HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Ven 20 Jan 2012 - 4:36

CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912
Le 30 mars 1912, le Traité du Protectorat est signé entre Moulay Hafid et la France. L'intégrité du territoire n'est pas remise en question, ni la dynastie, qui est officiellement maintenue au pouvoir.

Toutefois, la police, la défense, les relations extérieures, les finances, et les propositions de lois relèvent désormais du Résident Général, le général Lyautey, de 1912 à 1925. Seul le pouvoir législatif reste sous le contrôle du Roi, qui conserve un droit de veto.

Les exactions commises dans le mellah de Fès en 1912 provoquent la mort de soixante Juifs, une centaine de blessés, et des milliers de sans-abri. Ce saccage, qualifié de " tritel " ou de séisme par les Juifs du Maroc, conduit les habitants du mellah à se réfugier au palais royal.

Moulay Youssef (1912-1927) devient le nouveau roi du Maroc, après l'abdication de son frère. La zone d’influence espagnole s'étend du Rif au Nord à Tarfaya et Ifni au Sud. L'Espagne contrôle alors 10% de la population et 5% du territoire marocain, et fait de Tétouan la capitale espagnole du Maroc.

À Casablanca, 10 000 sur les 50 000 Juifs habitent en ville nouvelle; à Fès, 2 000 sur 14 000; à Rabat-Salé, 1 800 sur 8 000.

Certaines entreprises congédient leurs employés Juifs. Une ségrégation est même instaurée entre les Musulmans, les Juifs, et les Européens. Toutefois l'application de ces lois scélérates ne sera ni uniforme, ni intégrale, en raison de l’attitude courageuse et de l’opposition du sultan Sidi Mohamed.



Les Anglais publient la Déclaration Balfour qui reconnaît l’existence d'un Foyer Juif en Palestine, en 1917.





Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 15 Avr 2012 - 12:10

Les Evènements de Fès les 17 - 18 - 19 avril 1912

Le 30 mars 1912 le sultan Moulay Hafid signe à Fès le traité de Protectorat mais la nouvelle doit rester secrète jusqu'à son départ pour Rabat fixé au 17 avril . Le départ du sultan et celui de l'ambassade conduite par M.Régnault, ministre de la France à Tanger, qui avait reçu la signature du traité doivent avoir lieu le même jour, à quelques heures d'intervalle.

La situation politique du moment est sérieuse, une bonne partie du Moyen Atlas est en effervescence et les dispositions de la population de Fès à l'égard de la France sont moins bonnes qu'un an auparavant où les troupes du général Moinier avaient rompu l'encerclement de la ville par les tribus insurgées de la région. L'occupation de Fès par les troupes françaises n'a amélioré en rien la situation de la population et la déception est perceptible.

Le secret de la signature du traité et du départ du sultan a été éventé et des rumeurs font état de la présence autour de la ville de guetteurs des tribus qui envisagent de se rassembler pour attaquer la ville et reprendre à l'ambassadeur « l'acte de vente » d'une partie du domaine de l'islam à une puissance infidèle.


La révolte
Le 17 avril au matin, à l'occasion de la paye, deux tabors d'infanterie et un de cavalerie, casernés à la Casbah des Cherarda, se mutinent et agressent leurs instructeurs. Ils se rendent au Dar el-Makhzen pour exposer leurs griefs au sultan qui les fait renvoyer sans vraiment les recevoir. Les tabors révoltés se répandent en ville et massacrent leurs officiers et les chrétiens qu'ils rencontrent.
On s'attend d'un moment à l'autre à l'invasion du quartier du Douh où habitent la plupart des européens et où se trouvent les principales ambassades et l'hôpital militaire. Le général Brulard, commandant d'armes, établit son poste de commandement à l'hôpital.
Les émeutiers massacrent les militaires et civils français qu'ils rencontrent, l'hôtel de France est envahi et la propriétaire est tuée. Le poste des télégraphistes à l'entrée du Douh est incendié.
Le Mellah est envahi et pillé . Une dizaine de milliers de juifs se précipitent vers le Dar el-makhzen qui leur ouvre ses portes.
L'émeute partie de Fès-Jdid se propage de proche en proche jusqu'au bas de la ville et tous les quartiers sont atteints.
Il faudra l'intervention des troupes casernées à Dar Makhzen et à Dar Debibagh et de leurs sections d'artillerie qui bombardent les quartiers occupés par les émeutiers pour dégager les européens assiégés. La plupart d'entre eux ont été sauvés par des Fassis qui au péril de leur vie les ont caché, quelques uns ont été recueillis par le pacha de Fès-Jdid et conduits au Dar el-Makhzen puis de là à Dar Debibagh pendant la nuit.
Après une soixantaine d'heures d'insurrection la situation est progressivement contrôlée mais les dégâts sont majeurs. La grande rue du Mellah n'est plus qu'un amas de ruines où gisent des cadavres d'hommes, de femmes et d'enfants conséquence tout à la fois des massacres commis par les émeutiers et des bombardements par l'artillerie pour déloger les révoltés .
La population du Mellah est entassée dans les cours du Dar el-makhzen où elle commence à mourir de faim malgré les distributions de pain que fait faire Moulay Hafid. Pour les mettre à l'abri des intempéries les femmes et les enfants sont logés dans les cages inoccupées de la ménagerie du sultan où ils voisinent avec les fauves.
Les pertes humaines sont importantes, environ soixante cinq morts et soixante quinze blessés pour les civils européens et les militaires français ou marocains. Les pertes du Mellah sont d'au moins une cinquantaine de tués et d'une quarantaine de blessés. Les pertes concernant les tabors révoltés et la population musulmane n'ont pu être évaluées « même approximativement » !

Les causes
Les causes de la sédition ont été décrites comme multiples et utilisées par chacun en fonction de ses intérêts ou de sa lecture politique des événements.
Pour M .Régnault la révolte des tabors est un accident fortuit ayant des causes purement militaires. Le général Moinier au contraire la tient pour totalement fomentée par le Makhzen.

Les soldats marocains (askris) des tabors auraient été conduits à la révolte par deux mesures militaires principales: le sac et l'ordinaire. Il avait été décidé que l'askri porterait le sac, or il assimilait le sac à un bât (barda) et considérait son port comme une humiliation à laquelle il ne voulait se soumettre à aucun prix.
Quant à l'ordinaire, une réforme de la solde a été annoncée lors de la paye du 17 avril : le soldat recevait une solde incluant une indemnité pour se nourrir, il se nourrissait ensuite comme il le voulait, généralement mal car il utilisait cette indemnité pour nourrir aussi la ou les femmes qui vivaient avec lui .L'état major a décidé de supprimer l'indemnité de nourriture, en augmentant légèrement la solde mais en retenant la moitié ou les deux tiers de cette solde pour la création de l'ordinaire, l'askri serait mieux nourri mais plus sa compagne . Ce serait l'étincelle qui aurait mis le feu aux poudres.

Pour les tenants de l'origine politique de la révolte le sultan porte une lourde responsabilité dans l'atmosphère de malaise qui règne au Maroc depuis quelques mois: ses tergiversations dans la négociation en vue de la signature du traité de protectorat, ses menaces d'abdiquer, sa hâte à quitter Fès après la signature et certains propos tenus aux oulémas pour leur prouver qu'il n'avait cédé que sous la contrainte; propos parfois également déformés et grossis par un entourage qui ne souhaite pas voir se mettre en place une nouvelle organisation administrative et qui aurait pu pousser à la révolte des soldats .
Cette lecture différente des causes de l'insurrection entraîne une tension dans les relations entre civils et militaires, relations qui n'avaient jamais été très cordiales .Le général Moinier persuadé de la trahison du sultan, du makhzen et d'une bonne partie de la population de Fès veut proclamer l'état de siège, exercer des représailles et lever une contribution de guerre pour punir la ville. M .Régnault exerçant les fonctions -à défaut d'en avoir déjà le titre- de résident général s'oppose à ces mesures.
Le gouvernement français autorise la proclamation de l'état de siége, interdit les représailles et ordonne de surseoir au recouvrement de toute indemnité . Il se rend compte également de l'urgence qu'il y a à réunir tous les pouvoirs civils et militaires dans une même main qui ne pouvait être que militaire.

L’arrivée de Lyautey
Le décret du 27 avril 1912 nomme le général Lyautey commissaire Résident Général de la République Française au Maroc.
M.Régnault initialement pressenti pour être le premier Résident Général quitte Fès le 6 juin 1912 en même temps que le sultan. Les deux convois se séparent au col du Zegota, l'un se dirige vers Rabat, l'autre sur Tanger, où le « Du-Chayla » attend le ministre pour le ramener en France.

Enfin seul, le général Lyautey peut donner libre cours à son génie organisateur. Le Protectorat qui avait mal commencé bénéficiera finalement des émeutes de Fès avec la nomination de Lyautey dont l'oeuvre marquera durablement le Maroc.

http://adafes.com/dossiers/dossiers.php?id_dossier=24&PHPSESSID=332dd6eac786abd9d1dc22167cb9cd79


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 15 Avr 2012 - 12:16



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 15 Avr 2012 - 12:18



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Mer 18 Avr 2012 - 14:56

רע לפני יום השואה, נערך כנס מיוחד לציון 100 שנה ל"תריתל" - פוגרום שהתרחש בעיר פאס שבמרוקו בתאריכים 16-17 באפריל 1912. הֶדיו של האירוע המזעזע הגיעו לעיתונות היהודית ואף העולמית באותה התקופה, אך נשכחו בחלוף הזמן. העדויות והמחקרים שהוצגו באוניברסיטת בר-אילן מזכירים שגם שם היה מעין "גטו", שבו נהרגו עשרות יהודים. בתי הכנסת, הספריות היהודיות וספרי התורה הועלו באש



פרופ' יוסף פנטון מאוניברסיטת סורבון ו"המרכז הצרפתי למחקר בירושלים" חקר את הפרעות בספרו "תריתל" (הוצאת יד בן צבי) והוא מספר כי הרקע להתרחשותן היה חתימתו של הסולטן מולאי חאפיד על חוזה שהפך את מרוקו למדינת חסות צרפתית: "תושבי המדינה ראו במסירת השטח לשליט נוצרי בגידה, אבל מאחר שידעו כי הצרפתים חזקים יותר, החליט ההמון הערבי לפגוע דווקא ביהודים וברכושם".

וכך נאספו ב-16 באפריל 1912 מאות ערבים אל מול שכונת "מלאח" בפאס. למעשה, מלאח לא רק הייתה שם השכונה בעיר, אלא גם שם כולל

לאזורים שבהם, ורק בהם, הורשו יהודים לגור ברחבי מרוקו. "שכונה זו בפאס הייתה גדולה מאוד, והיו בה 12 אלף יהודים והיא התברכה בעושר תרבותי רב, כמו ספריית הרב שאול סררו ואוספים רבים נוספים.





"היהודים בשכונה החזיקו מעמד כשבוע, אך בסיומו ברחו לעבר שערי ארמון הסולטאן וביקשו שיחוס עליהם. מיותר לציין שהן הסולטאן והן השלטון הצרפתי לא עשו דבר כדי להגן על היהודים ו-45 מתוכם נהרגו. ישנן גם עדויות המצביעות על אונס ילדים ומכירת נערות כשפחות. לבסוף התרצה הסולטאן ודאג לכך שהיהודים יחזרו לבתיהם - שם הם גילו שכל רכושם נבזז. ספריית הרב סררו נשרפה וכן אלפי כתבי יד שהשתמרו לאורך הדורות".

תיאור זה של פרופ' פנטון זוכה לאישוש ביומן העיר פאס, שנכתב בידי שלמה כהן, שחי בתקופה זו ומתאר את הפרעות: "בתי כנסת נשרפו ונהרסו, ספרי תורה קרועים מתגלגלים ברחוב בתוך הבוץ וגויים דורכים עליהם.



"ספרי תורה שלא נשרפו הוציאו אותם החוצה, קרעו אותם והשליכו אותם כדי שיהיו למרמס לעוברים ושבים. שברו כוסות של שמן זית לתאורה שבבתי כנסת ואת ספסלי בתי הכנסת. היהודים, מבוגרים וקטנים, ילדים ותינוקות, לא אכלו ולא שתו במשך שלושה ימים. גופות יהודים הרוגים מושלכות בטיט, ועוברי דרך דורכים עליהן".



לדברי פנטון, היום מקובל לחשוב שהתנועות הציוניות לא התייחסו לאירוע - אך הדבר אינו נכון. "ניתן לראות בעיתונות התקופה התבטאויות של מנהיגים ציוניים שהביעו את הזעזוע מן האירוע וראו בו סימן נוסף לכך שהגיע הזמן להקים מדינה יהודית", הוא מבהיר.



מדוע שכחנו?


ה"תריתל" נשכח כיום, ואפילו יוצאי מרוקו ברובם מתקשים להיזכר במה מדובר. בניגוד לפוגרומים שהתרחשו במדינות





אירופה, כמו בקישינב בתחילת המאה ה-20, אירוע זה אינו חקוק בזיכרון הקולקטיבי. לפרופ' פנטון יש הסבר: "השלטון הקולוניאליסטי במרוקו, שהיה אז בתחילת דרכו, היטיב בהמשך עם היהודים מבחינה כלכלית בחברה. הוא נתן להם את האפשרות לגור לא רק ב"מלאח" אלא היכן שירצו.



"בנוסף, הייתה פריחה תרבותית משמעותית, כאשר באמצעות תנועת כי"ח, יהודי מרוקו השתלבו עוד יותר מהר בהוויה הצרפתית. כל אלו גרמו לכך שבסופו של דבר אירוע זה לא נצרב בתודעה היהודית לאורך דורות. הפוגרומים באירופה היו מעין מסה מצטברת של פגיעות ביהודים ולכן זכו להשפעה רבה יותר בהמשך".


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Mer 18 Avr 2012 - 15:09

Je viens aussi d'acheter le livre


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Jeu 19 Avr 2012 - 7:29

Le mellah désigne au Maroc le quartier où habitaient les résidents juifs de la ville. De hauts murs entourent celui-ci afin de bien séparer populations musulmane et juive. Le mellah de Fès, établi en 1438, est considéré comme le plus ancien quartier réservé aux juifs du Maroc.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Jeu 19 Avr 2012 - 7:42

Les exactions commises dans le mellah de Fès en 1912 provoquent la mort de soixante Juifs, une centaine de blessés, et des milliers de sans-abri. Ce saccage, qualifié de " tritel " ou de séisme par les Juifs du Maroc, conduit les habitants du mellah à se réfugier au palais royal.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Jeu 19 Avr 2012 - 9:15


1965 : vague d’antisémitisme en Algérie; fuite de la communauté juive
1965 : pogrom à Aden
1962 : juillet: pogrom d’Oran 1948 : pogroms en Libye
1958 : pogrom à Aden
1955 : émeutes anti-juives et chrétiennes en Turquie; pillage des églises et des magasins
1955 : septembre: émeutes antijuives à Izmir
1952 : pogroms anti-juifs et chrétiens à Suez
1949 : pogroms en Syrie
1948 : pogroms au Maroc
1947 : mesures de ségrégation contre les juifs en Egypte
1947 : pogrom en Libye; environ 130 morts
1947 : pogrom à Aden ; environ 100 morts
1945 : émeutes antijuives et antichrétiennes en Egypte; églises et synagogues détruites
1945 : pogrom à Tripoli en Libye
1944 : attaque du quartier juif de Damas
1942 : pillage des biens juifs à Benghazi (Lybie) et déportation dans le désert
1948 : pogrom à Alexandrie pendant une semaine; environ 150 morts
1941 : persécution des juifs en Libye
1941 : massacre de juifs à Bagdad, avec l’appui des autorités: env. 170 morts
1935 : pogroms en Algérie
1934 : pogrom de Constantine (Algérie); pillage et 28 morts, sous l’indifférence de la Police et l’Armée française
1929 : août: les juifs demandent l’aménagement du mur des Lamentations; pogroms à Jérusalem, Hébron, Safed; pour faire cesser les violences, les Britanniques repoussent cette demande
1922 : loi de conversion forcée des orphelins au Yémen, concernant les juifs y compris à l’âge adulte
1915 : vague de conversions par contrainte dans l’est anatolien 1914 : août: massacre de 12 000 chrétiens assyriens en Irak par le Jevdet Khalil Bey
1914 : novembre: poursuite de l’expulsion des Grecs de Thrace Orientale
1914 : expulsion des juifs de Palestine en âge de porter les armes par les Ottomans
1912 : le TRITEL DE FES, pogroms, massacres, contre la population juive de Fès au Maroc, le quartier juif (mellah, fut envahi,pillé, saccagé, provoquant la fuite de 12.000 habitants, dont une partie fut massacrée
1909 : pogroms : massacre des juifs de Kermanshah en Perse, pour commémorer la mort d’Hussein
1904 : massacre de juifs au Yémen
1889 : pillage du quartier juif de Bagdad
1854 : pogrom antijuif à Demnate au Maroc
1848 : disparition totale des juifs de Machhad en Iran 1847 : reprise des persécutions des chrétiens assyriens par les Kurdes. 30 000 morts
1841 : meurtres massifs de juifs au Maroc; le sultan est obligé de considérer les juifs comme sa propriété personnelle, ce qui contribue à les protéger.
1840 : persécution des juifs de Damas; affaire des meurtres rituels
1840 : conversion forcée des juifs de Machhad en Iran
1840 : pogrom à Damas
1839 : campagne de conversions forcées des juifs iraniens
1834 : massacre de juifs à Safed (Palestine)
1830 : début de la persécution des juifs en Perse, provoquée par l’avance russe dans le Caucase.
1828 : massacre de juifs à Bagdad
1814 : Ferdinand VII, approuvé par Pie VII, réintroduit l'Inquisition en Espagne
1813 : répression de la révolte des Serbes; massacre et réduction en esclavage: des milliers de femmes sont vendues à Belgrade.
1807 : expulsion des juifs de Tétouan
1806 : expulsion par fatwa des juifs de Sali au Maroc et interdiction pour les juifs marocains d’avoir des vêtements occidentaux
1806 : les janissaires du Dey d’Alger massacrent et pillent dans le quartier juif
1805 : pogrom contre les juifs d’Alger après une famine
1805 : exil des juifs d’Alger vers Tunis et Livourne
1790 : massacre de juifs à Tétouan (Maroc)et destruction de la plupart des communautés juives du Maroc
1770 : expulsion des juifs de Jeddah en Arabie
1700 : massacre des juifs au Yémen
1676 : expulsion des juifs de Sanaa au Yémen 1650 : les juifs de Tunisie sont déportés dans des quartiers spéciaux appelés “hara”
1656 : juifs chassés d’Ispahan en Iran
1622 : conversion forcée des juifs de Perse
1614 : invasion de la Géorgie par le shah Abbas;destructions, déportation, profanations des images saintes par le shah lui même
1609 : fondation du tribunal de l'Inquisition à Carthagène des Indes
1608 : persécution pendant deux ans des juifs de Taroudan (Maroc) par les Berbères
1604 : début d’une période de famine, violence et conversions forcées de la population juive de Fès: 2000 conversions en 2 ans
1569 : fondation du tribunal de l'Inquisition à Lima au Pérou.
1571 : fondation du tribunal de l'Inquisition à Mexico.
1554 : pillage et persécutions contre la population juive de Marrakech par les Turcs qui ont pris la ville
1543 : le converso juif, Jeronimo Diaz , condamné par l'Inquisition, est brûlé à Goa
1535 : pogrom puis expulsion des juifs de Tunisie.
1528 : premier autodafé dans le Nouveau Monde (à Mexico): deux conversos juifs, sont condamnés au bûcher
1524 : expulsion des juifs de Buda en Hongrie par les Ottomans
1521 : expulsion des juifs de Belgrade par les Ottomans
1516 : les juifs algériens reçoivent le statut officiel de “dhimmis “de la part des Ottomans; certains couleurs leur sont interdites (rouge et vert); ils n’ont pas le droit de monter à cheval ou de porter des armes; ils doivent payer la taxe discriminatoire; leur représentant est rituellement giflé au moment de la remise du tribut aux autorités.
1502-06 : à Cordoue, l'inquisiteur Diego Rodriguez Lucero condamne à mort plusieurs centaines de personnes pour judaïsation. Nombreuses révoltes; Lucero est contraint de s'enfuir.
1506 : environ 2000 conversos juifs, sont lynchés par les foules à Lisbonne.
1496 : Manuel, roi du Portugal, épousa l'infante d'Espagne Isabelle le 30 novembre 1496. Le 5 décembre un décret royal donne 10 mois aux juifs et aux musulmans pour quitter le pays. Le roi se ravise et, le vendredi 19 mars 1497, il ordonne le baptême de tous les enfants du royaume pour le dimanche suivant, ce qui va donner lieu à de terribles scènes. En 1499, Manuel publie un décret interdisant aux « nouveaux chrétiens » de quitter le pays.
1492 : communauté juive de Touat au Maroc est massacrée; synagogues détruites.
1492 : l'Inquisition espagnole à la demande des Rois catholiques, tortures, convertions, massacres, accusations fausses, persécutions soutenues par les autorités espagnoles et portuguaises.
1492 : Grenade est reconquise par les Rois Catholiques. Décret de l'Alhambra d'expulsion des juifs. Christophe Colomb 'découvre' l’Amérique.
Le 17 septembre 1480, les premiers inquisiteurs dominicains, Miguel de Morillo et Juan de St Martin, sont nommés par l'État. Ils prennent leurs fonctions à Séville où la communauté marrane menacée échoue dans une tentative d'insurrection. Six personnes sont brûlées vives. L'Inquisition débute ainsi sa longue carrière.
1483 à 1498, l'Inquisiteur Général Torquemada donna à l'Inquisition espagnole une importance et une puissance sans précédent.
Particulièrement dirigée, à cette époque, contre les juifs et musulmans convertis (marranes et morisques), elle laissa un souvenir terrifiant (d'une source à l'autre les chiffres sont très variables, les plus conservatrices estiment à environ 2 000 le nombre de personnes qui furent brûlées sous le gouvernement de Torquemada). À tel point que le caractère souvent expéditif de la procédure provoqua les protestations du Saint-Siège (voir interventions de Sixte IV dès 1483).
1482 : les juifs sont expulsés d'Andalousie.
1449 : révoltes contre les conversos de Tolède. L’accès aux carrières officielles leur est fermé
1438 : création de ghettos pour les juifs dans les villes du Maroc, sous le nom de “mellah”
1391 : persécutions soutenues par les autorités, les marranes (« porcs » en espagnol), c'est-à-dire les juifs convertis au christianisme, dont le nombre fut particulièrement élevé après les répressions anti-juives (pogroms) de 1391, qui furent suspectés de ne pas être sincères dans leur nouvelle foi chrétienne - souvent à juste titre, leur conversion étant le résultat des menaces à leur encontre - et de poursuivre la pratique du judaïsme en secret.
1391 : émeutes contre les juifs d'Espagne. Début du mouvement de conversion des juifs au christianisme.
1344 : conversion forcée des juifs de Bagdad
1301 : début de la persécution des juifs en Egypte
1291 : conversion forcée des juifs de Tabriz en Perse
1266 : le caveau des Patriarches d’Hébron est converti en mosquée et interdit aux juifs et aux chrétiens
1232 : massacre des juifs de Marrakech
1198 : conversion forcée des juifs d’Aden
1184 : les Almohades imposent des signes distinctifs aux chrétiens et aux juifs en Espagne
1184 : destruction d’une église de Saint Gabriel à Assyout par la foule 1165 : conversion forcée des juifs du Yémen
1160 : prise de l’Ifriqiya par les Marocains d’Abd el Moumen; juifs et chrétiens doivent choisir entre la mort et la conversion; les juifs sont convertis de force.
1147 : prise de Marrakech par les Almohades; persécution des juifs
1145 : les juifs de Tunis doivent choisir entre la conversion et l’exil
1142 : début des persécutions contre les juifs par les Almohades; massacre à Tlemcen, Bougie, Oran (jusqu’en 1147)
1126 : déportation de chrétiens au Maroc par les Almoravides
1085 : reprise de Tolède par les chrétiens
1073 : début des persécutions contre juifs et chrétiens par les Turcs à Jérusalem
1066 : au cours du massacre de milliers de juifs de Grenade, assassinat du Nagid de la communauté, successeur de Samuel Ha Nagid
1065 : décapitation de 65 moines chrétiens du monastère d’Abanub par Haffas sous Al Mustansir en Egypte
1032 : 5 à 6000 juifs tués dans une émeute à Fez et expulsion des survivants
1016 : les juifs sont persécutés et chassés de Kairouan
1010 : début de massacre de centaines de juifs autour de Cordoue jusqu’en 1013
1010 : persécution des chrétiens, juifs et sunnites par le calife fatimide Al Hakim
1004 : juifs et chrétiens doivent porter un turban et une ceinture noirs en Egypte
643 : massacre des habitants de Césarée de Palestine; 7 000 morts
638 : expulsion des juifs de Jérusalem
637 : description horrifiée de la conquête de la Palestine par le patriarche Sophronios
630 : massacre de la tribu juive des Beni Djadsimaa.
628 : bataille de l’oasis de Khaybar (devenue symbole de la victoire musulmane sur les Juifs)
627 : massacre des juifs de Médine; partage des familles et des biens
626 : expédition contre les juifs Beni Qoraizha,
626: massacre des 700 juifs Beni Qoraïzha,liés pendant trois jours, puis égorgés au dessus d’un fossé,avec les jeunes garçons.
626 : massacre des juifs Beni Khazradj et partage des familles et du butin
624 : après la victoire de Badr, début de l’élimination des juifs .


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Jeu 19 Avr 2012 - 9:28

Oufrane est un petit village au sud du maroc vers 1750 li y eut un massacre de 50 juifs
brules au centre de ce village en refusant de s'islamiser.
J'ai lu, leur histoire dans le livre qu'a ecrit, un proche de la famille, Asher Knafo.
Le nourisson de Oufrane



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Jeu 19 Avr 2012 - 9:32

6 millions de juifs morts en Europe il y a 70 ans.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Ven 20 Avr 2012 - 16:16



Cette année 2012 marque le centenaire d'une page des plus sombres de l'histoire du judaïsme marocain, le tritel ou pogrome de Fes (17-19 avril 1912). Le quartier juif (Mellah) de Fes fut envahi, pillé, saccagé, brûlé, provoquant la fuite de ses 12.000 habitants, dont une partie fut massacrée, les fillettes et les femmes violées, photos collection Paul Fenton, auteur du livre "Le Pogrome de Fes 1912".



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Ven 20 Avr 2012 - 16:23



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:30

photos du centenaire, a Beit Zvi a Jerusalem.
photos Soly Anidjar
quelques mots pour commencer du grand rabbin sefaradi d'Israel le rav Shlomo Amar



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:32



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:33



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:34



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:37



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:38



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:40



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:41

mazaltov


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:43



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:44



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:46



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:49



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 6:59

chansons en hebreu qui parlent de la mort, du deuil ou des traditions associées à la mort, chantees, par le rav et chanteur Haim Louk et l'ensemble de Yad Ben Zvi Jerusalem.
(la tristesse des paroles), n'est pas seulement chantee, eon peut lire les mots sur l'ecran
la complainte des juifs de Fes



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 7:01



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 7:03



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 7:04



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   Dim 22 Avr 2012 - 7:07



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912   

Revenir en haut Aller en bas
 
CENTENAIRE DU TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES 1912
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réunion pour 2011. XI ème centenaire.
» [Alette] Une centenaire en 1703 : Péronne FOURNIER (?)
» Centenaire de la première école Maria Montessori
» Un timbre pour le XI ème centenaire de la Normandie.
» 911 - 2011 Le 11 ème Centenaire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: TRAGEDIES ET HISTOIRES MAROCAINES :: TRITEL (SACCAGE) AU MELLAH DE FES AVRIL 1912-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit