HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:08



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:19

Sous la domination syrienne
Il y a de cela plus de 2000 ans, la terre d'Israël appartenait à l'Empire syrien et était dominée par des dirigeants syriens de la dynastie des Séleucides. Pour relater l'histoire qui conduit à 'Hanouka, commençons avec Antiochus III, le roi de Syrie, qui régna de 3538 à 3574 (222-186 avant l'ère commune). Il avait mené une guerre contre le roi d'Égypte Ptolémée, pour la possession de la terre d'Israël.

Antiochus III en était sorti victorieux et la terre d'Israël fut annexée à son empire. Au début de son règne, il fut favorablement disposé à l'égard des Juifs et leur accorda certains privilèges. Plus tard, toutefois, quand il fut battu par les Romains et contraint de leur verser de lourdes taxes, la charge en tomba sur les différents peuples de son empire qui eurent l'obligation de fournir l'or massif requis par les Romains. À la mort d'Antiochus, son fils Seleucus IV lui succéda et opprima encore plus les Juifs.

Outre les ennuis qui venaient de l'extérieur, de graves périls menaçaient le Judaïsme de l'intérieur. L'influence des Hellénistes (qui acceptaient l'idolâtrie et le mode de vie syrien) ne cessait de croître. Yo'hanane, le Grand Prêtre pressentit le danger qui menaçait le Judaïsme devant la pénétration de l'influence gréco-syrienne en Terre Sainte. Car, à l'opposé de l'idéal de beauté physique qui était celui des Grecs et des Syriens, le Judaïsme met l'accent sur la vérité et la pureté morale, comme D.ieu le commande dans la Torah. Le peuple juif ne pouvait abandonner sa foi en D.ieu et accepter l'idolâtrie des Syriens.

C'est la raison pour laquelle Yo'hanane s'opposa à toute tentative de la part des Hellénistes juifs pour introduire les coutumes grecques et syriennes sur la terre d'Israël. Les Hellénistes le haïssaient. L'un d'eux rapporta au commissionnaire du Roi que dans le trésor du Temple se trouvait une immense fortune.

La richesse de trésor consistait en la contribution d'un demi-Chékel que donnaient annuellement tous les Juifs adultes. Ce don devait servir aux sacrifices sur l'autel et à entretenir et améliorer l'édifice du Temple. Une autre part du trésor était constituée des fonds pour les orphelins déposés pour eux jusqu'à ce qu'ils atteignent l'âge de l'utiliser. Seleucus avait besoin d'argent pour payer les Romains. Il envoya son ministre Helyodros s'emparer de l'argent du trésor du Temple. En vain, Yo'hanane, le Grand Prêtre, le supplia-t-il. Helyodros ne l'écouta pas et péné­tra dans l'enceinte du Temple. Mais soudain, il pâlit de terreur. Dans la minute qui suivit, il tomba évanoui sur le sol. Après qu'il fut revenu à lui, Helyodros n'osa pas rentrer à nouveau dans le Temple.

Antiochus le « fou »
Peu de temps après, Seleucus fut assassiné et son frère Antiochus IV commença son règne sur la Syrie (en 3586, 174 avant l'ère commune). C'était un tyran d'une nature irréfléchie et impulsive, méprisant la religion et les sentiments d'autrui. On l'appelait « Épiphane », ce qui signifie « aimé par les dieux ». Plusieurs dirigeants syriens reçurent des titres similaires, mais un historien de son temps, Polebius, lui attribua l'épithète d’Épimanes, « le fou », un titre plus approprié au caractère de ce roi dur et cruel.

Désirant unifier son royaume par le biais d'une culture et d'une religion communes, Antiochus tenta de déraciner l'individualisme des Juifs en supprimant toutes les lois juives. Il démit le juste Grand-Prêtre Yo'hanane de ses fonctions dans le Temple de Jérusalem et installa à sa place son frère Yehochouah qui aimait se faire appeler par son nom grec Jason. C'était un helléniste qui utilisa sa nouvelle charge pour disséminer de plus en plus de coutumes grecques parmi les membres de la prêtrise. Yehochouah ou Jason fut remplacé plus tard par un autre homme, Menelaus, qui avait promis au roi qu'il lui apporterait plus d'argent que Jason ne le faisait. Quand Yo'hanane protesta contre la dissémination de l'influence grecque dans le Saint Temple, le Grand Prêtre en poste engagea des hommes pour l'assassiner.

À cette époque, Antiochus était engagé clans une guerre qu'il remportait contre l'Égypte. Mais des messagers de Rome arrivèrent et lui ordonnèrent d'arrêter la guerre. Il fut obligé de se soumettre. Pendant ce temps, à Jérusalem, la rumeur se répandit qu'Antiochus avait été victime d'un accident sérieux. Le croyant mort, le peuple se révolta contre Menelaus. Le Grand Prêtre traître s'enfuit avec ses amis.

Les martyrs
Antiochus revint d'Égypte enragé par l'interférence romaine dans ses projets ambitieux. Quand il apprit ce qui avait eu lieu à Jérusalem, il ordonna à son armée de se déchaîner contre les Juifs. Des milliers d'entre eux furent tués. Puis Antiochus émit une série de décrets terribles contre eux. La pratique de leur religion leur était désormais interdite, les rouleaux de la Torah furent confisqués et brûlés. Le repos du Chabbat, la circoncision et les lois alimentaires furent interdits sous peine de mort. L'un des membres vétérans et les plus respectés de cette génération, Rabbi Eliézer, un homme de quatre-vingt-dix ans fut contraint par les serviteurs d'Antiochus de manger du porc pour inciter les autres à faire de même. Quand il refusa, ils lui suggérèrent de mettre cette viande à ses lèvres pour faire semblant de la consommer. Mais bien entendu, Rabbi Eliézer refusa et il fut mis à mort. Il y eut des milliers d'hommes qui, de la même façon, sacrifièrent leur vie. La célèbre histoire de 'Hanna et de ses sept fils eut lieu à cette époque. Les hommes d'Antiochus allaient de ville en ville, de village et village pour forcer les habitants à servir des dieux païens. Il ne resta plus qu'une région où tenait la résistance : les collines de Judée avec leurs nombreuses grottes. Mais même là, les Syriens poursuivirent les Juifs fidèles et de nombreux parmi eux moururent en martyrs.

Mattityahou
Un jour, les hommes d'armes d'Antiochus arrivèrent au village de Modiine où vivait Mattityahou, le vieux prêtre. L'officier syrien construisit un autel sur la place du marché et demanda que Mattityahou offre des sacrifices aux dieux grecs. Mattityahou répliqua : « Moi, mes fils et mes frères sommes déterminés à rester loyaux à l'alliance que notre D.ieu a faite avec nos ancêtres ! »

À ce moment, un Juif helléniste s'approcha de l'autel pour y offrir un sacrifice. Mattityahou s'empara de son épée, le tua et ses fils et lui attaquèrent les officiers et les soldats syriens. Ils en tuèrent bon nombre et chassèrent les autres. Et puis ils détruisirent l'autel.

Mattityahou savait qu'Antiochus serait hors de lui quand il apprendrait ce qui était arrivé. Il enverrait très certainement une expédition punitive. Il quitta donc le village de Modiine. Il prit la fuite avec ses fils et ses amis et se réfugia dans les collines de Judée.

Tous les Juifs loyaux et courageux se joignirent à eux. Ils formèrent des légions et de temps à autre, ils abandonnaient leurs cachettes pour frapper des détachements et des garnisons ennemis et pour détruire les autels païens construits sous l'ordre d'Antiochus.

Les Maccabées
Sentant sa fin proche, Mattityahou appela ses fils et les enjoignit de continuer de se battre pour défendre la Torah de D.ieu. Il leur demanda de suivre les conseils de leur frère Simon le Sage. Pour leur bien-être, leur dit-il, leur dirigeant devrait être Yehouda le Fort. Yehouda était appelé « Maccabée », un mot composé des lettres initiales des quatre mots hébreux : « Mi Kamokha Baélim Hachem » : Qui est comme Toi parmi les puissants, ô D.ieu.

Antiochus envoya son général Apolonius écraser Yehoudah et les siens, les Maccabées. Bien que plus importants par le nombre et l'équipement que leurs adversaires, les Syriens essuyèrent une défaite contre les Maccabées. Antiochus envoya une autre expédition qui subit le même sort. Il réalisa alors que ce ne serait qu'en envoyant une armée puissante qu'il pourrait espérer vaincre Yehouda et ses braves combattants. Une armée de plus de 40 000 hommes balaya le pays menée par deux généraux, Nicanor et Gorgiach. Quand Yehouda et ses frères apprirent cette nouvelle, ils s'exclamèrent : « Combattons jusqu'à la mort pour défendre notre âme et notre Temple ! » Le peuple s'assembla à Mitspah où Samuel le Prophète avait offert, dans le passé, ses prières à D.ieu. Après une série de durs combats, la victoire fut remportée.

Inauguration
Les Maccabées se dirigèrent alors à Jérusalem pour la libérer. Ils pénétrèrent dans le Temple et le purifièrent de toutes les idoles placées par les vandales syriens. Yéhouda et ses hommes construisirent un nouvel autel que Yehouda inaugura le 25 Kislev de l'année 3622.

Puisque le Candélabre d'or avait été volé par les Syriens, les Maccabées en fabriquèrent un nouveau dans un métal moins riche. Quand ils voulurent l'allumer, ils ne trouvèrent qu'une petite cruche d'huile d'olive pure, portant le sceau du Grand Prêtre Yo'hanane. Cette petite fiole ne suffirait que pour l'allumage d'un seul jour. Mais par le miracle de D.ieu, elle continua à brûler huit jours, jusqu'à ce qu'on ait pu fabriquer de la nouvelle huile. Ce miracle prouva que D.ieu avait à nouveau pris Son peuple sous Sa protection. C'est en souvenir de ces événements que nos Sages ont désigné ces huit jours pour que chaque année nous en fassions la commémoration et que nous allumions les lumières de 'Hanouka.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:33

Les adas (coutumes ) de Hanouka chez les juifs du Maroc.

Les beignets

Pour commémorer le miracle qui est arrivé avec de l'huile, il est de coutume de manger des aliments frits dans de l'huile. Les Sfenjs, les Makrotes (Sfenjs de Larache et Alcazarquivir), les pastelitos de pomme de terre frits, en Israel on a ajoute les soufganiotes (beignets sans trou ).

La toupie

Les Grecs avaient décrété que l'étude de la Torah était un crime passible de mort. Mais les enfants juifs continuèrent à étudier en secret et, à l'approche des patrouilles grecques, faisaient semblant de jouer à la toupie. Sur chacune des quatre facettes de la toupie de 'Hanouka est inscrite une lettre hébraïque : Noun, Guimel, Hé, Chine. Ces lettres renvoient à la phrase « Ness Gadol Haya Cham – Un grand miracle est arrivé là-bas. » La toupie est, aujourd'hui encore, au centre des jeux de ‘Hanouka.En Israel sur la toupie on peut lire: Noun, Guimel, Hé, Pé.Ces lettres renvoient à la phrase « Ness Gadol Haya Po, comme nous sommes en Israel le miracle est ici en Israel, Po veut dire ici.

L'argent de Hanouka

Il est de coutume à Hanouka de donner aux enfants le Dmei ‘Hanouka (en hébreu) l'argent de poche. Cette tradition augmente grandement la joie des enfants et leur participation à l'esprit de la fête.

Les enfants nes a Hanouka porteront le nom de :
Nissim (miracle)
Youdah ( comme Youdah le Maccabée )
Youdith (comme l'heroine de Hanouka )
Or (qui veut dire lumiere ).



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:35

A l'époque du deuxième Temple, après le partage de l'empire d'Alexandre le Grand, l'armée grecque d'Antiochus Epiphane envahit la terre d'Israël. Les Grecs persécutèrent les Juifs en leur interdisant sous peine de mort l'étude de la Torah et la pratique des Mitsvot. Le Temple de Jérusalem, le Beth Hamikdache, fut saccagé et profané.

De courageux Cohanim, les 'Hachmonaïm, ne se résignèrent pas et se rebellèrent contre l'envahisseur.

Menés par Matitiahou, puis par ses fils, et animés d'une confiance absolue en D-ieu, ils finirent par remporter une victoire miraculeuse sur la puissante armée grecque le 25 du mois de Kislev.

Ce premier miracle fut suivi d'un second : lors de l'inauguration du Temple après la victoire, il n'y avait plus d'huile pure pour allumer la Ménorah, le candélabre à sept branches, et huit jours étaient nécessaires à la confection d'une nouvelle huile.

Les Cohanim fouillèrent le Temple de fond en comble et ne trouvèrent qu'une petite fiole d'huile dont le contenu ne pouvait servir à allumer la Ménorah qu'une seule journée. Ils décidèrent malgré tout d'allumer la Ménorah et c'est là que se produisit le second miracle : l'huile brûla pendant huit jours.

C'est pour remercier Hachem pour les bienfaits et les miracles qu'Il nous a prodigués que les Sages ont institué la fête de 'Hanouccah.

Le nom de la fête porte une double signification : ‘Hanouccah signifie en hébreu « inauguration », mais peut également se décomposer en « ‘Hanou » suivi des lettres Kaf et Hé, qui, ensemble, ont une valeur de 25. Cela rappelle le miracle de la victoire sur les Grecs, lorsque les Juifs se sont reposés (« ‘hanou », « ils ont campé ») le 25 (« kaf hé ») du mois de Kislev.

Les Sages du Talmud ont enseigné que la lumière de cette fête continuera à éclairer le Peuple Juif jusqu'à la venue de Machia'h et même au-delà !


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:44

Tous les membres de la famille doivent être présents lors de l'allumage des bougies de 'Hanouka.

On allume les lumières de 'Hanouka avec la flamme du Chamache plutôt qu'avec une allumette.

Le premier soir de 'Hanouka, on prononce les bénédictions:


1. « Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam Achère Kidéchanou Bemitsvotav Vetsivanou Lehadlik Ner 'Hanouka »

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a sanctifiés par Ses commandements et nous a ordonné d’allumer les lumières de 'Hanouka.

puis

2. « Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam Chéassa Nissim Laavoténou Bayamime Hahème, Bizmane Hazé »

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui a fait des miracles pour nos pères en ces jours-là, en ce temps-ci.

Le premier soir de la fête, on ajoute la bénédiction :
3. « Barou'h Ata Ado-naï Elo-hénou Mélè'h Haolam Chéhé’heyanou Vekiyemanou Vehigianou Lizmane Hazé »

Béni sois-Tu, Éternel notre D.ieu, Roi de l’Univers, qui nous a fait vivre, exister et parvenir jusqu’à ce moment.

et on allume une flamme à l'extrémité droite de la Ménorah.

Chacune des nuits suivantes, on rajoute une bougie à gauche de celles allumées précédemment. On allume d'abord la nouvelle bougie, suivie de celle immédiatement à sa droite et ainsi de suite. On reproduit ce schéma chaque jour jusqu'à ce que, le huitième soir, les huit bougies brûlent ensemble.

Mardi 20 décembre 2011
24 Kislev


Ce soir est la première nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1, 2 et 3 et allumez une lumière de la ménorah.


Jeudi 21 décembre 2011
25 Kislev


Ce soir est la seconde nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez deux lumières de la ménorah.


Jeudi 22 décembre 2011
26 Kislev


Ce soir est la troisième nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez trois lumières de la ménorah.


Vendredi 23 décembre 2011
27 Kislev


Ce soir est la quatrième nuit de 'Hanouka
Avant le coucher du soleil, Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez quatre lumières de la ménorah.
La ménorah doit être allumée AVANT d'allumer les bougies de Chabbat (18 minutes avant le coucher du soleil).
Ensuite, allumez les bougies de Chabbat.



Samedi soir 24 décembre 2011
28 Kislev


Ce soir est la cinquième nuit de 'Hanouka
Après la tombée de la nuit, récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez cinq lumières de la ménorah.
La ménorah doit être allumée APRÈS la fin du Chabbat et la récitation de la Havdalah.


Dimanche 25 décembre 2011
29 Kislev


Ce soir est la sixème nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez six lumières de la ménorah.


Lundi 26 décembre 2011
30 Kislev


Ce soir est la septième nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez sept lumières de la ménorah.


Mardi 27 décembre 2011
1er Tevet


Ce soir est la huitième nuit de 'Hanouka
Récitez les bénédictions 1 et 2 et allumez huit lumières de la ménorah.

Que lumières de la ménorah illuminent nos maisons amen.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:47

Ha-nei-rot ha-la-lou a-nou mad-li-kine
Al ha-te-chou-ot ve-al ha-ni-ssim ve-al ha-nif-la-ot,
Ché-a-si-ta la-avo-té-nou ba-ya-mim ha-heim biz-mane ha-zeh,
Al yé-dei ko-ha-ne-kha ha-ke-do-chim,
Ve-khol che-mo-nat yé-mei 'ha-nou-kah ha-nei-rot ha-la-lou ko-dech hem,
Vé-ein la-nou ré-chout le-hich-ta-meish ba-hène,
E-la lir-o-tane bil-vad, ke-dei lé-ho-dot ou-le-ha-leil le-chim-kha ha-ga-dol Al ni-sé-kha ve-al nif-lé-o-té-kha ve-al ye-chou-o-té-kha.

Traduction:

Nous allumons ces lumières pour [commémorer] les actes de rédemption, les miracles et les merveilles que Tu as accomplis pour nos ancêtres, en ces jours et à cette époque, à travers Tes saints prêtres. Et durant les huits jours de 'Hanouka, ces lumières sont sacrées, et nous n'avons pas le droit d'en faire usage, mais seulement de les observer, afin de rendre hommage et louer Ton saint Nom, pour Tes miracles, pour Tes merveilles et pour Tes actes de rédemption.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 16:55

Questions reponses sur l'allumage de la Hanoukia:


Les femmes et jeunes filles ont-elles l’obligation d’allumer la ‘Hanoukia ?

Les femmes et jeunes filles ont subi de terribles restrictions durant l’occupation gréco-syrienne. Par ailleurs, la victoire militaire fut en grande partie due à l’action héroïque d’une femme, Yehoudit. C’est pourquoi les femmes et filles ont l’obligation d’assister à l’allumage des lumières de 'Hanouka. Dans le cas où il n’y a pas d’homme (ou de garçon de plus de treize ans) pour les rendre quitte, elles allumeront leurs propres lumières de la fête.

Que doit faire celui qui rentre chez lui très tard le soir de 'Hanouka ?

Normalement, on doit allumer les lumières de 'Hanouka de façon à « publier le miracle », donc quand les gens sont réveillés.

On peut allumer les lumières de 'Hanouka en principe toute la nuit, à condition que quelqu’un soit éveillé dans la maison. Si tout le monde dort, il faudrait normalement réveiller au moins une personne.

Cependant, celui qui allume sa ‘Hanoukia alors que plus personne n’est éveillé ne sera pas réprimandé pour cela.

Comment agissent les élèves d’un internat ?

Selon certaines opinions, ils sont considérés comme membres d’une même famille et doivent donc allumer chacun leur ‘Hanoukia dans le réfectoire ; s’ils le désirent, ils peuvent avoir la « Kavana », l’intention de ne pas se rendre quitte et allumer leur ‘Hanoukia dans leur chambre à coucher qui est considérée comme leur véritable demeure.

D’autres décisionnaires tranchent qu’ils doivent a priori allumer leur ‘Hanoukia dans leur chambre à coucher.

Enfin, certains décisionnaires séfarades estiment que les pensionnaires d’un internat sont rendus quitte de leur obligation d’allumer du fait que leur père allume chez lui à la maison en pensant à eux.

Si on allume la ‘Hanoukia en public, dans une synagogue ou une fête, doit-on prononcer les bénédictions ?

De nombreux décisionnaires tranchent qu’il faut allumer la ‘Hanoukia avec les bénédictions dans tout endroit où des Juifs se réunissent, que ce soit dans une fête, un restaurant, un mariage etc... afin de rendre le miracle public. Il est toutefois nécessaire qu'il s'y trouve dix hommes Bar Mitsva pour cela.

(d’après Rav Yossef Ginsburgh)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 17:06







premiere recette a Soly:

1 kg de farine blanche tamisee
2 cuillers a soupe de levure de boulanger
1 cuiller a cafe de sel
3 verres d'eau tiede
3/4 de verre d'huile

petrir bien bien et laissez reposer 1 h dans un endroit chaud, couvrir avec une petite couverture en laine.
mouillez les main et petrissez apres une h.
remouillez les mains et repetrissez apres, 2 h

mettez de l'huile dans un recipien, si possible en teflon.
trempez les mains a chaque sfenj, faire une petite boule et former un trou au milieu.


saupodrez de sucre les sfenjs ou trempez-les dans du miel chaud.

deuxieme recette a Soly

1kg de farine tamisee
30 gr de levure de boulanger
3 verres d'eau tiede
1 cuillère a café de sel
2 cuillere a soupe de sucre
3/4 de verre d'huile
Huile pour friture

Mélanger tous les ingrédients, farine, levure sucre huile et sel.
petrissez longuement
La pâte doit être molle et élastique

Couvrir d'un linge et laisser la pâte lever pendant au moins une a deux heure.

Pour la friture:
Faire chauffer l'huile
Pétrir de nouveau
Avec les mains huiles,ou trempees dans de l'eau, former des petites boules avec la pâte, former un trou au milieu et façonner en forme de couronne.
Plonger dans l'huile très chaude.
Le beignet se fait frire des deux cotes et se sert chaud.
Servir avec un accompagnement de sucre poudre ou de miel

3 eme recette a Soly les soufganiotes Israeliennes:


6 verres de farine tamisée
6 cuiller a café de levure de boulanger granulée
150 gr de margarine molle
2 oeuf
2 jaunes d'oeuf
1 cuiller a café de sel
7 cuiller a soupe de sucre
2 cuiller a soupe de cognac (ou de brandy ou de rhum negrita)
1 verre et 1/2 d'eau tiède
mélanger tout la pâte doit être malléable et molle

laisser reposer la pâte 2 h environ

saupoudrez le marbre de la cuisine et baissez la pâte a 1cm et demi, avec un rouleau a pâtisserie, découper la pâte a l'aide d'un verre (a l'envers)en trempant le verre dans la farine vous aurez une vingtaine de petit ronds.
saupoudrez une tôle et placez les ronds de pâtes.
laisser lever 1 h a 1 h et demi ensuite faites frire dans la poêle avec assez d'huile
regardez les photos

bsahtkoum vous pouvez faire plusieurs formes et les tremper dans du sucre en poudre , du sucre glace ou du miel.

4 eme recette a Soly les soufganiotes Israeliennes:

Souvganiot (beignets de Hanoukah)

Ingrédients :
500 g de farine
1 verre d'huile
1 verre de sucre
3 œufs
30 g de levure de boulangerie
1 verre d'eau
1 casserole d'huile



Préparation :
Délayez la levure dans de l'eau tiède. Ajoutez un peu de farine (1 cuillère à soupe) et laissez reposer 15 minutes. Mélangez la farine, le sucre, l'huile, les œufs et la levure et travaillez la pâte pendant 10 minutes. Laissez reposer la pâte 1 heure et demi sous un torchon.

Versez la pâte sur un plan fariné. Etalez-la sur 1 cm d'épaisseur. Découpez-la en petits disques (à l'aide d'un bol retourné par exemple). Trempez les beignets dans la casserole d'huile que vous aurez préalablement chauffée à 170°. Faites frire, chaque beignet des deux cotés pendant 5 minutes (les faire dorer). Une fois frits, égouttez et saupoudrez de sucre-glace ou de sucre semoule les beignets.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 17:18

Les chansons:

Ma-oz tsour yé-chou-a-ti, lé-kha na-é lé-cha-bé-a'h.

Ti-kone beit té-fi-la-ti, vé-cham to-da né-za-bé-a'h.

Lé-êt ta-khine mat-bé-a'h, mi-tsar hame-na-bé-a'h.

Az ég-mor, bé-chir miz-mor, 'ha-nou-kat ha-miz-bé-a'h.(bis)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 17:20

Sevivon Sov Sov Sov
'Hanoukah Hou 'Hag Tov
'Hanoukah Hou 'Hag Tov
Sevivon Sov Sov Sov

'Hag Sim'ha Hou La'am
Nes Gadol Haya Cham
Nes Gadol Haya Cham
'Hag Sim'ha Hou La'am

Traduction :

Toupie tourne tourne tourne
'Hanouccah est une belle fête
'Hanouccah est une belle fête
Toupie tourne tourne tourne

C'est une joyeuse fête pour le peuple
Un grand miracle est arrivé là-bas
Un grand miracle est arrivé là-bas
C'est une joyeuse fête pour le peuple


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 17:30

"ces hanoukiotes" ont plus d'1 siecle,elles apartiennent a mes amis Yohanan et Redoua Tetouani ( qui est decedee il y a quelques mois) de Sefrou,la famille Tetouani habite Ashdod.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Lun 5 Déc 2011 - 17:39


LES BEIGNETS DE LARACHE : LOS MAKROTES

250 GR DE FARINE TAMISEE
4 OEUFS
1C.A.SOUPE DE SUCRE SEMOULE
75 GR DE MARGARINE
1 CUILLER A SOUPE DE LEVURE DE BOULANGER
1 PINCEE DE SEL
4C.A.S D'EAU
2C.A.S DE CANNELLE

HUILE POUR FRITURE

ET SIROP

Versez la farine dans un saladier, ajoutez le sel et le sucre, mélangez bien et creusez une fontaine.
Incorporez peu à peu la margarine divisé en noisettes, la cannelle, les œufs, la levure et l'eau. Il faut que la pâte soit bien malléable.
Façonnez une boule, couvrez le saladier avec une serviette et laissez reposer 2 heures.

Abaissez la pâte sur une planche légèrement farinée, coupez-la en lozanges
Faites chauffer l'huile dans une poêle et faites frire quelques beignets à la fois pendant quelques minutes ou jusqu'à ce qu'ils soient bien dorés. Déposez sur du papier absorbant pour enlever l'excédent de gras.

Avant de servir vous pouvez saupoudrer les beignets d'un mélange de sirop chaud et de cannelle.

recette de larache a maman


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Mer 7 Déc 2011 - 19:50

La petite histoire de Hanoucca

A l’époque du second Temple, l’occupant Gréco-Syrien soumit le peuple juif à de nombreux décrets dans le but de l’empêcher de pratiquer la Torah et les Mitsvoth dans l’esprit de sainteté qu’il convient, commer ne plus pratiquer la Brit Mila (la circoncision) et ne plus observer Shabbat.
Il abusa des Juifs et de leurs biens.


L’Eternel envoya alors la délivrance à Son peuple par l’intermédiaire de Mattathias, le Grand Prêtre, et de ses fils, les Hashmonaïm, parvinrent à défaire un ennemi pourtant largement supérieur en nombre et en équipement. Judith, la sœur de Mattathias joua elle-même un rôle de premier rang dans cette victoire miraculeuse.


Après leur victoire, le 25 Kislev, les Cohanim s’employèrent à nettoyer le Temple des souillures qu’il avait subit pendant l’occupation et procédèrent alors à l’inauguration du Temple ainsi réhabilité.


L’allumage du Candélabre (Ménora) du Temple ne put se faire que grâce à la miraculeuse trouvaille d’une petite fiole d’huile dont le sceau qu’elle portait témoignait qu’elle n’avait pas été souillée. Le miracle se perpétua, puisque celle-ci, prévue pour l’allumage d’un jour s’avéra suffisante pour illuminer le Temple pendant huit jours. Jusqu’à ce qu’il fut possible de produire de la nouvelle huile propre à l’allumage de la Ménora.


Pour commémorer ces miracles, les Ha’hamim (Sages) de la génération instituèrent pour les générations à venir la fête de ‘Hannouca, qui compte parmi les sept Mitsvoth dites "De Rabanane".

Source : Site Habad


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Jeu 8 Déc 2011 - 8:19



Fete de Hanoukka a la Vitzo d'Ashdod, le 25 decembre.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Dim 11 Déc 2011 - 13:54

Hanouka, est l'une de nos fêtes dont la symbolique est très importante, elle représente une grande victoire sur nos redoutables ennemis, les Grecs, dans leur tentative d'écrasement de notre culture hébraïque.
Les beignets - Pour commémorer le miracle qui est arrivé avec de l’huile.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Mar 20 Déc 2011 - 18:58



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Mar 20 Déc 2011 - 19:00



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Mar 20 Déc 2011 - 19:12



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   Mer 28 Déc 2011 - 6:42



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS   

Revenir en haut Aller en bas
 
JOYEUSES FETES DE HANOUKA A TOUS LES JUIFS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joyeuses fêtes de fin d'année
» bonnes fetes de fin d'annnée a tous.
» fete du parachutiste 29 09 2007 BONNE SAINT MICHEL a tous
» Joyeuses Fêtes
» Joyeuses Pâques

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: FETES ET LOIS JUIVES-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com