HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:38

Enfants, nous allions dans des voitures sans ceinture de sécurité, ni airbags !

Nos berceaux étaient peints avec des couleurs brillantes à base de plomb.

Pas de bouchons de sécurité sur les bouteilles de médicaments ni sur les tiroirs et les portes !...


Quand nous partions à vélo nous n'avions ni casque ni protection pour les coudes et les genoux !

Nos parents ne portaient pas plainte contre la mairie parce qu'il avait un trou dans le goudron qui nous avait fait tomber !

On buvait de l'eau du robinet, du jardin ou là ou on en trouvait jusqu’à ce qu'on n'ait plus soif !
On n'avait pas de bouteille minérale .

On mettait des heures à construire des voitures avec des caisses et des tuyaux qui ne respectaient pas mes normes AFNOR ou CEE

Après quelques chocs on avait appris à résoudre le problème !
On se laissait tomber contre un arbre ou par terre !
Le SAMU n'intervenait pas à chaque chute !

On sortait jouer à la seule condition de rentrer pour l'heure du repas.
On allait à l'école pour travailler et apprendre et non pour développer notre potentiel de créativité ou notre popularité !

Lorsqu'on ne travaillait pas, l'instituteur nous donnait des punitions ou des coups de règles sur les doigts ! Nos parents ne sont jamais aller porter plainte ni frapper l'instit', on savait qu'on l'avait mérité !

On n'avait pas de portable, on écrivait des lettres et des cartes postales !

On se coupait, on se cassait les os, on perdait des dents, mais il n'y avait jamais de plainte déposée pour ces accidents . Personne n'était coupable sauf nous mêmes !

On jouait aux gendarmes et aux voleurs, on jouait avec des pétards, on n'a jamais fait brûler des voitures !

On partageait un coca à 4 (quand on pouvait se l'acheter car c'était la bouteille en verre de 1 litre). On buvait tous à la même bouteille et personne n'est mort de le faire !

On n'avait pas de Playstation, Mp3, Nintendo, 99 chaines de tv par le câble

Par contre on avait de vrais amis, on sortait, on prenait nos vélos ou on marchait jusqu'à chez nos copains. On sonnait ou on entrait tout simplement et on allait jouer !

On jouait avec des bâtons, avec des balles de tennis , à cache cache, aux football, au ballon prisonnier, à la poupée, aux petites voitures et non au SIM'S et SECOND LIFE.

Certains n'étaient pas de très bons élèves ils devaient simplement redoubler l'année quand ils ne réussissaient pas. Personne n'allait chez les psychologues ou les pédopsychiatres !

On a fait l'expérience de la liberté, du succès et des échecs des responsabilités !

Et on a appris à se débrouiller !!!

Êtes-vous aussi de cette génération ?


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:41

On attendait la saison des abricot pour remplir nos poches des noyaux et Jouer Avec la boîte de chaussure a trous au recreations ds la cour de lecole !!!!!



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:45



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:46



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:47



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:48



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Ven 30 Mai 2014 - 6:49



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   Jeu 12 Juin 2014 - 8:10

Enfants, nous allions dans des voitures sans ceinture de sécurité, ni airbags !

Nos berceaux étaient peints avec des couleurs brillantes à base de plomb.

Pas de bouchons de sécurité sur les bouteilles de médicaments ni sur les tiroirs et les portes !...


Quand nous partions à vélo nous n'avions ni casque ni protection pour les coudes et les genoux !

dès l'âge de 14 ans.On roulait en velo Solex sans permis.

On faisait l'ecole buissoniere et le lendemain on apportait un mot d'excuse ecrit par nous meme et le prof ne se rendait pas compte, il n'y avait pas de portable donc nos parents n'etaient jamais en contact avec le prof.

On attendait des heures le facteur, pour recevoir la lettre d'une cousine de France.

On savait par coeur la table de multiplication, les fables de la Fontaine, et on faisat le calcul avec la tete et pas avec une calculatrice.

On ecrivait avec une plume Sergent Major et pas avec stylo bill

 Nos parents ne portaient pas plainte contre la mairie parce qu'il avait un trou dans le goudron qui nous avait fait tomber !

On buvait de l'eau du robinet, du jardin ou là ou on en trouvait jusqu’à ce qu'on n'ait plus soif !


 On n'avait pas de bouteille minérale dans le cartable.

On mettait des heures à construire des voitures avec des caisses et des tuyaux qui ne respectaient pas les normes.

Après quelques chocs on avait appris à résoudre le problème !


 On se laissait tomber contre un arbre ou par terre !


 Le SAMU n'intervenait pas à chaque chute !

On sortait jouer à la seule condition de rentrer pour l'heure du repas.


 On allait à l'école pour travailler et apprendre et non pour développer notre potentiel de créativité ou notre popularité ! Les punitions corporelles ont toujours été jugées nécessaires pour dresser une enfance forcément paresseuse et indisciplinée. 

Lorsqu'on ne travaillait pas, l'instituteur nous donnait des punitions, copier 1000 fois, je dois bien travailler en classe ou des coups de règles sur les doigts, Le port d'un bonnet d'âne, une bêtise en classe ou un travail non fait pouvait avoir pour conséquence l’envoi « au coin » ou au « piquet », l’élève au coin était envoyé dans un angle de la classe, la face tournée vers le mur et les mains au dos ou, peine aggravée, les mains sur la tête, la privation partielle de récréation, de la retenue après la classe et de l’exclusion de trois jours au plus, la fessée était encore en usage dans certaines écoles ! Nos parents ne sont jamais aller porter plainte ni frapper l'instituteur, on savait qu'on l'avait mérité !

Les devoirs  doivaient être réalisés, soit à l'école, soit à la maison et pas 2 minutes avant la cloche du matin.L’école a toujours été l’outil de la promotion sociale et les enseignants ont toujours eu à cœur de voir leur élèves réussir, plus aujourd'hui.

 On n'avait pas de portable, on écrivait des lettres et des cartes postales !

On se coupait, on se cassait les os, on perdait des dents, mais il n'y avait jamais de plainte déposée pour ces accidents . Personne n'était coupable sauf nous mêmes !

On jouait aux gendarmes et aux voleurs, on jouait avec des pétards, on n'a jamais fait brûler des voitures !

On partageait un coca à 4 (quand on pouvait se l'acheter car c'était la bouteille en verre de 1 litre). On buvait tous à la même bouteille et personne n'est mort de le faire !

On n'avait pas de Playstation, Mp3, Nintendo, 1999 chaines de tv par le câble

Par contre on avait de vrais amis, on sortait, on prenait nos vélos ou on marchait jusqu'à chez nos copains. On sonnait ou on entrait tout simplement et on allait jouer !

On jouait avec des bâtons, avec des balles de tennis , à cache cache, aux football, au ballon prisonnier, à la poupée, aux petites voitures.

Certains n'étaient pas de très bons élèves ils devaient simplement redoubler l'année quand ils ne réussissaient pas. Personne n'allait chez les psychologues ou les pédopsychiatres !


La ritaline utilisé pour traiter des troubles déficitaires d'attention avec hyperactivité, n'existait pas, aujourd'hui des  millions d'écoliers, de collégiens et de lycéens de 3 à 20 ans enprennent.


 On a fait l'expérience de la liberté, du succès et des échecs des responsabilités !

Et on a appris à se débrouiller !!!

Êtes-vous aussi de cette génération ?


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE   

Revenir en haut Aller en bas
 
JE VOUS PARLE D'UN TEMPS QUE LES MOINS DE 50 ANS NE PEUVENT PAS CONNAITRE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Est-ce que ça vous parle cette photo en rapport avec la Normandie ?
» Au secours : il parle tout le temps !
» ophtalmo avec rdv rapide
» La chanson qui vous parle aujourd'hui
» Comment avez-vous profité du beau temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit