HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   Dim 28 Jan 2007 - 13:36

Evènements du samedi 20 août 1955 à El Jadida


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   Dim 28 Jan 2007 - 13:43

20 août 1955
Commémoration de l’anniversaire de la déposition du Sultan. Divers incidents ont été déclenchés à Oued Zem, Khouribga, Eljadida et Khemisset
:: mai 1934
Manifestation à Fès en soutien à Sa Majesté le Sultan Mohammed Ben Youssef, en chemin pour faire la prière du vendredi.
:: 14 janvier 1943
Conférence d'Anfa réunissant Winston Churchill, Roosevelt, de Gaulle et Giraud.
:: 11 janvier 1944
Présentation du Manifeste de l'Indépendance.

:: 10 avril 1947
Le discours de Tanger
:: 20 août 1953
Exil de Sa Majesté le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef et de la Famille Royale
:: 11 septembre1953
Le Martyr Allal Ben Abdellah tente d’assassiner Ben Arafa
:: 15 septembre 1953
Arrestation de 14 personnalités du Parti Istiqlal
:: 24 décembre 1953
Explosion d'une bombe au Marché Central de Casablanca
:: 21 janvier 1954
Rassemblement à Tétouan de représentants de toutes les régions de la zone califale pour condamner la déposition de Sidi Mohammed Ben Youssef
:: 20 février 1954
Attentat contre Thami El-Glaoui dans la mosquée de Koutoubia à Marrakech
:: 24 mai 1954
Attentat contre le Résident Général le général Guillaume
:: 18 juin 1954
Mohammed Zerktouni avale une capsule de cyanure, pour éviter de révéler à la police des secrets sur les cellules de la résistance
:: 30 juin 1954
Assassinat du directeur du journal « La Vigie », le Dr. Emile Eyraud
:: 14 juillet 1955
Explosion d’une bombe au quartier Mers-Sultan à Casablanca
:: 21-30 juillet 1955
Manifestations et incidents à Marrakech et Moulay Idriss Zerhoun
:: 20 août 1955
Commémoration de l’anniversaire de la déposition du Sultan. Divers incidents ont été déclenchés à Oued Zem, Khouribga, Eljadida et Khemisset
:: 23 août 1955
Rencontre franco-marocaine à Aix-les Bains au cours de laquelle il a été décidé de déposer ben Arafa, de former un conseil de tutelle et d'accélérer la formation d'un gouvernement marocain représentatif de toutes les appartenances politiques
:: 31 août 1955
Remplacement du Général Grandval par le Général Boyer de Latour
:: 1er octobre 1955
Départ de ben Arafa pour Tanger
:: 26 octobre 1955
El-Glaoui reconnaît la légitimité du Sultan Mohammed Ben Youssef
:: 10 novembre 1955
SM Mohammed V s'entretient à Saint-Germain avec le Résident Général au Maroc, M Dubois, sur la possibilité d'ouvrir des négociations entre la France et le Maroc
:: 12 novembre 1955
El-Glaoui implore le pardon de Sa Majesté Mohammed V
:: 16 novembre 1955
Retour d'Exil de Sa Majesté le Sultan Sidi Mohammed Ben Youssef et de la Famille Royale
:: 18 novembre 1955
Discours du Trône et célébration de l'Indépendance
:: 02 mars 1956
Déclaration de l'Indépendance du Maroc
:: 7 avril 1956
L'Espagne reconnaît l’Indépendance du Maroc.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Raquel
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 112
Age : 61
Date d'inscription : 26/07/2006

MessageSujet: Yo naci dos dias despues de estos eventos   Ven 9 Mar 2007 - 18:37

Hola Soly como estas?

Leyendo esto me di cuenta que yo naci dos dias despues de estos eventos el 22 de Agosto del 1955, mi padre no pudo conocerme hasta un mes despues a Casablanca ( donde naci) porque estaba todo revuelto, habian muchos problemas politicos y el telegrama que le enviaron tardo muchisimo en llegar.

Despues de esto me llevaron a Larache que es de donde era mi familia.


Raquel
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   Jeu 5 Avr 2007 - 22:43

ould-kabla




Age: 68
Inscrit le: 13 Nov 2006
Messages: 111
Localisation: né à Mazagan - vit à Montréal


Sujet: MAZAGAN - EL-JADIDA, photos - messages Aujourd’hui à 22:28

--------------------------------------------------------------------------------

LE TRAGIQUE 20 AOUT 1955 à MAZAGAN..

OUI, il n'existe pas de manifestation PROPRE, juste un bel effet de NATIONALISME, grâce
à ce mot la population est prête à faire n'importe quoi pour RENDRE LE PAYS MEILLEUR
et c'est NORMALE.

Cependant, profitant de ces évènements, des INSTIGATEURS, des MENEURS, DES
GENS DU BLED, ÉTRANGERS A LA VILLE ET NOTAMMENT DES ESTIVANTS QUI
AVAIENT L'HABITUDE DE PASSER LE MOIS D'AOUT A MAZAGAN, ONT PILLÉS
ET MIS LE FEU AUX MAISONS DES JUIFS, AU QUARTIER MERCHANE, AU BD,
LACHÈZE, À DERB BEN DRISS, AU QUARTIER DE RJILA ET NATURELLEMENT
AU MELLAH.

Certains quartiers ont étés épargnés? Le quartier '' LE PLATEAU '' ET LES
QUARTIERS EUROPEENS ? (parce-que, ils étaient bien protégés)
ON POUVAIT FAIRE CELA POUR TOUTE LA VILLE, mais alors, faire la ''CASSE''
et les ''INCENDIES''...OÛ !!
Pour faire une omelette, il faut casser des oeufs, et depuis que le monde , est monde
les oeufs sont toujours..........!!!!

Une personne ayant un esprit logique ne peut franchement dire que les Musulmans
D'EL-JADIDA, n'ont pas souffert, aussi, les jours suivants, les notables de la ville
étaient tous désolés, les Khatib, Haj Omar, Lemseffer, Si Slimane Laraki, Boujibar.....
C'EST REGRETTABLE ET BIEN TRISTE, mais c'était pour la cause.

BILAN : 2 MORTS - 60 BLESSÉS - DES INCENDIES - DES PORTES ET DES
FENÊTRES VANDALISÉS, ET UNE ENORME PEUR.

20 AOUT 1955 + MARS 1956 (INDEPENDANCE DU MAROC) - LES JUIFS QUITTENT
LE MAROC ET C'ETAIT PROFITABLE POUR BEAUCOUP, QUI SONT PARTOUT
DANS LE MONDE AVEC DE BONNES SITUATIONS.

L'Organisation Sioniste KADIMA n'a rien avoir avec ces événements, elle a simplement
activée les départs.

Par ailleurs, la juste cause, fut-elle juste ou non, du point de vue morale, n'appartient
qu'aux HISTORIENS.






Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   Jeu 5 Avr 2007 - 23:07

les civils innocents sont toujours les premiers et helas les plus nombreux a ecoper. Les Marocains Musulmans ont subi beaucoup de pertes humaines, ainsi que plusieurs Juifs Marocains et Europeens qui se trouvaient dans le secteur lors des evenements, ce jour etait la commémoration de l’anniversaire (2 ans)de la déposition du Sultan le 20 aout 1953. Divers incidents ont été déclenchés à Oued Zem, Khouribga, Eljadida et Khemisset, ,ce 20 aout 1955 moi et ma famille nous nous trouvions a Alcazarquivir (en zone espagnole).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
saladin



Nombre de messages : 1
Age : 60
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: EVENEMENT 20 AOUT1955 A ELJADIDA   Lun 25 Juin 2007 - 2:06

CHALOM/SALUT/SALAM
* les manifestations de 20 août 1955 a été programmé par lesnationalistes/résistants de casablanca et eljadida :dans les documents et les temoignages des nationalistes /résistants jdidis on insiste sur la coordination des résistants pour le mouvement anti-colonialiste des manifestation .Donc le but est trés clair des manifestations de 20/08/1955
c'est l'abolition du systéme colonialiste (l'indépendance du maroc+retour du roi)

*Si les manifestations ont été exploité par des mineurs /des pauvres/certains estivants...pour leur but,ce dernier coincide avec le but du colonisateur et du leaders sionistes qui ont un grand interet à devier l'opinion publique national et international des objectifs nobles de tous(tes) les marocains (e):c'est l'indépendance.

* je te dirai (puisque je suis historien) que durant l'histoire de la ville et même du maroc ,il ya une vraie coexistence/respect entre juifs et musulmans plusieurs intelects juifs comme germain et albert ayach+ edmund omran elmalleh ont toujours signalé et même les responsables de l'état d'israél d'origine marocain l'ont avoué (maroc terre de cohabitation et respect entre cultures/religions)

*je vivais à eljadida et on a jamais vu un acte de haine et de racisme envers des gens juifs ,ou musulmans;où chrétiens...par contre on ne voit que le dialogue ;la tolérance ;l'amitié..il ya même des mazaganais qui sont moitié s juifs /musulmans (mariage entre juifs et musulmans): j'ai lu derniérement un interview avec une juive anita abitbol (fille d'un grand rabbin juif que yehweh le bénisse) qui est mariée à un musulman elle parle de la paix et la tolérance/respct entre juifs / musulmans et l'echange des visites ,des plats...

*LA socièté de la ville où de notre patrie n'est pas responsable de certains actes violants des mineurs...: je n'aime pas qu'on exagérent et qu 'on accuse toute une socièté et de se présenter toujours comme victime et que les autres sont des agresseurs.

* Dans ton pays le maroc ,il ya une autorité et une loi ;je ne pense pas que l'état va tolérer que quelqu'un vole les biens/propriètés de l'autre

* quand je me promène à mazagan ,je vois des maisons et des locaux commerciaux qui appartiennent aux juifs qui ont choisis l'exode (aliya) comme ils étaient .

*On doit souligner que tous les juifs/juives de mazagan sont de nationalité marocaine (jusqu'à nos jours) ,mais quand vous discutez vous
essayez de donner l'impression comme sivous etes des etrangers sachant que votre culture et origine c'est purement marocaines comme le reste des citoyens du pays mais la difference c'est la culture religieuse (judaisme)...

*toutes les livres colonialistes et même des marocains (juifs/musulmans..) parlent de la tolérence et respect entre les divers communauté à travers l'histoire ,c'est ce qui à pousser plusieurs juifs d'europe au 19 éme et au 20 éme siécle à venir s'installer au maroc et surtout à mazagan (vous pouvez consulter les noms juifs)

*la déclaration du roi mohamed 5 contre la proclamation des nazis et leur allié envers les juifs et surtout les juifs marocains et une vraie image de tolérence/coexistence/et respect d'un pays et ces divers communautés...:c'est pour celà que vous epothése et l'accusation d'une socièté toute entiére et rejetter (même vous messages contradictoire le prouve) .

*Dans les temoignages des participants de ce forum et de dafina nous donne une vraie prouve que l'histoire des juifs etaient prospèrent plein de progrer et qu 'ils vivent cote à cote des musulmans et chrétiens sans haine et sans racisme.

*toujours je pose la question suivante :qui a interet de devier les manifestations anti-colonialiste vers les juifs ? (question d'historien ;et loin d'émotion)La réponse est clair et j'ai donner la réponse dans mes messages précedentes

merci
avec mes respects
extrait de mon intervention à darnna.com
Revenir en haut Aller en bas
Robert A
Invité



MessageSujet: Relations Juifs et Arabes au Maroc   Dim 22 Mar 2009 - 17:59

Robert Abitbol

--------------
Chacun a sa perception de la situation et si on fait un bilan, on peut dire qu'il y eu du bon et du mauvais tout au long des 400 ans de notre co-habitation avec les Arabes.

Il n'y a pas eu rien que du bon, c'est faux et il n'y a pas eu rien que du mauvais, c'est également faux.

-----------------
Juifs et Arabes avons été chassés d'Espagne par Isabelle la Catholique au 16e siècle (juste avant la ''découverte'' de l'Amérique) et les Arabes nous ont acceptés dans leur pays depuis lors.

Mais la co-habitation n'a pas toujours été harmonieuse malgré ce que certains prétendent.

------------------
Cela dit, nous reconnaissons tous objectivement que la notion de Juifs-marocains extrémistes est totalement inconnue.

Jamais les Juifs-Marocains ne se sont organisés pour aller semer la terreur dans un quartier arabe par exemple. Les Arabes oui.

Pendant des siècles on se terrait au Mellah et on fermait les portes dès qu'il y avait un danger. On ne peut pas dire qu'on vit bien dans des conditions pareilles!

Il y a eu une époque où il y a eu des Juifs extrémistes mais c'étaient des Ashkénazes et pas des Sépharades et c'étaient des groupes très isolés.

--------------------------------
Israel contrôle cependant bien ces groupes.

Les Juifs sont généralement policés, ils respectent les lois, ils sont démocrates, ils font des affaires.

Les Arabes de manière générale ont toujours eu et ont encore des difficultés avec leurs extrémistes haineux, terroristes, qui soulèvent les foules contre un ennemi commun.

L'histoire des pays arabes est l'histoire de la lutte contre ces groupes qui veulent prendre le contrôle.

Pas étonnant que très peu de pays arabes soient démocrates; ça prend quelqu'un de fort pour pouvoir contrôler les extrémistes arabes.

La stabilité et la paix au Maroc ont été assurés d'abord par le bien-aimé roi Mohammed V qui a réalisé l'indépendance, puis par son fils Hassan II -qui a dû s'imposer dans des moments difficiles- et maintenant par son fils Mohammed VI.

On parle dans ce post d'un type qui a voulu écarter Mohammed V du trône et que l'ensemble des Marocains ont désavoué. Pourquoi? Parce que collectivement ils voyaient en Mohammed V le meneur de leurs destinées et ils ont vu juste.

Dans ce contexte, les Juifs ont vite compris que c'est le roi qui assurait la stabilité et l'harmonie du pays et ainsi ils sont devenus monarchistes. Très monarchistes.

On ne peut certainement pas nous blâmer de soutenir les rois du Maroc; que Dieu bénisse cette famille royale et la laisse au pouvoir longtemps; c'est eux qui ont su faire du Maroc un pays stable et prospère. C'est eux qui ont su protéger le pays des extrémistes.

La bande de Gaza, les territoires occupés ont besoin de tels hommes forts pour les faire passer au 21e siècle et faire de cette région un oasis de paix.

Tant que les chefs arabes ne seront pas des hommes forts qui sauront pas tenir leurs extrémistes, rien ne changera au Moyen-Orient.

En ce sens, la monarchie au Maroc est un exemple à suivre par tous les pays arabes.
Revenir en haut Aller en bas
hazzan
Invité



MessageSujet: Re: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   Mer 24 Juin 2009 - 4:54

je n'oublierai jamais de ma vie ce choquante episode de ma vie.
nous sommes Casablancais, et habitions en ce moment a la rue caporal henry ohayon (voisin de la fam. Zrihen Roger et Loulou qui habitaient la meme rue tout pres de toi). donc ,j'avais 8 ans et ma jeune soeur avait 6 ans. mes parents nous ont envoye en colonie de vacances a Mazagan pour 2 ou 3 semaines.la nuit du 20 aout 1955 est devenue un enfer pour des dizaines d'eleves qui passaient la nuit dans cette colonie de vacances sur des brancards tout au longs et large d'un grand espace. (c'etait une ecole ou un camp de vacances) tout a coup nous fumes reveillle par des cris que je ne peux decrire.des hommes apeures qui etaient entres a l'endroit ou nous dormions commencaient a evacuer tous les enfants de cet endroit .on avait essaye de m'evacuer aussi, mais je commencais a pleurer et crier de peur car je ne trouvais ma petite soeur pres de moi . ils ont commence a me trainer de force tout en me faisant peur . et je criais de toute gorge "ma soeur, je ne trouve pas ma soeur" elle avait 6 ans .
on m'a traine de force ainsi que tous les autres eleves dans un endroit ou on nous a cache. tout d'un coup , je retrouve ma soeur que l'on avait retouve assise au toilettes-la pauvre s'etait endormi la, et lorsque je criais qu'on l'a pas retrouvee , ils l'on cherche partout. donc, les manifstants musulmans avaient attaque cette colonie de vacances,et a ce qu'il parait, d'apres ce que papa nous avait raconte nos chefs de colonie ont prie de tout coeur, tout en leur promettant que nous sommes avec eux dans la meme cause, ils ont implore leur pitie pour ces petits enfants au nom du Royaume , et promirent aux manifestants de les aider dans leur cause et en verite, ils ne nous ont pas touche. nos chefs de colonie ont arrete de leurs corps les manifestants armes de mitrailletes , haches et couteaux . ils etaient vraiment des heros!et ils ont sauves des dizaines d'enfants d'un massacre.
Mon pere avait pris un grand risque lorsque il a su les evenements arrives a Mazagan (Papa etait Inspecteur adjoint du Telex a Casa et savait tout ce qui ce passait) et il arriva a Mazagan et nous a fait retourne a Casa. Mais... la etait aussi encore pire car les balles sifflaient sur les terrasses et ma mere et moi qui etions sur la terrasse au moment du couvre feu pour tendre du linge lorsqu'une balle nous siffla de sur la tete . je me suis evanoui de suite et Maman a perdu le bebe qu'elle avait en route au 5eme mois. (un garcon apres 3 filles) ce qui a fait mon Pere tres triste car il revait d'avoir un fils.mais enfin Dieu lui a donne un fils apres cela. nous pardonnons cet evenement et nous continuerons d'aimer toute la vie notre Pays -le Maroc et son Royaume qui nous ont toujours protege."
Revenir en haut Aller en bas
mazagan1
Invité



MessageSujet: Re: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   Mer 24 Juin 2009 - 6:09

a toi Igal Assaf de Mazagan
les manifestations de 20 aoűt 1955 a été programmé par les nationalistes/résistants de casablanca et eljadida :dans les documents et les temoignages des nationalistes /résistants jdidis on insiste sur la coordination des résistants pour le mouvement anti-colonialiste des manifestation .Donc le but est trés clair des manifestations de 20/08/1955
c'est l'abolition du systéme colonialiste (l'indépendance du maroc+retour du roi)

LE RECIT DES EVENNEMENTS RACONTE PAR ROBERT ASSERAF DANS SON LIVRE SUR LE MAROC:

La suite des evenements montrera que ces consignes ne seront pas toujours respectees.
L'infernal compte a rebours du deuxieme anniversaire de l'exil du roi le 20 aout 1955 avait commence dans une tension qu'on peut aisement deviner. La police avait pris toutes les dispositions pour eviter une tragique repetition des evenements de l'annee precedente.Elle ne commit qu'une erreur : les emeutes qu'elle attendait dans les villes efficacement quadrillees se produisirent dans les campagnes pourtant aux yeux des francais reputees hostiles du sultan depose. A Oued Zem plusieurs tribus berberes se dechainerent sauvagement contre la population europeenne bien que relativement epargnee,
la communaute juive eut a deplorer la mort de trois personnes sans compter les blesses ni les maisons et les boutiques saccagees.

A Ouezanne ou les manifestations pour le retour du sultan prirent un tour violemment antijuif, on deplora quatre blesses et le saccage d'une vingtaine de demeures et de magasins si tant est que l'on puisse etablir un palmares de l’horreur.


Ce fut a Mazagan que la situation prit la tournure la plus dramatique sans faire de morts toutefois dans l'apres midi du" 20 aout 1955". Les manifestations commencerent par attaquer une ecole de l'alliance ou se trouvait une colonie de vacances d'une centaine de fillettes puis ce fut le tour du mellah ou ils incendierent une vingtaine de maisons. Le lendemain la panique faisait fuir toute la population du mellah soit 1500 personnes qui se refuigierent dans la salle des sports municipale.

ben de Mazagan a raconte:

je me souviens de ce jour la ,nous habitions av raymond pointcarré entre le comissariat et le garage Lopez (route de Casa) j etais petit , et cela m a traumatisé ,voir arriver chez nous plusieurs familles juives en pleur dans un desaroie terrible ,car on venait de bruler leur magasin et leur maison (les familles Mayer Obadia ,Benisty.....)de la terrasse de notre maison on apercevait la fumée des maisons qui brulaient,nous avions hebergé ces familles car dans notre secteur il n y avait pas d emeutes .mais eux avaient tout perdu; je me souviens des jours qui suivirent il y avait Benaroch (de l imprimerie)et Isaac Lalouf qui ont fait un travail considerable pour heberger un grand nombre de familles a la salle des sports derriere le cinema marhaba .
voila le temoignage que je peux vous apporter pour cette periode noire avec mes yeux d enfant .
par ailleurs mon pčre avait des ouvriers qui travaillaient avec lui route de marrakech ,et qui auraient donné leur main a couper pour mon pčre ils etaient d une gentillesse et d un devouement total.

Maxime de Mazagan a raconte

Aout 1955.
Reflections Personelles.
C'etait un Samedi apres-midi que cela avait commence.J'avais tout juste 21 ans. Dehors il faisait chaud, il faisait beau comme au mois d'aout a Mazagan. Ma sieste fut interrompue par un bruit continu, insolite, et inconnu. Je montais a toute vitesse sur la terrasse qui etait assez elevee pour dominer une partie du quartier et de la je pouvais apercevoir un engin blinde qui tirait a la mitrailleuse par terre derriere des fuyards, que j'appris plus tard etaient des emeutiers. Le lendemain le bruit courrait que les emeutiers allaient attaquer les juifs et par consequent toute la population juive de notre quartier Mersanne ainsi que celle du Mellah qui pouvait etre a la merci des emeutiers re refugiat dans la salle des sports qui avait ete mise a notre dispostion.
La majorite n'ayant pas eu le temps de se munir du stricte necessaire se trouva ainsi contrainte d'accepter les moyens de fortune qui nous avaient ete offerts. Quelques couvertures ici et la mais la plupart dormaient a meme le sol.Je ne sais pas comment nous avons survecu ces trois journees: quelques ames charitables s'organiserent pour distribuer du pain et je ne sais quoi d'autre. Les habitants juifs du quartier Europeen ainsi que les Francais resterent chez eux, bien a l'abri qu'ils etaient et en securite relative ayant la caserne militaire Francaise a portee de main.Les emeutiers n'oserent pas s'approcher.
Mais ce que je trouvais curieux c'est que pas un seul policier, ni soldat n'etait en vue pour assurer la securite de quelque mille et quelques personnes.
Je ne sais comment nous avons survecu ces trois jours, presque sans vivres ni conforts de base.
Le quatrieme jour nous sommes retournes chez nous, notre maison etait intacte ainsi que celle de nos voisins juifs, grace a notre ami et voisin Tajani que Dieu ait son ame. Il s'etait poste a l'entree de la rue et avait assure les emeutiers qu'ils n'y avait pas de juifs qui vivaient dans notre rue. Nos autres voisins musulmans etaient vraiment desoles et profondement blesses que notre mere n'ait pas accepte leur hospitalite.Une autre maison que ma mere louait a une famille juive avait ete incendiee et pillee, et tout ce qui n'avait pas ete vole avait ete jete dans le puits.
Une malheureuse innocente Juive fut attaquee et tuee a l'arme blanche.
Un peu plus d’un an plus tard j’arrivais au Canada ou je vis depuis.


Le samedi 20 aoűt 1955
Il y a 54 ans aujourd'hui
raconte par Sylvie de Mazagan:

Ce samedi d'aout 1955, nous étions tous a la maison, Impasse Nahon a mazagan, quand on entendit des cris, des appels, les pas de gens qui couraient dans la rue, des bruits de verre brisé. La baie vitrée du rez-de-chaussée a soudain volé en éclats et j'ai pu apercevoir l'espace d'un instant la semelle d'une botte. Au męme moment, on essayait d'enfoncer la porte d'entrée, pendant que des coups de poing martelaient la porte de derriere.

Mon pere prit les deux petits dans ses bras et on grimpa les escaliers qui menaient au toit. Un mur séparait notre toit de celui de la maison adjacente et l'un apres l'autre on réussit a l'escalader non sans peine. C'est ainsi qu'on a fait irruption dans le salon de nos voisins musulmans, deux étages plus bas. Nous sommes restés chez eux un bon moment pendant que mon pere allait aux nouvelles.

Je ne me souviens pas comment nous sommes arrivés la, mais je me vois ensuite a la hauteur du Mellah, marchant dans un cortege de Juifs qui avançaient a pas rapides, les uns portant des bébés, qui une valise, qui poussant une bicyclette ou tirant des enfants par la main. J'entendais nettement des voix qui criaient: "A la CTM! La CTM!". On nous a conduits dans une grande salle dont l'entrée était gardée par des soldats -je ne sais pas pourquoi j'ai l'impression qu'ils étaient américains. A l'intérieur du refuge, des gens étaient déja installés sur des matelas par terre.


Tout était calme quand nous sommes rentrés a la maison apres ce qui m'a paru comme une éternité. Beaucoup de Juifs sont partis a la suite de ces événements; quelques années plus tard, en sixieme au College de Mazagan je crois avoir été la seule de l'Alliance.

Il importe d'ajouter que ce triste épisode n'a en rien affecté nos rapports avec nos voisins et nos amis musulmans. Chez nous, a part quand mon pere mentionnait "le voisin-qui-nous-a-sauvé-la-vie", on n'en parlait jamais, et moi-meme je n'y pensais jamais. La vie continuait.

Naji de Casablanca a raconte:

J'arrive un peu en retard pour parler du 20 aoűt 1955!
C'est un jour mémorable dans l'histoire du Maroc.
Le soulevement des marocains était général a l'occasion du 2eme anniversaire de SM Sidi Mohammed Ben Youssef! Dans la grande majorité des villes et villages marocains, le soulčvement était unanime contre les autorités du Protecorat.
Mais n'a égalé ce qu'on a appelé "les évenements d'Oued Zem".
J'avais a l'époque 17 ans et j'était lycéen a l'Ecole Industrielle et Commerciale de Casablanca, connue sous le nom de l' Indus.
Le 20 aout 1955, un samedi, je travaillais comme saisonnier aux Magasins Centraux de l'Office Chérifien des Phosphates de Khouribga. En effet, je suis indigene de cette ville. Par conséquent j'ai une idée tres précise des évenements d'Oued Zem et de Khouribga.

Oued Zem:
contrairement a ce qu'on a écrit, ce ne sont pas des tribus berberes mais 2 tribus de la région: les Beni Smir et les Smala!
Il eut peut etre une dizaine de morts européens et 3 morts marocains juifs. Mais la repression de l'armée française(la légion étrangčre) fut terrible.il eut des centaines de morts de marocains musulmans..

Khouribga:
le soulévement a eu le lendemain, dimanche 21 aoűt , jour du souk. 3 ou 4 morts parmi les européens...la répression a été plus terrible! des centaines de morts parmi la population innocente. J'ai vu de mes yeux, l'armée françiase mettre le feu a un bidonville s'étendant sur environ 1 km2. L'armée française tiraient sur tous ce qui sortaient du bidonville. Une atrocité sans nom!
Personnellement, j'ai été arręté, avec mon pere et mon frere qui avait 15 ans a l'époque, sur une simple dénociation abusive.
Mardi 23 aoűt, la milice de l'Office Chérifien des Phosphates m'a "récupéré" dans les locaux de la police officielle pour m'interroger... j'ai eu le droit a toute la panoplie des moyens de torture: attaché a 4 pattes durant 6 jours et 6 nuits sans arret, harcellement, faim, bastonnades répétées jour et nuit, et enfin le GEGENE. Pour ceux qui ne savent ce que c'est: un courant électrique de 500 volts produit par une dynamo qui parcourt le corps, en passant par 2 élecrodes, une attaché a l'oreille et l'autre au sexe... indescriptible...21 jours d'exposition aux intempéries, chaleur le jour, froid la nuit. Pour vetement, je n'avais que 3 choses: un slip, un tricot de peau et un pantalon de pyjama...nourriture?? de temps en temps, du pain rassi trempé dans l'eau chaude..
Cela a duré 21 jours. J'ai été hospitalisé pour un début de gangrene.
J'ai été libéré apres les accords de la Celle Saint Cloud.
J'ai repris les cours a l'Indus, le 1er octobre avec 3 pansements: la tete sérieusement blessée, la main et la hanche..
Les évenements de Casablanca et de Mazagan...ne sont rien par rapport a ce que j'ai vu et enduré a Khourigba.
Malgré cela, Je n'en veux a personne!
Revenir en haut Aller en bas
monique
Invité



MessageSujet: conaitre   Mar 10 Nov 2009 - 8:11

bonjour soly je suis monique bensimon mon pere haviv zl de mazagan je suis nee le 11/8/1950 a mazagan esceque tu etais avec moi a lecole esceque tu et la seour a emilou
Revenir en haut Aller en bas
benzakour
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 53
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Le retour triomphal de Mohammed V annonçait la fin de l’ère du protectorat 16 novembre 1955   Lun 16 Nov 2009 - 16:15

Le 16 novembre 1955 a constitué un tournant dans l’Histoire du Maroc qui est sorti ce jour de l’ère du protectorat pour accéder à la liberté et à l’indépendance.
Avec le retour du Roi Mohammed V de l’exil, c’est un Maroc nouveau qui est né, un Maroc libre et souverain qui avait besoin de se doter des moyens de développement et de défense de ses acquis.
Le retour triomphal de Mohammed V et de la Famille Royale, après plus de deux années de déportation et de souffrances, a couronné la bataille menée conjointement par le Roi et le peuple marocain qui a refusé, dès le départ, le traité du protectorat signé le 30 mars 1912 et qui s’attachait à sa souveraineté et à son intégrité territoriale.

Grâce à la parfaite symbiose entre le Roi et le peuple, les autorités coloniales ont fini par reconnaître le droit du Maroc à l’indépendance et ont été contraintes d’accéder aux exigences du peuple exprimées par l’Istiqlal en décidant que Mohammed V retourne sur Son Trône. C’était d’ailleurs là la
condition sine qua non pour engager des négociations avec la France et pour discuter de l’avenir des relations franco-marocaines.
Mohammed V, qui a sacrifié Son Trône pour servir la cause de Son pays, a donné l’exemple le plus éloquent de la fidélité à Son peuple, cette fidélité qui était d’ailleurs réciproque puisque le peuple a pris les armes et a mené la résistance dans toutes les régions du pays, sous l’égide du Parti de l’Istiqlal, qui avait présenté, en commun accord avec Mohammed V et dans une coordination parfaite, le Manifeste de l’Indépendance le 11 janvier 1944.
Aujourd’hui, 54 années se sont écoulées depuis ce retour historique.
Le peuple marocain se souviendra éternellement de cette date qui restera gravée en lettres d’or dans l’Histoire du Maroc moderne et continuera d’y puiser maints enseignements pour poursuivre la bataille du développement et de l’émancipation, sous la conduite éclairée de S.M. Mohammed VI.
16/11/2009
[b]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN   

Revenir en haut Aller en bas
 
LES EVENEMENTS DU SAMEDI 20 AOUT 1955 A MAZAGAN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Samedi 6 aout
» Manif STOP THT. Samedi 04 décembre.
» 1955 - AP957 (Congo 6, 7 et 8)liste d'équipage
» Bonne Samedi
» Festival Des Arts Bourrins (FDAB) samedi 30 aout

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: TRAGEDIES ET HISTOIRES MAROCAINES :: HISTOIRES VRAIES VECUES AU MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit