MAROC PAYS QUI M'A VU NAITRE PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON

Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:18

JOYEUSES FETES DE HANOUKA
Fête de 'Hanouka, La fête des lumières
allumages des lumières: à partir de ce soir 8 décembre 2012, jusqu'au 22 au soir.
Hanoucca est une fête juive, aussi connue sous le nom de Fête des Lumières. Cette fête est célébrée pendant 8 jours à partir du 25 du mois hébraïque de Kislev (novembre-décembre). Le Livre des Macchabées relate les épisodes de l'histoire juive célébrés par cette fête, mais ces textes sont considérés comme apocryphes par le judaïsme.
Hanoucca commémore tous les ans la victoire militaire de la famille des Hasmonéens sur les légions séleucides syriennes en -165, victoire qui rendit l'indépendance (autonomie) à la Judée. La fête religieuse célèbre surtout le miracle de la petite fiole d'huile du Temple de Jérusalem, au moment de l'inauguration de celui-ci suite à cette victoire. Les huit jours de la fête de Hanoucca représentent les huit jours durant lesquels ce miracle s'est répété. La fête de Hanoucca a été célébrée dès l'année qui a suivi ces événements.

Hanoucca est la seule fête juive qui ne soit pas mentionnée dans les textes du Tanakh (Ancien Testament). Pourtant, ses règles ont été discutées dans l'étude.

Les huit jours de fête s'appellent Hanoucca, de la racine hébraïque hanah , qui signifie "inaugurer". Ce même terme a été utilisé dans la Bible hébraïque dans des circonstances semblables, à la fois lors de l'inauguration du Tabernacle dans le désert du Sinaï après l'Exode ou lors de l'inauguration du Temple de Salomon.

Selon un enseignement talmudique, le nom de la fête peut aussi se lire en deux mots: « Hanou- » (« ils se sont reposés ») + « -cca » (« le 25 » car c'est la valeur numérique de caf he en hébreu) : le 25 du mois de Kislev, les Macchabées ont pu se reposer des attaques de leurs ennemis.

Selon un autre enseignement, les huit jours de Hanoucca seraient une allusion aux huit jours du nouveau-né au moment de sa circoncision, pratique interdite par le pouvoir grec.

Enfin, on fait aussi remarquer que la fête des Lumières est célébrée le 25 parce que le mot 'Or, "Lumière", est le 25 ème mot de la Torah : Yehi 'Or, , Que la Lumière soit !

Pendant Hanouka, on s'échange un cadeau par jour pendant huit jours,
et les enfants juifs reçoivent traditionnellement une toupie marquée
de quatre initiales hebraiques qui signifient :
"CE FUT LA UN GRAND MIRACLE'


Premiere bougie: La Hanoukia

deuxieme bougie: La lumiere

Troisieme bougie: Le miracle

Quatrieme bougie: Shabath

Cinquieme bougie: l"Heroisme

Sixieme bougie: La langue Hebraique

Septieme bougie: La solidarite Juive

Huitieme bougie: La Paix


L'épisode historique se déroule vers -165 en Judée, qui est sous la domination des Séleucides depuis la victoire d'Antiochos III sur Ptolémée IV en -200. Au moment des événements commémorés par Hanoucca, le pays est gouverné par Antiochos IV. D'après les récits, Antiochos IV impose aux Judéens les pratiques païennes en vigueur chez les Grecs, et frappe d'interdiction l'étude de la Torah et, plus généralement, la pratique de la religion juive, sous peine de mort.

Il est possible que certains Juifs se soient alors réfugiés dans les montagnes et aient lutté épisodiquement contre les Grecs, mais l'événement déclencheur de la révolte se déroule, d'après le I Macchabées, dans la petite ville de Modiin. Selon ce récit, les Grecs auraient ordonné au dirigeant de la ville, Mattityahou HaCohen (le Prêtre), petit-fils de Hasmonaï (d'où le nom de la famille : les Hasmonéens), de sacrifier un porc à leurs divinités. Outré, Mattathias, refuse, mais un Juif hellénisé se désigne, volontairement et sans contrainte, pour « collaborer ». Ce dernier est sur le point d'abattre la bête quand Mattathias le poignarde, ainsi que le dignitaire grec présent sur place. Puis, il appelle à la révolte ceux qui restent fidèles à la Loi de D. et à Son Alliance.
Sachant qu'ils seraient désormais traqués sans merci, Mattathias, ses fils et leurs fidèles s'enfuient dans les montagnes. Les Juifs observants, regroupés sous le nom de Hassidim (les Intègres) avant d'adopter le surnom de leur chef légendaire, Yehouda ha Maccabi (Juda le Macchabée), mènent alors une guerilla violente et sanglante, aboutissant en -165 à l'expulsion des Séleucides (pourtant supérieurs en nombre) hors des frontières de Judée et à la reprise de Jérusalem.
Cependant, cela se fait au prix de la mort violente de la plupart des combattants et de leurs "leaders", notamment Juda Macchabée. Pour l'anecdote, les victimes furent si nombreuses que macchabée devint synonyme de "cadavre". Une fois parvenus au Temple de Jérusalem, les Macchabées procèdent à la purification du lieu saint profané par les Grecs.

Le choix du 25 Kislev pour réinaugurer le Temple, en y portant des sacrifices, ne doit rien au hasard. La guerre entre Hassidim et Hellènes était déjà bien entamée quand les Grecs décidèrent de célébrer, à la date du 25 décembre, la "fête du Soleil" (solstice d'hiver).
À cette occasion, le texte raconte qu'ils profanèrent le Temple de Jérusalem, en massacrant les femmes qui avaient fait circoncire leurs enfants (I Macchabées 1, 59). Trois ans plus tard, les Macchabées choisirent donc le 25 Kislev pour réinaugurer le Temple et y faire resplendir la ménorah.

La tradition répandue veut que, lors de l'inauguration (ou plutôt la restauration) du Deuxième Temple, le 25 Kislev, en -165 EC, celui-ci ayant été saccagé, profané et les huiles souillées en -168, il ne restait plus pour allumer la ménorah qu'une seule fiole d'huile d'olive pure certifiée du sceau du Grand-prêtre. Cette fiole, qui n'aurait dû durer qu'un seul jour, aurait miraculeusement duré huit jours, le temps nécessaire pour refabriquer de l'huile pure.

Toutefois, selon une autre tradition, les Hasmonéens, prêtres et marchands d'huile, savaient en réalité comment faire durer une flamme, en utilisant les longues mèches des jours d'été au lieu des mèches d'hiver. Cependant, la flamme ainsi obtenue aurait dû être frêle et pour ainsi dire pathétique. Le miracle fut qu'elle brilla au contraire intensément, glorieusement, réchauffant le cœur, raffermissant la foi de ceux qui l'avaient perdue, comme de ceux qui l'avaient gardée.
Pour certains, le miracle est imputable à certaines propriétés de l'huile, un "grand crû".
Pour d'autres, la vision de la flamme, fût-elle frêle, eut le même effet sur les Judéens que si elle avait été glorieuse.

Contrairement à la croyance populaire, Hanoucca célèbre moins la victoire militaire que le miracle qui s'ensuivit lors de l'inauguration du Temple de Jérusalem. D'abord, parce qu'on ne saurait fêter une victoire, où la tentation de méconnaître la "main" de Dieu au profit du génie militaire et stratégique humain est trop importante. Ensuite, parce que les Hasmonéens devinrent quelques générations plus tard le symbole d'oppression et de décadence, surtout après que, hérésie suprême, un descendant des Cohanim se nommât roi, ce qui représentait une usurpation du pouvoir, celui-ci ne pouvant revenir qu'à un enfant de lignée davidique.

Le paganisme imposé par les Grecs représente de surcroît un double interdit pour les Juifs, non seulement par l'adoration de D.différents et l'idolâtrie, mais aussi l'adoption de règles qui, pour contenir du bon, ne sont pas les leurs et les confinent in fine à la faute, et surtout à la perte de leur identité.
Pour certains, la glorieuse reconquête de la Terre d'Israël par les Hasmonéens annonçait déjà un plus grand déclin, ceux-ci commettant une des pires hérésies bibliques, en se constituant rois d'Israël, alors qu'ils étaient de lignée sacerdotale, tandis que les rois d'Israël n'auraient pu être que de la descendance du roi David.
On note une retombée majeure mais méconnue de Hanoucca sur la pratique du Judaïsme: des Macchabées se trouvant un Shabbat cernés par l'ennemi, préférèrent se laisser tuer qu'enfreindre le Shabbat ("yehareg velo yaavor", "être tué plutôt que de transgresser". Cette tragédie permit d'établir le précédent du pikouakh nefesh: il est obligatoire de transgresser les lois du judaïsme, fût-ce à Shabbat, afin de préserver ou de sauvegarder une vie. (Sources: Mishna Yoma 8, 6; Yoma 85a et b; Ketouvoth 5a; L'événement est aussi relaté dans I Macchabées (I 2, 41), mais ce livre n'est pas inclus dans le canon juif).
Comme expliqué plus haut, la date du 25 kislev est interprétée comme la revanche des Juifs restés fidèles au monothéisme sur le paganisme et le matérialisme des Grecs.

La fête de Hanoucca tourne autour de 3 pôles:

Le Miracle
La fête de Hanouka dure 8 jours. Le chiffre 8, dans la tradition hébraïque symbolise le dépassement de la nature. En effet, les sages du Talmud ont enseigné que le miracle de la petite fiole d'huile qui permit d'allumer la grande Menora du Temple durant 8 jours est le signe tangible que D. était aux côtés des Hasmonéens durant leur combat contre les envahisseurs grecs et symbolise la Présence de D. hier comme aujourd'hui auprès du peuple juif.
L'interprétation du miracle : de nombreuses discussions théologiques sur le sujet existent :
la fiole se serait-elle remplie à nouveau tous les soirs ?
un huitième de la fiole se serait-il consumé chaque jour ?
Les rabbins ont opté pour la seconde interprétation.

La propagation de la lumière

La victoire des Hasmonéens sur leurs ennemis n'a pas dévoyé le sens de leurs combats. Ils s'étaient battus pour rétablir le droit des Juifs à étudier la Torah et à accomplir les commandements. La victoire obtenue, ils restèrent fidèles à leur idéal. Ils célèbrent la fête en allumant des lumières qui symbolisent que les Juifs se battent pour que les valeurs spirituelles et morales l'emportent sur les forces de l'ombre. Propager la lumière de la Torah est le but ultime et la leçon des Hasmonéens.

La famille

Les Hasmonéens doivent leur victoire à la famille. En effet, si le judaïsme a pu rester vivace pendant les périodes de persécution, c'est parce que dans les familles, seul noyau social pouvant échapper à la mainmise du pouvoir, on a poursuivi l'étude de la Torah et la pratique
des Mitsvot.

À Hanoucca, nous témoignons de notre amour toujours grandissant pour les Mitsvot.
Aussi, le 1er jour on allume une bougie et on en ajoute 1 chaque jour jusqu'au 8ème jour où on en allume 8. De plus, il faut laisser allumé le shamash, la bougie qui a servi à allumer les autres lumières.
Chaque jour, la nouvelle bougie est placée à gauche de celle de la veille et c'est par elle que l'on débute l'allumage. On a le droit d'allumer tant avec de l'huile qu'avec des bougies. Cependant, il est préférable d'allumer avec de l'huile et si possible avec de l'huile d'olive; en effet, l'huile utilisée dans le Temple pour allumer la Menora était de l'huile d'olive.

Avant d'allumer chaque jour, 2 bénédictions sont récitées : pour remercier D. de nous avoir donné la Mitsva d'allumer les bougies et pour Le remercier pour les miracles.
Le 1er jour, une bénédiction est ajoutée pour Le remercier de nous avoir donné vie jusqu'à cette fête.

Au temps de la Guemara, on allumait la Hanoukia à la porte de la maison ou de la cour qui donnait sur la rue. Ceci permettait de faire connaître le miracle et symbolisait l'obligation de propager la Torah.

Aujourd'hui, on allume à l'intérieur des maisons et on place la Hanoukia, soit à la fenêtre pour qu'elle puisse être visible de la rue (ceci n'est pratiqué que si la fenêtre est visible de la rue et qu'elle se trouve au rez de chaussée ou au 1er étage), soit près d'une porte du côté gauche (en entrant) de telle sorte que l'entrée soit encadrée de Mitsvot, la Mezouza à droite et la Hanoukia à gauche.

Si on la place près de la porte, on l'allumera si possible sur un meuble bas de moins de 80 cm de haut et de plus de 25 cm. En effet, à l'époque de la guemara où on était éclairé par des bougies, c'était cette hauteur basse qui distinguait les bougies de Hanouka du reste de l'éclairage.

À l'époque de la guemara où on allumait sur la rue, il était impératif d'allumer immédiatement à la tombée de la nuit, tant qu'il y avait encore des passants.
Aujourd'hui aussi, si la famille peut être réunie aussi tôt, il faut allumer à cette heure là, tout de suite après avoir fait la prière du soir.
Si la famille ne peut pas être réunie aussi tôt, on a le droit d'allumer jusqu'à tard dans la soirée, tant que les membres du foyer sont debout et qu'ils pourront voir les bougies.

Les bougies doivent être suffisamment longues pour brûler pendant une demi-heure au moins.

Le Shabbat, on allume les bougies de Hanoucca avant celles de shabbat, et au moins une des bougies doit être suffisamment longue pour durer 1h 40, afin qu'elle reste allumée une demi-heure après la tombée de la nuit.
La Mitsva de l'allumage des bougies de Hanoucca est une Mitsva qui concerne tant les femmes que les hommes.

Cependant, comme c'est une Mitsva du foyer, il suffit, selon la coutume séfarade, qu'une seule Hanoukia soit allumée par foyer. Et si le maître de maison ne peut être présent, c'est sa femme ou un de ses enfants bar ou bat Mitsva qui allumera à sa place et lui n'aura pas besoin d'allumer là où il se trouvera. Si personne n'allume chez lui, il s'efforcera de s'associer à l'allumage des bougies du foyer où il se trouve en donnant une somme symbolique au maître de la maison.
Selon le rite ashkénaze, les enfants et les invités peuvent également allumer leur propre Hanoukia et celui qui est parti en voyage allumera là où il se trouve même si sa femme allume dans son foyer.

Bonne fête des lumières a tous et paix dans le monde amen

Hag Sameah



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:25



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:27



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:31



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:40

Les adas (coutumes ) de Hanouka chez les juifs du Maroc.

Les beignets

Pour commémorer le miracle qui est arrivé avec de l'huile, il est de coutume de manger des aliments frits dans de l'huile. Les Sfenjs, les Makrotes (Sfenjs de Larache et Alcazarquivir), les pastelitos de pomme de terre frits, en Israel on a ajoute les soufganiotes (beignets sans trou ).

La toupie

Les Grecs avaient décrété que l'étude de la Torah était un crime passible de mort. Mais les enfants juifs continuèrent à étudier en secret et, à l'approche des patrouilles grecques, faisaient semblant de jouer à la toupie. Sur chacune des quatre facettes de la toupie de 'Hanouka est inscrite une lettre hébraïque : Noun, Guimel, Hé, Chine. Ces lettres renvoient à la phrase « Ness Gadol Haya Cham – Un grand miracle est arrivé là-bas. » La toupie est, aujourd'hui encore, au centre des jeux de ‘Hanouka.En Israel sur la toupie on peut lire: Noun, Guimel, Hé, Pé.Ces lettres renvoient à la phrase « Ness Gadol Haya Po, comme nous sommes en Israel le miracle est ici en Israel, Po veut dire ici.

L'argent de Hanouka

Il est de coutume à Hanouka de donner aux enfants le Dmei ‘Hanouka (en hébreu) l'argent de poche. Cette tradition augmente grandement la joie des enfants et leur participation à l'esprit de la fête.

Les enfants nes a Hanouka porteront le nom de :
Nissim (miracle)
Youdah ( comme Youdah le Maccabée )
Youdith (comme l'heroine de Hanouka )
Or (qui veut dire lumiere ).
Maor (qui veut dire la lumiere ).
Meir (qui veut dire donner de la lumiere ).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:50

Tous les membres de la famille doivent être présents lors de l'allumage des bougies de 'Hanouka.

On allume les lumières de 'Hanouka avec la flamme du Chamache (sur ma photo, la bougie que vous voyez a gauche sur la hanoukia est le Chamache) plutôt qu'avec une allumette.

Le premier soir de 'Hanouka, on prononce les bénédictions:


1. « Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam Achère Kidéchanou Bemitsvotav Vetsivanou Lehadlik Ner 'Hanouka »

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné d’allumer les lumières de 'Hanouka.

puis

2. « Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam Chéassa Nissim Laavoténou Bayamime Hahème, Bizmane Hazé »

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui a fait des miracles pour nos pères en ces jours-là, en ce temps-ci.

Le premier soir de la fête, on ajoute la bénédiction :
3. « Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam Chéhé’heyanou Vekiyemanou Vehigianou Lizmane Hazé »

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a fait vivre, exister et parvenir jusqu’à ce moment.

et on allume une flamme à l'extrémité droite de la Ménorah (comme sur ma photo).

Chacune des nuits suivantes, on rajoute une bougie à gauche de celles allumées précédemment. On allume d'abord la nouvelle bougie, suivie de celle immédiatement à sa droite et ainsi de suite. On reproduit ce schéma chaque jour jusqu'à ce que, le huitième soir, les huit bougies brûlent ensemble.

Samedi soir 8 décembre 2012
24 Kislev


Ce soir est la première nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1, 2 et 3 et allumez une lumière de la ménorah.


dimanche 9 décembre 2012
25 Kislev


Ce soir est la seconde nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez deux lumières de la ménorah.


lundi 10 décembre 2012
26 Kislev


Ce soir est la troisième nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez trois lumières de la ménorah.


mardi 11 décembre 2012
27 Kislev


Ce soir est la quatrième nuit de 'Hanouka
Avant le coucher du soleil, Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez quatre lumières de la ménorah.
La ménorah doit être allumée AVANT d'allumer les bougies de Chabbat (18 minutes avant le coucher du soleil).
Ensuite, allumez les bougies de Chabbat.



mercredi 12 décembre 2012
28 Kislev


Ce soir est la cinquième nuit de 'Hanouka
Après la tombée de la nuit, récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez cinq lumières de la ménorah.
La ménorah doit être allumée APRÈS la fin du Chabbat et la récitation de la Havdalah.


jeudi 13 décembre 2012
29 Kislev


Ce soir est la sixème nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez six lumières de la ménorah.


vendredi 14 décembre 2012
30 Kislev


Ce soir est la septième nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez sept lumières de la ménorah.


samedi soir 15 décembre 2012
1er Tevet


Ce soir est la huitième nuit de 'Hanouka et aussi mon anniversaire d'apres le calendrier hebraique, je suis née le premier Tevet la dernière bougie de Hanouka.
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez huit lumières de la ménorah.

Que lumières de la ménorah illuminent nos maisons amen.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Sam 8 Déc 2012 - 18:52



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41614
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   Dim 9 Déc 2012 - 8:17

L’allumage de la hanoukia étant l’élément dominant de cette fête, venez à leur découverte au Musée d’Israël où une salle entière leur est consacrée.
Chaque hanoukia apparaît comme un joyau. Dans la grande salle consacrée à la fête de Hanouka au musée d’Israël de Jérusalem, trois murs sont tapissés de plus d’une centaine de hanoukiot, petites ou grandes, sobres ou ciselées, argentées ou dorées, présentées dans des vitrines de verre tout spécialement éclairées. L’effet est magique. La richesse artistique de chaque hanoukia est ainsi merveilleusement mise en valeur. Cette présentation dans des « fenêtres » sur mesure, grandes ou petites, carrées ou rectangulaires, verticales ou horizontales, est là pour rappeler que « lorsqu’on allume les bougies de la fête, les hanoukiot sont posées devant une fenêtre afin que le miracle de Hanouka soit connu du monde entier.

les plus anciennes datent du 14ème siècle – et toutes les origines géographiques. Auparavant, les hanoukiot étaient regroupées en deux groupes, ashkénaze et sépharade. Aujourd’hui, les hanoukiot du Maroc (qui sont magnifiques) côtoient celles de l’Autriche d'un coté et de la Tunisie de l'autre, alors que la hanoukia d’Irak est aux côtés de ses lointaines soeurs de Pologne.
Les données historiques sur chacun de ces précieux objets figurent sur cinq écrans tactiles incrustés dans le mur au milieu des hanoukiots.
nombres de hanoukiot ont une forme de triangle, symbole de la maison.
Les oiseaux ornant les hanoukiots se sont les juifs, comme les oiseaux qui reviennent toujours à leur nid après les migrations, les juifs en exil sont impatients ou rêvent toujours de revenir chez eux comme les oiseaux. L’aigle est très présent sur les hanoukiot d’Europe de l’Est, emblème du pouvoir.
MUSEE D’ISRAEL, Jerusalem
Ruppin Boulevard, près de la Knesset (Parlement Israëlien)
POB 71117
Jerusalem, 91710
Israel
Tel: 972-2-670-8811
Fax: 972-2-677-1332

photos Soly Anidjar











Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON   

Revenir en haut Aller en bas
 
QUE LES LUMIERES DE HANOUKA ILLUMINENT VOTRE MAISON
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» votre maison sous la neige
» Quelle est votre façon préférée de parfumer votre maison?
» Chassez les puces et les tiques de votre maison avec des huiles essentielles
» Trouvez votre ville en 1900 ....
» quel est votre type d'esprit ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MAROC PAYS QUI M'A VU NAITRE PAR SOLY ANIDJAR :: MAROC :: CAFE DE LA PRESSE CASABLANCA-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit