HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 UNE LETTRE D'UNE MERE A SA FILLE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: UNE LETTRE D'UNE MERE A SA FILLE   Lun 13 Mai 2013 - 6:43

Une lettre d'une mère à sa fille

"Ma fille aimée, le jour que tu me verras vieille, je te demande … s'il te plaît d'avoir la patience, mais surtout essaie de me comprendre.
Si quand nous parlons, je répète mille fois, ne m'interromps pas pour me dire " tu me l'as raconté déjà " seulement écoute-moi s'il te plaît. Et rappele-toi les temps ou tu étais petite fille et je te lisais la même histoire, nuit après nuit jusqu'à ce que t' endorme.
Quand je ne voudrai pas me baigner, ne me grondes pas et s'il te plaît n'essaie pas de faire honte, rappelle toi seulement les fois que j'ai eu à te poursuivre avec mille excuses pour que tu te baignes quand tu étais petite fille. Quand tu verras mon ignorance devant la nouvelle technologie, donne-moi le temps nécessaire pour apprendre, et s'il te plaît ne fais pas ces yeux et ce visage de désespérée.
Rapelle-toi ma chérie, que je t'ai appris à faire beaucoup de choses manger comme proprement, t'habiller et te peigner toi même comment confronter et lutter avec la vie. Le jour que tu verras que je deviens vieille, s'il te plaît, aie patience avec moi et surtout essaie de m'entendre. Si je perds subitement la mémoire ou le fil de la conversation, donne-moi le temps nécessaire pour comprendre et si je ne peux pas, ne deviens pas nerveuse, impatiente ou arrogante. Aie seulement dans ton coeur que le plus important est d'être avec toi et que tu m'écoutes.
Et quand mes jambes vieilles et fatiguées, ne me permettront pas de marcher comme avant, donne-moi ta main, de la même manière que je t'ai offert les miennes quand tu as fait tes premiers pas. Quand ces jours viendront, tu ne te dois pas te sentir triste ou incompétente de me voir telle, seulement je te demande d'être avec moi que tu essaye de m'entendre et de m'aider jusqu' à la fin de ma vie avec l'amour,et avec grande affection pour le cadeau du temps et de vie, que nous avons eu le bonheur de partager emsembles, je te remercierai.
Avec un énorme sourire et avec l'amour immense que je t'ai toujours eu, seulement je veux te dire que je t'aime, ma fille aimée ".


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: UNE LETTRE D'UNE MERE A SA FILLE   Lun 13 Mai 2013 - 6:52


Carta de una madre a su hija

"Mi querida hija, el día que me veas vieja, te pido… por favor que tengas paciencia, pero sobre todo trata de entenderme.
Si cuando hablamos, repito lo mismo mil veces, no me interrumpas para decirme “eso ya me lo contaste” solamente escúchame por favor. Y recordar los tiempos en que eras niña y yo te leía la misma historia, noche tras noche hasta que te quedabas dormida.
Cuando no me quiera bañar, no me regañes y por favor no trates de avergonzarme, solamente recuerda las veces que yo tuve que perseguirte con miles de excusas para que te bañaras cuando eras niña. Cuando veas mi ignorancia ante la nueva tecnología, dame el tiempo necesario para aprender, y por favor no hagas esos ojos ni esas caras de desesperada.
Recuerda mi querida, que yo te enseñé a hacer muchas cosas como comer apropiadamente, vestirte y peinarte por ti misma y como confrontar y lidiar con la vida. El día que notes que me estoy volviendo vieja, por favor, ten paciencia conmigo y sobre todo trata de entenderme. Si ocasionalmente pierdo la memoria o el hilo de la conversación, dame el tiempo necesario para recordar y si no puedo, no te pongas nerviosa, impaciente o arrogante. Solamente ten presente en tu corazón que lo más importante para mí es estar contigo y que me escuches.
Y cuando mis cansadas y viejas piernas, no me dejen caminar como antes, dame tu mano, de la misma manera que yo te las ofrecí cuando diste tus primero pasos. Cuando estos días vengan, no te debes sentir triste o incompetente de verme así, sólo te pido que estés conmigo, que trates de entenderme y ayudarme mientras llego al final de mi vida con amor.
Y con gran cariño por el regalo de tiempo y vida, que tuvimos la dicha de compartir juntas, te lo agradeceré. Con una enorme sonrisa y con el inmenso amor que siempre te he tenido, sólo quiero decirte que te amo, mi querida hija".


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
 
UNE LETTRE D'UNE MERE A SA FILLE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» enfant en danger
» congés spéciaux pour bb hospitalisé
» Elle se donne du plaisir ?!?
» Mère et fille dans la même tenue
» lettre d'une mère à une autre mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit