HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 16 Juil 2006 - 15:39

Rappel du premier message :

Liste de Marocains célèbres:
Dans le domaine du cinéma
Écrivains
chanteurs
Musique
Acteurs/Comédiens
presidents de communaute
deputes
docteurs
crateurs
professeurs.....................





Dernière édition par le Jeu 20 Juil 2006 - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr

AuteurMessage
Anita Anidjar Ponte
Medaille d'Argent


Nombre de messages : 983
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 29 Oct 2006 - 8:13

Hassan El Hadi

Hassan El Hadi est un auteur-compositeur-interprète accompli ainsi qu’un impressionnant joueur de Oud* (luth oriental). Originaire du Maroc, il a grandi à Marrakech, là où se conjuguent les sonorités des musiques arabo-berbères.

Depuis son arrivée au Québec en 1995, le fondateur et le porte-parole du groupe Hassan El Hadi a fait un cheminement musical absolument remarquable. Il compose une musique à la fois originale et enracinée dans la tradition, qui possède un soupçon très astucieux de jazz. Il réunit toutes les influences des musiques marocaines, en conjuguant les rythmes énergiques et enjoués des Berbères à l’expressivité de la musique arabe et au raffinement de la musique andalouse.
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 28 Nov 2006 - 22:25

Soly bonjour,Photo prise a bord d'un bateau qui fait casino en pleine mer avec Marc Mayaan et Georgette ma soeur , mon frere Maurice qui est docteur medecin a Copenhague et une connaissance durant leur visite a Miami.


voici a gauche le celebre Victor Deloya tres grand ami a moi.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Elie Pilo



Nombre de messages : 4
Date d'inscription : 09/12/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Sam 9 Déc 2006 - 19:15

chere soly n oublies pas surtout le docteur itshak guerson ( garcon ) a l origine le recteur du central de cheche yad tabenkin, et specialement c est un tetounais ( hakeki ) et il parle bien la haketiya
je ne sais pas comment inserrer des photos mais ca arrivera avec le tempt
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:26

ABBOU Isaac D. (1896-1961).
Dirigeant communautaire, il fut président de la communauté juive de Cas
ABlanca. Il est l'auteur d'un ouvrage sur les Musulmans andalous et judéo-espagnols.


ABÉCASSIS Armand (20e s.).
Né à Marrakech, installé en France. Professeur de philosophie générale à l'Université de Bordeaux III et de psychologie générale à l'université de Strasbourg, dirigeant communautaire, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la philosophie juive dont Les temps du partage; Encyclopédie de la Mystique Juive (en collaboration avec Georges Nataf); La mystique du Talmud; À Bible ouverte (en collaboration avec le rabbin Josy Eisenberg); La pensée juive (en trois volumes); La lumière dans la pensée juive et Le temps du partage: les fêtes juives de Roch Hachana à Pourim.


ABÉCASSIS Éliette (20è s.).
Née en France. Professeur de philosophie et romancière, elle est l'auteur des romans Qumran et L'or et la cendre.


ABÉCASSIS Ménahem (19e s.).
Né à Tanger. Fils de Messod abécassis. Dirigeant de la communauté juive de Tanger, il servit d' interprète auprès du consulat des États-Unis.


ABÉCASSIS Messod (19e s.).
Né à Tanger. Président de la communauté juive de Tanger et interprète auprès du consulat des États-Unis, il contribua au développement de l'enseignement dans sa ville natale.


ABÉCASSIS Raphaël (20e s.).
Installé en Israël. Peintre inspiré par des thèmes bibliques et juifs combinés à des motifs sépharades. Il a réalisé des lithographies, des kétoubot (contrats de mariage) ainsi que des vitraux du temple Tiféret Israël à Los Angeles qui décrivent, entre autres, l'odyssée des Sépharades depuis leur installation en Espagne jusqu'à l'Holocauste.

ABÉCASSIS Salomon (19e s.).
Installé à Londres. Dirigeant communautaire, il fut membre du conseil de la communauté pendant plusieurs années.

ABÉCASSIS Yéhoudah (20e s.).
Rabbin à Tétouan, il collabora à la publication d'un recueil de décisions juridiques.

ABÉCASSIS-OBADIA Marie (20e s.).
Née à Tanger, installée au Québec (Montréal).
Elle a raconté ses souvenirs dans Tanger, les miens et les autres.

ABEHSERA Aaron (20e s.).
Né à Erfoud, installé en Israël. Éducateur, homme politique et député du Parti National Religieux, il fut ministre des Cultes dans l'un des gouvernements du Likoud (parti nationaliste).
Fondateur du Tami (parti de la tradition d'Israël) dont la plate-forme politique se basait sur les revendications sociales des Sépharades, il obtint plusieurs sièges aux élections de 1981 et occupa le poste de ministre du Bien-être social. Obligé de démissionner, il fut réélu sur la liste Tami en 1984, puis sur celle du Likoud jusqu'en 1992.

ABEHSERA Abraham (1868-1948).
Rabbin à Meknès, il fut membre du Tribunal rabbinique de Casablanca.

ABEHSERA Charles (20e s.).
Né à Meknès, installé à Paris. Industriel du textile, il est propriétaire de la marque du prêt-à -porter féminin Morgan.

ABEHSERA David (1866-1920).
Rabbin, cabbaliste et ascète mystique du Tafilalet, il mourut assassiné. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont le Séfer Sékhel Tov, un recueil d'homélies; le Pétah Ohel, des commentaires bibliques et le Séfer Béréchit ou-Chémot.

ABEHSERA Israël (Baba Salé) (1890-1984).
Né au Tafilalet, installé en Israël. Rabbin thaumaturge réputé pour sa piété, il s'installa à Jérusalem., à Ashkelon puis à Nétivot où il fonda une yéchivah et une synagogue. Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage populaire qui attire chaque année des milliers de pèlerins.

ABEHSERA Yaacov Ben Masoud (1808?-1880).
Originaire du Tafilalet. Rabbin, cabbaliste poète et thaumaturge célèbre à travers l'Afrique du Nord, il est l'auteur de commentaires bibliques dont le Pitouhé Hotam, un recueil de décisions juridiques; le Yorou Michpatékha Yaacov; un ouvrage de morale, le Chah'aré Aroukha et d'autres ouvrages sur la Haggadah, le shabbat et l'alphabet. Il mourut alors qu'il se rendait en Terre Sainte et fut enterré près d'Alexandrie. Sa tombe devint un lieu de pèlerinage.

ABIKHZER Moshé (19e-20e s.).
Grand Rabbin de Begris dans le Tafilalet, il est l'auteur d'un grand nombre de décisions juridiques incluses dans le recueil Choufraya di Yaacov.

ABENSOUR Shalom (?-1727?).
Rabbin, poète et grammairien, il est l'auteur de Séfer Chir Hadach qui comprend les règles du calendrier juif rédigé en vers, des chants et des élégies.

ABENSOUR Itshak (?-1605?).
Rabbin à Fès, il fut l'un des codificateurs des takkanot (ordonnances) des Mégorachim (Exilés de Castille).
Il mourut assassiné suite à l'une de ses décisions juridiques.

ABENSOUR Itshak (19e s.).
Dirigeant communautaire à Tanger, il fut nommé vice-consul d'Angleterre.

ABENSOUR Moshé (17e s.).
Rabbin et poète de Salé, il est l'auteur d'un commentaire sur la Cabbale.

ABENSOUR Moshé (18e s.).
Rabbin à Meknès et à Fès, il est l'auteur d'un résumé en vers d'une œuvre de Rabbi Haïm Vital, le disciple du célèbre cabbaliste Itshak Louria ainsi que de nombreuses autres œuvres encore manuscrites.

ABENSOUR Raphaël (?-1826).
Grand Rabbin de Fès, il est l'auteur de plusieurs ouvrages encore manuscrits.

ABENSOUR Raphaël (1830-1917).
Rabbin, notaire, président du Tribunal Rabbinique à Fès et bibliophile, il est l'auteur d'un recueil de décisions juridiques et de commentaires.

ABENSOUR Reouven (1638-1713).
Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur de Maïm Haïm sur les bains rituels et d'un recueil de sermons.

ABENSOUR Yaacov (YABETS) (1673-1753).
Fils de Reouven abensour. Rabbin, cabbaliste, grammairien, astronome et poète, il s'installa successivement à Fès, Meknès et Tétouan avant de revenir à Fès où il reconstitua un tribunal Rabbinique. Il est l'auteur de Et Lékhol Héfets, un recueil de chants et de poésies liturgiques, de recueils d'épîtres, de commentaires, de sermons de même que de nombreuses responsa édités sous le titre de Michpat Outsdakah Bé-Yaacov. Une de ses élégies sur la destruction du Temple fait partie du rite marocain du neuf de Av.

ABERGEL Jacques (1935-).
Né à El Jadida, installé à Paris. Diplômé en droit, il fut haut fonctionnaire au Ministère des Finances avant de s'installer à Paris. Directeur de la station Europe I, il est aussi propriétaire de Tribune Juive et BFM.

ABISROR Mordekhaï (19e s.).
Géographe et explorateur, il traversa le Sahara jusqu'à Tombouctou et découvrit l'existence d'une tribu juive nomade. Son récit fut publié dans le Bulletin de la Société de Géographie de Paris en 1895. Il accompagna Charles de Foucauld dans son exploration secrète du Maroc rapportée dans le livre Reconnaissance du Maroc.

ABITBOL (ORÉ) BOB (20e s.).
Installé au Mexique. Homme d'affaires, il est l'auteur d'un recueil de nouvelles sur la vie marocaine, Le goût des confitures et un roman, Les faucons de Mogador ainsi que d'adaptations en judéo-arabe de pièces de théâtre de Marcel Pagnol.

ABITBOL Amor (1782-1854).
Grand Rabbin, juge à Sefrou et dirigeant d'une yéchivah, il est l'auteur de plusieurs décisions juridiques et de recueils d'homélies, de poésies, de nouvelles et d'autres écrits.

ABITBOL Léa (20e s.).
Installée au Québec (Montréal).
Peintre, son œuvre a pour thématique essentielle la femme.

ABITBOL Meyer (20e s.).
Installé en Israël. Rabbin, il est président de l'Institut Béné Yissakhar de Jérusalem qui a pour mission la conservation et la diffusion du patrimoine des Rabbins sépharades et nord-africains.

ABITBOL Michel (1943-).
Né à Casablanca, installé en Israël. Historien, professeur au département des Études africaines et à l'Institut du judaïsme contemporain de l'Université hébraïque de Jérusalem, il a été le directeur de l'Institut Ben-Zvi à Jérusalem. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire des Juifs du Maroc dont Tombouctou et les Arma; Les Juifs d'Afrique du Nord sous Vichy; Témoins et auteurs : Les Corcos et l'histoire juive du Maroc; Les deux terres promises; Les Juifs de France et le sionisme : 1897-1945.; De Crémieux à Pétain : l'antisémitisme algérien; Tujjar al-Sultan, une élite économique judéo-marocaine au 19e siècle. Il a aussi publié Le judaïsme d'Afrique du Nord au XIXe et XXe siècles et Communautés juives des marges sahariennes du Maghreb (en collaboration).


ABITBOL Shaoul Yéhochoua ben Itshak (Rav Shicha) (1740?-1809).
Rabbin et juge à Sefrou, il est, entre autres, l'auteur d'un recueil de décisions juridiques abné Chèch.

ABITBOL Shlomo (18e s.).
Grand Rabbin de Sefrou, il est l'auteur d'un traité sur les rêves.

ABOUDRAHAM Moshé (El Tétouani) (18e s.).
Commerçant, il fut nommé marchand du sultan au moment de la construction du port de Essaouira par le sultan Sidi Mohamed Ben abdallah.

ABOUDRAHAM Yaacov (19e s.).
Rabbin à Salé, il est l'auteur de Séfer Kohélet Yaacov, un recueil de commentaires sur les Rabbins, publié après sa mort.

ABOUDRAHAM Yéhoudah (16e s.).
Grand commerçant à Agadir, alors sous domination portugaise.

ABOURBE Amram (1894-?).
Installé à Jérusalem. Fils de Shlomo ourbe. Rabbin, il fut juge au Tribunal Rabbinique sépharade.

ABOURBE Shlomo (19e s.).
Rabbin, il fonda une yéchivah à Jérusalem.

ABOURBE Yossef (1838-1918).
Rabbin et notaire de Tétouan, iI mourut à Jérusalem.

ABOUZAGLO Mordékhaï (15e s.).
Rabbin et cabbaliste de la région du Drâa, il s'établit à Safed auprès du Rabbin Haïm Vital. Il est l'auteur de Maayanot HaHokhmah, un manuscrit cabbalistique perdu.

ABRABANEL Lévy (19e s.).
Descendant de Don Itshak abravanel. Riche commerçant de Marrakech, il fut exécuté sous le règne du sultan Moulay abderrahman.

ABRABANEL Yéhoudah (19e s.).
Fils de Lévy abravanel. Commerçant à Marrakech, il fut exécuté sous le règne du sultan Moulay abderrahman.

ABTALION Raphaël (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Professeur de biologie, il enseigne à l'Université Bar-Ilan.

ADIBA Yossef (16e s.).
Grand Rabbin d'Azemmour, il fut l'un des médiateurs dans un conflit entre le roi du Portugal et les tribus marocaines de la Chaouia.

AFLALO Ayouche (18e s.).
Grand Rabbin d'Agadir, il est l'auteur d'un recueil de décisions juridiques.

AFLALO Joseph (1939-).
Né à Fès. Diplômé en Droit et en Sciences Politiques, il fut nommé Inspecteur des Finances et directeur du cabinet du Ministre du Tourisme. Il fut l'un des cofondateurs du mouvement Identité et Dialogue.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:27

Ces personalités se sont illustrées à travers les siècles jusqu'à nos jours, pour leur contribution exeptionnelle à la science, la connaissance religieuse et profane, et au rayonement de judaïsme marocain.

Elles ont aussi influencé leur communauté et le monde qui les entoure.

On pourras rencontrer quelque-unes de ces personnalités, en parcourant leur courte biographie, pour découvrir les villes qui les ont vu naître, les domaines dans lesquelles elles ont fait leur marque, et leurs itinéraires particuliers.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:28

ABBOU Isaac D. (1896-1961).
Dirigeant communautaire, il fut président de la communauté juive de Cas
ABlanca. Il est l'auteur d'un ouvrage sur les Musulmans andalous et judéo-espagnols.


ABÉCASSIS Armand (20e s.).
Né à Marrakech, installé en France. Professeur de philosophie générale à l'Université de Bordeaux III et de psychologie générale à l'université de Strasbourg, dirigeant communautaire, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la philosophie juive dont Les temps du partage; Encyclopédie de la Mystique Juive (en collaboration avec Georges Nataf); La mystique du Talmud; À Bible ouverte (en collaboration avec le rabbin Josy Eisenberg); La pensée juive (en trois volumes); La lumière dans la pensée juive et Le temps du partage: les fêtes juives de Roch Hachana à Pourim.


ABÉCASSIS Éliette (20è s.).
Née en France. Professeur de philosophie et romancière, elle est l'auteur des romans Qumran et L'or et la cendre.


ABÉCASSIS Ménahem (19e s.).
Né à Tanger. Fils de Messod abécassis. Dirigeant de la communauté juive de Tanger, il servit d' interprète auprès du consulat des États-Unis.


ABÉCASSIS Messod (19e s.).
Né à Tanger. Président de la communauté juive de Tanger et interprète auprès du consulat des États-Unis, il contribua au développement de l'enseignement dans sa ville natale.


ABÉCASSIS Raphaël (20e s.).
Installé en Israël. Peintre inspiré par des thèmes bibliques et juifs combinés à des motifs sépharades. Il a réalisé des lithographies, des kétoubot (contrats de mariage) ainsi que des vitraux du temple Tiféret Israël à Los Angeles qui décrivent, entre autres, l'odyssée des Sépharades depuis leur installation en Espagne jusqu'à l'Holocauste.

ABÉCASSIS Salomon (19e s.).
Installé à Londres. Dirigeant communautaire, il fut membre du conseil de la communauté pendant plusieurs années.

ABÉCASSIS Yéhoudah (20e s.).
Rabbin à Tétouan, il collabora à la publication d'un recueil de décisions juridiques.

ABÉCASSIS-OBADIA Marie (20e s.).
Née à Tanger, installée au Québec (Montréal).
Elle a raconté ses souvenirs dans Tanger, les miens et les autres.

ABEHSERA Aaron (20e s.).
Né à Erfoud, installé en Israël. Éducateur, homme politique et député du Parti National Religieux, il fut ministre des Cultes dans l'un des gouvernements du Likoud (parti nationaliste).
Fondateur du Tami (parti de la tradition d'Israël) dont la plate-forme politique se basait sur les revendications sociales des Sépharades, il obtint plusieurs sièges aux élections de 1981 et occupa le poste de ministre du Bien-être social. Obligé de démissionner, il fut réélu sur la liste Tami en 1984, puis sur celle du Likoud jusqu'en 1992.

ABEHSERA Abraham (1868-1948).
Rabbin à Meknès, il fut membre du Tribunal rabbinique de Casablanca.

ABEHSERA Charles (20e s.).
Né à Meknès, installé à Paris. Industriel du textile, il est propriétaire de la marque du prêt-à -porter féminin Morgan.

ABEHSERA David (1866-1920).
Rabbin, cabbaliste et ascète mystique du Tafilalet, il mourut assassiné. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont le Séfer Sékhel Tov, un recueil d'homélies; le Pétah Ohel, des commentaires bibliques et le Séfer Béréchit ou-Chémot.

ABEHSERA Israël (Baba Salé) (1890-1984).
Né au Tafilalet, installé en Israël. Rabbin thaumaturge réputé pour sa piété, il s'installa à Jérusalem., à Ashkelon puis à Nétivot où il fonda une yéchivah et une synagogue. Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage populaire qui attire chaque année des milliers de pèlerins.

ABEHSERA Yaacov Ben Masoud (1808?-1880).
Originaire du Tafilalet. Rabbin, cabbaliste poète et thaumaturge célèbre à travers l'Afrique du Nord, il est l'auteur de commentaires bibliques dont le Pitouhé Hotam, un recueil de décisions juridiques; le Yorou Michpatékha Yaacov; un ouvrage de morale, le Chah'aré Aroukha et d'autres ouvrages sur la Haggadah, le shabbat et l'alphabet. Il mourut alors qu'il se rendait en Terre Sainte et fut enterré près d'Alexandrie. Sa tombe devint un lieu de pèlerinage.

ABIKHZER Moshé (19e-20e s.).
Grand Rabbin de Begris dans le Tafilalet, il est l'auteur d'un grand nombre de décisions juridiques incluses dans le recueil Choufraya di Yaacov.

ABENSOUR Shalom (?-1727?).
Rabbin, poète et grammairien, il est l'auteur de Séfer Chir Hadach qui comprend les règles du calendrier juif rédigé en vers, des chants et des élégies.

ABENSOUR Itshak (?-1605?).
Rabbin à Fès, il fut l'un des codificateurs des takkanot (ordonnances) des Mégorachim (Exilés de Castille).
Il mourut assassiné suite à l'une de ses décisions juridiques.

ABENSOUR Itshak (19e s.).
Dirigeant communautaire à Tanger, il fut nommé vice-consul d'Angleterre.

ABENSOUR Moshé (17e s.).
Rabbin et poète de Salé, il est l'auteur d'un commentaire sur la Cabbale.

ABENSOUR Moshé (18e s.).
Rabbin à Meknès et à Fès, il est l'auteur d'un résumé en vers d'une œuvre de Rabbi Haïm Vital, le disciple du célèbre cabbaliste Itshak Louria ainsi que de nombreuses autres œuvres encore manuscrites.

ABENSOUR Raphaël (?-1826).
Grand Rabbin de Fès, il est l'auteur de plusieurs ouvrages encore manuscrits.

ABENSOUR Raphaël (1830-1917).
Rabbin, notaire, président du Tribunal Rabbinique à Fès et bibliophile, il est l'auteur d'un recueil de décisions juridiques et de commentaires.

ABENSOUR Reouven (1638-1713).
Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur de Maïm Haïm sur les bains rituels et d'un recueil de sermons.

ABENSOUR Yaacov (YABETS) (1673-1753).
Fils de Reouven abensour. Rabbin, cabbaliste, grammairien, astronome et poète, il s'installa successivement à Fès, Meknès et Tétouan avant de revenir à Fès où il reconstitua un tribunal Rabbinique. Il est l'auteur de Et Lékhol Héfets, un recueil de chants et de poésies liturgiques, de recueils d'épîtres, de commentaires, de sermons de même que de nombreuses responsa édités sous le titre de Michpat Outsdakah Bé-Yaacov. Une de ses élégies sur la destruction du Temple fait partie du rite marocain du neuf de Av.

ABERGEL Jacques (1935-).
Né à El Jadida, installé à Paris. Diplômé en droit, il fut haut fonctionnaire au Ministère des Finances avant de s'installer à Paris. Directeur de la station Europe I, il est aussi propriétaire de Tribune Juive et BFM.

ABISROR Mordekhaï (19e s.).
Géographe et explorateur, il traversa le Sahara jusqu'à Tombouctou et découvrit l'existence d'une tribu juive nomade. Son récit fut publié dans le Bulletin de la Société de Géographie de Paris en 1895. Il accompagna Charles de Foucauld dans son exploration secrète du Maroc rapportée dans le livre Reconnaissance du Maroc.

ABITBOL (ORÉ) BOB (20e s.).
Installé au Mexique. Homme d'affaires, il est l'auteur d'un recueil de nouvelles sur la vie marocaine, Le goût des confitures et un roman, Les faucons de Mogador ainsi que d'adaptations en judéo-arabe de pièces de théâtre de Marcel Pagnol.

ABITBOL Amor (1782-1854).
Grand Rabbin, juge à Sefrou et dirigeant d'une yéchivah, il est l'auteur de plusieurs décisions juridiques et de recueils d'homélies, de poésies, de nouvelles et d'autres écrits.

ABITBOL Léa (20e s.).
Installée au Québec (Montréal).
Peintre, son œuvre a pour thématique essentielle la femme.

ABITBOL Meyer (20e s.).
Installé en Israël. Rabbin, il est président de l'Institut Béné Yissakhar de Jérusalem qui a pour mission la conservation et la diffusion du patrimoine des Rabbins sépharades et nord-africains.

ABITBOL Michel (1943-).
Né à Casablanca, installé en Israël. Historien, professeur au département des Études africaines et à l'Institut du judaïsme contemporain de l'Université hébraïque de Jérusalem, il a été le directeur de l'Institut Ben-Zvi à Jérusalem. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur l'histoire des Juifs du Maroc dont Tombouctou et les Arma; Les Juifs d'Afrique du Nord sous Vichy; Témoins et auteurs : Les Corcos et l'histoire juive du Maroc; Les deux terres promises; Les Juifs de France et le sionisme : 1897-1945.; De Crémieux à Pétain : l'antisémitisme algérien; Tujjar al-Sultan, une élite économique judéo-marocaine au 19e siècle. Il a aussi publié Le judaïsme d'Afrique du Nord au XIXe et XXe siècles et Communautés juives des marges sahariennes du Maghreb (en collaboration).


ABITBOL Shaoul Yéhochoua ben Itshak (Rav Shicha) (1740?-1809).
Rabbin et juge à Sefrou, il est, entre autres, l'auteur d'un recueil de décisions juridiques abné Chèch.

ABITBOL Shlomo (18e s.).
Grand Rabbin de Sefrou, il est l'auteur d'un traité sur les rêves.

ABOUDRAHAM Moshé (El Tétouani) (18e s.).
Commerçant, il fut nommé marchand du sultan au moment de la construction du port de Essaouira par le sultan Sidi Mohamed Ben abdallah.

ABOUDRAHAM Yaacov (19e s.).
Rabbin à Salé, il est l'auteur de Séfer Kohélet Yaacov, un recueil de commentaires sur les Rabbins, publié après sa mort.

ABOUDRAHAM Yéhoudah (16e s.).
Grand commerçant à Agadir, alors sous domination portugaise.

ABOURBE Amram (1894-?).
Installé à Jérusalem. Fils de Shlomo ourbe. Rabbin, il fut juge au Tribunal Rabbinique sépharade.

ABOURBE Shlomo (19e s.).
Rabbin, il fonda une yéchivah à Jérusalem.

ABOURBE Yossef (1838-1918).
Rabbin et notaire de Tétouan, iI mourut à Jérusalem.

ABOUZAGLO Mordékhaï (15e s.).
Rabbin et cabbaliste de la région du Drâa, il s'établit à Safed auprès du Rabbin Haïm Vital. Il est l'auteur de Maayanot HaHokhmah, un manuscrit cabbalistique perdu.

ABRABANEL Lévy (19e s.).
Descendant de Don Itshak abravanel. Riche commerçant de Marrakech, il fut exécuté sous le règne du sultan Moulay abderrahman.

ABRABANEL Yéhoudah (19e s.).
Fils de Lévy abravanel. Commerçant à Marrakech, il fut exécuté sous le règne du sultan Moulay abderrahman.

ABTALION Raphaël (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Professeur de biologie, il enseigne à l'Université Bar-Ilan.

ADIBA Yossef (16e s.).
Grand Rabbin d'Azemmour, il fut l'un des médiateurs dans un conflit entre le roi du Portugal et les tribus marocaines de la Chaouia.

AFLALO Ayouche (18e s.).
Grand Rabbin d'Agadir, il est l'auteur d'un recueil de décisions juridiques.

AFLALO Joseph (1939-).
Né à Fès. Diplômé en Droit et en Sciences Politiques, il fut nommé Inspecteur des Finances et directeur du cabinet du Ministre du Tourisme. Il fut l'un des cofondateurs du mouvement Identité et Dialogue.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:29

ALCALAÏ Bension (1858-1913).
Né à Rabat. Rabbin, talmudiste et cabbaliste, il est l'auteur de plusieurs ouvrages halakhiques connus.

ALCORSONO Yéhoudah ben Yossef (14e s.).
Rabbin, érudit et cabbaliste, il rédigea en prison le Aron Ha-H'édout qui traite de thèmes cabbalistiques.

ALFASSI Itshak (18e s.).
Rabbin à Fès puis à Tunis où il fonda une yéchivah, il est l'auteur, en collaboration avec ses fils Haïm et Itshak Alfassi, d'un ensemble de notes sur le Choulhan Aroukh.

ALLOUN Abraham ( 17e s.).
Rabbin et cabbaliste, il voyagea en Italie où il publia son livre Sefer derekh avant de s'installer en Palestine.

ALMOSNINO Hasdaï (?-1728).
Grand rabbin de Tétouan, il est l'auteur de Michmérot Ha-Kodech, des commentaires sur les commentaires de Rachi.

ALMOSNINO Moshé (17e-18e s.).
Grand rabbin de Tétouan, il est l'auteur de Béourim Bé-Tanakh.

ALMOSNINO Yossef (1530-1600).
Né à Fès. Rabbin, dirigeant communautaire et médecin, il est l'auteur de Séfer Pessah Chéni, un commentaire sur la Haggadah, et du Séfer Chorech Ha-Mitsvot sur les commandements.

ALNAKAR Abraham (1740?-1803).
Rabbin de Fès, il immigra à Livourne (Italie) où il publia plusieurs ouvrages dont le Zékhor Lé-Avraham, un rituel de prières pour les jours de fête, et d' un recueil d'homélies et de chants du shabbat.

ALVALENCI Abraham (16e s.).
Rabbin et notaire à Fès, il est l'auteur de l'ouvrage Dinim vé-Hidouchim.

AMAR Shalom ben David (18e s.).
Né à Meknès. Il immigra à Tibériade mais servit à plusieurs reprises d’émissaire en Afrique du Nord afin de ramasser des fonds pour les communautés juives palestiniennes. Il est l'auteur d'un livre de récits sur des rabbins décédés.

AMAR David (20è s.).
Né à Settat, installé en France. Homme d’affaires international, dirigeant communautaire, il fut président de l’ORT-MAROC et secrétaire général du Conseil des Communautés israélites du Maroc. Il fut le fondateur à Montréal du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain dont l’objectif est de contribuer à la préservation du patrimoine juif marocain et à la réconciliation judéo-arabe.

AMAR Gad (20e s.).
Installé à Mulhouse. Chirurgien, il est l'auteur d'études sur les courants cdabbalistiques dans la région du Draa.

AMAR Jo (20e s.).
Né à Oujda, installé en Israël. Chanteur et paytan célèbre.

AMAR Maury (20e s.).
Né à Meknès, installé en France. Gynécologue et dirigeant communautaire, il est l'auteur d' une étude sur les arrêtés juridiques des rabbins de Meknès.

AMAR Moshé (20e s.).
Installé en Israël. Rabbin, professeur à l'Université Bar Ilan, il est le fondateur de l' association Orot Hamaarav dédiée à l'édition des œuvres des rabbins marocains.

AMAR Shalom (1863-1900).
Né à Meknès. Rabbin et juge, il fut président du Tribunal rabbinique de Meknès.

AMAR Shemouel (1830-1889).
Né à Meknès. Rabbin et juge, il fut président du Tribunal rabbinique de Meknès.

AMIEL André (20e s.).
Installé au Québec (Montréal).
Dirigeant communautaire, il fut le premier président de l'Association Sépharade Francophone de 1966 à1967.

AMOR Shaoul (1940-).
Installé en Israël. Travailleur social, homme politique, membre du Likoud (parti nationaliste), député à la Knesset , il est maire de la ville de Migdal Haémek.

AMOYAL Shalom (20e s.).
Installé en Israël. Dirigeant communautaire, il occupa le poste de président du mouvement Beyahad , un regroupement d' intellectuels Juifs nord-africains.

AMRAM-TEDGHI Rica ( 20e s.).
Installée en France. Historienne, elle enseigne à l'Université de Nancy. Elle a publié de nombreux articles sur les communautés juives espagnoles au Moyen ge ainsi qu'un ouvrage, Ceuta dans le monde chrétien.

AMSELLEM Armand (20e s.).
Installé en France. Dirigeant communautaire, il occupe le poste de président de la Fédération Sépharade de France.

AMZALLAG Abraham (1939- ).
Né à Casablanca, installé en Israël. Professeur à l'Université de Beer-Sheva, spécialiste de la musique juive marocaine, il a publié de nombreux ouvrages et articles sur ce sujet. Il dirige aussi l'Orchestre Israélien de Musique Andalouse.

AMZALLAG Salomon (Samy El Maghribi) (1922-).
Né à Safi, installé au Québec (Montréal).
Interprète de renommée internationale, compositeur et officiant, il a aussi enseigné et dirigé plusieurs orchestres spécialisés dans la musique andalouse.

ANAHORY-LIBROWICZ Oro (20e s.).
Née à Tétouan, installée au Québec. Professeur, spécialiste de la musique judéo-espagnole, animatrice et membre du groupe musical et théâtral Gerineldo dédié à la diffusion du patrimoine musical judéo-espagnol, elle est l'auteure de plusieurs articles et livres sur la musique dont Florilegio de romances sefardies de la diaspora et Cancionero sefardi du Québec.

ANCONINA Richard (1953- ).
Né en France (Paris).
Acteur de cinéma, il a joué dans plusieurs films dont Une pierre dans la bouche; Le bar du téléphone; Inspecteur la bavure; Le choix des armes; Tchao Pantin; Partir, revenir; Paroles et musique; Zone rouge; Lévy et Goliath; Le môme; Envoyez les violons; Itinéraire d'un enfant gâté; Le petit criminel; Miss Missouri et La vérité si je mens.

ARAMA Maurice (20e s.).
Né à Meknès, installé en France. Artiste-peintre, ancien directeur de l'École des Beaux-Arts de Casablanca et historien de l'art, il a publié plusieurs ouvrages primés dont Delacroix et le Maroc et Itinéraires marocains, regards de peintres.

ARAJEL David (15e s.).
Né à Sefrou. Rabbin, il est l'auteur d'un commentaire sur le Midrach Rabba et de responsa.

ARROBAS Itshak (17e s.).
Né à Tétouan. Grand rabbin de plusieurs villes d'Afrique du Nord avant de s'établir à Venise, il est l'auteur de Émèt Vé-Emouna portant sur l'enseignement religieux et de Zibhé Tsédek sur le sacrifice des animaux.

ARROUAS Yossef (1847-1925).
Né à Rabat, installé en Palestine. Il fut envoyé comme émissaire à Gibraltar pour recueillir des fonds. Dirigeant de la communauté sépharade de Jérusalem, il est l'auteur de Hod Yossef, un recueil d'homélies.

ASSABAN Mordekhaï (1700-1760).
Né à Meknès. Rabbin et cabbaliste, il fut grand rabbin de Livourne (Italie) avant de s'installer à Jérusalem. Il est l'auteur de Zévah Todah, du Yissa Bérakha et de quelques autres ouvrages mystiques.

ASSABAN Mordekhaï (1760-1860).
Rabbin à Meknès, il fut conseiller du rabbin et juge Yaacov Berdugo et joua un rôle important au Tribunal rabbinique.

ASSARAF Albert (1956-).
Né à Rabat, installé en France. Universitaire, il est l'auteur de L'hérétique, une étude sur Elisha Ben Abouya, l'un des personnages du Talmud.

ASSARAF Issakhar (?-1892).
Né à Salé. Grand rabbin de Salé, il fut le maître du rabbin Raphaël Encaoua, le premier grand rabbin du Maroc sous le Protectorat. Installé à Jérusalem, il fut nommé grand rabbin de la communauté marocaine, poste qu’il occupa jusqu'à sa mort.

ASSARAF Robert (1936-).
Né à Rabat. Haut fonctionnaire, il fut l'un des fondateurs du mouvement Identité et dialogue dédié à la réconciliation entre Juifs et musulmans et à la résolution pacifique du conflit au Moyen-Orient. Fondateur du Centre de Recherches sur le Judaïsme Marocain, de la chaire d'histoire du Maroc et du judaïsme marocain à l'université Hébraïque de Jérusalem, il est l'auteur de Mohammed V et les Juifs du Maroc à l'époque de Vichy.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:30

[color:af94=blue:af94]ASSAYAG Amram (20e s.).
Installé en Ontario (Toronto).
Rabbin, il est le dirigeant spirituel de la synagogue Petah Tikvah.

ASSAYAG Motty (1943- ).
Installé en Israël. Artiste formé à l'Institut d'art d'Israël, il se spécialise dans le graphisme, les affiches et les illustrations de livres, inspirés de thèmes juifs. Récipiendaire de nombreux prix, il a réalisé plusieurs expositions.

ASSAYAG Pinhas (19e-20e s.).
Dirigeant communautaire et journaliste à Tanger, il contribua par ses articles à des journaux espagnols de Madrid.

ASSOR Sydney Salomon (1931-).
Né à Casablanca, installé à Londres. Ingénieur en électricité, directeur du marketing international et dirigeant communautaire, il est fondateur et premier président de l'Association des Originaires du Maroc en Grande-Bretagne et l'un des cofondateurs du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain.

ASSOULINE Lévi (?-1903).
Né à Salé. Grand rabbin de Constantine, il est l'auteur de Séfer Zibhé Elohim, sur les règles des sacrifices des animaux, et du Séfer Béné Lévi,un recueil de sermons.

ASSOULINE Makhlouf (20 e s.).
Né à Sefrou. Engagé dans l'armée marocaine, il accéda au grade de colonel. Il fut nommé par la suite à la direction financière de la préfecture de Casablanca. Il dirige le réseau scolaire de l'ITTIHAD (AIU).

ASSOULINE Moshé (16e s.).
Rabbin à Fès et à Taroudant, il est l'auteur d'un recueil de sermons, le Séfer Drashot.

ATTIAS Elie (20e s.).
Nè à Meknès, installé à Toulouse. Pneumo-allergologue, il a mis en place avec son épouse Ruth un Cercle d'Études Talmudiques de niveau universitaire.

ATTIAS Ménahem (1864-1942).
Né à Tanger. Polyglotte, journaliste à Tanger, puis à Casablanca, il fut éditorialiste de l'Eco Mauritanio fondé par Isaac Larédo.

ATTIAS Ménahem (18e s.).
Grand rabbin de Tétouan et cabbaliste, il est l'auteur de Ner Mah'aravi, une œuvre majeure en trois tomes publiée à Tétouan.

AUDAY Yahya (?-1827).
Rabbin, il fut le fondateur de la plus ancienne synagogue de Tanger.

AYACHE Germain (1915-1990).
Né à Berkane. Historien, professeur réputé à la faculté des Lettres de l'université Mohamed V, il fut directeur de la revue Héspéris-Tamuda. Il a publié plusieurs travaux sur l'histoire du Maroc dont Les origines de la guerre du Rif; Le Maroc, bilan d'une colonisation et Études d'histoire marocaine.

AZENCOT Abraham (1935-).
Nè à Tanger. Rabbin et expert comptable, il est président de la Communauté israélite de Tanger et membre de plusieurs associations à but non lucratif.

AZENCOT David (?-1875).
Interprète au consulat de France et fournisseur de la marine française à Tanger, il fut ami de l'écrivain Alexandre Dumas et du peintre Eugène Delacroix.

AZENCOT Moïse (1894-?).
Né à Tanger, installé au Venezuela où il travailla pour le gouvernement, il revint à Tanger où il fonda la Chambre de commerce internationale. Journaliste et écrivain, il est l'auteur d'un ouvrage contre le régime nazi Polémica religiosa en defensa de los judios-A proposito de los métodos medievales usados por el nazismo aleman

AZENCOT Saadia ( 18e s.).
Né à Marrakech. Rabbin et poète, il est l'auteur d'un commentaire sur le livre d'esther, Sefer Igueret Hasofrim et d'un poème Igueret hapourim.

AZERAD Yaacov (?-1997).
Né à Meknès, installé en Israël. Violoniste, fondateur d'un orchestre de musique andalouse, il accompagna la chorale Tsfon maarav spécialisé dans la musique juive marocaine fondée par Joseph Chétrit.

AZOULAY Abraham (1570?-1643).
Né à Fès, installé à Hébron. Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur d'ouvrages mystiques et de commentaires sur le Zohar.

AZOULAY Abraham (Ha-Kadoch) (?-1745).
Rabbin de Marrakech, surnommé Le saint pour ses pouvoirs miraculeux, il est l'auteur de Mikdach Mélekh, un commentaire sur le Zohar.

AZOULAY André (né en 1941 à Essaouira-Mogador)
A occupé les fonctions de conseiller de Sa Majesté le Roi Hassan II depuis 1991, et ensuite auprès de Sa Majesté Mohamed VI. Avant d’être appelé par le Souverain, il a eu une longue carrière au sein de la Banque Paribas à Paris, l’une des premières banques d’investissements et d’affaires en Europe. Entré comme attaché de direction en 1967, il a occupé les fonctions de Vice-président exécutif, avant de rejoindre Rabat en 1991.
Il a suivi le programme de réformes économiques et financières mis en place par le Royaume depuis le début des années 1990. Outre ces responsabilités, A. Azoulay est intervenu auprès du roi pour ce qui touche à l’image du Royaume dans le monde. Il suit également les dossiers concernant les relations du Maroc avec l’Europe, les États-Unis et il intervient régulièrement dans le suivi du processus de paix et des relations du Maroc avec Israël. Il a été dans ce contexte chargé par le roi Hassan II de l’organisation, de la mise en oeuvre et du suivi du premier Sommet de coopération économique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord en 1994 à Casablanca.
À côté de ses activités professionnelles, André Azoulay a milité au sein de nombreuses institutions juives. Il a ainsi crée en 1976 à Paris, le groupe ¨Identité et Dialogue¨, et il est administrateur-fondateur du Centre Shimon Peres pour la Paix. Commandeur de l’Ordre de la Légion d’honneur (France), A. Azoulay est membre de l’Académie du Maroc et président du comité scientifique de la Fondation des trois cultures et des trois religions crée en 1997 à Séville, sous l’autorité de leurs Majestés les rois Hassan II du Maroc et Juan Carlos d'Espagne.

AZOULAY Arié-Georges (20e s.).
Né à Fès, installé en Israël. Éducateur et administrateur, il occupa plusieurs fonctions dans le mouvement de jeunesse Habonim et du Département de la jeunesse et du Hehalouts (pionniers), il fut directeur d'un lycée à Ashdod avant d'être élu maire travailliste de cette ville. Il est membre du Rassemblement Mondial des Juifs Marocains.

AZOULAY David (1954-).
Installé en Israël. Éducateur et homme politique, membre du Shas, député à la Knesset , il est conseiller municipal de la ville de Akko.

AZOULAY Guillaume (1949-.).
Né à El Jadida, installé aux États-Unis. Ses tableaux, exposés dans les musées et les grandes galeries, utilisent de multiples médias et font appel à un style figuratif où se mêlent chevaux bondissants, figures-racines, scènes marocaines ou bibliques traitées avec dynamisme en utilisant des techniques variées: crayons, pastels, peinture.

AZOULAY HASFARI Hana (20e s.).
Scénariste et actrice israélienne, elle est l'auteur du scénario du film Sh'chur (Sorcellerie,1995) dans lequel elle joue. Ce film, qui a reçu plusieurs prix, met en scène une jeune femme ambitieuse coincée entre le monde des superstitions et les demandes de la société israélienne moderne.

AZOULAY Katia (20e s.).
Née à Essaouira. Elle est l'auteur, en collaboration avec Elsa Rosilio et Régine Sibony, de l'ouvrage Essaouira, Mogador, parfums d'enfance, un ensemble de textes illustré de photographies qui dépeignent les différentes facettes de la ville et de ses convivances passées et présentes.

AZOULAY Maxime (1917-1998).
Né à Casablanca. Diplômé de l'Institut des Hautes Etudes Marocaines, avocat, il a occupé les fonctions de conseiller au Haut Tribunal Chérifien et à la Cour Suprême. Président de Chambre (Criminelle et Civile) à la Cour Suprême, membre du Conseil Consultatif des droits de l'Homme et membre de la Chambre Constitutionnelle, il a été décoré de l'Ordre du Trône.

AZOULAY Salomon ( 1925-).
Né à Safi. Homme d'affaires, éducateur et militant communautaire, il participa au développement du mouvement de jeunesse Charles Netter. Il aida à la construction d'une synagogue au Portugal. Il a publié Écoute mon fils, un recueil de sermons et un commentaire du Cantique des Cantiques.

AZRAN Jacques ( 1944-).
Né à Safi, installé en Israël. Membre du groupe Oded, docteur en chimie, il travailla dans l'énergie nucléaire à Dimona avant de diriger une compagnie spécialisée dans la technologie de pointe. Il a été nommé conseiller municipal de Beer-Sheva.

AZRAN Shémouel (1867-?).
Né à Marrakech. Grand rabbin de la communauté marocaine de Jérusalem.

AZRAN Yossef (20e s.).
Né à Marrakech, installé en Israël. Grand Rabbin de la ville de Rishon LetSion, homme politique, député Shas à la Knesset, il fut vice-ministre de l'Éducation.

AZUELOS Abraham ( 15e s.).
Né en Espagne. Rabbin, il s'installa après l'expulsion à Fès et fut l'un des signataires de la première takkana (ordonnance) qui régissait la vie de la communauté des originaires de Castille.

AZUELOS Georges (20e s.).
Installé au Québec. Physicien, professeur associé au département de physique de l'Université de Montréal, il travaille sur la physique des particules.

AZUELOS Judah (1935-).
Né à Rabat, installé aux États-Unis. Militant nationaliste, membre fondateur du WIFAQ, haut fonctionnaire au Ministère des Finances, il est actuellement industriel dans le domaine des phosphates et engrais.
[/size]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:31

BAHLOUL Daniel (17e s.).
Rabbin et cabbaliste de Meknès, partisan du faux messie Shabbétaï Tsvi, il tenta de prédire à partir de calculs cabbalistiques le moment de la rédemption qu'il fixa à l'année 1666.

BAHLOUL Elazar (18e-19e s.).
Né à Meknès. Rabbin et médecin de Meknès, il est l'auteur d'un ouvrage médical et pharmacologique, le Pékoudat Elh'azar; de commentaires sur les Proverbes et du Maré H'énayim, un recueil de sermons des rabbins de Fès. Ses autres écrits relatent les discours des émissaires de Palestine en visite dans sa ville.

BAKICH Yechaya (16e-17e s.).
Rabbin et juge de Fès, il est l'auteur de Piské Dinim et de Chéélot Outchouvot un recueil de responsa.

BANON David (1947- ).
Installé en Suisse. Docteur en lettres, professeur à l'École des Hautes études du judaïsme, il est l'auteur de plusieurs articles et livres sur la pensée juive dont Le Midrach, Le bruissement du texte : notes sur les lectures hebdomadaires du Pentateuque; La lecture infinie les voies de l'interpretation midrachique et une traduction de La foi de Maïmonide de Yechayahou Leibovitz, le philosophe et critique israélien.

BANON Gabriel (20e s.).
Économiste, il a été le conseiller de l'Autorité Palestinienne.

BANON Nina ( 20e s.).
Née à Marrakech. Journaliste, elle est l'auteure d'un guide touristique sur le Maroc traduit en plusieurs langues et de plusieurs ouvrages dont Boustani.

BAR ACHER Méir (1955-).
Né à Rachidia (Ksar es-Souk), installé en Israël. Professeur de langue et littérature arabes à l'université hébraïque de Jérusalem, et chercheur à l'Institut Ben Zvi, il est l'auteur de travaux sur le Coran et son exégèse.

BAR ACHER Moshé (1939- ).
Installé en Israël. Professeur, spécialisé en hébreu, en araméen et en judéo-arabe, il a enseigné dans plusieurs institutions israéliennes et américaines.

BAR ACHER Shalom (20e s.).
Installé en Israël. Historien, professeur à l'université hébraïque de Jérusalem, il est l'auteur de travaux sur le judaïsme marocain dont Les Juifs dans le Maroc chérifien, du XVIe siècle à nos jours; Les Juifs d'Espagne et du Portugal au Maroc (1492-1753); Le livre des Takkanot et Cent ans de judaïsme marocain, un recueil de textes.

BAR AVIDA Freha (Fin18e -19e s.?).
Poète, l'une des rares auteurs de piyyutim, ses œuvres démontrent une connaissance des textes bibliques et poétiques.

BAR Shlomo (20e s.).
Né à Rabat, installé en Israël. Compositeur, poète, chanteur, il a fondé le groupe musical Habréra Hativit (Le choix naturel).
Ses compositions reflètent la symbiose de styles musicaux orientaux et empruntent à la fois à la tradition marocaine et à la modernité.

BARCHECHAT-BELAHCEN Hannah (19e s.-20e s.).
Née à Meknès, installée à Rabat. Dirigeante communautaire, elle aida au développement des œuvres de bienfaisance dans sa ville d'adoption.

BARENCI Simon de (14e s.).
Conseiller politique, il fut vizir du sultan Abou Saïd.

BARGIL Samuel (1949- ).
Installé en Israël. Artiste-peintre.

BAR HAMA Avner (1946-).
Installé en Israël. Peintre et sculpteur, ses œuvres ont été exposées en Israël et à l'étranger. Il est l'auteur d'un monument aux morts de la ville de Kyriat-Gat.

BAR LÉVI Saadia (17e s.).
Né à Marrakech. Rabbin, poète et paytan.

BAROUCH Odette (20e s.).
Née à Meknès, installée à Paris. Fille de Charles Abehcera. Gestionnaire, elle participe au développement des produits du prêt-à-porter féminin de la marque Morgan.

BARUGEL Abrao (19e s.).
Installé au Brésil. Négociant, il contribua au développement économique du pays.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:31

BEBAY Itshak (?-1617).
Rabbin à Fès, il est l'auteur de commentaires sur la Bible et sur l'Ecclésiaste, de décisions juridiques de même que du recueil Hidouchim.

BEL ALENCH Shlomo (?-1782).
Originaire de Palestine, installé au Maroc. Rabbin thaumaturge, il est enterré près de Marrakech où son tombeau est un lieu de pèlerinage.

BELAHSEN Yaacov (1723-1806).
Né à Meknès. Rabbin, il fut aussi un grand bijoutier.

BELICHA Mimoun ( 20 e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Économiste, il fut dirigeant étudiant du mouvement Oded.

BEN Zahavah (20e s.).
Chanteuse israélienne populaire, spécialisée dans le répertoire de la musique arabe orientale, elle a joué dans le film Un brin de chance de Zeev Révah.

BENABOU Shlomo (17e s.).
Né à Oufrane. Rabbin, il fut un thaumaturge réputé.

BEN AMI Issakhar (1933- ).
Né à Casablanca, installé en Israël. Professeur de folklore à l'Université hébraïque de Jérusalem, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Cultes des saints et pèlerinages judéo-musulmans au Maroc; Le judaïsme marocain : études ethnoculturelles; La vénération des saints parmi les Juifs du Maroc ainsi que de nombreux articles sur le judaïsme marocain.

BEN AMI Shlomo (20e s.).
Né à Tanger, installé en Israël. Spécialiste de l'Espagne, diplomate et premier ambassadeur d'Israël en Espagne, député travailliste à la Knesset , il est l'auteur de plusieurs ouvrages de science politique sur l'Espagne contemporaine dont Fascism from above : The dictatorship of Primo Rivera in Spain; The origins of the second republic in Spain; La revolución desde arriba: España 1936-1979. Il fit partie de la délégation israélienne à la Conférence pour la paix au Proche-Orient tenue à Madrid en 1992. Il est membre du Rassemblement Mondial des Juifs Marocains.

BEN AZEROUAL Ayouch (17e s.).
Rabbin et juge à Fès, il fut l'un des signataires de la Takkana (ordonnance) de 1698, interdisant les abus liés à la pratique de la dot.

BEN BETTACH Aaron (?-1465).
Banquier, érudit, écrivain, conseiller et vizir du sultan du Maroc. Accusé d'imposer de lourdes taxes, il fut assassiné avec le sultan à la suite d'émeutes.

BEN DIWAN Amram (18e s.).
Rabbin et thaumaturge, il est vénéré et sa tombe à Ouezzane est devenue un lieu de pèlerinage populaire où des milliers de fidèles se rendent chaque année lors de la Hilloulah.

BEN DIWAN Yéhoudah ben Amram (18e s.).
Installé en Palestine. Grand rabbin de Hébron, il est l'auteur de Hut ham-choulach et du Zivhé Chélamim.

BEN ELICHA Shemouel (1788-1851).
Commerçant important de Essaouira, il fut l'un des “marchands du sultan”. Une de ses filiales à Marseille entretenait des relations commerciales avec Gibraltar et Manchester.

BEN ROUAH Messod (18e s.).
Rabbin et poète à Meknès, il est l'auteur de Séfer Tehilah lé-David, un recueil de piyoutim.

BENGUIGUI Messod (19e s.).
Né à Meknès. Rabbin, émissaire en charge de la cueillette des fonds en faveur du rabbin Méir Baal Haness, il institua une collecte fixe à la fête de Pourim.

BEN HAMOU Moshé ( ?-1707).
Rabbin à Séfrou, il est l'auteur de Dérouchim Vé-Hidouchim, un commentaire biblique.

BEN HAMOU Yahya Bar Abraham (16e s.).
Grand rabbin de Fès, il s'installa à Ouirgan puis à Venise. Il est l'auteur de Séfer Hatourim.

BEN IDER Yaacov (18e s.).
Diplomate, il fut ambassadeur du sultan Moulay Abdallah en Angleterre.

BEN KIKI Réuven (18e s.).
Né à Taza. Conseiller et financier à la cour de plusieurs sultans du Maroc, il fut l'un des négociateurs du traité de paix entre le Maroc et l'Angleterre, puis ministre sous le règne de Moulay Abdallah.

BEN MALKA Yéhoudah (14e s.).
Fils de Nissim Malka. Rabbin et cabbaliste à Fès, il rédigea plusieurs ouvrages cabbalistiques.

BEN MOUSSA Abraham Ben Shlomo (18e s.).
Né à Tétouan. Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur de Hagadot h'al Sifré Ha-Ari, des explications des ouvrages cabbalistiques d'Itshak Louria; de Hidouchim H'al Massékhet Sota et de Pérouch H'al ha-Haggadah.

BEN RIMOKH Shem Tov (17e s.).
Conseiller du sultan, il fut président de la communauté juive de Fès.

BEN RIMOKH Yamin (17e s.).
Conseiller du sultan Moualy Zidan, il fut envoyé à plusieurs reprises en mission diplomatique en Angleterre et en Hollande.

BEN SABBAT Massud (19e-20e s.).
Rabbin, poète et paytan.

BEN SOUSSAN Issakhar (1510-1580).
Né à Fès. Rabbin installé à Jérusalem puis à Safed, il voyagea au Moyen-Orient. Il est l'auteur du Tikkoun Yissakhar, un guide de lecture du calendrier hébraïque.

BENABOU Marcel (20e s.).
Né à Meknès, installé en France. Historien, professeur d'histoire ancienne à l'Université de Paris VII, il est l'auteur de La résistance africaine à la romanisation; de Pourquoi je n'ai écrit aucun de mes livres et de Jacob, Ménahem et Mimoun : une épopée familiale.

BENADIBA Jacob (20e s.).
Né à Tanger, installé au Venezuela. Rabbin et poète, il est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes, dont Romances de Ayer y de Hoy. Ses thèmes traitent du pays d'origine, de la famille, des amours et de la solitude.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:33

BENAMARA Rahamim (1912-?).
Né à Meknès. Rabbin, il fut juge au tribunal rabbinique de Mazagan et Casablanca. Installé en Israël, il est l'auteur d' un recueil en trois volumes de sermons dont un résumé a été traduit en français sous le titre À l'heure de la vérité et de Téchouot Tsadikim, deux volumes sur le culte des saints au Maroc.

BENAMOR Abraham (18e s.).
Dirigeant communautaire, il fut président de la communauté juive de Meknès.

BENAMOZEG Shemtov (?-1740?).
Né à Fès. Rabbin, il est l'auteur d'un recueil de sermons et d'un commentaire sur le Pirké Avot (Traité des principes).


BENAMOZEGH Elia (1823-1900).
Installé en Italie (Livourne), de famille marocaine. Rabbin, philosophe, cabbaliste, éditeur et professeur, il publia plusieurs livres en français, en hébreu et en italien, où il établit des parallèles entre la doctrine juive et la philosophie moderne. Il considérait la Cabbale comme fondamentale à la compréhension du judaïsme. Ses œuvres incluent, entre autres, Israël et l'Humanité, une étude sur le problème de la religion universelle; Morale juive et morale chrétienne, examen comparatif, suivi de quelques réflexions sur l'islamisme; Emat Mafguiah', une réfutation des attaques de Léon de Modène contre la Cabbale; Guèr Tsédek; Em La-Mikra; Yah'aneh
BEN-Ech, sur la crémation et Storia degli Esseni, sur les Esséniens.

BENAMRAN Chémouel (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Rabbin, il a publié plusieurs ouvrages posthumes de rabbins marocains ainsi qu'une œuvre en 12 volumes sur le cycle des fêtes, les coutumes marocaines et les biographies de rabbins.

BENAROCH Raphaël (1921-1994).
Né à Rabat, installé en France. Avocat et dirigeant communautaire, il a publié un ouvrage sur le droit successoral au Maroc et a assumé la présidence de L'O.S.E. ( Œuvre de secours pour l'enfance).
À Nice, il occupa plusieurs postes communautaires et fut l'un des fondateurs de l'Union Mondiale des Originaires d'Afrique du Nord.

BENAROCH Roger (1934-).
Né à Meknès, installé en France. Professeur de gestion financière à l'École Supérieure de Commerce de Paris et dirigeant communautaire, membre du CRIF, il a occupé plusieurs postes communautaires et fut l'un des fondateurs et président du Mouvement Juif Libéral de France.

BENARROCH Shlomo (19e s.).
Né à Meknès. Commerçant proche du palais royal, il racheta la synagogue Bahtit qui resta entre les mains de ses descendants.

BENAROCH Yahia (1926-).
Grand rabbin de Kénitra. Juge au tribunal de première instance, il est responsable des affaires hébraïques à la Cour d'Appel de Casablanca.

BENARROCH Yamin A. (1882-1949).
Né à Tétouan. Philanthrope, dirigeant communautaire et président de la Communauté Israélite de Mélilla, il fonda un ensemble d'institutions religieuses et éducatives dans cette ville. Il est aussi fondateur d'une synagogue à Jérusalem et d'une yéchivah à Tibériade.

BENARROCH Lucien (20e s.).
Installé au Québec (Montréal).
Ingénieur en textile, manufacturier et dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1985 à 1987.

BENARROCH Prosper (1941- ).
Né à Meknès, installé en Israël. Artiste et designer, il utilise les différentes techniques contemporaines.

BENARROSH Joseph (20e s.).
Installé au Québec (Montréal).
Courtier et dirigeant communautaire, il fut président de l'Association Sépharade Francophone de 1975 à 1976 et président de la Fédération Sépharade du Canada.

BENARUS Adolpho (1863-1958).
Né au Portugal. Peintre, écrivain et philologue, il enseigna l'anglais à l'Université de Lisbonne. Dirigeant communautaire, il est l'auteur d'ouvrages sur l'histoire juive et contemporaine.

BENASOULI Yonah (1888-1962).
Né à Tanger, installé en Espagne. Ingénieur de l'École centrale de Paris, dirigeant communautaire, il est vice-président de la Croix-Rouge espagnole.

BENATTAR David (18e s.).
Rabbin à Marrakech et poète, il est l'auteur de deux poèmes chantés dans les synagogues marocaines Achré Ich et Téré Bilvavo.

BENATTAR Haïm Ben Moshé (Or HaHaïm) (1691?-1743?).
Né à Meknès. Rabbin, cabbaliste et enseignant, il quitta le Maroc pour Livourne (Italie) puis Jérusalem où il fonda la yéchivah Knesset Israël. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont le Or Ha-Hayïm, son livre le plus connu, un commentaire mystique de la Bible; le Héfez Ha-Shem, une dissertation talmudique; le Richon Lé-Tsiyon, des commentaires bibliques et talmudiques; le Safek Saféka, sur les Prophètes et les hagiographes. Ses idées influencèrent le mouvement hassidique. L'anniversaire de sa mort est encore célébré tous les ans à Jérusalem où une yéchivah porte le nom de Or Ha-Hayïm.

BENATTAR Mordekhaï (18e s.).
Rabbin et cabbaliste de Marrakech, il est considéré comme un saint.

BENATTAR Moshé (17e-18e s.).
Ministre des Affaires Étrangères du sultan Moulay Ismaël, il se réfugia à Livourne (Italie) après la mort du sultan.

BENATTAR Ralph (20e s.).
Né à Marrakech , installé au Québec (Montréal).
Homme d'affaire, dirigeant communautaire, il fut président de la Fédération Sépharade du Canada.

BENATTAR Raphaël (18e s.).
Né à Fès. Petit-fils de Yéhoudah benattar. Rabbin, il est l'auteur de Chir Mi Kamokha chanté à Hanoukah et du Kal H'atsmotay chanté le shabbat précédant Pourim dans les synagogues marocaines.

BENATTAR Yéhoudah (1725-1812).
Né à Fès. Petit-fils de Yéhoudah benattar. Rabbin et juge, il est l'auteur de Zikhron livné Yisraël, sur la vie des Juifs marocains du temps du sultan Moulay Yazid et de son successeur Moulay Sliman.

BENATTAR Yéhoudah ben Yaacov (1655-1733).
Rabbin et talmudiste, thaumaturge, grand rabbin de Fès, juge et président du Tribunal rabbinique, il s'installa à Meknès, suite à des persécutions. Il est l'auteur de Chir Mikhtam, de Diné Get Vé-Halitsah, sur les lois du divorce; de Minhat Sadé et de Minhat Yéhoudah, des commentaires sur le Pentateuque. Plusieurs de ses écrits sont encore manuscrits.

BENAYOUN Robert (1926-1996 ).
Né à Kénitra, installé en France. Critique cinématographique, il a publié plusieurs ouvrages dont l'Anthologie du non sens; Le dessin animé après Walt Disney; L'érotique du surréalisme; Bonjour monsieur Jerry Lewis; Les frères Marx; Alain Resnais, arpenteur de l'imaginaire; Le regard de Buster Keaton; Woody Allen: au delà du langage. Il a aussi réalisé deux films inspirés par le surréalisme, Paris n'existe pas et Sérieux comme le plaisir.

BENAYOUN Salomon (19e-20e s.).
Né à Tanger. Éditeur, il publia le premier journal juif marocain en judéo-arabe, Kol Israël puis du Mébasser Tov.

BENACERRAF Baruj (20e s.).
Né au Vénézuela, installé aux États-Unis. Médecin et chercheur, il reçut le Prix Nobel de physiologie en 1980.

BENAZÉRAF José (20e s.).
Né à Casablanca, installé en France. Metteur en scène, il a réalisé plusieurs films érotiques dont Le cri de la chair; Concerto de la peur; Enfer sur la plage; Joe Caligula; Frustration; Saint Tropez interdit; Anatomie d'un meurtre; Flesh and fantasy et Racism réalisés aux États-Unis.

BENAZÉRAF Raphaël (1896-1986).
Né à Casablanca. Dirigeant communautaire, militant sioniste,, philanthrope, journaliste, il est l'auteur de Refranero, recueil de proverbes judéo-espagnols du Maroc.

BENBARUK Salomon (?-1994).
Installé à Montréal. Dirigeant communautaire, il est l'auteur d'un livre de souvenirs Trois-quarts de siècle pêle-mêle.

BENCHETON Isaac (1958-).
Installé en France. Il est l'auteur d'un recueil, Éclats, où il rappelle des souvenirs d'enfance au Maroc et son immigration en France.

BENCHÉTRIT Aaron (1886-1967).
Né à Tétouan, installé au Venezuela puis en Colombie. Médecin et militant sioniste, directeur de l'Institut de la lèpre du Venezuela et à Bogota, il fut président du Centro Israelita de Bogota et de la Fédération sioniste de Colombie.

BENCHÉTRIT Haïm Eliahou (19e s.).
Rabbin à Séfrou, il est l'auteur d'un traité manuscrit, Likout diné tréfot Vé-Hidouché dinim, sur les lois alimentaires.

BENCHÉTRIT Makhlouf (?-1725).
Grand rabbin et thaumaturge d'Agouraï, près de Meknès, son tombeau devint un lieu de pèlerinage, particulièrement pendant la fête de Souccot.

BENCHÉTRIT Sam (20e s.).
Installé en Israël. Dirigeant communautaire, il a été l'un des présidents mouvement Beyahad, un regroupement d' intellectuels Juifs nord-africains.

BENCHIMOL Abraham (17e s.).
Rabbin, il fut dirigeant de la communauté juive de Fès.

BENCHIMOL Abraham (18e-19e s.).
Né à Tanger. Traducteur officiel du consulat de France à Tanger.

BENCHIMOL Haïm (1834-1915).
Né à Tanger. Homme d'affaires et avocat, traducteur officiel du consulat de France à Tanger et journaliste, il fut le propriétaire du premier journal de langue française édité au Maroc, Le Réveil du Maroc, consacré à la défense des droits de l'homme et des Juifs en particulier. il entreprit une campagne contre Édouard Drumont, le dirigeant du mouvement antisémite français.

BENCHIMOL Samuel Isaac (1923-).
Né au Brésil (Manaus).
Juriste, professeur titulaire à l'université d'Amazonie et administrateur de sociétés, il est l'auteur de Eretz Amazonia.Os Judéus na Amazonia, une étude sur la vie juive dans les régions amazoniennes et la contribution des Juifs marocains à son développement.

BENCHOCHAN Mordekhaï (1942- ).
Installé en Israël. Artiste-peintre.

BENDAHAN Blanche (20e s.).
Née en Algérie, installée au Maroc. Écrivain et poète, elle est l'auteur de Mazaltob, un roman sur la vie juive à Tétouan, et de recueils de poésies, Poèmes du Mzab; La voile sur l'eau; Poèmes en short ainsi qu'un témoignage, Sous les soleils qui ne brillent plus.

BENDAHAN CHOCRON Jacobo (19e-20 s.).
Originaire du Venezuela. Médecin, il a lutté contre la tuberculose.

BENDAHAN De BENDELAC Allégria (20e s.).
Née à Tétouan, installée aux États-Unis. Professeur de littérature française à la Pensylvania State University, elle est l'auteur de trois recueils de poésies dont l'un a reçu le prix Blaise Cendrars. Elle a publié plusieurs travaux sur les Juifs marocains de la zone espagnole dont Los Nuestros et Voces Jacquitescas.

BENDAHAN Shlomo (17e s.)
Grand rabbin de Beghris (Tafilalet), il voyagea à Tétouan et à Amsterdam pour recueillir des fonds afin de racheter la synagogue familiale. Auteur de Binot Deché, un recueil d'exhortations éthiques et rituelles, il publia une traduction en espagnol du livre Zékher Rav du rabbin Chélomo Sasportas.

BENDAHAN Yossef (19e s.).
Né à Tétouan. Rabbin, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Choufraya dé Yossef; Divré Yossef; Ots-rot Yossef; Déroukhim Yossef hèn; Va-Yomer Yossef; Hod Yossef et Mah'assé Béréchit.

BENDAHAN Yossef (19e s.).
Né à Tétouan. Rabbin, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Chofriyah dé Yossef; Divré Yossef; Ots-rot Yossef; Déroukhim Yossef hèn; Va-Yomer Yossef; Hod Yossef et Mah'assé Béréchit.

BENDAHAN Yossef Nissim (19e-20e s.).
Rabbin de Tétouan et de Ceuta, il édita le Choufraya dé Yossef (Beauté de Joseph), l'ouvrage de son grand-père Yossef
BENdahan. Il rédigea également un livre Abanim Chélémot.

BENDELAC Abraham (19e s.).
Né à Tanger. Professeur de l'Alliance Israélite Universelle en Orient, il fut aussi grand commerçant.

BENDELAC-LÉVY Clémence (1919- ).
Née à Tanger, installée à Montréal. Conteuse, elle est l'auteur de Histoires que racontait ma grand-mère et d'autres, un recueil de contes sépharades.

BENGIO Abraham ( 1949-).
Né à Tanger, installé en France. Universitaire et administrateur, il est l'auteur de plusieurs articles sur la littérature juive d'expression française.

BENGIO Célia (1896-1996).
Dirigeante communautaire et philanthrope, elle fonda le Home pour enfants Murdoch Bengio, un orphelinat célèbre à Casablanca.

BENGIO Joseph (20e s.).
Né à Tanger, installé en Israël. Éducateur, sociologue et dirigeant communautaire et fondateur de l'Association Mondiale des originaires du Maroc espagnol et Gibraltar (Mabat), il est l'auteur de plusieurs études sur les Juifs marocains en Amérique Latine et en Espagne.

BENGIO Mordekhaï (1827-1917).
Petit-fils de Moshé Bengio. Rabbin, président du Tribunal rabbinique et dirigeant communautaire réputé, il contribua à l'ouverture de l'école de l'Alliance Israélite Universelle à Tanger et fonda la synagogue Ets Hayïm (L'arbre de vie).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:34

BENGIO Yaacov (19e s.).
Rabbin de Tanger, il fut le fondateur de la synagogue Bet El.

BENHAÏM Aaron (17e).
Né à Fès. Rabbin et cabbaliste, il voyagea en Égypte et en Turquie avant de s'installer à Venise puis à Jérusalem. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Korban Aaron; Middot Aaron et Lev Aaron, des commentaires sur le Pentateuque ainsi que d'autres œuvres manuscrites.

BENHAÏM Itshak (18e s.).
Rabbin à Marrakech, il est l'auteur de Ets Hayïm et du Ets Hadaaat, un ensemble de commentaires sur la Bible.

BENHAÏM Maxime (1941- ).
Né à Meknès, installé à Montréal. Diplomé en arts graphiques et publicité à Paris, peintre aux techniques multiples, il a produit une œuvre dominée par deux thèmes essentiels : le souvenir des paysages marocains et de leur lumière et celui des femmes porteuses de la tradition dont il peint les portraits. Ses œuvres font partie de collections privées au Maroc, en France et au Canada.

BENHAÏM Raphaël Moshé ( 1845-1920).
Né à Tétouan. Rabbin et émissaire, il revint s'installer au Maroc puis à Gibraltar où il fut nommé juge au tribunal rabbinique. Il est l'auteur de plusieurs livres de commentaires et d' un recueil de sermons.

BENHAÏM Yaacov (?-1794).
Né à Fès. Rabbin, il fut nommé grand rabbin d'Alger, alors qu'il se dirigeait vers la Palestine. Suite à des conflits communautaires, il s'installa à Livourne (Italie) où il publia des livres de commentaires et de décisions juridiques.

BENHAÏM-OUAKNINE Esther (20e s.).
Née à Casablanca, installée à Montréal. Sociologue, professeure à l'Université de Montréal, elle a publié plusieurs articles sur le judaïsme marocain et sépharade ainsi qu'un ouvrage sur le marranisme, La mémoire au féminin : essai sur l'identité des marranes d'aujourd'hui (en collaboration avec Aldina Da Silva).


BENHAMOU Salomon (20e s.).
Installé en Argentine. Grand rabbin sépharade d'Argentine.

BENHARROUCHE Yoël (1961-).
Né en Israël (Beer-Sheva).
Peintre et sculpteur, ses œuvres aux couleurs vives révèlent une inspiration poétique et spirituelle.

BENITAH Messod ( 19e s.-20e s.).
Né à Tanger. Commerçant et journaliste il contribua à plusieurs journaux français et espagnols de même qu'à la rédaction de Espana, la grande encyclopédie espagnole.

BENIZRI Shlomo (1961-).
Rabbin, éducateur et homme politique, il est député du parti Shass à la Knesset (Parlement) et ministre-adjoint à la santé. Il est l'auteur de deux ouvrages, Seder hadorot hakatsar et Hachamaïm Messaprim.

BENJANO Gabriel (1943- ).
Né à Meknès, installé en Israël. Artiste et professeur, il utilise les arts plastiques et la vidéo.

BENLOLO Joseph (19e s.).
Rabbin et poète à Meknès, il est l'auteur de chant liturgique Avarekh et Shem Ha-El Ha-Gadol Vé-Hanora (Je bénirai le Nom de D'ieu, grand et terrible) chanté, lors du rituel de la Havdalah à la sortie du shabbat, par les familles marocaines.

BENMEIR Armand (20e s.).
Installé à Montréal. Photographe et peintre, ses tableaux s'inspirent des scènes de la vie juive traditionnelle et biblique.

BENMERGUI Ralph ( 20e s.).
Né à Tanger, installé à Toronto. Acteur, comique, humoriste et journaliste à la télévision, il anime une émission à la télévision canadienne anglaise.

BENOLIEL Salomon (1850-?).
Né à Tanger. Éducateur, il développa et dirigea des écoles de l'Alliance Israélite Universelle à Larache puis à Fès.

BENOLIEL Yéhoudah (18e-19e s.).
Diplomate, il fut consul du sultan Moulay Slimane à Gibraltar.

BENOLIEL Yossef (1858-1937).
Né à Tanger. Frère de Salomon Benoliel. Dirigeant communautaire à Tanger, éducateur à Mikvé Israël, professeur et recteur de l'Université de Lisbonne, philologue, traducteur et poète, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de grammaire et de philologie sur l'hébreu, de dictionnaires et de recueils de poèmes.

BENOUAÏCH Abraham (17e s.).
Rabbin et dirigeant communautaire de Meknès, il s'opposa aux innovations provenant de l'étranger que les Juifs des villes côtières avaient adoptées.

BENOUAÏCH Shemouél (1738-1817).
Né à Meknès. Rabbin et cabbaliste, il fut aussi scribe et grammairien.

BENOUALID Itshak (1770-1870)
Né à Tétouan. Grand rabbin de Tétouan, il participa à l'ouverture de la première école de l'Alliance Israélite Universelle. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont VaYomer Itshak, un recueil de responsa et de décisions juridiques essentiels dans la jurisprudence juive marocaine.

BENOUDIZ Albert (20e s.).
Expert comptable à Casablanca, dirigeant communautaire, il est trésorier du Conseil des Communautés Israélites du Maroc.

BENOUDIZ Jacques (20e s.).
Né à Salé, installé en France. Journaliste à la radio israélienne, il est l' auteur de plusieurs ouvrages, entre autres sur l'armée israélienne, et le créateur d'une méthode originale d'apprentissage de l'hébreu.

BENSABAT Abraham (1824-?).
Né à Safi. Fils de Yaacov Bensabat. Commerçant, dirigeant de la communauté de Safi et traducteur au consulat d'Angleterre, il immigra à Haïfa où il participa à la fondation du quartier Hadar Hacarmel.

BENSABAT Yaacov (19e s.).
Né à Safi. Rabbin, cabbaliste et poète, il est l'auteur de Yaghel Yah'acov, un recueil de poèmes liturgiques, et de Rouah Yah'acov, un commentaire sur la Bible.

BENSABAT Youssef (1883-1944).
Né à Safi. Fils d'Abraham bensabat. Journaliste, il fonda au Caire un périodique pour promouvoir la diffusion de l'hébreu moderne.

BENSAUDE Joaquim (1859-1952).
Né aux Açores. Ingénieur, il fut aussi historien.

BENSAUDE Mathilda (1890-1969).
Née aux Açores. Agronome, elle se spécialisa dans le développement de la production de l'ananas.

BENSAUDE Salomao (?-1865).
Installé aux Açores. Commerçant international, il développa l'économie des Açores et établit un réseau international d'échanges commerciaux avec le Brésil, les États-Unis et le Royaume-Uni. Il fonda la première communauté juive des Açores.

BENSIMHON Gabriel (20e s.).
Né à Sefrou, installé en Israël. Professeur au département de théâtre de l'Université de Tel-Aviv et dramaturge, il est l'auteur de Roi marocain, une pièce de théâtre présentée au théâtre national Habimah et de Bouzmima.

BENSIMON Aaron (19e s.).
Rabbin, poète et juge de Fès, il est l'auteur de plusieurs ouvrages encore manuscrits comprenant des commentaires, des sermons et des poèmes.

BENSIMON Shaoul (1929- ).
Né à Fès, installé en Israël. Syndicaliste et homme politique, fondateur de l'Union mondiale des originaires d'Afrique du Nord, il fut membre de l'exécutif de la Histadrout et membre du comité central du parti travailliste israélien.

BENSIMON Daniel (1954-).
Né à Meknès, installé en Israël. Journaliste au quotidien Haarets, puis membre de la direction, il est l'auteur de Israël Ahere,t un ouvrage sur l'évolution de la société israélienne.

BENSIMON David (Souf Dvach) (1824?-1880).
Rabbin à Rabat, il immigra à Jérusalem. Dirigeant communautaire, il fonda le comité de la communauté Maghrébine ainsi que des synagogues et des écoles religieuses. Il est l'auteur, entre autres, de Chah'ar Hé-Hatser, un recueil de sermons en faveur de la Terre Sainte; de Chah'ar Ha-Kadim et de Chah'ar Ha-Matara sur les commandements liés à la Terre Sainte.

BENSIMON Jacques (1943- ).
Né à Agadir, installé en Ontario (Toronto).
Cinéaste, producteur et monteur à l'ONF (Office national du film), il est le réalisateur de plusieurs documentaires dont Carnets du Maroc (Mémoire à rebours; Au sujet du roi; La Volonté et la foi).
Il est actuellement directeur de la chaîne française de TV-Ontario et l'un des membres fondateurs de l'association mondiale des télévisions publiques (PBI).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:35

BENSIMON Raphaël (20e s.)
Né à Meknès, installé en Israël. Administrateur, journaliste et producteur de programmes en arabe dialectal marocain à la radio israélienne, il est l'auteur de recherches sur les Juifs marocains et d'articles de revues.

BENSIMON Raphaël (20e s.).
Né à Fès, installé en France. Ancien commissaire des EIF et animateur du DEJJ, il fut dirigeant communautaire et directeur de l'Appel Juif Unifié de France.

BENSOUSSAN David (1947-).
Né à Essaouira, installé au Québec (Montréal).
Dirigeant communautaire, Ingénieur, professeur à l'École de Technologie supérieure de Montréal, il est l'auteur de plusieurs articles scientifiques et l'inventeur de procédés techniques dans le domaine de la conservation de l'énergie ainsi que d'une étude en trois volumes, La Bible prise au berceau.

BENSOUSSAN Raphaël (20e s.).
Né à Essaouira, installé en Israël. Dirigeant communautaire, il participa à la structuration du mouvement étudiant juif nord-africain Oded.

BENTATA-SABAH Jacob (1895-1962).
Né à Tanger. Écrivain, journaliste et dirigeant communautaire, il fut délégué à l'Assemblée législative. Il est l'auteur de El Juglar de los Socos.

BENTOLILA Yaacov (20e s.).
Né à Tétouan, installé en Israël. Linguiste, il a publié plusieurs travaux sur les parlers des Juifs de la zone espagnole.

BENTOV Haïm (1930-?).
Né à Meknès. Formé à la yéchivah Kéter Torah de Meknès, il immigra en Israël. Docteur et maître de conférences au département de Talmud de l'Université Bar Ilan, il est l'auteur de plusieurs études sur l'histoire des Juifs au Maroc.

BENUDIZ Gladys (20e s.).
Installée au Québec (Montréal).
Professeure, elle est l'auteure (en collaboration avec Nicole Jaouich) d'une pièce de théâtre, Les veuves de Jérusalem.

BENWAICH Itshak ( 19e s.-20e s.).
Né à Essaouira. Rabbin, il fut le premier compilateur de baqachot marocaines, Roni Vesimhi qui servira de base aux auteurs du Chir Yedidout.

BENZAKAN
BENjamin (20e s.).
Installé en Argentine. Dirigeant communautaire, il lutta contre l'assimilation des Juifs marocains installés en Argentine.

BENZAMIROU Aaron (16e s.).
Né en Espagne (Grenade).
Frère d'Abraham Benzamirou. Après l'Expulsion d'Espagne, il s'installa à Fès puis à Safi. Rabbin, diplomate, il contribua au développement des relations commerciales avec la Hollande. Il participa à la défense du port de Safi contre les chérifs saadiens de Marrakech et joua un rôle dans la signature d'un accord de paix entre le Maroc et le Portugal.

BENZAMIROU Abraham (16e s.).
Né en Espagne (Grenade).
Frère d'Aaron Benzamirou. Rabbin, commerçant et diplomate installé après l'Expulsion d’Espagne à Fès, puis à Safi, il contribua, avec l'aide de son frère, au développement des relations commerciales avec la Hollande.

BENZAQUEN Léon ( 20e s.).
Médecin, dirigeant communautaire, il contribua à la lutte contre la tuberculose et préconisa l'obligation du certificat prénuptial. Il occupa le poste de ministre des P.T.T. dans les premier et second gouvernements qui suivirent l'accession du Maroc à l'indépendance. Il occupa par la suite le poste de président du Comité de la Communauté de Casablanca.

BEN ZIMRA Itshak (16e s.).
Grand rabbin de Fès. Considéré comme le plus grand poète juif marocain de son temps, il est l'auteur de plusieurs piyyutim adoptés dans les synagogues marocaines.

BENZECRY Mario (20e s ).
Né en Argentine. Chef d' orchestre, Il enseigne la direction d'orchestre à l'université de La Plata et au Conservatoire de Buenos Aires, tout en dirigeant un orchestre de chambre.

BENZEKRI Hanania (18e s.).
Né à Fès. Rabbin, notaire et juge à Meknés, il traduisit en hébreu le livre du rabbin Chémouel de Avila Ozen Chémouel

BERDUGO Alain (20e s.).
Installé à Paris. Ingénieur des Mines et diplômé en gestion, professeur associé aux HEC, il est spécialisé dans les systèmes de communication sur lesquels il a publié plusieurs recherches.

BERDUGO Arlette (20e s.).
Licenciée en droit de l'université de Rabat, elle est aussi détentrice d'un doctorat de 3e cycle en sciences politiques et juridiques de l'Université de Paris X. Sa thèse a pour titre Images et devenir de la communauté juive marocaine.

BERDUGO David (20e s.).
Né à Meknès. Homme d'affaires, il milita dans le mouvement WIFAQ qui prônait le rapprochement judéo-musulman fondé par le parti Istiqlal.

BERDUGO Elie (-1975).
Né à Meknès. Commerçant et dirigeant communautaire, il fut représentant au Maroc du Congrès Juif Mondial.

BERDUGO Eliezer (20e s.).
Né à Meknès. Dirigeant communautaire, il est président de la communauté de Meknès.

BERDUGO Haïm (1864-1944).
Né à Meknès. Rabbin à Meknès, il fonda la yéchivah H'ets Hayïm qui forma une génération de rabbins marocains illustres.

BERDUGO Joseph (1899-1968).
Né à Meknès. Grand commerçant et dirigeant communautaire, président de l'Alliance Israélite Universelle puis de la communauté juive de Meknès jusqu'à sa mort, il fut l'un des cosignataires d'une lettre envoyé au résident-général Noguès en 1941, lui demandant de ne pas appliqué les statuts d'exception aux Juifs mais sans succès. Membre du Conseil du Gouvernement, l'institution consultative créée par les autorités du Protectorat, il fut aussi rapporteur du budget des Postes. Il fut secrétaire du Conseil des Communautés en 1955 avant que David Amar ne fut élu président.

BERDUGO Joseph (20e s.).
Dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté de Rabat dans les années 1940-1950.

BERDUGO Mimoun (HaMeBIN) (1770?-1824).
Né à Meknès. Fils de Raphaël Berdugo. Rabbin à Meknès, il est l'auteur de recueils de décisions juridiques à des consultations sur le Choulhan H'aroukh et du Hochen Michpat

BERDUGO Mordekhaï (HAMARBITZ ou Hatsadik) (1715-1763).
Né à Meknès. Frère de Yéhoudah Berdugo. Grand rabbin de Meknès et juge au Tribunal rabbinique, il est l'auteur d'un recueil de décisions juridiques; de Michnéh La-Mélech, un commentaire sur le livre des Proverbes; de Parachat Mordékhay, un commentaire sur la Bible et de Dorech Tov, un autre commentaire sur la Bible.

BERDUGO Moshé (HaMASHBIR) (1679?-1731).
Né à Meknès. Rabbin, juriste, enseignant et dirigeant communautaire, il est l'auteur, entre autres, de Roch Machbir, un commentaire sur la Bible et le Talmud en deux tomes; de Chéélot Ou-tchouvot, un recueil de responsa, et de Kénaf Rénanim, des commentaires sur le livre de la Genèse. Plusieurs de ses œuvres sont considérées comme des classiques de la littérature juive marocaine.

BERDUGO Pétahia Mordekhai (1764-1820).
Né à Meknès. Rabbin et président du Tribunal rabbinique de Meknès, il est l'auteur d'un livre de responsa; de Nofet Tsoufim et de Pitouhé Hotam, un commentaire manuscrit sur le Talmud.

BERDUGO Raphaël ( Hamalakh Raphaël) (1747-1782).
Né à Meknès. Fils de Mordekhaï Berdugo. Rabbin et traducteur, président du tribunal rabbinique, il réforma certaines des coutumes d'abbatage et de mariage. Il est l'auteur de nombreux ouvrages, dont le Michpatim Yécharim, un recueil de décisions juridiques; le Hessed Vé-Émet, un recueil de sermons et oraisons funèbres; le Mé Ménouhot, des commentaires et conférences sur le Pentateuque; le Torat Émet, un commentaire sur le Choulhan H'aroukh; le Charbit Zahav et le Messaméah Lev, un commentaire sur la Torah. Il est aussi l'auteur d'un recueil de Takkanot (Ordonnances); d'une traduction en arabe dialectale de la Bible; des Haftarot, d'un ouvrage sur la langue de Rachi et d'autres ouvrages sur les règles rituelles marocaines.

BERDUGO Salomon Georges (1928-)
Né à Meknès. Avocat au barreau de Casablanca et agréé près la Cour Suprême, il fut haut fonctionnaire au Ministère des Affaires Étrangères. Secrétaire Général du Conseil des Communautés entre 1973 et 1977, il est actuellement vice-président de la Communauté Israélite de Casablanca et Secrétaire général adjoint du Conseil des Communautés. Président du rassemblement Mondial des Juifs du Maroc, il est aussi vice-président de l'ORT-Maroc.

BERDUGO Serge (20e s.).
Né à Meknès. Licencié en droit, dirigeant communautaire et homme politique. Vice président chargé des relations extérieures du Conseil des Communautés depuis 1977, il en devient le Secrétaire Général en 1987 et à ce titre préside le Rassemblement Mondial du Judaïsme marocain. Farouche partisan du dialogue inter-religieux et de la paix au Moyen-Orient, il s'est impliqué dans la recherche de toutes les voies et moyens pouvant favoriser la réconciliation entre Palestiniens et Israéliens. Il œuvre pour une meilleure intégration de la communauté juive dans le cadre marocain et pour la rénovation des institutions communautaires. Sous sa présidence, le Conseil des communautés a créé la Fondation du Patrimoine Juif Marocain qui a pour objectif la restauration des lieux de mémoire du Judaïsme Marocain (synagogues, cimetières, lieux de pèlerinage…) édifié le Musée du Judaïsme Marocain à Casablanca et lancé l'édition du CD-ROM sur le Judaïsme Marocain. Il a été l'une des chevilles ouvrières du transfert des corps des naufragés de l'Égoz inhumés à Jérusalem en Décembre 1992. En 1993, il a été nommé ministre du tourisme par Sa Majesté Le Roi Hassan II qui en 1995 l'a élevé au grade de Commandeur de l'Ordre du Trône faisant de lui le premier Juif Marocain à obtenir cette haute distinction.

BERDUGO Shlomo (1750-1810).
Né en Palestine (Safed).
Fils de Yéhoudah Berdugo. Rabbin, il est l'auteur d'un commentaire sur les commentaires de Rachi et d'autres commentaires sur la Bible.

BERDUGO Shlomo (1854-1906).
Né à Meknès. Rabbin, poète et juge à Meknès, il est l'auteur de Chiré Shlomo et d'autres ouvrages encore manuscrits dont Em la-Massoret, sur les lois rabbiniques; de Yada Detabha, sur les lois des sacrifices et de Dé Héchiv, un recueil de décisions juridiques.

BERDUGO Yaacov (Hahaham) (1783-1843).
Né à Meknès. Frère de Pétahiah Berdugo. Rabbin, poète, il s'opposa aux rabbins de Tibériade dans la controverse sur le partage des dons de la communauté de Meknès entre Tibériade et Jérusalem. Il est l'auteur de Choufraya di Yah'acov, un recueil de décisions juridiques; de Kol Yah'acov, un recueil de poèmes liturgiques et d'autres livres manuscrits.

BERDUGO Yaacov Hay (1882-1954).
Né en Palestine (Tibériade).
Rabbin expulsé de Palestine par les autorités turques, il s'installa à Meknès puis de nouveau à Tibériade, avec une collection de manuscrits familiaux.

BERDUGO Yahia (?-1617).
Né à Meknès. Rabbin à Meknès, Fès et Tétouan et juge du Tribunal rabbinique, il est l'auteur de commentaires sur la Bible.

BERDUGO Yéhochouah (1878-1953).
Né à Meknès. Rabbin et président du Tribunal rabbinique de Meknès puis grand rabbin du Maroc, il fonda la première synagogue du nouveau Mellah de Meknès.

BERDUGO Yéhoudah (1690-1744).
Né à Meknès. Rabbin et juge au Tribunal rabbinique à Meknès, il est l'auteur de Mayïm H'amoukim, un commentaire important sur la Bible; Mahané Yéhoudah, un recueil de sermons et du Chéelot Ou-tchouvot, un recueil de responsa.

BERDUGO Yékoutiel Haïm (1860-1940).
Né à Meknès. Rabbin, il fut président du Haut tribunal rabbinique et Grand rabbin du Maroc.

BERDUGO Yossef (1802-1855?).
Né à Meknès. Rabbin à Meknès, il est l'auteur de Kotnot Yossef, un ouvrage de commentaires sur Maïmonide; de Mayïm H'amoukim, un commentaire sur le livre de Rabbi Yéhoudah Berdugo, et de Séfer Ha-Chorachim, un traité de grammaire hébraïque.

BETITO Nahoum (?-1915).
Né à Marrakech. Rabbin, il immigra en Palestine où il fut nommé grand rabbin de la communauté marocaine de Jérusalem.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:36

CABEZA Shemouel (16e s.).
Conseiller du chérif saadien.

CARCIENTE Jacob ( 1927-).
Né à Tanger, installé au Venezuela. Ingénieur et profeseur à L'Université Centrale du Venezuela, il est l'auteur de plusieurs ouvrages scientifiques. Dirigeant communautaire, président du Centre d'études Sépharades de Caracas, directeur de la collection Biblioteca Popular Sephardi, il est l'auteur du Dictionnaire du Judéo-espagnol des sépharades du nord du Maroc et de la Communauté juive du Venezuela et de Mille et une curiosités autour de la religion, de l'histoire , des coutumes et traditions juives.

CARSINET Aaron (17e s.).
Banquier, il fut aussi conseiller du sultan Moulay Ismaël.

CASTIEL Judah (20e s,).
Installé au Québec (Montréal).
Éducateur et dirigeant communautaire, il est président de la Fédération Sépharade du Canada.

CAZES David (1851-1913).
Né à Tétouan. Écrivain, historien et enseignant rattaché à l'Alliance Israélite Universelle, il fonda et dirigea plusieurs écoles en Thessalie, à Izmir et à Tunis. Installé à Buenos-Aires et membre de l'Association de la colonisation juive fondée par le Baron de Hirsch, il est l'auteur de l'Essai sur l'histoire des Israélites de Tunisie, notes bibliographiques sur la littérature juive-tunisienne. Il contribua aussi à la Revue des Études Juives.

CAZES-BENATTAR Hélène (1900-?).
Née à Tanger , installée en France. Première femme avocate dans l'histoire du Maroc, elle fut impliquée dans les institutions de Casablanca et de Tanger. Elle dirigea le bureau du JOINT qui vint en aide aux réfugiés juifs lors de la Seconde guerre mondiale. Elle fonda à Paris l'Union de la promotion des Juifs du Maroc (UJPM) vivant en France.

CHARBIT Armand (20e s.).
Né à Fès , installé en France. Artiste-peintre et sculpteur, certaines de ses œuvres ornent la Maison France-Israël à Paris.

CHETRET Albert (20e s.).
Né à Casablanca, installé en France. Peintre, ses œuvres sont inspirées par l'héritage biblique et prophétique, l'iconographie médiévale, l'enluminure et la calligraphie hébraïque se conjuguent dans plusieurs œuvres où couleurs et dorures reflètent l'influence de l'art oriental.

CHÉTRIT Abraham ( 18e s.).
Né à Sefrou. Rabbin, il est l'auteur de Milel Le Abraham, un recueil de responsa.

CHÉTRIT Joseph (1941- ).
Né àTaroudant , installé en Israël. Rabbin et linguiste, il est professeur à l'Université de Haïfa. Il a publié de nombreux travaux sur le judéo-arabe et la haskalah ( émancipation) en Afrique du Nord. Il est l'auteur d'un ouvrage en hébreu, La poésie judéo-arabe écrite en Afrique du Nord : études poétiques, linguistiques et culturelles. Il contribue à la diffusion de la musique judéo-marocaine.

CHÉTRIT Meir Nahorai (20 e s.).
Né à Gourama , installé en Israël. Administrateur et écrivain, il est l'auteur d' une autobiographie sur son enfance au Maroc et les problèmes d'intégration qu'il a vécus en Israël. Il a aussi publié un recueil de poèmes.

CHÉTRIT Raphy (20 es.).
Né à Meknés , installé au Canada. Artiste-peintre, il est professeur à l'École des Beaux Arts de Montréal.

CHÉTRIT Simon (20e s.).
Né au Tafilalet, installé en Israël. Homme politique israélien et député travailliste.

CHÉTRIT Yéhoudah (1913-1994).
Né au Tafilalet , installé en Israël. Rabbin à Agadir, à Safi et à Afoula, il est l'auteur d' ouvrages de halakha.

CHIMENTI Elisa (20e s.).
Poète, elle est l'auteur de plusieurs recueils de poésies dont Èves marocaines ainsi que d'un recueil de contes Le Sortilège et autres contes séphardites.

CHIRAN Haïm (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Cinéaste, il a réalisé plusieurs films dont Retour aux sources sur les pélérinages juifs au Maroc; La statue de sel d'après le roman d'Albert Memmi; Téhila Le David, un film romancé sur la vie du poète David Hassine et un film sur la ville de Essaouira. Il est actuellement directeur du groupe israélien Inbal.

CHIRQUI Adi (19e s.).
Commerçant important de Safi, il donna un dynamisme nouveau au port d' Essaouira.

CHIRQUI Chiméon (1860-1930).
Né à Safi. Rabbin à Jaffa et à Jérusalem, il fut envoyé comme émissaire aux Indes, en Irak et en Afrique du Nord.

CHIRQUI Yossef (19e s.).
Riche négociant de Tanger, interprète au Consulat de Suède, puis de France, il se fit connaître pour ses qualités de diplomate. Après sa mort, son fils Moshé Chirqui fonda une synagogue qu'il nomma à la mémoire de son père Chéérit Yossef. Elle fut inaugurée lors de la visite historique de Sir Mosés Montefiore à Tanger.

CHITRIT Méir (1948-).
Installé en Israël. Homme politique, membre de la coalition Likoud-Tsomet (partis nationalistes), il est député à la Knesset . Il a été maire de Yavneh et trésorier de l'Agence juive.

CHOCRON Isaac (1932- ).
Né au Venezuela. Écrivain et dramaturge, il est l'auteur de pièces de théâtre dont El quinto infierno qui explore les facettes de la rencontre Nord-sud et Animales féroces qui porte sur les conflits dans une famille sépharade de Caracas. Ces œuvres ouvrent la voie à d'autres pièces où l'auteur explore de nouvelles techniques théâtrales comme Asia y el Lejano Oriente décomposent les personnages et ont recours à un dialogue halluciné et au vaudeville qui annoncent les pièces les plus récentes, O.K.; La Révolucion; Tric-Trac et Alfabeto para Anafalbetos. Il a également écrit un roman épistolaire, Rompase en caso de incendio où le narrateur tente de retrouver ses racines en Espagne et à Tanger après avoir perdu sa famille dans un tremblement de terre.

CHOKRON Michel (20e s.).
Né à Fès , installé au Québec (Montréal).
Professeur à l'École des Hautes études commerciales de l'Université de Montréal et dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1978 à 1980.

CHRIQUI Claude (20e s.).
Né à Casablanca , installé au Québec (Montréal).
Informaticien, professeur à l'École des Hautes études commerciales de l'Université de Montréal et dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1977 à 1978.

CHRIQUI David (19e s.).
Né à Tanger. Journaliste, il est l'auteur de Ceuta Antigua y Moderna, une une histoire de la ville de Ceuta où il vécut pendant plusieurs années.

CHRIQUI Mordekhaï (18e s).
Rabbin de Meknès et commerçant, il fut conseiller du sultan Sidi Mohammed Ben Abdallah.

COHEN Albert (1946-).
Né à Meknès, installé à Paris. Homme d'affaires, président-directeur général de ITO et dirigeant communautaire, il fut l'un des cofondateurs du Centre Rambam dont il est trésorier et promoteur de la Maison France-Israël à Paris.

COHEN Albert (20e).
Né à Meknès, installé à Paris. Homme d'affaires, il fut l'un des cofondateurs de la bibliothèque du Centre Rambam.

COHEN BEN MAKNIN Meïr (19e s.).
Commerçant et diplomate, il était proche de la cour du sultan Moulay Abderrahman. Il fut administrateur des douanes aux ports de Mazagan et Tanger et ambassadeur du Maroc en Angleterre.

COHEN David (1954- ).
Né à Rabat, installé au Québec (Montréal).
Professeur à l'École de service social de l'Université de Montréal, spécialiste en sociologie de la santé, il a publié plusieurs articles et ouvrages sur ce sujet.

COHEN David (20e s.).
Né à Casablanca, installé en Israël. Spécialiste du judaïsme nord-africain, il est chargé de recherches à l'Institut du judaïsme d'Orient.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:37

COHEN David (20e s.).
Né à Meknés , installé en France. Dirigeant communautaire, fondateur du Centre Rambam à Paris, il est l'auteur de Passions marocaines, mémoires.

COHEN Elie (20e s.),
Né à Fès, installé à Paris. Économiste, il est président de la Faculté d'Études Économiques à l'Université Dauphine.

COHEN Henri (1945- ).
Né à Rabat, installé au Québec (Montréal).
Psychologue, professeur au département de psychologie de l'Université du Québec à Montréal, spécialiste en neuropsychologie, il a publié plusieurs articles et ouvrages sur ce sujet dont, en collaboration, Neuropsychologie expérimentale et clinique : processus, spécialisation, dysfonctionnement; Les états de conscience modifiés (en collaboration avec Joseph Lévy), introduction à la psychonautique et Les Agressions sexuelles.

COHEN Jean (1929-).
Installé à Paris. Gynécologue- obstétricien renommé, directeur du Centre Stérilité de l'hôpital de Sévres, rédacteur en chef de la revue Contraception-Fertilité-Sexualité, auteur de plusieurs ouvrages de médecine et de vulgarisation médicale, Les mains de la vie et Tous des mutants (en collaboration avec Raymond Lepoutre), il a aussi produit plusieurs films médicaux.

COHEN Lévi A. (1844-1888).
Né à Tanger. Avocat, commerçant et journaliste, il vécut à Essaouira, en Angleterre et en France. Fondateur du second journal de Tanger et du premier journal de langue française au Maroc, Le Réveil du Maroc, correspondant des journaux juifs de Londres, The Jewish World et The Jewish Chronicle, il milita en faveur des droits de la personne et de ceux de la communauté juive.

COHEN Maurice (1929-).
Né à Rabat, installé en France. Peintre, ses œuvres se situent dans le courant abstrait.

COHEN Maurice (20e s.).
Installé au Québec. Conseiller municipal à Ville Saint-Laurent, une rue de cette municipalité porte son nom.

COHEN Philippe (20e s.).
Installé à Paris. Chirurgien-dentiste, il a constitué une collection importante de cartes postales sur le judaïsme marocain.

COHEN Rachel (20e s.).
Installée à Paris. Dirigeante communautaire, elle a fondé la bibliothèque Jacques Cohen, au nom de son mari, au Centre Rambam.

COHEN Yaacov (1960-).
Né à Meknès, installé en Israël. Acteur de théâtre et de cinéma réputé, il a joué dans plusieurs films.

COHEN Yamin (20e s.).
Né à Tanger. Grand rabbin de Tanger, il était vénéré par sa communauté.

COHEN Yolande (20e s.).
Née à Aubagne , installée au Québec (Montréal).
Historienne et professeure d'histoire à l'Université du Québec à Montréal, elle est l'auteure de plusieurs articles et ouvrages dont Juifs marocains à Montréal : témoignages d'une émigration moderne (en collaboration avec Marie Berdugo Cohen et Joseph Lévy); Itinéraires sépharades (en collaboration avec Joseph Lévy); Les jeunes, le socialisme et la guerre, et Femmes de parole : l'histoire des Cercles de fermières du Québec (1915-1990).
Sous sa direction ont aussi été publiés Femmes, pouvoir, politique, bureaucratie (en collaboration avec Nicole Laurin-Frenette et Kathy Ferguson); Femmes et contrepouvoirs et The time machine (en collaboration avec Luanne Rowland Gerold et Agathe Martin).

COHEN-ABECASSIS Raymonde (El Bidaouia) (20e s.).
Installée en Israël. Interprète de musique populaire judéo-arabe.

COHEN-ABECASSIS Yaël (20e s.).
Née en Israël. Présentatrice d'émissions enfantines à la télévision israélienne et actrice de cinéma.

COHEN-GAN Pinhas (1943-).
Né à Meknès, installé en Israël. Peintre et professeur, il a exposé ses œuvres dans les grands musées d'Israël, de France, des États-Unis et du Japon. Son style à la fois avant-gardiste et classique fait appel aux ressources multiples de l'art pictural contemporain. Plus récemment, son travail pictural s'est orienté vers des thèmes liés au judaïsme pour explorer, entre autres, l'expérience juive et la Shoah, la guerre du Liban et à celle du Golfe.

CORCOS Abraham (?-1575?).
Né à Fès. Rabbin et juge à Tunis, sa tombe était un lieu de pèlerinage.

CORCOS Abraham (19e s.).
Commerçant international, agent de la Banque Pereire au Maroc et consul des États-Unis à Essaouira, il fut l'un des organisateurs de la visite historique de Sir Mosés Montefiore au Maroc et il accompagna son hôte à l'audience accordée par le sultan à Marrakech.

CORCOS David (1917-1975).
Né à Essaouira, installé en Israël. Historien, il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages portant sur le judaïsme marocain dont Les Juifs au Maroc et leurs mellahs et Studies in the history of the Jews of Morroco.

CORCOS Fernand (1875-1956).
Installé à Paris. Juriste , il est l'auteur des ouvrages Le Sionisme au travail; Israël sur la terre biblique et À travers la Palestine juive.

CORCOS Haïm (19e s.).
Commerçant, financier et banquier des sultans du Maroc, il fut dirigeant de la communauté de Marrakech.

CORCOS Ichoua (1832-1929).
Fils de Haïm Corcos. Dirigeant de la communauté de Marrakech et conseiller du pacha de la ville et de plusieurs sultans, il se prononça en faveur de l'ouverture d'une école de l'Alliance Israélite Universelle, malgré l'opposition de quelques rabbins.

CORCOS Léon (19e s.).
Né à Essaouira. Commerçant, il contribua au développement du système éducatif de sa communauté ainsi qu'à l'expansion de la ville d'Agadir.

CORCOS Lucille (1908-1973).
Née aux États-Unis (New York).
Illustratrice, ses œuvres servirent à l'illustration d' ouvrages musicaux et littéraires, comme les œuvres de Gogol, des contes comme ceux des frères Grimm ou des magazines comme Fortune.

CORCOS Stella (1857-1948).
Née aux États-Unis (New York).
Elle fonda à Essaouira une école privée de jeunes filles où l'anglais était la première langue et lutta contre les influences protestantes dans la communauté juive.

CORCOS Yossef (18e s.).
Né à Fès , installé à Gibraltar. Rabbin, il est l'auteur de Chiour Koma, un poème cabbalistique introduit dans la liturgie marocaine et de Yossef Hen, un commentaire biblique.

CORIAT Aaron (20e s.).
Né à Safi, installé en France. Psychanalyste, il est l'auteur d'un ouvrage intitulé Les enfants surdoués.

CORIAT Abraham (?-1836).
Né à Tétouan. Grand rabbin d' Essaouira, il immigra à Livourne. Poète et talmudiste, il est l'auteur d'un recueil de responsa, Zékhout Abot, publié par son fils, Yéhoudah Coriat. Ses autres manuscrits ont disparu.

CORIAT Itshak ( ?-1806).
Né à Tétouan , installé en Israël. Rabbin, il est l'auteur de plusieurs commentaires tamudiques dont Maassé Rokem et Pahad Itshak.

CORIAT Yéhoudah (18e s.).
Né à Tétouan. Rabbin et juge à Tétouan, il est l'auteur des recueils Tofah Sabib et Nofek Sapir publiés après sa mort par ses descendants.

CORIAT Yéhoudah (18e-19e s.).
Né à Essaouira. Rabbin, poète et paytan.

CORIAT Yéhoudah (19e s.).
Fils d'Abraham Coriat. Rabbin, auteur de Maor véchémech, un commentaire sur la Bible, il édita le livre de son père, Zékhout Abot
.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:38

DABELA Abraham (19e s.).
Rabbin, il fut l'un des fondateurs de la synagogue Chah'ar Ha-Chamayïm à Lisbonne.

DABELA Elazar Ben Shemouel ben Moshé (Rav ADA, Ner ha-Ma'aravi) (1714-1761).
Né à Rabat. Fils de Shemouel Dabela. Grand rabbin à Rabat et à Marrakech, reconnu comme l'un des plus grands talmudistes de son époque, il est l'auteur de Maghen Guiborim, des novellae sur différents traités; Milhémet Mitsvah, sur la halakhah; Hessed Vé-Emèt, un recueil de sermons et Béer Mayïm Hayïm, un recueil de décisions juridiques. Sa tombe est un lieu de pèlerinage.

DABELA Moshé (?-1723).
Grand rabbin et prédicateur à Meknès, il est l'auteur d'un grand nombre de décisions juridiques.

DABELA Shémouel ben Shlomo (1688-?).
Né à Rabat. Rabbin, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de commentaires et d' un recueil de sermons.

DADIA Joseph (1938-).
Né à Marrakech , installé en France. Militant dans le mouvement étudiant Oded à Paris, président fondateur de l'Association des originaires de Marrakech, rédacteur du bulletin de liaison, il est l'auteur d'un ouvrage, Le souffle vespéral, sur la communauté juive de Marrakech et Regards sur l'Atlas, une brochure sur l'histoire de sa famille.

DAHAN Abraham (1951-).
Né à Tarent. Rabbin et juge, il est magistrat près du Tribunal de Première Instance de Casablanca.

DAHAN Gilbert (20e s.).
Installé en France. Historien, chercheur au CNRS, spécialiste du Moyen Âge, il a publié plusieurs ouvrages dont Les Juifs au regard de l'histoire: Mélanges en l'honneur de Bernhard Blumenkranz; Gersonide en son temps; Science et philosophie médiévales; Les intellectuels chrétiens et les juifs au Moyen Âge: polémique et relations culturelles entre chretiens et juifs en occident du XIIe au XIVe siècles.

DAHAN Haïm (20e s.).
Installé en Israël. Administrateur et homme politique, il est député du parti Tsomet à la Knesset .

DAHAN Hanania ( 1915-).
Né à Salé , installé en Israël. Éducateur, militant sioniste travailliste, il fut l'un des fondateurs de l'Union des Originaires d'Afrique du Nord et contribua à l'intégration des nouveaux immigrants. Écrivain et poète, il a édité deux volumes de proverbes judéo-marocains de même qu'une étude sur les sources de la poésie hébraïque au Maroc.

DAHAN James (1933-).
Né à Salé , installé à Montréal (Québec). Capitaine de réserve dans l'armée française, commissaire général des Éclaireurs Israélites du Maroc, fondateur de PASI, un groupe axé sur le développement de projets sociaux en Israël, il a occupé plusieurs fonctions communautaires avant de devenir le directeur de la Communauté Sépharade du Québec.

DAHAN Moshé ben Yaacov (?-1737).
Né à Meknès. Rabbin juge et poète, il est l'auteur du Mévorakh Shabbat, un hymne chanté le shabbat par les Juifs marocains; d'une quina (lamentation) pour le neuf de Av, date d'anniversaire des destructions du Temple de Jérusalem, et de décisions juridiques.

DAHAN Nissim (1954-).
Installé en Israël, membre du Shas (parti religieux sépharade), il est député à la Knesset.

DAHAN Yaacov (18e s.)
Rabbin, poète et juge à Fès, il est l'auteur de plusieurs piyyutim intégrés à la liturgie marocaine.

DAHAN Yahya (18e s.).
Rabbin à Salé, il est l'auteur d'un ouvrage sur les coutumes concernant les animaux impurs.

DANAN Benjamin (1923-).
Né à Fès, installé à Paris. Administrateur, dirigeant communautaire, il fut l'un des fondateurs de l'Union pour la promotion du Judaïsme marocain, du Centre Rambam, de l'Union Mondiale des originaires d'Afrique du nord et le Rassemblement mondial du judaïsme marocain. Il préside l'Association pour la restauration de la Synagogue Danan de Fès.

DANAN Jacques (?-1996).
Né à Fès, installé en France. Docteur en médecine, il fut officier dans les Forces Armées Royales.

DANAN Moshé (RaMBaM Elfassi) (14e-15e s.).
Né à Fès. Rabbin, il est l'auteur de commentaires sur le Talmud.

DANAN Saadia ben Moshé (?-1493).
Né à Fès. Rabbin, talmudiste, médecin et poète, il fut le grand rabbin de Grenade jusqu'à l'Expulsion de 1492 et revint ensuite dans sa ville natale. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de linguistique, d'un dictionnaire hébreu-arabe, d'une chronologie historique, d'un poème qui fait l'éloge du Guide des Égarés de Maïmonide ainsi que de décisions juridiques portant, entre autres, sur le statut des marranes.

DANAN Shaoul (1882-1968).
Né à Fès, installé en Israël. Rabbin, militant sioniste, juge à Marrakech puis président du tribunal rabbinique d' Essaouira et du Haut Tribunal Rabbinique , Il contribua à la modernisation du système judiciaire. Il est l'auteur d'un ouvrage de responsa. Il fonda à Jérusalem une synagogue qui porte son nom.

DANAN Shémouel (?-1622).
Rabbin et notaire à Fès, ville dont il fut nommé grand rabbin, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de commentaires et de chroniques.

DANAN Shémouel (1666-1730).
Né à Fès. Rabbin, auteur d'un ouvrage sur le rituel liturgique de sa famille Ahavat Hakadmonim, il fut aussi le premier à rédiger les chroniques de la communauté de Fès, Divré Hayamim, une tâche poursuivie par ses descendants et publiée en français par Georges Vajda sous le titre Un recueil de textes historiques judéo-marocains.

DANAN Shémouel (1875-1962).
Né à Fès. Rabbin, il est l'auteur d'un recueil de sermons et d'homélies, Dishanta Bachèmen.

DANAN Shlomo (1848-1929).
Rabbin, cabbaliste et juriste de Fès, il fut membre des tribunaux rabbiniques de Fès et de Rabat. Son influence auprès des autorités du Protectorat aida à améliorer la qualité de vie des Juifs du Maroc. Il est l'auteur de Acher LiShlomo et de Bikèch Shlomo.

DANAN Yaacov ( 20e s.).
Né à Fès. Rabbin, notaire, talmudiste et érudit , il vendit le Divré Hayamim un manuscrit sur les chroniques de la communauté de Fès rédigées par ses ancêtres et traduit en français par Georges Vajda sous le titre Un recueil de textes historiques judéo-marocains.

DANAN Yéhoudah ( 20e s.).
Né à Fès. Rabbin, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Minhat Yéhoudah ; Lehem Yéhoudah, un recueil de sermons; Vezot LéYéhoudah et Nod'a Le Yéhoudah.

DANINO Shalom (20e s.).
Installé en Israël. Homme politique, il fut député du parti national religieux.

DANINO David (1895-1959).
Rabbin à Casablanca, influencé par les idées de la Haskalah, réformateur, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont leSefer charbit Hazahav rédigé en judéo-arabe et critique du rabbinat marocain; Ressissé Laïla ; Or hadach et Rodfé Tsedek .

DARMON Jonathan (1944-).
Installé en Israël. Artiste formé à Toulouse, à Ein Hod et à l'Université de Haïfa, ses œuvres ont été exposées en Israël et à l'étranger.

DARMON Paule (20e s.).
Installée en France. Écrivain, elle est l'auteur de Baisse les yeux, Sarah qui décrit une famille juive dans son environnement marocain et son immigration en France.

DAYAN Éliahou (20e s.).
Né à Marrakech , installé en Israël. Homme politique, député et maire d'Ashkelon.

DAYAN Shlomo (20e s.).
Installé en Israël. Rabbin et homme politique, il est député du parti Agoudat Israël (parti orthodoxe).

DE BLANES Mordekhaï (16e s.).
Poète, il est l'auteur d'un poème élégiaque, Les Martyrs d'Ancône, sur le massacre des Juifs d'Ancône en 1556.

DE BLANES Yéhoudah (16e s.).
Rabbin, cabbaliste et médecin, il immigra en Italie à Pérouse.

DE NESRY Carlos (20e s.).
Né à Tanger. Avocat, partisan de l' indépendance du Maroc à laquelle il voulu rallier les Juifs marocains, écrivain, il est l'auteur des ouvrages Le Juif de Tanger et le Maroc et Les Israélites marocains à l'heure du choix.

DE TOLEDANO Ralph (20e s.).
Né à Tanger. Journaliste et correspondant du Newsweek, il défendit dans ses articles le point de vue des conservateurs aux États-Unis.

DEGRACIA (20 e s.).
Installée en France. L'une des premières romancières juives marocaines, elle décrit, dans Retour sur un monde perdu, la vie juive dans le mellah de Fès avant le Protectorat.

DELMAR (ELBHAR) Shalom (18e s.).
Né à Mazagan. Rabbin, banquier et conseiller du sultan Sidi Mohamed Ben Abdallah, il s'installa à Essaouira.

DELMAR Jacques (20e s.).
Installé au Brésil après un passage à Montréal (Québec). Homme d'affaires, dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1976 à 1977.

DELMAR Massoud (18e s.).
Diplomate, il négocia un traité de paix avec la Hollande puis avec l'Angleterre.

DELMAR Mordekhai (18e s.).
Médiateur, il fut chargé de racheter les esclaves chrétiens par les autorités européennes.

DELOUYA Arik (1946-).
Né à Marrakech, installé en France. Sociologue, chercheur au CNRS, il est l'auteur de plusieurs travaux sur le judaïsme marocain et de deux livres sur Israël, Le kibboutz ou l'utopie vivante et Israël des années 80.

DERHY René (20e s.).
Né à El Jadida, installé à Paris. Designer de mode réputé, ses collections sont connues internationalement.

DÉRI André (1937-).
Né à Meknès , installé en France. Pharmacien, vice président de l'Association Nationale des Pharmaciens juifs de France, dirigeant communautaire, il contribua à la fondation du Centre Rambam et occupa plusieurs fonctions dans les institutions communautaires.

DERI Aryeh (1959-).
Né à Meknès, installé en Israël. Rabbin et homme politique, membre fondateur du Shas (parti religieux sépharade), membre fondateur de la colonie Maalé Amos et ancien ministre de l'intérieur, il est député à la Knesset (parlement). Il a publié des commentaires et des articles talmudiques dans plusieurs revues. Il est membre du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain.

DERRY Benjamin (20e s.).
Né à Essaouira , installé en France. Peintre, il est fortement inspiré par le judaïsme marocain dont il recrée les personnages du mellah, scribes, rabbins et artisans.

DÉRY Moshé (1774-1841).
Né à Agadir. Rabbin itinérant dans les pays européens (Angleterre, Hollande), cabbaliste et professeur de langues orientales, il est l'auteur, entre autres, de Torat Hayïm sur le Zohar, un ouvrage cabbalistique célébre; d'un recueil de sermons, Yad Moshé, et d'un livre, An historical account on the ten tribes settled beyound the river Sambatyon in the east, le récit imaginaire d'une rencontre avec les dix tribus hébraïques disparues au sud du Maroc.

DÉRY William (20e s.).
Né à Rabat , installé au Québec (Montréal). Chirurgien-dentiste et dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1980 à 1983.

DEVICO Albert (20e s.).
Né à Fès, installé à Meknès. Industriel dans l'agro-alimentaire et dirigeant communautaire, il est président de la communauté de Meknès.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:39

ÉDÉRY Gérard (20e s.).
Né à Casablanca , installé à New York. Musicien, il interprète des pièces de musique classique, de flamenco, de jazz et des chants judéo-espagnols accompagnés à la guitare.

EDERY Haïm (17e s.).
Né dans le Draa. Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur du Séfer Ha-Hézyonot sur l'interprétation des rêves.

EDERY Mordekhaï (1928- ).
Né à Tanger , installé en Argentine. Rabbin, il fut le vice-président du Séminaire rabbinique latino-américain et directeur du Séminaire Israélite de Buenos Aires.

É DÉRY Raphaël (1937-).
Installé en Israël. Directeur de compagnie et homme politique , il est député travailliste à la Knesset. Il est président du conseil local de Hazor Hagalilit. Il est vice-président du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain.

É DERY Raphy (20e s.).
Né à Casablanca, installé en Israël. Homme politique, il fut ministre travailliste sans portefeuille.

EL MALEH Edmond Amram (20e s.).
Né à Safi, installé en France. Militant de gauche et nationaliste marocain, écrivain de renom, il est l'auteur de Parcours immobile; Ailen ou la nuit du récit; Mille ans, un jour; Jean Genet, le captif amoureux; Le retour d'Abou El Haki et Citadelles du désert.

ELADAN Jacques (1936- ).
Né à Ouezzane, installé en France. Professeur de lettres, critique littéraire et poète, il est l'auteur de plusieurs anthologies et de recueils de poèmes dont Sacrilèges; Cantiques du retour; Poètes de la Shoah; Salam ve Shalom et Poètes juifs de langue française.

É LALOUF Edmond (20e s.).
Né à Fès , installé en France. Éducateur et dirigeant communautaire, l'un des fondateurs et dirigeant du D.E.J.J. (Département d'éducation pour la Jeunesse Juive) au Maroc, il occupa des fonctions importantes au F.S.J.U. (Fonds Social Juif Unifié). Il est le directeur du Centre Communautaire de Paris.

ELALOUF Élie (1937-).
Né à Meknès , installé en Israël. Haut fonctionnaire et militant du groupe Oded, il occupa plusieurs fonctions importantes dans les institutions israéliennes dont le Département des communautés sépharades de l'Organisation Sioniste Mondiale et le Projet Renouveau, il fut nommé chef de cabinet de Ygal Yadin, ministre des Affaires Sociales en 1977. Il fut conseiller municipal de la ville de Beer-Sheva.

É LALOUF Jules ( 1928-1982).
Né à Fès, installé au Québec (Montréal). Dirigeant communautaire, il fut président de l'Association Sépharade Francophone de 1974 à 1975 et l'un des fondateurs du Centre Communautaire Juif.

ELALOUF Shlomo Ben Yéhoudah (?-1900).
Rabbin de Fès, il s'installa à Jérusalem.

ELALOUF Yossef Amram (1908-1949).
Commerçant de Fès, philanthrope et président de l'Association de charité H'ézrat Dalim, il fut le fondateur avec son père Yéhoudah Elalouf d'une synagogue portant le nom de la famille. Il fut membre de la délégation du Maroc à l'Exposition universelle de Chicago en 1933.

ELBAZ André (1934- ).
Né à El Jadida , installé en France. Artiste plasticien formé à l'École des Beaux-arts de Paris, cinéaste, professeur de beaux arts et créateur du pictodrame, une forme d' art-thérapie, ses tableaux, souvent influencés par des thèmes juifs et par l'Holocauste, ont été exposés internationalement. Il a produit et dessiné un film primé à la 5ème Biennale de Paris, La nuit n'est jamais complète, sur la musique d'un oratorio de Schoenberg, et édité deux portfolios, Seuls, sur le thème de l'Holocauste et De feu et d'Exil , sur l'Expulsion des Juifs d'Espagne. Il a reçu, en 1998, le prix Jacob Buchman pour son œuvre sur la Shoah.

ELBAZ André (20e s.).
Né à Fès , installé au Québec. Professeur de civilisation française à l'Université Carleton (Ottawa), il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages dont Les romanciers juifs-américains et les mariages mixtes; Contes des Séphardim; Canadiens; Séphardim d'hier et de demain : trois autobiographies d'immigrants juifs marocains à Montréal et de Correspondance d'Edmond Fleg pendant l'affaire Dreyfus.

ELBAZ Henri (20e s.).
Né à Safi, installé au Québec (Montréal). Directeur de l'Hôpital Juif de Montréal et dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1983 à 1985.

ELBAZ Mikhaël (20e s.).
Installé au Québec (Québec). Anthropologue et professeur à l'Université Laval, il est l'auteur, entre autres, de plusieurs articles sur l'identité juive et sur l'intégration des Juifs marocains à Montréal et dans le monde.

ELBAZ Moshé ben Maïmon (16e s.).
Né à Taroudant. Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur du Hekhal Ha-Kodech, un commentaire cabbalistique des prières, de commentaires sur le Zohar et sur l'œuvre de Ménahem Récanati.

ELBAZ Raphaël Moshé (1823-1896?).
Né à Sefrou. Rabbin, talmudiste, savant, poète, et paytan, il est l'auteur de plusieurs ouvrages, dont Halakhah Lé-Moshé, un recueil de décisions juridiques; Parachat Ha-kessef, un ouvrage de morale et de proverbes; Arbah'a Chomrim, un ouvrage de jurisprudence; Chir Hadach, un recueil de chants liturgiques et de poèmes; Beer Cheva, un ouvrage sur les mathématiques, l'astronomie et la géographie de même qu'un livre sur la communauté juive marocaine, Kissé Mélakhim.

ELBAZ Robert (1948- ).
Installé en Israël. Professeur de littérature comparée et directeur du département de langue, littérature et culture françaises à l'Université de Haïfa, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la littérature contemporaine, The Changing Nature of the Self; Le discours maghrébin; Elias Canetti, or the Failing of the Novel et Tahar Benjelloun ou l'inassouvissement du désir narratif.

ELBAZ Shémouel (1697-1749).
Rabbin, poète et juge au Tribunal rabbinique de Fès, fondateur d'une yéchivah, il est l'auteur de plusieurs ouvrages talmudiques dont H'oz Vé-Hadar; Séfer Ha-Nah'ar Shemouel; le Séfer Zikaron, un recueil de décisions juridiques, Vayomer Shemouel ainsi que de nombreuses poésies liturgiques.

ELBAZ Shémouel (1789-1844).
Né à Fès. Rabbin et poète réputé, il est l'auteur d'un recueil de quinot (lamentations) et du Noam Siah un recueil de poèmes. Plusieurs de ses qsidot ( ou récits rimés) font partie du Chir Yédidout , un recueil célèbre de piyyutim.

ELBAZ Shlomo (20e s.).
Né à Marrakech, installé en Israël. Professeur de littérature française et comparée à l'Université hébraïque de Jérusalem et fondateur du mouvement L'Orient pour la Paix, il est l'auteur d'articles et d'ouvrages dont Lectures d'Anabase de Saint-John Perse et T.S. Eliot et Saint-John Perse : face à face et face au désert.

ELBAZ Simon (20e s.).
Né à Boujad,installé en France. Comédien, il est l'auteur des pièces de théâtre Bled sur scène; Médina folies et Méchouga Mahboul, un spectacle qui met en scène dans un village marocain un personnage fou et aveugle qui incarne le voyageur en quête d'une vérité initiatique. Cette création utilise la forme théâtrale traditionnelle en conjonction avec les techniques modernes.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:40

ELBAZ Yéhoudah (18e s.).
Fils de Shémouel Ben Elbaz. Rabbin à Fès, il succéda à son père à la direction de la yéchivah. Il est l'auteur de recueils de sermons, de décisions juridiques et de commentaires sur les lois.

ELDAN Itshak (1943-).
Né à Casablanca , installé en Israël. Diplomate, il occupa plusieurs postes de consul, d'ambassadeur et de ministre plénipotentiaire.

ELFASSI Itshak ben Yaacov (RIF) (1013-1103).
Né à Klaat Ahmed. Rabbin célèbre, il quitta Fès à la suite d'une dénonciation pour s'installer en Espagne, à Cordoue puis à Lucène où il fonda une yéchivah célèbre. Auteur de plusieurs décisions juridiques, son ouvrage majeur est le Séfer Ha-Halakhot, un grand code légal rassemblant toutes les matières juridiques traitées dans le Talmud et résumées pour faciliter son étude et son emploi.

ELGHRABLI Mordekhai (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Homme d'affaires et industriel, ancien militant du groupe Oded, il travailla au Ministère de l'éducation. Il participa à la création du Parti démocratique pour le changement et fut élu à la Knesset . Par la suite, il tenta, sans succès, de créer une liste commune avec l'un des dirigeants des Panthères Noires, Saadia Marciano.

ELHARAR-LEMBERG Sylvia (20e s.).
Installée en France. Peintre, elle a créé une œuvre originale à partir d'objets recueillis assemblés et peints, y inscrivant sa quête d'une spiritualité et d'une mémoire.

ELIANY Marc (20e s.).
Né à Béni-Mellal, installé en Ontario (Ottawa). Peintre autodidacte qui a exposé au Canada, en Autriche et à Paris, son œuvre, abstraite et semi figurative, capture la lumière, l'habitat et l'ambiance du Maroc, en particulier dans ses portes aux couleurs vives.

ELKAÏM David (1865-1942).
Né à Essaouira. Rabbin et poète célèbre influencé par les structures poétiques arabes populaires,doué pour la dessin et la peinture, autodidacte, influencé par la Haskalah, il envoya des articles sur la vie juive au Maroc à des journaux hébraïques polonais. Il édita avec David Iflah et Shlomo Afriat le Chir Yédidout, un recueil de piyyutim célébre.

ELKAÏM David (1913-1979).
Né à Marrakech. Industriel et dirigeant communautaire, il assura de nombreuses fonctions dans la communauté juive de Marrakech.

ELKAÏM Haïm (20e s.).
Interprète, diplômé en arabe classique et en études supérieures marocaines, il est l'auteur des ouvrages Le droit d'Aînesse d'après la Bible et la législation rabbinique - Son application au Maroc et Autour d'un nouveau régime successoral.

ELKAÏM Mony (20e s.).
Né à Marrakech, installé à Bruxelles. Psychiatre, thérapeute, professeur et théoricien de l'approche systémique en thérapie familiale, dont il est l'un des spécialistes internationaux, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Panthères noires d'Israël; Si tu m'aimes, ne m'aime pas : pourquoi ne m'aimes-tu pas, toi qui prétends m'aimer? Approche systémique et psychothérapie et Panorama des thérapies familiales, publié sous sa direction.
ELKAÏM Moshé ben Shémaya (19e s.). Rabbin, il est l'auteur de Séfer Toh'afot Réem, un commentaire sur Rachi.

ELKAYAM Shelley (20e s.).
Née en Israël. Poète, elle est l'auteure de deux recueils de poèmes publiés en hébreu dont plusieurs, traduits en anglais, expriment la recherche d'une fraternité entre Israéliens et Arabes. Elle a contribué à la fondation du mouvement L'Orient pour la paix.

ELKOUBY Azouz (19e s.).
Né à Meknès. À la tête de plusieurs familles, il immigra à Tibériade, ce qui marqua le début d'une immigration vers la Galilée. Cette ville obtint par la suite le surnom de Petite Meknès, en raison de sa transformation en une ville où le ladino et l'arabe étaient les langues dominantes.

ELKOUBY Josué (20e s.).
Né à Meknès, installé à Montréal. Enseignant, il est docteur en linguistique hébraïque.

ELKOUBY Yossef (19e s.).
Né à Meknès. Rabbin et cabbaliste de Meknès, il était célèbre pour ses talents de guérisseur.

ELKRIEF Benyamin (18e s.).
Né à Meknès. Petit-fils du Machbir, Rabbi Moshé Berdugo, et gendre du poète Rabbi David Hassine. Rabbin à Meknès, il est l'auteur de Gvoul Binyamin, un livre de décisions juridiques.

ELKRIEF Ruth (20e s.).
Installée à Paris. Journaliste.

ELMALEH Abraham (1885-1967).
Né en Palestine (Jérusalem) de famille marocaine. Auteur, éducateur, historien et journaliste politique, fondateur et éditorialiste du quotidien Ha-Hérout , collaborateur à la rédaction du plus grand quotidien des années 1920, Doar Hayom, il publia plusieurs études sur les Juifs d'Afrique du Nord et du Moyen Orient. Président de la communauté marocaine de Jérusalem, il participa à plusieurs congrès sionistes et fut élu membre du Vah'ad Haléumi et du conseil municipal de Jérusalem. Il est l'auteur du premier dictionnaire français-hébreu, hébreu-français et publia aussi un dictionnaire hébreu-arabe et arabe-hébreu ainsi qu'un dictionnaire biographique de tous les grands rabbins sépharades de Palestine, Ha-Rishonim Le-Tsion.

ELMALEH Abraham (19e s.).
Né à Essaouira. Rabbin, poète et paytan.

ELMALEH Eliyahou (?-1908).
Né à Essaouira. Neveu du rabbin Élia Benamozegh. Après quelque années à Livourne, il revint au Maroc où il consacra sa vie à l'enseignement rabbinique à Tanger. Rabbin et juge, il est l'auteur de Békah' La-Goulgolet , des novellae sur la Torah et les lois.

ELMALEH Gad (1972-).
Né à Casablanca, installé en France. Acteur, humoriste, il a joué dans plusieurs films dont Salut Cousin; Vive la République; XXL et L'homme est une femme comme les autres.

ELMALEH Yossef (1750-1823).
Né à Salé. Rabbin réputé, cabbaliste, talmudiste et dirigeant d'une yéchivah, il est l'auteur de Tokfo chel Yossef , une source importante de données sur l'histoire des Juifs au Maroc.

ELMALEH Yossef (1788-1866).
Né à Rabat. Rabbin de Essaouira, cabbaliste et commerçant, il entretint d'importantes relations commerciales avec l'Angleterre. Il mourut à Jérusalem.

ELMALEH Yossef ben Aaron (1809-1886).
Né à Rabat. Grand rabbin d' Essaouira, vice-consul d'Autriche, il fut décoré par l'empereur d'Autriche de l'Ordre de François-Joseph. Il contribua à l'établissement d'une école pour filles à Essaouira.

ELMEKIESS Barukh (20e s.).
Installé en Israël. Homme politique et maire d'Ofakim.

ELMOSNINO Abraham (1530-1600).
Rabbin et médecin à Fès, il fut chef de la communauté et fondateur d'une synagogue qui porte son nom. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages encore manuscrits, à part le Chorché Ha-Mitsvot.

ELMOSNINO Shlomo (19e s.).
Installé en Angleterre. Chantre à la Grande synagogue portugaise de Londres, il se disputa avec la famille Meldola au sujet de la prononciation correcte du texte de la Torah, provoquant une confrontation entre les originaires d'Afrique du Nord et ceux de l'Empire ottoman.

ELMOZNINO Hasdaï (1933- ).
Né à Safi , installé à Montréal. Formé à El Jadida, Paris et Montréal, professeur, peintre, sculpteur et calligraphe, son œuvre, aux styles multiples, figuratif et abstrait, puise souvent aux sources des tons et de la luminosité du Maroc et se nourrit des thèmes de la vie juive marocaine. Ses toiles et sculptures ont été exposées au Maroc, en France, au Canada et font partie de collections privées et publiques.

É LUL Raphaël (1957-).
Installé en Israël. Administrateur public et homme politique, membre du parti travailliste , il est député à la Knesset.

ENCAOUA Abraham ben Mordekhaï (1810-1860?).
Né à Salé. Rabbin, talmudiste, poète liturgique et grand rabbin de Salé, Mascara, Tlemcen, Oran, Tunis et Livourne, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Zébahim Chélamim, sur l'abattage rituel; Otsrot Hayim, sur la mystique; Chivat Avraham, sur le Talmud; Hessed lé-Avraham, sur le rituel des prières, et Limudé Adonay ainsi que de poèmes et d' élégies.

ENCAOUA Michaël (1895-1972).
Rabbin et juge à Rabat et à Tanger, il devint en 1960 le président du Haut Tribunal Rabbinique du Maroc.

ENCAOUA Raphaël (1848-1935).
Né à Salé. Rabbin, fondateur d'une yéchivah, premier président du Haut tribunal rabbinique d'appel de Rabat, il est l'auteur de plusieurs œuvres de jurisprudence, dont Karné Réem; Hadad Vé-Téma; Pah'amon Zahav; Paamon Vé-Rimon et d'autres œuvres encore manuscrites. Sa tombe à Salé est devenue lieu de pèlerinage.

É REZ Yaacov (20e s.).
Né à Fès, installé en Israël. Homme politique. Il est maire de la ville de Omer.

ESKOURI Raphaël Moshé (18e-19e s.).
Rabbin et talmudiste de Fès, il est l'auteur de novellae sur la Torah, de plusieurs traités talmudiques et de commentaires sur Rachi.

ESSEMINI Mardochée (19e-20e s.).
Grand négociant, il fut l'un des dirigeants communautaires de la ville de Marrakech.

EZAGOUY José (19e-20e s.).
Attaché au consulat du Portugal, écrivain et poète, il est l'auteur d'études sur l'occupation portugaise au Maroc.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:41

GABAY Itshak (18e s.).
Rabbin, il est l'auteur d'un commentaire sur la Michnah qu'il publia à Venise. Il fonda à Izmir une imprimerie où il édita les œuvres de Rabbi Menassé ben Israël.

GABBAY Shem Tov (18e s.).
Rabbin à Jérusalem, il est l'auteur de Tov Va-Hessed , un recueil de sermons.
GABBAY Joseph (20e s.). Installé au Québec (Montréal). Enseignant en mathématiques et sur la pensée juive, dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1991 à 1995.

GABBAY Moshé (20è s.).
Installé en Israël. Peintre, son style s'inscrit dans un courant naïf-réaliste et ses tableaux illustrent les épisodes de l'histoire biblique et du quotidien judéo-marocain.

GAGIN Haïm (1450-1545).
Grand rabbin de Fès, il défendit les coutumes des Juifs autochtones contre celles des expulsés d'Espagne qui finirent par l'emporter. Ces péripéties entre les deux groupes sont discutées dans son œuvre Ets Hayïm. Il est aussi l'auteur d'un commentaire sur la Michnah et de quinot sur l'Expulsion d'Espagne en particulier.

GARZON Benito (20e s.).
Né à Tétouan,installé en Espagne. Rabbin et dirigeant communautaire, il fut le premier rabbin de la communauté sépharade de Madrid depuis l'Expulsion des Juifs d'Espagne en 1492.

GARZON SERFATY Moïse (20e s.).
Installé au Venezuela. Frère de Benito Garzon. Médecin, poète et dirigeant communautaire, président de la Fédération sépharade latino-américaine, il contribua à la publication de la revue Maguen-Escudo, une revue trimestrielle consacrée à l'étude du patrimoine sépharade et à la création du Centro de Estudios Sefardies de Caracas.

GENINI Izza (20e s.).
Né à Casablanca, installée en France. Productrice et cinéaste, elle a réalisé plusieurs films dont Maroc, corps et âme sur la société et la musique marocaine; Moussem, une fantasia; Retrouver Oulad Moumen; La vallée des cédrats; Cantiques brodés qui présente un concert de noubas andalouses et de chants en hébreu et en Arabe interprétés par le paytan Haïm Look et le célébre musicien marocain Abdel-Sadek Checkara. Son Concerto pour 13 voix présente un concert de musique liturgique enregistré en public dans une synagogue de Paris.

GOLDENBERG André (20e s.).
Né à Marrakech, installé en France. Anthropologue et professeur, il a dirigé un ouvrage collectif, Les Juifs du Maroc, images et textes.

GOZLAN Shlomo (18e-19e s.).
Né à Tamgrut. Rabbin, poète et paytan.

GUIGUI Albert (20e s.).
Né à Meknès, installé en Belgique. Rabbin attaché au Consistoire et aumônier de l'armée belge, il est l'auteur d'études sur la communauté juive à Meknès.

GUIGUI Armand (1936-).
Né à Fès. Médecin expert. Il est président des communautés juives de Fès, Sefrou et Oujda depuis 1988. Il est Chevalier de l'Ordre du Trône.

HACHOUEL Sol (Tsadékette) (1820-1834).
Né à Tanger. Accusée d'avoir renié sa promesse de conversion à l'islam, elle fut décapitée après avoir été contrainte de choisir entre sa vie ou sa religion. Son tombeau est devenu un lieu de pèlerinage. Son histoire est racontée dans plusieurs ouvrages dont La Heroina Hebrea d'Antonio Calle; Malkhé Rabanan de Yossef Bénaïm et Memorias de un Viejo Tangerino de Itshak Laredo.

HACOHEN Abraham (1543-1635).
Rabbin et médecin célèbre de Fès. Signataire d'un édit sur l'obligation de pourvoir aux besoins des habitants de Jérusalem, il immigra dans cette ville où il mourut quelques mois plus tard.

HACOHEN Itshak (16e-17e s.).
Né à Séfrou, Rabbin considéré comme un grand saint, il est enterré près de Séfrou et son tombeau est un lieu de pèlerinage important.

HACOHEN Moshé (?-1714).
Rabbin et prédicateur, fondateur d'une yéchivah à Fès, il fut décapité sur les ordres du sultan Moulay Ismaël.

HACOHEN SCALI Haïm (1836-1925).
Né à Fès. Rabbin et juge, sa tombe devint un lieu de pèlerinage.

HACOHEN SCALI SEBAN Shlomo (1881-1998).
Né à Debdou. Rabbin et juge, il fut juge à Mazagan et Azemmour et président du Tribunal Rabbinique d'Oujda. Il représenta sa ville au Concile des rabbins du Maroc tenu à Rabat en 1947. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages de commentaires et de responsa dont Lekha Chélomo, Wayakel Chélomo, VaYossef Chélomo et Maalot léChélomo.

HACOHEN SCALI Yossef (19e s.).
Rabbin à Fès, il fut l'un des fondateurs du Talmud Torah Em Habanim et de l'association Or Ha-Hayïm dont les membres se retrouvaient le shabbat et les jours de fête pour étudier la Torah.

HACOHEN Shlomo (?-1881).
Né à Debdou. Rabbin vénéré, il est l'auteur de commentaires et de responsa toujours manuscrits.

HACOHEN Yaacov Raphaël (?-1811).
Né à Essaouira. Éduqué en Angleterre il fut rabbin de la communauté hispano-portugaise de Montréal puis de New York et Philadelphie.

HACOHEN Yossef (?-1921).
Né à Essaouira. Rabbin, il immigra en Palestine et devint président du Tribunal de la communauté marocaine de Jérusalem.

HADIDA Abraham (19e s.-20e s.).
Militant sioniste et imprimeur à Casablanca, il fut l'éditeur avec son frère Salomon le bi-mensuel en judéo-marocain Or Hamaarav.

HADIDA Yéhoudah (18e s.).
Rabbin, il fut le premier juge de Tanger.

HAGES Yaacov (1620-1674).
Né à Fès. Rabbin et talmudiste, il immigra en Italie où il enseigna et publia ses ouvrages. Lors de la controverse au sujet de Chabbétaï Tsvi, il excommunia le faux messie. Il est l'auteur de Téhilat Hokhmah, sur la méthodologie du Talmud; de Orah Michor, sur la conduite des rabbins; de Ets Hayïm, un commentaire sur la Michnah et de Séfer Korban Pessah, un recueil d'homélies.

HALEVY Berukhim Abraham ben Élazar (1515-1600).
Installé en Palestine. Rabbin et cabbaliste, il étudia la Cabbale à Safed auprès d'Itshak Louria. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Tikoun Chabbat, un essai cabbalistique sur le shabbat; Galé Razia, sur la transmigration des âmes; Tséroufim,sur les combinaisons alphabétiques et Massoret Ha-Hokhma.

HALEVY David (14e-15e s.).
Rabbin et cabbaliste, il fut enterré dans la région du Draâ et son tombeau est devenu un lieu de pèlerinage attirant Juifs et Musulmans. Il est l'auteur, entre autres, de Séfer Ha-Chamayïm; de Séfer Ha-Malkhout, sur la science des combinaisons des lettres.

HALEVY Dounach ben Labrat (920-?).
Né à Fès. Grammairien, poète et philosophe, il s'installa à Baghdad puis à Cordoue où il composa de nombreuses œuvres profanes en arabe, ainsi que des œuvres incluses dans la liturgie sépharade. Considéré comme l'un des grands poètes de sa génération et créateur de la métrique hébraïque, il servit de modèle à des poètes comme Ibn Gabirol. Il est aussi l'auteur d'ouvrages philosophiques et du Mahbéret bé-Chorech ha-Dikdouk, sur la grammaire hébraïque.

HALIOUA Shlomo (18e s.).
Né à Meknès. Rabbin et poète, il est l'auteur de lamentations sur la situation des communautés juives du Maroc sous le règne du sultan Moulay Yazid.
HALIWA Yéhoudah ben Moshé (16e s.). Rabbin et cabbaliste de Fès, il s'installa en Palestine.

HAMAARAVI Nahoum (14e s.).
Rabbin et poète.

HARBOUN Haïm (1932-).
Né à Marrakech, installé en France. Rabbin et professeur à l'université de Provence, il est l'auteur d'une biographie, Le HIDA: rabbi Haïm Yossef David Azoulay.

HARRUS Aaron (18e s.).
Dirigeant communautaire, il fut chef de la communauté de Meknès.

HARRUS Elias (1919-).
Né à Beni Mellal. Instituteur et directeur de l'école de l'Alliance Israélite Universelle à Marrakech, il a collaboré au développement d'un réseau scolaire dans les régions de l'Atlas et de l'extrême sud du Maroc. Délégué de l'Alliance Israélite Universelle et administrateur du réseau scolaire, il a contribué à l'animation socioculturelle et aux mouvements de jeunesse. Il est l'auteur d'un album de photos sur les Juifs de l'Atlas.

HASSAN David (?-1785).
Né à Salé. Rabbin, disciple du rabbin Haïm Benattar qu' il accompagna à Jérusalem. Il lui succéda à la tête de la yéchivah Knesset Israël. Il retourna ensuite au Maroc et fut nommé grand rabbin d'Alexandrie, avant de retourner à Jérusalem pour diriger une autre yéchivah. Il passa ses dernières années à Livourne (Italie) où il publia plusieurs de ses écrits dont le Mikhtam lé David sur Maïmonide et le Kodèch David sur le Choulhan H'aroukh, le code principal du judaïsme de Yossef Caro.

HASSAN Jacob M. (20e s.).
Installé en Espagne. Secrétaire de l'Institut d'Études sépharades Arias Montana à Madrid, historien, il a publié de nombreuses études sur le la linguistique judéo-espagnole et la poésie hébraïque au Maroc.

HASSAN Joshua (Sir) (1915-).
Né à Gibraltar. Homme politique, il dirigea le mouvement autonomiste de Gibraltar et en devint le Premier Ministre.

HASSAN Salvador (Yéouchou) (19e-20e s.).
Philanthrope, consul du Portugal à Tétouan, il fonda une banque portant son nom à Tanger. Conseiller de la légation portugaise, il fut aussi vice-président de la communauté juive de Tanger.

HASSAN Shlomo (?-1790).
Né à Tétouan. Diplomate et consul d'Espagne, il fut conseiller du sultan Sidi Mohamed Ben Abdallah pour le commerce extérieur. Le fils du sultan, Moulay Yazid le fit exécuter.

HASSINE Asher (1918-?).
Né à Casablanca. Enseignant, il immigra en Israël où il fonda et présida l'Union des Originaires d'Afrique du Nord. Militant du Mapaï, il fut élu à plusieurs reprises à la Knesset.

HASSINE David (1730-1792).
Né à Meknès. Rabbin et poète, il est considéré comme le plus grand des poètes juifs du Maroc. Il est l'auteur de Téhila le David, un recueil de poèmes liturgiques et élégiaques qui inspira de nombreux chantres marocains. Il est aussi l'auteur de nombreux commentaires bibliques non publiés.

HASSINE Juliette (20e s.).
Née à Meknès,installée en Israël. Professeure de littérature française à l'université Bar-Ilan, elle a publié plusieurs travaux sur l'œuvre de poètes marocains.

HATCHOUEL Samy (20e s.).
É crivain et poète, il est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes dont Rubrique mots divers.

HATCHOUEL-TOLÉDANO Maurice (1939-).
Né à Casablanca, installé en Espagne. Homme d'affaires, dirigeant communautaire et président de la communauté israélite de Madrid, il a contribué à la signature des actes entre l'État espagnol et les communautés juives de ce pays qui établissent l' égalité avec les autres communautés religieuses. Il est membre du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain.

HAY ZRIHEN Yaacov (1869- ?).
Né en Palestine. Grand rabbin et président du Tribunal rabbinique de Tibériade, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont le Hélek Yah'acov; le Séfer Ohel Yah'acov et un commentaire, le Chochanat Ha-h'amakim, sur l'œuvre de Rabbi Yéhoudah Berdugo intitulé Mayïm H'amoukim.

HAYOUJ Yéhoudah ben David (?945-1010).
Né à Fès, installé en Espagne. Grammairien, auteur d'ouvrages sur la ponctuation et la philologie biblique, il est le fondateur de la grammaire hébraïque avec la découverte de la racine trilitaire.

HAYOUN Maurice (20 e s.).
Installé en Israël. Peintre, il s'inspire de thèmes juifs, en particulier de l'exil, du déracinement et de la Shoah. Son Naufrage du Piscès rappelle aussi un des épisodes douloureux du judaïsme marocain contemporain.

HAYYAT Yéhoudah (15e s.).
Rabbin à Fès, il fut l'un des principaux interprètes de l'héritage cabbalistique espagnol. Il est l'auteur de commentaire Minhat Yéhoudah et de Mah'arékhet Ha-Elahut.

HAZAN Abraham (El-Hazzan) (16e s.).
Dirigeant communautaire influent d'Azemmour, il servit de médiateur entre les Portugais et les Marocains.

HAZAN Uziel (1945-).
Installé en Israël. Avocat, notaire et écrivain, il est l'auteur de plusieurs œuvres dont un recueil de poèmes, Hurlements à une lune éteinte; Armand, une nouvelle; Le sceau berbère; L'épreuve du lait. ainsi qu'un recueil de contes, Vers les neiges de l'Atlas.

HAZAN-ARAMA Fortunée (20e s.).
Née à Fès, installée en France. Enseignante, spécialiste de la cuisine marocaine, elle est l'auteure du recueil de recettes Saveurs de mon enfance.

HAZIZA Itshak (20e s.).
Installé en Israël. Homme politique, il fut membre du Comité directeur de la Histadrout.

HELLER-GOLDENBERG Lucette (20e s.).
Née à Marrakech , installée en Allemagne. Professeure à l'Université de Cologne, elle dirige les Cahiers d'études maghrébines.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:42

IBGI Moshé (20e s.).
Né en Israël. Acteur, il a joué dans plusieurs fims dont Lovesick on Nana Street.

IBN HAROUN Khalifa (14e s.).
Chambellan du sultan Abou Inan, il favorisa les voyages de l'explorateur marocain Ibn Batouta.

IBN KALFON Itshak ( 11e s.).
Poète célèbre, il parcourut les communautés du Maroc et d'Espagne.

IBN KOURAICH Yéhoudah (10e s.).
Philologue, il rédigea une lettre s'opposant à l'annulation de la traduction araméenne du targoum qui permettait de mieux comprendre des expressions bibliques.

IBN MALKA Yéhoudah ben Nissim (14e s.).
Rabbin, cabbaliste et philosophe, il est l'auteur de l'ouvrage Uns Algarib influencé par les idées platoniciennes, néoplatoniciennes musulmanes et par les philosophes juifs comme Maïmonide et Ibn Paqudah. Cette œuvre n'hésite pas à valoriser la science sur la loi révélée, de même que la supériorité du philosophe face au prophète, de même qu'il affirme la possibilité d'harmoniser la pensée rationnelle et les affirmations de la foi.

IBN ROKASSA Khalifa (13e s.)
Vizir et intendant du palais du sultan mérinide Abou Youssef Yacoub, il fut assassiné avec sa famille en même temps que le sultan.

IFERGAN Maurice (20e s.).
Né à Casablanca, installé en Israël. Journaliste et historien, il est l'auteur, en collaboration avec Marc Tobais, de Crescas, un philosophe juif dans l'Espagne médiévale.

IFERGAN Yaacov (HaYoser Hamekhuné) (16e s.)
Né à Taroudant. Rabbin, il s'établit tour à tour à Tamegrout, Oufrane et Akka, à cause des persécutions. Il est l'auteur de Séfer Pérah Chouchan, un commentaire cabbalistique.

IFRAH Georges (1947- ).
Né à Marrakech, installé en France. Professeur de mathématiques puis historien, il est l'auteur des ouvrages Histoire universelle des chiffres et Les chiffres, ou l'histoire d'une grande invention qui analysent la place des nombres dans les civilisations.

ILLOUZ Albert (20e s.).
Né à Fès, installé en Israël. Acteur, il a joué dans plusieurs films pour le cinéma et la télévision.

ILLOUZ André (20e s.).
Dirigeant communautaire, il est président de l'Association Identité et dialogue.

ILLOUZ Eliahou (1860-1929).
Né à Mezguida, installé en Palestine. Rabbin, juge et président du tribunal rabbinique de Tibériade puis émissaire en Afrique du Nord, il revint à la fin de la guerre à Tibériade. Il est l'auteur de plusieurs ouvrages juridiques dont Halakhot Ichout.

IPALE Aaron ( 20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël puis aux États-Unis. Après une carrière d'acteur en Israël, en particulier dans Un pont très étroit, il a joué dans plusieurs films américains pour la télévision et le cinéma.

ISRAËL Yossef (1955-).
Né Tétouan. Rabbin et juge, formé au droit rabbinique en France, au Maroc et en Israël. Il est actuellement magistrat au Tribunal de Première Instance de Casablanca.

ISRAÉLI Raphaël (1935-).
Né à Fès, installé en Israël. Professeur d'études islamiques et sinologue à l'Université hébraïque de Jérusalem, il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages dont Muslims in China : a Study in Cultural Confrontation; The Public Diary of President Sadat, 1978-1979; Aspects of President Anwar Al-Sadat's Political Thought; Peace is in the Eye of the Beholder; PLO in Lebanon, Selected Documents et Muslim Fundamentalism in Israël.

Itshak bar Moshé de FEZ (18e s.)
Installé en Italie. Rabbin, il est l'auteur de Hadrat Zékénim; de Hodah'at Émounah et Mé-irat H'énayim

ITZIK Dalia (1952-).
Née en Israël (Jérusalem), de famille marocaine. Éducatrice et femme politique, elle est députée travailliste à la Knesset. Elle a occupé plusieurs fonctions au conseil municipal de la ville de Jérusalem.

JANO Jacques (1950-).
Né à Fès, installé en Israël. Peintre et sculpteur, formé à l'Académie Bezalel des beaux-arts puis à Londres, ses œuvres ont été exposées en Israël et à l'étranger.

JIANI Shémouel (19e s.).
Rabbin à Séfrou, il laissa de nombreux écrits édités par son fils sous le titre de Ramat Shémouel.

KADOCH Gabi (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Maire de Eilat, une ville qu'il contribua à développer, il est l'auteur d'un livre de souvenirs Je ne suis pas né d'une mère polonaise.

KADOCH Marcel ( 1921-).
Né à El Jadida, installé en France. Ingénieur des Mines, spécialisé en aéronautique, il a publié plusieurs ouvrages sur l'avionique et le transport aérien.

KADOCH Michel ( 20e s.).
Né à Meknès, installé au Québec (Montréal). Ingénieur, spécialiste en télécommunications, professeur à l'École de Technologie Supérieure de l'Université du Québec, il travaille sur les systèmes de communication avancés.

KADOUCHE Evelyne (1939-).
Née à Casablanca, installée à Paris. Poète, productrice, journaliste à la radio-télévision marocaine, membre du Théâtre marocain qu'elle représenta, elle est l'auteur des recueils de poèmes Sinueuses et Féminité Sud.

KAKON Aimé (20e s.).
Architecte, il est le créateur du musée des Arts juifs de Casablanca.

KAKON Jo (1944-).
Né à Essaouira, installé en France. Comédien, il est aussi danseur et metteur en scène.

KAKON Pol Serge (20e s.).
Né à Essaouira, installé en France. Chanteur et écrivain, il est l'auteur des romans La porte du lion et Kahena la magnifique.

KAROUTCHI Maxime (1965-).
Né à Casablanca, installé en Israël. Descendant d'une famille de paytanim et de musiciens, ingénieur en mécanique, il s'est converti en musicien averti.

KAROUTCHI Messod (Mike) (1963-).
Né à Casablanca. Descendant d'une famille de paytanim et de musiciens, il est aussi musicien.

KATAN Yvette (20e s.).
Née à Oujda, installée en France. Professeure à l'Université de Paris I, elle est spécialiste de la ville d'Oujda sur laquelle elle a publié un livre, Oujda, une ville frontière du Maroc (1907-1956). Elle a également écrit Musulmans, Juifs et Chrétiens en milieu colonial ainsi que de nombreux articles.

KENAN Avi (20e s.).
Installé en Israël. Sculpteur, ses créations de bronze et d'aluminium s'inscrivent dans un style figuratif et semi-figuratif à la fois dynamique et aérien qui traite, entre autres, du ballet classique et des formes de danses folkloriques contemporaines.

KENAN Itshak (20e s.).
Installé en Israël. Écrivain, il est l'auteur d'un recueil intitulé Trois Récits. Dans une Tombe au Mont des Oliviers, il tresse ensemble les événements tragiques de la prise du mur de Jérusalem en 1967 et ceux qui affectent sa famille.

KHALFON Yaacov (19e s.).
Né à Tétouan. Rabbin et poète, il est l'auteur de plusieurs volumes de commentaires, Michpatim tsadikim éditées par son petit-fils Yéhoudah Khalfon, un recueil de sermons et de poèmes, Roni Yaacov et de responsa Vayamideha LeYaacov.

KHALFON Yéhoudah (1879-1966).
Né à Tétouan. Rabbin et président du tribunal rabbinique de la zone espagnole, il participa à la modernisation des études rabbiniques et édita plusieurs ouvrages dont Michpatim tsadikim , un recueil de commentaires de son grand-père Yaacov Khalfon et Ner Maaravi , un recueil de responsa de rabbins marocains.

KNAFO Yossef (19e s.).
Grand rabbin d' Essaouira, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Tov Roé, un commentaire sur le Pirké Avot; Hassadim Tovim, sur la morale, et Ot Bérit Kodech, sur la circoncision.

KNAFO Asher (1935-).
Né à Essaouira, installé en Israël. Éducateur, responsable de l'association des originaires d' Essaouira, il est aussi calligraphe spécialisé dans les ketubot (contrat de mariage) selon le style mogadorien.

KNAFO Isaac (1910-1979).
Né à Essaouira, installé en Israël. Enseignant, poète, animateur de mouvement de jeunesse, correspondant de la Presse Marocaine et illustrateur il est l'auteur de plusieurs recueils de poèmes dont certains posthumes, Les jeux et les rimes; L'humour est enfant de poèmes ainsi qu'un ouvrage sur sa ville natale, Mémorial de Mogador.

KNAFO Méir (Michel)(20e s.).
Installé en Israël. Dirigeant communautaire et président de l'Organisation des militants de la clandestinité sioniste en Afrique du Nord.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:44

LANCRY Yéhoudah (20e s.).
Né à Boujad, installé en Israël. Universitaire et homme politique, membre du parti Gesher, il est député à la Knesset. Ancien ambassadeur en France, il est l'auteur d'un livre sur l'un des poètes français, Michel Butor ou la Résistance, et de plusieurs articles sur la culture, la politique et la littérature française. Il a occupé le poste de président du conseil de Shlomi.

LARÉDO Abraham (1895-1969 ).
Né à Tanger. Historien, homme de lettres et dirigeant communautaire, il aida au développement de nombreuses institutions communautaires dans le domaine de la santé et de l'éducation. Auteur de nombreux articles sur l’histoire de Tanger et des Juifs, il publia Berberos y Hebreos en Marruecos et Les Noms des Juifs au Maroc, son œuvre majeure considérée aujourd'hui comme un classique.

LARÉDO Abraham (18è-19è s.).
Installé à Gibraltar. Rabbin, il est l'auteur, en collaboration avec le rabbin Itshak Lévy, d’un ouvrage de vulgarisation en espagnol sur la religion juive à l'intention des femmes ne parlant pas hébreu. Ce livre fut par la suite traduit en hébreu et en arabe.

LARÉDO Armand (20è s.).
Installé en Israël. Homme politique et entrepreneur israélien, il fut à plusieurs reprises maire travailliste de la ville de Dimona.

LARÉDO Isaac (1866-1946).
Né à Tanger. Écrivain, journaliste, sociologue et dirigeant communautaire, il est l'auteur de Memorias de un Viejo Tangerino, un ouvrage sur la vie à Tanger et son histoire.

LAREDO-NAHON Hana (19e-20e s.).
Peintre et musicienne, elle contribua au développement des institutions d'entraide féminine et éducative.

LASRY Jean-Claude (1937- ).
Installé au Québec (Montréal). Psychologue, professeur au département de psychologie à l'Université de Montréal, dirigeant communautaire, président de l'Association Sépharade Francophone de 1972 à 1974, il est l'auteur de plusieurs articles sur la santé mentale et l'intégration des Juifs marocains à Montréal et l'éditeur, en collaboration avec Claude Tapia, de l'ouvrage Les Juifs du Maghreb, diasporas contemporaines. Il aussi publié de nombreux articles dans le domaine de la santé mentale.

LASRY Maurice (20e s.).
Né à Rabat, installé à Paris. Docteur en Droit, expert-comptable et dirigeant communautaire, il est trésorier du Centre Rambam.

LASRY Pierre Eliahou (20e s.).
Installé au Québec (Montréal). Cinéaste, monteur à l'Office national du film du Canada (ONF), il a réalisé et contribué à la réalisation de plusieurs films et documentaires dont Les Prisons de l'esprit; Healing; The Myths of Mental Illness; Captive Minds; Hypnosis and Beyond; Unemployement : Voices from the Line; The Walls Come Tumbling Down; Mrs Case; Laurette.

LASRY Yaacov (1936- ).
Né à Ksar- El- Souk, installé en Israël. Éducateur, chercheur dans le domaine du folklore judéo-marocain, il a publié En compagnie de rabbins et de lettrés, un ouvrage sur les biographies des rabbins maghrébins et un autre sur La poésie populaire juive marocaine.

LEIBOVICI Sarah (1921-1991).
Née à Tétouan, installée en France. Professeure d'espagnol, elle est l'auteure de plusieurs ouvrages sur les Juifs du Maroc dont Mosaïque de notre mémoire : les Judéo-espagnols du Maroc; Chroniques des Juifs de Tétouan (1860-1896), Nuestras bodas en Tétouan et Christophe Colomb Juif.

LEVI Itshak D. (1871-1930).
Né à Tétouan, installé à Buenos Aires. Enseignant, Il est l'auteur de Silabario Hebraïco, une méthode de lecture de l'hébreu; du Traité de grammaire hébraïque et d'un Lexique Biblique contenant tous les mots de la Bible en ordre alphabétique.

LEVY BENCHIMOL Abraham (20e s.)..
Dirigeant communautaire, il est l'un des intellectuels de la communauté sépharade du Venezuela.

LÉVY Daniel (20e s.).
Né à Tanger, installé en Israël. Homme politique et député du parti national religieux.

LÉVY David (1937-).
Installé en Israël. Ouvrier dans la construction et homme politique, figure emblématique des Marocains en Israël, membre fondateur du parti Gesher, il est député à la Knesset. Ancien maire de Beth Shéan, il a occupé plusieurs postes ministériels ( Construction et Habitation, Affaires Étrangères).

LEVY Eliezer (20e s.).
Installé au Brésil. Maire de Macapa et d'Afica et l'un des premiers idéologues du sionisme au Brésil, il créa le journal Kol Israël diffusé dans toutes les communautés.

LÉVY Gérard (20e s.).
Né à Casablanca, installé en France. Antiquaire, il est spécialiste de la vie sépharade à travers la carte postale ancienne.

LÉVY Itshak (1947-).
Installé en Israël. Enseignant et homme politique, membre du Mafdal (parti national religieux), il est député à la Knesset. Il a été Ministre du Transport et il occupe actuellement le poste de Ministre de l'éducation, de la culture, du sport et des affaires religieuses.

LÉVY Jean (20e s.).
Installé en France. Formé à L'École Nationale d'Administration, ancien conseiller diplomatique du président François Mitterand, il est consul général de France à Sao Paulo.

LÉVY Maurice (20e s.).
Né à Casablanca, installé en France. Administrateur, il est président-directeur général du groupe Publicis.

LÉVY Maxime (1950-).
Installé en Israël. Technicien aéronautique et homme politique, membre du parti Gesher, il est député à la Knesset. Il a été maire de Lod.

LÉVY Philip Élie (1956-).
Né à Safi, installé en France. Diplômé en arts plastiques et professeur agrégé, il inscrit une partie de son œuvre dans le courant abstrait. Il a participé à de nombreux salons et réalisé des décors de théâtre.

LÉVY Sam (20e s.).
Installé en France. Écrivain, il est l'auteur d'un récit philosophique et poétique, Elle, qui décrit la ville de Fès, son histoire et sa beauté.

LÉVY Samuel-Daniel (1874-1970.).
Né à Tétouan. Pédagogue et dirigeant sioniste, il fut envoyé, après avoir dirigé le collège de l'Alliance Israélite à Tanger et à Tunis, dans la colonie Mauricio de la province de Buenos Aires comme maître et gérant. À son retour au Maroc, il s'installa à Casablanca où il collabora à la création de l'ensemble de institutions juives de Casablanca. Il participa à la conférence extraordinaire de guerre du Congrès Juif Mondial à Atlantic City où il dressa la liste des revendications visant à la modernisation des structures communautaires.

LÉVY Simon (20e s.).
Né à Fès). Professeur d'espagnol à l'Université de Rabat, journaliste, dirigeant communautaire, cheville ouvrière de la création d'un musée dans le cadre de la Fondation du Judaïsme Marocain, militant syndical et membre du comité central du Parti Communiste Marocain, il fut le rédacteur de l’organe du parti en langue française, La Nation. Sa thèse de doctorat a été consacrée aux Parlers arabes des Juifs du Maroc: histoire sociale, linguistique géographique et dialectale.

LÉVY Solly (20e s.).
Né à Tanger, installé au Québec (Montréal). Pédagogue, professeur, animateur et membre du groupe musical et théâtral Gerineldo dédié à la diffusion du patrimoine judéo-espagnol, acteur et metteur en scène, il a adapté en judéo-marocain des pièces de Molière, dont Le Bourgeois Gentilhomme (Le Boujadi gentleman) et Le Malade Imaginaire (La bsalade imaginaire ) ainsi qu'une comédie musicale, My Fair Lady. Il est aussi l'auteur d'un recueil de textes en judéo-espagnol, Yahasra et de textes humoristiques qu'il interprète.

LEVY Y MARCOS Jacobo A. (19e-20e s.).
Installé au Venezuela. Dirigeant communautaire, il fut l'un des fondateurs de la Sociedad Sefardi de Beneficiencia

LEVY YULI Moses Elias (1782-1854).
Installé en Floride. Il y développa le courtage immobilier.

LÉVY-SHALOM Liliane (20 è s.).
Née à Casablanca, installée au États-Unis. Dirigeante communautaire, ancienne Présidente de la Fédération Sépharade des États-Unis, vice-présidente de la Fédération Sépharade Mondiale et du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain, elle a soutenu les Panthères Noires d'Israël et Parti Tami. Elle a gardé parallèlement des liens très étroits avec le Maroc dont elle défend la cause auprès du Congrès américain. Commandeur du Ouissam Alouite pour son action en faveur du Maroc, elle est la seule femme marocaine à recevoir cet honneur.

LOOK Haïm (20e s.).
Installé à Los Angeles. Rabbin et paytan de renom, il est célèbre pour ses duos avec les plus belles voix arabes de la musique andalouse.

LUGASSI Joseph (19e-20e s.).
Né à Taroudant, installé en Israël. Éditeur de livres sacrés à Casablanca, il publia Sibhé Tsadikim, un livre qui connut des éditions multiples Il continua à se spécialiser dans ce domaine après son immigration.

MAGEN David (1945-).
Installé en Israël. Homme politique, membre du Likoud , il est député à la Knesset . Il a occupé plusieurs postes ministériels ( Économie, Planification et Finances). Il a été maire de Kyriat Gat.

MALKA Élias (20e s.).
Installé au Québec (Montréal). Négociant international et dirigeant communautaire, il fut le président de l'Association Sépharade Francophone de 1968 à 1972.

MALKA Élie (20e s.).
Avocat et écrivain, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Proverbes Judéo-Arabes de Fès; Dictionnaire pratique Français-Arabe de termes administratifs et Essai d'ethnographie traditionnelle des Mellahs.

MALKA Khalifa (18e s.).
Né à Safi. Rabbin réputé et thaumaturge, il vécut à Agadir. Sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage.

MALKA Nissim (14e s.).
Rabbin et cabbaliste de Fès, il est l'auteur de Séfer Tsénif Malkhout et de Imré Mélukha des commentaires sur la Cabbale.

MALKA Shlomo (20e s.).
Né à Salé, installé en France. Journaliste à Radio-Communauté, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Shalom Rabin, chronique d'une mort annoncée.

MALKA Victor (20e s.).
Né à Salé, installé en France. Journaliste et écrivain, il est l'auteur, entre autres, de La mémoire brisée des Juifs du Maroc; Les Juifs sépharades; Aujourd'hui, être juif et Proverbes de la sagesse juive.

MALKA Yaacov (?-1771).
Rabbin et juge à Fès, il fut impliqué dans de nombreuses polémiques. Il s'installa à Tétouan où il fonda une yéchivah et une synagogue portant son nom. Il est l'auteur de plusieurs œuvres encore manuscrites.

MALET Albert (20e s.).
Né à Casablanca, installé en France. Dirigeant communautaire, journaliste, il est président de Radio-Shalom et rédacteur en chef de l'hebdomadaire Marianne.

MAMAN Aaron (1947- ).
Né à Rich, installé en Israël. Professeur au Département des langues sémitiques de l’Université Hébraïque de Jérusalem, il est l' auteur de nombreuses recherches sur le judéo-arabe maghrébin et il a édité, en collaboration avec Shalom Bar Asher, la brochure Les juifs d’Afrique du Nord en Israël de rabbi Haïm Benattar à nos jours. Récipiendaire de nombreux prix, il est l'un des fondateurs de Beyahad, un mouvement d’intellectuels nord-africains en Israël.

MAMANE Abraham (1915-1992).
Originaire du Maroc. Rabbin et premier notaire rabbinique de Casablanca, Il a formé de nombreux rabbins. Il est l'auteur de plusieurs décisions concernant les lois de l'abattage.

MAMANE Moshé (?-1783).
Né à Meknès. Commerçant, banquier, rabbin du Maroc, conseiller à la cour, fermier des douanes et philanthrope, il fut assassiné par des cambrioleurs. Le poète David Hassine composa à sa mémoire une élégie publiée dans Téhila Lé David.

MAMANE Moshé (20e s.).
Installé en Israël. Professeur à l'Université hébraïque de Jérusalem au département de langue hébraïque et cofondateur du mouvement Beyahad qui regroupe les intellectuels nord-africains à Jérusalem, il est l'auteur de plusieurs travaux sur les langues arabe et hébraïque dans les textes des rabbins marocains.

MAMANE Raphaël (1810-1882).
Né à Tétouan. Rabbin et président du Tribunal rabbinique de Safed, il est l'auteur de Chéélot Ou-tchouvot et du Marpé la-Néfech, sur les règles du lévirat, publié par son fils Shlomo Mamane.

MAMANE Yossef (El Mograbi) (1725-1823).
Né à Tétouan. Rabbin et émissaire de Safed, il voyagea à travers le bassin méditerranéen et le Moyen-Orient. Il se rendit jusqu'à Boukhara où vivait une communauté juive isolée et dont il développa les institutions scolaires. Fondateur spirituel du mouvement Hibat Tsion il influença l'immigration de milliers de Boukhariens qui construisirent un quartier à Jérusalem.

MANOR Dan (20e s.).
Installé en Israël. Universitaire et chercheur israélien, spécialiste de la Cabbale à l’Université de Beer-Sheva, il est l'auteur de nombreux articles sur le patrimoine judéo-marocain et de deux livres sur la pensée rabbinique marocaine, Kabala oumoussar beMaroko et Galout ou-guéoula.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:45

MANSANO Abraham (?-1681?).
Né à Fès. Rabbin et cabbaliste, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Séfer Méa Chéh'arim; Séfer Dérekh tsadikim, des discours et sermons; Séfer Zérah' Avraham,sur le Pentateuque; Tsil-tsélé Térouh'a et Kinor Nah'im, tous deux sur les Psaumes; Divré Emet, sur l'Ecclesiaste, et Nofèt tsoufim, sur les Proverbes.

MARCIANO Eliahou Raphaël (20e s.).
Installé en Israël. Rabbin et chercheur, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Debdou, ville de Cohanim; Bné M’elakhim - histoire de l’imprimerie et du livre hébraïques au Maroc de 1516 à nos jours; La fête de la Mimouna; L’Expulsion d’Espagne de 1391; Yahas Debdou hadach.

MARCIANO Georges (20e s.).
Originaire du Maroc, installé en France puis aux États-Unis. Industriel en textiles, il fonda avec son frère Paul, la compagnie des jeans Guess connue internationalement.

MARCIANO Paul (20e s.).
Installé en France puis aux États-Unis. Industriel en textiles, il fonda avec son frère Georges, la compagnie des jeans Guess connue internationalement.

MARCIANO Raphy (1950- ).
Né à Casablanca, installé en France. Éducateur et dirigeant communautaire, il a été directeur du Centre Universitaire Rachi à Paris et directeur du Centre Communautaire Juif de Paris.

MARCIANO Shémouel (1881-1962).
Né à Debdou. Rabbin, il fut le guide spirituel des petites communautés environnantes de Debdou et l'auteur d'un livre de responsa. Il mourut en Israël.

MARCIANO, Menahem (1905- ).
Né à Safi, installé en Israël. Dirigeant communautaire, représentant avec S.D. Lévy et Prosper Cohen du judaïsme marocain au congrès extraordinaire du Congrès Juif Mondial qui se tint à Atlantic City, aux États-Unis en 1944, il continua de militer activement au sein de la Section Marocaine du Congrès Juif Mondial.

MARRACHE Moshé (1864-1936).
Né à Tanger. Écrivain, correspondant de L'Indépendance Belge, parmi d'autres journaux, greffier et interprète au Tribunal rabbinique de Tanger, il fut membre de l'Assemblée législative de la ville alors dotée d'un statut international particulier.

MAïMRAN Abraham (?-1723).
Né à Meknès. Fils de Yossef Maymran. Dirigeant communautaire et diplomate, il joua un rôle important dans les relations avec les puissances européennes. Autorisé par le sultan à prélever une taxe sur toutes les marchandises importées ou exportées du Maroc, il mourut empoisonné.

MAïMRAN Abraham (17e s.).
Frère de Yossef Maymran. Conseiller du sultan Moulay Ismaël.

MAïMRAN Haïm (18e s.).
Fils de Moshé Maymran. Rabbin à Meknès, il est l'auteur d'un commentaire sur Rachi intitulé Séfer péri ets Hahayïm et d'un commentaire sur la Haggadah de Pessah, Hukat Hapessah.

MAïMRAN Mimoune (18e s.).
Dirigeant communautaire, il fut le chef de la communauté de Meknès.

MAïMRAN Moshé (?-1786).
Rabbin à Meknès, il est l'auteur de commentaires sur le Talmud.

MAïMRAN Shlomo (1764-1821).
Frère de Moshé Maïmran. Rabbin à Meknès, il est l'auteur d'un traité de grammaire, le S'fat Émet.

MAïMRAN Yossef (?-1683).
Dirigeant communautaire et chef de la communauté de Meknès, il fut conseiller de la cour de Moulay Ismaël en matière de relations commerciales et politiques avec l'Europe. Il mourut assassiné.

MAZALTARIM Makhlouf (19e s.-20e s.).
Né à Essaouira. Rabbin et dirigeant communautaire, il est l'auteur du Sefer Shébah Haïm, un recueil de contes en judéo-arabe sur la vie et les prodiges des rabbins et martyrs marocains et du Sefer Haïm Véhessed, sur les règles du deuil.

MEDALSY Karen (20e s.).
Originaire du Maroc, installée au Québec (Montréal). Peintre, son œuvre fait appel aux encres liées aux couleurs vives pour créer des portraits où lignes et couleurs s'entrelacent.

MERGUI Fanny (20e s.).
Née à Casablanca. Sociologue et psychologue, elle a travaillé auprès des groupes d'immigrants.

MERGUI Raphaël ( 1945-).
Né à Casablanca, installé en France. Diplomé en sciences politiques, journaliste à Jeune Afrique, il a développé une firme de relations publiques et réalisé plusieurs films.

MESSAS David (20e s.).
Né à Meknès, installé à Paris. Rabbin et éducateur, il fut directeur du lycée Yavné avant d'occuper successivement les positions de grand rabbin de la communauté de Genève et de Paris.

MESSAS Mordekhaï (1769-1839).
Né à Meknès. Rabbin réputé, il fut co-signataire de plusieurs takkanot (ordonnances) importantes.

MESSAS Shalom (1828-1886).
Né à Meknès. Rabbin à Meknès, il est l'auteur de Divré Shalom, un recueil de responsa qui fut publié par son petit-fils, le rabbin Shalom Messas.

MESSAS Shalom (1909-? ).
Né à Meknès. Petit-fils de Shalom Messas. Rabbin et fondateur de la yéchivah Kéter Torah à Meknès, juge à Casablanca puis président du Tribunal rabbinique et grand rabbin de Casablanca, il immigra en Israël où il fut nommé grand rabbin de Jérusalem. Fondateur de l'Association pour la préservation et la publication des ouvrages des rabbins du passé, il est l'auteur de quatre livres portant sur la Halakha; de Mizrah Chémech; de Kéren Chémech et de Tvouot Chémech Il a publié le Divré Shalom rédigé par son grand-père, le rabbin Shalom Messas ainsi que plusieurs ouvrages du rabbin Raphaël Berdugo.

MESSAS Sidi Haïm (20e s.).
Né à Meknès. Fils du rabbin Haïm Messas. Commerçant en vin, militant sioniste et hébraïsant, il possédait une riche bibliothèque hébraïque.

MESSAS Yossef (1891-1974).
Né à Meknès, installé en Israël. Grand rabbin de Tlemcen puis de la communauté sépharade de la ville de Haïfa, il est l'auteur de plusieurs commentaires bibliques et juridiques, des ouvrages de poésies et une biographie de ses ancêtres de même qu'un recueil de textes anciens sur la vie dans le Mellah.

MEYER Lucie (1942-).
Née à Rabat, installée en France. Artiste spécialisée dans la tapisserie, la sculpture et la peinture, elle a exposé dans des galeries et musées tant en Europe qu'aux États-Unis.

MIMRAN David (1901-1978).
Né àMarrakech. Conseiller du pacha de Marrakech, dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté de Marrakech et siégea comme délégué juif au Conseil du Gouvernement, l'organisme consultatif auprès des autorités du Protectorat.

MOGHRABI Shémouel (?-1175).
Né à Fès, installé en Égypte puis en Irak. Médecin, philosophe et mathématicien, il prit la défense du mouvement karaïte qui rejetait la loi orale.

MONSONEGO Aaron (1929-).
Né à Fès. Formé à l'École Supérieure Talmudique et de Sciences à Aix Les Bains, rabbin, professeur, juge, il a développé le réseau des écoles Ozar Hatorah au Maroc et en France, dirigeant communautaire, il s'est aussi consacré à l'édition des manuscrits et ouvrages des maîtres du judaïsme marocain. Il occupe depuis 1998, le poste de Grand rabbin du Maroc, succédant à son père Rabbi Yédidiah Monsonego.

MONSONEGO Ephraïm (?1710-?.).
Né à Fès. Rabbin et cabbaliste, il fut nommé président du Tribunal rabbinique de Tétouan.

MONSONEGO Raphaël Aaron (1760-1840).
Né à Fès. Rabbin, poète, prédicateur et écrivain, il est l'auteur de nombreux commentaires.

MONSONEGO Yédidiah (?-1994).
Nè à Fès. Rabbin et juge, président du Tribunal rabbinique de Fès et de Casablanca, il fut grand rabbin du Maroc jusqu'à sa mort.

MONSONEGO Yédidiya (?-1868).
Né à Fès. Fils de Raphaël Aaron Monsonego. Rabbin à Fès, il est l'auteur de plusieurs livres de commentaires et de décisions juridiques.

MONSONEGO Yéhochouah Ben Yédidiya (1826-1892).
Né à Fès. Rabbin et juge, il est l'auteur d'ouvrages sur le Choulhan H'aroukh (La table dressée), le code principal du judaïsme rédigé par Yossef Caro.

MORAG Haïm (1935- ).
Né à Meknès, installé aux États-Unis. Travailleur social, il a occupé plusieurs postes de direction dans les institutions juives américaines.

MORENO Fortune (1916-).
Né à Casablanca. Commerçant et dirigeant communautaire, il milita dans les institutions de la communauté de Casablanca avant de s'installer à Rabat où il occupa le poste de vice-président et de président de la communauté.

MORENO Ilan Tobelem (20e s.)
Né à Casablanca, installé en Israël. Économiste, il fut directeur-adjoint du Département des Finances de l’Agence Juive à Jérusalem.

MORENO Jacques (?-1994).
Dirigeant communautaire à Casablanca, il fut trésorier-adjoint de la communauté et l'un des fondateur de La soupe populaire, un organisme qui venait au secours des nécessiteux.

MOUYAL Abraham (1847-1885).
Installé en Palestine, il aida au développement du pays.

MOYAL Elie (20 e s.).
Installé en Israël. Administrateur et maire travailliste de Mévasset Yérouchalaïm, dans les alentours de Jérusalem, il occupa de nombreux postes dans le parti Travailliste et dans la communauté maghrébine de Jérusalem. Il fut président du Centre Mondial du Judaïsme Nord-Africain à Jérusalem, dont il est un des fondateurs. Il est membre du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain.

MOYAL Élie (20e s.).
Architecte, il a contribué à la réalisation aux projets architecturaux à Casablanca et à Marrakech ainsi qu'à la décoration du Centre Mondial du Judaïsme Nord-Africain à Jérusalem. Il est connu internationalement pour ses travaux sur la construction en terre.

MOYAL Shiméon (1866-1915).
Né en Palestine (Jaffa) de famille marocaine. Écrivain et journaliste, il fonda le journal en langue arabe Sat Al Otmaniah.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:46

NAHMIASH Aaron (20e s.).
Né à Safi, installé en Israël. Militant sioniste au Maroc, homme politique, il occupa le poste de maire de Safed, député travailliste à la Knesset puis membre de l’Exécutif de la Histadrout, il fut promu président de la Société pour l’insertion par le travail des handicapés. Il occupa le poste de président de l’Association des Originaires du Maroc.

NAHON Itshak Ben Yossef (16e s.).
Né en Espagne. Rabbin de la communauté des exilés espagnols de Fès, il fut l'un des signataires des takkanot (ordonnances) qui fixaient les coutumes juives pour la communauté. Il est probablement l'auteur de Séfer Ha-drachot.

NAHON Moïse Isaac (1870-1928).
Né à Tanger. Éducateur, il développa le réseau des écoles de l'Alliance Israélite Universelle avant de devenir agriculteur dans la région du Gharb. Il est l'auteur de Notes d'un colon du Gharb, un recueil de chroniques et Propos d'un vieux Marocain.

NAHON Yaacov (20e s.).
Né à Arzila, installé en Israël. Sociologue, il est l'auteur de plusieurs travaux sur les problèmes sociaux des sépharades en Israël.

NATAF Elie (20e s.).
Né à Casablanca. Professeur et directeur d'école de l'Alliance Israélite Universelle, il fut le fondateur de l'Union Marocaine, un journal antisioniste et pro-assimilationniste.

NAVON Gad ( Fhima Mimoun) (20e s.).
Né à Sakoura, installé en Israël. Militant sioniste, animateur de mouvement de jeunesse, il participa à la guerre d'Indépendance d'Israël. Nommé aumônier de l'armée, il atteignit le grade de général.

NIDDAM Georges (1916-1998).
Né à Casablanca. Dirigeant communautaire, vice-président du Comité de la Communauté de Casablanca, Nommé au Conseil Municipal de cette ville au service des organisations philanthropiques, il occupa la présidence du Cercle de l'Union pendant 25 ans.

NIDDAM Igal (1938-).
Né à Fès, installé en Suisse. Réalisateur à la télévision, il a réalisé Le troisième cri et Nous sommes des Juifs arabes en Israël.

OBADIA David ( 20 e s.).
Né à Sefrou, installé en Israël. Rabbin, juge et président du tribunal rabbinique à Sefrou puis à Fès et Marrakech. Délégué juif au Parlement marocain après l'indépendance, il fut inspecteur de l’enseignement hébraïque dans les écoles de l’Alliance. Vice-président du Conseil Religieux de Jérusalem, il a publié plusieurs ouvrages dont une histoire de Sefrou en cinq volumes, une histoire de la communauté de Fès et de ses rabbins en deux volumes et il a édité le Kissé Mélakhim du rabbin Raphaël Elbaz.

OHANA David (1952- ).
Né à Oujda, installé en Israël. Universitaire, chargé de recherches historiques à l’Institut Van Leer de Jérusalem, spécialiste du nihilisme sur lequel il a publié un ouvrage en hébreu, L’ordre du nihilisme: naissance d’une culture politique en Europe, 1870-1930, analyse des sources du totalitarisme de Nietzche à Hitler. Il se présenta sans succès comme député à la Knesset sur la liste de Liova Eliav.

OHANA Jack (1911- )
Installé en France. Industriel, directeur de sociétés, dirigeant communautaire et rédacteur en chef de La Voix des Communautés, il contribua à la fondation du Centre culturel du Judaïsme Marocain à Paris, à celle du Centre Rambam et de la Fédération Sépharade de France dont il fut vice-président, puis président d’honneur.

OHANA Jacques (1922-).
Né à Meknès. Négociant international et dirigeant communautaire, il est vice-président de la chambre de commerce de Casablanca et président de l'ORT-Maroc.

OHANA Jo (1914-1995).
Né à Meknès. Industriel, directeur de sociétés et homme politique, il fonda en 1955 le Mouvement National Marocain dont l’objectif était de sensibiliser les Juifs au nationalisme marocain. Membre de la première Assemblée Nationale Consultative nommée par le roi Mohamed V, il rejoignit l’Union Nationale des Forces Populaires, le parti créé par Ben Barka. Impliqué dans le complot de 1963 et condamné par contumace à 20 ans de réclusion, il vécut en exil en France et aux États-Unis. Gracié par le roi Hassan II, il reprit ses activités politiques et fut élu député du parti de l’Union Constitutionnelle à Essaouira, le premier Juif élu au suffrage universel dans un pays arabe.

OHANA Maurice (1914-1993).
Né à Casablanca, installé à Paris. Musicien de renommée internationale, fondateur et animateur du groupe Zodiac, il est auteur de nombreuses compositions pour lesquelles il reçut des prix internationaux. Ses œuvres qui conjuguent les influences orientales et espagnoles dans les formes musicales classiques sont souvent interprétées par les grands orchestres européens et américains.

OHANA Moïse (1937-).
Né à Meknès, installé au Québec (Montréal). Rabbin de la congrégation Or Hahaïm, il est le directeur du programme d'études juives de l'école Maïmonide.

OHANA Paul (20e s.).
Installé en Israël. Ingénieur en télécommunications, président d'un cabinet-conseil spécialisé dans la gestion des ressources humaines, il fonda en Israël les laboratoires Panel spécialisés dans le domaine pétrolier et l’environnement. En collaboration avec Marcel Bleustein-Blanchet, il fonda en Israël la Fondation de la Vocation. Vice-président de l' Union Mondiale des Originaires d’Afrique du Nord, il est l'auteur de Pratique du management des hommes.

OHANA Raphaël (1850-1902).
Né à Meknès. Rabbin et médecin, il immigra à Tibériade avec des membres de sa communauté. Émissaire en Iran et à Boukhara, en Inde, en Birmanie puis au Maroc, il est l'auteur, entre autres, de Tabat Maré, une éloge de Tibériade; de Maé Yéladim, un traité de médecine pédiatrique; de Chir Hadach, un recueil de poèmes, et du Yessod Ha-Mah'aravi, un commentaire sur la Bible.

OHANA Souleiman (16e-17e s.).
Né à Meknès. Rabbin, cabbaliste et copiste, il est l'auteur d'un commentaire sur le Midrach Sifra.

OHANA Yaacov (19e s.).
Né à Meknès. Notable de la communauté, conseiller et financier du sultan Moulay Hassan, il reçut chez lui l'écrivain Pierre Loti, lors de sa visite à Meknès en 1886.

OHANA Yéhoudah Bar Élazar (18e s.).
Rabbin de Marrakech, il est l'auteur de Séfer Péri Méghadim.

OHAYON Asher (1930- ).
Né à Casablanca, installé en Israël. Militant sioniste, homme politique et dirigeant communautaire, il contribua à la fondation d'un kibboutz et fut émissaire au Maroc auprès des Éclaireurs. Fondateur de la ville de Nétivot dans le Néguev, il en fut le premier maire. Délégué du Département de la Alya de l’Agence Juive en France, l'un des fondateurs du Tami, un parti axé sur les revendications sociales sépharades, directeur général du Ministère des Affaires Sociales.Il a occupé plusieurs fonctions dans le Comité de la Communauté Maghrébine de Jérusalem et du Centre Mondial du Judaïsme Nord-Africain.

OHAYON Jacob (20e s.).
Né à Essaouira. Journaliste, il contribua au journal L’Avenir Illustré, une revue anti-assimilationiste.

OHAYON Maryse (20e s.).
Installée au Québec (Montréal). Publiciste et dirigeante communautaire, elle fut présidente de la Communauté Sépharade du Québec de 1996 à 1998.

OLIEL José (1858-1937).
Né à Tanger, installé au Portugal. Professeur de français et de philologie à l'Université de Lisbonne puis recteur, il est l'auteur de nombreux ouvrages de philologie portant, entre autre, le dialecte judéo-espagnol du Maroc, la hakitia. Il traduisit en portugais les Sionides de Yéhoudah Halévy. Il a publié un recueil de poèmes Les surhommes au carcan.

OUAKNINE Georges (20e s.).
Né à Casablanca, installé en Israël. Neuro-chirurgien de réputation internationale.

OUAKNINE Itshak. (20e s.).
Installé en Israël. Éducateur et homme politique israélien, il fut élu à la Knesset sur la liste du parti religieux sépharade Shas aux élections de 1996.

OUAKNINE Meyer (18e-19e s.).
Diplomate, il fut ambassadeur du sultan Moulay Slimane à Londres.

OUAKNINE Serge (1943- ).
Né à Casablanca, installé à Montréal. Professeur au département de théâtre de l'Université du Québec à Montréal, il a mis en scène de nombreuses pièces dont entre autres, Esquisse au Livre de Job; 1492 : chronique des temps modernes; Marianne - intérieur nuitl; Les sorcières de Colomb; Sarah-take one (avec le théâtre Company Jerusalem). Il collabora aussi à Gog et Magog et à The Jasmine Bush présentée à Jérusalem. Il a publié de nombreux articles, récits et nouvelles et un recueil, Poèmes désorientés..

OUANOUNOU Mimi (20e s.).
Née à Marrakech, installée en Israël. Historienne, directrice du bureau européen de l'Organisation sioniste Mondiale, elle est l'auteur d'un ouvrage sur l'histoire des femmes juives au 20e siècle.

OUZIEL Itshak ben Abraham (?-1622)
Né à Fès. Rabbin, mathématicien, médecin et poète, il s'installa à Amsterdam où il fonda une yéchivah et une congrégation. Auteur du Mah'aneh Lachon, un traité de grammaire, il traduisit aussi de l'espagnol à l'hébreu des fables et légendes populaires d'origine indienne connues en latin sous le titre Historia Septem Sapientium et en hébreu sous le titre Michlé Erasto.

OUZIEL Yéhoudah ben Shémouel (16e s.).
Né à Fès. Rabbin, il fut l'un des signataires des takkanot (ordonnances) qui fixaient les coutumes pour la communauté. Il est l'auteur d' un recueil de commentaires sur la Bible et sur les explications de Rachi.

OZIEL Salomon (20e s.).
Né à Tanger, installé au Québec (Montréal). Dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1987 à 1991.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:47

PALLACHE David (17e s.).
Fils de Shemouel Palache. Diplomate, il fut ambassadeur du Maroc en France.

PALLACHE Shaoul (16e s.).
Dirigeant communautaire, il fut le fondateur de la communauté Bet-Yah'acov à Amsterdam.

PALLACHE Shemouel (17e s.).
Représentant du consul du sultan du Maroc en Hollande, il joua un rôle important dans l'établissement de relations politiques entre ces deux pays et contribua à la création de la communauté juive d'Amsterdam.

PALLACHE Yossef (17e s.).
Frère de Shemouel Palache. Diplomate, il fut ambassadeur du Maroc en Grande-Bretagne.

PARIENTÉ Michaël (20 e s.).
Né à Meknés, installé en Israël puis en France. Éditeur, il fut le fondateur des Éditions Stavit à Tel-Aviv orientées vers la publication de livres sur le judaïsme marocain. Il continua son travail d'éditeur à Paris.

PARIENTÉ Prosper (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël puis aux États-Unis. Peintre et cinéaste, il est l'auteur de plusieurs courts et longs métrages.

PARIENTE Shlomo (17e s.).
Commerçant, diplomate et dirigeant communautaire à Tanger, il servit d'interprète et de négociateur pour des gouverneurs britanniques.

PARIENTE Yaacov (17e s.).
Commercant, il servit d'interprète durant les voyages de Roland Fréjus entre Marseille et le Maroc et il contribua à améliorer les relations commerciales entre la France et le Maroc.

PERES Jacques (20e s.).
Dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté de Casablanca et siégea comme délégué juif au Conseil du Gouvernement, l'organisme consultatif auprès des autorités du Protectorat. Il fut l'un des fondateurs des Amitiés Marocaines qui avaient pour objectif le rapprochement interconfessionnel et le soutien des revendications nationales et sociales marocaines.

PEREZ Abraham ben Aaron (18e s.).
Rabbin et cabbaliste. En route vers la Palestine, il fit escale à Tunis où il s'établit et fut nommé grand rabbin. Il est l'auteur d'un commentaire cabbalistique sur le Pentateuque, et d'un ouvrage sur le Talmud.

PEREZ Amir (1952-).
Installé en Israël. Homme politique, il est député travailliste à la Knesset et président du conseil régional de Sdérot.

PEREZ Itshak (1951- ).
Rabbin et homme politique israélien. L'un des fondateurs du parti Shas, député à la Knesset et ministre de l’Intégration dans le gouvernement Shamir, il quitta le parti pour se joindre à une liste sépharade séparée proche du parti religieux Agoudat Israël qui ne réussit pas à se faire élire. Il retrouva son poste de grand rabbin de Rishon Le Tsion.

PEREZ Itshak (20e s.).
Installé en Israël. Éducateur, homme politique et homme d’affaires, il est l'un des fondateurs du Parti Rafi-Ometz affilié au Likoud, il fut élu à la Knesset en 1977. Promu ministre-adjoint du Commerce et de l’Industrie, chargé de l’industrialisation des villes de développement, il quitta le Likoud pour revenir au Parti travailliste. Il fut aussi vice-président de la Fédération Sépharade d’Israël.

PEREZ Yéhoudah (17e s.).
Rabbin, il s'établit à Amsterdam, après des séjours à Livourne, Venise et Prague. Il est l'auteur de commentaires mystiques pour les fêtes; de sermons sur le Pentateuque, et de Fundamento Solido, un précis de théologie en espagnol.

PEREZ-GANTZ, Hélène (1944-).
Née à Marrakech, installée en France. Femme de lettres française, elle est l'auteur de Marrakech la Rouge - Les Juifs de la Médina.

PIMIENTA Abraham (1860-1924).
Né à Tanger. Dirigeant communautaire et journaliste, il collabora aux journaux locaux comme La Dépêche Marocaine et aux quotidiens étrangers comme Le Temps, l'ancêtre du Monde.

PIMIENTA Gladys (20e s.).
Installée en Israël. Journaliste, elle a publié plusieurs articles sur les coutumes du Maroc espagnol dans la Revue sépharade, Aki Yerushalayim, couplée avec l’émission judéo-espagnole de la radio israélienne qui porte le même nom.
PIMIENTA Sidney Salomon (20e s.). Né à Tanger, installé en France. Chercheur et l'un des fondateurs de Mabat-France, il a édité Libro de Actas de la Junta electa de la communidad de Tanger desde 6 heshvan 5621 hasta 29 iyar 5635 qui contient les délibérations du Comité de la Communauté de Tanger de 1861 à 1885.

PINTO Abraham (1863-1947).
Né à Tanger. Il immigra aux États-Unis pour retourner ensuite s'installer à Tanger. Dirigeant communautaire, il fut vice-président de l'Associacion Hispano-Hebrea qui voulait voir abroger officiellement l'Édit d'Expulsion de 1492 et permettre ainsi le retour des Juifs en Espagne.

PINTO Alberto (1944- ).
Né à Casablanca , installé à Paris. Architecte d’intérieur et décorateur de renom, il est spécialisé dans l’aménagement des chaînes d'hôtels et de sites touristiques dont le Club Méditerranée.

PINTO Haïm (?-1938).
Né à Essaouira. Poète, paytan célèbre et rabbin thaumaturge, sa tombe est devenue lieu de pèlerinage qui attire des fidèles venus de tous les coins du monde.

PINTO Haïm (1758-1845).
Né à Agadir. Rabbin, thaumaturge et juge du tribunal d'Essaouira. Considéré comme le saint patron de sa ville natale, sa tombe est devenue lieu de pèlerinage.

PINTO Haïm Itshak (1845-1903).
Né à Tanger. Dirigeant communautaire, il fut l'un des fondateurs de la synagogue des Tangérois à Casablanca.

PINTO Jacques (1886-?).
Né à Tanger. Homme d'affaires international et dirigeant communautaire, il représenta le Maroc au premier Congrès juif mondial et à la Conférence extraordinaire de guerre du Congrès juif mondial. Il joua un rôle important dans les négociations pour l'introduction du réseau ORT au Maroc. Il est l'un des fondateurs du Comité américain pour les Juifs du Maroc et de l'Association des Juifs marocains aux États-Unis.

PINTO Jacques (20e s. ).
Né à Casablanca, installé en France. Journaliste, il est l'auteur de Journal de Judée, sur l'occupation militaire israélienne et Le Jourdain, chronique d'un fleuve. Il a aussi traduit des œuvres de l'écrivain israélien Amos Oz.

PINTO Moïse (1896-1963).
Philanthrope, il fut chancelier honoraire du consulat de Belgique à Casablanca.
PINTO Yaacov (?-1750). Rabbin et cabbaliste de Marrakech, il est co-auteur du livre Mikdach Mélekh sur le Zohar.

PINTO-DE ROTHSCHILD Dorothy (1895-1988).
Née en Angleterre, de famille marocaine. Épouse de Lord James de Rothschild, philanthrope, elle finança la construction du bâtiment de la Cour Suprême d’Israël à Jérusalem.

RAMIRO BENTÉS Abraham (20e s.).
Originaire du Brésil. Général d'armée et président de la communauté juive de Rio de Janeiro, il est l'auteur d'études sur le judaïsme marocain au Brésil et contribue au renforcement des liens entre le Brésil et le Maroc.

REBBOH Armand Amram (20 e s.).
Né à Fès, installé à Fort de France (Martinique). Homme d’affaires, il a bâti une collection de cartes postales sur les Juifs du Maroc.

REBIBO Raphaël (20e s.).
Né à Casablanca, installé en Suisse. Metteur en scène de cinéma.

REBOH Sady (20e s.).
Installé en France. Acteur de théâtre, de cinéma, il a aussi joué pour la télévision.

REVAH Zéev (1940.).
Né à Salé, installé en Israël. Acteur de théâtre et de cinéma et metteur en scène, il a mis en scène Shraga katan (1978 et à joué dans plusieurs films dont Un brin de chance (Tipat mazal). Il a aussi réalisé un reportage sur le Maroc, Au pays des saints.

RIBBOH Saadia (18e s.).
Né à Safi. Rabbin, poète et paytan.

ROSILIO Elsa (20e s.).
Née à Essaouira , installée en France. Elle est l'auteure, en collaboration avec Katia Azoulay et Régine Sibony, de l'ouvrage Essaouira , Mogador, parfums d'enfance, un ensemble de textes illustré de photographies qui dépeignent les différentes facettes de la ville et de ses convivances passées et présentes.

ROSILIO Moché (1794-?).
Rabbin et cabbaliste à Marrakech, il est l'auteur de Kol Mévasser, un commentaire sur le Talmud.

ROSILIO Yaacov (16e s.).
Rabbin à Fès, il fut l'un des membres de la délégation envoyée auprès du sultan pour demander son intervention afin d'aider à régler le désaccord entre les Mégorachim (Juifs d'origine espagnole) et les Tochavim (Juifs autochtones du Maroc) au sujet de la règle de l'abattage rituel.

ROTE Abraham (16e s.).
Né en Espagne. Frère de Yaacov Rote Rabbin et chef de la communauté des Expulsés d'Espagne à Fès, il servit de médiateur entre les Portugais et le sultan de Fès.

ROTE Yaacov (16e s.).
Né en Espagne, installé à Fès. Traducteur officiel pour les Portugais à Safi, conseiller du souverain et dirigeant de la communauté, il créa, avec son frère Abraham Rote, une puissante firme de commerce maritime, ce qui lui permit d'avoir des contacts avec des marranes espagnols et de les encourager à s'établir au Maroc. Il fut nommé ambassadeur au Portugal où il essaya sans succès de conclure une alliance militaire entre le Maroc et le Portugal.

ROUACH Mimon (1945- ).
Né à Meknès, installé en Israël. Membre du mouvement Oded pour l'immigration des étudiants juifs d'Afrique du Nord et diplômé en biologie de l'Université hébraïque de Jérusalem, il est colonel dans les Services sanitaires de l'armée.

SAADOUN Eliézer (18e s.).
Commerçant et rabbin, il fonda une imprimerie hébraïque à Livourne (Italie).

SABBAH David (20e s.).
Né à Marrakech, installé à Montréal. Rabbin et professeur, il est l'auteur de plusieurs commentaires bibliques dont L'épanouissement de l'Étre,l'aspect positif du mauvais penchant dans la tradition juive; Prière et plénitude et La Bible : le commentaire de la Torah.

SABBAH Dinah (1946- ).
Née à Rabat, installée à Montréal. Ethnomusicologue, spécialiste de la musique judéo-marocaine, professeure à l'Université de Montréal et directrice-fondatrice de la chorale Kol Zimra, elle est l'auteure du Néh'im Zémirot, un recueil de transcriptions de 102 pièces musicales de la tradition sépharade.

SANANES Yéhoudah (19e s.).
Négociant, il fut le fondateur d'une manufacture de tabac à Tanger avant que l'État n'en prenne le monopole.

SAPHO (20e s.).
Née à Marrakech, installée en France. Chanteuse, elle intègre dans son style musical les influences arabes berbères, andalouses et espagnoles.

SARFATI Vidal (1862-1921).
Né à Fès. Grand rabbin de Fès et ami du sultan Moulay Hassan, il intervint en faveur de ses coreligionnaires. Il obtint aussi de la part de l'Alliance Israélite Universelle une assistance matérielle et politique.

SARFATY Abner Israël (1827-1885).
Né à Fès. Rabbin, cabbaliste, historien et juge, il encouragea l'ouverture d'une école de l'Alliance à Fès. Il est l'auteur d' une histoire des Juifs de sa ville natale.

SARFATY Abraham ( 1926-).
Né à Casablanca. Homme politique, membre du parti Communiste marocain, il participa aux luttes pour l'indépendance et la syndicalisation. Emprisonné à plusieurs reprises avant d'être expulsé du Maroc, il est l'auteur de récits de prison, Dans les prisons du roi. Écrits de Kénitra sur le Maroc.

SARFATY Eliahou (1715-1805).
Né à Fès. Rabbin, membre du Tribunal des Cinq établi par Yaacov Abensour après les catastrophes subies par la communauté et qui l'avaient pratiquement détruite, il est l'auteur d'un commentaire sur la Haggadah; d' un recueil d'oraisons funèbres; d' un recueil de sermons, et d' un commentaire biblique.

SARFATY Itshak ben Vidal (17e s.).
Grand rabbin de Fès, il est l'auteur d'un index pour le Midréché Halakhah et le Midréché Aggadah.

SARFATY Shémouel (1660-1713?).
Rabbin et juge à Fès, il est l'auteur de commentaires sur le Talmud, Rachi et Maïmonide.

SARFATY Vidal (1540-1630?).
Né à Fès. Grand rabbin de Fès et cabbaliste connu comme el Senior (le Prince), il est l'auteur d'ouvrages dont le Tsouf Dévach , des commentaires sur la Torah et les Psaumes et d'un commentaire sur le livre de Ruth.

SARFATY Vidal (1631-1704?).
Grand rabbin de Fès, il est l'auteur de commentaires sur la Meguillat Esther un commentaire publié dans le livre de son oncle Vidal, Tsouf Dévach.

SARFATY Vidal (20e s.).
Originaire de Fès. Avocat au barreau de Casablanca. Dirigeant communautaire, il est membre du Conseil des communautés.

SASPORTAS Itshak (?1610-1698).
Né en Algérie (Oran). Fils de Yaacov Sasportas. Diplomate, il fit partie de la délégation du Maroc pour conclure un accord de paix et de commerce avec la Hollande. Il fut aussi interprète auprès du Parlement des Pays-Bas. Opposé au mouvement du faux messie Shabbétaï Tsvi, il rédigea un recueil de lettres où il s'attaqua à ses partisans.

SASSON Albert (1935-)
Né à Fès. Microbiologiste, professeur et doyen de la faculté des sciences de l'Université Mohammed V à Rabat, il a participé à la rédaction de rapports internationaux sur les zones arides et semi-arides. Directeur de l'Unité centrale d'évaluation de la direction générale de l'UNESCO, directeur du Bureau de planification du programme et directeur du Bureau d'études, de programmation et d'évaluation, puis sous-directeur général et conseiller du directeur général, membre du conseil Consultatif des droits de l'homme du Maroc, il est membre du Rassemblement Mondial du judaïsme marocain et président de l'Association Identité et Dialogue. Il est l'auteur de nombreuses études scientifiques et de vulgarisation et a dirigé plusieurs publications.

SASSON Albert (1941-)
Né à Rabat. Ingénieur en agronomie, haut fonctionnaire au Ministère de l'Agriculture du Maroc, il est en charge de l'Établissement Autonome de Contrôle et de Coordination des Exportations. Il a participé à de nombreux projets de développement.

SEBAG Itshak Ben Abraham (18e s.).
Rabbin, juge et poète à Meknès, il est l'auteur de recueil Chir Yédidout comprenant des piyyutim très populaires au Maroc.

SEBAG Shlomo (1828-1892).
Rabbin et pédagogue, il s'établit à Londres, où il fut professeur dans une école et officiant à la synagogue Bevis Mark. Il est l'auteur d'un livre qui sert à l'instruction des enfants juifs d'Angleterre.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:47

SEBAN Mordekhaï (1700-1760).
Né à Meknès. Rabbin, cabbaliste et grand rabbin d'Alep (Syrie), il est l'auteur de deux ouvrages dont Zevah Toda, un recueil de prières et Yissa brakah, des commentaires cabbalistiques.

SEBBAG Jacky (1944- ).
Installé en Israël. Administrateur et homme politique israélien, maire de Naharya. Proche de David Lévy, il contribua à la fondation du parti Gesher.

SEBBAG Shlomo (18e -19e s.).
Né à Meknès. Savant, poète, ami du sultan Moulay Ben Abdallah et considéré comme l'un des hommes les plus riches du Maroc à son époque, il aida le poète Rabbi David Hassine à éditer son recueil de poèmes, Téhila Lé-David. Il s'installa plus tard à Londres, où il épousa la soeur de Sir Moses Montefiore, Sarah, fondant l'une des plus illustres familles sépharades anglaises, les Sebbag Montefiore.

SEMAH Yom Tov (20e s.).
Directeur de l'Alliance Israélite Universelle à Tanger et délegué de l'Alliance auprès du gouvernement marocain, il est l'auteur d'Une chronique juive de Fès et d'Un Rabbin voyageur marocain, Mardochée Abi Serour.

SÉRÉRO Emmanuel (1705-1775).
Né à Fès. Fils de Yéochouah Séréro. Rabbin, poète et auteur d'une collection de piyyutim dont plusieurs furent publiés dans des livres de prières sépharades, ainsi que d'un commentaire de la Haggadah.

SÉRÉRO Haïm David (1750-1826).
Né à Fès. Fils de Mattathias Séréro. Rabbin et juge, il est l'auteur de commentaires sur le traité Pésahim, de lettres, de proverbes et de décisions légales dont certaines furent publiées dans les œuvres de rabbins marocains.

SÉRÉRO Haïm-David (20e s.).
Rabbin, juge au tribunal rabbinique de Marrakech puis président de celui de Fès, il représenta la ville de Fès lors de la rencontre des rabbins du Maroc en 1949. Il légua sa bibliothèque à la Yéchivah Porat Yossef de Jérusalem.

SÉRÉRO Matatias (19e-20e s.).
Rabbin, membre puis président du Tribunal rabbinique de Fès, il fut l'un des préfaciers du dictionnaire biographique des rabbins Malkhé rabbanan du rabbin Yossef Benaïm.

SÉRÉRO Shaoul (1746-1807).
Né à Fès. Fils de Mattathias Séréro. Rabbin, il fut membre du Tribunal rabbinique de Fès. Un grand nombre de ses décisions légales furent publiées dans le recueil des responsa de Shaoul Yéochouah Abitbol.

SÉRÉRO Shaoul Ben David (1575-1655).
Né à Fès. Grand rabbin de Fès, enseignant et historien, il possédait une vaste bibliothèque de livres et manuscrits de rabbins de Castille. Il est l'auteur de Divré ha-Yamim Korot Yéhoudé Fas une chronologie des événements de son époque à Fès; de Pérèk ha-Chih'ourim sur les poids et mesures dans le Talmud; de Zékhout Avot, un recueil de décisions légales; de Ourim vé-Toumim, un index sur le Choulhan H'aroukh, le code principal du judaïsme rédigé par Yossef Caro; de sermons et de commentaires des Proverbes.

SÉRÉRO Yaacov (1770-1851).
Né à Fès. Fils de Mattathias Séréro. Rabbin, juge et cabbaliste, il rédigea plusieurs décisions légales dont certaines furent publiées dans le Choufraya De-Yah'akov du rabbin Yaacov Berdugo.

SÉRÉRO Yéochouah (1670-1740).
Né à Fès. Greffier, prêcheur et poète, il a rédigé plusieurs piyoutim dont la plupart furent publiés dans le Yismah Yisraël et le Chir Yédidout.

SÉRÉRO Yonathan (1773-1833).
Rabbin et cabbaliste, il fut membre du Tribunal rabbinique de Fès.

SÉRÉRO Yossef (1834-1920).
Rabbin, juge à Fès et bibliophile, il contribua à agrandir la bibliothèque développée par sa famille, mais cette collection fut détruite en même temps que la synagogue familiale pendant le Tritel (émeutes) de Fès en 1912.

SÉRÉRO Yossef (1843-1902).
Rabbin thaumaturge de Fès.

SERFATY Léon (19e-20e s.).
Né à Tétouan, installé en Argentine. Éducateur, il développa les écoles de l'Alliance Israélite Universelle à Buenos Aires.

SERFATY Simon (20e s.).
Originaire du Maroc, installé aux États-Unis. Diplômé en sciences politiques de l'université John Hopkins, professeur à l'Université Old Dominion en Virginie, il a dirigé le John Hopkins Foreign Policy Institute de Washington, puis le Centre SAIS des Études Européennes de Bologne en Italie. Il a publié plusieurs ouvrages et articles comme auteur ou en collaboration dont Taking Europe Seriously et Stay the Course: European Unity and Atlantic Solidarity.

SEROUYA Yaacov (19e s.).
Commercant, il fut nommé agent consulaire de Grande-Bretagne, d'Espagne, des États-Unis et du Portugal.

SHERRF Haïm (20e s.).
Installé au Québec (Montréal). Peintre, son œuvre inspirée par le courant surréaliste se nourrit aux sources d'une pensée mystique.

SHLOUCH David (1820-1912).
Né à Rissani. Rabbin célèbre, il s'installa à Marrakech et fonda une yéchivah pour les enfants des villages de l'Atlas privés de maîtres.

SHLUSH Avi (1943-).
Né à Meknès, installé en Israël. Dirigeant communautaire, il occupa plusieurs postes dans la Fédération Sépharade Mondiale dont il est actuellement le Secrétaire Général.

SIBONI Aaron (17e s.).
Rabbin de Salé, il fut l'un des opposants acharnés au mouvement du faux messie Shabbétaï Tsvi et correspondit avec le rabbin Yaacov Sasportas d'Amsterdam, lui aussi opposé à ce mouvement. Il est l'éditeur du HékHal Ha-Kodéch, un livre de prières cabbalistiques de Moïse Albaz.

SIBONY Daniel (1940-).
Né à Marrakech, installé à Paris. Mathématicien et psychanalyste, il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la psychanalyse dont Avec Shakespeare; Le peuple psy; Les trois monothéismes; Le corps et la danse; Événements; Du vécu et de l'invivable; Psychopathologie du quotidien; Le racisme ou la haine identitaire et d'un roman, La Juive.

SIBONY Messod (19e s.).
Rabbin de Marrakech, il est l'auteur d'un commentaire sur les Psaumes, Séfer Yéchout Yaacov.

SIBONY Régine (20e s.).
Née à Essaouira, installée en France. Elle est l'auteure, en collaboration avec Katia Azoulay et Elsa Rosilio, de l'ouvrage Essaouira , Mogador, parfums d'enfance, un ensemble de textes illustrés de photographies qui dépeignent les différentes facettes de la ville et de ses convivances passées et présentes.

SIBONY Shalom (?-1738.).
Né à Salé. Rabbin à Meknès, il est l'auteur de lamentations et d'un hymne pour Pessah.

SIJILMASSI Yéhoudah ben Youssef (14e s.).
Rabbin et poète.

SIKSU Yahya (1808-1886).
Interprète pour le gouvernement espagnol à Tétouan et à Tanger, il fut ensuite nommé vice-consul.

SIMHON Shalom (1956-).
Né en Israël, de famille marocaine. Travailleur social, homme politique, il est député travailliste à la Knesset.

SISSO Chémouel (20e s.).
Installé en Israël. Homme politique, maire de Kiryat Yam.

SOBOL Yaacov (20e s.).
Installé en Israël. Poète, il relève dans ses poèmes, à la tendresse satirique, les contradictions de la vie des Juifs marocains en Israël. Plusieurs de ses œuvres ont été mises en musique par Shlomo Bar.

SOUDRY Gabriel (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël puis à Montréal. Ingénieur en génie mécanique, titulaire d'un MBA, dirigeant communautaire. Concepteur d'un siège éjectable pour l'armée de l'air israélienne, il a été sous-directeur pour la construction du pont de la Confédération qui relie le Nouveau-Brunswick à l'île du Prince-Édouard., considéré comme un exploit technologique.

SOUSSAN André (20e s.).
Installé en France. Correspondant de la radio danoise à Paris, journaliste et écrivain, il est l'auteur de plusieurs romans de politique-fiction, Octobre; Le jour le plus court; Octobre II et Messiada.

SOUSSAN Gabriel-Axel (1938- ).
Né à Casablanca, installé à Paris. Économiste formé en France et aux États-Unis. Haut fonctionnaire au Ministère du Commerce et de l’Industrie puis en charge de la stratégie d’exportation à l’Office Marocain de Commercialisation et d’Exportation, il travailla dans le domaine des investissements en Europe de l'Est. Cofondateur du mouvement d’intellectuels d’origine marocaine, Identité et Dialogue , il en est vice-président.

SOUSSAN Issakhar Ben Mordekhai (1510-après 1580).
Né àFès Rabbin, érudit, il immigra en Palestine puis en Europe et au Proche-Orient. Il est l'auteur de Tikkouné Yissakhar aussi connu sous le nom de H'ibbour Chanim qui décrit les coutumes liturgiques des différents pays et qui servit à Yossef Caro lors de la rédaction de son Choulhan H'aroukh le code principal du judaïsme.

SOUSSAN Mordekhaï (20e s.).
Installé en Israël. Journaliste et militant, il est l'auteur de Moi, Juif arabe en Israël, un pamphlet politique et une somme de souvenirs qui décrit les tensions et les problèmes liés à l'insertion des Juifs marocains en Israël.

SOUSSANA David ( 1944-).
Né à Tanger, installé en Israël. Diplomate, peintre, sculpteur et dirigeant communautaire, directeur du département des arts plastiques de Jérusalem, il a réalisé plusieurs sculptures en France, en Espagne et en Israël.

SUISSA Albert (1949- ).
Né à Casablanca, installé en France. Économiste, spécialiste de l’énergie il est l'auteur de Géopolitique du charbon

SUISSA Albert (1959- ).
Né à Casablanca, installé en Israël Formé au mime, professeur de théâtre et écrivain, il est l'auteur de Sur le bûcher , un roman autobiographique sur la désintégration de la société nord-africaine en Israël vue à travers les yeux de trois garçons de même que de plusieurs nouvelles.

SUISSA Albert (20e s.).
Originaire du Maroc. Chanteur-interprète et compositeur de musique judéo-marocaine.

SUISSA Haïm ( -1987).
Né à Casablanca, installé en Israël. Professeur d’hébreu et poète, il est l'auteur de nombreux poèmes et qsidot en judéo-arabe sur la vie des saints qui n’ont pas encore été publiés et du Sefer simha vessason.

SUISSA Maurice (20e s.).
Né à Essaouira. Journaliste à Essaouira et orrespondant à de l’hebdomadaire sioniste révisionniste La Voix Juive de Tunis , il couvrit notamment en 1945 la visite historique du sultan Mohammed V dans le sud du Maroc.

SUISSA Raphy (1936- ).
Né à Casablanca, installé en Israël. Administrateur et homme politique , maire de Mazkéret Batia et député travailliste à la Knesset. Directeur de l'Administration Pénitentiaire, il fut critiqué pour ses politiques jugées libérales. Il fut l'un des fondateurs de l’Union des Originaires du Maroc et de l’Union Mondiale des Originaires d’Afrique du Nord.

SULTAN Claude (1934-).
Né à Fès, installé en France. Rabbin, dirigeant communautaire, professeur agrégé d'hébreu, spécialiste d' exégèse biblique et de pensée juive médiévale, il est directeur de l'École des Hautes Études du Judaïsme à Paris et du Centre Rachi à Troyes.

SULTAN Ralph (20e s.).
Installé à Montréal. Animateur communautaire et orfèvre, il s'est spécialisé dans la création d'objets religieux au style moderne.

SULTAN Roger (20e s.)
Né à Fès, installé en Israël. Éducateur et dirigeant communautaire. Fondateur et directeur du Centre Communautaire de Lyon, il travailla au département de l'Immigration de l’Agence Juive. Il assura le secrétariat de l’Union des Originaires de France et des pays francophones, avant d’être envoyé comme émissaire de l'Agence Juive en France.

SUMBAL (Sunbal) Shémouel (?-1782).
Commerçant, dirigeant communautaire, conseiller du sultan Moulay Abdallah et diplomate, il fut nommé ambassadeur au Danemark.

SUMBAL Yossef Haïm (18e-19e s.).
Fils de Shemouel Sumbal. Diplomate, il fut nommé ambassadeur du Maroc à la cour anglaise.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:48

TANGI Myriam (20e s.).
Installée en France. Peintre, elle privilégie les gravures en pointe sèche, les eaux fortes et les lithographies. Les atmosphères marocaines et bibliques, les paysages désertiques et les femmes mais aussi des œuvres littéraires modernes comme la Métamorphose de Kafka ont inspiré ses œuvres.

TAPIÉRO Charles (20e s.).
Né à Essaouira, installé en Israël. Professeur d'administration publique, il enseigne à l'Université hébraïque de Jérusalem.

TEBOUL Yossef (Ha-Maaravi) (16e s.).
Rabbin et cabbaliste, il immigra à Safed et y devint grand rabbin. Il est l'auteur de commentaires sur le Zohar.

TEDGUI Joseph (20e s.).
Né à Fès, installé en France. Spécialiste du monde hébraïque, directeur du département d'Études Hébraïques à l'Institut National des Langues et Civilisations Orientales, il a publié une thèse sur Les Juifs d'Afrique du Nord en Israël (1967-1985) de même qu'un ouvrage sur l'imprimerie hébraïque à Fès.

TEMSTET Jules (1940- ).
Né à Meknés, installé à Paris. Ingénieur en Génie chimique, administrateur d'une société international spécialisée dans les usines de dessalement de l’eau de mer, dirigeant communautaire, il est président-fondateur de la communauté sépharade du 16ème-Nord à Paris, qui a édifié une synagogue et un centre d’études.

TIMSIT Maurice (1910-1970).
Né à Casablanca, installé en Israël. Fondateur de l'imprimerie de L'Avenir à Casablanca, cofondateur du mouvement de jeunesse Charles Netter, il participa au Congrès sioniste de Bâle en 1946. Dirigeant de l'Union des originaires d'Afrique du Nord, il fut l'un des signataires d'un mémorandum sur la situation des Juifs marocains en Israël qui fut présentée aux délégués du 25e Congrès sioniste en 1956.

TIMSIT Patrick (20e s.).
Né à Casablanca, installé en France. acteur, metteur en scène et scénariste a contribué à de nombreux films dont Quasimodo; Paparazzi; Le Cousin; Marquise; Passage à l'acte; La Belle verte; Pédale douce; Un indien dans la ville; Elles n'oublient jamais; La Crise; Le Bal des casse-pieds; Une journée chez ma mère; Vanille fraise; Sans peur et sans reproche.

TOLÉDANO Abraham (?-1833).
Grand rabbin de Tanger, fondateur de la première synagogue de cette ville, sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage pour les Juifs et les Musulmans.

TOLÉDANO Avi (1948-)
Né à Meknès, installé en Israël. Chanteur-compositeur célèbre, connu internationalement pour ses compositions populaires en hébreu, en français et en anglais. Il représenta Israël à plusieurs concours de l'Eurovision et reçu de nombreux prix pour ses interprétations.

TOLÉDANO Baroukh (?-1981).
Né à Meknés, installé en Israël. Rabbin, membre du tribunal rabbinique de Meknés, pédagogue réputé et poète, il a publié un recueil de poèmes hébraïques.

TOLÉDANO Daniel (1600-1688).
Né à Meknès. Fils de Yossef Tolédano. Rabbin, il fut un des opposants au mouvement du faux messie Shabbétaï Tsvi et conseiller du sultan Moulay Ismaël.

TOLÉDANO Daniel (17e-18e s.).
Fils de Haïm Tolédano. Commerçant, il développa le négoce avec les pays européens, en particulier la Hollande.

TOLÉDANO Habib (1799-?).
Rabbin à Meknès, il est l'auteur de Sefer pé Yécharim, un commentaire sur la Hagaddah de Pâque.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:49

TOLÉDANO Habib (Hahassid) (17e s.).
Rabbin et chef de la communauté de Meknès, il est l'auteur d'un livre de décisions juridiques Piské Dinim et d'un livre de commentaires,le Séfer chah'aré Hokhma.

TOLÉDANO Haïm (?-1848).
Né à Meknés. Fils de Yossef Tolédano. Rabbin, il maintenait une correspondance avec les rabbins de Palestine.

TOLÉDANO Haïm (1690-1750).
Fils de Moshé Tolédano. Rabbin, président du tribunal rabbinique de Meknés, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont le plus connu est le Piské Maharat, un recueil de décisions juridiques.

TOLÉDANO Haïm (17e s.).
Fils de Daniel Tolédano. Diplomate et commerçant, il participa à la conclusion d'un traité de paix avec la Hollande en 1683.

TOLÉDANO Haïm (1877-1967).
Né à Tanger. Écrivain, journaliste et correspondant, il collabora à plusieurs journaux marocains et étrangers. Président de l'Association de la presse étrangère à Tanger, il représenta le Maroc à la Conférence extraordinaire de guerre du Congrès juif mondial à Atlantic City en 1944.

TOLÉDANO Haïm (18e s.).
Fils de Yossef Tolédano. Diplomate, il fut envoyé en mission en Angleterre par le sultan Sidi Mohamed ben Abdallah.

TOLÉDANO Henry (20e s.).
Né à Meknès, installé aux États-Unis. Spécialiste de la civilisation arabe, professeur d'études juives à la Hofstra University, il est l'auteur de plusieurs travaux sur le judaïsme sépharade et marocain.

TOLÉDANO Itshak (1864-?).
Né à Tanger. Journaliste et banquier, il fut l'un des fondateurs du journal El Eco Mauritanio avec Isaac Larédo. Représentant de la Banque Hassan à Tétouan, il fut aussi consul d'Italie et du Portugal.

TOLÉDANO Jacob (20e s.).
Né à Meknès, installé en France. Rabbin, il est le directeur de la yéchivah de Fublaine, en France.

TOLÉDANO Jacques (20e s).
Industriel à Casablanca, philanthrope et dirigeant communautaire, il est secrétaire général adjoint du Conseil des Communautés juives du Maroc et membre du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain. Il est très actif dans la défense des valeurs et du patrimoine juif marocain.

TOLÉDANO Joseph (19 e s.).
Né à Tanger. Rabbin et notaire, il contribua à réformer les institutions communautaires de la communauté et fut membre du Comité après les élections tenues au suffrage universel.

TOLÉDANO Joseph (20e s.).
Né à Meknès, installé en Israël. Historiographe, il est l'auteur de plusieurs ouvrages dont La saga des familles; Une histoire de famille-Les noms de famille juifs d'Afrique du Nord; L'esprit du Mellah: humour et folklore des Juifs du Maroc; Les Juifs maghrébins, Le temps du Mellah et Une histoire de familles.Les noms de famille juifs d'Afrique du Nord.

TOLÉDANO Joseph R. (1906-?).
Né à Tanger. Manufacturier et dirigeant communautaire, il organisa, en 1933, à partir de Casablanca, un boycott des produits allemands par la communauté juive marocaine.

TOLÉDANO Léon Yéhoudah (20e s.).
Né à Tanger, installé en Israël. Homme d'affaires, ancien éléve de l'ENA, il fut président du mouvement Oded.

TOLÉDANO Meyer (1918-).
Né à Casablanca. Avocat au Barreau de Casablanca et diplomate, il fut directeur de cabinet du ministère de l'Économie et remplit plusieurs missions diplomatiques dont celle de conseiller commercial à Washington. Dirigeant communautaire, il occupa plusieurs fonctions au sein des institutions juives marocaines.

TOLÉDANO Michaël (20e s.).
Installé en Israël. Rabbin à la Yéchivah Or Baroukh à Jérusalem.

TOLÉDANO Moshé (1643-1723).
Rabbin, il fut président du Tribunal rabbinique de Meknès. Il est l'auteur de sermons et commentaires non publiés.

TOLÉDANO Pinhas ( 20e s.).
Né à Meknés. Rabbin, il est président du tribunal sépharade de Londres et du Commonwealth.

TOLÉDANO Rahma (19e s.).
Née à Tanger. Écrivain, publiciste et journaliste, elle travailla pour plusieurs journaux francophones et hispanophones. Elle fut aussi présidente de l'Association des anciens élèves de l'Alliance Israélite Universelle ainsi que de l'Association Malbich H'aroumim.

TOLÉDANO Raphaël (1870-1969).
Né à Meknés. Dirigeant communautaire de la communauté juive de Meknès, il occupa le poste de trésorier de la communauté et fut l'un des fondateurs de la nouvelle synagogue de Meknés. Il mourut en Israël.

TOLÉDANO Raphaël Baroukh (1890-1971).
Né à Meknès. Grand rabbin, président du tribunal rabbinique et directeur d'une yéchivah, il est l'auteur de Kitsour Choulhan H'aroukh. Il mourut en Israël.

TOLÉDANO Shlomo ( Maharshat) (?-1789) .
Né à Meknès. Fils de Éliezer Tolédano. Grand rabbin de Meknés, il est l'auteur Piské Maharshat, un recueil de décisions juridiques.

TOLÉDANO Shlomo (1839-1875).
Né à Meknès. Rabbin, il fut président du Tribunal rabbinique de Tibériade. Mort à Taza où il était de passage en tant qu'émissaire, sa tombe est devenue un lieu de pèlerinage.

TOLÉDANO Sydney (20e s.).
Originaire du Maroc, installé en France. Ingénieur, il est président-directeur de la maison Christian Dior.

TOLÉDANO Yaacov (1697-1771).
Rabbin célèbre, membre puis président du Tribunal rabbinique et inspecteur de la distillation de l'eau de vie, il est l'auteur d'un grand nombre d'œuvres toujours manuscrites dont un livre de responsa et des commentaires parus sous le titre Ohel Yah'acov.

TOLÉDANO Yaacov (1869-1922).
Rabbin, membre du Tribunal rabbinique et poète, il écrivit des poèmes dont quelques-uns seront publiés par son fils dans Yismah Yisraël de même qu'un recueil de décisions juridiques Kéhilat Yaacov.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:53

TOLÉDANO Yéhoudah (1749-1820).
Rabbin et copiste de nombreux anciens manuscrits, il est aussi l'auteur de plusieurs commentaires non publiés.

TOLÉDANO Yossef (17e s.).
Fils de Daniel Tolédano. Commerçant et diplomate, il fut envoyé à Amsterdam pour y conclure des accords économiques puis comme ambassadeur. Conseiller du sultan Moulay Ismaël, il aida à financer son accession au pouvoir.

TORDJMAN Itshak Jack (20 s.).
Né à Casablanca, installé en Israël. Peintre, ses tableaux cernent la vie spirituelle et quotidienne des Juifs du Maroc. Son œuvre comprend aussi des paysages d'Israël, de même que des scènes bibliques qui illustrent les textes du Cantique des Cantiques, des Lamentations, de Ruth et d' Esther.

WAKNINE RAPHY (1929)
Né à Casablanca, papa de ma chere amie Micheline Waknine mort en heros en 1961, rue et park portent sont nom en Israel.

YULI (LEVY) Eliyahou (18e s.).
Vizir du sultan Mohamed Ben Abdallah.

YULI Samuel (19e s.).
Ne à Essaouira. Agent commercial du sultan en Angleterre, il développa des relations commerciales entre Londres et sa ville natale.

YULI Shémouel Levy Aben (18e s.).
Né à Rabat ou Salé. Rabbin et commerçant à Meknès, il fut conseiller du sultan Moulay Abdallah.

YULI-LÉVY David (1811-1886).
Originaire de Saint Thomas, installé aux États-Unis. Homme politique, premier Juif de l’histoire des États-Unis à être élu au Sénat comme représentant Démocrate de la Floride, il présida de la compagnie de Chemin de fer de la Floride et contribua au développement économique de cet État. Une des villes de Floride, Yulitown, porte son nom.

ZABARRO Moshé (15e s.).
Rabbin et copiste à Fès, il est l'auteur d'un traité sur les règles de rédaction des téfilin, des mézouzot et des rouleaux de la Torah, le Mélékhet ha-Sofer.

ZAFRANI Haïm (1922- ).
Né à Essaouira, installé en France. Instituteur, professeur, inspecteur principal d'arabe, Délégué à la tête de l'œuvre scolaire de l'Ittihad-Maroc et membre de la Commission Royale de la Réforme de l'enseignement au Maroc, il fut appelé à occuper la chaire d'Hébreu de l'École Nationale des Langues Orientales Vivantes de 1962 à 1966. Il est actuellement professeur émérite à l'université de Paris 8 où il a dirigé le département de langue hébraïque et de civilisation juive depuis sa création en 1969 ainsi que deux groupes de recherche à l'université et au CNRS. Spécialiste du judaïsme marocain, il est l'auteur de plusieurs articles et ouvrages essentiels sur le judaïsme marocain dont Pédagogie juive en Terre d'Islam: l'enseignement traditionnel de l'hébreu et du judaïsme au Maroc; Les Juifs du Maroc: vie sociale économique et religieuse. Études des Taqqanot et Responsa; Poésie juive en Occident Musulman; Littératures dialectales et populaires juives en Occident musulman; Mille ans de vie juive au Maroc: histoire et culture, religion et magie; Kabbale, vie mystique et magie; Judaïsme d'Occident musulman et Juifs d'Andalousie et du Maghreb. Membre correspondant de l'Académie Royale du Maroc, récipiendaire de plusieurs prix scientifiques internationaux, il est Chevalier la Légion d'Honneur, Chevalier de l'Ordre National du Mérite et Commandeur des Palmes Académiques, Sa majesté le Roi du Maroc consacra son œuvre en lui conférant le titre de Commandeur de l'Ordre de Ouissam Alaouite en 1997.

ZAFRANI Jacques (1932-).
Né à Essouira. Administrateur de sociétés automobiles, il est président de la communauté de Marrakech et Essaouira. Membre de plusieurs associations sociales et sportives. Il est président de la Commission du Tourisme et de celle de l'Artisanat au sein de l'Association du Grand Atlas dont il est le vice-président.

ZAFRANI Yéhiel (20e s.).
Installé en Israël. Poète, il dépeint dans ses poèmes les désillusions des Juifs marocains, suite à leur accueil mitigé en Israël et chante l'espoir d'une société meilleure.

ZAGURY Abraham (20e s.).
Juriste et inspecteur des Institutions Israélites, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de base sur le statut juridique des Juifs du Maroc dont Le divorce d'après la loi talmudique chez les Marocains de confession israélite; Le régime successoral des Israélites Marocains et les réformes actuelles; Du mariage en droit hébraïque et Généralités sur l'application du droit mosaïque en matière de statut privé des Israélites marocains.

ZAGURY David (1803-1896).
Né à Essaouira, installé au Portugal. Célèbre rabbin d' Essaouira et enseignant à Marrakech puis à Rabat. Chef spirituel de la communauté d’originaires du Maroc à San-Miguel des Açores, il fonda une yéchivah et devint rabbin de la synagogue Shaar Hashamayim, la première construite au Portugal depuis l’Inquisition à Ponte Delgadao avant de s'installer à Lisbonne. Il est l'auteur d’un ouvrage de responsa.

ZAGURY Shlomo Cohen (20e s.).
Né à Debdou, installé en Israël. Rabbin, il fut nommé rabbin à Mazagan puis à celui du quartier de Katamon à Jérusalem. Il est l'auteur d’un livre de commentaires, Vayaketz Shélomo.

ZAOUI Charles (20e s.).
Né à Fès, installé à Paris. Avocat et haut fonctionnaire, il travailla à la direction du cadastre, puis comme chef de cabinet du Ministre du travail avant de travailler pour la F.A.O. à Rome puis comme consultant sur les pays en voie de développement à Paris.

ZENATI Yossef bar Shlomo (18e s.).
Rabbin , il est l'auteur de Kélé Hacharet bédiné kri-at Ha-Torah Ve-Dikdukim.

ZENOU Gabriel (20e s.).
Installé en Israël. Peintre et professeur, il enseigne les arts plastiques à Tel-Aviv.

ZENOU Gilles (1958-1989).
Né à Meknès, installé en France. Écrivain, il est l'auteur de Mektoub; Les nuits; Le livre des dupes; Contes d'Orient et d'ailleurs; La désaffection. Le livre des Cercles; Le livre intérieur ; Du désert à la parole, un essai; Job, introduction à une philosophie du tragique et Les trois morts de Bibi louya.

ZENOU Yahya (?-1835).
Rabbin à Meknès, il est l'auteur de commentaires talmudiques.

ZNATY David (1945- ).
Né à Casablanca, installé en France. Ingénieur en informatique, professeur et administrateur, il anime de nombreux séminaires sur l'informatique et ses utilisations.

ZOHRA ELFASSIA (1908-1995).
Née à Fès, installée en Israël. Chanteuse, interprète de la musique populaire marocaine, sa célébrité s'estompa dans son pays d'adoption, même si elle continua à donner de nombreux spectacles.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 17 Jan 2007 - 9:55

Les communautés sont le pilier de la vie juive marocaine et abritent ses principales institutions.

Elles aident les familles dans leurs tâches quotidiennes, et garantissent avec elles la transmission de l'identité juive. Au Maroc, les communautés jouent un rôle essentiel pour assurer le bien-être de leurs membres. Ailleurs dans la diaspora, ce sont elles qui ont également pris l'initiative de fonder des écoles, des synagogues, des centres de loisirs et d'assistance aux plus démunis. Elles participent ensemble à tout un réseau de relations internationales.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Lun 29 Jan 2007 - 20:34

Le grand peintre Sam Baruc ne a Casablanca ici avec Picaso


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Sam 28 Avr 2007 - 23:03



Charly Chichportiche ne a Casablanca


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 14:51

Le nombre de marocains celebres dans le monde est tres grands, voici quelques noms ajoutés aux noms plus haut:

El Guerrouj



Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 14:56

Nawal El Moutawakel



Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 15:04



Doja Lahlou est élue Miss Maroc, à Fes. Seule concession, tradition oblige, le défilé se fait ici de façon correcte puisque le maillot de bain est remplacé par une tenue en kaftan, et la tenue de soirée par un costume traditionnel.
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 15:09

Dalal El Kohen : Miss Casablanca



Cette beaute est musulmane de descendance juive.

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 15:15

Soraya Bouadjaj, 25 ans, titulaire d’un brevet professionnel de coiffure.
Miss Maghreb 2005.


Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 15:35

Linor Abergel a droite miss Israel et miss univers1998





Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 16:01

Miss Israel 1995 Miri Bouhadana

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 16:25




miss Israel et miss europe la petite marocaine d'Ashdod Lilakh Bensimon
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 16:33

Les Reines de Tanger
Article paru en 1938 dans TANGER-RIVIERA

Nous sommes en pleine période électorale... Au moment où ce numéro paraîtra, tanger se sera déjà donné six reines sur huit qu'il a à élire, parmi lesquelles, le 15 Août, au Balnéaire, un jury aura à proclamer «Miss Tanger-Plage 1939»
L'institution à Tanger, d'un concours annuel de beauté et de grâce est dû à l'initiative de l'Association Internationale de la Presse. Plus tard, le «Balnéaire des Hôtels Réunis» prit l'initiative d'élire «sa» Miss. En 1938, «Tanger-Riviera» remit en vogue le concours «général» et fit élire «les neuf Muses de Tanger», parmi lesquelles un jury désigna Miss Tanger Plage 1938, en la personne de la toute gracieuse Mlle Gisèle Salles. Interrompue par les événements d'Espagne, la bonne coutume fut reprise en 1938, sur désir de l'Office du Tourisme par «Tanger-Riviera».





1929 - Mlle Donna Marrache

1931 - Mlle Bigetti

1932 - Mlle Clarita Israel
1930 - Mlle Cayrel
1933 - Mlle Maria Lopez

Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 10 Juin 2007 - 16:59

http://tangerinos.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=297
Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Anita Anidjar Ponte
Medaille d'Argent


Nombre de messages : 983
Age : 60
Date d'inscription : 08/08/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 12 Aoû 2007 - 17:30

Jean-Georges Harmelin est né au Maroc où il a fait une grande partie de ses études, dont une licence de sciences naturelles à la Faculté des Sciences de Rabat.
Il est allé ensuite suivre une spécialisation en océanographie biologique à la Faculté des Sciences de Marseille, Station Marine d'Endoume en 1962. Après un doctorat de 3ème cycle d'océanographie biologique passé en 1964, qui était consacré à la faune des mattes d'herbiers de posidonies, il a fait une thèse de doctorat ès-Sciences sur les peuplements de bryozoaires en Méditerranée.
Sa carrière s'est faite au CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) comme chercheur de 1966 à 2002 en restant attaché à la Station Marine d'Endoume et au Centre d'Océanologie de Marseille.
Il est maintenant à la retraite, tout en poursuivant ses travaux. Il est membre de conseils scientifiques d'aires marines protégées : Parc National de Port-Cros, Parc Marin de la Côte Bleue, Réserve des Bouches de Bonifacio.
Ses domaines d'activité : Benthos fixé de fonds rocheux de la Méditerranée. Ecologie, biogéographie, taxonomie des Bryozoaires. Ecologie des octocoralliaires.
Plongeur autonome depuis 1956 et toujours pratiquant. Aquanaute en 1970 (séjour dans maison sous-marine Tektite 2, Virgin Islands, USA). Photographe sous-marin. De nombreuses missions et campagnes océanographiques avec plongée scientifique l'ont amené à connaître de nombreuses mers, mais son centre d'activité est resté la Méditerranée.
Une journée typeJe suis biologiste marin et c'est d'abord parce que j'étais passionné par la mer et l'observation de la vie marine que j'ai choisi cette voie.
Une passion qui ne m'a pas quitté au cours de ma carrière de chercheur au CNRS et qui anime encore mes activités de retraité. J'ai eu la chance de naître au bord de la mer et de ne jamais la quitter, en participant au développement de la plongée sous-marine depuis sa phase initiale. Après mes premières découvertes de la vie marine à travers la surface des flaques à marée basse, j'ai du attendre que le matériel de base, masque, tuba et palmes, apparaisse sur le marché pour faire de timides incursions sous-marines au tout début des années 50. Voir sous la mer est devenu maintenant tout à fait banal et des images sous-marines sont largement diffusées par les programmes de télévision. Pour l'adolescent que j'étais, cette vision nouvelle des algues et des poissons qui bougeaient dans les vagues de l'océan marocain me donnait le sentiment fort d'être un explorateur, ce qui a certainement marqué mes orientations ultérieures.
La possibilité de s'affranchir de la surface en utilisant un scaphandre autonome est venue rapidement, dès 1956, et la plongée associée à la photo sous-marine est devenue pour moi une passion, et aussi un outil de connaissance qui m'a accompagné tout au long de ma carrière de chercheur.
Le métier de biologiste marin est très divers et il a aussi beaucoup évolué. J'ai pu le vivre avec une liberté de choix et d'action qui est peu envisageable actuellement et qui a pu s'épanouir dans le terreau fertile de la Station Marine d'Endoume à Marseille grâce à la confiance du Pr J.M. Pérès.
L'image du chercheur plongeur partant faire des expéditions sous-marines peut fasciner les jeunes générations, mais elle ne doit pas faire illusion. J'ai eu l'immense privilège de participer à de telles campagnes, y compris sur ce bateau chargé d'aura qu'était la Calypso. Mais la grande majorité des biologistes marins ou des océanographes n'a pas besoin de mettre les pieds dans l'eau, ni même de quitter le laboratoire, pour recueillir des données. Ceci est encore plus vrai maintenant grâce au développement technologique.
Une grande partie du temps du chercheur, quelle que soit sa spécialité, est consacrée à la rédaction de projets générateurs de crédits, à la justification de leur poursuite, et à la présentation des résultats sous forme de rapports, de communications dans des congrès et de publications dans des revues internationales.
Le travail sur le terrain, en mer, dure bien peu en général par rapport au travail au laboratoire. Une journée de récoltes veut souvent dire des mois de travail pour exploiter le matériel. Ainsi, cela fait plus d'un an que je travaille à l'identification des bryozoaires d'une collection qui n'a demandé que quelques heures de plongées au Liban. Mais chaque fragment de roche prélevé recèle des espèces énigmatiques, probablement passées en Méditerranée par le canal de Suez. L'exploration se fait donc maintenant avec une loupe binoculaire pendant des journées entières ou avec cet outil merveilleux qu'est un microscope électronique à balayage. Et c'est tout aussi passionnant !
Cet attrait pour la découverte de choses nouvelles, initié avec mon premier masque de plongée, j'ai pu l'assouvir dans des travaux de taxonomie, c'est à dire identifier les organismes grâce à certains critères et les décrire. Il reste des milliers d'espèces à décrire sous la mer ! Les bryozoaires ont été mon groupe favori et pouvoir associer observations sous-marines et étude au microscope a été d'un grand secours pour comprendre certains problèmes. Les grottes sous-marines, nombreuses autour de Marseille, sont pleines de bryozoaires qui m'ont beaucoup occupé, et à l'entrée des grottes, on trouve du corail rouge, une autre passion !
DédicacePas morte notre vieille mer, la Méditerranée ! Elle fait même toujours la belle avec ses robes d'éponges et de coraux de toutes les couleurs. Mais ses amoureux de plus en plus nombreux ne sont pas toujours respectueux de ses atours. Concilier le maintien des activités traditionnelles qui sont la base de la culture méditerranéenne et nouveaux usages en expansion est un défi difficile, qui passe par une bonne information.
Un grand bravo à Futura-Sciences de contribuer si bien à la diffusion des connaissances !


Je suis biologiste marin et c'est d'abord parce que j'étais passionné par la mer et l'observation de la vie marine que j'ai choisi cette voie.

Une passion qui ne m'a pas quitté au cours de ma carrière de chercheur au CNRS et qui anime encore mes activités de retraité. J'ai eu la chance de naître au bord de la mer et de ne jamais la quitter, en participant au développement de la plongée sous-marine depuis sa phase initiale. Après mes premières découvertes de la vie marine à travers la surface des flaques à marée basse, j'ai du attendre que le matériel de base, masque, tuba et palmes, apparaisse sur le marché pour faire de timides incursions sous-marines au tout début des années 50. Voir sous la mer est devenu maintenant tout à fait banal et des images sous-marines sont largement diffusées par les programmes de télévision.

VOICI NOTRE MAROCAIN JEAN-GEORGES HARMELIN A EILAT




Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 18 Sep 2007 - 20:10

voici ben porat Yossef notre chanteur Daniel Suissa a droite sa maman Gisele Barokh-Suissa a gauche et moi Solita au milieu.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Lun 22 Oct 2007 - 18:05

Mes amis Shaul Bensimhon d'Ashdod president de la communaute juive nord-Africaines.

et Shmouel Ben-Ami de Tiberiade, le plus grand sculpteur d''Israel
ici chez le president Simon Peres, Photo soly



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Lun 22 Oct 2007 - 18:12

notre grand ami et artiste Andre Elbaz de Mazagan
http://www.andreelbaz.com/


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Lun 22 Oct 2007 - 18:29




Ils sont tous marocains et celebres, ici nous sommes a la maison presidencielle de Simon Peres a Jerusalem


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
SHANGHAI
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 393
Date d'inscription : 21/09/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 13 Jan 2008 - 10:06

Janvier 2008 dans les rues de Mogador, de gauche a droite moi Charly Anidjar (Shanghai) avec Andre Azoulay le 3 eme et a droite mon epouse Fiby

Revenir en haut Aller en bas
Mogador
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 5 Mar 2008 - 16:17

Haïm Zafrani (1922-2004)
Philosophe spécialiste des cultures juive et arabe, Haïm Zafrani est né en 1922 à Essaouira. Il est attaché à la double culture juive et arabe. Il est l'auteur de " Mille ans de vie juive au Maroc " (Maisonneuve-Larose), " Juifs d'Andalousie et du Maghreb " (Maisonneuve-Larose, 1996). Membre de l'Académie du Royaume.
Haïm Zafrani est professeur titulaire de chaire à l'Université de Paris VIII où il dirige le Département de langue hébraïque et de civilisation juive, depuis sa création en octobre 1969, l'U.E.R. des Études slaves, orientales et asiatiques, depuis 1976, ainsi que deux groupes de recherche habilités à délivrer les doctorats de 3e cycle et d'État et dont les activités portent essentiellement sur les littératures (écrites et orales) et les langues juives en Occident musulman. Docteur d' État es-Lettres et Sciences humaines, titulaire du Doctorat de recherches en Études orientales, Haïm Zafrani est, en outre, licencié en Droit et Sciences économiques, diplômé d'arabe classique (Université de Rabat) et de langue hébraïque (Université de Jérusalem). Il est membre de l’Institut des Hautes études sémitiques (Collège de France), du Conseil de coopération collège de France-universités, membre du comité de parrainage de la revue Horizons maghrébins, membre correspondant de l’Académie du Royaume du Maroc... Attaché à sa double culture juive et marocaine, Haïm Zafrani vivait à Paris. Il est mort en mars 2004.

Il est l’auteur de quinze ouvrages et de plus de cent cinquante articles portant sur la pensée, les littératures et les langues juives en Occident musulman.
Parmi ses publications

2000 ans de vie juive au Maroc (Eddif, 1983 - 1999)

Juifs d'Andalousie et du Maghreb (Maisonneuve-Larose, 1996)

Les traducteurs d'Espagne et de Provence
Ouvrage écrit avec Michèle Bayar

Éthique et mystique, Judaïsme en terre d’Islam (Maisonneuve et Larose, 1991)

Kabbale, vie mystique et magie

[b]Deux mille ans de vie juive au Maroc
par Haïm Zafrani

Ce livre évoque la mémoire de ce qui fut (et reste) la plus importante communauté juive du monde arabe. La nouvelle édition a été mise à jour et augmentée d’une postface remplaçant l’épilogue des éditions précédentes.

« L'ouvrage de Haïm Zafrani restitue en trois cents pages l'essentiel des composantes de la vie juive marocaine et plus généralement maghrébine, au cours des deux derniers millénaires. Depuis les premières vagues de dispersion des juifs palestiniens jusqu'à la désintégration de la communauté marocaine sous l'effet conjugué de l'indépendance du pays et d'un incessant mouvement d'Aliyah, une « société juive bipolaire » a généré et perpétué une culture fort originale insérée et enracinée en terre d'islam, la population juive ne s'est pas montrée imperméable aux influences arabo-berbères, sans renoncer pour autant à cultiver sa riche tradition religieuse, ravivée par les megorashim venus d'Espagne après l'Expulsion. Ce tour d'horizon historique circonstancié permet de mieux saisir le sens du syncrétisme culturel des juifs marocains, de leurs rites propres - comme la mimouna et la hilloula - et de la « mémoire judéo-maghrébine » qu' ils ont reçue en héritage. Le mépris condescendant qu'a pu manifester à leur égard (et que manifeste encore) un certain establishment israélien n'en parait que plus déplacé. » (extrait du site de Chochana P.)

« Le judaïsme marocain entretient avec la pensée juive universelle et ses divers modes d’expresiion des liens étroits et des relations privilégiées au niveau de la création littéraire hébraïque classique et traditionnelle. Toutefois, ce judaïsme est aussi le produit du terroir marocain où il a prospéré durant deux millénaires. Dans cet espace de convergence et de dialogue, s’est élaborée une personnalité judéo-marocaine multipolaire complexe. Cet ouvrage apporte un éclairage inédit sur l’Histoire d’une communauté éclatée et sa mémoire. » (extrait d’un article de Jean-Michel Zurfluh, dans le Temps du Maroc, 8 Octobre 1999).

Ce livre a reçu le Prix Grand Atlas de la Création en 1999, décerné par l’ambassadeur de France au Maroc, au titre de la promotion et de la diffusion du livre.

« Le foyer le plus intense de fanatisme musulman et d'humiliation juive fut, jusqu'à ces derniers temps, le sultanat du Maroc. Les quartiers juifs ou mellahs de Fez, de Marrakech, de Casablanca, de Tétouan, de Mogador, étaient strictement clos, et les sévères lois du Coran, relatives aux " infidèles " méprisables y étaient appliquées à des milliers d'hommes. Non seulement les sultans, mais n'importe quel fonctionnaire se considérait en droit de sévir contre les Juifs comme bon lui semblait : de les battre, de les spolier, de les bannir. Parfois, lorsque les cris des victimes s’élevaient trop haut, les diplomates des pays européens résidant au Maroc y faisaient écho, surtout dans le port de Tanger ou sont concentrées les plus importantes entreprises juives. L'Alliance Israélite de Paris et l'Anglo-Jewish Association de Londres s'adressaient à leurs gouvernements, demandant qu’ils prissent la défense des Juifs marocains. Mais le salut n’arriva qu'en 1912, lorsque le Maroc passa sous le protectorat de la France et de l'Espagne.
Dépités par l'occupation étrangères, les Maures passèrent leur colère sur les Juifs et organisèrent un véritable pogrome à Fez. Mais, par la suite, ces excès devinrent beaucoup plus rares. sur 120000 juifs marocains, 90000 se trouvent sous la protection du résident général français, 20000 sous celle du résident espagnol, et 10000 sous celle du corps diplomatique international à Tanger. Les Séphardim, ou habitants des ports, pour la plupart gros commerçants, parlent entre eux l'espagnol, mais tous manient plusieurs langues européennes. À l'intérieur du pays, les Séphardim se sont confondus avec la population juive indigène; ils usent de l'arabe. Partout, les écoles de l'alliance israélite appareillage la civilisation française, mais le mouvement assimiler heures qui en résultent trouverez, dans le celui-ci vain, une opposition nationale, inspirant à la reconnaissance de la culture géographique sur une base européenne. » (extrait du Précis d'histoire juive, Éditions du Cerf)
Revenir en haut Aller en bas
Mogador
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 5 Mar 2008 - 16:30

Robert Assaraf

Né en 1936 à Rabat, Robert Assaraf a occupé l’importantes fonctions, publiques et privées, au Maroc.


Auteur de plusieurs ouvrages dont Mohammed V et les Juifs (1997), il a créé en 1996 le Centre International de Recherche sur les Juifs du Maroc et est l’un des fondateurs, en 1999, de l’Union mondiale du judaïsme marocain.
Revenir en haut Aller en bas
Mogador
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 5 Mar 2008 - 16:43

ABOLITION DE L'ESCLAVAGE
UN PRÉCURSEUR JUIF-MOGADORIEN
Un livre paru récemment apporte une contribution importante à l'étude du mouvement anti-esclavagiste aux USA, et nous révèle la personnalité d'un personnage juif hors du commun, Moses Elias LEVY (Mogador,1782-Washington,1854)

Gibraltar, avril 1800. Un jeune homme de 18 ans s'apprête à embarquer pour les Amériques. Il est accompagné de sa mère et de sa jeune sœur. Leur père vient de mourir de la peste jaune, léguant aux trois fugitifs le maigre pécule qui leur permettra à peine de couvrir les frais du voyage, et d'envisager un petit investissement dans le Nouveau Monde. Le jeune homme, Moses Elias LEVY ben YULY, a la tête pleine de rêves, mais fait preuve d'une précoce détermination pour aborder sa nouvelle vie. La première décision qu'il prend d'autorité, c'est de supprimer de son patronyme la mention “Yuly” pour se faire appeler Moses LEVY tout court.

Pourtant, c'est une vieille famille honorablement connue dans tout l'Empire Chérifien que ces LEVY ben YULY. Issus d'expulsés d'Espagne, et affirmant être les descendants du grand poète rabbi Yéhouda Ha Lévy, ils se transmettent de génération en génération des traditions qui, pour être invérifiables, n'en dénotent pas moins leur souci de respectabilité. Et tout d'abord cet ajout assez étrange à leur nom, “Yuly”. De nombreux Lévy, au Maroc comme en Occident, ont eu le souci de se différencier de leurs homonymes: ainsi les Lévy-Bencheton, les Lévy-Bensoussan, les Lévy-Bentoubo… Mais eux ont choisi, pour affirmer leur préséance sur les autres Lévy, un parrainage prestigieux. Lorsque le Messie aura reconstruit le Temple, ils seront les premiers appelés parmi leurs pairs à y remplir leurs fonctions de chantres. “Yuly” est un acrostiche tiré du psaume 89,6:
“Ils viendront et ils se prosterneront devant Toi, Seigneur” (yavouou veyshtahavou lefanekha, yy).

Le grand oncle du jeune Moses, Samuel LEVY ben YULY (vers 1670, Rabat vers 1752, Meknès), commerçant prospère, avait été le “naguid”, ou “cheikh” des juifs de la capitale des Alaouites, Meknès, dans les années 1737-1745. Le grand-père de Moses, Judah Lévy ibn Yuly, avait été l'un des douze négociants juifs qu'avait choisis le sultan sidi Mohamed ben Abdallah afin de créer la ville de Mogador (Essaouira) en 1764 (2). Son père, Eliahou LEVY ben YULY (vers 1735-1800), négociant cossu de Mogador, avait occupé des fonctions diplomatiques et politiques auprès du Sultan. Il aurait, semble-t-il, participé à la rédaction du traité de 1778 faisant du Maroc la première puissance étrangère reconnaissant officiellement la nouvelle république des Etats Unis d'Amérique. Mais c'est justement la personnalité assez controversée de ce père qui aurait conduit le jeune Moses à modifier son patronyme. Colérique, profondément imbu de lui-même, Eliahou a eu une vie mouvementée, au gré de ses réussites en affaires et des conjonctures politiques, selon que son commanditaire, le sultan Mohamed IV, était satisfait ou non de lui. Un navire tarde-t-il accoster dans le port de Mogador? Le sultan le fait emprisonner, bastonner, et lui fait raser la barbe!…Un galion rapporte-t-il de gros bénéfices? Eliahou, rentré en grâce, ose se promener à cheval dans les villes et villages de l'Empire, alors qu'il n'était permis aux juifs de cavaler qu'en en rase campagne…Lorsque le sultan Moulay Yazid, anti-juif forcené, succède à son père en 1790, Eliahou est obligé de se “convertir” à l'Islam et réussira à prendre la fuite. Par ailleurs, la vie privée de ce père (trigame!!!) ne semble pas avoir apporté au jeune Moses l'amour qu'il eût pu attendre
A peine arrivé à Saint-Thomas (Indes Occidentales danoises), Moses Lévy utilisera sa connaissance des langues et son esprit aiguisé par les études de la Torah (à Mogador, dès l'âge de 5 ans, il étonnait ses maîtres du “héder” par sa prodigieuse mémoire), pour se lancer dans le commerce du bois, dans celui du tabac et du sucre, dans l'armement de vaisseaux. Il résidera successivement à Puerto Rico, aux Iles de la Vierge, pour finalement se fixer en Floride, récemment achetée à l'Espagne. Il se marie en 1803, (il a 21 ans) avec la fille d'un riche commerçant sépharade des Caraïbes, Hannah ben Danone, qui lui donnera quatre enfants, mais dont il divorcera en 1815.

Alors commence pour Moses Lévy une vie exceptionnelle dominée par deux grandes utopies: le sauvetage du Peuple juif, et l'abolition de l'esclavage.

Avec son background de juif marocain traditionaliste, sa découverte de la philosophie des Lumières, et ses opinions politiques libérales, il serait ce qu'on appellerait aujourd'hui un “homme de gauche”. Il semble avoir lu en français dans le texte les écrits des Philosophes et de larges extraits de l'Encyclopédie de Diderot. Comment a-t-il eu accès à ces livres? Il semblerait que durant sa première enfance (entre 1782 et 1790) il n'a connu que la férule de ses maîtres du “héder” à Mogador. Ce serait donc à Gibraltar, au contact des commerçants, des consuls étrangers, des divers voyageurs de la ville que son apprentissage des langues française, anglaise et espagnole se serait approfondi. Sa langue maternelle était le judéo marocain.

A partir de 1820, sur des terrains qu'il a achetés de ses propres deniers, il crée la colonie agricole “Pilgrimage” près de Micanopy, dans le comté d'Alachua en Floride. Il ambitionne d'y fixer 500 familles juives récemment immigrées, notamment les rescapés des pogroms russes perpétrés par les cosaques de Nicolas 1er. Mais malgré le fait que ces terres faciles à cultiver étaient offertes gratuitement aux juifs immigrants, la colonie agricole ne comptera jamais plus de 53 familles: les esprits n'étaient pas encore mûrs pour cette expérience “pré sioniste”.

Moses Lévy connaissait bien la condition des esclaves, puisqu'il en possédait plusieurs centaines dans ses plantations de sucre de Floride. (N'a-t-on pas assez critiqué Voltaire à la fois marchand de canons et militant anti-militariste?…). Mais ses contemporains s'accordent à reconnaître qu'il se comportait avec eux avec une douceur, une indulgence, en un mot une humanité absolument inusitées. C'est qu'au plus profond de lui-même Moses Lévy mûrissait un grand projet dont il ne pouvait faire part à aucun de ses concitoyens américains; un projet tellement invraisemblable dans ces années 1820 aux U.S.A. qu'on l'eût pris pour un fou s'il l'avait dévoilé. Il devra entreprendre en 1828 un voyage à Londres et prendre contact avec des milieux religieux protestants prosélytes pour leur livrer et faire publier son grand œuvre, un texte intitulé: “Plan for the abolition of slavery. Consistently with the interest of all parties” (Plan pour l'abolition de l'esclavage. Lequel sauvegardera les intérêts de toutes les parties).

Moses Lévy fut reçu à Londres comme une sorte de héros par la secte des Clapham, ces abolitionnistes qui avaient, dès 1807, sous la direction du fameux William Wilberforce, obtenu l'interdiction du commerce des esclaves sur les navires battant pavillon britannique. Il prononça plusieurs conférences (avec son accent juif marocain en anglais!) afin de mobiliser le public anglais contre la traite des esclaves aux U.S.A. Les membres de la secte Clapham avaient sans doute l'arrière-pensée de convertir Moses au christianisme, mais celui-ci leur résista sur ce point.

Comme toutes les grandes utopies du XIXème siècle, certaines propositions de Moses Lévy nous sembleraient aujourd'hui ridicules, d'autres franchement choquantes. Ainsi, en partant du postulat que l'esclavage corrompt et dégrade aussi bien le maître que l'esclave (ceci n'était pas une évidence à l'époque!), il propose de reconsidérer les techniques agricoles, de les moderniser pour les rendre moins dépendantes de la main d'œuvre gratuite. Il préconise ensuite de séparer les parents esclaves de leurs enfants qui vivront en hommes libres, car ces derniers risquent d'avoir été “dégradés” au contact de la mentalité servile. Par ailleurs, il suggère que les prisonniers anglais expédiés aux Amériques se marient avec des esclaves libérés…

Ce texte, publié anonymement et retrouvé pas C.S.Monaco à la British Library, a eu le mérite d'être un précurseur, de poser le tout premier jalon dans la longue avancée vers l'abolition totale de l'esclavage aux USA.


Pour ce qui est du destin personnel de Moses Lévy, ses dernières années furent assombries par son conflit avec son fils, David Lévy-Yulee, devenu le premier sénateur juif de l'histoire des Etats-Unis (Floride, 1845), et un richissime entrepreneur (il créa les Chemins de fer de Floride) (4). Comme si le destin voulait prendre sa revanche, le fils de Moses était un virulent anti-abolitionniste, et participa à la guerre de Sécession du coté des Sudistes. Il adjoignit au nom de Lévy celui de son grand-père Eliahou Lévy ben Yuly, comme pour se placer résolument du coté des forts et des puissants.

Pour qui ferait un jour un voyage en Floride, signalons qu'il y trouvera le comté de LEVY (du nom de Moses) et la ville de YULEE, en hommage à son fils David.Notes:
(1) C.S.MONACO: Moses Levy of Florida, Jewish Utopian and Antebellum Reformer
Louisana State University Press, Baton Rouge,2005,
224 pages, $44,95. ISBN 0-8071-3095-8


Revenir en haut Aller en bas
ould-kabla
Medaille d'Argent


Nombre de messages : 623
Age : 78
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 5 Mar 2008 - 22:01

Hello Mogador, voici le premier tableau de notre célèbre peintre de Mazagan mon ami ANDRÉ ELBAZ.

emilio amitie ould-kabla DRAPEAU
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 11 Mar 2008 - 12:48

Né à Casablanca, au Maroc, et le benjamin d'une famille de 12 enfants, le Chantre Daniel Benlolo et sa famille s'installent au Québec - le berceau des Séfarades canadiens - au début des années 70. Parlant couramment le français, l'arabe, l'hébreu et l'anglais, il étudie au Collège rabbinique du Canada et devient le Chantre de la synagogue espagnole et portugaise de Montréal à l'âge de 20 ans; un poste qu'il occupera pendant huit ans.

En 1991, le Chantre Benlolo reçoit une prestigieuse bourse d'études pour étudier pendant deux ans divers styles de musique, tels que Ashkenazi, Yéménite, Syrien et autres styles sépharades, à l'école de musique juive Belz, celle-ci affiliée à l'université Yeshiva de New York. Le Chantre Benlolo est un artisan multidisciplinaire qui conçoit des ketubot et d'autres magnifiques œuvres d'art judaïques. Son amour du chant et de la scène l'amène à se produire un peu partout à travers le monde : au Venezuela, en Angleterre, en Israël, au Cuba et aux États-Unis.

En plus de ses fonctions à la Congrégation Beth Shalom d'Ottawa, il continue de paraître aux cérémonies et réceptions communautaires, d'enseigner a l'Ecole Talmud Torah d'Ottawa et de servir de conseiller judaïque pour la fondation Tamir. Il est également le fondateur de la chorale de SJCC d'Ottawa et de l'École Benlolo Bar/Bat Mitzvah School.

Le Chantre Benlolo est le récipiendaire du prix Elaine Rabin Social Service Award et un des récipiendaires du prix des bâtisseurs communautaires de Centraide de 2004, en raison de son dévouement et de son engagement envers la communauté en besoin. Il met constamment à profit ses talents musicaux pour des organismes à buts non lucratifs et c'est avec coeur et enthousiasme qu'il fait la promotion de la communauté juive d'Ottawa. Son travail auprès des communautés interreligieuses et multiculturelles s'est vu reconnaître cette année lorsque la Fédération pour la paix universelle et la Fédération interreligieuse et internationale pour la paix mondiale le nommèrent ambassadeur de paix en raison de ses efforts et de sa contribution vers l'espoir et la possibilité de vivre dans un monde uni et sans guerre, pour les gens de tous les âges.

Pour contacter le Chantre Benlolo,
veuillez envoyer votre courriel à chazzan@bethshalom.ca.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 20 Avr 2008 - 23:26

Né au Maroc, le 12 juin 1961 à Casablanca, il grandit à Tel-Aviv, où il suit les cours du collège de mode Shenkar.

En 1987, il part pour New York , où il rencontre le créateur Geoffrey Beene, avec qui il travaille pendant sept ans. En 1997, Ralph Tolédano, alors président de Guy Laroche, le choisit pour rafraîchir l’image de la maison française fondée en 1957.

Un an plus tard il sera appelé par Pierre Bergé pour la maison Saint Laurent.

En 2001, il reprend la direction artistique de Lanvin.


Il est le chouchou de la mode parisienne, l’un des couturiers les plus convoités aujourd’hui. En moins de deux ans, Alber Elbaz a inventé, chez Lanvin, un prêt à porter de luxe aux codes très couture. Alber Elbaz a fait ses premières armes chez Guy Laroche, puis il reste plusieurs années chez Saint Laurent avant de changer l’image d’une des plus vieilles maisons de couture française, Lanvin. Un défi, un pari gagné pour cet homme, bon vivant, fondant de gentillesse et de timidité. Tant de chemin parcouru depuis son école de stylisme dans le quartier branché de Shenkin à Tel-Aviv. C’est après septannées passées à New York, chez Geoffrey Beene, qu’il décide de s’installer à Paris. « Dans cette capitale chargée d’histoire, de mystère et de poésie, tout semble possible. Chaque Parisienne a son style et, surtout, c’est une ville qui aime la mode et que la mode aime. » Dans son petit bureau simple et douillet de la rue du faubourg Saint- Honoré, Alber Elbaz passe le plus clair de son temps à dessiner et à inventer des vêtements pour les femmes. Inspiré par des univers différents, Alber Elbaz laisse parler son imagination. Mettre en valeur la femme est son unique préoccupation : « ne connaître ni la signature, ni la provenance d’une robe est un signe de luxe. Si on connaît son prix et son origine, on frise la vulgarité ». Superstitieux, juste ce qu’il faut, il avoue être parfois inspiré par l’âme de Jeanne Lanvin. On le reconnaît à son accent quand on le croise à certaines soirées caritatives, comme celle de l’Université hébraïque de Jérusalem. Alber Elbaz est un vrai artiste, un être attachant, entier, qui a gardé en lui l’âme d’un enfant. Paris lui a donné la gloire mais, dans son cœur, il reste un enfant d’Israël.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Macha
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 13 Juil 2008 - 6:11

Macha Méril,
Macha Méril, née princesse Marie-Madeleine Gagarine le 3 septembre 1940 à Rabat au Maroc, est une actrice française.

Née de l'union de Marie Belsky et d'un prince russe, Wladimir Gagarine. Orpheline de son père, elle s'installe en France pour continuer ses études qu'elle interrompt pour se consacrer à une carrière de comédienne.

En 1960, Macha Méril commence sa carrière cinématographique dans La main chaude, son second rôle significatif où elle interprète le rôle d'Yvette, la première réalisation de Gérard Oury qui est à la fois, acteur, scénariste et dialoguiste.

En 2005, elle reçoit le Prix "Reconnaissance des cinéphiles" décerné à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes) par l'Association "Souvenance de cinéphiles" pour l'ensemble de sa carrière.

Elle est sociétaire de l'émission Les Grosses Têtes. Elle est réputée comme étant une "mangeuse d'hommes" ce qui rehausse son éclat auprès des connaisseurs !


Je suis du signe de la Vierge (ascendant Balance). Je suis née un 3 Septembre à Rabat, alors que le Maroc était un protectorat français.
Mes parents, Marie Belsky et le prince Wladimir Gagarine étaient cousins et s'étaient retrouvés dans le Midi de la France après leur fuite de la Russie bolchevique, chacun de son côté. Ils s'étaient mariés, naturalisés Français et établis dans une petite propriété horticole à Antibes achetée avec les derniers bijoux sauvés.
Mon demi-frère Georges et mes sÏurs Hélène et Elisabeth sont nés sur la Côte d'Azur. Peu avant la guerre, mon père, ingénieur agronome, reçut la proposition de créer une plantation d'agrumes au Maroc. Je suis née pendant ces années heureuses où mes parents avaient retrouvé les grands espaces de l'Ukraine de leur jeunesse dans la douceur de la vie coloniale d'Afrique du Nord.
La guerre bouleversa cette paix retrouvée. Écrasé de chagrin après la perte de Georges, tué au front à la veille de l'Armistice, mon père mourut du typhus au cours de son voyage sur la tombe de son fils. J'avais cinq ans.
Avec un courage remarquable, ma mère décida alors de nous ramener en France, pour faire nos études à Paris.
J'ai fait ma scolarité au Lycée Marie Curie de Sceaux. J'ai ensuite commencé une licence de lettres à la Sorbonne, tout en fréquentant le cours Dullin, école de théâtre du TNP (Théâtre National Populaire).
Très vite j'ai été choisie pour tourner mon premier film et j'ai interrompu mes études universitaires. Nous tirions le diable par la queue, mes sÏurs et moi avons dû travailler très tôt.
Ma première fugace apparition au cinéma fut dans le LE SIGNE DU LION de Eric Rohmer, mais mon premier rôle important fut dans LA MAIN CHAUDE, de Gérard Oury, dont c'était la première réalisation. Une comédie acide où je remplaçais Brigitte Bardot, alors enceinte, auprès de Jacques Charrier, son nouveau mari. On avait préféré engager une inconnue.
Conseillée par Gérard Oury et le producteur, j'ai pris le pseudonyme Macha Méril en luttant pour conserver au moins mon prénom. On me disait que Gagarine était un nom à coucher dehors et que personne ne s'en souviendraitÉ

Désireuse de suivre les cours de Lee Strasberg à l'Actor's Studio et d'apprendre l'anglais, je n'hésite pas, malgré ce premier succès cinématographique, à accepter la proposition de Henry Wolf (directeur artistique de Harper's Bazaar) et Richard Avedon (photographe) d'aller travailler pour eux à New York, où j'ai vécu deux ans. Années passionnantes dans le milieu de la mode où j'ai néanmoins poursuivi mes ambitions d'actrice en tournant en anglais pour la télévision américaine, tout en suivant les cours de l'Actor's Studio en qualité d'observer. La prestigieuse école américaine ne concédait pas d'autre titre aux étudiants étrangers.
Ma carrière semblait se dessiner aux USA avec un contrat Paramount de 6 films sur 7 ans et un premier film à Hollywood : Who's been sleeping in my bed, de Daniel Mann, avec Dean Martin.
Mais je suis rappelée en France par Nina Companeez, alors scénariste, pour interpréter la petite sÏur de Marina Vlady dans : Adorable Menteuse, de Michel Deville.
L'attrait du cosmopolitisme New Yorkais s'éclipsa face à l'appel de la Nouvelle Vague qui naissait en France. Je ne retournai pas aux USA.
La chance me sourit quand je fus choisie par Jean-Luc Godard pour être l'héroïne de Une Femme Mariée, qui représente la France au festival de Venise, me fait connaître dans le monde entier et me vaut le prix Suzanne Bianchetti (meilleure jeune actrice de l'année).
Je publie chez Denoël mon premier livre, Le Journal d'une Femme Mariée, un recueil de photogrammes du film dont les légendes sont les dialogues.
Je poursuis ma carrière de comédienne avec L'Espion, L'Horizon, et Belle de jour (voir filmographie), mais à la veille de Mai 68, je constitue aussi la société de production cinématographique Machafilm, qui produit Au Pan Coupé, de Guy Gilles.

En 1969, j'épouse le producteur et cinéaste italien Gian Vittorio Baldi et je m'établis à Rome, où je tourne en italien : L'Amour Conjugal, La Notte dei Fiori, et
Le dernier jour de classe avant les vacances de Noël, etcÉ(voir filmographie)
En 1973, je reviens en France pour tourner Nous ne vieillirons pas ensemble, de Maurice Pialat.
Je coproduis avec ma société française « Quatre Nuits d'un Rêveur », de Robert Bresson à Paris et « Porcile »
(« Porcherie ») de Pier Paolo Pasolini, en Italie.
En Italie, je tourne comme comédienne, entre autres, Profondo Rosso (Les Frissons de l'Angoisse), de Dario Argento, film culte des amateurs de l'horreur. En Allemagne, Roulette Chinoise (Chinesiches Roulette), de Rainer Werner Fassbinder .

De retour en France après mon divorce , Robert et Robert, puis Les Uns et les Autres, ainsi qu'une série TV sur la vie de Colette me rappellent au public français.
S'ensuivent Beau-Père, Le Crime d'Amour, Au Nom de Tous les Miens, DUET FOR ONE, SANS TOIT NI LOI, MEETING VENUS etcÉ
En 1982 je publie mon premier roman chez Grasset: La Star , puis mes livres de cuisine, chez Robert Laffont : Joyeuses Pâtes (1987) Moi j'en Riz (1994) et Haricots-ci, Haricots-là (1999).
Au théâtre, je fais mes débuts en France avec L'Éloignement, de Loleh Bellon, au théâtre de la Gaîté-Montparnasse, puis je joue Arkadina dans La Mouette de Tchekov au Théâtre de l'Odéon, Fièvre Romaine d'après Edith Wharton, au Petit Marigny, et Bel-Ami de Pierre Laville, d'après Maupassant, au théâtre Antoine. (voir : Théâtre)
Simultanément j'ai tourné de nombreux téléfilms, en France, en Angleterre, en Argentine, en Pologne, en Bulgarie et en Italie. (voir télévision dans filmographie)
Une tentative infructueuse de réaliser une grande saga d'après le best-seller de ma mère Marie Gagarine Blonds étaient les blés d'Ukraine ne me décourage pas. Je produis, réalise et interprète mon premier téléfilm d'après un scénario de Tonino Guerra : ALLA TURCA, un road-movie de Paris à Istambul.
J'adopte légalement mon fils Gian Guido, né d'une première union de mon ex-mari Gian Vittorio Baldi et que j'avais élevé. Il est à présent le héros d'une série italienne sur RAI 3.
À l'occasion du 50è Festival de Cannes, je crée avec mes amies comédiennes Bernadette Lafont, Anna Karina, Alexandra Stewart, Françoise Brion etcÉune association pour protester contre la vision obsolète de la femme de 50 ans dans les films, la publicité et les media : Les Cinquantièmes Jubilantes. Nous recevons 3000 demandes d'adhésion de toute la France, la Belgique et les pays francophones (voir : autres activités).
Je collabore depuis au magazine CÔTÉ FEMME (anciennement BONNES SOIRÉES) du groupe Bayard Presse, où je tiens une rubrique hebdomadaire qui répond aux interrogations des femmes de ma génération. Les éditions Albin Michel les ont publiées dans le recueil : Patati patata, trois petits tours et puis ça va (2001).


Revenir en haut Aller en bas
Macha
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 13 Juil 2008 - 6:15

Macha.................suite




Je publie aux éditions du Cherche-Midi : J'aime pas, (1997) puis chez Albin Michel le roman Love.baba (2000) , et en 2003 Biographie d'un sexe ordinaire. (voir : Publications)
Je poursuis depuis 2000 une tournée internationale avec le spectacle FEU SACRÉ, textes de George Sand et musiques de Chopin interprétées par le grand pianiste Jean-Marc Luisada (Perpignan, Deauville, Lisbonne, Bruxelles, Tokyo etcÉ)
Au cours des dix dernières années, j'ai été décorée Officier des Arts et des Lettres, Chevalier de l'Ordre du Mérite, Chevalier de la Légion d'Honneur et Chevalier du Mérite Agricole.
J'ai récemment acheté une petite ferme dans le Gers où j'écris et je fais la cuisine pour mes amis. Mais je n'abandonne pas Paris où je vis dans le Marais que je sillonne à vélo.
Biographie Courte
Née pendant la guerre de 40 de parents russes réfugiés en France après la Révolution de 17, Macha Méril a montré tôt des dispositions pour le théâtre et le cinéma. Élève du cours Dullin (TNP), elle abandonne ses études de lettres pour répondre à ses premières propositions de films, LA MAIN CHAUDE de Gérard Oury, et LE SIGNE DU LION d'Éric Rohmer.
Après un séjour aux USA où elle fréquente l'Actor's Studio et tourne quelques films américains à Hollywood (QUI A DORMI DANS MON LIT de Daniel Mann), elle revient en France où naissait la Nouvelle Vague. Jean-Luc Godard la choisit pour interpréter UNE FEMME MARIÉE, qui brave la censure et conquiert le public.

Suivirent L'ESPION de Raoul Lévy avec le mythique Montgomerry Clift dont ce fut le dernier film, ADORABLE MENTEUSE de Michel Deville, LA VIE CONJUGALE de Cayatte, LE REPOS DU GUERRIER de Roger Vadim, BELLE DE JOUR de Luis Bunuel, LES UNS ET LES AUTRES et ROBERT ET ROBERT de Claude Lelouch, BEAU-PÈRE de Bertrand Blier, LES ROIS DU GAG de Claude Zidi etc...
Elle constitue la société de production Machafilm avec laquelle elle produit AU PAN COUPÉ de Guy Gilles, et plus tard QUATRE NUITS D'UN RÊVEUR de Robert Bresson et PORCHERIE de Pier Paolo Pasolini.
Elle épouse le cinéaste et producteur Gian Vittorio Baldi et s'établit à Rome où elle tourne avec lui LE DERNIER JOUR DE CLASSES AVANT NOÊL, de nombreux films et téléfilms italiens, L'AMOUR CONJUGAL de Dacia Maraini, d'après le roman d'Alberto Moravia, et le film culte de Dario Argento PROFONDO ROSSO (Les Frissons de l'Angoisse).
De retour en France, elle publie ses premiers livres, un roman LA STAR et des livres de cuisine JOYEUSES PÂTES, MOI J'EN RIZ et HARICOTS-CI, HARICOTS-LÀ. Au théâtre, elle joue Arcadina dans LA MOUETTE d'Anton Tchékov, mise en scène d'André Konchalovsky, L'ÉLOIGNEMENT de Loleh Bellon avec Pierre Arditi, mise en scène de Bernard Murat, FIÈVRE ROMAINE d'après Edith Wharton, mise en scène de Simone Benmussa etc..
Pour la télévision, elle incarne COLETTE, série réalisée par Gérard Poitou, et tourne de nombreux téléfilms contemporains dont ALLA TURCA qu'elle réalise.
Au cinéma ROULETTE CHINOISE de Reiner Werner Fassbinder, SANT TOIT NI LOI d'Agnès Varda, A SOLDIER'S DAUGHTER NEVER CRIES de James Ivory, DUO POUR UNE SOLISTE d'André Konchalovsky, MORTELLE RANDONNÉE de Claude Miller, CRIME D'AMOUR de Guy Gilles, MEETING VENUS de Istvan Szabo etc...
Depuis quelques années, elle conjugue son activité de comédienne avec l'écriture: "LOVE BABA", "PATATI PATATA", "BIOGRAPHIE D'UN SEXE ORDINAIRE", "SI JE VOUS DISAIS". À paraître (septembre 2004) « Les mots des hommes ». Elle joue en tournée en France et à l'étranger FEU SACRÉ, textes de George Sand, musiques de Frédéric Chopin interprétées par le pianiste Jean-Marc Luisada, et enregistre des chansons dont elle a écrit les paroles. Elle vit à Paris et dans le Gers où elle a retapé un hameau. Entre les tournages, elle fait du vélo, elle cuisine et elle écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Age : 60
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 27 Juil 2008 - 20:51

notre cher Avi Avizemer et Esther son epouse 2 amis a Soly.
Avi est guide au Maroc, ancien directeur de lycee, il est l'auteur de plusieur livre, il est un ami a notre Bebert de Los Angeles.
Il connait le Maroc comme personne, il parle toutes les langues qu'on parle au Maroc, et c'est le meilleur guide du monde.





Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Jeu 7 Aoû 2008 - 6:43

Roger Karoutchi est un homme politique français, né à Casablanca le 26 août 1951. Il etait avec moi en classe, petit garcon, mignon, sage, qui pensait qu'a etudier .


Roger Karoutchi en bas le premier a gauche
moi avec de longues nattes au milieu, avec un s sur moi.


Il est, depuis le 18 mai 2007, Secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement auprès du Premier ministre du gouvernement François Fillon 1



Roger Karoutchi, fils d'Halter Karoutchi et de Solange Fedidané à Casablanca, il est issu d'une famille d'origine juive marocaine d'Essaouira (Mogador), arrivée au Maroc en provenance de Livourne (Italie) au XVIIIe siècle. Une partie de la famille Karoutchi a émigré en Israël, où Mike Karoutchi est un chanteur très connu.
Titulaire d'une maîtrise de droit et ancien élève de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, il est professeur agrégé d'histoire, puis, à partir de 1997, inspecteur général de l'Éducation nationale.

Professeur agrégé d'histoire à Goussainville et à Paris (1975-1985), Roger Karoutchi se lance en politique, dès l'âge de 16 ans, en adhérant au parti gaulliste. Délégué national du RPR, chargé de la jeunesse de 1981 à 1985, il seconde, en 1981, Nicolas Sarkozy, alors président du comité de soutien des jeunes à la candidature de Jacques Chirac à l'élection présidentielle, avant de devenir chargé de mission auprès du secrétaire général du RPR(1985-1986).
A partir de 1986, il entre aux côtés de Philippe Séguin, comme chargé de mission auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Emploi (1986-1988), chargé notamment des discours, avant de devenir son chef de cabinet de 1993 à 1997 quand ce dernier est président de l'Assemblée nationale, puis conseiller politique du même homme, devenu président du RPR de 1997 à 1999.

Depuis mai 2007, dans le Gouvernement de François Fillon, R. Karoutchi est Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ; il a été reconduit dans les deux gouvernements suivants.
Chargé d'établir l'ordre du jour prioritaire de l'Assemblée nationale et du Sénat, il veille à la bonne présentation des projets de loi devant les assemblées, assurant la bonne coordination entre le travail parlementaire et l'activité gouvernementale. Depuis l'installation du nouveau Gouvernement, c'est bientôt plus d'une trentaine de textes qui auront été présentés, dans les domaines les plus divers : pouvoir d'achat (heures supplémentaires, RTT, participation des salariés, mesures sur le logement), consommation, universités, peines planchers et rétention des délinquants sexuels, service minimum dans les transports, réduction des déficits du budget de l'Etat et de l'assurance-maladie, immigration, contrôle des prisons, chiens dangereux, sécurité des manèges, tarifs de l'électricité, Polynésie française, fusion ANPE-ASSEDIC, OGM, ratification du traité européen simplifié, création d'une délégation parlementaire au renseignement,.... Bientôt suivront la loi de modernisation de l'économie, l'accord sur le marché du travail, les partenariats publics-privés, le Grenelle de l'environnement, les retraites (autorisation du cumul retraite-emploi), etc. (voir communication au conseil des ministres du 26 mars 2008).
Il est l'auteur d'une biographie de Jean Zay, qui fut ministre de l'Education nationale du Front Populaire, et d'un ouvrage de vulgarisation Le Parlement, à quoi ça sert ?.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Lucette Dahan



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Ven 8 Aoû 2008 - 12:55

Roger Karoutchi, je suis Lucette Dahan de Paris, une amie a Soly et moi aussi j'ai etudie avec toi en classe,je suis en haut a gauche la premiere, rang du haut
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:32



le champion du Maroc de catch, Charly Benkalifa qui habite Ashdod et est massagiste a la piscine Bet Lavron a Ashdod, avec son fils Ygal Benkalifa a gauche,Ygal est mon voisin et moi a droite.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Aujourd'hui à 17:14

Revenir en haut Aller en bas
 
ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Ordinateurs sont-ils du genre masculin ou féminin ?
» A toutes celles qui ne me connaissent pas... et les autres aussi
» 14 juillet 2012, le 1° sur les Champs
» TEMOIGNAGE Extra-Terrestre
» Les baleines en voie de disparition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: MAROC :: LE MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit