HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 16 Juil 2006 - 15:39

Rappel du premier message :

Liste de Marocains célèbres:
Dans le domaine du cinéma
Écrivains
chanteurs
Musique
Acteurs/Comédiens
presidents de communaute
deputes
docteurs
crateurs
professeurs.....................





Dernière édition par le Jeu 20 Juil 2006 - 8:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr

AuteurMessage
ould-kabla
Medaille d'Argent


Nombre de messages : 623
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 5 Mar 2008 - 22:01

Hello Mogador, voici le premier tableau de notre célèbre peintre de Mazagan mon ami ANDRÉ ELBAZ.

emilio amitie ould-kabla DRAPEAU
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 11 Mar 2008 - 12:48

Né à Casablanca, au Maroc, et le benjamin d'une famille de 12 enfants, le Chantre Daniel Benlolo et sa famille s'installent au Québec - le berceau des Séfarades canadiens - au début des années 70. Parlant couramment le français, l'arabe, l'hébreu et l'anglais, il étudie au Collège rabbinique du Canada et devient le Chantre de la synagogue espagnole et portugaise de Montréal à l'âge de 20 ans; un poste qu'il occupera pendant huit ans.

En 1991, le Chantre Benlolo reçoit une prestigieuse bourse d'études pour étudier pendant deux ans divers styles de musique, tels que Ashkenazi, Yéménite, Syrien et autres styles sépharades, à l'école de musique juive Belz, celle-ci affiliée à l'université Yeshiva de New York. Le Chantre Benlolo est un artisan multidisciplinaire qui conçoit des ketubot et d'autres magnifiques œuvres d'art judaïques. Son amour du chant et de la scène l'amène à se produire un peu partout à travers le monde : au Venezuela, en Angleterre, en Israël, au Cuba et aux États-Unis.

En plus de ses fonctions à la Congrégation Beth Shalom d'Ottawa, il continue de paraître aux cérémonies et réceptions communautaires, d'enseigner a l'Ecole Talmud Torah d'Ottawa et de servir de conseiller judaïque pour la fondation Tamir. Il est également le fondateur de la chorale de SJCC d'Ottawa et de l'École Benlolo Bar/Bat Mitzvah School.

Le Chantre Benlolo est le récipiendaire du prix Elaine Rabin Social Service Award et un des récipiendaires du prix des bâtisseurs communautaires de Centraide de 2004, en raison de son dévouement et de son engagement envers la communauté en besoin. Il met constamment à profit ses talents musicaux pour des organismes à buts non lucratifs et c'est avec coeur et enthousiasme qu'il fait la promotion de la communauté juive d'Ottawa. Son travail auprès des communautés interreligieuses et multiculturelles s'est vu reconnaître cette année lorsque la Fédération pour la paix universelle et la Fédération interreligieuse et internationale pour la paix mondiale le nommèrent ambassadeur de paix en raison de ses efforts et de sa contribution vers l'espoir et la possibilité de vivre dans un monde uni et sans guerre, pour les gens de tous les âges.

Pour contacter le Chantre Benlolo,
veuillez envoyer votre courriel à chazzan@bethshalom.ca.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 20 Avr 2008 - 23:26

Né au Maroc, le 12 juin 1961 à Casablanca, il grandit à Tel-Aviv, où il suit les cours du collège de mode Shenkar.

En 1987, il part pour New York , où il rencontre le créateur Geoffrey Beene, avec qui il travaille pendant sept ans. En 1997, Ralph Tolédano, alors président de Guy Laroche, le choisit pour rafraîchir l’image de la maison française fondée en 1957.

Un an plus tard il sera appelé par Pierre Bergé pour la maison Saint Laurent.

En 2001, il reprend la direction artistique de Lanvin.


Il est le chouchou de la mode parisienne, l’un des couturiers les plus convoités aujourd’hui. En moins de deux ans, Alber Elbaz a inventé, chez Lanvin, un prêt à porter de luxe aux codes très couture. Alber Elbaz a fait ses premières armes chez Guy Laroche, puis il reste plusieurs années chez Saint Laurent avant de changer l’image d’une des plus vieilles maisons de couture française, Lanvin. Un défi, un pari gagné pour cet homme, bon vivant, fondant de gentillesse et de timidité. Tant de chemin parcouru depuis son école de stylisme dans le quartier branché de Shenkin à Tel-Aviv. C’est après septannées passées à New York, chez Geoffrey Beene, qu’il décide de s’installer à Paris. « Dans cette capitale chargée d’histoire, de mystère et de poésie, tout semble possible. Chaque Parisienne a son style et, surtout, c’est une ville qui aime la mode et que la mode aime. » Dans son petit bureau simple et douillet de la rue du faubourg Saint- Honoré, Alber Elbaz passe le plus clair de son temps à dessiner et à inventer des vêtements pour les femmes. Inspiré par des univers différents, Alber Elbaz laisse parler son imagination. Mettre en valeur la femme est son unique préoccupation : « ne connaître ni la signature, ni la provenance d’une robe est un signe de luxe. Si on connaît son prix et son origine, on frise la vulgarité ». Superstitieux, juste ce qu’il faut, il avoue être parfois inspiré par l’âme de Jeanne Lanvin. On le reconnaît à son accent quand on le croise à certaines soirées caritatives, comme celle de l’Université hébraïque de Jérusalem. Alber Elbaz est un vrai artiste, un être attachant, entier, qui a gardé en lui l’âme d’un enfant. Paris lui a donné la gloire mais, dans son cœur, il reste un enfant d’Israël.

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Macha
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 13 Juil 2008 - 6:11

Macha Méril,
Macha Méril, née princesse Marie-Madeleine Gagarine le 3 septembre 1940 à Rabat au Maroc, est une actrice française.

Née de l'union de Marie Belsky et d'un prince russe, Wladimir Gagarine. Orpheline de son père, elle s'installe en France pour continuer ses études qu'elle interrompt pour se consacrer à une carrière de comédienne.

En 1960, Macha Méril commence sa carrière cinématographique dans La main chaude, son second rôle significatif où elle interprète le rôle d'Yvette, la première réalisation de Gérard Oury qui est à la fois, acteur, scénariste et dialoguiste.

En 2005, elle reçoit le Prix "Reconnaissance des cinéphiles" décerné à Puget-Théniers (Alpes-Maritimes) par l'Association "Souvenance de cinéphiles" pour l'ensemble de sa carrière.

Elle est sociétaire de l'émission Les Grosses Têtes. Elle est réputée comme étant une "mangeuse d'hommes" ce qui rehausse son éclat auprès des connaisseurs !


Je suis du signe de la Vierge (ascendant Balance). Je suis née un 3 Septembre à Rabat, alors que le Maroc était un protectorat français.
Mes parents, Marie Belsky et le prince Wladimir Gagarine étaient cousins et s'étaient retrouvés dans le Midi de la France après leur fuite de la Russie bolchevique, chacun de son côté. Ils s'étaient mariés, naturalisés Français et établis dans une petite propriété horticole à Antibes achetée avec les derniers bijoux sauvés.
Mon demi-frère Georges et mes sÏurs Hélène et Elisabeth sont nés sur la Côte d'Azur. Peu avant la guerre, mon père, ingénieur agronome, reçut la proposition de créer une plantation d'agrumes au Maroc. Je suis née pendant ces années heureuses où mes parents avaient retrouvé les grands espaces de l'Ukraine de leur jeunesse dans la douceur de la vie coloniale d'Afrique du Nord.
La guerre bouleversa cette paix retrouvée. Écrasé de chagrin après la perte de Georges, tué au front à la veille de l'Armistice, mon père mourut du typhus au cours de son voyage sur la tombe de son fils. J'avais cinq ans.
Avec un courage remarquable, ma mère décida alors de nous ramener en France, pour faire nos études à Paris.
J'ai fait ma scolarité au Lycée Marie Curie de Sceaux. J'ai ensuite commencé une licence de lettres à la Sorbonne, tout en fréquentant le cours Dullin, école de théâtre du TNP (Théâtre National Populaire).
Très vite j'ai été choisie pour tourner mon premier film et j'ai interrompu mes études universitaires. Nous tirions le diable par la queue, mes sÏurs et moi avons dû travailler très tôt.
Ma première fugace apparition au cinéma fut dans le LE SIGNE DU LION de Eric Rohmer, mais mon premier rôle important fut dans LA MAIN CHAUDE, de Gérard Oury, dont c'était la première réalisation. Une comédie acide où je remplaçais Brigitte Bardot, alors enceinte, auprès de Jacques Charrier, son nouveau mari. On avait préféré engager une inconnue.
Conseillée par Gérard Oury et le producteur, j'ai pris le pseudonyme Macha Méril en luttant pour conserver au moins mon prénom. On me disait que Gagarine était un nom à coucher dehors et que personne ne s'en souviendraitÉ

Désireuse de suivre les cours de Lee Strasberg à l'Actor's Studio et d'apprendre l'anglais, je n'hésite pas, malgré ce premier succès cinématographique, à accepter la proposition de Henry Wolf (directeur artistique de Harper's Bazaar) et Richard Avedon (photographe) d'aller travailler pour eux à New York, où j'ai vécu deux ans. Années passionnantes dans le milieu de la mode où j'ai néanmoins poursuivi mes ambitions d'actrice en tournant en anglais pour la télévision américaine, tout en suivant les cours de l'Actor's Studio en qualité d'observer. La prestigieuse école américaine ne concédait pas d'autre titre aux étudiants étrangers.
Ma carrière semblait se dessiner aux USA avec un contrat Paramount de 6 films sur 7 ans et un premier film à Hollywood : Who's been sleeping in my bed, de Daniel Mann, avec Dean Martin.
Mais je suis rappelée en France par Nina Companeez, alors scénariste, pour interpréter la petite sÏur de Marina Vlady dans : Adorable Menteuse, de Michel Deville.
L'attrait du cosmopolitisme New Yorkais s'éclipsa face à l'appel de la Nouvelle Vague qui naissait en France. Je ne retournai pas aux USA.
La chance me sourit quand je fus choisie par Jean-Luc Godard pour être l'héroïne de Une Femme Mariée, qui représente la France au festival de Venise, me fait connaître dans le monde entier et me vaut le prix Suzanne Bianchetti (meilleure jeune actrice de l'année).
Je publie chez Denoël mon premier livre, Le Journal d'une Femme Mariée, un recueil de photogrammes du film dont les légendes sont les dialogues.
Je poursuis ma carrière de comédienne avec L'Espion, L'Horizon, et Belle de jour (voir filmographie), mais à la veille de Mai 68, je constitue aussi la société de production cinématographique Machafilm, qui produit Au Pan Coupé, de Guy Gilles.

En 1969, j'épouse le producteur et cinéaste italien Gian Vittorio Baldi et je m'établis à Rome, où je tourne en italien : L'Amour Conjugal, La Notte dei Fiori, et
Le dernier jour de classe avant les vacances de Noël, etcÉ(voir filmographie)
En 1973, je reviens en France pour tourner Nous ne vieillirons pas ensemble, de Maurice Pialat.
Je coproduis avec ma société française « Quatre Nuits d'un Rêveur », de Robert Bresson à Paris et « Porcile »
(« Porcherie ») de Pier Paolo Pasolini, en Italie.
En Italie, je tourne comme comédienne, entre autres, Profondo Rosso (Les Frissons de l'Angoisse), de Dario Argento, film culte des amateurs de l'horreur. En Allemagne, Roulette Chinoise (Chinesiches Roulette), de Rainer Werner Fassbinder .

De retour en France après mon divorce , Robert et Robert, puis Les Uns et les Autres, ainsi qu'une série TV sur la vie de Colette me rappellent au public français.
S'ensuivent Beau-Père, Le Crime d'Amour, Au Nom de Tous les Miens, DUET FOR ONE, SANS TOIT NI LOI, MEETING VENUS etcÉ
En 1982 je publie mon premier roman chez Grasset: La Star , puis mes livres de cuisine, chez Robert Laffont : Joyeuses Pâtes (1987) Moi j'en Riz (1994) et Haricots-ci, Haricots-là (1999).
Au théâtre, je fais mes débuts en France avec L'Éloignement, de Loleh Bellon, au théâtre de la Gaîté-Montparnasse, puis je joue Arkadina dans La Mouette de Tchekov au Théâtre de l'Odéon, Fièvre Romaine d'après Edith Wharton, au Petit Marigny, et Bel-Ami de Pierre Laville, d'après Maupassant, au théâtre Antoine. (voir : Théâtre)
Simultanément j'ai tourné de nombreux téléfilms, en France, en Angleterre, en Argentine, en Pologne, en Bulgarie et en Italie. (voir télévision dans filmographie)
Une tentative infructueuse de réaliser une grande saga d'après le best-seller de ma mère Marie Gagarine Blonds étaient les blés d'Ukraine ne me décourage pas. Je produis, réalise et interprète mon premier téléfilm d'après un scénario de Tonino Guerra : ALLA TURCA, un road-movie de Paris à Istambul.
J'adopte légalement mon fils Gian Guido, né d'une première union de mon ex-mari Gian Vittorio Baldi et que j'avais élevé. Il est à présent le héros d'une série italienne sur RAI 3.
À l'occasion du 50è Festival de Cannes, je crée avec mes amies comédiennes Bernadette Lafont, Anna Karina, Alexandra Stewart, Françoise Brion etcÉune association pour protester contre la vision obsolète de la femme de 50 ans dans les films, la publicité et les media : Les Cinquantièmes Jubilantes. Nous recevons 3000 demandes d'adhésion de toute la France, la Belgique et les pays francophones (voir : autres activités).
Je collabore depuis au magazine CÔTÉ FEMME (anciennement BONNES SOIRÉES) du groupe Bayard Presse, où je tiens une rubrique hebdomadaire qui répond aux interrogations des femmes de ma génération. Les éditions Albin Michel les ont publiées dans le recueil : Patati patata, trois petits tours et puis ça va (2001).


Revenir en haut Aller en bas
Macha
Invité



MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 13 Juil 2008 - 6:15

Macha.................suite




Je publie aux éditions du Cherche-Midi : J'aime pas, (1997) puis chez Albin Michel le roman Love.baba (2000) , et en 2003 Biographie d'un sexe ordinaire. (voir : Publications)
Je poursuis depuis 2000 une tournée internationale avec le spectacle FEU SACRÉ, textes de George Sand et musiques de Chopin interprétées par le grand pianiste Jean-Marc Luisada (Perpignan, Deauville, Lisbonne, Bruxelles, Tokyo etcÉ)
Au cours des dix dernières années, j'ai été décorée Officier des Arts et des Lettres, Chevalier de l'Ordre du Mérite, Chevalier de la Légion d'Honneur et Chevalier du Mérite Agricole.
J'ai récemment acheté une petite ferme dans le Gers où j'écris et je fais la cuisine pour mes amis. Mais je n'abandonne pas Paris où je vis dans le Marais que je sillonne à vélo.
Biographie Courte
Née pendant la guerre de 40 de parents russes réfugiés en France après la Révolution de 17, Macha Méril a montré tôt des dispositions pour le théâtre et le cinéma. Élève du cours Dullin (TNP), elle abandonne ses études de lettres pour répondre à ses premières propositions de films, LA MAIN CHAUDE de Gérard Oury, et LE SIGNE DU LION d'Éric Rohmer.
Après un séjour aux USA où elle fréquente l'Actor's Studio et tourne quelques films américains à Hollywood (QUI A DORMI DANS MON LIT de Daniel Mann), elle revient en France où naissait la Nouvelle Vague. Jean-Luc Godard la choisit pour interpréter UNE FEMME MARIÉE, qui brave la censure et conquiert le public.

Suivirent L'ESPION de Raoul Lévy avec le mythique Montgomerry Clift dont ce fut le dernier film, ADORABLE MENTEUSE de Michel Deville, LA VIE CONJUGALE de Cayatte, LE REPOS DU GUERRIER de Roger Vadim, BELLE DE JOUR de Luis Bunuel, LES UNS ET LES AUTRES et ROBERT ET ROBERT de Claude Lelouch, BEAU-PÈRE de Bertrand Blier, LES ROIS DU GAG de Claude Zidi etc...
Elle constitue la société de production Machafilm avec laquelle elle produit AU PAN COUPÉ de Guy Gilles, et plus tard QUATRE NUITS D'UN RÊVEUR de Robert Bresson et PORCHERIE de Pier Paolo Pasolini.
Elle épouse le cinéaste et producteur Gian Vittorio Baldi et s'établit à Rome où elle tourne avec lui LE DERNIER JOUR DE CLASSES AVANT NOÊL, de nombreux films et téléfilms italiens, L'AMOUR CONJUGAL de Dacia Maraini, d'après le roman d'Alberto Moravia, et le film culte de Dario Argento PROFONDO ROSSO (Les Frissons de l'Angoisse).
De retour en France, elle publie ses premiers livres, un roman LA STAR et des livres de cuisine JOYEUSES PÂTES, MOI J'EN RIZ et HARICOTS-CI, HARICOTS-LÀ. Au théâtre, elle joue Arcadina dans LA MOUETTE d'Anton Tchékov, mise en scène d'André Konchalovsky, L'ÉLOIGNEMENT de Loleh Bellon avec Pierre Arditi, mise en scène de Bernard Murat, FIÈVRE ROMAINE d'après Edith Wharton, mise en scène de Simone Benmussa etc..
Pour la télévision, elle incarne COLETTE, série réalisée par Gérard Poitou, et tourne de nombreux téléfilms contemporains dont ALLA TURCA qu'elle réalise.
Au cinéma ROULETTE CHINOISE de Reiner Werner Fassbinder, SANT TOIT NI LOI d'Agnès Varda, A SOLDIER'S DAUGHTER NEVER CRIES de James Ivory, DUO POUR UNE SOLISTE d'André Konchalovsky, MORTELLE RANDONNÉE de Claude Miller, CRIME D'AMOUR de Guy Gilles, MEETING VENUS de Istvan Szabo etc...
Depuis quelques années, elle conjugue son activité de comédienne avec l'écriture: "LOVE BABA", "PATATI PATATA", "BIOGRAPHIE D'UN SEXE ORDINAIRE", "SI JE VOUS DISAIS". À paraître (septembre 2004) « Les mots des hommes ». Elle joue en tournée en France et à l'étranger FEU SACRÉ, textes de George Sand, musiques de Frédéric Chopin interprétées par le pianiste Jean-Marc Luisada, et enregistre des chansons dont elle a écrit les paroles. Elle vit à Paris et dans le Gers où elle a retapé un hameau. Entre les tournages, elle fait du vélo, elle cuisine et elle écrit.
Revenir en haut Aller en bas
Michelle Anidjar
Medaille d'Or


Nombre de messages : 2519
Date d'inscription : 17/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 27 Juil 2008 - 20:51

notre cher Avi Avizemer et Esther son epouse 2 amis a Soly.
Avi est guide au Maroc, ancien directeur de lycee, il est l'auteur de plusieur livre, il est un ami a notre Bebert de Los Angeles.
Il connait le Maroc comme personne, il parle toutes les langues qu'on parle au Maroc, et c'est le meilleur guide du monde.





Revenir en haut Aller en bas
http://cuisinemichelle.exprimetoi.net/index.forum
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Jeu 7 Aoû 2008 - 6:43

Roger Karoutchi est un homme politique français, né à Casablanca le 26 août 1951. Il etait avec moi en classe, petit garcon, mignon, sage, qui pensait qu'a etudier .


Roger Karoutchi en bas le premier a gauche
moi avec de longues nattes au milieu, avec un s sur moi.


Il est, depuis le 18 mai 2007, Secrétaire d'Etat chargé des Relations avec le Parlement auprès du Premier ministre du gouvernement François Fillon 1



Roger Karoutchi, fils d'Halter Karoutchi et de Solange Fedidané à Casablanca, il est issu d'une famille d'origine juive marocaine d'Essaouira (Mogador), arrivée au Maroc en provenance de Livourne (Italie) au XVIIIe siècle. Une partie de la famille Karoutchi a émigré en Israël, où Mike Karoutchi est un chanteur très connu.
Titulaire d'une maîtrise de droit et ancien élève de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, il est professeur agrégé d'histoire, puis, à partir de 1997, inspecteur général de l'Éducation nationale.

Professeur agrégé d'histoire à Goussainville et à Paris (1975-1985), Roger Karoutchi se lance en politique, dès l'âge de 16 ans, en adhérant au parti gaulliste. Délégué national du RPR, chargé de la jeunesse de 1981 à 1985, il seconde, en 1981, Nicolas Sarkozy, alors président du comité de soutien des jeunes à la candidature de Jacques Chirac à l'élection présidentielle, avant de devenir chargé de mission auprès du secrétaire général du RPR(1985-1986).
A partir de 1986, il entre aux côtés de Philippe Séguin, comme chargé de mission auprès du ministre des Affaires sociales et de l'Emploi (1986-1988), chargé notamment des discours, avant de devenir son chef de cabinet de 1993 à 1997 quand ce dernier est président de l'Assemblée nationale, puis conseiller politique du même homme, devenu président du RPR de 1997 à 1999.

Depuis mai 2007, dans le Gouvernement de François Fillon, R. Karoutchi est Secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, chargé des relations avec le Parlement ; il a été reconduit dans les deux gouvernements suivants.
Chargé d'établir l'ordre du jour prioritaire de l'Assemblée nationale et du Sénat, il veille à la bonne présentation des projets de loi devant les assemblées, assurant la bonne coordination entre le travail parlementaire et l'activité gouvernementale. Depuis l'installation du nouveau Gouvernement, c'est bientôt plus d'une trentaine de textes qui auront été présentés, dans les domaines les plus divers : pouvoir d'achat (heures supplémentaires, RTT, participation des salariés, mesures sur le logement), consommation, universités, peines planchers et rétention des délinquants sexuels, service minimum dans les transports, réduction des déficits du budget de l'Etat et de l'assurance-maladie, immigration, contrôle des prisons, chiens dangereux, sécurité des manèges, tarifs de l'électricité, Polynésie française, fusion ANPE-ASSEDIC, OGM, ratification du traité européen simplifié, création d'une délégation parlementaire au renseignement,.... Bientôt suivront la loi de modernisation de l'économie, l'accord sur le marché du travail, les partenariats publics-privés, le Grenelle de l'environnement, les retraites (autorisation du cumul retraite-emploi), etc. (voir communication au conseil des ministres du 26 mars 2008).
Il est l'auteur d'une biographie de Jean Zay, qui fut ministre de l'Education nationale du Front Populaire, et d'un ouvrage de vulgarisation Le Parlement, à quoi ça sert ?.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Lucette Dahan



Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 18/02/2007

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Ven 8 Aoû 2008 - 12:55

Roger Karoutchi, je suis Lucette Dahan de Paris, une amie a Soly et moi aussi j'ai etudie avec toi en classe,je suis en haut a gauche la premiere, rang du haut
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:32



le champion du Maroc de catch, Charly Benkalifa qui habite Ashdod et est massagiste a la piscine Bet Lavron a Ashdod, avec son fils Ygal Benkalifa a gauche,Ygal est mon voisin et moi a droite.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:36

Le docteur qui m'a sauve la vie EN 1964
Leon Benzaquen, ministre des P.T.T.







Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:44



SAM BENCHETRIT PRESIDENT MONDIAL DE LA FEDERATION MONDIALE DES JUIFS DU MAROC, ICI LE JOUR QUE NOUS AVONS ETE INVITE PAR MONSIEUR SIMON PEREZ PRESIDENT DE L'ETAT D'ISRAEL.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:47

Ici Michel Meir Knafo president de la makhteret, et de la alya illegale d'Afrique du nord.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:50





ici le Robert Asseraf avec Sam Benchetrit et monsieur Simon Perez


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 4:52



notre cher Maurice Waknine d'Hollande decore avec le wissam Alaouite par la princesse soeur du roi Mohamed VI


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:00



de droite a gauche Ran Kadosh arriere-arriere-petit-fils du bebe de Oufrane.
au milieu Victor Deloya, le moniteur des enfants d';Oslo et ex-president des juifs marocains a New-York.
a gauche Hanna Serror Webmaster du site couscous.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:04



Orna Baziz (nom de jeune-fille Regine Riboh) auteur du livre agadat Agadir, cousine germaine au mari de ma cousine Juliette Gabbay Kadosh, et cousine germaine a Asher Knafo.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:10



acteurs de la piece Cafe de Marie que j'ai vu a Eilat avec la federation mondiale des juifs du Maroc.
au milieu Sam Benchetrit


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:18



a gauche l'humoriste Bebert a droite Samy Elezmi ici a Eilat avec la federation mondiale des juifs du Maroc.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:20



notre rossignol Felix Abenhaim, le chanteur a la voix d'or


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:29







sur scene avec les acteurs du theatre Elmaghreb et les membres du site couscous.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:33




les grands Robert Asseraf, le ministre Chitrit et Shaul Bensimhon president mondial des juifs d'Afrique du nord.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 5:49





Simon Skira le marocain le plus rigolo du monde


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Mercedes Barcessat
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 161
Age : 71
Date d'inscription : 27/01/2009

MessageSujet: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mer 22 Avr 2009 - 13:09

TSARBARKE LAH YA SOLITA, MERCI POUR CES MAGNIFIQUES PHOTOS ET REPORTAGE.
HAZAK U BAROUH,
ON EST VRAIMENT BENI DE GENS TALENTUEUX, GENEREUX, TODO LO WENO.
QU'HASHEM VEILLE SUR VOUS TOUS.

MERCEDES
555
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:01

Serge Berdugo est un homme politique marocain, ministre du tourisme dans le Gouvernement Mohammed Karim Lamrani 3, sous le règne du roi Hassan II.

Appartenant à la communauté juive du Maroc, Serge Berdugo est également le secrétaire général du "Conseil de la communauté israëlite du Maroc" et le président du "Conseil de la communauté israëlite de Casablanca", où vivent environ 2000 Juifs (la communauté la plus importante du royaume chérifien).

Serge Originaire du Maroc (Meknès). Licencié en droit, homme d’affaires, dirigeant communautaire et homme politique. Vice-président chargé des Affaires exté-rieures du Conseil des Communautés des Juifs du Maroc depuis 1977, il en devint secrétaire général en 1987 et président du Rassemblement Mondial du Judaïsme Marocain. Partisan du dialogue inter-religieux et de la paix au Moyen-Orient, il a créé la Fondation du Patrimoine Juif-marocain, édifié le Musée du judaïsme marocain . Ministre du Tourisme du Maroc de 1993 à 1995, il a été élevé au grade de Commandeur de l’Ordre du Trône par le Roi Hassan II.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:16

A gauche: Jo asseraf banquier en Suisse, ancien d'Ashdod
a droite: Serge Berdugo, secrétaire général du Conseil de la communauté israélite du Maroc



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:19

ABÉCASSIS Raphaël 1953
Originaire du Maroc (Marrakech). Peintre, il est inspiré par des thèmes bibliques et juifs combinés à des motifs sépharades. Il a réalisé des lithographies, des kétoubot (contrats de mariage) ainsi que des vitraux du temple Tiféret Israël à Los Angeles qui décrivent, entre autres, l’odyssée des Juifs sépharades depuis leur installation en Espagne jusqu’à la Choah.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:19

ABÉCASSIS OBADIAH Marie
Originaire du Maroc (Tanger) installée au Québec. Elle a raconté ses souvenirs dans Tanger, les miens et les autres.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:21

Abitbol Bob-Oré 1947
Originaire du Maroc (Casablanca), installé au Mexique. Homme d’affaires, il est l’auteur d’un recueil de nouvelles sur la vie au Maroc, Le goût des confitures et d’un roman, Les faucons de Mogador, ainsi que d’adaptations en judéo-arabe de pièces de théâtre de Marcel Pagnol et d’autres dramaturges francophones.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:22

Albo Dan 1956
Originaire du Maroc, installé en Israël. Politologue, poète, écrivain, peintre et sculpteur, il est l’auteur de trois recueils de poèmes en hébreu. Ses peintures ont fait l’objet d’expositions en Israël et à l'étranger.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:24

Allon Gérard 1949
Originaire du Maroc (Casablanca), installé en Israël. Peintre et photo-graphe, il utilise les médias contemporains, dont des hologrammes à partir desquels il a réalisé un essai pictural d’exégèse de la Genèse en se basant sur les commentaires cabalistiques. Il a aussi réalisé une Haggadah qui combine des photos abstraites au texte traditionnel. Par ailleurs, il a tourné Késhét, film portant sur les pionniers israéliens qui vivent sur le Golan.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Dim 31 Mai 2009 - 16:32

Jo Amar
Originaire du Maroc (Oujda), installé en Israël depuis des dizaines d'annees, tres malade il a quitte Israel pour toujours, il vit depuis quelques mois en Amerique avec ses enfants. Chanteur et paytan célèbre, la plus jolie voix d'Israel.



Photo d'Esther Galil alors connue sous le nom de Jackie Galil, assise à la table
du commandant sur un bateau en partance d'Israël dans les années 60.
On reconnaîtra le chanteur marocain Jo Amar sur la droite.
Un immense merci à Jacqueline Ankri (à droite sur la photo) de nous avoir si gentiment donné cette photo.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 8:44

JEAN RENO




Jean Reno naît à Casablanca où ses parents, originaires d'Andalousie - son père était de Sanlúcar de Barrameda et sa mère était de Jerez de la Frontera - ont fui le régime de Franco. La famille s'installe ensuite en France en 1960. Après avoir accompli son service militaire en Allemagne, Jean Reno, de retour en France, se lance dans une carrière de comédien, montant une compagnie théâtrale avec Didier Flamand.
Il fait des apparitions remarquées dans des films tels que Clair de femme de Costa-Gavras (1979) ou Le Dernier Combat de Luc Besson (1983). Sa collaboration avec ce dernier pour Le Grand Bleu, Léon ou encore Nikita lui confèrera une notoriété nationale puis internationale ; c'est à cette occasion qu'il apprend l'anglais, le film étant tourné dans cette langue. Multipliant les registres, il devient ainsi une des valeurs sûres du cinéma hexagonal, tournant avec les plus grands acteurs et réalisateurs français avant d'être sollicité par Hollywood où il devient un des rares acteurs français à connaître une vraie carrière internationale : Mission impossible avec Tom Cruise, Godzilla avec Matthew Broderick, Ronin avec Robert De Niro, La Panthère rose avec Steve Martin ou encore Da Vinci Code avec Tom Hanks.

Il a été nommé trois fois pour le César du meilleur acteur ; deux fois pour un premier rôle grâce à Léon et Les Visiteurs, ainsi qu'une fois pour un second rôle dans Le Grand Bleu.

Fait rare, Jean Reno est également très connu au Japon.

On notera aussi que l'acteur a refusé le rôle de l'Agent Smith dans le film Matrix (qui sera finalement joué par Hugo Weaving) et choisit de jouer dans Godzilla.

Aujourd'hui, Jean Reno est devenu un emblème pour le cinéma français. D'ailleurs, le président français, Jacques Chirac, le nommera Chevalier de la légion d'honneur lors du défilé du 14 juillet 1999. La cérémonie s'est tenue au mois de novembre 1999.

Marié avec une certaine Geneviève de 1977 à 1991 puis avec un mannequin rencontré sur les champs Elysées, Jean Reno s'est marié en troisièmes noces aux Baux-de-Provence (Bouches-du-Rhône) le 29 juillet 2006 avec Zofia Borucka, mannequin, auteur de chansons et comédienne britannique. Ses témoins étaient Nicolas Sarkozy et Johnny Hallyday.

Catholique, Jean Reno est membre de la fondation l'Abbe Pierre. Il est également le parrain de l'association « Enfance et partage ». Par ailleurs, il a déja chanté à deux reprises avec Johnny Hallyday, pour les 85 ans de Charles Aznavour et pour les enfoirés.

Il est aussi un grand fan de Formule 1. Il est précisément fan de l'écurie Ferrari (voir GP Japon 2001 en français)

Il mesure 1,88 mètre.

Après avoir été proche de Jacques Chirac, il a soutenu Nicolas Sarkozy lors de sa candidature à la tête de l' UMP en 2004 et lors de sa candidature à l'élection présidentielle en 2007. Il avait même lu le programme de Nicolas Sarkozy pour les aveugles sur le site de campagne de ce dernier.

Outre les familles Sarkozy et Hallyday, Jean Reno compte comme amis proches Muriel Robin, Ron Howard, Charles Aznavour, Elton John, Brad Pitt et Vanessa Paradis.

Officier de l'Ordre national du mérite en 2003
Officier de la Légion d'honneur en 2008.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 8:47

Michel Louis Edmond Galabru est un acteur français né le 27 octobre 1922 à Safi, Maroc. Il est le père des comédiens Jean Galabru et Emmanuelle Galabru.

Acteur incontournable du cinéma populaire français, Michel Galabru a tourné dans plus de 250 films et téléfilms, dont certains se démarquent par leurs succès. Il fut l'inoubliable Gerber face à Louis de Funès dans la série des Gendarmes, le docteur du Viager de Pierre Tchernia, le père conservateur de La cage aux folles, le commissaire des Sous-Doués, le papy de Papy fait de la résistance, le collabo de Uranus, le chef du village dans Astérix et Obélix contre César ou encore le grand-oncle de Bienvenue chez les Ch'tis.

Il mène depuis les années 50 une grande carrière théâtrale, où il interprète des pièces du répertoire classique (Le bourgeois gentilhomme, Les précieuses ridicules...) et contemporaine (L'Huluberlu, Les Chaussettes opus 124...). Il a d'ailleurs été récompense par un Molière du Meilleur Acteur en 2009.

Souvent associé à la comédie populaire, voire "franchouillarde", Michel Galabru a tourné, de son propre aveu, un incroyable nombre de films alimentaires. Toutefois, il a su briller dans le registre dramatique, notamment dans Le juge et l'assassin, rôle pour lequel il reçu le César du Meilleur Acteur.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 8:52

Christian Delagrange

Christian Delagrange (né en 1947 à Rabat au Maroc) est un auteur et un interprète français.

en 1970, il débute sa carrière de chanteur de variété sous un premier pseudonyme, celui de "Chris Gallbert", avec le titre "Carmen". En 1965, il chante en première partie des Beatles, puis de Jacques Brel au Palais d'hiver de Lyon. De son vrai nom Christian Delagrange, il accumule en 1972 plusieurs succès comme Rosetta, Sans toi je suis seul, Petite fille, Ne t'en vas pas et Tendre Cathy. 12 millions de disques sont vendus.
En 1977, il enregistre Pas plus belle qu'elle avant de se faire plus discret. Il se lance dans la réalisation de clips, films publicitaires, reportages et téléfilms. C'est en 1992 qu'il reprend sa carrière de chanteur : concerts et albums se succèdent. En 1999, il fait 3 soirées au Casino de Paris. En 2004, Christian Delagrange participe à la Rose d'or 2004 à l'Olympia aux côtés d'Esther Galil. Aujourd'hui, en parallèle à son métier de chanteur, il s'occupe de son ONG Assistance Humanitaire Internationale (www.assistancehumanitaire.org) et de l'Union Internationale pour l'Action Humanitaire, dont il est vice-président.
Auteur-interprète, réalisateur de cinéma, né sous le soleil d'un 28 juillet au Maroc, Christian chante dès l'âge de huit ans dans la chorale des Aiglons à Grenoble et devient soliste de cette chorale à 10 ans.
Dans les années 1960, touché par la révolution du Rock and Roll, il fonde avec ses copains de quartier son premier groupe et rencontre très vite des musiciens "plus doués" qui lui permettent de progresser pour arriver à la formation d'un groupe qui gagne la "Guerre du Rock", concours régional à Lyon, au Palais d'hiver, qui lui donna la possibilité de chanter en première partie de grandes vedettes. Il continu de chanter dans des groupes, jusqu'au jour où on lui propose d'enregistrer un disque : Carmen (1970) sous le pseudonyme de "Chris Gallbert".
En 1972, rencontre avec un nouveau producteur : Succès immédiat ! En six ans, douze millions de disques sont vendus avec; Rosetta, Sans toi je suis Seul, Petite Fille, NE T'EN VAS PAS, TENDRE CATHY, etc., de Patricia Carli ; TU M'APPARTIENS ET JE T'AIME, PREMIERE FILLE PREMIERE FEMME, de Vlyne BUGGY, JOANNA, MON VÉRITABLE AMOUR, etc.
Une heureuse expérience théâtrale avec "LA RÉVOLUTION FRANÇAISE" à Mogador (Paris) en 1974 et 75 où on lui confie le rôle principal de Charles Gautier.
Pour lui, les plus grandes qualités chez l'homme sont la vertu, la fraternité, la générosité. "Mais, dit-il, les uns ne vont pas sans les autres. L'un des avantages d'un métier public est de pouvoir rencontrer des gens, souvent très humains, qui deviendront vite des amis !". Son rêve : "trop idéaliste" dit-il, serait de voir les hommes travailler ensemble à la construction d'un monde meilleur : "Y arriverai-je enfin, en constatant le succès que remporte mon ONG "Assistance Humanitaire Internationale" auprès de mon public ? Ils s'investissent nombreux pour venir en aide à des pays nécessiteux. Mon action est devenue la leur !" Cet organisme humanitaire a pour but de récolter et d’envoyer du matériel médical et para-médical dans le tiers monde www.assistancehumanitaire.org
Christian Delagrange, est papa de 4 enfants, il éprouve une grande passion pour eux et se rappelle toujours les difficultés qu'a générée sa propre enfance, combien il faut être indulgent (…et sévère, mais juste en apparence, quelquefois.) Tout à commencé en s’occupant dans les années 1980, de trente enfants handicapés en participant à la construction d’un foyer à Accous et de bien d’autres associations où il répond toujours présent à leur appel.
Il se passionne aussi pour la mer, la voile et l'aviation : "Ça fait... hé... tant d'années que je pilote ! C'est fou comme, paradoxalement, on se sent "les pieds sur terre" dans un avion, parce qu'en temps normal, tout artiste qui se respecte, avouons-le, plane un peu !"
Dans les années 1980, amoureux de la création artistique, il ne pouvait en rester là et voulait en perfectionniste étendre son art : compléter cet arc en ciel artistique devenait une priorité. Christian le trouvera dans l'image. Pendant ces années d'absence, il a réalisé de nombreux clips, films publicitaires, reportages et téléfilms. "Certains reportages m'ont ouvert les yeux sur la détresse des pays du tiers monde."
Depuis 1992, Christian a fait son retour dans la chanson avec une volonté de satisfaire un public resté fidèle : après la sortie de nombreuses compilations et de trois albums inédits, 500 000 exemplaires seront vendus en France et en Belgique.
Au fil du temps, Christian est persuadé qu'il ne peut rester que deux choses importantes à la fin de notre vie : non pas les problèmes de couple, les soucis professionnels ou d'argent, mais simplement l'amour que l'on a donné et celui que l'on a reçu En collaboration avec Gérard Tempesti, il enregistre actuellement un nouvel album dont la sortie est prévue en novembre 2008. Christian fait partie de ses rares artistes caractérisés par une sensibilité à fleur de peau, une interprétation douce et sincère qui ne trahit pas le langage du cœur.
Dans chaque spectacle, il donne le meilleur de lui-même, apportant émotion et rire aux spectateurs en les emmenant dans son monde de sensibilité.
Christian Delagrange, continue son parcours artistique, discret, préférant l'action sur le terrain aux lumières flatteuses d'un show-biz parisien si loin, selon lui, de la réalité et de la sincérité, bien conscient que ce choix est aussi le seul qui peut lui laisser le temps nécessaire à faire avancer son action humanitaire.
Sa devise : « Soit humble car tu est fait de boue, soit noble car tu est fait d’étoiles. » Il est aussi responsable du Développement Durable et de l’Ecologie dans sa ville.
Christian reste aujourd'hui un artiste de la scène "off" incontournable par sa voix, son charisme et sa disponibilité. Sa résidence volontaire du côté de Sète lui donne en plus cette sérénité des gens de mer, prêt à donner toujours donner.
Il est un artiste "vrai", Pas de "flonflon", de tapage, et d'arrangement avec la vérité, tout est clair, tout est simple. Un artiste authentique. Alors Monsieur Delagrange : Merci. H.D (extrait du magazine "libre Infos Web Zin" )
H.D extrait du magazine "libre Infos Web Zin"
Depuis mars 2009 il participe à la tournée Âge tendre et Têtes de bois




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 8:58

Maurice Lévy, président du directoire de Publicis.

né le 18 février 1942 à Oujda au Maroc

Homme d'affaires français et un magnat de la publicité. Il est actuellement le PDG de Publicis Groupe.






Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:01

Classé huitième au classement WQS, antichambre du circuit pro WCT, Mickael Picon est aux portes de l'élite mondiale. A l'occasion du Quiksilver Pro France, étape du championnat du monde WCT qui débute vendredi à Hossegor et à laquelle il est invité, le surfeur landais nous livre ses sentiments sur sa réussite actuelle.


Michael Picon

Surfeur français sur le circuit international professionnel de surf WCT, le dream tour.
Né à Casablanca au Maroc le : 29 avril 1979



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:07

Bruno Queysanne, philosophe, sociologue, professeur d'Histoire de l'architecture à l'Ensa de Grenoble.

Bruno Queysanne, est né en 1941 à Casablanca. Il fait ses études à la Sorbonne, rencontre Altthuser, travaille avec Raymond Aron et Pierre Bourdieu dans leur laboratoire de sociologie de la culture. Il enseigne à l'Ecole des Beaux-Arts de Paris et prend part à la réforme de l'enseignement de l'après Mai 1968. Il est l'un des premiers penseurs en France à s'intéresser d'un point de vue philosophique, à l'architecture et à la ville. Auteur dans les années 80 des Cahiers de pensée et d'histoire de l'architecture, membre du comité de rédaction de la revue Poïésis, ses recherches portent sur la question de la planification urbaine, voir sa contribution au n° 8 de la revue Poïésis " Hermès et Hestia à Los Angeles " et ses recherches sur les modèles réticulaires et radioconcentriques dans l'histoire des villes " Los Angeles versus Paris ".
Depuis 1970, il est professeur d'histoire de l'architecture à l'Ecole nationale supérieure d'architecture de Grenoble où il dirige le laboratoire de recherche Les Métiers de l'Histoire de l'Architecture. Il a notamment traduit et publié aux éditions de la Villette, coll. Ecole d'architecture de Grenoble :


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:12



Édouard Lock




Édouard Lock, né le 3 mars 1954 à Casablanca au Maroc est un chorégraphe québécois. Son nom est surtout associé à la troupe de danse La La La Human Steps.Il pousse sans cesse plus loin son exploration des limites physiques des interprètes et tente de retrouver la perception corporelle qu'ont les enfants car « avec le temps, le corps devient plus défini, on le juge et on perd l'entité magique. La vitesse des mouvements, le travail de la lumière et des ombres rendent le corps plus plastique, plus spirituel et permet de retrouver ces impressions d'enfance.


  • 2001 Chevalier de l'Ordre national du Québec
  • 2001 Officier de l'Ordre du Canada
  • 2001 Prix du Centre national des arts d'Ottawa
  • 2002 Prix Denise-Pelletier
  • 2003 Prix Benois de la Danse



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:20





Gad Elmaleh, né le 19 avril 1971 à Casablanca, est un humoriste, acteur et réalisateur marocain francophone. Il est aussi canadien. Il est le frère de l'acteur Arié Elmaleh.


Gad Elmaleh a grandi à Casablanca où il fait une partie de sa scolarité secondaire au lycée Lyautey de Casablanca, au lycée privé Ozar-Hatorah, à l'École normale hébraïque, entre autres établissements. Puis il part pour le Canada.
Son père est commerçant et pratique l'art du mime en amateur.
En 1988, à 17 ans, Gad quitte le Maroc pour aller étudier les sciences politiques à Montréal puis vient en France en 1992 à Paris, pour suivre une formation artistique au cours Florent pendant deux ans et demi.
En 2001, Gad épouse l'actrice Anne Brochet mais ce mariage ne durera pas. De cette union naîtra leur fils Noé.
En 2004, il est le parrain d’Agir Réagir, un CD en faveur des sinistrés du tremblement de terre qui a secoué la région d'Al-Hoceima, au Maroc le 24 février de cette année-là.
Le 22 mars 2006, il est fait chevalier des Arts et des Lettres par le ministre de la culture Renaud Donnedieu de Vabres .
Le 16 juin 2007, il reçoit un diplôme de Master honoris causa en sciences humaines et sociales à l'Université Al-Akhawayne d'Ifrane, au Maroc.
Gad Elmaleh, fier de ses origines juive et marocaine, a pris position pour la possible réunion des communautés arabe et juive. Une polémique est née quant a son soutien a l'armée Israelienne, plusieurs sites appelant au boycott de ses prestations



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:29



Haim Revivo est le fils a mon amie et ex-voisine Rahel Revivo.
son epouse Sagi Revivo, fait des bijoux qui sont vendus dans le monde entier, Sagi est aussi marocaine 2 eme generation.

Haim est millionaire, il a etudie en classe avec ma fille Sylvie, et il a joue etant jeune avec mes enfants (du meme age) en bas de l'immeuble.
Haim Revivo, marocain deuxieme generation, né le 22 février 1972 à Ashdod, est un footballeur israélien retraité. Il est spécialement connu pour ses buts sur coup franc et ses célébrations après ses buts.
Il a joué pour Bnei Yehoudah, Hapoël Tel-Aviv et pour le Maccabi Haïfa avant de rejoindre le club espagnol de Celta Vigo. Il a également joué pour les rivaux turcs de Fenerbahçe et de Galatasaray.
Il a joué en Espagne quelques années assez réussies. Ses deux premières années avec Fenerbahçe étaient un succès, et il a mené l'équipe au titre de champion de Turquie 2001, mais alors il a perdu l'attention de la gestion du club après que d'autres joueurs étrangers célèbres y eurent été transférés. Il a décidé de partir et a causé beaucoup de polémiques avec son départ pour Galatasaray. Il est resté seulement un an à Galatasaray avant de quitter la Turquie.
Après son retour en Israel, il a signé au MS Ashdod mais après seulement 12 matchs, il se retira du football. Actuellement, Haïm Revivo est un homme d'affaires respecté et est l'un des propriétaires du MS Ashdod.




voici Sagi et Haim avec leur fils photo de la bar-misva


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:36



Sagit Revivo et ses creations a Ashdod Israel
Sagi est l'epouse du millionaire et ex-footballeur Haim Revivo


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:50



les parents du millionaire Haim Revivo, le papa ancien entraineur de foot a un grand kiosque au college Mekif he a Ashdod.
Rahel est mon amie, elle et son mari sont nes a Casablanca.





les 2 freres a Haim Revivo et Rahel leur maman.


tous les ans les parents a Haim Revivo preparent 14 kilos de moufletas pour la mimona et invitent des centaines de celebrites regardez.





Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 9:58



Mick Karoutchi


Mick Karoutchi est ne a Casablanca ici on le voit avec mon amie et Webmaster du site marocain en hebreu couscous a droite Haim Ouliel lui aussi marocain.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 10:06



Ce Geant a gauche est mon grand ami mon frere, Victor Deloya, voici quelques mots dit par lui.......a droite sur la photo la soeur et le beau-frere a Victor ils habitent Nathania.


Je suis né à Casablanca au Maroc durant la période ou ce pays était sous protectorat français, fils ainé des huit enfants de Jacob Deloya et de Tamar Azoulay. Ma sœur cadette Ninette succomba à la suite d'une foudroyante attaque de méningite quelques heures seulement après être entré de l'école un vendredi soir pendant que toute la famille était rassemblée pour le diner du Shabbat. Jusqu'à aujourd'hui je n'arrive pas à effacer de ma mémoire cette scène terrible, je n'avais que 10 ans, cet événement m'a tourmenté pendant des années.

Mon papa était maitre vitrier, spécialiste dans les pares brises des automobiles s'arrangeant de son mieux pour venir aux besoins de sa grande famille. C'était un homme religieux digne de ses origines, travailleur et très attaché à sa famille. Généreux mais sévère envers moi, il exigeait une discipline absolue surtout de moi son fils ainé, il disait que la réussite de ses enfants dépendait de leur grand frère. Papa était fier de moi, des mon jeune âge il me traita et me parla comme on s'adresse à un adulte.

La discipline et l'obéissance étaient les deux règles principales chez nous à la maison. Le comportement de la jeunesse d'aujourd'hui ne pouvait pas avoir une place ni une chance d'exister ou d'être tolérée dans notre maison. Je devais tout le temps dire ou j'allais et avec qui et qu'est ce que je faisais. Shabbat, papa était un homme différent du Jacob Deloya de toute la semaine.

Lorsque mes frères et moi avons grandi il changea totalement. En réalité nous étions heureux de notre situation de grande famille, les voisins nous enviaient et tous ceux qui nous connaissaient aussi.

Maman était une femme sage, et gentille, moi son fils ainé, elle me gâta et me réserva toujours la meilleur part, elle était la pour me protéger, pour me défendre, elle était d'une extrême intelligence. Je pouvais discuter avec elle sur n'importe quel sujet ou problème me concernant. Elle avait un proverbe ou une réponse à chaque thème, elle avait un savoir-vivre incroyable. Comme cuisinière je n'ai jamais trouvé égale à maman, ses plats avaient un gout et une saveur particulière. J'ai encore la nostalgie des jours heureux passés avec papa et maman, en toute franchise j'ai toujours été un enfant de maison et j'adorais la présence de ces deux êtres chers qui ont tant fait pour moi.

Notre maison à Casablanca était toujours pleine d'invités qui se relayaient sans cesse. Ma mère était la première de ses frères à avoir quitté la ville de Mazagan pour s'installer à Casablanca après avoir épousée papa. Elle recevait tout le temps sa famille, ils venaient à Casa pour chercher un emploi, ou passer les vacances, maman les recevait avec beaucoup d'amour, elle était la tante la plus réputée et préférée de toute la famille, les cousins venaient et restaient pour de longues périodes, étant gamin, j'avais l'impression d'avoir toujours un grand frère ou une grande sœur chez moi.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 10:46

Roland Giraud, né à Rabat (Maroc) le 14 février 1942, est un comédien français. Il est marié avec l'actrice Maaike Jansen.
Il est marié avec l'actrice Maaike Jansen depuis 43 ans, il l'a épousé alors qu'il avait 24 ans.
Il commence à prendre des cours de théâtre dans les années 60. Il entre dans la troupe de Coluche en 1971 et c'est à cette époque qu'il se lie avec la troupe du Splendid.
Il obtient son premier rôle au cinéma en 1974 grâce à Michel Audiard dans Bons baisers... à lundi.
Il acquiert une notoriété grandissante avec Papy fait de la résistance. Ensuite, Trois hommes et un couffin, de Coline Serreau en fait un des acteurs les plus populaires des années 80.
Il perd tragiquement sa fille Géraldine (assassinée alors qu'elle n'avait que 36 ans) le 1er novembre 2004.
Il déclare arrêter le cinéma en 2003 après la fin du tournage de son dernier film, 18 ans après.


Géraldine, la fille de l'acteur Roland Giraud, et sa compagne Katia Lherbier ont été tuées en 2004. Leurs corps ont été retrouvés au fond d'un égoût creusé dans le sol, dans l'Yonne.
La tante de Géraldine Giraud est accusée d'avoir commandité le crime. Les enquêteurs ont retrouvé chez elle 2 indices suspects : des traces du même produit chimique ayant tué les 2 femmes et un cheveu du tueur présumé.

ici Geraldine et son papa Roland Giraud.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 10:54

ALAIN SOUCHON


Alain Souchon (né Alain Kienast, puis ayant repris le nom de son père naturel au bout de deux mois; c' est à dire Souchon) est un auteur-compositeur-interprète et un acteur français né le 27 mai 1944 à Casablanca au Maroc.
Il a quatre frères, deux demi-frères et une demi-sœur.
Il ne vit que six mois à Casablanca, au Maroc, puis passe son enfance à Paris. Son père est professeur d'Anglais au Lycée Lyautey et sa mère romancière. En 1959, sur la route du retour de vacances au ski, leur voiture est percutée par un camion ; son père est tué sur le coup, alors que l'artiste n'a que quinze ans. Ce décès le marquera profondément et inspirera une chanson qui paraîtra en 1977 dans l'album Jamais content: Dix-huit ans que je t'ai à l'œil.
La famille connaît des difficultés financières. Ne pouvant s'adapter au milieu des autres élèves, il est envoyé, par sa mère, dans un lycée français en Angleterre. Son inscription n'étant pas valide, il reste néanmoins sur place et y vit de petits boulots pendant dix-huit mois. Il y développe son goût pour la chanson. Il rate son baccalauréat par correspondance trois fois.
Rentré en France, il vit encore de petits boulots et tente donc sa chance dans la chanson en se produisant dans des salles parisiennes. En 1970, il se marie à Françoise. La même année, il a un fils Pierre, qui formera plus tard le groupe Les Cherche Midi avec Julien Voulzy, fils de Laurent Voulzy. L'année suivante, trois 45 tours sont publiés chez Pathé Marconi, mais sont des échecs.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 10:57

DOMINIQUE DE VILLEPIN

Dominique-Marie-François-René Galouzeau de Villepin, né le 14 novembre 1953 à Rabat.





Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:03




Élisabeth Guigou, née Vallier , est une femme politique française, née le 6 août 1946 à Marrakech (Maroc).

Élisabeth Guigou est issue d'une famille d'origine du nord de l'Italie. Elle passe son enfance à Marrakech, étudiant au lycée Victor Hugo de la ville puis au lycée Descartes de Rabat.
Licenciée ès lettres, elle est également diplômée de l'Institut d'études politiques d'Aix-en-Provence, en études supérieures en littérature américaine, en études universitaires générales en sciences économiques, et de l'École nationale d'administration, promotion Simone Weil.
Élisabeth Guigou est l'épouse de Jean-Louis Guigou, ancien conseiller technique de Michel Rocard, agrégé d'économie, professeur d'université, ayant également occupé diverses fonctions publiques, dont délégué de la DATAR. Ils ont ensemble un enfant.
http://elisabethguigou.hautetfort.com/


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:17

ARTHUR


Arthur est né à Casablanca au Maroc le 10 mars 1966. Son père, Michel Essebag est expert-comptable et sa mère femme au foyer. Il a également un frère Olivier. Comme beaucoup de juifs séfarades, ses parents quittent le Maroc en 1967, durant la Guerre des Six jours et s'installent en région parisienne, à Massy. Après un bac B, il entame des études de droit à Sceaux, à la faculté de droit Jean Monnet de l'université Paris-Sud 11. Alors qu'il redouble sa première année, il fait ses débuts à la radio, sur la station locale Radio Massy-Pal, où il anime l'émission Tonus qui donne les résultats sportifs de la ville.

En 1991, il rejoint Fun Radio pour animer la tranche 6h30-9h00, dont il fait progresser l'audience, en organisant notamment des jeux provocateurs tels que l'Orgasmotron (simulation d'orgasme féminin en direct). Sa notoriété grandit alors, notamment grâce à une campagne de publicité pour son émission où il se proclame « Animateur le plus con de la bande FM ». C'est à Fun qu'il fait la connaissance d'Emmanuel Lévy, alias Maître Levy qui devient le réalisateur et qui l'accompagnera dorénavant dans sa carrière audiovisuelle.
Il quitte Fun la saison suivante, en 1992, pour rejoindre Europe 1, qui souhaite rajeunir son auditoire. Il y anime pendant quatre saisons Arthur et les pirates entre 16h30 et 18h00, avec Maître Levy, Alexandre Devoise (Capitaine Sboob) (qui était standardiste de son émission sur Fun), Princesse Jade (rencontrée sur Skyrock), Rémy Caccia (Rémy in the street) (qui était son responsable de la production) et Michèle Bernier. Il y reprend les mêmes jeux que sur Fun. Durant les premières saisons, l'émission se déroule, en public, dans un décor de pirates.
En septembre 1996, il rejoint Europe 2 pour animer La Matinale de 8 h à 9h30, puis 7h30 - 9 h à partir de 1997. L'émission enregistrée est une suite de sketches avec de faux auditeurs. L'équipe d'humoristes compte Maître Levy, Gad Elmaleh, Axelle Laffont, Tex, Gus (Gustave de Kervern de Groland), François Meunier (JC de Skyrock) et Philippe Lelièvre.

Arthur est père d'un enfant prénommé Samuel, qu'il a eu avec un ancien mannequin, Léa Vigny, ancienne mannequin reconvertie. Le 12 février 2004, il a épousé Estelle Lefébure, ex-épouse de David Hallyday, après 3 ans de vie commune. Ils ont divorcé en avril 2008.
En 2007, Arthur soutient publiquement Nicolas Sarkozy pendant la campagne présidentielle et se montre plusieurs fois à ses côtés, lors de meetings.






Estelle, Dany, Arthur et Yaël


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:26





Arié Elmaleh est un acteur français né au Maroc le 7 janvier 1975. Il est le frère de l'humoriste et comédien Gad Elmaleh.


Il passe son enfance à Casablanca au Maroc. Après un court séjour en faculté de droit, il rejoint les cours du théâtre du Rond-Pointà Paris puis l'école Le Studio à Asnières-Gennevilliers où il est formé aux textes classiques par Jean-Louis Martin Barbaz. Sous sa direction, il jouera dans Iphigénie ou le Péché des Dieux et dans le Voyage dans le baroque.
En 1998, Arié met en scène la pièce de Xavier Durringer Bal Trap au théâtre de l'espace Kiron.
Le cinéma lui offre son premier rôle en 2001 dans Change-moi ma vie de Liria Begejaaux côtés de Fanny Ardant et Roschdy Zem.
Parallèlement, Arié poursuit sa carrière au théâtre, notamment sous la direction d'Irina Brook.
En 2002, il est à l'affiche du film d'Éric Heumann, Les Amants du Nil aux côtés d'Emma de Caunes et d'Éric Caravaca.
En 2003, Arié donne la réplique à son frère Gad en incarnant le rôle de Vanessa, dans Chouchou de Merzak Allouache. La même année, il remporte un vif succès au théâtre, avec Olivia Bonamy dans la pièce Préliminaires, qu'il coécrit avec Daniel Cohen.
Dans le même temps, il devient le héros récurrent d'un spot publicitaire pour SFR qui lui offre une certaine popularité et gagne ainsi la sympathie du public. Puis il obtiendra un rôle plus dramatique dans La Maison de Nina de Richard Dembo au côté d'Agnès Jaoui.
En 2006, Éric Rochant offre à Arié le premier rôle de son film, dans l'École pour tous. Sa prestation lui vaudra d'être nommé aux César comme « meilleur espoir masculin ».
Il est également nommé aux Molières en tant que révélation théâtrale 2007 pour le rôle qu'il interprète dans Irrésistible de Fabrice Roger-Lacan, mise en scène par Isabelle Nanty, avec Virginie Ledoyen.
La même année, on le verra à l'affiche de Molière de Laurent Tirard, Je déteste les enfants des autres d'Anne Fassio et Faut que ça danse de Noémie Lvovsky.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:35

Jacques Monod
Jacques Monod est un acteur né le 21 août 1918 à Casablanca et décédé le 25 décembre 1985 à Paris. Il est enterré au cimetière parisien de Bagneux.

Après des études au collège Saint-Stanislas de Paris, et après avoir envisagé de poursuivre ses études à l’Ecole de Saint-Cyr, Jacques Monod se dirige bien vite vers le monde du spectacle.

Dégagé des obligations militaires, il rentre au Maroc retrouver son père vétérinaire militaire.

Il débute en jouant des pièces de la radio marocaine avant de créér une petite compagnie théatrale locale.

Durant la Seconde Guerre mondiale, il est blessé en 1944 au Monte Cassino en Italie.

En 1945, il s'installe finalement en France où il obtient son premier rôle au Théâtre de l'Athénée, dans la Folle de Chaillot de Jean Giraudoux, après avoir été remarqué par Louis Jouvet. Celui-ci le fait débuter au cinéma à ses cotés, lui permettant d’obtenir un petit rôle, celui du premier tambour Albos, dans "Knock" de Guy Lefranc en 1950. Il continue à travailler au côté de Louis Jouvet jusqu'au décès de celui-ci en 1951.

De 1952 à 1957, il devient l’assistant de Jean Mercure.

Jacques Monod n’aborde toutefois véritablement le septième art que vers le milieu des années cinquante, notamment avec "Je reviendrai à Kandara" en 1956, auprès de Daniel Gélin et Bella Darvi, "Les Grandes Familles" en 1958, avec Jean Gabin et Pierre Brasseur, et "Les 400 coups" de François Truffaut, etc.

Dans les années soixante, on peut voir Jacques Monod dans un grand nombre de films, tenant des rôles plus ou moins importants.

Jouant des rôles de notables, sa silhouette est devenue familière aux spectateurs des salles obscures, d'autant plus que ses apparitions à la télévision se multiplient: "Vidocq", "les Compagnons de Baal", "Les Cinq Dernières Minutes", "les Brigades du Tigre", etc.

Au tournant des années soixante-dix, le cinéma néglige de plus en plus les seconds rôles. Jacques Monod sera victime de cette politique économique préjudiciable à la qualité de notre production. Mais il lui restait la télévision et le théâtre. Il fait une dernière apparition pour le grand écran, en 1982, dans le role d’un directeur de théâtre pour "Sandy", aux côtés de Michel Galabru.

Jacques Monod décède le 25 décembre 1985, d’une crise cardiaque, à Paris. Son corps repose au cimetière de Bagneux.
Dans le film Les Quatre Cents Coups, Jacques Monod est commissaire.






Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:38

Bernard Montiel, est un animateur et comédien français né le 19 avril 1957 à Casablanca au Maroc.

Après une courte période à Casablanca, sa famille se réfugie à Bordeaux, comme beaucoup de Français de l'époque effrayés par la guerre d'Algérie toute proche. Il y passera la plus grande partie de son enfance. Bernard Montiel devient directeur adjoint d'un cinéma de quartier bordelais avant d'intégrer NRJ puis Fun Radio où il anime des émissions sur le cinéma.

En 1985, il accomplit ses premiers pas en télévision sur France 3 Aquitaine. Son émission lui permet de recevoir sur son plateau Alan Parker, Mickey Rourke, Christophe Lambert, Françoise Sagan, Serge Gainsbourg, Alain Delon, ...

Pascale Breugnot, puis Dominique Cantien s'intéressent à lui. En 1987, il rejoint TF1 où il animera pendant treize ans l'émission Vidéo Gag. Il animera également Un samedi nommé désir, La une est à vous, Crise de rire, V.I.P., Surprise sur prise, Les oscars d'Hollywood, Une famille en or. Il fut licencié de TF1 pour avoir déclaré à la radio RMC dans l'émission de Jean-Marc Morandini tout ce qu'il pensait de la chaîne. Notamment, Bernard Tapie L'émission de cet escroc est naze (en référence à l'émission A tort ou à raison), Arthur même avec un prompteur, il se plante ! Il ne faut pas trop le dire car il a la mainmise sur TF1, Julien Courbet le Zorro de la Télé, le jeu Zone Rouge une connerie et enfin Vidéo Gag C’est purement alimentaire. Je ne fais ça que pour l’argent. C’est une émission que je ne regarde pas. Mais bon, j’assois mon gros cul sur les banquettes et je touche un paquet. Je suis content.

En 1997, il participe à la série Sous le soleil dans le rôle de Patrick Saint-Val, avocat. En 2003 il écrit "Télé-Réalités", une autobiographie publiée chez Flammarion.

Aujourd'hui sur TMC, il présente Entre deux, émission qui permet aux téléspectateurs de découvrir une personnalité dans un décor intimiste; par ailleurs il reste ambassadeur pour la chaîne d'hôtels Accor, et a créé sa propre maison de production, BM Production.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:42

Maurice Ohana



Maurice Ohana est un compositeur français, né le 12 juin 1913 à Casablanca (Maroc) et mort le 13 novembre 1992 à Paris.
Initié par sa mère au cante jondo espagnol, il écoute aussi, enfant, les improvisations des musiciens berbères au Maroc : ces premiers contacts avec la musique l'influenceront durablement. Après avoir reçu un début de formation musicale à Barcelone (1927-1931), il monte à Paris, où, tout en étudiant l'architecture, il travaille le piano avec Lazare Lévy, le contrepoint et l'harmonie avec Daniel Lesur. Après la guerre, à laquelle il participe sous l'uniforme britannique (Afrique, Égypte), il se retrouve en 1944 à Rome, où il devient l'élève et l'ami du compositeur Alfredo Casella et découvre la jeune école italienne. C'est alors qu'il compose ses premières œuvres (1944-1946).

De retour à Paris en 1946, il participe à la fondation du groupe « Zodiaque », qui se donne comme manifeste la défense de la liberté de langage contre toutes les « tyrannies artistiques », visant en particulier le dogmatisme de la musique sérielle. C'est dans cet esprit d'indépendance qu'est créée, en 1950, une de ses œuvres majeures, le Llanto por Ignacio Sánchez Mejías, influencé à la fois par Manuel de Falla et le cante jondo espagnol. Il poursuit l'élaboration de son langage personnel, marqué à la fois par un refus de tout intellectualisme et une fidélité à la tradition espagnole et aux rythmes africains, qui s'exprime notamment dans les Cantigas (1953-1954), et les Études chorégraphiques pour percussion (1955). Poursuivant son exploration de l'univers sonore, il mène des recherches sur les micro-intervalles (quarts de tons, tiers de tons), qu'il utilise notamment dans le Tombeau de Debussy (1962).

Le tempérament en tiers de ton (utilisé dans le Tombeau de Debussy notamment) est le micro-tempérament qu'il privilégiera tout particulièrement. Car il répond pour lui à une recherche de sonorités d'un tempérament perdu renvoyant à l'imaginaire de l'antiquité. En effet, le tempérament en tiers de tons, étant dépourvu de demi-tons, se démarque par la singularité de ses sonorités par rapport à celui en quart de tons. Par ailleurs le cithares en tiers de tons se caractérisent par un son plus cristallin au regard de celui en en quart de ton. En outre, le tempérament en tiers de tons préserve la structure de la gamme par ton fétiche de Debussy, qui est l'un des compositeurs les plus marquants dans les influences de Ohana. Ce qui a sans doute renforcé l'affection de Ohana pour ce tempérament aux dépens de celui en quart de ton.[1] [2]

Cris, pour chœur a cappella (1968), marqué par l'expérience de la musique électroacoustique, constitue une nouvelle étape de son activité créatrice, bientôt suivie d'œuvres majeures comme les Vingt-quatre Préludes pour piano — hommage à Chopin — créés par le pianiste Jean-Claude Pennetier en 1973, L'Anneau du Tamarit pour violoncelle et orchestre, inspiré par le poète Federico Garcia Lorca (1976), les Lys de madrigaux pour voix de femmes et ensemble instrumental, ou la Messe (créée au festival d'Avignon en 1977), qui cherche à renouer avec la liturgie des premiers temps chrétiens.

La musique de Maurice Ohana, qui puise ses sources dans la tradition ibérique et nord-africaine tout en ayant recours à des modes d'expressions résolument contemporains (micro-intervalles, électroacoustique), est celle d'un indépendant et l'une des plus originales de notre temps.

Maurice Ohana est parmi les compositeurs contemporains ayant écrit des œuvres pour clavecin.

Maurice Ohana a fait presque toutes ses études musicales en France, tout en poursuivant ses études classiques. Il s’orienta quelque temps vers l’architecture qu’il abandonna pour se consacrer entièrement à la musique.

Très jeune, il débute comme pianiste au Pays Basque où sa famille est fixée ; sa carrière reste prometteuse jusqu’à la guerre qui va l’entraîner loin du monde musical, mais aussi l’y ramener, à Rome où il est l’élève et l’ami d’Alfredo Casella à l’Académie Sainte-Cécile.


Sitôt démobilisé, il se fixe à nouveau à Paris en 1946. C’est à cette époque que ses premières œuvres sont connues en France. Il fonde, avec trois amis, le «Groupe Zodiaque», qui se propose de défendre la liberté d’expression contre les esthétiques dictatoriales alors en vogue. Et jusqu’à ce jour, il continue à faire sien le manifeste de ses combats de jeunesse.


Des constantes profondes apparaissent dans son œuvre. Du Llanto por Ignacio Sanchez Mejias (1950) aux œuvres récentes, l’évolution tend vers une rigueur curieusement associée à une grande liberté d’allure, tant dans l’écriture que dans les rapports avec l’interprète. Résolument à l’écart des mouvements dodécaphoniques ou sériels, Maurice Ohana n’en a pas moins poursuivi une révolution dans l’élargissement des méthodes et l’exploration du son ainsi que des formes qui en résultent.



Fidèle à ses origines andalouses, tout en élargissant leur essence musicale à des dimensions universelles, Maurice Ohana a progressé vers une synthèse où l’on retrouve les recherches et les préoccupations de la musique actuelle. Tout d’abord en ce qui concerne la gamme qu’il libère du carcan diatonique, du rythme qu’il tend à affranchir de la barre de mesure, et des techniques vocales qu’il ramène vers leurs vertus originelles, hors de l’emprise du bel canto.

Pianiste dès son enfance, il a conservé une prédilection pour cet instrument, mais a aussi contribué à enrichir divers domaines instrumentaux, notamment la percussion, par des ouvrages comme le Silenciaire, les Quatre Études devenues un classique, des pièces pour la nouvelle guitare à dix cordes, ou des œuvres vocales telles que L’Office des Oracles pour trois groupes vocaux et instrumentaux, Cris pour douze voix ou Sibylle, pour voix, percussions et bande, qui révèlent un tempérament résolument novateur dans tous les domaines sonores.


À partir de 1976, une série ininterrompue d’œuvres de grande envergure telles que L’Anneau du Tamarit pour violoncelle et orchestre, La Messe, Les Trois Contes de l’Honorable Fleur, opéra de chambre, Le Livre des Prodiges, pour grand orchestre, Les Douze études pour piano, etc… conduisent à cette somme qu’est l’opéra La Célestine créé le 13 juin 1988 au Palais Garnier avec le succès que l’on sait.


D’autres ouvrages pour chœur et aussi pour orchestre suivront, comme le concerto pour violoncelle et orchestre créé par M. Rostropovitch et S. Osawa, affirmant une vitalité exceptionnelle qui ne semblait pas devoir tarir. Le dernier né, Avoaha, pour chœur, deux pianos et trois percussions, en témoigne.


Maurice Ohana n’a jamais pratiqué l’enseignement et n’a pas d’élève ; on peut toutefois le situer au centre d’un groupe de jeunes compositeurs venus d’horizons divers dont il suit de longue date les travaux et dont l’orientation, en affinité avec la sienne propre, constitue une confirmation de la validité de ses options originelles. On peut citer parmi eux Félix Ibarrondo, Ton-That Tiêt, Edith Canat de Chizy, Francis Bayer, André Bon, Guy Reibel et Nicolas Zourabichvili de Pelken.


Maurice Ohana a reçu le Prix Italia en 1969, le Prix national de Musique en 1975, le Prix Honegger en 1982, le Prix musical de la Ville de Paris en 1983, et, en 1985, le Prix Maurice Ravel. En 1991, il fut lauréat du Grand Prix de Musique Guerlain de l’Académie des Beaux-Arts. En 1992, il reçut le Prix de la SACEM pour la meilleure première exécution 1991.


Il était depuis 1990 Président de l'Académie internationale Maurice Ravel à St-Jean de-Luz. Il était Chevalier de la Légion d’Honneur et Commandeur des Arts et Lettres.


Maurice Ohana est décédé le 13 novembre 1992 à son domicile parisien.


Rayonnement de l'œuvre de Maurice Ohana

Si la musique de Maurice Ohana exerce un rayonnement croissant, c'est peut-être parce qu'elle est habitée par un sens subtil du sacré. Et peut-être aussi parce qu'elle sait aller aux sources primitives des musiques traditionnelles, orales et populaires, comme aux sources des musiques savantes et écrites.

En ce sens, avec Claude Debussy, Manuel de Falla, Béla Bartók et Olivier Messiaen, Maurice Ohana aura été dans le siècle un ouvreur de pistes singulièrement clairvoyant, puisant entre autres dans les musiques africaines ou caraïbes, le cante jondo ou le jazz, une inspiration pour son propre univers. La voix et la percussion, que Maurice Ohana reconnaît comme fondements du langage musical de l'homme, sont les clés de la musique. Son œuvre dépasse les frontières des genres musicaux, de la voix a capella aux chœurs multiples, de l'instrument soliste à l'orchestre, traité dans une configuration souvent inédite.

Du Llanto por Ignacio Sanchez Mejias (1950) à l'opéra La Célestine (1988) et à Avoaha (1992), cette œuvre est transversale à toutes les limites géographiques et esthétiques.

Par la rigueur de son dessein, par la recherche d'un sacré sans références et par l'abolition de toute hiérarchie musicale entre le savant et le populaire, la musique de Maurice Ohana rencontrera un écho de plus en plus profond chez nos contemporains.

"Les grandes leçons de musique, ce ne sont pas les musiciens qui me les ont données. Je les ai reçues concrètement de la mer, du vent, de la pluie sur les arbres et de la lumière, ou encore de la contemplation de certains paysages que je recherche parce qu'ils ont l'air d'appartenir plus à la création du monde qu'à nos contrées civilisées."





Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:53

le prix Georges Bendrihem
Ce prix annuel été créé en hommage à Georges Bendrihem, photographe de l'AFP.

Georges Bendrihem (1932 à Casablanca, Maroc - 6 octobre 1995) était un photographe de presse qui a effectué l’essentiel de sa carrière à l’Agence France-Presse.

Il commence par un apprentissage de menuisier avant d’exercer dès 1947 la fonction de retoucheur portraitiste. A peine âgé de trente ans il devient correspondant au Maroc pour l’Associated Press. Arrivé en France en 1960, après la fin du Protectorat (1956), il s'installe à Reims avec sa femme et ses 2 filles et apres la naissance de son fils, rejoint ses parents à Sarcelles. Il travaille alors pour l’agence Keystone et intègre en avril 1962 l’Agence France-Presse Il y occupe la fonction de tireur en laboratoire avant d’effectuer un premier reportage en suivant les évènements de Mai 68. Passé photographe, il se spécialise dans le domaine sportif. Il couvre notamment les Jeux Olympiques d'hiver comme ceux d’été de Grenoble et Mexico, jusqu’à Los Angeles en 1984.

En 1980, alors qu’il couvre une manifestation sur le pont de l’Alma, il est victime de matraquage par les forces de l’ordre. Cet incident provoque la colère de l’ensemble des reporters photographes qui déposeront, en signe de protestation, leurs appareils à la sortie d'un Conseil des ministres. Cet incident est également à l’origine du brassard de presse.
Cette marque de reconnaissance le lance dans la réalisation d’un complexe annuaire des photographes de presse, rapidement appelé le Ben book, par le milieu du photojournalisme.

Syndicaliste, il ne cachait pas ses appartenances politiques. Pourtant en 1995, il sera appelé à couvrir la campagne présidentielle du candidat Jacques Chirac. Après l’élection il suivra le chef de l'Etat dans l’ensemble de ses déplacements. C’est lors d’une visite officielle en Tunisie qu’il trouve la mort le 6 octobre 1995 dans l’accident du taxi qui le conduisait de Kairouan à l’aéroport de Tunis.

En son honneur, le Prix Georges Bendrihem a été créé en 1996, sous le haut patronage du Président de la République française dans le but de récompenser une photographie de personnalité politique européenne.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 11:57

Jean-Charles de Castelbajac, né le 28 novembre 1949 à Casablanca est un créateur français descendant d'une ancienne famille noble de Bigorre. Il vit actuellement à Paris et à Loubersan dans le Gers.

Fils de Louis, marquis de Castelbajac et Jeanne-Blanche (née Empereur-Bissonet), Didier dit « Jean-Charles » sera pensionnaire chez les Oratoriens et les frères de Bétharam de l'âge de six ans jusqu'à ses dix-sept ans. Passionné d'histoire militaire, son enfance est marquée par Hannibal Barca, Bertrand du Guesclin, Xaintrailles, Barbazan, Pierre Basile, Le Grand Ferré ou encore Jeanne Hachette.

En 1967, il rencontre le dadaïste Raoul Hausmann à Limoges. C'est aussi l'année de sa première photo, de sa première moto (une BMW 500) et de sa première veste, taillée dans sa couverture de pensionnaire.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 12:01

Jean-Paul Bertrand-Demanes




Jean-Paul Bertrand-Demanes, est un ancien gardien de but international de football né le 13 mai 1952 à Casablanca ( Maroc). Il a réalisé toute sa carrière professionnelle au FC Nantes.

Formé au modeste club de Pauillac en Gironde, Bertrand-Demanes signe son premier contrat professionnel avec le FC Nantes fin 1969 dans des circonstances rocambolesques. Tous leurs gardiens étant blessés à quelques jours de la réception de Marseille en Championnat, les Canaris, qui l'avaient déjà repéré, recrutent en catastrophe ce talent prometteur et le lancent en Division 1 deux jours plus tard face au grand OM des Magnusson, Skoblar, ou autres Loubet. Bertrand-Demanes réalise un bon match et Nantes s'impose 2-1.

"Le Grand" (1,92 m), comme il est surnommé, s'impose assez rapidement dans la cage nantaise où il remporte son premier titre de champion de France en 1973. Cette même année, il connaît sa première sélection en équipe de France sous la direction de Stefan Kovacs, puis reste un possible numéro trois pour les Bleus derrière Dominique Baratelli et André Rey. En 1978, à la faveur d'une excellente saison et de la blessure de dernière minute de Rey, Bertrand-Demanes se retrouve titulaire dans le but français pour la Coupe du monde en Argentine. Après une défaite en ouverture face à l'Italie (1-2), le Grand est le héros malheureux du match contre l'Argentine où il se blesse au dos en heurtant son poteau sur un plongeon et doit céder sa place à Baratelli alors que la France est menée 0-1 sur un pénalty contestable ; les Bleus seront finalement battus 1-2 et éliminés du tournoi. Cette rencontre sera la dernière de Bertrand-Demanes en équipe de France, où Dominique Dropsy s'impose irrésistiblement après le Mundial argentin.

"JPBD" effectuera ensuite une excellente carrière de club avec Nantes, remportant trois autres titres de champion, une Coupe de France, et atteignant les demi-finales de la Coupe des Coupes en 1980. Il prend sa retraite sportive en 1987, après plus de 530 matchs de Division 1 avec les Canaris, et quitte définitivement le monde du football. Aujourd'hui, il s'est reconverti dans l'immobilier dans la région nantaise.

Champion de France : 1973, 1977, 1980, et 1983 (FC Nantes)
Vainqueur de la Coupe de France : 1979 (FC Nantes)
Vainqueur de la Coupe des Alpes : 1982 (FC Nantes)
Finaliste de la Coupe de France : 1973 et 1983 (FC Nantes)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 12:05

Richard Virenque, est un ancien cycliste français, né le 19 novembre 1969 à Casablanca, au Maroc, et actif de 1991 à 2004. Il est connu pour ses qualités de spécialiste de la montagne et de coureur charismatique, mais aussi pour son implication dans un scandale de dopage retentissant, l'affaire Festina.

Spécialiste du Tour de France, il a été un des plus jeunes porteurs du maillot jaune en 1992. Il est le coureur du Tour de France ayant remporté le plus de fois le maillot à pois du meilleur grimpeur, qu'il a endossé à 7 reprises (1994 à 1997, 1999, 2003 et 2004). Il a également remporté 7 étapes du Tour de France, qu'il a terminé deux fois sur le podium, en 1996 et 1997.
Il est le dix-huitième cycliste du tour de France à avoir gagné plusieurs étapes sur une période de 10 ans ou plus. Seuls Jean Alavoine, Henri Pelissier, Philippe Thys, Louis Mottiat, André Leducq, Antonin Magne, René Vietto, Gino Bartali, André Darrigade, Jean Stablinski, Raymond Poulidor, Felice Gimondi, Gerben Karstens, Ferdinand Bracke, Joaquim Agostinho, Lucien Van Impe et Lance Armstrong ont réussi cette performance.

Depuis, seul Cédric Vasseur a pu faire de même.

Livres:
Ma Vérité : parution en 1999 aux Éditions du Rocher. Rédigé avec l'aide de C. Eclimont & Guy Caput. Richard Virenque y explique qu'il ne s'est jamais dopé. Au procès Festina, il finira cependant par avouer s'être dopé.
Plus fort qu'avant : parution en 2002 chez Robert Laffont. Rédigé avec l'aide de Jean-Paul Vespini.
Richard Virenque cœur de grimpeur. Mes plus belles étapes, parution en 2006 chez Privat. Rédigé par Patrick Louis.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 12:11

Guy Forget, né le 4 janvier 1965 à Casablanca (Maroc), est un joueur et un capitaine de tennis français.

Champion de France junior en 1982, Guy Forget remporte son premier tournoi sur le circuit professionnel en 1986 à Toulouse où son grand-père s'était imposé en 1946 et son père en 1966. Il gagne aussi à Nancy en 1989 et devient champion du monde en double avec le Suisse Jakob Hlasek en 1990.

Il réalise sa meilleure saison en 1991 : il atteint le 4e rang mondial grâce à 6 victoires en tournoi (Sydney, Bruxelles, Cincinnati, Bordeaux, Toulouse et de l'open de Paris-Bercy. Aucun joueur français n'a remporté autant de tournois sur une année. Cette année-là, il domine également 3 fois Pete Sampras, à chaque fois dans de grandes occasions (finales de Cincinatti et Bercy et finale de la Coupe Davis). À Wimbledon il atteint les quarts de finale (battu par l'allemand Boris Becker). Il ne dépassera jamais ce stade de la compétition dans les tournois du Grand Chelem.

Guy Forget met fin à sa carrière de joueur en 1997 après 11 tournois gagnés en simple et 28 en double. Il vit aujourd'hui à Mies en Suisse.

Sélectionné en équipe de France pour la première fois en 1984 en Tchécoslovaquie, Forget ne devient titulaire en simple, qu'après le retrait de Yannick Noah en 1990.

Il remporte la coupe Davis en 1991 à Lyon, contre les États-Unis. Le capitaine de l'équipe n'est autre que Yannick Noah. Battu le premier jour par Andre Agassi, il se reprend en double avec Henri Leconte puis apporte le point décisif en battant Pete Sampras en 4 sets. La France récupère le saladier d'argent après 59 ans d'attente.

La France obtient une seconde victoire dans cette épreuve 5 ans plus tard en 1996 en Suède. Forget, 31 ans, qui a chuté au classement en simple est encore là pour apporter le point du double avec Guillaume Raoux contre les Suédois.

Il obtient sa troisième victoire en tant que capitaine en 2001. Il occupe ce poste depuis 1999, année au cours de laquelle la France perd la finale contre l'Australie à Nice. Deux ans plus tard, la France obtient sa revanche en allant triompher des Australiens Hewitt et Rafter sur le gazon de Melbourne. Cette année-là, l'équipe de France (composée de Nicolas Escudé, Sébastien Grosjean et Arnaud Clément en simple et de Cédric Pioline et Fabrice Santoro en double) réussit l'exploit de gagner ses 4 rencontres à l'extérieur (Belgique, Suisse, Pays-Bas et Australie). Dès l'année suivante en 2002, l'équipe de France dispute une autre finale, perdue contre la Russie à Bercy, sur terre battue.

Particulièrement performant en double (21 victoires - 4 défaites), il est invaincu avec Henri Leconte (11 victoires).

Forget a été également capitaine de l'équipe de France de Fed Cup. Sous sa direction Amélie Mauresmo et Mary Pierce ont remporté la Fed Cup contre les États-Unis à Moscou en 2003.

Guy Forget rejoint le service des sports de la radio Europe 1 comme consultant tennis de la station à partir du 19 mars 2007. Il intervient lors des grandes sessions d'information, dans les directs et dans Europe Sport à l'occasion des grands tournois. Depuis septembre 2008, il est chroniqueur régulier dans l'émission d'Alexandre Delpérier, le Club Sports Europe 1 en compagnie de Thierry Rey, Laurent Fignon ou encore Nelson Monfort.

Depuis quelques années, il intervient très régulièrement sur les chaînes de France Télévisions pour le tournoi de Roland Garros. Il commente également le tournoi de Wimbledon sur les antennes de Canal+.

Elevé dans un milieu de passionnés du tennis, Guy Forget devient adepte dès le plus jeune âge. En 1982, il remporte l'Orange Bowl cadets à Miami et accède ainsi aux tournois professionnels ATP. Il termine sa première saison au 70ème rang mondiale. En 1986, c'est le tournoi de Toulouse qui lui offre la victoire. Et, l'année d'après, il arrive en finale double aux côtés de Yannick Noah à Roland-Garros. L'année phare de sa carrière est en 1991 : outre la coupe Davis, il remporte six titres, dont l'Open de Paris à Bercy et l'Open d'Australie, et se hisse ainsi au quatrième rang mondial. Sa carrière est ralentie par une opération du genou, même s'il revient en 1996 au 34e rang ATP. Ce champion du double, entraîneur de l'équipe de France de la coupe Davis, continue de courir après la balle jaune.




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40872
Age : 64
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Mar 21 Juil 2009 - 12:17

Alain Gottvallès (né le 22 mars 1942 à Casablanca au Maroc et mort le 29 février 2008) était un nageur français spécialiste des épreuves de sprint en nage libre. Il était licencié au Racing club de France.


Champion de France d'hiver du 50 m nage libre en 1963 et 1964
Champion de France du 100 m nage libre en 1962, 1963 et 1964
Champion de France du 200 m nage libre en 1962
Champion de France au relais 4x100 m nage libre en 1964 et 1965
Champion de France au relais 4x200 m nage libre en 1962 et 1963

Record du monde du 100 m nage libre : 52"9 le 13 septembre 1964 à Budapest (Hongrie).
Ce record est battu le 27 juillet 1967 par l'Américain Kenneth Walsh.
Record du monde du 4x100 mètres nage libre : 3'42"5 le 10 août 1962 à Thionville (France).
Ce record est battu le 4 juillet 1963 par une équipe américaine.




décédé à l'âge de 65 ans des suites d'un cancer des os.
En dépit de ces deux records du monde, Alain Gottvallès était revenu bredouille des Jeux Olympiques de Tokyo en 1964. Seulement un mois après son chrono référence, il avait fini cinquième de la finale du 100m enlevée par le jeune Américain Don Schollander. Dans un entretien accordé à L'Equipe le 4 août 2006, il avait expliqué qu'il n'avait pas réussi à se remotiver. Le relais 4x100m français, lui, avait ensuite été disqualifié lors de la finale. Dans la foulée de cet échec, Gottvallès avait mis un terme à sa carrière.

Il avait également été champion d'Europe du 100m en 1962.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS   Aujourd'hui à 17:21

Revenir en haut Aller en bas
 
ILS SONT BEAUX ILS SONT UNIQUES ILS SONT MAROCAINS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 Sujets similaires
-
» Les Ordinateurs sont-ils du genre masculin ou féminin ?
» A toutes celles qui ne me connaissent pas... et les autres aussi
» 14 juillet 2012, le 1° sur les Champs
» TEMOIGNAGE Extra-Terrestre
» Les baleines en voie de disparition

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: MAROC :: LE MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit