HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ANNEES DE PLOMB AU MAROC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41210
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: ANNEES DE PLOMB AU MAROC   Jeu 23 Juil 2009 - 17:26

Le terme « années de plomb » est une expression servant à qualifier, dans plusieurs pays, une période historique marquée par un activisme politique violent, mettant en cause la légitimité de la démocratie libérale.

Période historique du Maroc contemporain marquée par la répression des opposants politiques sous le règne d'Hassan II. Au cours de cette période, le peuple Marocain s'est révolté à plusieurs reprise contre le régime d'Hassan II, notamment dans les grandes villes (Casablanca, Fès...) réclamant plus de démocratie, ou au Rif qui a connu de violentes émeutes.

Ce pourrait être l'histoire du verre à moitié vide ou à moitié plein. Pourtant, le rapport de l'Instance équité et réconciliation (IER) était très attendu, car perçu comme le test de la détermination du roi Mohammed VI à tourner la page des exactions commises sous le règne de son père, Hassan II, décédé en 1999.

Parmi les romans et témoignages d'anciens prisonniers de Tazmamart, terrible bagne de Hassan II on peut citer:

Cellule N°10 de Ahmed Marzouki paru aux éditions Paris-Méditerranée
Tazmamort de Aziz Binebine paru aux éditions DeNoel


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41210
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ANNEES DE PLOMB AU MAROC   Jeu 23 Juil 2009 - 17:36

Créée par le roi Mohamed VI, en 2004, l'IER a eu les moyens de son ambition. Près d'une année durant, elle a examiné plus de 16 800 dossiers, entendu 200 victimes de la répression des «années de plomb», réalisant du même coup une première dans le monde arabo-musulman : retransmettre en direct à la télévision nationale les témoignages d'anciens torturés. Cet organisme s'est aussi assuré une crédibilité : il est présidé par Driss Benzekri, un ex-marxiste, arrêté en 1974, qui a passé dix-sept ans en prison après avoir été torturé dans le centre de détention secret Derb Moulay Chrif, à Casablanca. Benzekri n'imaginait pas, alors, qu'il aurait un jour à interroger son tortionnaire Yousfi Kaddour, contre lequel il organisa en 1994 une manifestation devant l'ONU à Genève, ce dernier représentant le Maroc à une réunion sur les droits humains !

1 018 morts ou 3 000 ? Trente ans plus tard, le document de l'IER * 700 pages *, remis le 30 novembre à Mohammed VI et dont une synthèse vient d'être rendue publique, consacre, certes, une volonté d'apurer le passé. Il confirme «9 779 cas au moins d'atteintes aux droits de l'homme» sur les 16 800 dossiers étudiés. Selon l'IER, les répressions entre 1956 et 1999 ont fait 592 morts, dont 322 abattus au cours de manifestations. S'y ajoutent 174 personnes décédées lors de détentions arbitraires ou de «disparitions» et dont l'IER «n'a pu déterminer les lieux d'inhumation». 109 prisonniers seraient morts en outre en prison dans les années 70, 11 au cours des décennies 80 et 90. Enfin, 66 autres victimes «rassemblent tous les éléments de la disparition forcée». Et l'organisme de laisser entendre qu'il n'a pas fait la lumière sur tous les cas de violation présumés, notamment sur le sort de dizaines de dissidents portés «disparus». Ce bilan total de 1 018 morts est contesté par l'AMDH (Association marocaine des droits de l'homme, indépendante), qui le juge «éloigné de la réalité». Il atteindrait en fait 3 000 morts, dont 1 500 au cours des manifestations du 21 mars 1965 et de 500 à 1 000 en 1981.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
 
ANNEES DE PLOMB AU MAROC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Energie: Comment le Maroc soigne sa crise
» Comment désamorcer la bombe sociale au Maroc ?
» Bricks au thon (Maroc)
» Couscous (Maroc)
» Deux évadés d’une prison italienne arrêtés au Maroc

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: TRAGEDIES ET HISTOIRES MAROCAINES :: HISTOIRES VRAIES VECUES AU MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit