HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Histoire de ma famille MORENO- RAMOS.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
anne troussier



Nombre de messages : 3
Age : 50
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Histoire de ma famille MORENO- RAMOS.   Lun 24 Jan 2011 - 12:39




voilà pour moi un retour aux sources salutaire, pour le coeur et la mémoire,et pour que cette richesse ne soit pas restée sur le quai de TANGER, voici l'histoire de notre famille :

Notre rivière a prit naissance à JAEN avec mon arrière grand-mère, Maria HERRERA,neé à Torre Blasco Pedro, à coté de Linares,(JAEN) et de mon arrière grand- père Diégo PLAZA qui travaillait dans la mine de fer à Linares. Après la naissance de leurs enfants, mon arrière grand-mère c'est retrouvée veuve, et à cette époque, la vie en ESPAGNE était difficile. Elle decida donc de partir pour TANGER Où elle y trouva du travail à la "Tabacalera". Ses trois enfants : Carmen PLAZA HERRERA (ma grand-mère)avait sept ans, Lola trois ans et Carlos deux ans.

La deuxième branche, c'est à dire, mon autre arrière grand- mère, s'appelait, Candelaria DE LA VARA Y CARTAS, née à Carabana, près de MADRID; (Ils étaient, onze frères et soeurs : Tirsa, Benita, Balbino, Dolores...); et mon arrière grand- père,
RAMOS, (qui était un religieux ?) originaire de MADRID. De leur mariage, naquit mon grand- père : Manuel RAMOS DE LA VARA,né à MADRID. Mon arrière grand-père fut porté disparu et mon arrière grand-mère fut déclarée veuve, elle eut un second mariage d'où naquit, José et Manola DELGADO, demi-frère et demie-soeur de mon grand-père qui avait alors quinze ans et beaucoup de mal a accepter cette nouvelle situation familiale.

Mon arrière grand-mère fut forcée de quitter l'ESPAGNE pour aller rejoindre sa soeur Tirsa DE LA VARA Y CARTAS, née à Tielmes et qui était employée comme première femme de chambre chez le Consul d'Espagne à TANGER. Voilà comment les deux grand-mère de ma mère, paternel et maternel se sont retrouvée toutes les deux à TANGER.

Ma grand-mère Carmen PLAZA HERRERA et mon grand-père Manuel RAMOS DE LA VARA ont eut quatre enfants, tous nés à TANGER : Purificacion (ma mère), Lola, Manola y Maruja, ces deux dernière sont jumelles. Mon grand-père était idéaliste et exposait
ses idées au "Teatro Cervantes", on l'appelait "l'avocat" pour son éloquance. Mais en ESPAGNE, la révolution éclate, et il part à la guerre le, 16 juillet comme beaucoup d'autres. Il fut blessé par un éclat d'obbue à la poitrine et fut prisonnier
durant deux ans à son retour, il refit sa vie avec une autre femme avec laquelle il eut trois autres enfants : Candelaria, Paquita y Manolita, (ils habitent aux CANARIES). Puis retourne vers ma grand-mère pour finir leurs jours ensembles.

Ma grand-mère travaillait à l'Hotel Minzha avec ses quatres filles, (Pura, Lola, Manola y Maruja), mais ma mère y a travaillée peu car elle parlait Français et a rapidemment trouvée du travail aux "Galeries LAFAYETTE". La dernière demeure de ma grand-mére se trouvait à coté de l'Hotel Continental, elle y vivait avec ses trois filles(Lola, Manola y Maruja), ma mère habitait avec sa grand-mère Candelaria et sa grande tante Tirsa de l'autre coté. Elle passaient souvent par la rue Siaghines, déscendant vers la Marine à gauche pour aller travailler. De leur terrasse, elles voyaient l'ESPAGNE et aux pieds se trouvaient les canons Portuguais. Ma tante Lola, allait à l'école de l'alliance Israélite, elle y a fait du Français, de la couture et de la broderie. Ma mère allait à l'école Berchet et pour finir, mes tantes jumelles,
Manola y Maruja allaient au "Grupo Escolar Espana". Leur trajet, le plus emprunté, partait des quartiers centrales à la ville, mes tantes jumelles sont nées vers le Boulevard Pasteur tandis que ma mère et ma tante Lola sont nées dans un autre quartier qui fut détruit. c'etait la maison de leur grand- mère Candelaria, puis elles ont déménagé vers l'exterieur de TANGER, un peu à l'opposé les unes des autres, mais restaient tout de meme unies, elles s'aimaient, se respectaient et si un problème survenait elles étaient toujours présente.

Ma mère s'est mariée au "Sagrado Corazon de JESUS" avec mon père : Miguel MORENO RUIZ. Elle a arretée de travailler pour la naissance de mon frère : Jose-Louis MORENO RAMOS (Pepito) en 1953, deux ans après ma soeur naissait : Marie carmen MORENO RAMOS en 1955. En 1956, à l'indépendance du MAROC, notre famille a emmigré en FRANCE, avec l'aide de la grande tante Tirsa car mon père n'avait pas d'emploi à cette période. Il est arrivé dans le Puys de Dome à Riom où il y a trouvé du travail et une maison
puis a envoyé un billet de bateau à ma mère pour le rejoindre avec José et Marie. Ce qui leur a le plus marqué en arrivant fut le froid. Mes deux tantes Manola y Maruja accompagnées de la grande tante Tirsa, ont embarquées le bateau le Koutoubian (TANGER-MARSEILLE), le 17 Décembre, puis par le train Marseille-Riom sont arrivées le :
19/12/1956. Mon frère Michel Ange est né à Riom en 1958 et mes parents ont de nouveau déménagés en PROVENCE où je suis née. Mes deux tantes Manola y Maruja vivent actuellement dans les Pyrénées. Et c'est avec l'aide de ma tante Manola que j'ai pu
retracer l'histoire de notre famille.

javascript:emoticonp('coeur')
[center]
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40802
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: Histoire de ma famille MORENO- RAMOS.   Sam 29 Jan 2011 - 19:34

Passionante histoire, je vais la relire encore une fois, merci Anne Troussier, je veux que tu saches qu'il y a des Moreno juifs aussi.
bisous
Soly


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
anne troussier



Nombre de messages : 3
Age : 50
Date d'inscription : 17/12/2010

MessageSujet: Miguel MORENO RUIZ   Mer 2 Fév 2011 - 15:39

Lorsque mes parents ont divorcés, je n'avais que
3 ans, ma mère a élevée ses 4 enfants seule, puis
c'est mis en ménage avec Roger SULTAN qui lui
était juif. Mais voici ce que je sais au sujet
de mon père, il est nait à la LINEA DE LA CONCEPCION,
à CADIZ. Je n'ai pas connue mes grand-parents.
Ma grand-mère portait le prénom, Anne. Mon père m'a également parlé du nom de MARFIL, mais je ne sais pas où le situer. Il avait un frère qui s'appelait Francisco et une soeur Aurore.
Sa formation était menuisier ébéniste, je penses
qu'il a était dans la marine. Sa passion était de
faire des maquettes de bateaux fidèle jusqu'au
moindre détail. Ses yeux était d'un bleu gris et
il avait un accent Andaloux prononcé. Son caractère,
était joviale et il chantait à longueur de journée;
Maintenant, il ne me reste plus qu'a faire des
recherches, merci beaucoup Soly.
Revenir en haut Aller en bas
anne tro
Invité



MessageSujet: en conclusion   Dim 22 Mai 2011 - 13:21

This surname MORENO is of two-origins. It was a Spanish and Portugese nickname for someone with dark hair and a swarthy complexion, originally derived from the Latin MAURINUS. The name was also borne by Sefardic Jews, probably of the same origin as the Spanish and Portugese names. It has been suggested that this was a name for a Rabbi, from the Hebrew honorific title MORENU 'our master'. Spanish surnames are to be found from as early as the mid-9th century, as patronymics, and hereditary surnames seem to have come in slightly later than in England and France. In many cases the names of the traditional major saints of the Christian church were used, although many of the common Spanish surnames are derived from personal names of Germanic origin. For the most part these names are characteristically Hispanic. They derive from the language of the Visigoths, who controlled Spain between the mid-5th and early 8th centuries. In the 8th century, Spain fell under the control of the Moors, and this influence, which lasted into the 12th century, has also left its mark on Hispanic surnames. A few names are based directly on Arabic personal names and patronymic expressions, but the Arabic influence is more pervasively apparent indirectly, through its effect on placenames and vocabulary words. The origin of badges and emblems, are traced to the earliest times, although, Heraldry, in fact, cannot be traced later than the 12th century, or at furthest the 11th century. At first armorial bearings were probably like surnames and assumed by each warrior at his free will and pleasure, his object being to distinguish himself from others. It has long been a matter of doubt when bearing Coats of Arms first became hereditary. During the Middle Ages, when people were unable to read or write, signs were needed for all visual identification. For several centuries city streets were filled with signs of all kinds, public houses, tradesmen and even private householders found them necessary. This was an age when there were no numbered houses, and an address was a descriptive phrase that made use of a convenient landmark. The associated coat of arms is recorded in Rietstaps Armorial General. Registered in Castille, Aragon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Histoire de ma famille MORENO- RAMOS.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Histoire de ma famille MORENO- RAMOS.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'organiser pour écrire l'histoire de sa famille
» Instable : Histoire de la famille Senviva.
» toute une histoire famille d'accueil
» Famille de Clercy évoquée par Claude LESUEUR maire du Tilleul
» Les noms de famille de l'Orne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit