HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Ven 25 Sep 2009 - 14:03

Rappel du premier message :

LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM


Nous sommes un groupe de 100 personnes, 2 bus sont sortis du centre culturel francophone Matnas Safra a 17h 45 via Ashdod City, le bus est arrive au grand parc d'Ashdod (Ashdod City) a 18h 15, c'est une excursion a la ville sainte Jerusalem pour faire la prière des Slikhot (prière du repentir) que chaque juif doit faire quelques jours avant Rosh Achanna et Kippour, l'endroit idéal et rêvé de chaque juif est de faire cette prière a proximité des ruines du Mont du Temple (Ar Abait) sur l'esplanade du mur des lamentation.
le temple du roi David ou je me trouve est situe dans un village arabe, dans la vieille ville de Jerusalem, le Village s'appelle Kfar Silwan ( village Shiloah), lorsque vous etes sur la partie la plus elevee du palais du Roi David on peut voir a gauche le Mont de Oliviers , la vallee du Cedron, le Mont du Temple, le Mont Zion, le mur des Lamentations, en face la coupole de la Mosquee se Elaska, a droite au loin le Armon Anatzif , tenez vous bien on est descendu dans les profondeur de la terre (380 marches), pendant 3h avec une guide qui est enceinte et a terme, vous la verrez sur mes photos, elle doit accouche dans une semaine, je ne sais pas si au moment des douleurs elle pourra arriver a la surface, ou elle accouchera sur place elle a ri lorsque je lui ai pose la question.
Vers la fin du 19ème et début du 20ème siècle, le baron Edmond de Rothschild joue un rôle prépondérant en sa qualité de philanthrope qui acquiert des terrains en Terre Sainte pour y rétablir le Yichouv (la communauté juive). Prévoyant que la Cité de David deviendra un point phare historique et spirituel pour le retour du peuple Juif après 2000 ans d’exil, le baron acquiert d’importants terrains dans la Cité de David. Aujourd’hui, la Fondation Ir David est activement impliquée dans la rédemption des terres acquises par le baron de Rothschild, et dans l’acquisition de terrains supplémentaires aux alentours. La terre et les bâtiments acquis dans le secteur servent surtout à la construction d’un quartier résidentiel, à des opérations de sauvetage archéologique et à des projets importants destinés à développer le tourisme dans la région.

Aujourd’hui, la majeure partie de la Cité de David est devenue un site touristique de premier rang, situé à proximité d’une communauté juive prospère qui anime une synagogue, une crèche et un centre d’études archéologiques.En 1867, le capitaine Charles Warren, un explorateur britannique, découvre une ancienne canalisation d’eau souterraine juste à côté des murailles de la Vieille Ville et à pas plus de 700 mètres du Mur des Lamentations. L’identifiant comme étant la canalisation ou tunnel d’eau souterrain (2ème Livre de Samuel, Ch. 5) que David utilisa pour conquérir Jérusalem, le capitaine Warren entame des fouilles archéologiques qui, plus tard, confirment qu’il avait en fait redécouvert la Jérusalem biblique.
Au cours du 19ème siècle, de nombreux archéologues et chercheurs visitent la Cité de David afin de fouiller son secteur nord. Ainsi, l’américain Edward Robinson découvre les mystères de l’ancien tunnel du Siloé et l’archéologue anglais Charles Warren découvre le système d’eau et le célèbre puits qui porte son nom. En 1873, la Cité de David reprend vie lorsque la famille Meyuhas y fonde sa maison. Cette famille avait décidé de quitter la Vieille Ville pour la Cité de David car leurs affaires souffraient de la fermeture des portes chaque soir pour ne s’ouvrir qu’au matin. Ce sont les premiers Juifs après des siècles à s’installer sur cette colline au passé si glorieux. En 1882, de nouveaux immigrants du Yémen rejoignent les Meyuhas et s’installent dans des grottes proches du village de Silwan, face à la Cité de David. En 1884, grâce à l’aide de philanthropes juifs, un joli quartier est construit pour cette communauté, le Village de Shiloach. Ce quartier grandit et devient prospère, mais souffre aussi des émeutes de 1929. Ayant récupéré, les Juifs reviennent au Village de Shiloach et affirment leur position pour souffrir à nouveau pendant les émeutes arabes de 1936. Pendant deux ans les habitants arabes conspirent contre leurs voisins juifs qui en fin de compte doivent abandonner les lieux en 1938.
Au cessez-le-feu du 30 novembre 1948 la frontière entre Israël et la Jordanie est fixée de manière à ce que la Cité de David et toute la Vieille Ville restent sous contrôle jordanien. Pendant 19 ans, les Juifs sont coupés de la Vieille Ville de Jérusalem et ne peuvent voir ses collines que du sommet du Mont Sion. Pendant cette période, dans les années 1960, l’archéologue britannique Kathleen Kenyon fouille la Cité de David et découvre un grand nombre de vestiges impressionnants, dont les murs de la ville cananéenne sur le flanc est de la colline.
L’histoire de la Cité de David commence il y a plus de 3000 ans, lorsque le roi David quitte la ville de Hébron pour une petite cité bâtie au sommet d’une colline, connue sous le nom de Jérusalem, pour y établir la capitale unifiée des tribus d’Israël. Des années plus tard, le fils de David, le roi Salomon, construit le Premier Temple près de la Cité de David, sur le Mont Moriah, lieu du sacrifice d’Isaac ; grâce à ce Temple, cette colline devient un des lieux les plus importants du monde entier.

Aujourd’hui, l’histoire de la Cité de David continue. Sous terre, en profondeur, la Cité de David nous dévoile de passionnants vestiges archéologiques du monde antique. En même temps, sur terre, la Cité est un lieu d’activité dynamique avec un centre de visiteurs qui accueillent les touristes pour leur faire visiter l’endroit où la majeure partie de la Bible a été écrite.

La visite de la Cité de David commence par le point d’observation captivant de la Jérusalem biblique, qui renvoie le visiteur 3800 ans en arrière aux temps d’Abraham, période de fondation de la ville. La visite se poursuit sous terre sur le site des fouilles archéologiques les plus récentes. Ici, tout en visitant des forteresses et des passages découverts très récemment, les visiteurs revivent la conquête par David de la ville jébusite, telle que la décrit le second livre de Samuel. La visite souterraine se termine au Gihon, principale source d’eau de Jérusalem pendant plus de 1000 ans, et l’endroit où, selon le Livre des Rois, eut lieu l’onction du roi Salomon. Les visiteurs tentés par l’aventure pourront amener leurs lampes de poche et marcher jusqu’à la source en passant par le tunnel de Jézékias, une des merveilles du génie civil antique, creusé il y a près de 2700 ans.

La visite de la Cité de David permet aux visiteurs de voir de leurs propres yeux les personnages et lieux de la Bible. Effectivement, c’est le seul endroit sur terre où le seul guide touristique nécessaire est la Bible elle-même.
Ce vaste bâtiment témoigne d’une entreprise audacieuse construite par des architectes de grand talent, et prouve toute l’importance de Jérusalem à cette époque.
Une autre indication de l’usage officiel du bâtiment jusqu’à la fin de la période du Premier Temple est le sceau découvert sur les lieux : ce sceau de glaise était apposé sur les actes royaux et porte le nom de Yehochal fils de Shlamaya fils de Shevi. Yehochal était un important ministre de Sédécias roi de Judée ; son nom figure plusieurs fois dans le livre de Jérémie.
Ces fouilles ont révélé un bâtiment monumental qui s’étend sur toute la surface fouillée et au-delà. Selon les vestiges des alentours et de l’intérieur du bâtiment, il est possible d’établir sa date de construction au 10ème siècle avant JC, à l’époque du royaume unifié. Ses dimensions sont supérieures à celles des bâtiments de l’époque et même ses pierres de fondation sont particulièrement massives.
A la suite de la Guerre des Six Jours, Jérusalem est réunifiée et la frontière effacée. Cependant, la présence juive dans la Cité de David continue à faire défaut. Vers la fin des années 1970 des fouilles sont entreprises dans la Cité de David et se poursuivent pendant plusieurs saisons, sous la direction du Professeur Yigal Shiloh, dont les découvertes élargissent le champ de nos connaissances sur la Cité de David. Depuis, les fouilles ont continué à enrichir notre savoir à ce sujet. En 1991, des Juifs reviennent vivre dans la Cité de David et aujourd’hui, ce quartier est une communauté juive prospère. L’objet du ‘Centre des Visiteurs de la Cité de David’ est d’amener autant de personnes que possible visiter les lieux et faire l’expérience de l’endroit… où tout a commencé.
Vers 1000 avant JC, le roi David arrive dans la ville. David, qui règne à Hébron depuis sept ans, prend la Forteresse de Sion et transforme la ‘cité jébusite’ en une capitale religieuse et nationale : « David occupa la forteresse et l’appela Cité de David » (Samuel II, 5:9). Puis David fortifia la ville : « Il construisit les alentours, du Milo vers l’intérieur » (ibid.) et y bâti son palais. Dans le cadre des fouilles actuelles qui ont lieu dans la partie haute de la Cité de David, les vestiges d’un vaste et impressionnant bâtiment sont peut-être ceux du palais de David. Des grottes ont été découvertes sur le flanc sud de la Cité de David qui pour certains sont les tombeaux des rois de la dynastie de David, comme le dit la Bible : « Puis David se coucha avec ses ancêtres et fut enterré dans la Cité de David » (Rois I, 2:10).
Le premier événement biblique qui lie Jérusalem à la nation juive est celui de la rencontre historique entre Abraham et le roi Malchizedek : « et Malchizedek, roi de Shalem, amena du pain et du vin… le bénit et lui dit : Béni soit Abram par Dieu le Tout-Puissant, créateur des cieux et de la terre » (Genèse 14:18). Shalem est Jérusalem, comme nous l’apprennent les Psaumes 76:3. « Puis son Tabernacle fut à Shalem et son habitation à Sion ». Le lieu de cette rencontre dans la Vallée de Shaveh, ou Vallée du Roi, semble se trouver à proximité de la ville. Plus tard, sur l’ordre de Dieu, Abraham arrive au Pays de Moriah pour sacrifier son fils, Isaac (Genèse 22). La Bible identifie la montagne où a lieu cet événement critique comme étant la « Montagne de Moriah » [Har Moriah] (Chroniques II, 3:1). Les nombreux vestiges archéologiques nous apprennent que la Jérusalem cananéenne était à l’origine une ville forte entourée d’une muraille massive. Malgré sa petite taille, sa conquête est difficile. Au pied de la colline sur laquelle la ville est construite coule la source du Gihon, qui est entourée d’un puissant système de fortifications dont les vestiges ont récemment été découverts. Les dirigeants cananéens de la ville avaient creusé ce système d’eau sophistiqué comportant un passage souterrain menant à la source pour en tirer de l’eau en temps de guerre. Les Écritures racontent que pendant la conquête de la terre d’Israël par les 12 tribus, Jérusalem n’est pas habitée par les Cananéens et qu’elle demeure entre les mains des Gentils jusqu’aux temps du roi David.
Jérusalem en tant que cité jébusite est mentionnée pour la première fois dans le Livre de Josué (15:8) et ensuite dans le Livre des Juges, dans l’histoire de la concubine de Givah (19:10) : « Mais l’homme ne souhaitait pas rester et se leva pour partir. Il arriva ensuite aux alentours de Jébus, qui est Jérusalem ». La Jérusalem jébusite demeure une enclave païenne située entre le territoire de Juda au sud et celui de Benjamin au nord. Nous constatons la puissance de la ville jébusite en contemplant la structure de pierre en terrasse située sur le flanc est de la colline de la Cité de David (photo). Cette structure soutenait vraisemblablement la forteresse de la ville appelée Forteresse de Sion (Samuel II, 5:7).
Vers 1000 avant JC, le roi David arrive dans la ville. David, qui règne à Hébron depuis sept ans, prend la Forteresse de Sion et transforme la ‘cité jébusite’ en une capitale religieuse et nationale : « David occupa la forteresse et l’appela Cité de David » (Samuel II, 5:9). Puis David fortifia la ville : « Il construisit les alentours, du Milo vers l’intérieur » (ibid.) et y bâti son palais. Dans le cadre des fouilles actuelles qui ont lieu dans la partie haute de la Cité de David, les vestiges d’un vaste et impressionnant bâtiment sont peut-être ceux du palais de David. Des grottes ont été découvertes sur le flanc sud de la Cité de David qui pour certains sont les tombeaux des rois de la dynastie de David, comme le dit la Bible : « Puis David se coucha avec ses ancêtres et fut enterré dans la Cité de David » (Rois I, 2:10).
Le rêve de David, consistant à construire un temple à Jérusalem n’est pas exaucé, car le Temple est un lieu de paix alors que David est un guerrier : « Mais Dieu me dit : Tu ne construiras pas de maison pour mon nom car tu as été un homme de combat et as répandu du sang » (Chroniques I, 28:3). David reçoit la promesse que sa vision sera réalisée par son fils : « Tu ne construiras pas le Temple, mais un fils te naîtra qui construira le Temple pour moi » (Rois I, 8:19). Le fils qui naît à David et qui lui succède est Salomon, qui est sacré à Jérusalem près de la source du Gihon à la suite de la tentative de rébellion de son frère Adoniya : « Et ils le sacrèrent… roi au Gihon et ils en revinrent réjouis… D’ailleurs, Salomon siège sur le trône royal » (Rois I, 1:45-46). Le plus grand accomplissement de Salomon à Jérusalem est la construction du Temple : « Puis Salomon commença à construire la Maison de Dieu à Jérusalem, sur le Mont Moriah » (Chroniques II, 3:1). A proximité du Temple, dans le secteur sud, Salomon construit le nouveau palais royal ainsi que le palais de la Forêt de Cèdres, le Palais de Justice et le palais de la fille du Pharaon, sa femme. Il semble que Salomon ait relié le Mont Moriah dans son intégralité à la ville au moyen d’une nouvelle muraille.

Peu après la mort du roi Salomon, le Royaume unifié se scinde en deux, le Royaume d’Israël et le Royaume de Judée, qui subissent tous deux d’importantes transformations. Vers la fin du 8ème siècle avant JC, le Royaume du Nord (Israël, dont la capitale est Samarie) tombe aux mains de l’empire assyrien et Jérusalem demeure la seule capitale du peuple hébreu. Aux temps du roi Jézékias, le roi assyrien Sanchériv menace Jérusalem. Jézékias se prépare à l’attaque en renforçant les fortifications de la ville. « Il pris courage et reconstruisit la muraille brisée et l’éleva au niveau des tours avec une autre muraille à l’extérieur, et il renforça le Milo dans la Cité de David et fit des armes et des boucliers en abondance » (Chroniques II, 32:5). Jézékias construit une large et puissante muraille dont on voit aujourd’hui les vestiges dans le Quartier Juif de la Vieille Ville et sur le Mont Sion. Cette muraille est la preuve que même avant les temps de Jézékias la ville d’étendait au-delà de la colline occidentale. Outre les fortifications, Jézékias canalise les eaux du Gihon pour les amener vers l’intérieur de la ville par le biais d’un tunnel souterrain appelé Tunnel de Jézékias. Ce tunnel amenait l’eau à la Piscine du Siloé située dans l’estuaire de la vallée centrale. Concernant ce summum du génie civil, la Bible dit : « C’est ce même Jézékias qui arrêta aussi l’écoulement supérieur des eaux du Gihon pour les amener directement du côté ouest de la Cité de David, et Jézékias fut prospère dans toutes ses entreprises » (Chroniques II, 32:30). L’inscription du Siloé découverte dans le mur du tunnel nous enseigne que ce tunnel fut creusé simultanément dans les deux sens. Par ailleurs, elle décrit la joie des excavateurs au moment de leur rencontre. En 701 avant JC, l’armée du roi assyrien Sanchériv avance jusqu’aux murs de Jérusalem. Le siège de Jérusalem est un échec pour Sanchériv, comme l’avait annoncé le prophète Isaïe : « Ainsi dit le Seigneur à propos du roi assyrien : Il n’entrera pas dans cette ville et n’y tirera aucune flèche… car je défendrai la ville et la sauverai » (Rois II, 19 : 32-34).
Jérusalem en tant que cité jébusite est mentionnée pour la première fois dans le Livre de Josué (15:8) et ensuite dans le Livre des Juges, dans l’histoire de la concubine de Givah (19:10) : « Mais l’homme ne souhaitait pas rester et se leva pour partir. Il arriva ensuite aux alentours de Jébus, qui est Jérusalem ». La Jérusalem jébusite demeure une enclave païenne située entre le territoire de Juda au sud et celui de Benjamin au nord. Nous constatons la puissance de la ville jébusite en contemplant la structure de pierre en terrasse située sur le flanc est de la colline de la Cité de David (photo). Cette structure soutenait vraisemblablement la forteresse de la ville appelée Forteresse de Sion (Samuel II, 5:7).

Vers 1000 avant JC, le roi David arrive dans la ville. David, qui règne à Hébron depuis sept ans, prend la Forteresse de Sion et transforme la ‘cité jébusite’ en une capitale religieuse et nationale : « David occupa la forteresse et l’appela Cité de David » (Samuel II, 5:9). Puis David fortifia la ville : « Il construisit les alentours, du Milo vers l’intérieur » (ibid.) et y bâti son palais. Dans le cadre des fouilles actuelles qui ont lieu dans la partie haute de la Cité de David, les vestiges d’un vaste et impressionnant bâtiment sont peut-être ceux du palais de David. Des grottes ont été découvertes sur le flanc sud de la Cité de David qui pour certains sont les tombeaux des rois de la dynastie de David, comme le dit la Bible : « Puis David se coucha avec ses ancêtres et fut enterré dans la Cité de David » (Rois I, 2:10).

Environ cent ans après le siège assyrien, l’ombre menaçante de l’empire babylonien apparaît et les derniers rois de Judée doivent choisir entre la rébellion ou la capitulation devant Nabuchodonosor, roi de Babylone. Le prophète Jérémie, contrairement à Isaïe, prononce la vision du rude avenir de la destruction de Jérusalem dans sa guerre contre l’ennemi : «Ainsi dit le Seigneur : Voyez que je donnerai cette ville aux mains du roi de Babylone, qui la brûlera par le feu» (Jérémie 34:2). Il appelle les rois de Judée à se rendre aux Babyloniens et la nation à se repentir de sa mauvaise conduite et de la corruption qui sévit dans la société et dans le royaume. Mais hélas, en vain. Yehoyakim, un des derniers rois de Judée, refuse de faire attention aux conseils du prophète et le persécute, lui et le scribe royal, Barouch Ben Neriya, éditeur des prophéties de Jérémie. Sous le règne du dernier roi de Judée, Tzidkiyahu, les ministres du toi, pleins de haine envers le prophète, jettent Jérémie dans une fosse dans l’intention de le noyer dans le mortier. Cependant, un des serviteurs du roi réussit à convaincre le roi de le sortir de sa prison. Jérémie est sauvé, ce qui n’est pas le sort de la ville.

A la suite du siège pénible et prolongé de Jérusalem, Nabuchodonosor détruit la ville, comme Jérémie l’avait prédit. « Et il brûla la maison de Dieu et le palais du roi, et toutes les maisons de Jérusalem, et toute grande maison fut brûlée par le feu » (Rois II, 25:9). Le roi Tzidkiyahu est capturé par les Babyloniens et le peuple d’Israël est exilé à Babylone. Là-bas, « Sur les eaux du fleuve de Babylone… nous nous sommes assis en pleurant tout en nous souvenant de Sion » (Psaumes 137:1). Les survivants restent en Israël sans Temple ni dirigeants. Gedalia Ben Ahikam de Mitspah, nommé par les Babyloniens pour faire respecter l’ordre public, est assassiné par Ishmael Ben Netanya de la dynastie royale (Jérémie 40-41). Parmi les maisons brûlées de Jérusalem découvertes dans la Cité de David, les fouilles ont révélé des gravures cachetées faites de mortier. Les vestiges comprennent un sceau qui est porte le nom de Gemaryahu Ben Shafan le Scribe, un ministre à la cour du roi Yehoyakim et oncle de Gedalia Ben Ahikam (Jérémie 36:10). Des fouilles récentes réalisées à l’entrée de la Cité de David ont permis de découvrir un autre cachet sur lequel est gravé le nom de Yuchal Ben Shlemiyahu, un aîné de la cour du roi Tzidkiyahu (Jérémie 38:1). Ces vestiges nous rappellent que les anciens dirigeants de Jérusalem à ses jours de gloire n’étaient pas assez intelligents pour écouter les propos du prophète ayant prédit sa destruction.
Après la déclaration de Cyrus, roi de Perse, en 538 avant JC, un grand nombre d’exilés à Babylone reviennent vers la Terre d’Israël. En 516 avant JC, 70 ans après l’exil, ceux qui sont revenus à Sion inaugurent le Second Temple. Au milieu du cinquième siècle avant JC, Ezra le Scribe, qui servait de leader spirituel, immigre en Terre d’Israël et instaure une réforme religieuse qui stipule le divorce des femmes non-juives et des lectures hebdomadaires régulières de la Torah. Quelques années plus tard, Néhémie, le Gouverneur, arrive et reconstruit les murs de la ville. Une description plutôt triste des murailles de Jérusalem en ruines, avant leur reconstruction et réhabilitation, apparaît dans le livre de Néhémie : « Je marchais la nuit près de la Porte de la Vallée… et vit les murs de Jérusalem, brisés, et ses portes qui avaient été détruites par le feu. J’allais ensuite à la Porte de la Fontaine et à la Piscine du Roi, mais il n’y avait même pas assez de place pour l’animal que je chevauchais pour passer » (Néhémie 2 :13-14). La nouvelle muraille de la ville à l’est suit un chemin qui est plus élevé que celui de l’ancien mur en raison de l’immense accumulation de décombres et d’ordures au pied de la montagne. Des fouilles qui ont lieu sur la pente est de la Cité de David révèlent des vestiges de la période perse. Il semble aussi que la muraille et les tours hasmonéennes de la période du Second Temple, construites au sommet de la colline, se trouvent sur le chemin des fortifications que Néhémie bâtit dans ce secteur. Les années passant, les Helléniques remplacent les Perses. A la suite de la révolte hasmonéenne contre le régime séleucide, Jérusalem devient la capitale législative de l’État de Judée, qui, avec le temps, grandit de taille et en gloire. Des pèlerins juifs affluent vers la ville de toutes les régions du pays et de diaspora. La Piscine du Siloé, créée vers la fin de la période du Second Temple, devient un des centres qui accueillent les pèlerins venant au Mont du Temple.

Aux temps de Hérode, sous la domination romaine (1er siècle avant JC), Jérusalem atteint le summum de sa prospérité. Un effort de construction massif a lieu dans la ville, décrit par Joseph Flavius dans ses livres. Au cours du 1er siècle de l’ère chrétienne, il semble qu’un certain nombre de palais sont construits dans la Cité de David pour la famille royale de Chadayev, mais aucun vestige de ces bâtiments n’a été découvert jusqu’ici. Quelques années après la mort de Hérode, les Romains nomment un gouverneur pour la Judée. L’année 66 de l’ère chrétienne voit éclater une révolte contre l’autorité romaine, et la ville est assiégée. En 70, les Romains pénètrent la muraille et le Second Temple est incendié.

Après la destruction de Jérusalem durant la grande révolte, la partie sud de la Cité de David est devenue une carrière. Pendant la période byzantine, des habitations et des installations agricoles y ont été construites ; des vestiges ont été découverts dans l’enceinte du centre de visiteurs et, plus récemment, dans les fouilles du parking Givati. Vers le milieu du 5ème siècle, Eudoxie, l’épouse de l’empereur Théodose II, a fait restaurer les remparts de la ville avec un nouveau tracé intégrant la colline de Jérusalem. Au sud de la ville, Eudoxie fit construire l’église du Siloé, embrassant la piscine du même nom. A cette époque, on avait déjà oublié l’importance de la Cité de David comme prémices de Jérusalem et certaines traditions (dont les premières datent vraisemblablement de la fin de la période du Second Temple) situaient la ville (et plus tard le tombeau également) de David sur le mont Sion.

Après la victoire musulmane sur les Byzantin et la conquête musulmane de Jérusalem, l’aspect physique de la ville n’a pas beaucoup évolué. En revanche, la population a diminué, les Chrétiens ayant émigré vers l’Empire byzantin. Avec l’instauration d’un pouvoir musulman à Jérusalem, l’interdiction formelle pour les Juifs d’y habiter a été abrogée. Dans l’accord d’armistice signé entre le calife Omar et les Chrétiens, les Musulmans se sont engagés à ne pas autoriser les Juifs à s’installer dans la ville. Pourtant, la Guenizah du Caire nous apprend que 70 familles juives de Tibériade ont été autorisées à y demeurer. Les Juifs se sont installés dans le nord de la Cité de David, au plus près du Mont du temple et du Siloé. Les actuelles fouilles du parking Givati, au nord de la Cité de David, ont permis de dévoiler, sur une vaste surface, des traces de vie de la période musulmane. Ces travaux archéologiques indiquent une forte densité de population dans cette zone qui servait à la fois à l’habitation et au commerce. Le tremblement de terre de 1033 a détruit les remparts de Jérusalem. Pour leur reconstruction, 30 ans plus tard, un tracé plus réduit a été décidé pour le rempart sud, laissant la Cité de David extra muros. Les Juifs ont dû alors s’installer dans un autre quartier de Jérusalem.

Depuis la construction des remparts par les Fatimides en 1063, la Cité de David est restée extra muros ; dès lors, elle n’a plus été habitée. Le Gihon était toujours la principale source d’eau pour les habitants de Jérusalem qui puisaient son eau pour la faire remonter dans l’enceinte de la ville. La période ottomane a vu se développer, sur la colline située à l’est de la Cité de David, sur l’autre rive du Cédron, le village Dalil, devenu Siloan. Intégré à Jérusalem en 1921, il est devenu l’un de ses quartiers. L’inscription Au crépuscule de la période ottomane, l’inscription de Siloé a été découverte au sud de la Cité de David ; elle décrit les travaux du tunnel d’Ezéchias, à l’époque du Premier temple. L’inscription a été retrouvée 6 mètres avant l’entrée du tunnel, dans la piscine du Siloé. Aujourd’hui, elle est toujours exposée au musée archéologique d’Istanbul.
Il n'y a pas de guide francais ni parlant francais sur place, nous avons traduit en francais a nos amis, si vous y aller prenez avec vous des chaussures plates qui ne glissent pas, un pull, il fait tres tres froid a Jerusalem en ce moment, un appareil photo de la pacience et si possible un tape pour enregistrer tout ce que le guide explique


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr

AuteurMessage
Mercedes Barcessat
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 161
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Sam 26 Sep 2009 - 17:29

Merci infiniment Soly pour cet excellent reportage tres bien documente, et les magnifiques photos. Tu n'etais pas tres chaudement couverte!!!
C'est une visite que je fais a chaque fois que je suis a Jerusalem, la derniere il y a 1 mois.
C'est tres emouvant, d'etre dans les profondeurs et passer en revue ces epoques vecues par nos ancetres.
Des decouvertes sont faites constamment qui verifie, la veracite de la Tora que certains cherchent a mettre en doute.
Beaucoup encore reste encore a faire surfasse.



Mercedes
Gmar hatima tova
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Sam 26 Sep 2009 - 21:52

Mercedes merci pour tes mots, je suis une folle d'archeologie, et la ou il y a des fouilles qui datent de millier d'annees aiguise ma curiosite.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Sam 26 Sep 2009 - 21:54

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 7:37

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 7:39

12eme etage sous terre, c'est d'ici qu'ils venaient pour puiser l'eau, regardez.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 7:43

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 7:46

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 7:50

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40796
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 7:51

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 8:00



ce tunnel a 530 metres et la marche est de 40 minutes tout le long du tunnel vous marchez sur l'eau, on ne voit rien dedans, il faut etre munis de lanternes.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 8:03

Pour ne pas tomber on s'attrape a cette rampe en fer, regardez.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 8:07



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 8:12



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 8:23



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mar 29 Sep 2009 - 21:35



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Mercedes Barcessat
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 161
Age : 71
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 17:16

Merci Soly

Tres belles photos du tunnel, impressionant quand on est a l'interieur. Moi j'etais claustrophobique, mais cela valait la peine de le voir.

Besous

Mercedes
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 18:45

Mercedes moi je n'ai pas eu peur mais mes jambes ne tenaient plus descendre 380 marches..............
bonne fete ma cherie.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 18:46



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 18:52

A l'entree on a vu un film avec des lunettes noires, Il s'agit d'un film en "hyper-relief" je suis morte de rire car les oiseaux me rentraient dans les yeux le film racontait la vie du roi David.



Voici le temple au temps du roi David


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 19:19


David Ben Ishaï

Son histoire est racontée dans le premier livre de Samuel et sa vie en tant que roi dans le deuxième livre de Samuel et partiellement dans le Premier livre des Rois. Il est connu pour avoir vaincu le géant Goliath à l'aide de sa fronde. Il eut Abigaïl pour seconde épouse.
Dans la Bible, David devient roi du peuple d'Israël. À la tête de ses armées, David parvient à vaincre définitivement toutes les nations alentours. En établissant l'influence d'Israël depuis l'Égypte jusqu'à l'Euphrate, David ouvre ainsi une ère de prospérité et de paix pour son peuple. Il fait de Jérusalem la capitale de son royaume et il y installe le coffre sacré qui marque le lieu de la présence de Dieu.

Le nom "David", orthographié en hébreu DWD (דוד), veut dire bien-aimé et est employé avec ce sens dans le Cantique des Cantiques (DWDY, Dodi, "Mon bien-aimé"). Dans les livres tardifs de la Bible
David est décrit comme un guerrier, un musicien et un poète (on lui attribue traditionnellement l'écriture de nombreux psaumes). Il est souvent représenté avec une harpe.

Le tunnel d'Ézéchias, construit à Jérusalem vers 700 av. J.C sous le règne d'Ézéchias, roi de Juda, est un site d'intérêt archéologique. Ce tunnel aurait été creusé pour ravitailler la ville en eau durant le siège par Sennachérib et les Assyriens sur la ville. D'une longueur de 533m entre la source de Gihon et le Bassin de Silwan, il aurait été construit par deux équipes creusant à chacune des extrêmités et se rejoignant au milieu. Une inscription en hébreu ancien fut découverte au XIXe siècle et ses fragments sont désormais au Musée de l'Ancien Orient à Istanbul. Un tunnel plus ancien, plus profond mais de moindres dimensions, fut découvert en 1889. Certains estiment que le livre d'Isaïe s'y réfère au verset 8:6.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 19:26



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 19:45

Au temps du roi Saül, Jessé, un Ephratéen très âgé de Bethléem (pays de Juda) et père de huit fils dont les trois aînés, Éliab, Abinadab et Chamma, sont des compagnons d'armes du roi. David est le plus jeune. Il a l'habitude d'aller servir Saül quelque temps, puis de revenir garder les moutons de son père, à Bethléem. Dieu envoie Samuel lui donner l'onction royal malgré son jeune âge, suite à une ultime désobéissance de Saül.
Le berger David abat d'un coup de fronde le champion philistin Goliath dans la vallée d'Elah. Il entre au service de Saül dont il épouse la fille, Mikhal. Sa renommée de héros va grandissante au fil des combats qu'il mène aux côtés de son maître, jusqu'à rendre jaloux ce dernier, puis haineux au point de vouloir sa mort. Mikhal couvre la fuite de son époux lors d'une des nombreuses tentatives d'assassinat commanditées par son père.
Il se lie d'amitié à Jonathan, fils du roi Saül ("Que j'ai de peine pour toi, Jonathan, mon frère, si exquis pour moi. Ton amour pour moi m'était merveilleux plus qu'amour de femme", 2 Samuel : I-26). C'est lui qui l'aide à s'enfuir définitivement.

David prend le maquis et devient chef de bande. Il rassemble autour de lui tous les mécontents, dont Abyatar, fils d'Abimélek, prêtre de Nob, descendant d'Elie de Silo. Il erre quelque temps dans le désert de Maôn et dans la région d'Ein-Gédi pour éviter les poursuites de Saül, puis loue les service de sa troupe au roi philistin de Gat, Akish. Celui-ci établit David à Ziglag, au sud de son territoire, pour contenir les Judéens et les Amalécites. David profite de sa position pour délivrer les Judéens de la pression amalécite. La défaite de Guilboa entrainant la mort de Saül et de ses fils (dont jonathan) permet alors à David de se faire reconnaître roi à Hébron par les chefs des clans Judéens.

David, roi des Judéens, affermit sa position. Il arrête une armée israélite près de Gabaon. Il fait une politique matrimoniale, entretient des relations diplomatiques et tente de rallier Abner. L'aboutissement de ces démarches, suspendues un temps par le meurtre d'Abner, sera le ralliement des Anciens d'Israël à la mort d'Ishbaal.


À la mort d'Ishbaal, fils de Saül, les Anciens d'Israël choisissent David pour lui succéder sur le trône d'Israël. Les maisons de Juda et d'Israël sont réunies.

Les Philistins, inquiets de la puissance de David, leur ancien vassal, l'attaquent dans la vallée des Rephaïm, près de Jérusalem, à la jonction de Juda et d'Israël. David les repousse à deux reprises et conquiert Jébus, l'actuelle Jérusalem et en fait sa capitale. Il fortifie la ville et en fait un site religieux en y transférant l'Arche d'alliance.

David, confiant la tête de son armée à son neveu Yoav, soumet ensuite Moab au tribut.
À l'occasion de l'avènement de Hanoun, roi d'Ammon, prétextant un affront diplomatique, il engage une guerre sans merci et prend la capitale, Rabbath-Ammon. Il s'empare d'un énorme butin et ceint la couronne des ammonites.

Les Ammonites avaient fait appel à une coalition de royaumes araméens voisins (Zoba, Beth-Rehov, Beth-Maakah et Tôb), que Joab avait dû repousser. Victorieux de Hadadézer, roi de Zoba à Hélam, David établit un préfet à Damas et soumet au tribut les vassaux araméens de Hadadézer. Le roi de Hamat, Toï, ancien ennemi de Hadadézer se reconnaît allié de David.

David conquiert aussi le royaume édomite qu'il dévaste. Il le rattache à son royaume en y établissant des préfets, tandis qu'un prince royal réussissait à se réfugier en Égypte.

Ces conquêtes sont favorisées par la faiblesse momentanée de l'Égypte et de l'Assyrie. Elle consacrent la suprématie du peuple d'Israël sur l'ensemble de la Terre d'Israël. David ne cherche cependant pas à conquérir la Philistine. Il entretient d'excellentes relations avec Hiram de Tyr, en vue de bénéficier de la technologie et du commerce phénicien.

À l'occasion d'une calamité publique, David livre sept descendants de Saül à la vindicte des Gabaonites qui les exécutent rituellement. Il reprend sa Mikhal, que Saül avait remarié, puis s'en sépare sans avoir eu d'enfants. Il accueille à la cour le dernier descendant de Saül, Méribaal (Méphiboshet), un estropié, pour honorer une promesse faite à son ami Jonathan.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 19:48

Le deuxième livre de Samuel (3, 2-5) énumère six fils de David, de six femmes différentes : "Il naquit à David des fils à Hébron.
Son premier-né fut Amnon, d’Achinoam de Jizreel ;
le second, Kileab, d’Abigaïl de Carmel, femme de Nabal ;
le troisième, Avshalom, fils de Maaca, fille de Talmaï, roi de Gueschur ;
le quatrième, Adonija, fils de Haggith ;
le cinquième, Schephathia, fils d’Avithal ; et le sixième, Jithream, d’Égla, femme de David. Ce sont là ceux qui naquirent à David à Hébron.
" Mais son successeur sera Salomon, fils de Batsheba.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:01

Thamar, fille de David, violée par son demi-frère Amnon, est vengée par son frère Avshalom qui fait tuer Amnon. Absalom se réfugie près de son grand-père maternel le roi de Géshour. Il se révolte contre son père David, se fait proclamer roi à Hébron par les tribus, mais sera vaincu et tué par le général Joab. En Israël, profitant du départ de David de Jérusalem, un Benjaminite, Shèba, fils de Bikri, proclame l'indépendance d'Israël par rapport à David. Yoab élimine son rival Amasa, qui venait d'être placé à la tête de l'armée et se lance à la poursuite de Shèba qui est exécuté après avoir été livré par les habitants d'Abel Beth-Maakah où il s'était réfugié.

À la mort d'Amnon et d'Avshalom, le quatrième fils de David, Adonias, appuyé par Yoab et le prêtre Avyatar, se considère comme l'héritier de David. Mais le prêtre Sadoq, le prophète Nathan et le chef de la garde de David Benayahu, tenus à l'écart, soutiennent le plus jeune fils, Salomon, fils de Bathsheva. Salomon est couronné du vivant de son père qui meurt quelque temps après.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:01

David organise l'administration sur le modèle des monarchies existantes en adoptant leur idéologie. Il ordonne un recensement en vue de l'établissement des impôts. Il amasse un maximum de trésors pour que son fils Salomon réalise l'un de ses rêves: construire un temple majestueux à Dieu à Jérusalem. L'administration de Juda et d'Israël restent proche de celle pratiquée sous Saül. Les finances royales sont alimentées par les butins pris à l'ennemi et par les produits des biens de la couronne qui semblent important et bien gérés.

À sa mort, David est à la tête d'un vaste royaume en pleine expansion économique.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:08

Le roi Saul

Les circonstances et raisons de son élection comme roi par le prophète Samuel sont décrites dans I Samuel 8-12. Samuel se faisait vieux et ses fils n'avaient pas la faveur du peuple pour lui succéder. Comme il souhaitait très peu que la monarchie se développe, Dieu s'adressa à lui pour lui conseiller d'accéder aux demandes de son peuple. Samuel avertit alors les Hébreux des risques générés par un nouveau roi au pouvoir, mais ceux-ci, devant la menace des Philistins, avait besoin d'un chef pour assurer les combats.

Les ânesses de son père s'étant égarées, Saül partit avec un serviteur à leur recherche. Il traversèrent la montagne d'Éphraïm, le pays de Shalisha et le pays de Benjamin jusqu'au pays de Çuph sans les trouver. Comme Saül proposait de rentrer, le serviteur lui suggéra d'aller à la ville consulter un voyant avant de repartir. Ils parvinrent auprès de la maison de Samuel pour demander où trouver le voyant et ce dernier leur annonça qu'il était ce voyant. Dieu avait prévenu Samuel de cette visite et à sa demande, il annonça à Saül qu'il le proclamerait roi. Le lendemain, tel que prévu, Saül reçut trois signes lui confirmant qu'il devait être roi d'Israël. Arrivé chez lui à Gibéa, ces signes s'étaient manifestés à lui le même jour, l'esprit de Dieu fondit sur lui et il comprit qu'on le reconnaissait comme roi.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:11

Mais Samuel convoqua le peuple à Miçpa pour confirmer son nouveau statut. Saül retourna chez lui pour reprendre ses tâches habituelles. Pour faire face aux Ammonites qui tentaient une invasion, Saül reçut un nouvel appui de Dieu qui incita le peuple à se joindre à lui pour repousser l'ennemi. Saül fut enfin proclamé roi devant le peuple et Samuel put se retirer.

Saül hérita donc de la tâche de libérer le pays de la pression des Philistins. Il rassembla une armée forte de 3 000 hommes. Les Philistins avaient posté un camp à Géba. Saül prit deux mille hommes avec lui pour Mikmas et dans la montagne de Béthel et mille autres partirent avec son fils Jonathan pour Gibéa au sud de Géba.Jonathan se débarrassa du préfet des Philistins et déclencha une réaction des Philistins contre Israël. Ceux-ci rassemblèrent une armée de trente mille chars (ou trois mille selon les traductions), six mille chevaux et autant d'hommes que le sable au bord de la mer pour occuper Mikmas que Saül avait évacué en partant pour Guilgal. Selon le terme commandé par Samuel, Saül s'y terra pendant sept jours avant de faire tout mouvement. Le septième jour, son impatience le poussa à offrir un holocauste, mais Samuel arriva pour le prévenir des conséquences de sa désobéissance en n'attendant pas assez longtemps. Par cette action, Saül allait perdre sa royauté sur Israël. Il constata que ses troupes étaient réduites à six cents hommes quand il partit de Guilgal pour Mikmas contre les Philistins. Jonathan, impatient, organisa avec son écuyer un assaut à l'insu de Saül et de son armée. Ils surprirent et massacrèrent vingt Philistins, ce qui sema le désordre et la terreur chez les ennemis. Tous les Israélites qui avaient déserté Saül se rallièrent à lui pour talonner les Philistins. Jonathan fit cependant l'erreur de violer une interdiction de manger proclamée par son père et ce dernier menaça de l'immoler pour sa désobéissance. Bien qu'il fut reconnu coupable pour son geste, Jonathan fut sauvé par le peuple qui s'opposa à la condamnation. Saül renonça ensuite à poursuivre les Philistins et mit ainsi fin aux conflits, ce qui représenta son second succès militaire.

Le règne de Saül se poursuivit cependant dans la guerre contre plusieurs ennemis dont il sortit toujours vainqueur. La guerre contre les Amalécites est la seule qui soit rapportée en détail. Ces anciens ennemis d'Israël occupaient le territoire au sud et au sud-ouest de la Philistine. À la demande de Samuel, Saül rassembla le peuple contre les Amalécites, mais échoua à exécuter leur roi Agag, ce qui déplut à D. Saül implora en vain son pardon, car l'esprit de Dieu se détourna de lui. Saül et Samuel se quittèrent pour ne jamais se revoir.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:13

David fut envoyé à Saül pour lui jouer de la cithare quand l'esprit de ce dernier se troublait et il gagna ainsi la bienveillance du roi. Après un certains temps, il regagna la maison paternelle et reprit son travail de berger pendant quelques années. Les Philistins envahirent une fois de plus le pays et s'installèrent entre Soko et Azéqa, à Éphès-Dammim. Saül, Avner, son général et ses hommes partirent les affronter et David se joignit à son armée. C'est dans la vallée d'Elah que David terrassa Goliath, le champion des Philistins, un exploit qui fit fuir l'ennemi et assura la victoire aux hommes de Saül. Le roi prit David à son service mais en devint jaloux. Il développa pour le nouveau héros une animosité qui l'incita plusieurs fois à tenter de le tuer, sans toutefois accomplir le geste. Il dit : « Choisissez-vous un homme ! »


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:15

Après quelque temps, les Philistins s'étaient repris et Saül dut encore rassembler ses hommes. Dans l'incapacité de découvrir la volonté de Dieu, Saül partit consulter la sorcière d'En-Dor et fut surpris par une communication avec Samuel qui lui apparut. Il fut alarmé des paroles de Samuel et les hommes d'Israël prirent la fuite devant les Philistins. Désespéré face au désastre qui tombait sur son armée, il se jeta sur son épée. Les Philistins trouvèrent Saül et ses trois fils (dont Jonathan) gisant sur le mont Gelboé. Ils lui tranchèrent la tête, les dépouillèrent de leurs armes et les firent parader dans le pays philistin. Ils les déposèrent dans le temple d'Astarté. Ils suspendirent aussi son corps décapité au rempart de Beït-Shéan. les habitants de Yabesh, prévenus de ce qu'il était advenu de Saül et ses fils, partirent chercher les corps, les brûlèrent et les ensevelirent sous le tamaris de Yabesh.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:19

Jonathan "celui que Dieu a donné") est un personnage biblique. Il est prince du royaume d'Israël à l'époque où son père Saül est roi.

La relation entre David et Jonathan est presqu'entièrement rapportée dans le premier livre de Samuel de l'Ancien Testament, mais la fin de leur histoire se trouve dans le livre second de Samuel.

David, le plus jeune fils de Ishai, possédant « de beaux yeux et bonne apparence », fut élevé auprès de Saül, roi d'Israël, et terrassa Goliath, le guerrier géant des Philistins, avec une seule pierre lancée d'une fronde. Jonathan, l'aîné de Saül, fut immédiatement sous le charme dès leur première rencontre.

: « Or il advint, dès que David eut achevé de parler à Saül, que l'âme de Jonathan se lia à l'âme de David et que Jonathan l'aima comme lui-même. » Ce même jour, « Jonathan conclut une alliance avec David, parce qu'il l'aimait comme lui-même » ; alors « [il] se dépouilla du manteau qu'il avait sur lui et il le donna à David, ainsi que ses effets et jusqu'à son épée, son casque et sa ceinture.»


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:21

Les gens d'Israël acceptèrent rapidement David parmi eux, non sans provoquer la colère et la jalousie de Saül qui essaiera à plusieurs reprises de tuer David. Apprenant l'une de ces tentatives, Jonathan avertit David et lui demanda de se cacher parce qu'il « avait beaucoup d'affection pour David. » Finalement David choisit la fuite, cherchant du réconfort auprès de Jonathan, et une nouvelle fois forcé de fuir devant les tentatives de Saül d'attenter à sa vie. Un moment, alors qu'ils se retrouvent seuls, David dit à Jonathan, « Ton père sait bien que j'ai trouvé grâce à tes yeux. »

« Alors Jonathan dit à David : "Ce que toi-même tu diras, je le ferai pour toi." [...] Ainsi Jonathan conclut une alliance avec la maison de David. Puis Jonathan recommença à adjurer David, au nom de son amour pour lui, car il l'aimait comme lui-même. »


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:24

David accepta de se cacher jusqu'à ce que Jonathan puisse affronter son père et se rendre compte si, pour sa sécurité, David pouvait demeurer ici. Jonathan approcha son père pour plaider la cause de David : « Alors la colère de Saül s'enflamma contre Jonathan et il lui dit : "Fils d'une femme à conduite perverse, est-ce que je ne sais pas que tu prends parti pour le fils d'Isaï, à ta honte et à la honte de la nudité de ta mère ?" »

Jonathan en fut si peiné qu'il en perdit l'appétit plusieurs jours de suite. Il alla retrouver David dans sa cachette pour lui faire part de la situation, dangereuse pour ce dernier, et le priant de fuir. « David se leva d'à côté du tertre, il tomba le nez contre terre et se prosterna trois fois. Puis ils s'embrassèrent l'un l'autre et ils pleurèrent l'un sur l'autre, jusqu'à ce qu'il fût grand temps pour David. Alors Jonathan dit à David : "va en paix, puisque nous avons juré entre nous deux par le nom de Iahvé, en disant : Iahvé sera entre moi et toi, entre ma race et ta race à jamais !" David se leva et s'en alla, tandis que Jonathan rentrait dans la ville. »

Saül continua à pourchasser David. David et Jonathan renouvelèrent leur alliance, et finalement Saül et David se réconcilièrent. Quand Jonathan est tué sur le mont Guelboé par les Philistins, David pleure sa mort en s'écriant, « Je suis en détresse à cause de toi, mon frère Jonathan, tu m'étais très cher, ton amour était pour moi plus merveilleux que l'amour des femmes !»


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:29

Goliath est un personnage biblique. Le récit de son combat avec David est au chapitre 17 du premier livre de Samuel.


Le récit décrit Goliath comme étant un géant d'une taille « de six coudées et un empan » soit environ 2,80 m, avec une cotte de mailles en cuivre d'une masse de « 5 000 sicles » soit 57 kg, et la lame en fer de sa lance de « 600 sicles » soit de plus de 6 kg.

Goliath sortit du camp philistin et mit l'armée d'Israël au défi de trouver un homme suffisamment fort pour faire un combat déterminant l'issue du conflit entre les deux nations. Cette provocation fut réitérée pendant 40 jours, matin et soir dans la vallée d’Elah, la vallée des térébinthes. Finalement, David, jeune berger agréé par Dieu, releva le défi lancé par Goliath. Après avoir déclaré qu'il venait contre lui avec l'appui de Dieu, David lui jeta une pierre avec sa fronde. Celle-ci s'enfonça dans le front de Goliath qui tomba à terre. David lui prit son épée et acheva le géant en lui coupant la tête.

la ville d'origine de Goliath est Gath (ou Gat, suivant les traductions, qui avait abrité les survivants des Anakim, décrits comme des géants habitant le pays de Canaan avant l'arrivée des Hébreux.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:41

Ishai est le fils d'Oved, lui-même fils de Boaz et de Ruth la Moabite. Il habite Bethléem, où il fait paître un grand troupeau de brebis. Il a huit fils, bien que sept seulement soient nommés dans les Chroniques : Eliav, Avinadav, Chamma, Nethanel, Raddaï, Ozem et David.

Ishai est invité par Samuel à partager la chair de la brebis dont il a fait offrande à D.ieu. Les fils de Ishai défilent devant le prophète jusqu'à ce que celui-ci désigne et consacre le plus jeune d'entre eux, David, comme élu de Dieu.

Quelques temps plus tard, Ishai, comptant parmi les hommes les plus âgés de son temps envoie son jeune fils porter des provisions à ses trois frères aînés, enrôlés dans les campagnes menées par le roi Saül contre les Philistins ; c'est à cette occasion que David accomplira son premier fait d'armes, en tuant le champion des Philistins, Goliath.
David confiera plus tard son père, et sa mère, au roi de Moab, à titre temporaire.
Ishai n'aura probablement pas vu son fils accéder au trône.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:42

Amnon était le fils ainé du roi David et de Achinoam.

Tamar et Absalom étaient les enfants de David et de Maaca, fille de Talmaï, roi de Gueschur. Amnon et Absalom étaient donc demi-frères.

Amnon était terriblement attiré par sa demi-sœur, alors que la loi hébraïque leur interdisait. Il feignit d'être malade puis demanda à son père de lui envoyer Tamar afin qu'elle lui prépare un repas. Amnon viola Tamar.

Absalom ne dit rien sur le moment mais conserva la haine dans son cœur. Il planifia l'assassinat d'Amnon deux ans plus tard.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 30 Sep 2009 - 20:43

Absalom ou Avshalom Père/Chef de la paix ou Le père/chef est la paix) est le nom du troisième fils de David, roi d'Israël. Il était réputé pour être le plus bel homme du royaume.

Sa sœur Tamar avait été violée par le fils aîné de David, Amnon, qui avait été amoureux d'elle. Absalom attendit deux ans, puis se vengea en tuant Amnon, par serviteurs interposés, lors d'un festin au cours duquel il avait convié tous les fils du roi.
13.18 : Elle avait une tunique de plusieurs couleurs ; car c'était le vêtement que portaient les filles du roi, aussi longtemps qu'elles étaient vierges. Le serviteur d'Amnon la mit dehors, et ferma la porte après elle.
13.19 : Tamar répandit de la cendre sur sa tête, et déchira sa tunique bigarrée ; elle mit la main sur sa tête, et s'en alla en poussant des cris.
13.20 : Absalom, son frère, lui dit : Amnon, ton frère, a-t-il été avec toi ? Maintenant, ma sœur, tais-toi, c'est ton frère ; ne prends pas cette affaire trop à cœur. Et Tamar, désolée, demeura dans la maison d'Absalom, son frère.
13.21 : Le roi David apprit toutes ces choses, et il fut très irrité.
13.22 : Absalom ne parla ni en bien ni en mal avec Amnon ; mais il le prit en haine, parce qu'il avait déshonoré Tamar, sa sœur.
13.23 : Deux ans après, comme Absalom avait les tondeurs à Baal Hatsor, près d'Éphraïm, il invita tous les fils du roi.
13.24 : Absalom alla vers le roi, et dit : Voici, ton serviteur a les tondeurs ; que le roi et ses serviteurs viennent chez ton serviteur.
13.25 : Et le roi dit à Absalom : Non, mon fils, nous n'irons pas tous, de peur que nous ne te soyons à charge. Absalom le pressa ; mais le roi ne voulut point aller, et il le bénit.
13.26 : Absalom dit : Permets du moins à Amnon, mon frère, de venir avec nous. Le roi lui répondit : Pourquoi irait-il chez toi ?
13.27 : Sur les instances d'Absalom, le roi laissa aller avec lui Amnon et tous ses fils.
13.28 : Absalom donna cet ordre à ses serviteurs : Faites attention quand le cœur d'Amnon sera égayé par le vin et que je vous dirai : Frappez Amnon ! Alors tuez-le ; ne craignez point, n'est-ce pas moi qui vous l'ordonne ? Soyez fermes, et montrez du courage !
Absalom se réfugia alors auprès de son grand-père maternel, Talmaï, roi de Geshour (voir Josué 12:5 et 13:2), et ne fut réadmis dans les faveurs de son père que 3 ans plus tard.

Quatre ans plus tard, il fomenta une révolte à Hébron, l'ancienne capitale d'Israël. Absalom était à présent l'aîné des fils de David, et la narration dans les chapitres 15 à 20 (après la naissance de Salomon et avant les querelles entre Salomon et Adonya) suggère son ressentiment de n'être pas destiné à succéder à son père sur le trône.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40796
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   Mer 29 Juil 2015 - 9:28

La découverte des monuments de Jérusalem est une véritable plongée dans l’histoire des religions monothéistes. Ville carrefour de grandes civilisations, elle propose la visite de nombreux sites remarquables.
POUR LA VISITE DES MONUMENTS, PENSEZ A APPORTER AVEC VOUS DE QUOI VOUS COUVRIR LES ÉPAULES ET LES JAMBES (FOULARDS, ÉCHARPES…)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM   

Revenir en haut Aller en bas
 
LE TEMPLE ET LA VILLE DU ROI DAVID A IR DAVID A JERUSALEM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» David Proux
» Portail officiel de la ville du Havre - Demande d'actes
» Ville de Rouen
» Poussette Campagne ET Ville
» Temple de Sénitot (Manoir de Bévilliers - Gonfreville l'Orcher)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: MAROC :: SITES ARCHEOLOGIQUES AU MAROC ET DANS LE MONDE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit