HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 RABBI YAACOV SASPORTAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: RABBI YAACOV SASPORTAS   Sam 1 Déc 2007 - 21:15

Rabbi Yaacov Sasportas



Le Gaon Rabbi Yaacov Sasportas fut l'un des grands maîtres de la Torah, craignant Dieu et qui sut éveiller et animer la foi des juifs.

Rabbi Yaacov naquit en 5370 (1610), à Oran. Issu d'une famille illustre, expulsée d'Espagne, il est l'un des descendants de Rabbi Moché Ben Nahman, le Rambane.

Dés sa plus tendre enfance, Rabbi Yaacov surprit son entourage par ses connaissances extraordinaires dans tous les domaines de la Torah. A l'âge de douze ans il acheva l'étude de tous les traités du Talmud, et possédait déjà une connaissance parfaite des Arbaa Tourim. En 5388 (1628), il devint célèbre et reconnu comme l'un des grands rabbins de sa génération, il n'était alors âgé que de dix-huit ans. Il fut nommé Dayan au tribunal rabbinique de la ville de Tlemcen.

Rabbi Yaacov siégea au tribunal de Tlemcen durant environ vingt ans. A cette même époque, le mouvement du "shabbatianisme" s'était propagé jusqu'au Maroc, et nombreux étaient ceux qui croyaient que le faux messie chabbtaï Tsvi, était réellement l'envoyé de Dieu pour délivrer Israël de l'exil.

Chabbtaï Tsvi naquit en 5386 (1626), dans la ville d'Izmir et dès sa prime enfance, il fit l'étonnement de tous par sa rapide compréhension et son esprit ingénieux. A l'âge de vingt ans, il était initié à toutes les sciences de la Torah, la Torah dévoilée et l'étude de la Kabbale. Il réunit autour de lui de nombreux disciples à qui il enseigna la Kabbale. Un jour, convaincu d'être le messie envoyé par la Providence, il dévoila son secret à ses proches, et ces derniers se mirent à propager la nouvelle que le messie ne saurait tarder et que bientôt le peuple d'Israël serait délivré. La croyance en une révélation imminente du messie s'incrusta profondément chez les gens du peuple, et tous attendaient avec impatience le Jour de la Délivrance.

Finalement, Chabbtaï Tsvi se montra en public, en présence d'une foule de croyants, pour leur demander de se préparer au grand Jour qui ne saurait tarder. Il déclara au peuple qu'il n'était plus nécessaire de jeûner le jour du Neuf Av, car l'heure de la Délivrance avait sonné.

Un des fidèles de Chabbtaï Tsvi, Nathan Ashkenazi, qui avait prêché son messianisme, était réputé sous le surnom de Nathan le Azati. Son père, Rabbi Elisha Ashkenazi, était lui aussi un fidèle enthousiaste de Chabtaï Tsvi. D'Allemagne, il monta en Terre Sainte, puis il voyagea au Maroc, accompagné d'un autre Hakham de la Terre d'Israël, Rabbi Hiya Dayan. Ces deux rabbins propagèrent au Maroc le mouvement du shabbatianisme.

Rabbi Yaacov Sasportas s'opposa violemment à eux, et dénonça la foi aveugle qui prétendait faire de Chabtaï Tsvi le messie. Rabbi Aaron Hasabéoni de Fès et Rabbi Daniel Tolédano de Meknès luttèrent avec Rabbi Yaacov contre ce mouvement messianique. Et effectivement, les appréhensions de ces Guéonim s'avérèrent justifiées. Les nombreux juifs qui avaient été entraînés par le mouvement du shabbatianisme, s'abstinrent de jeûner le neuf Av, ce qui entraîna par la suite, une décadence dans l'accomplissement des autres Mitzvot.

Rabbi Yaacov fut emprisonné en 5406 (1646) par le gouverneur de Tlemcen, sur une fausse accusation que ses adversaires portèrent contre lui. Il ne fut libéré qu'après que sa famille eut versé un lourd pot-de-vin. Il quitta alors Tlemcen pour s'installer à Salé.

Pendant deux ans, Rabbi Yaacov siégea au Rabbinat de la ville de Salé. Mais, une famine s'abattit sur tout le pays, obligeant Rabbi Yaacov a quitter le Maroc. Il se rendit, accompagné de sa famille, à Amsterdam, en Hollande, où il fut accueilli avec de grands honneurs par les juifs de la communauté, et nommé directeur de la grande Yéchiva "Ets Ha'Haïm". Rabbi Yaacov continua de mener une lutte intensive contre le mouvement sabbatiste, qui s'était propagé dans toute l'Europe. Durant cette lutte, il resta en contact, par correspondance, avec Rabbi Shemouel Abouhav de Venise, Rabbi Chimon Chapira de Prague et Rabbi Yossef Halévy de Livourne. Il resta en relation avec les grands rabbins du Maroc, avec lesquels il se concerta pour trouver un moyen de stopper l'épidémie qui faisait des ravages dans le peuple.

La lutte contre le faux mouvement messianique ne fut pas si facile, car de grands rabbins contemporains se laissèrent prendre au piège, et fascinés par Chabtaï Tsvi, ils le considérèrent comme le messie. Au prix de gros efforts, Rabbi Yaacov Sasportas, chef des combattants contre Chabtaï Tsvi, réussit à faire tomber le masque du faux messie, et il prouva à tous qu'il n'était qu'un charlatan et un escroc.

Finalement, Chabtaï Tsvi fut emprisonné par le gouvernement turc et contraint de choisir entre mourir ou renier sa religion. Chabtaï Tsvi, évidemment choisit la seconde solution et se convertit à l'Islam.

Rabbi Yaacov était en contact avec l'un des grands maîtres de l'époque, Rabbi Ménashé Ben Israël. En 5425 (1665), ils s'embarquèrent tous les deux pour l'Angleterre, dans le but de solliciter du Roi la permission pour les juifs d'habiter son pays.

Leur voyage fut couronné de succès, et de nombreux juifs quittèrent la Hollande pour aller vivre en Angleterre. Rabbi Yaacov fut nommé Rabbin de la communauté juive de Londres.

Il pensait alors vivre en paix, mais de nouveau il fut contraint de reprendre le bâton de juif errant. Une grande épidémie éclata en Angleterre qui fit de nombreuses victimes. De ce fait, Rabbi Yaacov quitta l'Angleterre pour Hambourg où il occupa le poste de Rabbin de la ville;

En 5453 (1693), Rabbi Yaacov retourna vivre a Amsterdam où il fut nommé Rabbin de la communauté juive ashkénaze de la ville.

En 5458 (1698), Rabbi Yaacov après une vieillesse heureuse, mourut âgé de quatre vingt huit ans.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
 
RABBI YAACOV SASPORTAS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» GAL ALLAH NDAHKOU
» Pélérinage d'Ouman

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: VIE JUIVE AU MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit