HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 histoire Mogadorienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: histoire Mogadorienne   Lun 3 Déc 2007 - 20:50

Je me permets de vous raconter l'histoire de mes grands parents.
Ma mère Angéla Lilli Sabbah est née à Mogador en 1916. Son père Meyer Sabbah est né à Tibériade en 1871, Fils de Abraham Sabbah, Grand Rabbin de Tibériade, encore sous l'occupation Turque.
Nommé à Mogador, il est accompagné de son jeune Fils Meyer, il est veuf. (sa femme est Sarah Aboulafia fille de grand rabbins de père en fils) comme ils disent.

Le Père et le fils sont reçus par le consul Angleterre à Mogador. Meyer est en âge de trouver une épouse, Meyer remarque une jolie jeune fille dans la rue accompagnée par d'autres jeunes filles. son nom Sultana Edhery, fille d'un petit rabbin de la ville. La femme du consul Angleterre de l'époque ouvre une école pour les jeunes filles juives, ma grand mère enseigne l'anglais dans cette école.

Meyer, fils du Grand Rabbin Abraham est reçu dans les beaux milieux de Mogador pour chercher épouse, mais la jeune fille sultana, reste son premier choix. Une rencontre est organisée par la femme du consul, et ainsi, suivent fiancialle et mariage, en 1902 ou 1903, leur kitouba est encadrée chez une de mes cousines, et les photos de mes grand parents, chapeau haut de forme et habit d'époque encadrés chez ma mère comme des trophées d'antan. Sultana et Meyer ont eus 10 enfants,6 filles et 4 garçons, plus de 80 petits enfants, et je ne peux vous dire la suite, nous sommes éparpillés dans plusieurs pays. États Unis, France et Israel.

Un long travail devrait être fait pour rétablir les liens entre tous les descendants. je souhaiterais que certains de mes cousins aident à constituer un site, je suis sure que l'idée de le faire est dans les tiroirs. Ma mère a aujourd'hui 92 ans, ses frères sont partis, il n'y a plus que 4 soeurs encore en vie.

Elisabeth


Dernière édition par le Lun 4 Fév 2008 - 14:15, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 18 Déc 2007 - 14:02



voici un document Attestation du Tribunal de la Circonscription de Casablanca signé du Grand Rabbin Moshe Meir Hai Elyakim

tampon Haim David Serero le 7 novembre 1948


Abraham Sabbah est mon arrière Grand père
Meyer Sabbah son fils, est mon grand père - l'histoire suivra avec photos à l'appui.
Lison
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 19 Déc 2007 - 14:14



envoyée par Danielle, la fille de ma tante Sarina. Elle habite en Floride.
je viens de récupérer (chez ma mère) le passport tres jauni à peine lisible, les dates de leur départ de Casablanca pour Jerusalem 18 octobre 1919 - arrivée Jerusalem via port Said, le 15/11/1919 - nationalité "Protégé Special du Levant" mention - His Britannic Majesty Consulate General of Marseilles - proceeding to Jerusalem via Egypt - returning home to Jerusalem (ils voyageaient avec leurs 7 enfants agés de 13-11-9-7-5-3- et 2 ans.

Meyer & Sultana Sabbah, bébé Albert,
photo de leur premier Passport

les détails sont sur le passport.


Dernière édition par le Dim 30 Déc 2007 - 10:15, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
eliane
Medaille d'Argent
avatar

Nombre de messages : 579
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 19 Déc 2007 - 16:11

Ma chère LISON, j'ai lu avec beaucoup de plaisir ton histoire sur tes grands-Parents.

Il s'avère que toute la famille de la femme de l'oncle maternel à mon mari sont de MOGADOR , famille BENSIMON, son père et sa mère étaient enseignants.

Gros bisous
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 19 Déc 2007 - 17:10

Chère Eliane,

je suis depuis quelques semaines en train de récolter les témoignages de ma mère à Ashdod et de ma tante qui habite à West Palm Beach, elle m'a envoyé un mail poignant de la vie de son père tel qu'elle se le rappelle, ma mère aussi, j'ai reçue la photo de kitouba en question, mais je vais voir si je peux trouver quelqu'un pour la traduire, surtout pour avoir les dates, je me suis trompé sur la date du marriage, car mon oncle Albert est né en 1904, ils se sont mariés plutôt en 1902 ou 1903.

Sur son livre de prières des fêtes, qui a été donné à mon frère Jacques Meyer, il avait inscrit de sa belle plume, les noms et dates de naissance de chacun de ses enfants.

je mettrais les mails et les moments intéressants bientôt.

je trouve aujourd'hui que c'est important d'avoir des écrits sur nos familles, nos enfants doivent savoir.

Elisabeth
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Ven 21 Déc 2007 - 15:55

Témoignages de Rebecca Raymonde Hesky, Virginia Beach Floride, sœur de ma mère Angèle (Lilli) Lehiany -


Je suis la huitième enfant de la famille Sabbah et je n'ai pas l'expérience de mes autres frères et sœurs. Mais ce que j'avais entendue de mes parents pendant toute ma jeunesse, mérite d'etre noté.

Mon grand père; Abraham Sabbah, Grand Rabbin de Tibériade, (voir attestation) veuf, est nommé à Mogador en tant que Collel et plus tard Grand Rabbin de Mogador, il est accompagné de son fils Meyer, il devait avoir 6 ou 7 ans, sa grand mère maternelle l'avait élevée jusqu'à cet âge là à Tibériade, et mourru. Elle était la fille du Grand rabbin Aboulafia de SAFED.


Mon père Meir Sabbah s'était engagé dans la Marine Marchande depuis l'âge de 13 ans. Il s'était sauvé de chez lui parce que la nouvelle femme de son père rencontrée à Mogador, le battait.

il raconte qu'il a 15 ans, et part à l'aventure pendant plusieurs années.

Il fait le tour du monde plusieurs fois, jusqu'a l'âge de 33 ou 34 ans. Ce n'etait plus le petit gas de 13 ans, mais un homme autodidacte qui connaissait 12 langues parfaitement et qui avait lu et appris pendant toutes ces années.

Je le vois encore avec ses lunettes épaisses et sa loupe en train de lire le journal, des livres étrangers et tant d'autres choses que je ne comprenais pas.

A son retour à Mogador et quand il a vu maman, si belle et jeune, instruite en langue anglaise, il ne veut plus repartir.

Maman, étant de Mogador où la culture scolaire était en Anglais,

C'était le grand amour.
Il a demandé sa main à ses parents (que je n'ai jamais connus) et après s'être mariés et installés, ils ont commencé leur famille.

Papa m'a souvent dit que moi, le huitième enfant, je lui avais porté bonheur.
Il était courtier en céréales quand je suis née, travail extrêmement lucratif, et lui et maman se déplaçaient à cheval, lui avec ses hauts chapeaux et boutonnières, toujours tiré à quatre épingles, mondain, et maman avec ses belles robes brodées et sa chevelure chatain-blond, et qui faisait du cheval - side-saddle (en cavalière) :

Les gens les saluaient quand ils passaient comme s'ils étaient des aristocrates. C'était une histoire féerique mais vraie, car on en avait des photos comme preuve.
Quand Sarina est née en 1907, toute petite elle souffrait des yeux - parait-il, un de mes cousins avait vide une boite de poudre sur son visage quand elle était bébé - papa, après plusieurs années a Mogador-Safi, a essayé de la faire soigner, avait décidé de partir pour Casablanca pour avoir accès aux meilleurs docteurs.
Il avait assez d'argent à présent, et rien ne valait la santé de sa fillette qu'il adorait.
Et c'est à ce moment que notre vie commence à Casablanca. j'avais a peine 2 ans et Léon le neuvième enfant venait de naitre a Safi.
Papa devait éventuellement trouver du travail et ce qui lui était le plus accessible et le plus flexible avec sa grande famille, était d’être guide interprête pour les touristes qui venaient du monde entier.
Il était très bon ami du consul d'Espagne et a donné à tous ses enfants des noms espagnols.
Avant d'être français, nous avions la nationalité Espagnole.
Plus tard, et pour des raisons pratiques, il a pu se faire naturalisé français, ce qui lui avait permis d'avoir beaucoup de privilèges sous le protectorat..

Né à Tiberiade, Palestine, le 12 janvier l872. avait acquis la nationalité anglaise sous l’occupation de la Palestine par les anglais.

Maman n'a jamais eue d'extrait de naissance français, mais ses parents gardaient tous leurs documents en hebreu et on n'a jamais su quel âge elle avait exactement.
Ce qui était évident était sa beauté et sa jeunesse aussi bien que son instruction en anglais. Elle venait de devenir - a teacher's aid - donc elle devait avoir 17 ans quand papa l'a epousee.

Ma chère Lison, si tu me posais des questions spécifiques , et si je connais les réponses, je me ferais un devoir de te répondre.

Mais la je crains d'avoir commencé toute la saga de mes parents.
Depuis a peu pres l'age de 10 ou 12 ans, je nous vois encore en famille avant le mariage d'Albert et d'Estrella.

******

L’histoire suivante, c'est ma mère, Lilly qui me l'a raconté et elle pourrait certainement être vérifiée si et seulement SI j’avais une date précise ou même approximative, car les faits avaient été inscrits sur le journal anglais de l’époque.

C'est une histoire assez formidable. Donc, Meier Sabbah, mon grand-père guidait un groupe de touristes anglais dans le Sud Marocain, le pays n'était sans doute pas encore entièrement colonnialisé par la France, et ou certainement il y avait encore des bandes de rebelles qui continuaient à combattre la colonisation.

Bref, Ce groupe de touristes anglais qu’il accompagnait est fait prisonniers dans un petit bled, Personne ne savait quel sort leur était réservé, ils étaient tous rassemblés dans une sorte de hangard, le seul qui pouvait parler avec les ravisseurs en arabe et anglais était mon grand-père. Meyer Sabbah, mon grand-père étrangement, jouissait de plus de liberté et pouvait se déplacer autour du site où ils étaient tous parqués. Il aurait aperçu dans une ruelle, un cordonnier assis parterre, sa caisse et ses outils devant lui, tête baissée, calotte et djellaba noire, habit que portaient les juifs du Maroc. Grand-papa griffonne sur un papier qu'ils sont prisonniers depuis quelques jours, qu'il faut absolument alerter le consulat d'Angleterre.
Il s'approche du cordonnier et lui dit « prend ce papier, donne le au rabbin il saura quoi faire. Fait le aujourd'hui ». il décrit les lieux et comment y accéder.
Le jour suivant, des garnisons de l'ambassade d''Angleterre arrivent et libèrent les touristes. ils sont accueillis à Casablanca parait-il avec la fanfare, et mon grand père est le Héro de cette aventure.


Dernière édition par le Sam 5 Jan 2008 - 14:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Ven 21 Déc 2007 - 16:03

j'ai modifié deux messages identiques
E


Dernière édition par Lison le Sam 22 Nov 2008 - 9:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
OUELD SI
Invité



MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 22 Déc 2007 - 14:36

HOLA LISON

YO SOY DE TAMBIEN DE MOGADOR .

TU FAMILA ES DE MELLAH , EL KASBA O MEDINA ?
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 22 Déc 2007 - 14:57

Bonjour OUELD SI,

je suis désolée je ne comprends pas l'espagnol, mais je crois deviner la question ? est -ce que ma famille est du mellah, kasbah ou Medina.

je ne connais pas la différence entre ces trois endroits.

de 1830 à 1903 comment était Mogador, qui habitait où ?

pour ma famille, c'est possible que les juifs habitaient ensemble, mais où ? certainement distance à pied des synagogues.

je me renseigne.

E
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 22 Déc 2007 - 18:45

Image hébergée par servimg.com




voici la kitouba, encadrée de mes grand-parents
Sultana Dhery et Meir Sabbah fils
du grand Rabbin de Mogador Abraham Sabbah
Revenir en haut Aller en bas
OUELD S
Invité



MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 22 Déc 2007 - 19:28

bonsoi lison

je veux esayer avec le francais

le mellah cest la majorite juifs le medina une melangeentre juifs

et musulman et la kasba cest des riches juifs avec des

europienes. la date cest tres loin de 1903

shabatt shalom .
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41199
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 22 Déc 2007 - 22:47

Lison ma cherie merci pour cette belle histoire que j'ai entendu par ta maman.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 25 Déc 2007 - 15:18




photo prise en 1917
de gauche à Droite
Joseph; Estrella Grandmaman tiens sur ses genoux Lili Angèle, à côté Albert l'ainé, James sur les genoux de Grandpapa et Sarina, la jolie petite fille, assise était confiée par ses parents à la famille, ça se faisait dans ces temps là.
ensuite plus tard, sont nés Elise, Rebecca Leon et Flora.
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 26 Déc 2007 - 22:29

voici le merveilleux courrier que je viens de recevoir de ma chère cousine Claudine, et voici ce qu'elle nous raconte.

Lison, ma tres chere cousine lison et mon cher cousin Selwin d'abord tous mes meilleurs voeux de bonne et heureuse année et de bonne sante et une grosse bise à tata lilly.

C'est tres emouvant de voir defiler les photos des grands parents et de lire ces belles histoires

Connais tu l'histoire d'Abraham l'arriere grand pere dont la femme ne pouvant mener à terme une grossesse et qui est allé à Tiberiade se recueillir sur la tombe de Rabbi Meir baal Hannis en priant pour que l'enfant que portait sa femme (sa septième grossesse sans encore aucun enfant vivant ) reste vivant.
L'enfant naquit en bonne santé resta bien vivant on le noma Meir comme Rabbi Meir le faiseur de miracles, mais c'est sa maman Sarah Aboulafia mourut en couches et quand il m'arrive d'aller à tiberiade je vais allumer une bougie sur le tombeau de Meir le faiseur de miracles en pensant qu'il est un arriere grand pere à nous c'est à Tiberiade que je suis allée il y a un an avant qu'il ne rappelle ma mere je te raconterai au telephone et donc ce Meir petit orphelin a grandit à tiberiade puis dans des pays étrangers, ma mere me parlait d'australie mais je pensais qu'elle en rajoutait quoi qu'il en soit il parlait et ecrivait parfaitement plusieurs langues il doit nous rester des couriers de lui;
la photo que tu montres avec les enfants a ete prise avant le depart de la famille pour Jerusalem, il voulait montrer sa famille à un demi frere qui vivait à Alexandrie et rester vivre à jerusalem ma mere m'a raconté que sur cette photo elle faisait la tete car on lui avait pris sa poupée pour la donner à James qui pleurait.

je ne croyais pas toujours ce que ma mere me racontait mais quelle a ete ma surprise lors de la bar mitsvah d'Aurele mon neuveu de voir ma mere la timide! prendre le micro et chanter accompagnée de l'orchestre la Haticvah du debut à la fin en hebreu elle avait 78 ans et se rapellait les paroles qu'elle avait apprises 72 années auparavant. les enfants ainés ont donc ete bien gatés dans cette famille .et je te raconterai au telephone des tas d'anegdottes.

Bravo pour ton reportage.
Bisous ah oui un detail qui n'a rien à voir avec notre histoire mais avec la langue maternelle de nos parents je vais souvent en Turquie à Kemer ou je rencontre des jeunes Israeliens dont les grands parents ou arrieres grands parents etaient marocains ils ne savent jamais de qu'elle ville mais me demandent "please what means idourouni alik ou nkounkapara my grandmather used to tell me that!!
et moi je leur raconte l'histoire des poulets de kipour que le rabin tuait dans la cour a meknes et qui courraient sans la tete.

bisous claudine.
_______________________________________________

ma cousine Claudine Goldzstein, née Médioni est dentiste à Paris. Sa maman c'est Estrella Sabbah.

merci merci Claudine pour ton merveilleux témoignage.

Lison


ma mère me charge aujoud'hui de faire la recherche par Internet, de Eliahou Sabbah, le seul frère de Meir, le premier né. Il était le Chief Rabbi d'Alexandrie en 1939. (il n'est jamais venu au Maroc)

nous attendons des réponses que nous avons posté sur des sites appropriés.
je vous tiens au courant.

Lison




Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Jeu 27 Déc 2007 - 11:06

Première réponse d'un site de recherches généalogiques. Ils recherchent les descendants moyennant une première somme de 50 dollars.

Si ils trouvent, ça vaut la peine. on réfléchit.

Lison
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Jeu 27 Déc 2007 - 22:25

voici la photo officielle de mes grandparents Sultana et Meir Sabbah

Revenir en haut Aller en bas
Kelly Ki
Invité



MessageSujet: My Family   Sam 29 Déc 2007 - 5:23

Thank you for the pictures. Although I can't read french, I enjoyed seeing the pictures of my great-grandparents...Much Love.

Kelly

(Grand-daughter of Raymonde)
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 29 Déc 2007 - 7:43

Dearest Kelly,I am so pleased this site is being seen by the youngest members of our family, my own daughter in Phoenix was totally awed by the pictures also, I think in the near future, we should, myself, or someone else will have to translate this in English. Thank you for posting your thoughts.cannot wait to meet you someday.Lots of LoveLison*****************ma chère KellyJe suis agreablement surprise d'apprendre que ce site sur nos grandparents est visionné par la plus jeune génération de notre famille, ma propre fille à Phoenix m'a fait part de son emerveillement. Nous devons un de ces jours traduire les commentaires en anglais. Encore merci d'avoir écrit tes pensées.en espérant te rencontrer un de ces jours, lots of LoveLison
Revenir en haut Aller en bas
bebert
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 385
Age : 65
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 29 Déc 2007 - 20:21

Salut Lison, saches que je lis chaque mot de cette rubrique et je trouve cette histoire tres emouvante, elle raconte un peu le Maroc lui meme et notre passe, surtout quand c'est a travers cette famille un peu "aristocrate " qui est la tienne.
Keep going, keep digging.............

bebert
Revenir en haut Aller en bas
georgette
Medaille d'Argent
avatar

Nombre de messages : 534
Age : 67
Date d'inscription : 28/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 29 Déc 2007 - 20:55

lison
j'ai commence a lire l'histoire de ta famille et c'est vraiment interessant, merci de partager avec nous ton histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 29 Déc 2007 - 21:04

Bebert, je suis agréablement surprise par ton message, moi aussi, je m'étonne de ce soudain intérêt de raconter l'histoire de mes grand parents maternels. C''est une grande famille, tres nombreuse, il y a des cousins germains que je ne reconnaitrais meme pas. J'ai aussi des grandparents du côté de mon père, bien plus modestes, qui nous adoraient, j'étais tres proche de mes tantes et oncles du côté mazaganais. I keep digging. je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année, et tout ce que tu désires pour toi et tes enfants.Lisonmazaltov
Revenir en haut Aller en bas
Eric Dav
Invité



MessageSujet: son of lison   Dim 30 Déc 2007 - 22:57

It is with great pleasure and high esteem that I add my thoughts to this page. While I could attempt to write this in French I feel so much more capable to express my sentiment in English.

Born in Muncie, Indiana USA. or a long way from Morocco I have always held with high regard the origins of our family and have many times inquired as to the details to the genealogy of the family, as well as the stories, so I should add this small story to our rich history.

I was at my uncle Jacques and Audrey's Wedding in 1983 when I
first saw my Grandfather, I was 15 and incapable of speaking french but sitting next to my grandfather was a test to true comprehension without speech. The first time I saw so many family members in one place, a grandiose event that even to this day brings back fond memories. I remember a moment when I could see my grandfather beaming with pride while looking out at all his children and grandchildren he looked back at me and without word showed me the love he had for this moment in time and the pride behind all the fruits of his labor, or at least that is what I like to think. As of today I have two beautiful girls 5 year old Charlotte and 4 year old Caroline that in my opinion are a direct result of Grandpa's beaming pride. When I was first asked if I wanted children in my youth I would quickly give the selfish response of no, knowing that I was right but, as age and wisdom slowly creaped into my head I was asked again while fishing in Iceland by my best friend. All I could think at that time was telling him this story about my beaming grandfather at the wedding and how his simple smile had changed my mind. And after 3 weeks of great fishing I came back in July of 2001 planning with my wife Sophie to go to Casablanca and retrace some of my history in October 2001. Well you know what happened on September 11th 2001, Sophie and I both work for United Airlines and seeing my airplanes flying into the two towers and being stuck in St Johns NewFoundland for 5 days watching the cheers from the Arab street did not bode well for our October vacation so we went to Australia instead. While walking on a deserted beach we asked ourselves many times if it was a good idea to have children in these turbulent times, and my only response was "my mother was born in 1942 during WW2 and so was Sophie's mother, I was born during the Vietnam War in 1968." When has there ever been a good time? Looking back at history and seeing the the great turning points in the world I still think that my life while somewhat difficult has been handed down to me on a silver platter compared to the toils our ancestors went through. Knowing many stories of the trials and tribulations of our families we still share that bond,of our parents and theirs before them and so on and so on.
I look at my children and beg to stand half as tall as they my great grandparents ever did. While my mother in the face of all adversity made us go to the synagogue in Muncie every Sunday and celebrate our culture I never could identify with it till we moved to Montpellier in 1983. So I would like to thank you mom again for all you have done and continue to do, this web site gives me the tools to educate my girls in the rich history of our past and culture. I hope that others may share a few stories here so as to weave this quilt into a masterpiece that honors our past and promotes our future.

My most respectful regards to all who contribute.

Eric Davis
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Lun 31 Déc 2007 - 8:45

Mon fils Eric que j'adore,

How did you get to be so eloquent ? I am so proud of you just as I am of Randy and your sisters Michèle and Valerie. You realise that the grandfather you are talking about is my father Henri Lehiany do you ? the only one you had the chance to meet and know.

Meir Sabbah c'est le papa de Mamy Lili et de ses 4 frères et 3 soeurs, 10 enfants. il est mort en Janvier 1942, (je n'étais pas encore née). Il n'a pas vu la fin de la guerre, le pauvre.

La guerre a forcé les enfants de la famille à arrêter les études et les a contraint à tous travailler tôt, Mamy et ses frères et soeurs ont quand même été jusqu'au certificat d'Etudes, et se sont instruit plus tard à leur rythme, chacun des enfants avait une étoile de la chance qui les protégeait. Mamy Lili à 15 ans a travaillé au Galeries Lafayette, elle vérifiait l'argent des caisses apres la journée, elle pouvait se payer les leçons de violon et de dactylographie, son frère Albert l'aidait. Albert était musicien dans un orchestre Big Band, et il était comptable, Joseph lui aussi a bien reussit, petite, je me rappelle qu'il était Directeur de la Compagnie des Transports Marocains CTM à Casablanca. les soeurs de mamy se sont mariés, ont eus des enfants. Tu connais quelques cousins, les enfants d'Albert et de Joseph. nous avons gardé des contacts plus réguliers avec eux. Des cousins brillants dans leurs études et mode de vie.
Ma grand mère Sultana, disait cette phrase souvent "chacun avec sa chance". (koul ouahed m-a Sehhdo) c'est une phrase en arabe qu'elle avait dite à ma mère, quand elle lui annonça la naissance de mon quatrième enfant, au sein d'un marriage qui n'allait pas bien du tout. Tu vois mon fils, malgré les conséquences qui ont suivit. Votre étoile était là pour vous aider dans vos moments difficiles.
Ma mère Lili est persuadée que c'est la lignée de grands rabbins dont nous sommes issus qui prient pour nous d'où ils sont, et qui nous protègent à tous.
lots of love to you, Sophie Charlotte and Caroline

Mom
__________________________________________
ce petit mot pour mes amis du site, je vous demande de m'excuser de ne pas tout traduire en français, pour le moment.


Dernière édition par le Lun 4 Fév 2008 - 20:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bebert
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 385
Age : 65
Date d'inscription : 30/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 2 Jan 2008 - 8:59

Dear Eric
You almost brought me to tears,,,,,,,,,,,I know your Mom ( beyond the virtual) I met her and Selvyn in L.A during their last visit to the U.S.A and she spoke very highly of you ( way above what a loving Mother will say about her beloved Son) And I see that she was absolutely right about you.
I must confess that reading your intervention realy touched me deep inside, your kind words for her and her Family and their roots, your appreciation and your recognition for her efforts to bring you up, you and your siblings during hard times, is very noble of you and as a Father myself I just want to salute you with a big BRAVO.

bebert
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: histoire Mogadorienne   Mer 2 Jan 2008 - 17:42

[size=18]cher Bébert,


Crois moi, je n'aurais jamais cru que mon fils Eric pouvait si bien décrire ses sentiments, moi aussi, je suis émue, Selwyn vient de lire le post, il a eu des larmes aux yeux.


Quant à l'histoire des grands parents, je suis en train de faire un vrai travail de detective, c'est amusant. J'attends d'avoir des dates cohérentes avec les évènements et tres bientôt, on aura l'histoire de mes grands parents pour toutes les futures générations.

_________________________________________________________________


Rebecca, appellée Raymonde aux Etats Unis et tata Kika par les proches se rappelle :
"En 1940 à Casablanca, les allemands menaçaient de nous faire porter l'étoile jaune pour nous reconnaitre comme juifs, et parlaient de nous envoyer en France.
Papa disait: JAMAIS! Les Americains vont arriver et vont nous sauver.
Il espèrait voir ce jour, le pauvre. Il en était sur.
Mais, il nous quitté en janvier 1942, les Americains sont arrives en novembre 1942.
J'avais passé presqu'un an chez ma soeur Estrella à Meknes, elle était comme une mère pour moi. Du mois d'octobre 1941 jusqu'en Octobre 1942. Gérard, mon neveu, est né cette année-la. j'étais présente à sa naissance.
Sauveur, le mari de ma soeur Estrella m'avait inscrit dans une école de dactylo et il ne m'était pas possible de partir pour Casa, je n'ai pas pu voir mon père avant son décès.
Peu après mon retour a Casa en 1942, j'ai été embauchée comme dactylo avec plusieurs de mes amies qui comme moi avaient étudié l'anglais à l'école secondaire.

Voila ma chère Lison, ma contribution pour aujourd'hui, sachant bien que c'est une petite histoire personnelle plutôt qu'une sur mes parents.
Mais c'est la même famille, n'est-ce pas?"

Raymonde Hesky
West Palm Beach, Floride
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 2 Jan 2008 - 19:29



voici les photos respectives de Sultana et Meir Sabbah prises en 1902.
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 2 Jan 2008 - 19:57





Meir Sabbah a aimé Sultana jusqu'à sa mort en 1942, ils ont eus 10 enfants. 6 filles et 4 garçons.
Albert 1905; - 8 enfants
Sarina 1907 - Une fille
Estrella 1908 - 3 enfants
Joseph -1911 5 enfants
James - 1914 -7 ou 8 enfants
Lilly 1917 - 2 filles 3 garçons
Elise 1918 - 5 enfants
Rebecca 1923 - 3 enfants - 2 garçons, 1 fille
Léon 1925 - célibataire - décédé 2007
Flora 1930 - 3 enfants - 2 filles - 1 garçon


Dernière édition par le Jeu 24 Jan 2008 - 17:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 2 Jan 2008 - 21:06

Ma mère 'Lili" a écrit ses souvenirs, après avoir lu les votres, je fais une petite synthèse des deux histoires et celle de Claudine, racontée par sa maman, Estrella.

Meir Sabbah est né en 1872, il est mort à 69 ans en janvier 1942. Il s'est marié en 1902, à l'âge de 31 ans. Sultana avait 17 ans en 1902, elle serait née "supposons" en 1885 et décède fin mars 1971, elle devait avoir 87 ans,
c'est Danielle Lamb, la fille de ma tante Sarina qui vient de me donner cette date, elle se rappelle que son fils Duncan venait de fêter son premier anniversaire le 9 mars, quand elle a reçue le coup de fil de la famille pour lui annoncer la nouvelle. Grand-maman a souhaité être enterrée à Jérusalem.
Ses enfants, Albert, James et son premier petit fils Felix, fils d'Albert ont accompagné son cercueil pour reposer à Jerusalem. Je n'ai pas plus de détails pour retrouver sa tombe. Je suis allée avec Selwyn pour faire des recherches dans les bureaux du cimetière, il y en aurait plusieurs, un au Mont des Oliviers et l'autre Har Hemounot. Alors, c'est vraiment très difficile d'aller à l'aveuglette ici et là.
La mention de l'âge de Meir Sabbah est de 48 ans sur le passport au vue de leur départ en 1919, pour rejoindre Jerusalem via Port Said. Le couple avait déjà sept enfants, Elise était née, elle avait un an lors du voyage en Palestine sous mandat Britanique, la famille ne reste que 2 ou 3 ans, et retourne au Maroc et Rebecca naitra à Safi en 1923. Ensuite naitra Leon en 1925, et Flora en 1930.
Je remets les dates en perspective) pour éventuellement raconter la version de Lilly, ma mère du kidnapping des officiers anglais par les rebelles.) Toute cette histoire a eue lieu avant son marriage, entre 17 et 30 ans, donc 1888 et 1900.
En 1884 il a 13 ans, (sa Bar Mitsvah) il clame qu'il en a 15 pour pouvoir s'engager dans la Marine Marchande, (à partir de Mogador).
La raison de sa fuite c'est la nouvelle femme de son père qui le maltraite. Je ne peux que m'imaginer la réaction de la famille par le départ du jeune garçon Meir à l'âge de 13 ans. Une vraie disparition.
Ma mère dit que la deuxième femme dont elle ne connait pas le nom, aurait eue un deuxième fils. (tout est ignoré à propos de cette descendance).
Meir n'est pas le premier enfant, d'après ma mère, Eliahou avait une dizaine d'année de plus, en 1919 ils partaient pour Jerusalem pour rejoindre la famille d'Eliahou. Ils ne sont resté en Palestine qu'une ou deux années, de 1919 à 1922.
Questions à combler : Quelle est la date d'arriver au Maroc d'Abraham Sabbah avec son fils ? Ceci nous donnerait l'âge de Meir Sabbah (enfant) à son arrivée au Maroc.

Sa grandmère, Sarah Aboulafia l'a élevée, puisque sa mère est morte en le mettant au Monde. Elle aurait eu un premier fils, Eliahou, et 7 fausses couches ont suivies avant qu'elle aille prier sur la tombe de Rbi Meir Bal Hnis à Tibériade en le suppliant de lui accorder la naissance d'un enfant qu'elle nommerait Meir, même si elle ne devait pas survivre. (et c'est exactement ce qui s'est passé).

A tous ceux et celles qui ont contribué à rassembler photos et anecdotes, je vous remercie. La suite de l’histoire, c’est nous qui la faisons.

Merci encore

Lison
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Dim 6 Jan 2008 - 11:23

chers tous,
j'ai travaillé sur la traduction en anglais particulièrement pour nos enfants et cousins vivant aux Etats Unis. pendant l'écriture, des corrections ont été faites, rassembler les souvenirs des uns et des autres, sans documents justifiant certaines histoires, me posent problème. En tout état de cause, les faits ont été racontés par plusieurs membres de la famille. To take with a grain of Salt.

-----------
this is the English version of our Grand Parents Meier and Sultana Sabbah.
dedicated to my grandaughter Jilliane Hope Davis, Daughter of Randy and Dede Davis - Muncie, Indiana.


I have gathered together memories of my aunt Raymonde, my mother Lilly, my cousins, Danielle and Claudine and Gérard her brother.

Meir Sabbah, was born in 1872, in Tiberias, then Palestine and part of the Ottoman Empire, in other words Turkey.
His birth could be called a miracle, his mother and father, Sarah and Abraham had a son named Eliahou. After Eliahou, Sarah had number of miscarriages, seven in all; she and her husband decided to pray to the miracles-maker Rabbi Meir Bal Ha-ness, whose mausoleum is in Tiberias, Israel.
Sarah prayed fervently, prepared to die if necessary, to have another child. She promised that if he granted her wish, she would name the child after him and die. This is what really happened, she gave birth to a son, named him Meir and soon after the birth, she passed away.
Abraham, now a young widower with 2 sons, had to give the children to their maternal grandmother up to the time when Abraham was sent to Morocco to be a Colel. as shown on the attestation, inserted above.

The maternal grandmother maiden name was Aboulafia, they say, she was a descendant of the famous rabbi who 's story is told by historian of the Spanish Inquisition in 1492. the Aboulafia were philosophers, Talmudists and rabbis - generation after generation,
Eliahou became Chief Rabbi of Alexandria, Egypt, around 1939, his brother Meir, our grandfather, had other ambitions.

We know very little of Eliahou's family, I presume, he had sons who followed the tradition. We have lost all contact. We are searching.
(I am guessing or estimating the dates in regards to the events):

(The attestation is signed by Rabbi Moshe Meir Hai Eliakim, President of the Rabbinate of Casablanca, Morocco, November 14. 1935, who knew Abraham Sabbah writes: "when I was a young man in Tiberias, the town where I was born, I remember him as a Chief Rabbi, as a man of excellent and venerated reputation; as a Talmudist and a man of intellectual and spiritual knowledge throughout his life-time). He then says that he was delegated by the rabbinical authorities to tour Morocco as a "Colel" - to collect money for Palestinian Jews.
Later he was named Chief Rabbi and President of the Rabbinate of Mogador, Morocco. He stayed in Morocco until this death in 1902. He left a son, Meir Sabbah, who was born in Tiberias (Palestine) where he was raised.”
The certificate is signed by the Rabbi Moshe Meir Hai Eliakim, president of the Rabbinical tribunal of the Region of Casablanca Morocco.
The original document is certified in Fes the 7th of November 1948.
Counter-stamped as an original by Haim David Serero. President of the Region of Fes, Morocco.
_________________

When Abraham Sabbah brought his son Meir to Mogador, he married a second time. The new wife was not very received by the only son Meir, and she was not too kind with the boy, and at 13 years old, Meir Sabbah, ran away from home. Mogador was an important Commercial port for the time. Claiming he is 15 years old, he joins the merchant marine.
He travels to all continents, learns 12 languages, distinguished himself as a person of worth. My mother tell this story about one of his adventures: Apparently, my grandfather was not a rough and ready, tough, typical sailor, but more on the intellectual side. When the ship reached London, the captain of the ship spoke about his language abilities to British officers. It was around 1885, and the British offered him a job as a guide and translator. He spoke Hebrew, Turkish, Arabic, English, French and Spanish very well.

He was the guide to 20 British officers, when they arrived in Morocco, (it was in the days when the western world was acquiring countries and territories simply by setting foot there and claiming it either a protectorat or a colony, because these countries were made of several tribes and ethnic origins, these divisions made it easy for France, England, Belgium, Spain, Portugal and other powers to install their people and army there and proclaim them as colonies.

As they penetrated far into the south of the country, Arab rebels captured the group of British officers. My cousin Gérard, tells me that he was told by his mother Estrella that they put heavy wooden collars around their necks to keep them from trying to escape, confining them in one of those earth and mud huts seating them on the ground., - familiar dwellings in the south.

Meir Sabbah was not attached to the party, the rebels understood that he was only the guide. He asked permission to walk around in this remote village a bit, he sees inside one of the doorways, a poor man sitting on a box, wearing a black djellabah, black burnous, hammer in one hand, holding the shoe soles in another repairing babouches (shoes worn by the natives). Meir approach the man, after a few words, he convinced himself of what he thought when he first saw him: this poor cobbler is a Jew. He asked him for something to write with, the man had nothing, so he picked up a piece of bamboo cane, sharpened it and dipped it in dirty water, grabbed a piece of old cloth, and wrote few words in Hebrew: "Help, British officers are imprisoned here. He then told the man "Go to your Rabbi, give him this message"

Well, I don't have all the details of this story, but the message was delivered.

London was informed of the prisoners, troops were sent to free all of them. That is how my grandfather became a hero. When the officers returned home, my grandfather had a picture taken in front the group, and there were articles in the newspapers. Now to have the exact dates would be great - but I don't have them

So Meir Sabbah returned to Mogador. He was then in his late 20's. His father Abraham, who was then the Chief Rabbi of Mogador sent him to London to see an old friend of his from Tiberias, one of the prominent Rabbi in London. Meir Sabbah was well received and was offered a job at a bank, belonging to the very wealthy Sassoon Family.
I guess it was around 1896-1897. In those days, dating and flirting was not allowed in good society.” When a man from a good family was an eligible bachelor, there were invitations and parties to introduce these young man to the girls of the Jewish community.
Now my mother told me this story, in a rather simple, child-like way, making all of us smile, but this is how all the sisters talked, and Claudine, Danielle and myself agree on one point - we sort of let our mothers talk, and we nodded "yes, yes, what a beautiful story," and went about our business, only believing half of it.

So our grandfather was introduced to heiresses, with lots of money and position but none of these young women suited him, he left London, so no one was hurt by his not choosing anyone of the young girls introduced to him. I suppose he wanted to fall in love.

Meir Sabbah upon his return to Mogador in 1900 was recognised there also as an eligible young man.
When he arrived, the well-to-do, "English educated" Jewish community were already arranging parties for him to meet the young girls of good background in Mogador. But destiny was around the corner.

3 young ladies were walking together, just coming out of school . They were young Jewish girls learning English:- Sultana Dhery, was a teacher' aid at 17 years old. In those days, English was elegant and well spoken - Queen Victoria was the Queen of England.
When Meir Sabbah saw her, he could not forget her, he inquired about her immediately. He was told that she is the daughter of a local, very poor rabbi named Dhery. He disturbed all the plans that had been prepared for him by the community. He asks to meet the parents, and he decides to marry her and start his family. The pictures we have are dated 1902.
They had 10 children, 6 daughters, 4 sons.

Albert , born 1905; Sarina, born 1907; Estrella born 1908; Joseph, born 1911; James, born1914; Lilly, born Feb 12. 1916; Elise, born 1918; Rebecca, born 1923; Leon, born 1925; Flora born 1930.
Albert, married to Mazal. Mazal is the daughter of the Rabbi (Lahmi, who was Abraham Sabbah's favored student. He then himself became a very important Rabbi). Albert & Mazal had 8 children Felix, Guy, Edmond, Roger, Meir, Elisabeth, Yvette and Judith.
Sarina, born in 1907 had a daughter, Danielle.
Estrella, married Sauveur Medioni, had 2 sons and a Daughter, Jacques, Gerard et Claudine –
Joseph married Esther Cohen ?, they had 3 sons and 2 daughters Georges, Jean-Pierre, Claude, Michelle et Jacqueline.
James married Alice, they had 8 children, (I must find out all their names and more information.)
Lilly a.k.a Angèle, married Henri Lehiany they had 5 children, Elisabeth-Lison, Jacques-Meier, Saul, Lynda and Paul. 14 grandchildrens, 8 great grandchildren, and One great great grandaughter.

Elise, born in 1918, married Georges Lockett an American officer in 1942, they had 5 children.
Rebecca, a.k.a. Raymonde, married Georges Roberts, an American Officer in 1943?? and has 2 sons and a daughter, Georges, William and Danielle.
Leon never married, and passed away in 2007.
Flora, married an American navy man Alexander Campbell, had one son and 2 daughters, Patty Ann, Wanda and Roy.

Now our family has grown and all the grandchildren are themselves grandparents today.

_____________________________________________

My mother has the original passport issued by the “Empire Cherifien Protectorat Français in 1919.
Valid one year from October 18 1919.
His profession : Photographe
Born in Tiberiade, Palestine
His age : 48 years old
Residing in Casablanca, Morocco,
Nationalité : Protégé Spécial du Levant.
Accompagnied by : his spouse née Dherie Sultana and 7 children ages from 13-11-9-7-5-3-1 year old.

Description of the Visa issued by the English consulate in Marseilles, with mention : proceeding to Jerusalem via Gibraltar, Egypt, Port Said to Jerusalem (returning home)
Going to Tanger and Gibraltar to return to his country .
Name of the boat – SS Inaba Maria
Arrival : November 15, 1919 - Transit paper - Suez Canal Police – Port Said – Passport Office --- destination Jerusalem.

The family stayed in Jerusalem about two years, Meier sees his older brother Eliahou and his family. However, they decide to return to Morocco, (my feeling here are personal) what a adventurer ! what hardship having to impose such a trip on his family with such small children).
Upon their return to Safi, Morocco, Meir and Sultana have 3 more children, Rebecca in 1923, Leon 1925 and Flora 1930.

Rebecca a.k.a. Raymonde, remembers that her father was well to do, he dealt in the Commerce of grains – cereals, they lived in the country, had donkeys, horses and help, servants, drivers, etc… my mother Lilly also remembers that period. They were friends with the Consul of Spain, and through him, they became Spanish Citizens.
Sarina, had an illness which then had no cure, and Meier who loved his daughter dearly wanted to do everything to help her get better.
The best doctors were in Casablanca, so again, They moved once more.

They lived in Casablanca, decided to become French citizens in 1935. With 10 children, the French government gave them ‘La médaille de la famille Nombreuse” and other advantages, My uncles Joseph, James Albert were later called to fight for the French army during the war, until the little Marechal Petain ordered his antisemitic laws upon North Africa.
The sultan Mohammed V was asked to reassemble all the jews and brand them with the yellow star. The Sultan refused to comply, his Jews were his subjects, they were Moroccan and they were saved from deportation. This act will never be forgotten by the Jews in Morocco.
The Nazis army was already in Casablanca, My mother remembers,
And the French were not any better, a lot of anti-semitism then.
War times were hard for everyone, and the Sabbah family suffered a lot, Meier got very sick, he had prostate cancer and died in January 1942, he was sure that the U.S. Soldiers will come and save them from the deportation. He never saw the end of the War, and how the Americans had to fight the French Petainistes and the German to enter Morocco in November 1942.
I will end the story of my grandparents here.
The Americans were our saviors.
The war imposed upon the children to stop their studies and go to work. Lilly my mother, had her Certificat d'Etudes, she studied her violon and worked at the Galerie Lafayette, Albert, was also a good musician, he played in a big Band and was also a bookeeper, Joseph did well for himself, he became the director of the CTM later after the war ended,
they all leaned either to type "Dactylo" and steno, Uncle James worked the fairs, he represented the Nougat de Montelimar. all worked and studied at their rythm.



Lot more can be written. for myself, this is my contribution.

LOVE TO ALL

LISON


Dernière édition par Lison le Lun 3 Mar 2008 - 18:19, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Lun 4 Fév 2008 - 9:19

Bonjour à tous,

je constate que notre histoire est lue, je souhaiterai, comme la plupart de notre famille, vous connaitre, vos enfants, petits enfants, ce que vous faites dans la vie, voir vos photos, je sais que nous avons à Paris, une cousine, la petite fille de Joseph Sabbah, qui est journaliste-Reporter Telévision, si je ne me trompe, assez connue, et des arrières petits enfants tres intéressés à la généalogie.

Sachant que plus le temps passe et plus la famille s'agrandit, je souhaiterai que nous, la descendance de Meyer et Sultana se fasse connaître. Chaque famille devrait titrer son histoire et raconter leur propre parcourt.

you may write your story in the language of your choice.

Hello Everyone
Our Grandparents story has made a lot of interested readers, We as a family would love to hear from everyone of you, your very own family, childrens, marriages, stories you wish to tell, photos, your professions, your successes, whatever you want to share with us !! Today with internet, and this website, it is possible.

This is an invitation to the descendance our Grand parents Meyer and Sultana Sabbah.

Elisabeth Lehiany-Rose
Lison
Revenir en haut Aller en bas
JACKYE
Medaille d'Or
avatar

Nombre de messages : 1463
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Lun 4 Fév 2008 - 19:20

BRAVO LISON , UN GRAND BRAVO ,
comme plusieurs membres du site , moi aussi j'ai lu l'histoire de tes grands parents, passionement ,
ce n'est qu'aujourd'hui que je suis passee voir, et j'ai tout lu avec enthousiasme,
merci d'avoir partager avec nous , c'est merveilleux , j'espere lire d'autres episodes qui suivront.
MES parents et grands parents etaient aussi de MOGADOR , la famille KNAFO ET BOUHADANA.
tres bonne soiree , et bravo a ton fils ERIC.



Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Lun 4 Fév 2008 - 20:22

Chère Jacky,


Je n'ai pas écrit toute seule, et la mémoire des membres la famille y ait pour beaucoup, nous avions une tante Mazal, que Dieu est son âme, quand elle nous avait devant elle, il fallait l'écouter, une mémoire d'éléphant, elle racontait non seulement l'histoire de notre famille mais celle de tous les gens de Mogador, elle voulait tant que nous sachions toutes les anecdottes, dailleurs je pense à elle en ce moment même, quel trésor de connaissances, elle aurait pu m'aider aujourd'hui à écrire sur sa propre famille Lahmy, son père était rabbin à Mogador, l'élève fétiche de mon arrière Grandpère Abraham, et il a été apprécié et aimé par la communauté des années 30 et plus tard. Son père étant le bon élève qu'il était, quand il s'ést marié et a eue des enfants, sa fille préférée Mazal a été promise à mon Oncle Albert, le premier enfant de Meir Sabbah, voici comment les couples se formaient à l'époque. Elle avait 16 ou 17 ans, Mazal a eue une grande et tres belle famille avec mon oncle Albert. 5 garçons et 3 filles. Je corrigerais l'ordre de leur naissance quand j'aurais de leur nouvelles. Felix-Messod, décedée il y a quelques années, que de bonnes choses à dire de mes cousins, tous bien, Guy; Elisabeth-Lison (le même nom que moi) on se parle, on se voit à Paris à chaque fois que j'y vais, Edmond; Yvette; Meyer; Roger et Judith. Judith mariée à un Rabin, continue la tradition rabinique avec sa grande famille 10 enfants, ils habitent tous Paris. J'attendais 'avoir de leurs nouvelles, alors entre temps j'écris ce que je sais. Roger et Felix ont co-écrit "Les secrets de l'Exode". un livre assez controversé, sur les origines de Moîse.

J'oserais dire que notre famille Parisienne est toujours occupée, si non en vacances bien méritées. Que dire ? je suis à la retraite, et j'ai le temps maintenant de faire ce qu'il me plait, d'apprendre à choisir ce que j'ai envie de faire, pour moi, tout a été assez difficile. quand tu auras le temps regarde sur "histoires vraies vécues" Lison
Notre Chère Soly avait commencé le travail d'insertion des paragraphes que j'avais écrits sur un autre site. J'étais à l'époque incapable de mettre une photo sur ce site, depuis que Celia m'a aidé par téléphone, j'y suis arrivé.

Alors ma chère Jacky, je te lis, je t'apprecie.
Ce soir, ma mère vient de me dire qu'elle avait écrit plus sur ses parents.
J'attends de voir.

Toute mon amitié.
Lison




Revenir en haut Aller en bas
MicAzra
Invité



MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Ven 8 Fév 2008 - 23:50

PRINCESS Bonjour Lison,
C'est la première fois que je viens sur ce forum. J'ai lu avec intérêt et admiration tous ces témoignages, quel merveilleux moment d'Histoire ! Je n'ai pas eu de tante Mazal, que Dieu ait son âme, pour me raconter l'histoire de ma famille et des gens de Mogador, vous avez beaucoup de chance. Je suis à la recherche de la famille de mon père, Jacques AZRA, né à Mogador en 1920, son père était bijoutier, sa soeur vit à Paris.J'aimerai retrouver ses frères qui vivent en Israél ; peut-être par l'intermédiaire de ce forum, je trouverai quelque trace de cette famille... Merci pour votre aide.

coeur MERCI
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Sam 9 Fév 2008 - 9:39

[size=18]Je vous remercie, vos reactions me comblent, je ne sais pas si vous aviez dans vos familles ces petits bouts de femmes de caractère, grandmères et tantes qui vous prenaient dans un coin du sofa ou de la table, alors que les reste de la famille parlait de sujets d'actualités, plaisanteries et autres.
Les questions qui me trottaient dans la tête ne pouvant être posées, vu le grand âge et le problème d'oreilles, couper le fil des souvenirs me semblait difficile à faire, j'attendais avec impatience qu'une bonne âme prenne la relève.
j'avoue qu'avec ma mère, c'est un jeu, je demarre avec une info plus ou moins vraie pour la faire réagir et le résultat est extraordinaire ! elle ne nous lache plus.

Les plaisanteries sont oubliées, aujourd'hui. Face aux questions de nos enfants qui sont parents aujourd'hui, c'est important de commenter une photo jaunie par le temps. Ma petit fille Jillianne, m'a dit récemment, 'Our great great grandma looks like the people in the film "story of the Titanic"
'nos arrières grandsparents ressemblent aux gens du film le Titanic"


elle n'a que 9 ans, les habits, coiffures de l'époque l'ont marqué.

j'attends la relève.
Elisabeth











[/size
]
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41199
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Ven 15 Fév 2008 - 15:50

Joyeux Anniversaire a ta maman cherie ma douce et belle Lison, mazal tov 555555555 fois.
you you you you you
un bisous a notre cher Salwin.
que D. vous protege.
de votre Solita


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Bouhadana David
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout


Nombre de messages : 256
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 19 Fév 2008 - 23:03

JACQUELINE

quel hazard
mon pere (zal) etait un BOUHADANA Salomon
ma mere est une KNAFO Fabienne (85ans) toujours de ce monde

David Bouhadana
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 41199
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Lun 25 Fév 2008 - 18:40

Ma chere Lison j'ai lu ton histoire mot a mot, c'est un vrai roman, merci c'est une tres tres belle histoire, que D. vous protege amene.
embrasses Selwin, bon sejour a Paris.

je vous ai langui, a bientot Soly


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: La descendance de Meir & Sultana Sabbah   Jeu 1 Mai 2008 - 19:29

chers tous,
Je ne peux parler et envoyer des photos que celles qui concerne Lily, ma mère, nommée Angèle, elle est la sixième des 10 enfants que Meir et Sultana ont eus. Elle est née un 12 Février 1916 à Safi.
Elle rencontre mon père Henri Lehiany, né à Mazagan, un 31 Juillet 1911, fils de Nessim Lehiany et Isha Bensimon.
leurs photos d'enfants n'ont pas été scannées, mais j'ai celles l'année de leur marriage.

Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Jeu 1 Mai 2008 - 19:57

la photo suivante : ma mère et mon père sont assis avec la famille Assouline de Fez et leurs enfants.
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Ven 2 Mai 2008 - 8:08

l'histoire de mes parents, en bref, ils ont eus cinq enfants, dont
Elisabeth Lison, Jacob-Meyer ou Jacky; Saûl, Lynda et Paul.
nous avons été tous mariés, (au moins deux fois) et nous avons rajouté à notre famille de beaux enfants et petits enfants.

Elisabeth 4 enfants (2 filles 2 garçons) 8 petits enfants, 6 filles, 2 garçons. Randy, Valerie, Michelle, Eric,
petits enfants : Jared, Heather, Hunter, Jilliane.
Jared a eu une petite fille Alexis 4 novembre 2007. (je suis arrière grandmère) celà fait de ma mère une "aieulle"
Jacqui, 3 garçons - Gérard, Benjamen; Raphael
Saul - 2 garçons - Hugo - Renaud
Lynda - une fille, un garçon - Jennifer - Jonathan
Paul - une fille, un garçon - Sarah - Nathan

à bientôt pour la suite avec photos;
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 9:38



Famille Jacques Lehiany -
occasion marriage de Gérard Lehiany & Aline
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 9:47



famille de Paul Lehiany, à l'occasion de la Bar Mitzva de Nathan,
debout Paul, Sarah, Nathan et Martine ma belle soeur.
Selwyn et moi, Lydia et Saul, à droite, et à gauche, Shirley,la soeur de Selwyn, un couple d'amis de Paul, et nos cousins Jacqueline et Claude Weinstain.
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 10:15

Lynda Lehiany

Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 10:20

Saul et Lydia
un vendredi soir, chez Jacqui et Audrey avec nous et ma mère.
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 10:24

voici pour mes frères et soeur. je n'ai pas de bonnes photos des enfants de Saul, Hugo et Renaud

et de Jennifer et Jonathan, les enfants de Linda.

voici pour les photos de la famille Lehiany années 2007
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 20:33

voici une photo assez récente de la famille de mon fils Randy Davis,
épouse Dede, enfants : Jared et Heather (premier marriage) Hunter et Jilliane, le bébé Alexis, fille de Jared, dans les bras de sa tante Heather. la maman se nomme Samantha.


Randy et Dede

Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mar 6 Mai 2008 - 20:51

Famille de Valérie Davis et Pierre Allouche
ma fille, son mari et Sasha et Noa, Aout 2007 Lacanau
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 7 Mai 2008 - 14:57

chère Eliane,
Tout s'est bien terminé dans cette affaire de photo pour toi, c'est le principal, je regrette tout de meme les interventions musclées de Claude, mais c'est à lui de décider bien sur.

voici, une autre photo de mon fils Eric, sa femme Sophie et ses petites princesses Charlotte 5 ans et Caroline 4.



vacances de février en Republique Dominicaine, les petites ont été coiffés sur la plage.


Dernière édition par Lison le Mer 7 Mai 2008 - 15:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Lison
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 330
Age : 75
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 7 Mai 2008 - 15:23

Année 1999, à l'occasion du marriage de Michelle






Michelle et son mari John et Randy, son frère à Muncie en vacances en 2007.





[
Revenir en haut Aller en bas
eliane
Medaille d'Argent
avatar

Nombre de messages : 579
Age : 71
Date d'inscription : 26/09/2006

MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   Mer 7 Mai 2008 - 17:02

En effet Lison, tout s'est bien terminé, mais j'ai eu le droit à des excuses, car j'avais conservé son numéro de téléphone que j'ai retrouvé d'ailleurs par hazard car elle habite dans le sud de la France et je l'ai appelé et je lui ai expliqué que cet article c'était Laura(enfin je lui ai dit une amie) qui me l'avait envoyé par mail et qu'il n'y avait pas lieu d'en faire tout un fromage.
En effet, mon frère Claude sait ce qu'il fait mais comme il m'a expliqué, il n'y a que lui que JERO enquiquine alors qu'il défend Daf contre les antisémites. Enfin ce n'est pas grave.
Je te felicite pour la belle petite famille que tu as, que dieu les protège et leur donne longue vie.
Nous devons nous voir Laura et moi avant son départ pour Israel.
Je te fais de Gros bisous ma chérie et à très bientot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: histoire Mogadorienne   

Revenir en haut Aller en bas
 
histoire Mogadorienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Histoire de la prison Bonne Nouvelle de Rouen
» Histoire des noms de nos navires
» L'histoire du Corps de Marine
» L'histoire de petit Louis
» histoire de paysan normand

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit