HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LA MARIEE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 7:54

LA MARIEE.
Une robe de mariée est un vêtement traditionnel que porte la femme le jour de son mariage. Fréquemment plusieurs accessoires tels que les (longs) gants, le chapeau, le voile,le jupon, les chaussures, les bijoux, le bouquet fleuri viennent compléter la composition, participant ainsi à rendre la mariée belle et porteuse de valeurs symboliques.

Le port de la robe de mariée constitue une coutume dont l'histoire s'imbrique étroitement avec celle du mariage, blanche en signe de virginité.
Aussi loin que l'on puisse remonter, au cours de l'Empire romain, il est connu que la promise était vétue d'une robe blanche et d'une couronne de fleurs d'oranger. Cette tradition qui a ensuite revu le jour à la fin du XIXe siècle, fut manifestement oubliée au Moyen Âge. En effet, à l'époque médiévale, il n'était pas d'usage de porter une robe spécifique pour le mariage mais plus simplement sa plus jolie robe, même dans les milieux favorisés.
Les femmes pratiquantes affirment leur virginité en revenant au blanc originel, symbole de pureté.
La robe de mariée suit le goût du jour et raccourcit en même temps que les ourlets.
Les couturiers comme Dior reviennent aux longueurs et les années 1950 voient l'âge d'or de la robe ample évasée jusqu'aux pieds, jupe évasée, broderies et perles.

Au début des années 1990, la mode revient à un peu plus de sobriété et la couleur fait son grand retour : d'abord quelques touches florales pastels puis les créateurs osent un tissu entièrement coloré (rouge, parme, etc.). La couleur dans la robe de mariée était il y a quelques décennies réservée (voire imposée) aux femmes ayant « fauté » avant le mariage, ou les veuves et divorcées.

De nos jours, un bouquet de la mariée complète presque toujours la tenue du grand jour. La tradition du bouquet de mariée est, comme celle de la robe de mariée, intimement liée à l'histoire.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:01

Bien que la procréation ne soit pas le seul but du mariage, un mariage juif est aussi supposé obéir au commandement d'avoir des enfants30. Le sujet principal est relatif à la relation entre le mari et la femme. Du point de vue de la Kabbale, le mariage signifie que le mari et la femme se fondent dans une seule âme. C'est pourquoi un homme est considéré comme « inachevé » s'il n'est pas marié, puisque son âme est seulement une partie d'un ensemble plus large qui reste à unifier.
Les gens se marient pour de nombreuses raisons, habituellement pour l'une ou plusieurs des raisons suivantes26 :

le désir de fonder une famille avec des enfants, et de leur donner un cadre stable et protecteur à leur éducation ;
le désir de prouver son amour et de le déclarer publiquement ;
la volonté de rendre une liaison amoureuse pérenne en lui donnant un caractère officiel plus difficile à rompre ;
la volonté d'acquérir le statut social d'homme ou de femme marié, qui peut être considéré comme plus gratifiant que celui de célibataire ;
la formalisation juridique et sociale de questions patrimoniales (legs, légitimation d'enfants, retraites, fiscalité).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:05

la monogamie

Si les époux ne peuvent contracter un nouveau mariage tant que le premier est valide, alors le type d'union est dit monogame.
la polygamie

Elle permet à une personne de contracter plusieurs mariages en même temps.

la bigamie

C'est le cas d'une personne ayant deux conjoints.

la polygynie

Dans un certain nombre de pays, le mariage peut lier un homme avec plusieurs femmes, c'est la polygynie.

la polyandrie

La polyandrie désigne le mariage d'une femme avec plusieurs hommes ; ce type d'union est pratiquée dans certains pays d'Asie.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:08

Dans l'antiquité judaïque, le mariage est précédé de fiançailles à la suite d'un contrat conclu avec le père de la jeune fille (si celle-ci a moins de douze ans et demi) qui marquait l’acquisition de celle-ci par son futur époux. A partir de sa majorité (12 ans et demi), la jeune fille dispose d'elle-même et perçoit la somme donnée par son futur époux (Traité deKidouchin 42.). Les fiançailles - ne pouvant être dénoncée que par un acte de divorce - sont suivies, après environ une année, du mariage, à la suite duquel la mariée entre sous la possession du mari. Le mari s'engage à la nourrir, la vêtir et honorer sa couche. Les jeunes gens se marient entre l'âge de douze ans et demi - correspondant alors à l'âge de la majorité - et quatorze ans pour les jeune fille, et entre dix-huit et vingt-quatre ans pour leur époux. Le droit de l'épouse sont limités et une discussion rabbinique du Talmud de Jérusalem explique que l’acquisition d'une épouse ne diffère pas fondamentalement de celui d'un esclave10.

En cas du décès de l'époux sans que le couple ait de descendance mâle, sa femme et ses biens passent au frère de celui-ci ou, en cas de refus de ce dernier, de son plus proche parent mâle tandis que c'est le premier fils de cet homme qui devenait l'héritier du défunt.L'adultère de la femme est puni. L'homme a la possibilité de répudier son épouse s'il lui reproche « quelque chose de choquant »11 - une notion interprétée plus ou moins largement selon les rabbins. L'épouse n'a elle la possibilité de divorcer que si son mari lui fait subir un sort dégradant, est atteint de lèpre ou exerce un métier nauséabond, ou encore s'il ne respecte pas les engagements mentionnés dans le contrat de mariage. Par ailleurs elle doit être répudiée si elle n'a pas enfanté durant les dix années qui suivent son mariage.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:10

Dans le judaïsme, le mariage est considéré comme un engagement contractuel devant D.ieu dans lequel un homme et une femme s'unissent pour créer une relation dans laquelle D.ieu est directement impliqué.

Bien que la procréation ne soit pas le seul but du mariage, un mariage juif est aussi supposé obéir au commandement d'avoir des enfants. Le sujet principal est relatif à la relation entre le mari et la femme. Du point de vue de la Kabbale, le mariage signifie que le mari et la femme se fondent dans une seule âme. C'est pourquoi un homme est considéré comme « inachevé » s'il n'est pas marié, puisque son âme est seulement une partie d'un ensemble plus large qui reste à unifier.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:12

Un mariage se concrétise par une cérémonie de mariage encore appelée noces.

Dans les paramètres fixés par la loi de la juridiction dans laquelle un mariage ou des noces se tiennent, chaque autorité religieuse a des règles sur la manière dont les noces doivent être conduites par leurs officiants.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:30

Dans les pays occidentaux, la robe de mariée est le plus souvent entièrement blanche, et quelquefois rehaussée de taches de couleurs pastel, rose, bleu ou même rouge. Comme la couleur blanche exprime la douceur et la virginité chez la femme, une femme n'étant pas vierge devrait mettre en combinaison avec le blanc une autre couleur. Toutefois on n'y fait plus attention de nos jours et la mode nous offre toujours plus de choix des couleurs toutefois le blanc reste une tradition. Cette tenue est de plus en plus adoptée dans le monde entier. Le blanc reste la couleur classique des robes de mariées en Occident.
il existe certaines coutumes depuis la semaine dernière a Ashdod pour l'entrée de la mariée sous la houpa, dais nuptial,la mariée qui portera une robe provocante, avec des décolletées ou on voit le nombril, sans manches, transparente, le rabbin ne pourra pas les marier, une mariée doit respecter certaines règles de pudeur.

Il y a des mariées qui veulent faire montrer a tous les invites les seins en silicone refais tout neufs, qu'elles ont fait pour ce grand jour, alors voila chère reine d'un jour, le mariage, a la synagogue ou sous une houppa n'est pas le carnaval a Rio, ou les danseuses sont complètement nues. Dans le judaïsme, le mariage est considéré comme un engagement contractuel devant D.ieu dans lequel un homme et une femme s'unissent pour créer une relation dans laquelle D.ieu est directement impliqué.Alors c'est dans cette tenue si légère que vous voulez vous présenter devant D.ieu?




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Mer 20 Juil 2011 - 12:38

Les anniversaires de mariages sont traditionnellement fêtés et portent des surnoms ; en voici une liste non-exhaustive :

10 ans : étain
15 ans : cristal
20 ans : porcelaine
25 ans : argent
30 ans : perle
35 ans : rubis
40 ans : émeraude
45 ans : vermeil
50 ans : or
55 ans : orchidée
60 ans : diamant
65 ans : palissandre
70 ans : platine
75 ans : albâtre
80 ans : chêne
85 ans : uranium
90 ans : granite
95 ans : iridium


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Ven 22 Juil 2011 - 15:56

Le mariage traditionnel au Maroc, le plus souvent arrangé par les parents, est précédé de négociations portant sur les montants de la dot de l'épouse - constituée par son trousseau - et celle du mari; une fois définis, les montants de ces sommes figurent comme des éléments du contrat de mariage et sont inscrits dans la ketouba.

La famille du mari peut également demander une preuve de la virginité de la fille, constatée la plupart du temps en présence des membres des deux familles, à l'occasion du bain rituel.

L'âge au mariage est souvent précoce pour la fille d'où une différence d'âge avec le mari souvent élevée.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LA MARIEE   Ven 22 Juil 2011 - 15:58

Les règles d'endogamie se distendent et avec le brassage des populations, les mariages entre familles juives de différentes localités augmentent. Les cérémonies du mariage tendent à se simplifier, alors que le nouveau couple se détache de la famille étendue pour assumer une plus grande autonomie.

La transformation des coutumes se traduit aussi par la rupture des fiançailles, les relations sexuelles pré-maritales et l'augmentation des naissances hors mariages.

Les autorités rabbiniques édictent aussi des mesures pour rendre plus difficile le divorce, assurer le consentement de la femme et son bien-être économique. La toute-puissance du mari au plan juridique est réduite. Les droits successoraux incluent les femmes et le lévirat est aboli.

Si la procréation demeure un objectif important pour le couple, cette injonction tend à être modulée en fonction des contraintes liées au travail féminin et la prise en considération de la qualité de vie, d'où le recours à une planification des naissances plus affirmée.

Les pratiques religieuses tendent aussi à se distendre, sans éliminer cependant les moments forts liés au calendrier liturgique.

Les conflits entre générations et les rapports entre les sexes obéissent désormais aux lois de l'individualisme, surtout dans les catégories sociales plus favorisées et plus sensibles à la modernité.

La solidarité familiale continue néanmoins de s'exprimer lors des cérémonies religieuses et des rites de passage, même si les migrations dans différents pays ont souvent fait éclater le tissu familial élargi au profit de nouveaux réseaux sociaux fondés sur le voisinage ou la fréquentation des centres et lieux de culte.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LA MARIEE   

Revenir en haut Aller en bas
 
LA MARIEE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ma robe de mariee
» MARIEE SIOUX
» Surpris au lit avec une femme mariée, il fuit par la fenêtre
» Une futur mariée
» Makeup : forfait mariée - Besoin de conseils

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit