible, est ce que vous savez où peut on se procurer les paroles de ses chansons ? qui les vends ?

malheureusement, comme tous les artistes marocains, salim, samy, pour ne citer que ceux là,
je ne comprend pas pourquoi il ne mettent jamais les paroles dans les pochettes de leurs disques. car le plus souvent, pour un marocain, il y a des mots algériens, ou tunisiens, que l'on ne comprend pas toujours .

Donc si vous avez une solution peut être ? j'attends avec plaisir votre réponse

en vous remerciant et souhaitant un shabbat shalom ou mevorakh.
et mes sincères salutations
albert abraham abitbol
Paris
Revenir en haut Aller en bas
Moris Dadon
Medaille d'Or
Moris Dadon

Nombre de messages : 1780
Age : 75
Date d'inscription : 25/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: CULTURE ET ART MAROCAIN :: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeJeu 30 Aoû 2007 - 22:02

CHER ALBERT,

HEUREUX DE VOUS CONNAITRE A TRAVERS CE FORUM.

JE CROIS QUE JE PEUX VOUR AIDER AVEC LES TEXTES DES CHANSONS DE SALIM ......MAIS A CONDITION SI VOUS LISEZ L'HEBREU?

VOUS AVEZ TOUT SUR MON PROFIL

MAURICE DADON
Revenir en haut Aller en bas
lobbotim
Invité



SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeVen 19 Oct 2007 - 16:01

Puis je avoir des enregistrements de notre grand Salim , audio et vidéo si possible
Revenir en haut Aller en bas
Moris Dadon
Medaille d'Or
Moris Dadon

Nombre de messages : 1780
Age : 75
Date d'inscription : 25/07/2006

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: SVP ECRIVEZ SUR LA RELEVANTE RUBRIQUE   SALIM HILALI Icon_minitimeMer 24 Oct 2007 - 16:58

SOLY

STP.......PASSE CES MSGS SUR LA RELEVANTE RUBRIQUE DE SALIM

IL Y'A 3 RUBRIQUES OUVERTES......C'ES UN PEU TROP

MERCI
Revenir en haut Aller en bas
maghribya
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
maghribya

Nombre de messages : 113
Age : 64
Date d'inscription : 01/03/2008

SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitimeSam 22 Nov 2008 - 20:50

Un istikhbar Algérien, des paysages magnifiques, un
drapeau Marocain, et Salim


https://www.youtube.com/watch?v=Lffrc6Ak5V8

maghribya
Revenir en haut Aller en bas
k.bena
Invité



SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Pourquoi s'est-il reclus pour finir sa vie ?   SALIM HILALI Icon_minitimeVen 4 Déc 2009 - 4:55

Bonjour,
pourquoi s'est-il reclus pour finir sa vie ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




SALIM HILALI Empty
MessageSujet: Re: SALIM HILALI   SALIM HILALI Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
SALIM HILALI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAROC PAYS QUI M'A VU NAITRE PAR SOLY ANIDJAR :: CULTURE, TRADITIONS, ART :: CULTURE ET ART MAROCAIN-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit