HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LES KIPPOURS DE MON ENFANCE A CASABLANCA

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40818
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LES KIPPOURS DE MON ENFANCE A CASABLANCA   Jeu 20 Sep 2007 - 21:47

Vivement kippour, demain c'est kippour le jour du dîne, le jour du grand pardon, le jour de la sliha, le jour de la mehila, en attendant tous les juifs marocains dans tous les pays du monde sont en train d'acheter leur poulets comme le dit notre 3ada, les femmes une poule et pour les hommes un coq, une poule ou un coq par tête, pour la femme enceinte 3 ,la poule pour elle, une poule et un coq pour le bébé du ventre, la poule devait etre belle et pas maigre, et le coq devait avoir une belle crete, les ailes pas cassees, je me rappelle que j'allais au marche de bab Marrakech a Casablanca avec ma grand mère acheter les poulets il y avait une queue ....des centaines de juifs achetaient des poulets il y avait les rabbins (chokhet) pour les kaparotes et pour égorger les poulets.
Des femmes, assisent sur un petit banc ou parterre pour plumer les poulets, un grand couffin pour les plumes a cote d'elles, les plumes volaient de partout, la vue du rabbin avec sa lame, le poulet égorgé, le sang qui coule, ensuite la bataille du poulet dans les grandes poubelles jusqu'au dernier souffle, et a la maison il fallait enlever les plumes qui reste et brûler sur le butagaz tout le duvet , les poulets étaient vidés, découpés, lavés, salés, rincés et la maison sentait le poulet jusqu'à hanouka, on mangait pendant des jours et des jours que du poulet, et il en restait encore pour la fête de souccot, le souvenir des kippours de mon enfance a casablanca me manque, le roi Hassan II venait visiter les synagogues, je préparais la veille de Kippour un coing piqué de clous de girofle, j'ai jeuné pour la première fois a 12 ans.
Mon pere et mon grand-pere me racontaient qu'a Larache quelques jours avant kippour ils avaient dans le quartier les combats de coqs, quelques longues minutes pendant lesquelles la mort d'un des deux combattants (coq) ne tient qu'à un fil.
Elles s'achèvent sur la mort d'un des adversaires, ou de son KO trop mal en point pour se redresser.
chaque garcon juif amenait son coq et ils pariaient sur chaque coq,
Je vous souhaite un bon jeun facile et qu'il fasse bon et paix dans le monde.
hatima tova et tsom kal amen, si vous avez une histoire des kippours de votre enfance au Maroc racontez-nous.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
 
LES KIPPOURS DE MON ENFANCE A CASABLANCA
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: GENEALOGIE, A LA RECHERCHE DE NOS ORIGINES :: VIE JUIVE AU MAROC-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Air du temps et Société | Peuples et communautés