HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 CASABLANCA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: CASABLANCA   Jeu 29 Nov 2007 - 21:35

La ville de Casablanca fait partie des nombreuses villes du Maroc. Elle est nichée douillettement sur la côte atlantique et se trouve à au sud de la capitale Rabat. Avec près de 4 millions de Casablancais, cette ville est la plus grande de son pays mais aussi le cinquième de toute l’Afrique.


La villeCasablanca est la capitale économique mais aussi le port principal du pays. Cette ville est reliée à d’autres villes de l’Afrique et du monde grâce à la présence d’un aéroport international, celui de Mohammed V. La grande mosquée du roi Hassan y a également été érigée entre à la fin des années 80 et au début des années 90. Il est à noter que cette mosquée est la deuxième la plus grande du monde (après la Mecque).

Notons également que l’appellation de bidonville a été utilisée pour la première fois pour qualifier les quartiers les plus démunis de la ville Casablanca. Aujourd’hui, cette appellation est généralisée pour désigner les zones les plus pauvres de toutes les villes à travers le monde.

Casablanca est délimité dans sa partie occidentale par la mer. Aujourd’hui, elle grignote un peu plus vers le nord, à l’est et au sud. La ville est également fortement touchée par une forte présence de bidonville que l’on peut constater sur sa périphérie. Le gouvernement local n’a d’ailleurs pas tardé à lancer des politiques dont le principal objectif est de supprimer totalement ce phénomène qui mine encore et toujours la ville.

Différents styles attestent de l’urbanisation ainsi que de l’architecture unique de la ville. Cela va du nouvel art mauresque jusqu’à l’art déco. L’on ne doit surtout pas oublier que la ville de Casablanca a pendant plusieurs décennies fait l’objet d’expériences des grands noms de l’architecture de toute la planète. En parallèle, la ville a fait l’objet de nombreux projets gigantesques tels que la mosquée d’Hassan II dans les années 80 ou encore la Marina de Casablanca. Et aujourd’hui encore, la ville attire toujours autant sinon plus les investisseurs dans le domaine de l’immobilier.

L’histoireCasa, la plus vaste de toutes les métropoles chrétiennes a joui d’une croissance toute récente. L’on peut effectivement constater que jusque dans le quinzième siècle, seule existait le site d’Anfa, une petite bourgade qui est habitée par les berbères. Cette petite ville pouvait se vanter de posséder une flotte corsaire des plus dynamiques de l’époque. Et c’est pour cette raison précise que les Portugais mènent des représailles sévères. Les habitants d’Anfa qui ne possédaient pas alors les moyens nécessaires pour défendre la place désertent définitivement cette dernière pour rejoindre Rabat et Salé. Anfa est alors détruite et demeure inhabitée pendant pratiquement trois siècles

Vers la fin du dix huitième siècle, le sultan Mohamed Ben Abdallah prend une grande décision, celle de reconstruire la place dans le dessein de la préserver du débarquement des Portugais lesquels viennent alors de perdre la ville de Mazagan. La nouvelle ville prend le nom de Dar El Beida : maison blanche ou casa blanca en espagnol. Les premières constructions qui y sont érigées sont une mosquée, une medersa ainsi qu’un hammam.

Dès le dix neuvième siècle, la ville connaît un développement sans précédent du fait du grand boom de l’industrie textile : le Casablanca devient alors partie des plus grands pourvoyeurs de laine. En l’année 1860, la ville compte 4000 habitants. Ce chiffre double à la fin des années 1880. Au début des années 1920, la population grimpe à 110 000 habitants dont une grande portion habite malheureusement dans les bidonvilles.

Le centre villeC’est la place de Mohammed V qui constitue le centre névralgique de l’histoire de la ville contemporaine de Casablanca. C’est par ailleurs en ce lieu que les troupes de l’armée françaises établissent leur campement au mois d’août de l’année 1907 et ce, suite aux émeutes qui ont eu lieu le mois de juillet de cette même année.

La place en elle-même est entourée par de très belles constructions datant des années 1930. C’est ainsi que l’on trouve le palais de justice, le consulat de France, la préfecture au sud et la poste.

Le tout forme un ensemble des plus harmonieux qui est en plus en valeur par un judicieux système de portiques. L’on remarque également une statue équestre de Lyautey qui se trouve juste derrière les grilles du consulat. Cette belle place est encore prolongée vers le sud par le parc de la ligue arabe. Toutes les allées sont magnifiées par des palmiers et des arbres aux feuilles caduques qui les bordent.

L’on peut ensuite apercevoir les flèches d’une cathédrale. Quant à la stèle qui est érigée à la mémoire de Charles de Foucauld (qui est venu en exploration au Maroc en 1883-1884), elle se niche près du carrefour du boulevard Moulay Youssef et de l’avenue Hassan II.

Si l’on quitte la place Mohammed V, l’on ne peut rater la fameuse avenue Hassan II. Après avoir pu admirer de belles arcades, l’on arrive sur l’annexion entre l’ancienne médina et la ville moderne.

La mosquée Hassan IILa ville de Casablanca est particulièrement réputée pour cet édifice prodigieux que les touristes n’hésitent pas à visiter et à revisiter.

La mosquée Hassan II qui n’est autre que l’édifice religieux le plus haut perché de l’univers. Et son minaret qui culmine à 200 mètres de haut attire vivement les curieux. Pour ce qui est de son intérieur, celui-ci regroupe les différents aspects de l’art typique marocain. L’on peut admirer un sol magnifiquement marbré, une eau qui court sur une rigole. Dans tous les cas, l’on ne peut que s’émerveiller de son décor unique et que l’on ne peut trouver nulle part ailleurs.

Il est à préciser que cette mosquée fait partie des rares mosquées au Maroc qui peuvent être visitées par des personnes qui ne sont pas musulmanes.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Jeu 29 Nov 2007 - 23:54

CASABLANCA C'EST:
le cinema ABC
Cinema Triumph
boulevard D'Anfa
boulevard de la Gare
Place de France
cinema l'Arc
Bourgogne
Place de Verdun
Sidy Belyout
Le phare
Bab Marrakech
Rebbi Liao
Derb Ghaleff
Maarif
La grande poste
Le park des jeux
Les Arenes
Le Theatre Municipal
Le D.L.P.derriere les planche la bhira
El balla la friperie
Le restaurant le NId d'Hirondelles a Bourgogne
La corniche
Les plages et les piscines de Ain-Diab
Taiti, Kontiki, Lido, Miami, Bandol
Les plages de Fedala et Zenata
La foret du mimosa
La cascade
Le Marche Central
Oliveri
La minodiere
La Princiere
Galeries Lafayette
La maison de blanc
Le palais de la lingerie
Patisserie Bennis
Le Mellah
Les Lycees Lyautey
Le port
Les canons
La statue du Marechal Lyautey
Stade Phillips
Stade Marcel Cerdan
Sidi Abdelrahman
La foire Internacionale
La piscine Municipale
Passage Sumica
Passage Glaoui
Passage Tazi
Passage Liberte
Passage Gallinari (boulevard Mohamed V numero 95 c'est ici que vivaient mes grands parents)
clinique Cohen
Clinique Clara
Clinique Val D'anfa
le four de la rue Jacquemin
le four de la rue Karachi angle rue Pierre Parent
Beausejou
Le Zoo de Ain-Sebaa
Cinema Verdun
La Banque Commerciale du Maroc ou mon grand-pere Moise Amsellem etait directeur de la Caisse Centrale.
La compagnie Algerienne
La BMCI
Le cafe de France
Le Rich Bar
Le cafe Des Negociant
CAfe Lafayette rond-point Shell
Cafe Marignan
Le Bar Lyonnais
Brasserie Monparnass
Derb Omar
Cinema Liberte
Quartier Racine
Les Roches Noires
Le 1 bis autobus electrique
la CTM,
Le Pullman du Sud qui voyageait tous les soir a 21 h a Agadir
La vigie
Le petit Marocain
Igloo
La preferance
Bata
Scali
Le pous -pous Parisien
Magasins Eric Landeau
Monoprix
Rond-point Chimicolor
La SMD devenu RAD
Le quartier chaud de "BOUSBIR"
Le cinema Lynx
Immeuble Ettedgui
Immeuble de l'habitat d'El hank
Immeuble Bessoneau
Hotel El Mansour
Hotel Marhaba
Avenue des Forces Armees Royale
L'OSE
L'ORT
Cinema Lutetia
Hotel Lincoln face au Marche Central
Cabaret Negresco
Cabaret La Puerta Del Sol
Le Cabaret de Salim La'lali :Le Coq d'Or"
La Sirene de Midi
L'horloge de la Place de France
Le port qu'on voyait depuis notre Terrasse
les motifs des trottoirs de Casa ou les talons aiguilles a maman restaient plantes.
Les immeubles derriere le marche Central avec des pilliers des balcons et des motifs romains.
La Synagogue Bet-El a la Rue Verlet Anus
Le temple Algerien
les photographes de rues
Le Magasin de disque de Samy Elmaghribi Place de Verdun.
Le Trianon
L'eglise Saint Francois ou on allait tous les dimanche sur Dupleix
L'immeuble Shell
La Boulangerie Le Lys D'or au rond-point Shell
La station de bus TAC a la Place de France.
le coup de canon pour le Ftor du Rammadan
Derb Lingliz
Derb Sltan
Le cirque Amar
Le theatre a Rita Au Parc Des Jeux
Patoche Le clown du cinema Opera.
La rue du Commandant Provost
Charcuterie Amsellem
Cabaret La Guiguette
les petits taxis
les grands taxis
les porteurs de bab Marrakech
Les cireurs dans les Passages et dans les terrasses de cafe
Le vendeur de journaux qui crie "La vigie"
Le vieux Habiiiiiiiiiit
Le park Lyautey
Banque D'etat du Maroc
La base americaine de Nouasseur
La tour de l'horloge face aux rempats
la grande Mosquee en pleine Medina
Cinema Vox
Cafe Vox
les vins de Sidi Larby face a notre maison rue Pierre Parent
Hotel Anfa
Cafe de Paris
Le roi de la biere
l'entract dans les cinemas
matinee enfantine au cinema Opera
les seances de cinema permanant
Librairie Simon Krispine au passage Sumica
Le discaire ou on achetait tous nos disques au passage Sumica
Les marchand d'eau de bab Marrakech
Hopital Maurice Gaud
Hopital Colombani
Le coucher du Soleil un soir d'ete sur la corniche(unique au monde)
Les chourros
Les buvards,
les bons points,
la vache qui rit,
les boissons cruch,
jus d'or,
javel la croix,
moutarde Amora
La moutarde de Dijon,
aspirine Aspro,
pastilles Valda,
Eau Oulmes,
pates Famo,
le flit-tox,
levure alsacienne Alsa,
la centrale laitiere,
mir nettoie tout,
le savon de Marseille,
Les magasins Polichinel qui vendaient des culottes et tricots de peau en gros, mes parents allaient une fois par mois et nous achetaient des tricots de peau et des culottes pour 10 ans jajaja apres 40 ans il y a encore a la maison.
Le Laboratoire de Aboudaram ou on faisait les analyses de sang
Sam Ambulance,Sam etait un ami a mon papa
Tous les docteurs de casablanca.
Chaussures Bally
Chaussures Scalli
Zohra El Fassya
Samy Elmaghribi
Albert Suissa
Salim Lahlali
Le petit Sami
Ishak el Houel
Yhia El tabakh
Monsieur Corcos le Mohel .
La synagogue Ettedgui,.
completez la liste..........................


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Moris Dadon
Medaille d'Or
avatar

Nombre de messages : 1780
Age : 71
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Ven 30 Nov 2007 - 6:55

Soly Anidjar a écrit:
CASABLANCA C'EST:
le cinema ABC
Cinema Triumph
boulevard D'Anfa
boulevard de la Gare
Place de France
cinema l'Arc
Bourgogne
Place de Verdun
Sidy Belyout
Le phare
Bab Marrakech
Rebbi Liao
Derb Ghaleff
Maarif
La grande poste
Le park des jeux
Les Arenes
Le Theatre Municipal
Le D.L.P.derriere les planche la bhira
El balla la friperie
Le restaurant le NId d'Hirondelles a Bourgogne
La corniche
Les plages et les piscines de Ain-Diab
Taiti, Kontiki, Lido, Miami, Bandol
Les plages de Fedala et Zenata
La foret du mimosa
La cascade
Le Marche Central
Oliveri
La minodiere
La Princiere
Galeries Lafayette
La maison de blanc
Le palais de la lingerie
Patisserie Bennis
Le Mellah
Les Lycees Lyautey
Le port
Les canons
La statue du Marechal Lyautey
Stade Phillips
Stade Marcel Cerdan
Sidi Abdelrahman
La foire Internacionale
La piscine Municipale
Passage Sumica
Passage Glaoui
Passage Tazi
Passage Liberte
Passage Gallinari (boulevard Mohamed V numero 95 c'est ici que vivaient mes grands parents)
clinique Cohen
Clinique Clara
Clinique Val D'anfa
le four de la rue Jacquemin
le four de la rue Karachi angle rue Pierre Parent
Beausejou
Le Zoo de Ain-Sebaa
Cinema Verdun
La Banque Commerciale du Maroc ou mon grand-pere Moise Amsellem etait directeur de la Caisse Centrale.
La compagnie Algerienne
La BMCI
Le cafe de France
Le Rich Bar
Le cafe Des Negociant
CAfe Lafayette rond-point Shell
Cafe Marignan
Le Bar Lyonnais
Brasserie Monparnass
Derb Omar
Cinema Liberte
Quartier Racine
Les Roches Noires
Le 1 bis autobus electrique
la CTM,
Le Pullman du Sud qui voyageait tous les soir a 21 h a Agadir
La vigie
Le petit Marocain
Igloo
La preferance
Bata
Scali
Le pous -pous Parisien
Magasins Eric Landeau
Monoprix
Rond-point Chimicolor
La SMD devenu RAD
Le quartier chaud de "BOUSBIR"
Le cinema Lynx
Immeuble Ettedgui
Immeuble de l'habitat d'El hank
Immeuble Bessoneau
Hotel El Mansour
Hotel Marhaba
Avenue des Forces Armees Royale
L'OSE
L'ORT
Cinema Lutetia
Hotel Lincoln face au Marche Central
Cabaret Negresco
Cabaret La Puerta Del Sol
Le Cabaret de Salim La'lali :Le Coq d'Or"
La Sirene de Midi
L'horloge de la Place de France
Le port qu'on voyait depuis notre Terrasse
les motifs des trottoirs de Casa ou les talons aiguilles a maman restaient plantes.
Les immeubles derriere le marche Central avec des pilliers des balcons et des motifs romains.
La Synagogue Bet-El a la Rue Verlet Anus
Le temple Algerien
les photographes de rues
Le Magasin de disque de Samy Elmaghribi Place de Verdun.
Le Trianon
L'eglise Saint Francois ou on allait tous les dimanche sur Dupleix
L'immeuble Shell
La Boulangerie Le Lys D'or au rond-point Shell
La station de bus TAC a la Place de France.
le coup de canon pour le Ftor du Rammadan
Derb Lingliz
Derb Sltan
Le cirque Amar
Le theatre a Rita Au Parc Des Jeux
Patoche Le clown du cinema Opera.
La rue du Commandant Provost
Charcuterie Amsellem
Cabaret La Guiguette
les petits taxis
les grands taxis
les porteurs de bab Marrakech
Les cireurs dans les Passages et dans les terrasses de cafe
Le vendeur de journaux qui crie "La vigie"
Le vieux Habiiiiiiiiiit
Le park Lyautey
Banque D'etat du Maroc
La base americaine de Nouasseur
La tour de l'horloge face aux rempats
la grande Mosquee en pleine Medina
Cinema Vox
Cafe Vox
les vins de Sidi Larby face a notre maison rue Pierre Parent
Hotel Anfa
Cafe de Paris
Le roi de la biere
l'entract dans les cinemas
matinee enfantine au cinema Opera
les seances de cinema permanant
Librairie Simon Krispine au passage Sumica
Le discaire ou on achetait tous nos disques au passage Sumica
Les marchand d'eau de bab Marrakech
Hopital Maurice Gaud
Hopital Colombani
Le coucher du Soleil un soir d'ete sur la corniche(unique au monde)
Les chourros
Les buvards,
les bons points,
la vache qui rit,
les boissons cruch,
jus d'or,
javel la croix,
moutarde Amora
La moutarde de Dijon,
aspirine Aspro,
pastilles Valda,
Eau Oulmes,
pates Famo,
le flit-tox,
levure alsacienne Alsa,
la centrale laitiere,
mir nettoie tout,
le savon de Marseille,
Les magasins Polichinel qui vendaient des culottes et tricots de peau en gros, mes parents allaient une fois par mois et nous achetaient des tricots de peau et des culottes pour 10 ans jajaja apres 40 ans il y a encore a la maison.
Le Laboratoire de Aboudaram ou on faisait les analyses de sang
Sam Ambulance,Sam etait un ami a mon papa
Tous les docteurs de casablanca.
Chaussures Bally
Chaussures Scalli
Zohra El Fassya
Samy Elmaghribi
Albert Suissa
Salim Lahlali
Le petit Sami
Ishak el Houel
Yhia El tabakh
Monsieur Corcos le Mohel .
La synagogue Ettedgui,.
completez la liste..........................

CIGARETTES CASA-SPORT
HUILE D'ARGAN
LE VIN "PALMIER"
CINEMA RIALTO
LA MEDINA
PASSAGE BNEI YECHOUAH(FAMILLE CORCOS"
DERB DHABIYA
EXCELSIOR - PLACE DE FRANCE
Revenir en haut Aller en bas
camille debrenne



Nombre de messages : 1
Age : 75
Date d'inscription : 25/12/2007

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Mar 25 Déc 2007 - 15:03

c'est aussi
les limonades Jony rue Saint Die
le rond point Mers Sultan
Le Sacrè Coeur
Revenir en haut Aller en bas
malika
Medaille d'Or
avatar

Nombre de messages : 1556
Age : 68
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Mar 25 Déc 2007 - 23:34

Casablanca c'est aussi :

layvance
kissariat benichou3a
hammam benichou3a
synagogue benichou3a
lemdarbya
esperanza
sidi bousmara
3arassat zerktouni
derb l3amyne
derb el guabbas
derb chhoumate
les dépots la cigogne
cinéma impérial
cinéma médina
lfouryane
derb djayjya
rue de la douane
dridiba del merssa
dar lmiloudi
dar belkabir
rue de larache
rue de safi
rue de mazagan
pharmacie hayot
Au pain gauthier
pâtisserie la normande
patisserie la résidence
Nehera
la maison de blanc

A bientôt pour d'autres coins

amitie

Malika
Revenir en haut Aller en bas
rbati el andaluz



Nombre de messages : 50
Age : 61
Date d'inscription : 27/12/2007

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Dim 13 Jan 2008 - 18:49

est-ce que qn pourrait nous montrer des photos de la plza de

toros ( arènes..........mal3ab athirane ) de casablanca qui se

trouvait sur le bd. d'anfa .................merci
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Dim 13 Jan 2008 - 22:35

Specialement pour toi mon cher Rbati



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
benzakour
J'ecris peu mais je lis tout
J'ecris peu mais je lis tout
avatar

Nombre de messages : 113
Age : 53
Date d'inscription : 15/01/2008

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Mer 16 Jan 2008 - 18:53

Etre juif au Maroc aujourd’hui

Le judaïsme marocain est bien vivant. Les juifs marocains le font revivre dans leur mémoire. Des associations ont été créées: on cite celle des Juifs de Safi, de Casablanca et d'autres villes.

Amale Samie




S.M le Roi Mohammed VI recevant les juifs marocains des États-Unis.



À l’occasion de la commémoration de la Shoah, Michel Serfati, rabbin de Ris Orangis, dans la région parisienne, a déclaré que “le monde musulman ne peut en aucune manière être associé à la responsabilité de la Shoah, même si certains responsables musulmans de l'époque ont applaudi l'extermination”. Il a ajouté que “le roi Mohammed V du Maroc s'était opposé à l'enregistrement des juifs qu'exigeait le gouvernement de Vichy”.
Le 26 janvier 2005, Serge Berdugo, secrétaire général du conseil des communautés israélites du Maroc évoquait devant l’agence Associated press “l’éternelle reconnaissance” des juifs envers le sultan Mohammed V, qui avait protégé la communauté juive marocaine des vexations du régime de Vichy, pendant la Seconde Guerre mondiale. “Il n'y a pas de juifs au Maroc, il y a seulement des sujets marocains”, avait répondu le roi au représentant de Vichy, lui demandant de “prévoir 150 étoiles jaunes supplémentaires pour les membres de la famille royale”. Mohammed V avait par ailleurs “invité tous les rabbins du Maroc à la fête du trône en 1941”, rappelle Serge Berdugo.
Simon Lévy, militant communiste de la première heure et dirigeant dynamique de la Communauté juive de Casablanca, confirme: “Mohammed V, jouissait d'une grande autorité morale, il a laissé un souvenir impérissable chez les juifs marocains”.
Voilà pourquoi le Maroc ne disparaîtra jamais de la mémoire des juifs jusqu’à la énième génération. Un concert de musique «andaloussia» avait frappé les esprits dans une réunion de 40 000 juifs marocains à Eilath, en Israël, en 2000.
Ce ne fut pas toujours idyllique, pour les juifs marocains, mais les faits sont là, le judaïsme marocain a survécu à toutes les vicissitudes. Et il a connu la tranquillité durant de nombreux siècles, du temps où il était de culture amazighe et rurale. La fusion partielle avec l’arrivée d’une élite citadine chassée d’Espagne en même temps que les musulmans créera l’identité juive marocaine arabo-berbère.
Le milieu du XX° siècle a été rude pour la coexistence millénaire entre juifs et musulmans, mais c’est en Europe que la population mondiale juive a failli disparaître. Les Palestiniens n’y étaient pour rien. Nous avons à commémorer le souvenir des juifs engloutis par les nazis, pour que de nouveaux génocides ne se perpètrent pas. L’Europe a majoritairement demandé pardon, elle devait le faire.
Les juifs marocains sont moins de 3000, aujourd’hui, et c’est à Bruxelles que les arts juifs marocains sont à l’honneur depuis le début du mois de février. Dans la capitale européenne, un patrimoine culturel et historique multimillénaire est mis en valeur. Et pour les Bruxellois, la découverte de cette culture insoupçonnée a constitué un choc. Parce que derrière cette culture se profile le peuple qui l’a inventée, un peuple autochtone du Maroc, qui professe une foi autre que celle qui est la plus connue dans ce pays. Et c’est avec ce peuple que les Belges vont aller à la découverte d’un Maroc inconnu. La tolérance et la paix entre populations juives et musulmanes y toujours existé, il suffit de gratter le vernis pour qu’elle réapparaisse. Le discours des représentants de la communauté juive marocaine est aussi une exclusivité, ils militent activement contre les méthodes israéliennes et sont devenus de véritables voyageurs de la paix. Et c’est leur expérience qui parle. À Casablanca. La ville d’affaires la plus “occidentale” du Maroc. Le centre ville est industrieux, et populaire à la fois, c’est ici que vivent les derniers juifs de Casablanca. Enfin les plus modestes. La synagogue a été plastiquée, mais les vieux juifs, tout en noir, arpentent toujours les rues du centre ville. Ce sont les grands-parents de Gad El Maleh mais aussi ceux d’Enrico Macias, juif algérien, qui vient de quitter le Maroc après un concert explosif, joyeux et nostalgique, en français et en arabe. Le judaïsme peut vivre en terre d’Islam. Il peut même prospérer et connaître une renaissance, des exemples de vie partagée existent en Israël même.
Avec ses quatre mille ans d’histoire, la culture juive marocaine est la plus vivace en dehors d’Israël, l’une des plus authentiques, et surtout, elle est encore vivante, même ultra-réduite au Maroc, contrairement aux communautés juives du reste du monde arabe. Il y a un peu moins de 3000 juifs au Maroc. Ils étaient 300.000 personnes en 1948. Est-ce pour autant à une culture sinistrée que nous avons affaire? Certainement non, car le judaïsme marocain a conquis les capitales qui comptent. La culture marocaine se promène allègrement à Montréal, à Rio, à Tel Aviv et New York.
Le judaïsme marocain est bien vivant. Les juifs marocains le font revivre dans leur mémoire. Des associations ont été créées: on cite celle des Juifs de Safi, de Casablanca et d'autres villes.
Mais le cordon ombilical n’est jamais coupé. De plus en plus, la tolérance générale, encore sensible dans le pays, malgré les funestes événements du 16 mai 2003, a permis à tous les juifs marocains de venir en pèlerinage sacré, pour se rendre auprès du marabout Rebbi Amram Ben Diwan ou Rebbi Haïm Pinto. La Chaouïa et toute la façade atlantique du Maroc comptent des saints juifs. Il y a même des saints revendiqués, honorés et partagés par les deux communautés.
Mais il y a des pèlerinages plus profanes, dans toutes les petites villes de l’Atlas. On rencontre, principalement au printemps, des touristes bardés d’appareils photos, qui passeraient facilement pour des Américains si l’on ne distinguait pas, au milieu des murmures, des phrases en arabe populaire venu tout droit de Benahmed. Parce que les communautés juives campagnardes étaient célèbres aussi.
C’est dans cette histoire « globalement» tranquille qu’ont éclaté les attentats de Casablanca le 16 mai 2003. Quelque chose a irrémédiablement changé dans l’esprit des Marocains, musulmans et juifs confondus, rien ne sera plus comme avant, car la crise a besoin de temps pour être dépassée. Après une période de vigilance de la police, les Casablancais sont plus rassurés. Mais ils ne dormiront plus jamais sur leur deux oreilles, tant que la bête n’est pas éradiquée. Les juifs du Maroc ont le Maroc au cœur, ils l’ont prouvé quand il avait besoin d’un lobby politique fidèle à la mémoire de ses ancêtres.
Mais nous avons toujours la nostalgie de l’âge d’or andalous, et nous espérons secrètement que les juifs marocains reviendront un jour s’installer dans leur pays.

Retour
Revenir en haut Aller en bas
jeannett
Invité



MessageSujet: casablanca   Dim 30 Mar 2008 - 18:17

je viens de decouvrir ce forum qui me transporte vers mon enfance amitier atous
Revenir en haut Aller en bas
Corine
Invité



MessageSujet: Casablanca   Dim 30 Mar 2008 - 18:17

Fille d'une pied noire ,je trouve ce site tres sympathique et serais ravie de voir une photo de la rue Alfred de Vini ou ma mère est née.
Merci à l avance.
Cordialement Corine
Revenir en haut Aller en bas
colette
Invité



MessageSujet: casablanca   Dim 6 Avr 2008 - 16:02

Qui se souvient de la "Plage BENAIM" ? Pendant les vacances d'été un ancien camion américain nous emmenait sur la plage : c'était LE CENTRE AERE" de l'époque bien en avance sur son temps : baignade surveillée, gymnastique collective, gouter avec pour rafaichissement de l'eau aromatisée au coco, fous rires, jeux ... les parents étaient tranquils, les enfants bien gardés. Un peu plus loin , au Lido, une autre garderie "LES SOURIAU3" quand les camions se croisaient c'était à qui crirait le plus fort...... J'en garde un souvenir ému et nostalgique. Qui a connu ces vacances ? Colette
Revenir en haut Aller en bas
GARCIA G
Invité



MessageSujet: Souvenirs   Mar 19 Mai 2009 - 18:45

C'est avec une grande émotion que je découvre ce site
sur CASA et le MAROC en général ,terre qui m'a vu naître et que je n'oublierai jamais ,trop de souvenirs d'enfance et d'adolescence sont gravés à tout jamais ,je dois y retourner en vacances ,juré .

coeur
Revenir en haut Aller en bas
VIRGINIE
Invité



MessageSujet: NOSTALGIE NOSTALGIE ET MAL DU PAYS   Dim 21 Juin 2009 - 19:23

CA M A FAIT CHAUD CHAUD AU COEUR DE TROUVER CE SITE
J AI QUITTE LE MAROC FIN 76' ET DEPUIS NE SUIS PLUS RETOURNEE, BIEN QUE J AI TOUJOURS DE AMIS LABAS ET MON MARI EST MAROCAIN - J Y AI PASSE UNE ENFANCE ET ADOLESCENCE SUUUUUUUPER !!!
J AI VECU AU QUARTIER DE LA LIBERTE - MA MAISON SE TROUVAIT AU 24 RUE D EPINAL ET FAISANT COIN AVEC RUE DE VERDUN (LE RESTAURANT DON CAMIIO S Y TOUVE TOUJORUS) - QUELQU' UN A T IL UNE PHOTO DE CE PETIT COIN ????
NOUS AVIONS AUSSI UN RESTAURANT-BRASSERIE 'LE POUSSIN D' OR'' 16 RUE GALIENI (PAR KA SUITE IDRISS LAHRIZI- JUSTE EN FACE DE LA BMC - VENDU EN 76 -
PEUT ETRE UNE PHOTO DE CETTE RUE ET SI CE RESTAURANT EXISTE TOUJOURS ???

J ESPERE QUE VOUS PENSEREZ A MOI ET QUE VOUS SEREZ NOMBREUX A ME REPONDRE
:ECRISMOI:
Revenir en haut Aller en bas
kenza
Medaille d'Argent
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 62
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Lun 22 Juin 2009 - 0:52

Patience Virginie ,
Kenza se trouve pour l'instant en mission au quartier La Foncière et au Mâarif

Promesse de Kenza ,bientôt des photos de la rue d'Epinal

Kenza
Revenir en haut Aller en bas
kenza
Medaille d'Argent
avatar

Nombre de messages : 816
Age : 62
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: CASABLANCA   Jeu 25 Juin 2009 - 14:44

ANDALOU 1??????????????????????
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: CASABLANCA   

Revenir en haut Aller en bas
 
CASABLANCA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: MAROC :: VOYAGE A TRAVERS LES RUES DE CASABLANCA-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit