HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES ANCIENS DE FEZ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 19 Juil 2006 - 15:22

Rappel du premier message :

Musée dar batha :
Ce palais hispano-mauresque de la fin du XIXe siècle abrite d'admirables collections d'art traditionnel de Fès.
Bois sculptés, zelliges, fers forgés ou plâtres sculptés, les matériaux décoratifs appartiennent au domaine de l'art. Broderies, tapis, bijoux et monnaies rivalisent d'intérêt.
Mais le clou du musée se trouve dans la salle des poteries. Les plus belles céramiques marocaines sont dues à l'art fassi. Spécialisés dans cette technique depuis le Xe siècle, ses artisans ont inventé le célèbre " bleu de Fès " obtenu à partir du cobalt. Sur fond d'émail blanc ou réhaussé de couleurs, les motifs floraux stylisés y dessinent des entrelacs aussi savants qu'harmonieux.
A voir absolument : les astrolabes, ces instruments d'astronomie perfectionnés par les savants arabes, aussi mystérieux que des fétiches et aussi beaux que des bijoux .

Musée du borj nord :


Cet ancien fort du XVIe siècle situé près des remparts demeure fidèle à sa tradition militaire puisqu'il a été transformé en Musée des Armes

Constituées principalement de dons royaux, les collections comptent des pièces rarissimes. Les amateurs d'armes apprécieront l'évolution des techniques, les amateurs d'art la splendeur des objets. Vivez l'épopée des armes : toutes figurent ici, depuis la hache préhistorique jusqu'au fusil moderne.
Et toutes les civilisations sont représentées : indienne, européenne ou asiatique. La palme revient au Maroc : poignards incrustés de pierreries ou fusils à crosse damasquinée.
Pièce maîtresse, déjà par sa taille et son poids, un canon de 5 mètres de long et de12 tonnes, utilisé pendant la bataille des Trois Rois.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr

AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 23 Oct 2006 - 13:35

L'Allemagne qui, jusque-là, se désintéressait du Maroc et de l'Afrique du Nord (laissez le coq gaulois gratter le sable du Sahara ! sous-entendu, comme ça, il pensera moins à l'Alsace et à la Lorraine), prétend avoir de gros intérêts dans le Sous (la région d'Agadir) où elle a 4... ressortissants! Le Kaiser débarque en visite officielle et inopinée à Tanger le 31 mars 1905 et se porte garant de l'intégrité territoriale de l'Empire chérifien. C'est un véritable acte d'hostilité qui nous impose la Conférence d'Algésiras en 1906.

L'Angleterre n'a d'yeux que pour Tanger et/ou Ceuta, qu'elle craint de voir concurrencer son Gibraltar et contrôler le détroit. Mais elle a aussi des agents actifs (le pseudo-caïd Mac Lean par exemple) qui lui assurent une place importante au point de vue politique.
L'Espagne considère, depuis la Reconquista, le Maroc comme sa chasse gardée. Elle y entretient des « présides » Ceuta, Melilla, etc... Elle a refusé, en 1902, un accord (secret), délimitant une zone espagnole au nord du Sebou, par crainte des réactions de l'Angleterre.Quant à la France qui a imposé son protectorat à la Tunisie, elle a des vues assez nettes sur le Maroc, ne serait-ce que pour avoir la paix sur ses frontières algériennes.
Il faudra bien pourtant que tout ce monde-là se mette d'accord ! C'est ce que commence à faire Delcassé, ministre des Affaires étrangères, en concluant avec l'Angleterre la fameuse « Entente Cordiale » (devenue vitale devant l'essor du pangermanisme).
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 23 Oct 2006 - 13:40

La France laisse les mains libres à l'Angleterre en Egypte, renonce à certains droits de pêche à Terre-Neuve (1) en échange de sa liberté d'action au Maroc. La Conférence d'Algésiras semble, en 1906, promettre quelques réformes dans le sens d'une modernisation du pays et d'un pas vers le calme. Une police est réorganisée par les Français, les Espagnols et les... Suisses. L'armée est à l'instruction avec des officiers anglais et français.Pour arranger les choses, en 1903 un Rogui(2), Bout Amara (l'homme à l'ânesse) se lève dans le Rif qui met Fez en péril depuis son fief de Taza.
Arrive pour le Maroc, la funeste année 1907. Le 19 mars, le docteur Mauchamp, qui tient un dispensaire installé par le ministère français des Affaires étrangères à Marrakech, est assassiné. En représailles, les troupes françaises, sous le commandement du général Lyautey, occupent Oujda.

.En août de la même année, des tribus excitées par des fanatiques, massacrent des ouvriers qui travaillent à la construction du port de Casablanca et la menace qui pèse sur la petite communauté européenne amène la France (et avec une très faible participation l'Espagne) à entreprendre une nouvelle opération, bombardant copieusement Casablanca, débarquant des troupes et l'occupant ainsi que les environs (2) pour protéger les populations.
Durant les années 1908 à 1910, l'anarchie continue de régner en dehors de la zone occupée par la France. Le sultan Moulay Abd el Hafid, au nom de la guerre sainte contre les « Infidèles » (entendez par-là les Français qui occupent depuis 1907 Oujda et Casablanca), a déboulonné son frère Moulay Abd el Aziz (qui, entre parenthèses, n'était pas un mauvais bougre et que la France a eu la lâcheté de laisser tomber). Par ailleurs, il lui est reproché, n'ayant pas renvoyé tous les roumis du Maroc, d'être un mauvais musulman. Au point de vue politique, l'anarchie est partout. Les mehallas chérifiennes qui sont l'armée marocaine, ne sont, malgré la présence d'instructeurs de la Mission militaire française, qu'une foule hétéroclite, souvent en guenilles, mal encadrée, peu ou pas payée.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 23 Oct 2006 - 13:46

1909 voit la capture du Rogui qui, transporté dans une cage de fer, est mis à mort à Fez, dans des conditions particulièrement barbares. Tous les consuls protestent... L'anarchie est toujours là et... les Européens aussi. Le sultan est pris dans une spirale infernale : il lui faut de l'argent pour payer et réorganiser son armée, mais les Etats européens se font tirer l'oreille (la France entre autres) pour lui consentir des prêts. Alors il lève de nouveaux impôts, y compris dans les tribus « guich » (3) qui, jusque-là, en étaient dispensées.
Début 1911, les tribus, en particulier les Arabes guich des Cherarda, au nord-ouest de Fez, qui sont littéralement pillées par le ministre de la Guerre de l'époque, le Glaoui, commencent à s'énerver: elles refusent l'impôt et entrent en rébellion ouverte.
Une harka est envoyée pour les mater. Les Cherarda réussissent à entraîner dans leur rébellion d'autres tribus berbères des environs de Fez : Saïs, Aït Youssi Béni M'Tir, Guerouane, etc... C'est la guerre civile au Maroc. Fin mars, on parle d'évacuer les Européens de Fez, mais il est déjà trop tard, la piste de Tanger n'est plus sûre. La situation devient grave et le gouvernement français commence à s'en préoccuper. M. Cruppi, président du Conseil, informe les puissances européennes de la situation et de son intention d'intervenir au Maroc. Il ne rencontre pas beaucoup d'échos favorables et n'insiste pas, ne voulant pas donner à l'intervention - comme pour l'opération chinoise - un caractère international, considérant sans doute le Maroc comme devant lui revenir (!).

À Fez, la situation s'aggrave, les troupes n'ont presque plus de munitions et les assauts des tribus deviennent de plus en plus mordants. Le consul de France à Fez, M. Gaillard, fait savoir que si le sultan est vaincu par les tribus, la vie de tous les Européens ne serait plus garantie car le mouvement berbère est essentiellement xénophobe. Le sultan, d'ailleurs, craignant pour sa vie, demande l'intervention de la France.
Le 17 avril, le gouvernement français, prenant acte de cet appel au secours, se décide à faire envoyer du ravitaillement et des munitions à partir de Casablanca, par une colonne volante mixte, c'est-à-dire soldats français et troupes marocaines prélevées en Chaouïa... Le tout constituant une « colonne légère ».
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 23 Oct 2006 - 14:54

YALAH CHERS AMIS FASSIS OU ETES-VOUS?

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 23 Oct 2006 - 14:58

CHERS AMIS CLIQUEZ SUR LA CARTE SUR UNE VILLE ET VOUS AUREZ LE PETITS VILLAGES QUI SE TROUVENT PRES DE CETTE VILLE ESSAYEZ
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 11:47

Fès, la plus imperiale des Villes du Maroc


a plus d'un attait, si on veut trouver les trésors d'une civilisation ancienne ou l'énepuisable richesse de la vie de tous le jours, ou encore la douceur de la nature, ou les multiples couleurs, on est sûr de trouver a Fès ce que l'on aime.


Dernière édition par le Mar 24 Oct 2006 - 12:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 11:59

Fès est reputee pour ses commercants, ses artistes et ses artisants de talent qui sont encore nombreux a perpetuer leurs metiers. Plusieurs quartiers, specialises selon les corporations, permettent a l'artisanat d'etre l'activite motrice de la cite. Entre autres specialites, on trouve a Fès boissellerie, bijouterie, dinandreie, soierie, poterie, moroquinerie, reliure, etc. Musiques andalouses, chants et dances berberes y sont egalement apprecies.

La Medina abrite quantite de maisons bourgeoises et de palais somptueux que rien de l'exterieur ne laisse deviner. Visiter Fès dans ses labyrinthes, c'est deambuler dans son passe et etre le temoin de ses richesses et de ses brassages socio-culturels. Combien de civilisations originaires d'Arabie, de Palestine, de Berberie, d'Andalousie, d'Europe, du Sahara, etc. ont laisse ici leurs empreintes? Ce foisonnement indescriptible de vie et d'histoire ou le passe et le present sont subtilement imbriques jusque dans les moindres recoins de la medina, peut a la fois deconcerter et fasciner.
En explorant Fès, les visiteurs peuvent vivre une experience qui les plonge, au dela des prejuges et des a prioris, dans la memoire vivante d'une civilisation proche de celle que conut l'Europe medievale. Dans le telecopage des epoques et des cultures, ils connaitront peut etre l'etrange sentiment de remonter le temps. En sejournant a Fès, on se doit, d'autre part, de gouter a la gastronomie fassie, l'une des plus raffinees du pays et du monde.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 12:09

http://www.fesfestival.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 12:10

http://www.adafes.com/welcome/index.php
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 12:15

http://www.levieuxmaroc.com/Vieuxmaroc.html


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 12:17

http://www.levieuxmaroc.com/Vieuxmaroc.html


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 12:19

http://www.levieuxmaroc.com/Vieuxmaroc.html


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mar 24 Oct 2006 - 12:21

http://www.levieuxmaroc.com/Vieuxmaroc.html


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 25 Oct 2006 - 17:46




Chere Soly,

J'ai fait un essai. J'espere que cela va marcher.
C'est une partie du cimetiere de Fes.
Je voudrai savoir si quelqu'un de Fes pourra me dire quelle est la rue qui se trouve tout a fait a cote.
Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 25 Oct 2006 - 17:57

Et puisque j'ai reussi finalement a inserer cette photo voici une autre.
On pretend que c'est le portrait de Lala Solika.


http://img158.imageshack.us/my.php?image=dvc00263kp7.jpg
Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 25 Oct 2006 - 18:05

voici la tombe de Rabbi Vidal Hatsarfati.

Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 25 Oct 2006 - 18:18

http://img149.imageshack.us/my.php?image=dvc00184zx6.jpg

Et maintenant?
Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 25 Oct 2006 - 18:29


Amusons nous:

Qui d'apres vous serait moi il y a plus de 50 ans?
Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Jeu 26 Oct 2006 - 10:14

http://img19.imageshack.us/my.php?image=dvc00182vf1.jpg


Le Rabbin MEIR ISRAEL de FES. Qui aurait connu?
Revenir en haut Aller en bas
charlotte



Nombre de messages : 24
Age : 71
Date d'inscription : 29/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Ven 27 Oct 2006 - 20:13

Monsieur Benizri Bonjour,

je suis une ancienne Fassi, mon mari était le propriétaire du café le Cristal.
j'avais une amie à fès qui s'appelait Simone Benizri et qui travaillait au commissariat de fès. est-ce de votre famille ?



je suis originaire de casablanca mais je me suis mariée en 1969 à un fassi et j'ai quitté casablanca pour fès ou j'ai vécu jusqu'en 1988 puis je suis parti avec ma famille (mari + 2 enfants) en FRANCE. Jai toujours la nostalgie de fès. de casablanca aussi bien sur. bisous

Charlotte
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:50



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:50





Dernière édition par le Dim 27 Mai 2007 - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:51



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:51



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:52



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:52



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:53



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:53



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:54



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:55



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 17:55



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 29 Oct 2006 - 22:28

charlotte a écrit:
Monsieur Benizri Bonjour,

je suis une ancienne Fassi, mon mari était le propriétaire du café le Cristal.
j'avais une amie à fès qui s'appelait Simone Benizri et qui travaillait au commissariat de fès. est-ce de votre famille ?
Charlotte

Chere Charlotte.

En effet Simone esr bien ma soeur.
J'ai connu et frequente le cafe Cristal dans les annees 60.
Est-ce vous qui avez affiche ces belles photos ou bien c'est la gracieuse Soly que je considere beaucoup.
Je correspond regulierement avec ma soeur. Voulez-vous lui passer un bonjour? Si oui! Donnez moi plus de details.
Amicalement.
Revenir en haut Aller en bas
Liliane Touboul



Nombre de messages : 23
Age : 69
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 15:39

CHARLOTTE ET BENIZRI,JE SUIS LILIANE ELFASSY NEE A FEZ
FILLE DE SAMUEL ELFASSY NE A FEZ FILS DE SIMON ELFASSY NE A FEZ ET DE RINA
ET DE RENEE ACHOUR NEE A FEZ FILLE DE AZIZ ACHOURET DE FREHA.
J' AI QUITTE FEZ LE 28 JUILLET 1962 POUR VENIR EN ISRAEL ASHDOD
MON PERE SAMUEL ETAIT CHAUFFEUR DE TAXI A FEZ ET TRES CONNU.
JE SUIS NEE LE 10 OCTOBRE 1947 A FEZ

QUI PEUT ME PARLER DE MA FAMILLE JE SUIS ARRIVEE A 14 ANS EN ISRAEL ET JE CHERCHE COMME TOUT LE MONDE MES AMIES MA FAMILLE DANS LE MONDE
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 16:11

journées sanglantes de Fez du 17 au 19 avril 1912


Suite au traité de protectorat franco-marocain du 30 mars 1912 dit “Traité de Fez”, et imposé au sultan Moulay Hafid par les francais, les autorités militaires francaises devaient assurer la sécurité de la ville impériale dans laquelle le gouvernement chérifien avait siège et son sultan résidait.

A cette époque, les juifs observaient une certaine passivité dans le conflit opposant le sultan Moulay Hafid aux musulmans, qui ne cachaient pas leur indignation, face au passage des troupes chérifiennes sous le contrôle total d´officiers francais.

Les marchands musulmans avaient refusés leur appui financier au sultan.
Entre temps, des officiers francais étaient arrivés directement de la métropole pour réorganiser les tabors (bataillons) chérifiens.

La population de Fez réagit par une grande insurection qui fût marquée entre autre par des violences contre les juifs.

Avec grande brutalité, les autorités militaires francaises réquisitionaient toutes les armes et munitions que détenaient les habitants de Fez-Jdid, de la médina et du mellah.
Les juifs avaient un rôle habituel d´approvisioner les tribus en armes, et c´est pourquoi, les premières perquisitions prirent lieu au mellah en cette journée du 5 avril 1912.
Autant bien les officiers francais que les soldats chérifiens prirent part à ces perquisitions qui furent des plus sauvages; femmes violées et hommes frappés à coup de crosse , portes défoncées etc..etc..

A rapeler que la solde des recrues natives était dérisoire, soit 1/4 de franc par jour, et que les francais avaient promis une prime de 50 francs en cas de découverte de cache d´armes!
Les francais avaient totalement ignoré que les juifs contribuaient au ravitaillement des troupes francaises stationées à Fez, Sefrou et Meknès.

Le directeur des écoles de l´A.I.U ( Alliance Israëlite Universelle) de Fez,
Mr. El Maleh, avait déclaré que ” les soldats francais étaient une horde de sauvages sans foi ni loi, animés d´une haine farouche contre les juifs”.
Douze jours plus tard, une épreuve encore plus terrible s´abbatit sur les juifs du mellah.
L´explosion se produit le mercredi 17 avril alors que les officiers francais notifiaient les recrues natives chérifiennes apartenant à trois tabors, (1 tabor = 1000 hommes), que leur solde était réduite de moitié pour cause de retenue etc..etc..
Une mutinerie immédiate prit lieu. Les soldats se trouvant dans la Casbah Cherarda commencèrent par massacrer leurs instructeurs francais, après quoi les mutins se précipitèrent en direction de la médina exitant les masses populaires qui les suivirent.
Ce fût sur le Deuh, le quartier européen, qu´ils commencèrent leurs sacages, les locaux du télégraphe, des agences de la compagnie Marocaine, du crédit foncier d´Algérie et de Tunisie etc..etc..
Les assiégés repoussèrent les mutins avec l´aide des soldats Marocains qui n´avaient pas pris part à la mutinerie. Les mutins se replièrent alors sur Fez-Jdid et sur le mellah...lls étaient déchainés.

Ils recherchaient en premier lieu les francais qui s´y étaient refugés, et continuèrent leur route vers le mellah pour châtier les juifs, lesquels avaient contribué au ravitaillement des troupes francaises.
Les juifs essayèrent de se défendre, mais ils n´avaient pû cacher que 5 vieux fusils durant les perquisitions du début du mois d´avril.
Les insurgés voulaient massacrer tous les francais de Fez.

C´était le général Brulard qui commandait les troupes de Dar Debibagh et Dhar Mehraz. Le général Moinier étant absent car il se trouvait à Rabat.
Le général Brulard voulait porter secours à l´ambassade.
Des mutins se trouvaient sur les remparts du mellah. Dans leur atteinte de pénétrer au mellah, les zouaves algériens et les tirailleurs tunisiens et sénégalais subirent de grosses pertes.
Alors, le général Brulard décide de faire bombarder le mellah.

Les obus provoquèrent des incendies et détruisirent de nombreuses maisons. Ces bombardements firent beaucoup plus de morts et de blessés parmi les juifs que les violences faites par les émeutiers.

Tard dans la soirée de ce mercredi 17 avril 1912, les juifs allèrent chercher refuge dans le cimetière au mellah ainsi qu´à l´enceinte du palais du Sultan.
Ils y resteront, dans la cour des ménageries, quelques deux semaines, jusqu´à ce que le calme soit rétabli.
Le lendemain, jeudi 18 avril, les pillages se poursuivirent dans un mellah quasiment vidé de ses habitants. Le vendredi 19 avril, les juifs qui étaient restés cachés furent invités, par un porte parole du Sultan Moulay Hafid, à se réfugier au “Dar el Mahzen”.
Le bilan de ces journées sanglantes fût de 51 morts et 72 blessés parmi les juifs, alors qu´il y eu plus de 1000 morts parmi les musulmans.
Le cadavre d´un riche négociant juif, Abraham Bengio fût découvert à Fez-Jdid le 20 avril.
Des renforts francais arrivèrent de Meknès. Un comité de secours fût formé pour venir en aide aux Israëlites.
La repression du soulèvement ne se fit pas attendre. Plusieur des insurgés furent exécutés dans les rues dès le 19 avril ainsi que les jours qui suivirent.
Le général Moinier arriva à Fez le diamnche 21 avril et encore plus de rebelles
furent fusillés sous ses ordres.
Le général Lyautey, nommé fin avril 1912, résidant général de France au Maroc, avec pleins pouvoirs, arrive le 12 mai 1912 à Fez qui est assiégée, accompagné du colonel Giraud. Il prend le contrôle de la ville et le 17 septembre 1912, le Sultan Moulay Hafid abdique et son frère Moulay Youssef le succède.

Peu après le gouvernement Marocain sera transféré à Rabat.
Moulay Hafid succombera en 1937 à Enghien-les-Bains, agé alors de 62 ans.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 16:14



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 16:16

Place du Commerce du Mellah (Editeur : H. D. Serero


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 16:26

Panorama du Mellah (Editeur : LL)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 18:43

Parmi les refugies au cimetiere se trouvait maman Z"L. Elle n'etait agee que de quelques mois.
Son pere etait armurier et avait perdu un oeil dans ce massacre.
L'oncle de maman a trouve sa mort.
Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 18:53

Liliane Touboul a écrit:
CHARLOTTE ET BENIZRI,JE SUIS LILIANE ELFASSY NEE A FEZ
FILLE DE SAMUEL ELFASSY NE A FEZ FILS DE SIMON ELFASSY NE A FEZ ET DE RINA
ET DE RENEE ACHOUR NEE A FEZ FILLE DE AZIZ ACHOURET DE FREHA.
J' AI QUITTE FEZ LE 28 JUILLET 1962 POUR VENIR EN ISRAEL ASHDOD
MON PERE SAMUEL ETAIT CHAUFFEUR DE TAXI A FEZ ET TRES CONNU.
JE SUIS NEE LE 10 OCTOBRE 1947 A FEZ

QUI PEUT ME PARLER DE MA FAMILLE JE SUIS ARRIVEE A 14 ANS EN ISRAEL ET JE CHERCHE COMME TOUT LE MONDE MES AMIES MA FAMILLE DANS LE MONDE

Bonjour Liliane,

est-ce que vous auriez habite Dimona un certain temps?
Est-ce que vous avez de la Famille a Toronto?
Le miroitier d'en face le cinema Bijou n'etait pas de votre famille?
J'ai connu un El-Fassy qui s'etait joint au F.A.R s'etait l'un des rares juifs qui avait ete recrute dans le temps.
Revenir en haut Aller en bas
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 20:03

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 20:04

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 1 Nov 2006 - 20:05

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:00



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:00



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:00



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:01



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:01



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:02



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:02



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:03



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:03



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:03



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Lun 6 Nov 2006 - 0:04



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Shaul Bensimhon



Nombre de messages : 23
Age : 86
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 6 Déc 2006 - 10:36

je suis Shaul Bensimhon,originaire de fez, je passe un grand bonjour a tous les marocains de ce site.
Shaul Bensimhon
Revenir en haut Aller en bas
Benizri



Nombre de messages : 26
Date d'inscription : 27/09/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Ven 8 Déc 2006 - 13:39

Cher Shaul,

C'est gentil a vous de nous passer le bonjour.
Je fais respectueusement la meme chose.
Corrigez moi si je me trompes. Vous habitiez a Derb Sabba de Fes.
J'ai suivi toutes vos activites en Israel.
Ce qui m'interesserait c'est de savoir si vous avez conserve quelques souvenirs de votre tendre jeunesse a Fes.
Je ne suis pas tres loin de votre age mais je me souviens bien de vous.
C'est regrettable de ne pas voir les Fassis sur les Forums de juifs Marocains. KELLOUM REJOOU N'SSARA? ha ha ha !
Revenir en haut Aller en bas
Liliane Touboul



Nombre de messages : 23
Age : 69
Date d'inscription : 06/08/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 2 Mai 2007 - 20:04

Centre religieux , intellectuel et artistique du Maroc, elle est également riche d’une incroyable architecture et fut surnommée dans le passé «l’Athènes de l’Afrique». Elle est couronnée par son histoire prestigieuse, emprunte de l’influence andalouse présente dans la musique, la cuisine et l’art de vivre.

Son nom, signifiant «pioche», illustre la légende selon laquelle on aurait trouvé l’objet à l’emplacement des premières fondations. En 1930, les frères Jean et Jérôme Tharaud, spécialistes du Maroc, écrivaient dans un livre consacré à Fès : «A Fès il n’y a qu’un âge et qu’un style, celui d’hier. C’est le lieu d’un miracle, un lieu où le temps qui passe n’exista pas.» Centre religieux , intellectuel et artistique du Maroc, Fès est dotée d’un incroyable patrimoine architectural.
Capitale religieuse et culturelle du Maroc, elle est couronnée par son histoire prestigieuse, emprunte de l’influence andalouse présente dans la musique, la cuisine et l’art de vivre.
En 1930, les frères Jean et Jérôme Tharaud, spécialistes du Maroc, écrivaient dans un livre consacré à Fès : «A Fès il n’y a qu’un âge et qu’un style, celui d’hier. C’est le lieu d’un miracle, un lieu où le temps qui passe n’exista pas.» Fondée en 789 par Moulay Idriss 1er, Fès est la plus ancienne des villes impériales au Maroc.
Centre religieux , intellectuel et artistique du Maroc, elle est également riche d’une incroyable architecture et fut surnommée «l’Athènes de l’Afrique», lors de sa splendeur. Sa situation dans la plaine du Sais, à mi-chemin entre le nord et le sud du Maroc présente les meilleurs atouts pour la cité idrisside.
Cette plaine a un sol fertile, dont son arrosement est assuré par les montagnes du Moyen-Atlas. Son nom, signifiant «pioche», illustre la légende selon laquelle on aurait trouvé l’objet à l’emplacement des premières fondations. Elle est découpée en 3 parties distinctes : Fès el Bali, Fès el Jedid, la ville nouvelle de 1920, qui marque le contraste avec les deux anciens quartiers, tous deux réunis à l’intérieur de remparts grandioses.

Capitale religieuse et culturelle du Maroc, elle est couronnée par son histoire prestigieuse, emprunte de l’influence andalouse présente dans la musique, la cuisine, l’art de vivre et dans l’architecture ... À la fin du VIIIe siècle, persécuté par les Abbassides de Bagdad, Idriss Ier fondateur de la dynastie des Idrissides se réfugie chez les Berbères du Maroc central.
En 789, il fonde sa capitale sur la rive droite de l’oued Fès, son jeune fils, Idriss II, prenant la succession de son père à l’âge de dix ans, achève les travaux sur la rive gauche. De même, cette ville accueille plusieurs centaines de réfugiés politiques venus d’Andalousie- sud d’Espagne : Cordoue. Ces derniers fondent le quartier des Andalous en 818 dont la mosquée des Andalous et la médersa es-Sahrij. Sept ans plus tard, expulsées de Kairouan (actuelle Tunisie), trois cents familles d’artisans et de commerçants riches, instruits, habitués à la vie urbaine, s’établissent à l’ouest de la rivière dans le quartier dit des Kairouanais, dont on doit l’imposante et splendid mosquée al Qaraouiyyîn, la première université du monde occidental , dont la création est antérieure à celle de la Sorbonne, à Paris.
Mais Fès a des problèmes en raison de l’exode rural de ces dernières années. Face aussi au délabrement de ses vestiges historiques, l’Unesco a lancé un appel pour la sauvegarde de cette vieille cité et les urbanistes hésitent entre une ville vivante ou une ville musée.
Par ailleurs, la ville s’est engagée dans des opérations pour capter davantage de touristes en organisant tous les ans au mois de juin le Festival des musiques sacrées qui regroupe un grand nombre de musiciens du monde entier.

La promenade
Il y a tellement de choses à voir qu’il va falloir faire un choix. A Fès el-Bali, choisir la médersa Bou Inania, la zaouïa de Moulay Driss et la mosquée Qaraouine et des souks tout près de Fès el-Bali. La meilleure façon de contempler la ville, c’est à partir de la terrasse des Mérinides.
Il existe deux points pour voir la médina : la terrasse de l’hôtel des Mérinides et le site des tombeaux Mérinides où la vue est imprenable. Dar Batha, une construction hispano-mauresque et qui possède un des musées populaires les plus intéressants du Royaume.
Autre curiosité le fondouk des peaussiers, la mosquée Echrabliyyîn, le musée Nejjarïn des Arts et Métiers du bois.
Que de sources thermales !
Le visiteur en quête d’exotisme peut trouver à Aïn Chkef le charme de jadis. Cette source tire sa réputation d’une source fraîche jaillissant du plateau de Saïss et entourée d’arbres de différentes essences. Si autrefois, Aïn Chkef fut un oued dans une vallée, cette source est devenue avec le temps un complexe touristique avec des retombées pour la commune d’Aïn Chkef. Le docteur Edmond Secret rapporte dans son livre «Les sept printemps de Fès» que le mérite de la création de la station d’Aïn Ckef revient à Jean Emile Laurent, peintre français résidant à Fès pendant le protectorat français. Autre source thermale à visiter, Sidi Harazem connue du temps du géographe arabe du XVI siècle, Léon l’Africain. Le visiteur peut nager dans une piscine d’eau thermale. De même, il existe une autre source thermale celle de Moulay Yacoub à 15 km de Fès. Cette petite station très visitée pour ses vertus contre les rhumatismes.


Riad SARA - maison d'hôtes Guesthouse à fès
Description: Situé au coeur de l'ancienne Médina de Fès, une des villes les plus fascinantes du monde arabe, le Riad SARA vous accueille dans un cadre authentique et traditionnel de style arabo-andalou.
Revenir en haut Aller en bas
samuel azerraf



Nombre de messages : 20
Date d'inscription : 29/11/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Mer 2 Mai 2007 - 21:24

http://www.youtube.com/watch?v=7VqTPhj6S0o
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 13 Mai 2007 - 14:16

Place boujloud
cette belle porte construite au XII ème siècle et restaurée en 1912 est couverte de céramiques bleus et vertes elle porte le nom de la place ou il se trouve , cette place qui a été réaménager s’étend sur un vaste terrain presque plane et irrégulier . bordé de hautes murailles en prisé , percées de plusieurs portes et du prestigieux lycée Moulay IDRISS .Place boujloud revêt une position stratégique , elle représente un lieu de rayonnement culturel et d’animation à caractère populaire.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Dim 13 Mai 2007 - 14:17

Bab El guissa


à proximité du palais jamai , bâtie à l époque zénete par le prince zénete agissa ibn donasse .


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LES ANCIENS DE FEZ   Aujourd'hui à 14:49

Revenir en haut Aller en bas
 
LES ANCIENS DE FEZ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: MAROC :: LE MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com