HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 HISTOIRES DE BABA SALE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 13:32

Né au Maroc le 1er Tichri 5650 (1889), Rabbi Israël Abi'hssira - plus connu sous le nom de « Baba Salé » - était un géant de la Torah, de la Kabbala et un véritable Tsadik.
Fils de Rabbi Mass’oud Abi'hssira - fils aîné de Rabbi Ya’acov Abi'hssira -, il prit sur lui de nombreux rituels élevés depuis son plus jeune âge : il fit un vœu de ne jamais manger de viande et jeûnait les jours de la semaine.
Connu pour faire de très nombreux miracles, des milliers de personnes allaient le voir pour prendre conseils et bénédictions.
En 1964 (5724), il s’installa à Yavné, en Israël, puis déménagea à Ashkélon, pour enfin arriver à Nétivot en 1970 (5730), ville dans laquelle il resta jusqu’à la fin de sa vie, le 4 Chevat 5744 (1984).
 

Je vois l’eau...

En vue de réparations dans la tuyauterie locale, l’eau fut coupée à Nétivot. Rabbi Israël Abi'hssira était impatient, cela le perturbait beaucoup et lui occasionnait une grande tristesse du fait que la purification des mains avait une très grande valeur, et qui pouvait ressentir le manque de l’eau comme lui ?
Sans se lasser, le Rav venait demander si l’eau coulait de nouveau dans les robinets, mais son Chamach se voyait contraint de lui répondre par la négative.
Après environ une heure d’attente, le Rav dit à son Chamach : « Je vois l’eau qui passe dans les tuyaux, va ouvrir le robinet. »
Bien que depuis le temps que le Chamach était près du Rav, il avait pris l’habitude de voir des miracles manifestes se produire devant ses yeux, malgré tout, ces paroles le bouleversèrent. Tout en se demandant si ses oreilles avaient bien entendu, il ouvrit le robinet comme le Rav le lui avait demandé, mais il n’y avait pas d’eau qui en sortait.
Le Chamach alla en informer le Rav, mais ce dernier lui dit plus fermement : « Je te dis que en ce moment-même mes yeux voient comment l’eau passe dans les tuyaux jusqu’au robinet. Va maintenant et ouvre le robinet. »
Le Chamach ouvrit le robinet, et effectivement l’eau en coula comme le Rav l’avait prédit.
Les yeux du Rav qui n’avaient jamais vu quelque chose d’interdit pouvaient pénétrer et distinguer des choses que nous ne voyons pas, et tout ceci par le mérite de la sainteté et la sanctification des  yeux.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 13:33

« Elle est mariée »

La vue de Rabbénou et son Roua’h Ha-kodech (esprit saint) émerveillaient chaque fois les visiteurs. Connaître l’état civil de celui qui demande une bénédiction et qui attend à l’extérieur de la chambre, ne peut être expliqué que par le Roua’h Ha-kodech.
Un jour, parmi les gens attendant dehors, se trouvait une femme. Cette dernière alla voir le Chamach du Rav et lui donna une bouteille. Au même moment, le Chamach fut appelé auprès du Rav qui lui demanda : « Fais entrer tous les gens, pour qu’il puisse partir en paix. A qui appartient la bouteille que tu as dans ta main ? »
« A une femme. Que le Rav la bénisse d’une Réfoua Chéléma (guérison complète). », répondit le Chamach. « Et qu’a-t-elle besoin d’autre ? », demanda le Rav.
Le Chamach qui, selon l’allure jeune qu’avait la femme, la croyait célibataire, demanda au Rav qu’il la bénisse d’un Zivoug Hagoun.

Le Rav repoussa la bouteille et ne la bénit pas, le Chamach comprit alors qu’elle était mariée.
Pour en être sûr, il alla voir la femme qui attendait dehors et il lui dit : « Vous êtes mariée, n’est-ce pas ? » La femme confirma et dit : « Comment le savez-vous ? » Le Chamach lui raconta alors : « Lorsque j’ai demandé au Rav qu’il vous bénisse d’une Réfoua Chéléma, il a accepté, mais lorsque j’ai demandé une bénédiction pour votre Zivoug Hagoun, le Rav a repoussé la bouteille... »


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 13:36

Une bénédiction dans le rêve

Un jour, une jeune femme arriva chez le Rav. Il était connu que les femmes n’entraient pas dans la chambre du Rav, elle alla donc voir le Chamach du Rav et lui demanda de lui dire quelque chose sans que les autres ne l’entendent. Selon elle, elle avait fait un rêve qu’elle voulait raconter au Rav.
Le Chamach du Rav entendit son étrange demande et essaya de lui expliquer gentiment que ce n’était pas un endroit pour raconter ses rêves. « Si vous voulez demander une bénédiction au Rav, j’entre immédiatement lui en demander une, mais je ne peux pas lui raconter votre rêve, et en plus il n’y a pas le temps pour cela maintenant. », lui dit le Chamach en lui montrant les nombreuses personnes attendant de rentrer dans la chambre du Rav.
Mais la femme insista, elle était obligée de raconter son rêve au Rav. Le Chamach comprit qu’il ne pourrait pas la dissuader, et il lui promit de raconter son rêve au Rav.
La femme raconta : « Dans mon rêve, j’ai été chez le Rav en tenant une bouteille d’Arak fermée. J’ai demandé au Rav de bénir l’Arak qu’il y avait dans la bouteille afin que ce soit une Ségoula pour la réussite, et je lui ai également demandé qu’il me bénisse afin que j’ai des garçons. Le Rav prit la bouteille que j’avais amenée mais refusa de me bénir. "Attends un instant, je suis obligé de demander la permission dans le ciel pour te bénir pour avoir des enfants", me dit le Rav dans mon rêve.
Lorsque le Rav dit ces mots-là, un clic se fit entendre, et le bouchon sauta de la bouteille. Le Rav remit le bouchon sur la bouteille et dit : "Avec l’aide de D.ieu, cette année tu auras un garçon !" »
Le Chamach alla raconter le rêve de la femme au Rav, et ce dernier se mit à rire. Il dit en souriant : « Dans le rêve j’ai parlé. Dis à la femme que je l’ai déjà bénit dans le rêve et qu’elle n’a pas besoin d’une bénédiction supplémentaire... »
Après quelque temps, la femme revint chez le Rav pour annoncer qu’elle avait eu un petit garçon.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 13:37

 « Il ne faut pas avorter »

Un vendredi, veille de Chabbath Paracha Ki Tissa en 5742, un homme fut appelé d’urgence à la clinique de Béer Chéva, où se trouvait sa femme. Cette dernière était enceinte et souffrait d’une importante perte de sang, ils furent donc amenés à l’hôpital « Soroka ».
Les trois médecins qui l’auscultèrent dirent sans équivoque qu’il fallait avorter ; la femme était alors à son troisième mois de grossesse. L’homme savait qu’on ne faisait pas un avortement si vite et qu’il fallait poser la question à un Rav. Il demanda alors aux médecins de repousser l’avortement d’une heure, et ces derniers - après de longues minutes de supplications et de refus - acceptèrent. De là-bas, l’homme prit sa voiture et se rendit chez Baba Salé.
Le vendredi, le Rav n’avait pas l’habitude de recevoir les gens, et à ce moment-là, on lisait « Chném Mikra Vé-é’had Targoum » dans la chambre du Rav. Après avoir expliqué la situation au Chamach, l’homme entra et attendit une courte pause des Rabbanim qui étaient avec le Rav pour lui demander s’il fallait avorter ou non. Le Rav fit une bénédiction sur une bouteille d’eau et déclara qu’il ne fallait pas avorter.
L’homme sortit de la maison du Rav encouragé, et se dépêcha de retourner à l’hôpital. Là-bas, il donna à sa femme à boire de l’eau de la bouteille bénie par le Rav, et lorsque les médecins vinrent pour continuer les préparations à l’avortement, l’homme leur suggéra de vérifier s’il y avait toujours besoin d’avorter. L’un des trois médecins dit que cela était inutile, mais après les supplications de la femme, ils acceptèrent. Après l’examen, les trois médecins furent sous le choc. L’un d’entre eux dit stupéfait : « Comment cela est-il possible ? L’embryon est revenu à sa place et le saignement s’est arrêté... ? »
L’homme était tellement heureux, que des larmes coulèrent de ses yeux et il lut des Téhilim pour remercier Hachem. Après trois jours, la femme fut libérée de l’hôpital, en bonne santé.
A ‘Hol Hamo’èd Pessa’h, l’homme alla rendre visite au Rav qui demandait à ses visiteurs de le bénir de mériter de voir Machia’h. L’homme fit ce que le Rav demandait, et tous ceux qui l’entouraient répondirent « amen ».
L’homme rappela alors au Rav l’incident, et lui dit que sa femme ne se sentait de nouveau pas bien. Le Rav le tranquillisa et lui dit : « Il n’y a pas à s’inquiéter, tout est sous ma responsabilité... ».
Et en effet, quelque temps plus tard, la femme mit au monde une petite fille en parfaite santé grâce à D.ieu.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 13:56

"La peine de mort"
Rabbi Israel Abihssira - Baba Sale זצוק"ל
Rabbi Ytzh'ak Abihssira- Baba Haki זצוק"ל , Frere de Baba Sale
Sur la Photo c'est "Baba Haki זיע"א & Baba Sale זיע"א
A l'epoque de la domination francaise au maroc , il y'avait deux gouverneurs dans la region du tafilaleth : Le gouverneur militaire de la region , et le gouverneur civile de chaque ville. C'etaient des officiers superieurs de rang egal.
En 5699/1939 , un nouveau gouverneur militaire fraichement nomme arriva a Boudenib. Il s'installa non loin de la Famille Abihssira , et de leurs synagogue.
A l'arrivee du moi d'elloul , on se mit comme le veut la coutume a dire les Selihoth a pleine voix avant l'aube et en sonnant du Chofar.
En entendant tout ce vacarme, le nouveau gouverneur militaire se reveilla en sursaut et fut incapable de se rendormir. Il attendit jusqu'au matin , et suffoquant de colere , vint trouver Baba Sale זיע"א et Baba Haki זיע"א, les avertissant categoriquement que s'il etait de nouveau derange, il enverrait un bataillon pour tuer tous les fideles qui se trouveraient sur place.
Notre maitre se plaignir au gouverneur de la ville de la conduite et des menaces du nouveau gouverneur militaire.
Il repondit que lui aussi deplorait les exces de son collegue et compatissait , mais qu'il ne s'en melerait toutefois pas , car c'etait un officier de meme grade que lui , et qu'ils avaient chacun des responsabilites differentes. Ils ne pouvaient pas s'immiscer dans les affaires l'un de l'autre.
Baba Sale זיע"א s'en alla decu, et dit avec tristesse : Puisqu'il en est ainsi, s'il n'y a pas de justice ici-bas il y a une justice en haut
Il appela Baba Haki זיע"א et lui dit : Mon frere ! je quitte la ville et je me rends a Oran en Algerie.
Je ne peux pas rester ici, ou on ne me laisse servir D' ..,surtout ce mois de proximite et de Techouva. Mais sache que le gouverneur militaire mourra tres bientot ! Quand tu entendras dire qu'il est mort, envoie-moi un telegrame redige de telle et telle facon."
Puis il partit en algerien. Quant aux Juifs, ils disaient les Seliho'th a voix basse , contrairairement a l'usage.
Huit jours plus tard, le gouverneur rentra du camps militaire proche, s'assit dans son fauteuil avec une profonde satisfaction que les Juifs le craignent et ne le derangent plus par leurs cris, et demanda a sa Femme de lui faire un Cafe.
Quant elle lui apporta, elle le trouva endormi dans son fauteuil. Elle essaya de le reveiller, mais tous ses efforts furent vains, son mari etait mort. La prediction de Baba Sale זיע"א s'etait realisee !
Sachant que quiquonque s'attaque au peuple d'israel est puni comme l'a ete Haman, elle comprit d'ou venait le chatiment, et courut immediatement chez le saint venere Baba Sale pour implorer son pardon et le supplier de faire revivre revivre son mari.
A sa grande stupeur, on lui apprit qu'il avait qu'il avait quitte la ville depuis une semaine.
On lui envoya un telegramme et il revint immediatement a boudenib,qui fut dans la joie.
Magnifique Histoire du saint Baba Sale זיע"א


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 13:59

"La Grandeur d'un Sage"


Un jour "Baba Sale זיע"א etait dans un Bus avec son Chamach ,
Un moment Baba sale זיע"א
demanda a son Chamach d'aller dire au Chauffeur
d'aretter le Bus car c'etait l'heure de Minha,
Mais le Chauffeur lui dit : Non je ne m'arrete pas ,
Apres quelques minutes ,le Pneu se degonfla,
et le bus s'arreta en plein milieux de la route ,
En attendant que tout s'arrange,
Baba Sale זיע"א fit Minha comme il avait demande.

De la on apprends "La grandeur d'un Sage"
quand un Tsadik veut quelque chose il l'obtient.
Biensur avec l'accord de D'


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 14:02

Un jour ,un jeune homme se presenta a Baba Sale זיע"א sur une chaise roulante paralyse le tsadik Baba Sale lui dit de se lever et lui offrit de boire un verre de " Arak " Le jeune homme lui dit qu il ne marchait plus , et qu il ne pouvait pas se lever,Mais Baba Sale insista lui demandant de se lever et le miracle se produisit.Le jeune homme se leva de sa chaise et marcha jusqu au tsadik baba sale,Depuis le jeune homme se remit a marcher.
Quel magnifique 'Miracle' ,


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 14:04

Histoire du livre de Baba Sale זיע"א racontee par le Tsadik 'Baba Baruch שליט"א.
Depuis le debut de la deuxieme guerre mondial , la haine des juifs s'etait installee dans les coeurs comme un venin.L'antisemitisme relevait la tete, lemoindre [pretexte etait bon pour dresser un traquenard aux juifs , le peuple d'israel etait livre a ses ennemis...Dans un certain village du tafilaleth, le Gouverneur local etait un officier superieur francais,catholique fervent , et antisemite notoire et sanguinaire.Sa haine lui fit perdre la raison,et il emprisonna tous les dirigeants de la communaute sous des pretextes imaginaires.L'ayant appris, Baba Sale , se rendit dans ce village pour le rencontrer.Un rendez-vous fut fixe pour l'heure du crepuscule.Notre maitre eut une demi heure de retard , et lorsqu'il entra dans la piece , le gouverneur lui en fit la remarque et lui demanda comment un grand rav comme lui se permettait d'arriver en retard a un rendez-vous avec une perssonalite officielle."Je faisais la priere de minha , repondit-il , et je me tenais devant D'..C'est un rendez-vous autrement plus important qu'avec un simple mortel, fut-il gouverneur...Vous les juifs, votre priere n'est pas ecoutee , et D'.. l'as en horreur.Elle est donc completement superflue, et vous auriez du arriver a l'heure. D'ailleurs le prophete isaie le dit: Meme si vous multipliez les prieres, je n'ecoute pas ,vos mains sont pleines de sang ; ,c'est le sang de jesus, que vous avez tue.Depuis vous repugnez a D'. Vous etes des assasins, et Il n'ecoute pas vos prieres .Ne vous enervez pas, lui dit mon pere.Avons-nous tue quelqu'un des votres ?Nous avons tue un juif qui avait renie sa foi et s'etait rendu passible de mort.Cela n'a rien a voir avec vous.vous vous etes simplement greffes sur cette histoire et vous avez fait de lui votre idole.."Une discussion echaufee s'engagea, notre maitre repliquant du tac au tac sans la moindre apprehension.L'atmosphere s'envenima, et le gouverneur laissa echapper qu'il devait venger le sang de son sauveur sur les juifs.A ces mots, Baba Sale se dressa, lui envoya une paire de claques, et dit: "Maintenant je comprends que vous inventez des histoires sur des innocents par pure mechancete.Vous les emprisonnez sans qu'ils aient absolument rien fait,par fanatisme obscurantiste".Blesse a vif,surtout des gifles qu'ils avait recu, le gouverneur sortit son pistolet et le braqua sur le coeur de son interlocuteur(baba sale).Quelques secondes s'ecoulerent, et soudain il rejeta le pistolet et demanda pardon en ces termes : "Rabbi, vous etes pret a risquer votre vie pour les autre et a me gifler,alors que j'ai manifestement le pouvoir de vous tuer.Et malgre tout vous me tenez tete!.c'est un signe que vous etes un homme de verite,dont les paroles sont verite.Je vous demande donc pardon.."Le saint venere fit dependre son pardon de ce que le gouverneur,au lieu de persecuter les jufs,se mettrait au contraire a les aider et a les defendre en toutes circonstances.Les prisonniers furent immediatement liberes et innocentes.Et a partir de ce moment-la, l'amitie regna entre notre Maitre et le gouverneur.

Que son merite nous protege ..


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 14:06

Un jour lorsque "Baba Sale" habitait a tiberiade ,Il fut informe que tout celui qui rentrait dans la synagogue du "ARI ז"ל " mourrait, Baba Sale en apprenant cela, il prit son serviteur "le petit moche chetrit za'l" et partit a "safed" a la synagogue du ari.Il arriva et alla prier a la tombe du "ARI ז"ל" , puis après au mikve du ARI ז"ל" avec des 'kavanot' que personne ne peut comprendre, Puis après Baba sale alla parler au "gabay" de la synagogue pour lui demander les clefs de la synagogue , le gabay lui répondit : "Mais baba sale!! tous les grands sages de tsfat ne veulent pas que j'ouvre la synagogue , car tout celui qui rentre meurt!Baba sale entra quand même, sans écouter ce que avait dit le gabay.
Le gabay que Baba Sale ne l'écoutait pas , et qu'il devait ouvrir la syna .il lui attacha une chaîne au pied, pour le tirer si que d.. préserve il arrivait un malheur, bref, son serviteur le petit moche chetrit za'l , lui demanda "maitre est ce que je peux venir avec toi , Baba Sale lui répondit : viens ! mais accroche toi a ma robe , baba sale pria fort ,et rentra. quelque instant s apres , Baba sale dit au gabay: maintenant tous ceuxr qui le veulent peuvent rentrer, pour ne pas faire "bizayon" il ouvrit le heikhal , prit le sefer torah : y lut un passage et le referma .Après être sorti , le gabay tout presse, alla faire passer la nouvelle aux rabbanim de tsfat, Baba Sale pour ne pas etre honore repartit vite avec le petit moche chetrit z'al , a tiberiade.De la on vois la grandeur , et la modestie du tsadik ,
Histoire racontée par "Baba Baruch


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41234
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   Mer 6 Déc 2017 - 14:07

Comme nous le savons la hilloula du tsadik a lieu chaque annee ,et elle est organisee par son fils"Baba Baruch" , qui suit le chemin de son pere ".Cette annee c'etait assez dur de l'organiser a cause de la guerre de "Gaza", et netivot (ou demeure "Baba Baruch")est tres proche de gaza., Comme la tombe de "Baba Sale" est a netivot ,,la police ne pouvait pas laisser faire la hillolua en pleine guerre,alors Baba Baruch , ne savait pas si elle allait avoir lieu a tel-aviv ,a jerusalem, ou pas du tout . Bref, une semaine avant la hilloula Baba Baruch est aller prier sur la tombe de son pere , en pleurant:"PAPA , COMMENT JE VAIS FAIRE LA HILLOULA ! AIDE NOUS! ".Le chabath venus Baba baruch raconta qu'ils ont passer un chabath merveilleux ,la nuit de samedi soir , Baba Baruch reve de son pere "Baba Sale" , habille en blanc comme un ange qui vient du gan eden ,il lui dit : mon fils ne t'inquiete pas!!!!! , commence a preparer la hilloula.Grace a ces paroles , Baba Baruch commenca a preparer la hilloula , sans se poser de questions .Deux jours apres "FIN DE LA GUERRE A GAZA" , la police a permis de faire la hilloula, et tout c'est bien passe
De la on comprend la phrase "Un tsadik est plus vivant a sa mort ,que de son vivant
"Regardez la grandeur de cette famille bliainara Que le skhout de la famille abihssera nous protege amen!!


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: HISTOIRES DE BABA SALE   

Revenir en haut Aller en bas
 
HISTOIRES DE BABA SALE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sopran'baba !
» Histoires d'un scaphandrier
» Histoires, archéologie et anthropologie.
» All Cosmetics Whole Sale / I need Somebody's Help
» histoires pas droles!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: SUR LES TOMBEAUX DES SAINTS JUIFS EN ISRAEL-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit