HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE COIN DE LA ALAKHA DE SOLY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LE COIN DE LA ALAKHA DE SOLY   Jeu 29 Nov 2012 - 7:29

Il est recommandé de ne pas profiter (lire, regarder quelque chose..) avec la lumière de ‘Hanouka même si il y a le Chamach (bougie qui sert à allumer les autres).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE COIN DE LA ALAKHA DE SOLY   Jeu 29 Nov 2012 - 7:33

A quelle heure devons-nous allumer la Hanoukia ?

a) Pour la plupart des Sépharadim et certains Achkenazim dès la tombée de la nuit à l'apparition des étoiles.



b) Certains Achkenazim allument au moment du coucher du soleil
Choné Halakhot, Ot 1.

c) D’autres Achkenazim et Yéménit allument 1/4 d'heure avant la nuit.
Jusqu’à quelle heure pouvons-nous allumer ?
La fin de l’allumage pour celui qui n’a pas allumé, d’après certains décisionnaires :

a) Jusqu’à minuit, avec Bérakha
b) Avant le lever du jour avec Bérakha (72 mn avant l’aurore)
c) Et d’autres disent jusqu’à l’aurore, sans Bérakha.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE COIN DE LA ALAKHA DE SOLY   Jeu 18 Avr 2013 - 12:59

Coudre et réparer un vêtement :

Il est permis de préparer des vêtements d’un H’atan (un futur marié) qui célèbre son mariage le 33ème ou 34ème jour du ‘Omer.

Il est permis de faire de la couture (retouches, création) ou préparer de nouveaux vêtements pendant la période du ‘Omer il est bien de s’imposer la H’oumra (la rigueur), de ne pas faire de la couture (retouches, création) ou préparer de nouveaux vêtements pendant la période du ‘Omer.
Acheter un vêtement :

Il est permis d'acheter des vêtements neufs pendant la période du Omer mais il est bien de s’imposer la H’oumra (la rigueur) et de ne pas les acheter, ou de les porter la première fois en l'honneur de Chabbat.

Les Guéonim (850 avant 0) ont instauré, entre Péssa’h et Chavouôt de réciter et d’étudier le Pirké Avot (les «Maximes des Pères»), chaque Chabbat un chapitre.
Nous nous préparons à revivre le don de la Torah au Mont Sinaï. Pirké Avot est un traité talmudique qui contient des recommandations éthiques et morales. Grâce à ces paroles de nos Sages nous pouvons raffiner notre personnalité et notre comportement de façon à mériter de recevoir la Torah.
Dans de nombreuses communautés on commence la lecture de ces six chapitres tout au long de l’été jusqu’au Chabbat qui précède Roch Hachana. En effet durant l’été, certains, ont tendance à se montrer moins stricts dans leur observance des Mitsvot : il convient donc de se renforcer spirituellement pour éviter tout relâchement.

Le moment de réciter la Séfirat Haômer est à priori à la sortie des étoiles, 18mn, Zmaniyot après le coucher du soleil, il sera conseillé au Rabbin de la communauté de dire un petit Dvar Torah entre Minha (prière de l’après-midi) et Arvit (prière du soir) afin de réciter le Omer en son temps.
Un Tsibour qui a fini la prière de Arvit (prière du soir) après le coucher du soleil mais avant la sortie des étoiles et dont les responsables du Kahal (communauté) craignent que les fidèles n’oublient de compter le Omer et de perdre la Mitsva, seront autorisés à compter le Omer avec Bérakha après le coucher du soleil.

Un Tsibour qui a fini la prière de Arvit (prière du soir) à Plag Haminha (1h15 avant la sortie des étoiles) et qui a peur d’oublier de compter le Omer, pourra le compter seulement et uniquement après le coucher du soleil pas avant, même le vendredi soir où on a l’habitude de prier plus tôt.

Une personne qui était à l’hôpital ou en prison, D. nous en préserve, avant Pessah’ et en est sortie pendant le Omer et n’a pas pu se couper les cheveux à l’hôpital ou en prison, pourra se les couper à Roch Hodech Iyar ou la veille de Chabbat et si c’est insupportable pour la personne, celle-ci pourra se les couper à sa guise quand elle l’aura décidé.

Couper les cheveux pendant le Ômer :

Les dames sont autorisées à se colorer et à se couper les cheveux.


Les hommes ne se couperont pas les cheveux ainsi que la barbe pendant la période du Omer.

a) Les Séfaradim respectent ces lois de deuil à partir du 2ème jour de Pessah jusqu’au 19 Iyar 34ème jour du Omer au matin.

b) Les Achkénazim respectent ces lois de deuil depuis le 1er Iyar jusqu’au 3 Sivan au matin à part la journée de Lag Baômer.

Pendant la période du Omer il est permis de participer même avec musique à :

a) une circoncision même si elle pas célébrée en son temps,

b) un rachat d’un premier né même si il n’est pas célébré en son temps,

c) un Syoum Massekhet (fin de l’étude d’un livre de Talmud),

d) une célébration d’une Bar Mitsva en son temps,

e) Une intronisation (Haknassat) d’un Sefer Torah.

Il est permis de se tailler la moustache qui gêne pour s’alimenter.
Il est préférable de s’abstenir d’écouter de la musique pendant la période du Ômer et ceci jusqu’au 33ème jour du Ômer, même à la radio ou sur cassette ou disque.

Il est permis de faire un repas entre amis même accompagné de chants mais sans danse ni musique.
Exceptions :

a) Si la musique permets à une personne de se renforcer dans les Mitsvot et dans son service Divin, et que celle-ci la protège des transgressions de la Torah, il lui sera autorisé d’écouter de la musique.

b) Si la musique n’est pas l’essentiel, mais seulement un fond musical, comme dans des disques de Tikoun Aklali ou dans des cours de Torah, il sera autorisé d'écouter ce genre de disque, de même, d’écouter un fond musical en étudiant ou en travaillant.

c) Si une personne à véritablement besoin d’écouter de la musique pour son moral, il lui sera autorisé de le faire.

d) Il sera autorisé de jouer pour s'entraîner ou pour préparer une audition.

e) Il sera permis d’écouter de la musique pour des cours de gymnastique.

f) Il sera permis d’écouter de la musique dès le 33ème jour du Omer.
Pendant la période du Omer et ceci jusqu’au 34ème jour, nous ne célébrerons pas :

a) de mariage,

c) de ne pas écouter de musique,

d) de ne pas se couper les cheveux ainsi que la barbe.


Aujourd'hui, jeudi 18 avril 2013, 8 Iyar 5773, nous comptons le 23ème jour du Omer, ce qui correspond 3 semaines et 2 jours.

Nous devons nous souvenir des 24.000 élèves de Rabbi Akiva z.t.l. morts pendant la période du Omer, mais il est malgré tout permis de :


a) de se couper les ongles,
b) de se tailler la moustache qui gêne pour s’alimenter,
c) d'acheter un cadeau à une personne qui célèbre son anniversaire et lui offrir, même si il a été acheté pendant la période du Omer,
d) d’aller au cimetière,
e) d'envoyer des cartes d'invitation,
f) de signer une transaction immobilière,
g) de faire une promenade,
h) de célébrer des fiançailles que l'on appelle de nos jours « Tnaïm » ou «Chidoukh'im» (officialisation du futur mariage) pendant la période du 'Omer en diminuant la joie et en se contentant de chanter seulement sans accompagnement musical,
i) de rentrer dans un appartement neuf même dans une chambre que l’on a agrandie pendant la période du Omer,
j) de préparer des vêtements d’un H’atan (un futur marié) qui célèbre son mariage le 33ème ou 34ème jour du ‘Omer,
k) d’organiser une demande en mariage mais sans danses ni musique,
l) de déménager pendant la période du Omer,
m) de peindre ou tapisser une maison,
n) d’entrée dans un nouvel appartement,
o) d’inaugurer une maison neuve (Hanoukat Habayit) mais l’on récitera la bénédiction de Chéhé’héyanou sur un fruit nouveau, mais on ne pourra pas écouter pendant le repas de la musique pour cette inauguration, jusqu'au 33ème jour du Omer comme nous l’avons déjà cité.
S’imposer la H’oumra (la rigueur) :

a) il est permis de faire des séances de piscine et baignade dans des endroits Kachère (Hommes et femmes séparés) mais il est bien de s’imposer la H’oumra (la rigueur),
b) il est permis de faire de la couture (retouches, création) ou préparer de nouveaux vêtements pendant la période du ‘Omer mais il est bien de s’imposer la H’oumra (la rigueur).
c) il est permis d'acheter des vêtements neufs pendant la période du Omer et de les porter la première fois en l'honneur du Chabbat, mais il est bien de s’imposer la H’oumra (la rigueur).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE COIN DE LA ALAKHA DE SOLY   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE COIN DE LA ALAKHA DE SOLY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le mauvais coin
» "Au bistro du coin", film doublé en 7 langues régionales
» Notre petit coin de Paradis !
» construire son coin compost...
» Vu sur Le bon coin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: FETES ET LOIS JUIVES-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit