HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ISAAC

Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41235
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: ISAAC   Dim 3 Mai 2009 - 23:16

Abraham est âgé de 99 ans, et Sarah de 90 ans, lorsque trois anges annoncent au premier que sa femme lui donnera un fils. Or, Sarah est non seulement stérile et ménopausée mais, selon la tradition rabbinique, elle n'a même pas de matrice. Elle ne peut s'empêcher d'esquisser un sourire, d'où le nom de l'enfant.

Isaac est circoncis par son père 8 jours après sa naissance (Genèse 21 verset 4) conformément à l'alliance entre Dieu et Abraham (Genèse 17 versets 10 à 14), d'où la tradition juive de la Brith milah à cet âge-là.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41235
Age : 66
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: ISAAC   Dim 3 Mai 2009 - 23:25

Isaac il rira EN HEBREU; est le fils d'Abraham et de Sarah. Il est le mari de Rebecca et le père de Jacob et d'Ésav mais aussi le demi-frère d´Ismaël.
lorsqu'il a 40 ans, son père envoie son serviteur Éliézer lui trouver une femme parmi sa famille du pays d'Aram. Éliezer revient avec Rebecca, sœur de Laban, que Isaac épouse. Elle lui donne deux fils jumeaux, Ésaü, dit "le Roux" (Edom), (c'est le préféré d'Isaac car il lui apportait de la nourriture), et Jacob, dont le nom provient de ce qu'il sortit du ventre de sa mère en tenant Ésaü par le talon.

Suite à une période de disette, il migre vers Gerar, puis vers Beer-Sheva, où Dieu lui renouvelle l'alliance conclue avec son père. Isaac fait également un traité de paix avec le roi Abimelech.

Sa vue décline avec l'âge. Ésaü, affamé et assoiffé, vend pour une soupe de lentilles son droit d'aînesse à Jacob. Avant sa mort, Isaac, devenu aveugle, veut rétablir Ésaü dans ses droits. Rébecca profite de sa cécité pour lui faire donner sa bénédiction à Jacob. Isaac ne le reconnaît pas lorsque celui-ci se fait passer pour Ésaü afin d'obtenir sa bénédiction. Néanmoins, il ne se ravise pas après avoir découvert la supercherie.

Il meurt "vieux et plein de jours" (Genèse 35:27-29) à Mamre, avant d'être enterré au caveau familial de Makhpela.

Dans la tradition juive, alors qu'Abraham représente la charité (midat hahessed), Isaac représente la rigueur (midat hadin). Isaac n'a jamais quitté de sa vie la Terre d'Israël.
À la mort de Sarah, Abraham cherche à marier son fils Isaac, qui doit hériter de l'Alliance de sa descendance avec Dieu. Il envoie son serviteur dans le pays de Haran[1].

Arrivé à un puits à Harran, une jeune fille offre de l'eau au serviteur et aux animaux : c'est Rebecca. Elle présente le serviteur d'Abraham à ses parents et à son frère Laban puis choisit de le suivre pour épouser Isaac.

Rebecca reste longtemps stérile, puis devient enceinte de jumeaux. Sa grossesse est pénible, parce que les deux enfants se battent dans son sein. Dieu lui prédit que deux nations seront issues de ces deux garçons et que l'aîné servira le cadet. Rebecca donne plus tard le jour à Esaü (l'aîné) et à Jacob. Par la suite, elle aidera Jacob, son préféré, à usurper la bénédiction qu'Isaac devait donner à Esaü.

Rebecca est enterrée aux côtés de son mari dans le tombeau des Patriarches à Hébron.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
hmimou
Invité



MessageSujet: issac et ismael   Lun 4 Mai 2009 - 12:19

Isaac naît enfin ,Il est nommé du nom accepté en commun par Abraham et Sarah, il est circoncis au huitième jour. Isaac grandit. Un jour, craignant qu' Ismaël ne devienne le successeur d'Abraham au détriment d'Isaac, Sarah demande à Abraham de chasser Ismaël : « Chasse cette servante et son fils, car le fils de cette servante n'héritera pas avec mon fils, avec Isaac. »

Si Dieu réconforte Abraham sur l'avenir de son fils Ismaël, il l'encourage néanmoins à réaliser tout ce que Sarah lui demande : « Accorde à Sarah tout ce qu'elle te demandera car c'est d'Isaac que sortira une postérité qui te sera propre. Je ferai aussi une nation du fils de ta servante car il est ta postérité ».


Abraham renvoyant Agar.Abraham renvoie donc dans le désert sa servante Agar et son fils, Ismaël, qui manque d'y périr. Un ange apparaît alors à Agar, sauve son fils et lui promet d'en faire le « père d'une grande nation. »

Pendant cet épisode , Dieu met Abraham à l'épreuve et lui dit : « Prends ton fils unique ; va-t'en au pays de Morija, et là offre-le en holocauste sur l'une des montagnes que je te dirai ». Abraham obéit. Ce faisant, il reconnaît ainsi celui dont il tient l'enfant. Comme le jeune garçon, au verset 7, l'appelle avi, « mon père », et que lui répond béni, « mon fils », ils se sont aussi reconnus mutuellement.

Dieu intervient par l'intermédiaire d'un ange qui ordonne à Abraham : « n'avance pas ta main sur l'enfant, et ne lui fais rien car je sais maintenant que tu crains Dieu, et que tu ne m'as pas refusé ton fils, ton unique ».

Au moment du rituel, un ange vient et ordonne à Abraham d'épargner Isaac ; c'était une épreuve envoyée par Dieu pour tester Abraham.

Un bélier est sacrifié à sa place. La tradition juive place ce sacrifice interrompu sur le Mont Moriah, à l'emplacement actuel du Dôme du Rocher à Jérusalem. La tradition musulmane situe, non pas le sacrifice d'Isaac, mais d'Ismaël, dans le désert .

Dans la tradition juive, le sacrifice d'Abraham est plutôt désigné comme la « ligature » d'Isaac (akeda). Le souvenir de ce sacrifice est commémoré à chaque nouvelle année juive, lors de la fête de Rosh Hashana. Dans la tradition musulmane, le sacrifice d'Abraham est l'acte fondateur de l'abandon total de la créature à son créateur: le symbole de la confiance absolue en la volonté divine. Son souvenir est commémoré chaque année par la fête du sacrifice ou Aïd el adha où l'on sacrifie rituellement un bélier.
Rappelons que dans la tradition islamique, ce n'est pas Isaac mais Ismaël qui est concerné par cette tentative de sacrifice.
C'est une scène souvent représentée dans l'iconographie chrétienne
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ISAAC   

Revenir en haut Aller en bas
 
ISAAC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Newton, Isaac
» ISAAC HAYES
» Trafalgar & Astute Class Submarine (SSN Fleet Submarines)
» Yshmael ou Isaac?
» quels sont ces navires?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: SUR LES TOMBEAUX DES SAINTS JUIFS EN ISRAEL-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit