HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INCROYABLE MAIS VRAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 19:48

Rappel du premier message :

Incroyable mais vrai. Il y a des histoires qui peuvent sembler trop belle pour être vrai mais c’est pourtant très réel, J'ai toujours rever d'ouvrir une rubrique de ce genre, racontez-nous des histoires vraies qui peuvent paraitre un conte de fee..........


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr

AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40905
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Ven 17 Sep 2010 - 9:39

Deux Français sur cinq se déclarent superstitieux. Passer sous uneéchelle, briser un miroir, renverser du sel... Autant de signes demalchance pour nous. Mais chaque culture, chaque région du globe adéveloppé ses propres superstitions. Tour d'horizon des talismans,grigris et autres croyances surprenantes.
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40905
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Un couple néo nazi se découvre des origines juives   Mar 5 Oct 2010 - 7:40

Un couple néo nazi se découvre des origines juives

Au milieu des années 90, Pawel et Ola, un couple de skinheads de Varsovie, découvrent qu'ils sont juifs. Plus de dix ans après, ils ont totalement embrassé cette nouvelle religion. CNN les a rencontrés et rapporte les étapes qu'ils ont traversées.

«La première chose à laquelle j'ai pensé, c'est qu'est-ce que j'allais bien pouvoir dire aux gens ?». Pawel se souvient encore avec émotion de ce jour où, sa femme et lui, skinheads depuis des années, ont découvert leurs origines : eux, les nationalistes, persuadés de la suprématie blanche, étaient en réalité... juifs. La chaîne américaine CNN a diffusé lundi soir un documentaire où elle raconte quelles étapes ces deux jeunes ont traversées dans leur quête de leur identité : étonnement, colère, refus, et enfin...acceptation.

La révélation éclate à Varsovie au milieu des années 1990. Pawel, à peine la vingtaine, est marié à son amour de jeunesse, Ola. Ensemble, ils partagent les mêmes convictions : la Pologne doit appartenir aux «vrais Polonais». Exit donc les Noirs, les Arabes, les Juifs, ou toute autre «race» qui viendrait perturber cette suprématie. Depuis plusieurs années, ils sont engagés dans le mouvement skinhead. Pawel, régulièrement, «tabasse» avec ses amis, tous issus du même milieu.

Mais Ola, un jour, se remémore une conversation qu'elle a eue avec sa mère alors qu'elle était enfant. Sa mère lui parle de ces racines, prononce le mot «juive». Mais Olga, qui n'a que 13 ans, ne prête guère attention à ces propos. «Cela ne m'intéressait pas, cela m'est sorti de la tête», se souvient-elle dans le documentaire que lui a consacré CNN.

«Je détestais la personne que je voyais dans la glace»

Pourtant, ce jour-là, elle s'en souvient. Inquiète, elle décide de se rendre à l'Institut d'histoire juive de Varsovie, qui compte plus de dix siècles d'archives. Et rapidement, elle trouve des réponses à ces questions : elle est juive. Lui vient alors l'idée de remonter les origines de son époux. Et là encore, même constat : tout comme elle, Pawel est juif.

«Je ne savais pas comment lui dire. Je l'aimais, qu'il soit punk ou skinhead, qu'il frappe des gens ou non. A l'époque, ce mouvement était très actif en Pologne», se souvient Ola. Une fois de retour à la maison, Ola raconte tout à Pawel, qui s'empresse de se rendre chez ses parents qui lui confirment qu'il a bien des origines juives. Le secret familial est dévoilé.

«C'est difficile de décrire ce que j'ai ressenti quand j'ai découvert que j'étais juif, raconte Pawel. J'étais en colère, triste, effrayé, incertain (...) Je ne pouvais pas me regarder dans une glace. J'y voyais un Juif. Je détestais la personne que je voyais».

Pour en savoir plus, Pawel décide de rendre visite à Michael Schudrich, grand rabbin de Pologne. «Je lui ai dis 'écoutez, on me dit que je suis juif, j'ai ce document dans la main, mon père et ma mère m'ont dit des choses. Qui est ce Juif ? Qu'est-ce que cela signifie ? Aidez-moi, ou autrement, je vais devenir fou».

Très engagés dans la communauté juive

Au fil des années, le couple se lie d'amitié avec le rabbin, qu'il considère aujourd'hui comme un mentor, et ensemble, ils embrassent leur nouvelle religion. Pawel, 33 ans désormais, revient sur son parcours : «Je ne dis pas que je n'ai pas de regrets (...) Je suis désolé pour les gens que j'ai pu tabasser. Mais je ne m'en veux pas. En revanche, ceux que j'ai blessés peuvent m'en vouloir».

Aujourd'hui, Pawel et Ola sont des membres actifs de la communauté juive varsovite. Pawel suit une formation pour travailler dans un abattoir où la tradition casher est respectée. Ola, de son côté, travaille dans la cuisine d'une synagogue.

«Le fait qu'ils aient été skinheads ne fait en fait qu'accroître le respect que j'éprouve pour eux, explique le rabbin Michael Schudrich. (…) Ils ont compris que ce n'était pas le bon chemin, ils ont accepté, plutôt que de la fuir, l'idée de faire partie de ces gens qu'ils avaient l'habitude de détester», raconte-t-il. Avant de conclure : «Où ils en sont aujourd'hui n'a rien à voir à ce qu'ils étaient dix ans auparavant. L'être humain a cette capacité extraordinaire de pouvoir évoluer. Et parfois, pour devenir quelque chose d'encore meilleur».

http://www.lefigaro.fr/international

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40905
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mer 6 Oct 2010 - 8:14



Lina Medina (née le 27 septembre 1933à
Paurangaau Pérou),est devenue la plus
jeune mère dans l'histoire de lamédecine,
à l'âge de cinq ans, septmois etvingt-et-un jours.
Ce record mondial est suivi de près par un
cas similaire en Russie (six ans).

Source : Wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Moris Dadon
Medaille d'Or


Nombre de messages : 1780
Date d'inscription : 25/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Jeu 7 Oct 2010 - 13:01

DEPLACE


Dernière édition par Moris Dadon le Lun 29 Nov 2010 - 8:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40905
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 29 Nov 2010 - 8:21

voici les chiffres exact du monde.

Impressionnant!
Consulter l'horloge mondiale.
Mais, il ne s'agit pas d'heure !!!



cliquer sur : http://www.worldometers.info/fr/






Population Mondiale
Population mondiale actuelle
Naissances cette année
Naissances du jour
Décès cette année
Décès du jour
Croissance démographique du jour
(naissances moins décès)


Etats et Politiques Economiques
Dépenses gouvernementales mondiales de soins médicaux aujourd'hui (US$)
Dépenses gouvernementales mondiales engagées dans l'armée aujourd'hui (US$)
Dépenses gouvernementales mondiales engagées dans l'éducation aujourd'hui (US$)
Etats faisant partie de l'Organisation des Nations Unies
Voitures construites dans l'année
Vélos produits cette année
Ordinateurs vendus cette année


Société et Médias
Nouveaux titres publiés cette année
Tirages de journaux aujourd'hui
Téléviseurs vendus dans le monde entier aujourd'hui
Téléphones mobiles vendus aujourd'hui
Argent dépensé en jeux vidéo dans le monde aujourd'hui (US$)
Internautes dans le monde
Messages électroniques envoyés aujourd'hui
Articles postés sur les blogs aujourd'hui
Recherches sur Google aujourd'hui


Environnement
Hectares de forêt détruite cette année
Terres arables perdues en raison de l'érosion du sol cette année (hectares)
Emissions de dioxyde de carbone (CO2) cette année (tonnes)
Température moyenne courante (°C)
Désertification cette année (hectares)
Espèces éteintes cette année
Produits chimiques toxiques déchargés par les industries dans l'air, terre, et eaux cette année (tonnes)
Distance parcourue par la Terre dans le système solaire cette année (km)

Pneus discount à Pneusenligne.net
Online spécialiste de la vente de pneus auto, pneu de voitures, 4x4 et pneumatiques tout terrain. Nous encourageons les automobilistes à contribuer à réduire les émissions automobiles à verifier la pression de gonflage des pneus.



Alimentation
Tonnes de nourriture produite cette année
Gens sous-alimentés dans le monde à l’heure actuelle
Gens en surpoids à l’heure actuelle
Personnes obèses dans le monde en ce moment
Personnes mortes de faim aujourd'hui
Argent dépensé pour des maladies liées à l'obésité aux Etats-Unis aujourd'hui (US$)
Argent dépensé en programmes de perte de poids aux Etats-Unis aujourd'hui (US$)


Eau
Eau consommée cette année (milliards de litres)
Décès dus à des eaux contaminées dans l'année
Personnes n'ayant pas accès à un point d'eau potable


Energie
Energie employée aujourd'hui dans le monde entier (MWh), dont
- provenant de sources non-renouvelables (MWh)
- provenant de sources renouvelables (MWh)
Energie solaire atteignant la Terre aujourd'hui (MWh)
Pétrole pompé aujourd'hui (barils1)
Pétrole restant (barils)
Jours restants jusqu'à la fin du pétrole 2
Gaz restant (boe3)
Jours restants jusqu'à la fin du gaz 2
Charbon restant (boe)
Jours restants jusqu'à la fin du charbon 2

1) Baril = 42 gallons = 159 litres
2) Si consommé aux taux courants
3) Boe = équivalent à barils de pétrole


Santé
Décès dus à des maladies contagieuses dans l'année
Décès d'enfants de moins de 5 ans dans l'année
Avortements pratiqués dans l'année
Avortements pratiquées dans l'année à cause d'un risque pour la santé de la mère
Décès de mères durant un accouchement dans l'année
Personnes infectées par le VIH/SIDA
Décès causés par le VIH/SIDA cette année
Décès causés par le cancer dans l'année
Décès causés par la malaria cette année
Cigarettes fumées aujourd'hui
Décès causés par la cigarette cette année
Décès provoqués par alcool cette année
Suicides cette année
Dépenses mondiales pour l'achat de drogues illégales de l'année (US$)
Décès dus à des accidents de la route dans l'année



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Sylvita



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 6 Déc 2010 - 23:13

Aprés 10 années d'errance, Jerry a désormais retrouvé une vie aisée et confortable.

Le SDF était... l'héritier d'un multimillionnaire

Jerry, un sans-abri néerlandais de 28 ans, vivait dans la rue depuis dix ans. Au mois de mars dernier, aprés avoir appris que l'homme qui l'a élevé n'est pas son père biologique, le jeune homme décide de partir à la recherche de son géniteur.

Grâce à un briquet en argent, gravé "Technipower" Jerry se souvient que sa mère, secrétaire dans cette entreprise , s'entendait bien avec son patron.

Aprés avoir recherché sur internet des articles, Jerry découvre que Alfred Winkler, le patron de l'entreprise est décédé en 1992.

Suite au conseil de 2 avocats , le jeune homme fait des tests ADN. En Août, les résultats tombent… Jerry est bien l'héritier d'un multimillionnaire explique l'article du quoditien La Dépêche.

Aprés 10 années d'errance Jerry a désormais retrouvé une vie aisée et confortable.



Revenir en haut Aller en bas
Sylvita



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 6 Déc 2010 - 23:45

Il se marie avec son chien !

En Australie, un homme s'est récemment marié avec sa meilleure amie et sa plus fidèle compagne : sa chienne labrador.

Les habitants de la ville de Toowoomba en Australie ont sûrement dû être surpris de voir cette étrange union. En effet, un jeune homme a choisi de se marier avec... sa chienne de cinq ans, Honey ! L'animal a été adopté par Joseph Guiso depuis plusieurs années, et est aujourd'hui devenue sa femme. La cérémonie s'est déroulée dans le parc Laurel Bank en compagnie de trente invités spéciaux, dont la famille et les amis proches du couple.

D'après The Chronicle, la cérémonie était émouvante et le couple serait aujourd'hui très heureux. Lors de ses voeux, le jeune marié a ainsi expliqué à sa bien-aimée "Tu es ma meilleure amie, et tu rends chacun de mes jours meilleurs". Et lorsque l'on demande au jeune homme pourquoi il a choisi ce parc pour se marier, il explique que c'est parce qu'il a assisté par hasard à un mariage dans ce parc, alors qu'il se promenait avec sa chienne : "Cela aurait pu être nous".

L'homme se dit être un homme de religion, et souhaitait ne plus vivre plus longtemps sans s'unir à Honey. Il explique que cette relation n'a rien de sexuel, mais qu'il s'agit davantage d'un "amour pur". Le couple a choisi de s'offrir une courte lune de miel dans l'un des parcs de la ville.



Revenir en haut Aller en bas
Sylvita



Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 13/09/2010

MessageSujet: Brésil : Elle retrouve son fils de 3 ans dans sa maison avec un crocodile   Lun 28 Fév 2011 - 7:12


Brésil : Elle retrouve son fils de 3 ans dans sa maison avec un crocodile


Dans le sud-est du Brésil, à Parauapebas, une mère s'est retrouvée face à son enfant de 3 ans en train de caresser un crocodile. Après les fortes pluies tombées la région, l'animal d'1,50 mètre environ s'était introduit dans la maison. Il se trouvait derrière le canapé et laissait l'enfant jouer avec lui. La mère, bien que paniquée, a réussi à attraper son fils. Elle a ensuite appelé les secours pour récupérer l'animal.

Cet enfant a donc échappé au pire grâce à la vitesse de réaction de la mère. Mais pour les pompiers qui se sont déplacés sur les lieux, l'enfant a surtout eu beaucoup de chance. Pour le capitaine Luiz Claudio Farias, le chef des pompiers, la seule raison pour laquelle l'alligator ne s'en est pas pris immédiatement à l'enfant, c'est parce que le reptile n'était pas affamé. Selon lui, dans le cas contraire, l'animal aurait pu blesser voire tuer le jeune garçon, rapporte la BBC News.

Il est d'ailleurs très courant que des crocodiles et des serpents s'introduisent dans les maisons qui sont près des rivières et de la forêt tropicale. L'animal a été relâché dans une zone située loin des habitations.
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER


Nombre de messages : 40905
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Ven 29 Avr 2011 - 13:23

Coeur de soldat, coeur d'homme
Voilà ce qui devrait faire les manchettes au lieu de tout ce qu'on nous montre de peu d'importance.

Cette histoire est dure, mais tellement réconfortante pour le coeur,
quand on regarde cette photo de John Gebhardt en Afghanistan.

L'épouse de John Gebhardt, Mindy, dit que la famille entière de cette
petite fille a été exécutée. Les insurgés voulaient la tuer aussi et
l'ont tirée dans la tête...mais heureusement ils ont raté leur coup et
elle n'est pas morte. Elle fut soignée à l'hôpital de John et est en
voie de guérison même si elle pleure et se plaint.

Les infirmières ont dit que John est le seul à pouvoir la calmer, alors
John a passé les 4 dernières nuits à la tenir dans ses bras et les deux
dormirent sur cette chaise. La petite se remet lentement.


John est un véritable héros de la guerre et il représente ce que l'occident tente de faire là bas.


Ça, mes amis, ça vaut la peine d'être partagé avec le reste du MONDE
entier. Allez-y !!! Vous ne verrez jamais une telle chose dans les
nouvelles. Gardez la nouvelle en marche. Rien n'arrivera si vous ne le
faites pas, mais le monde a besoin de voir des photos comme celle-ci et a
besoin de réaliser que nous faisons la différence... même si c'est une
petite fille à la fois.


http://planete.qc.ca/pierreluc/pierreluc-422010-172752.html

Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Ven 5 Aoû 2011 - 6:26



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: LE FILS D'HITLER   Dim 4 Mar 2012 - 18:00

"Maître, je suis le fils d'Hitler ! Dites-moi ce que je dois faire." François Gibault, avocat parisien, n'en croit pas ses oreilles. L'homme qu'il a devant lui est plutôt grand, parle un français parfait sans accent, et n'a rien d'un hurluberlu. Son histoire édifiante n'en est pas moins vraie.

Engagé en 1914 dans l'armée allemande, le caporal Adolf Hitler combat contre les troupes françaises près de Seboncourt en Picardie. De temps à autre, les soldats sont envoyés à l'arrière pour récupérer, reprendre des forces et parfois... s'amuser. À Fournes-en-Weppe, petite ville située à l'ouest de Lille, Hitler fait la connaissance de Charlotte Lobjoie, une jeune femme d'à peine 16 ans.

"Un jour, je faisais les foins, avec d'autres femmes, lorsqu'on vit un soldat allemand, installé de l'autre côté de la rue, révèle celle-ci à son fils bien des années plus tard. Il avait une sorte de carton et semblait dessiner. Toutes les femmes trouvèrent intéressant ce soldat et se montrèrent curieuses de savoir ce qu'il dessinait. Je suis désignée pour essayer de l'approcher." L'inconnu se montre attentif, puis chaleureux, et même amical avec la jeune paysanne. Commence alors une relation qui durera plusieurs semaines.

"Lorsque ton père était là - très rarement -, il aimait m'emmener dans des promenades à la campagne. Mais ces promenades se terminaient en général plutôt mal. En effet, ton père, inspiré par la nature, entreprenait un discours auquel je ne comprenais pas grand-chose. Ne pouvant s'exprimer en français, il déclamait en allemand, s'adressant à un auditoire absent. Si je parlais l'allemand, je ne pouvais le suivre, d'autant plus que l'histoire de la Prusse, de l'Autriche ou de la Bavière ne m'était pas familière, loin de là. Ma réaction mettait ton père en colère en me voyant rester de marbre à ses effets oratoires !" Sous le petit caporal perçait déjà le tribun illuminé...

Un soir de juin 1917, revenant un peu éméché d'une soirée avec un ami, il se fait très entreprenant auprès de Charlotte. En mars de l'année suivante naît un fils. Aux yeux des enfants du village, le petit Jean-Marie est un "fils de Boche". Souvent, il fait le coup de poing avec ses camarades pour laver cette infamie. Les années passent, et Charlotte refuse de s'exprimer sur les mystérieuses circonstances de la naissance de son fils. Pire, miséreuse et vaguement honteuse, elle délaisse son fils et le confie à la garde d'un couple plus aisé chez qui l'une de ses soeurs est employée. Cette "nouvelle famille" finira par adopter l'enfant en 1934. Son "vrai père" de son côté ne le reconnaît pas, refuse de le voir, mais continue de loin en loin à prendre des nouvelles de sa mère. Chose extraordinaire, au début des années vingt, sa famille d'adoption se retrouve propriétaire d'un immeuble à Francfort qu'elle ne paye pas...



Quelques semaines avant de mourir, au début des années cinquante, Charlotte avoue à son fils la véritable identité de son père. Le choc est terrible. "Afin de ne pas tomber dans l'anxiété, je travaillais sans relâche, ne prenant jamais de vacances, jamais de distraction : 20 ans sans rentrer dans une salle de cinéma", raconta Jean-Marie Loret dans un livre (*) qu'il publia dans l'indifférence générale en 1981 aux éditions de l'Université et de l'Enseignement moderne.



Car au milieu des années soixante-dix, devenu adulte et père de famille, Loret souhaite faire officialiser sa triste ascendance. Il s'adjoint les services d'un historien, retourne sur les lieux de son enfance, interroge quelques rares témoins et diligente une série d'enquêtes : une expertise en méthode d'identification par la physionomie comparative, une autre de l'Institut d'anthropologie et de génétique de l'université de Heidelberg, qui montre notamment que père et fils ont le même groupe sanguin, une étude comparative psychographologique entre Adolf Hitler et Jean-Marie Loret ainsi qu'une comparaison graphologique des écritures des deux hommes. Toutes aboutissent à la même conclusion. Jean-Marie Loret est sans doute le fils d'Adolf Hitler. Des photos plaident également pour cette thèse, tant il y a un "air de famille" entre les deux hommes...


Cette thèse a toujours fait l'objet d'une grande dispute entre historiens. En Allemagne et au Japon elle semble désormais acquise, tandis qu'en France, elle n'a jamais été sérieusement discutée. Pourtant d'autres éléments troublants émergent : il est établi que, pendant l'Occupation, des officiers de la Wehrmacht apportaient des enveloppes d'argent liquide à Charlotte. À la mort de sa mère, Jean-Marie Loret découvrira dans le grenier de la maison des toiles signées "Adolf Hitler" tandis qu'en Allemagne on mettra la main sur un portrait qui ressemblait trait pour trait à celui de sa mère...

"Lorsqu'il vient me voir en 1979, se souvient maître Gibault, j'ai devant moi un homme un peu paumé qui ne sait pas s'il doit se faire reconnaître comme le fils d'Adolf Hitler ou s'il doit effacer tout cela d'un trait de plume. Il éprouve ce que ressentent beaucoup d'enfants naturels : l'envie de retrouver un passé aussi lourd soit-il, mais la peur de retourner de vieilles boues. J'ai énormément parlé avec lui, jouant plus le rôle d'un psychologue que d'un avocat. Certes, il pouvait revendiquer une part des droits d'auteur de Mein Kampf et, pourquoi pas, des comptes en banque que le Führer avait peut-être ouverts en Suisse, mais à 60 ans passés était-ce raisonnable ? Après avoir conversé avec moi et avec ses enfants, il a de lui-même décidé de ne pas révéler son sulfureux état civil." Quelques mois plus tard, Jean-Marie Loret publie un livre qui passera inaperçu. Dans la France d'alors, Maurice Papon est ministre du Budget (de 1978 à 1981) tandis que François Mitterrand élu en mai 1981 reçoit René Bousquet à sa table. Au Japon, la télévision publique recevra dans ses studios ce curieux personnage qu'elle présentera comme le fils du dictateur nazi.

Ironie du sort, Jean-Marie Loret s'enrôle dès 1939 dans les corps francs qui se battirent en avant de la ligne Maginot. L'année suivante, son unité mène une bataille violente contre les troupes allemandes dans les Ardennes en 1940. Pendant l'Occupation, il est même contacté par le réseau de la Résistance OCM (Organisation civile et militaire) au sein duquel il porta le nom de "Clément". Ignorant alors ses origines, il devient naturellement un résistant aux armées hitlériennes. Bon sang saurait mentir...


(*) Ton Père s'appelait Hitler de J.-M. Loret et R. Mathot. Les Dossiers de l'Histoire, éditions de l'Université et de l'Enseignement moderne
Par Jérôme Béglé




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Ils droguaient leurs enfants à la cocaïne    Dim 4 Mar 2012 - 18:03

Deux enfants de 2 et 4 ans ont été placés et leurs parents mis en examen après que des examens médicaux ont mis en évidence une exposition chronique des deux enfants à la cocaïne, a-t-on appris samedi de source judiciaire, confirmant une information d'Europe 1. L'affaire a été révélée à la suite d'un signalement de l'hôpital Necker après l'admission de la petite fille pour des convulsions inexpliquées, a-t-on ajouté.

Les examens ont révélé sur les deux enfants une exposition chronique à la cocaïne, probablement due à une consommation passive, mais l'enquête devra le prouver avec certitude, a-t-on ajouté. Les parents n'ont apporté aucune explication mais le père a été mis en examen pour usage de stupéfiants et les analyses ont également révélé une consommation passive de la mère, a-t-on précisé. Selon Europe 1, les parents, âgés d'une trentaine d'années, sont bien insérés socialement, le père de famille étant pharmacien et la mère cadre dans la grande distribution.

Les parents ont été mis en examen jeudi pour "détention de stupéfiants" (cocaïne et crack), "blessures involontaires par manquement délibéré", "soustraction par un parent à ses obligations parentales". Ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec notamment interdiction d'entrer en contact entre eux et avec leurs enfants qui ont été placés par un juge des enfants, précise-t-on de source judiciaire.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 4 Mar 2012 - 18:29







Lina Medina (née le 27 septembre 1933 à Pauranga au Pérou, dans l'actuel district de Capillas, Région de Huancavelica), est devenue la plus jeune mère dans l'histoire de la médecine, à l'âge de cinq ans, sept mois et vingt-trois jours. Ce record mondial est suivi de près par un cas similaire en Russie (six ans).

Ayant remarqué chez sa jeune enfant l'augmentation anormale de son abdomen, Tiburcio Medina fit appel à des guérisseurs de son village pour en avoir l'explication. Ceux-ci tout de même rejetèrent les superstitions locales (comme celle qui veut qu'un serpent, Apu, grandisse peu à peu à l'intérieur de la personne, finissant par la tuer), et ils recommandèrent aux parents de conduire l'enfant à l'hôpital de la ville de Pisco. Alors que ces derniers croyaient qu'il s'agissait d'une tumeur, les médecins diagnostiquèrent une grossesse de sept mois. Le docteur Gerardo Lozada emmena la fillette à Lima, la capitale du Pérou, pour que d'autres spécialistes confirment la grossesse avant de recourir à la chirurgie. Un mois et demi plus tard, le 14 mai 1939, elle mit au monde un garçon par césarienne, il le fallait en raison de la taille trop petite de son pelvis. L'opération fut conduite par le docteur Lozada et le docteur Busalleu, assistés du docteur Colretta pour l'anesthésie.

Ce cas a été rapporté en détail par le docteur Edmundo Escomel pour La Presse médicale1, avec des détails supplémentaires (ses premières règles auraient eu lieu à l'âge de 3 ans et ses seins, bien formés, auraient commencé à se développer quand elle avait 4 ans. À 5 ans, son apparence montrait un élargissement pelvien et une maturation osseuse avancée, et une taille de 1,15 mètre).
Son fils, qui pesait 2,7 kg à la naissance, a reçu le prénom de Gerardo, en hommage au médecin qui avait réalisé l'opération. Malgré sa maturité physique, Lina préférait jouer avec des poupées plutôt que de s'occuper de son fils, alimenté par une infirmière.

Élevé comme le frère de Lina, Gerardo fut amené à croire que celle-ci était sa sœur. Mais, à l'âge de dix ans, après que l'on se fut moqué de lui à l'école, il apprit qu'en réalité il s'agissait de sa mère. Il atteignit l'âge adulte en bonne santé mais mourut en 1979, à 40 ans, des suites d'une maladie de la moelle osseuse. Jamais on n'a pu établir un lien quelconque entre sa maladie et le fait qu'il fût né d'une mère aussi précoce.

Le mystère de l'histoire ne réside pas dans la précocité de Lina, puisque celle-ci peut s'expliquer comme le résultat d'un déséquilibre hormonal, mais dans l'identité du père de l'enfant, puisque la Péruvienne n'a jamais révélé ce secret et se refuse à en parler jusqu'à aujourd'hui, allant jusqu'à refuser une interview avec l'agence Reuters en 2002. Emprisonné après la naissance de l'enfant, sous l'inculpation d'inceste, le père de Lina fut libéré après quelques jours par manque de preuves. Les soupçons se sont alors portés sur un frère de Lina qui avait une déficience intellectuelle.

De nombreuses personnes ont mis en cause la véracité de ce cas, mais plusieurs médecins ont fait des vérifications au fil des années à l'aide de biopsies, rayons X du squelette du fœtus in utero et des photos prises par les docteurs qui la prenaient en charge.

Souvent, au Pérou, cette fille a été associée à la Vierge Marie, qui, selon la religion chrétienne, avait conçu son fils sans relations sexuelles, par l'opération du Saint-Esprit. Quelques personnes de la région croient encore aujourd'hui que Gerardo est le fils du dieu Soleil.

Des degrés extrêmes de puberté précoce sont peu communs, mais pas impossibles. Le viol de jeunes enfants est également assez répandu2. Mais la grossesse reste rare car la puberté précoce est généralement traitée pour supprimer la fertilité, préserver le potentiel de croissance et pour réduire les conséquences sociologiques de la puberté pendant l'enfance, et également car il est plus facile maintenant de mettre fin à une telle grossesse qu'il ne l'était au début du XXe siècle.


Après la naissance, des policiers, des médecins et une équipe de prise de vues arrivèrent au village pour étudier ce qui venait de se passer. Beaucoup de personnes proposèrent leur aide, et l'on vit même un homme d'affaires américain offrir 5 000 dollars. Une offre tout de même un peu osée vint de New York : on proposait mille dollars par semaine, tous frais payés, pour que Lina et son fils fussent exposés à la Foire Mondiale de la ville. La seule proposition acceptée par la famille fut celle d'un homme d'affaires américain qui demandait que la mère et le bébé se rendent aux États-Unis pour que des savants étudient leur cas. Cette offre proposait à tous les deux une rente viagère qui les mettrait à l'abri du besoin.

L'État péruvien n'attendit que quelques jours pour interdire toutes ces offres, sous prétexte que Lina et son fils étaient en « danger moral », et il se contenta de créer une commission chargée de les protéger... commission à laquelle il mit fin après six mois.

Lina resta à l'hôpital pendant onze mois et ne put retourner dans sa famille qu'après le début des procédures légales qui amenèrent la Cour Suprême à permettre qu'elle vive avec ses parents. Quelques années plus tard, l'État expropria Lina et détruisit sa maison, pour construire à la place une route. Aujourd'hui elle attend encore que le gouvernement veuille bien l'indemniser. Selon l'actuel mari de Lina, l'immeuble valait environ 25 000 dollars. Si jamais elle obtenait gain de cause, ce serait pour Lina la fin d'un long démêlé judiciaire.

Quelques-uns attribuent à un simple préjugé le fait que le gouvernement péruvien n'ait pas apporté son aide, puisque dans d'autres pays Lina recevrait un appui total de l'État. L'obstétricien José Sandoval, auteur de Mère à Cinq Ans (Madre a los cinco años), combat depuis le temps où il était étudiant pour faire obtenir à Lina une pension viagère. En 2002, il a réussi à faire accélérer le processus et à présenter l'affaire à la première dame du pays Eliane Karp.

Il y a deux photographies publiées qui documentent ce cas. La première, qui est d'une qualité assez faible, a été prise début d'avril 1939, quand Lina était enceinte de sept mois et demi. Prise du profil gauche de Lina, on la voit debout, nue. C'est la seule photo de Lina prise au cours de sa grossesse. Elle a de la valeur car elle démontre la grossesse de Lina ainsi que l'étendue de son développement physiologique. Toutefois, cette photo est peu connue en dehors des cercles médicaux.
L'autre photographie est plus claire et a été prise un an plus tard, à Lima, on y voit : Lina et Gerardo (qui avait alors 11 mois), au côté du Dr Lozada.

Elle a épousé Raul Jurado, qui lui a donné un second fils en 1972. Ils vivent dans un quartier pauvre de Lima connu sous le nom de « Chicago Chico » (district de Surquillo).


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Colombie : elle accouche à l'âge de 10 ans   Sam 7 Avr 2012 - 19:33






Colombie : elle accouche à l'âge de 10 ans


Une Colombienne de seulement dix ans a accouché en urgence à la suite d'une hémorragie. L'accouchement de la petite fille a provoqué une véritable indignation dans tout le pays.


Membre de la tribu indigène Wayuu dans le Nord de la péninsule de La Guajira en Colombie, la fillette était enceinte de 39 semaines lorsqu'elle a été emmenée d'urgence dans l'hôpital de Manaure, dans le nord du pays. Celle-ci souffrait d'une hémorragie et se plaignait de violentes douleurs. C'était la toute première fois que la fillette consultait un médecin, selon la télévision hispanique, Univision Noticias. A son arrivée en urgence à l'hôpital, les médecins ont décidé de pratiquer une césarienne. Une opération risquée selon les médecins, étant donné le jeune âge de la maman et le faible poids du bébé.

Finalement, tout s'est bien passé pour la maman et l'enfant, une petite fille, qui se portent bien.



Du côté de la tribu indigène Wayuu, on refuse de divulguer l'identité du père du bébé. Il pourrait s'agir d'un homme de 30 ans qui ne risque pas de poursuites judiciaires car la constitution colombienne garantit une certaine autonomie à cette tribu. La naissance précoce de la jeune maman a provoqué une véritable indignation en Colombie. Cependant un tel cas n'est pas si rare selon les médecins de l'hôpital de la municipalité de Manaure. "Nous avons déjà vu des cas similaires chez des jeunes filles de la tribu Wayuu. A une époque où les filles devraient jouer à la poupée, elle doivent prendre soin d'un bébé. C'est choquant", s'indigne un médecin de l'hôpital.



est l’une des plus jeunes mamans au monde. En Colombie, une petite fille de 10 ans a récemment donné naissance à une petite fille à 39 semaines de grossesse, révèle le Telegraph de ce jour. Arrivée à l’hôpital de Manaure (nord de la Colombie) en situation d’urgence et en pleurs, la fillette n’avait pas consulté de médecin alors que son ventre s’arrondissait. Le bébé est né par césarienne, pèse 2,7 kg et est en parfaite santé. La jeune maman appartient à la tribu amérindienne des Wayuu qui vit entre la Colombie et le Venezuela et qui a pour coutume de vivre très tôt la maternité. Cette «culture» est par ailleurs respectée par l’Etat colombien. C’est pourquoi il n’y aura probablement aucune enquête ou poursuites contre le père de cet enfant. La presse colombienne parle «d’un jeune de 15 ans ou d’un homme de 30 ans» qui aurait abusé «de la jeunesse et de l’innocence de la fillette». En 2009, une petite fille de 9 ans était tombée enceinte de jumeaux après avoir été abusée par son beau-père au Brésil.





Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Jeu 29 Nov 2012 - 7:06

Paris : la femme du cuistot accouche au bar

Tout est allé très vite, mardi. Typhaine, l’épouse du cuisinier, a perdu les eaux au zinc du café la Terrasse, place des Fêtes (XIXe). C’est la fille du pharmacien qui a mis le bébé au monde.

« La limonade à vie! » Le visage traversé d’un large sourire, Hakim ajoute : « Elle aura même son couvert en salle, en terrasse! Quand même, c’est pas tous les jours qu’on accouche un bébé dans son bar. »


Hier, en plein après-midi, une femme a mis au monde une petite fille au café la Terrasse, place des Fêtes (XIXe).



Trois naissances insolites en à peine deux mois
Autour de la maman et du nouveau-né s’est improvisée une fine équipe obstétrique : Hakim, le patron du bar, Aziz, son associé, Max, le pharmacien, et Emmanuelle, la fille du pharmacien.

« C’est Typhaine, la femme de notre cuistot », explique Hakim, encore « émotionné » derrière sa tireuse à bière. Enceinte de neuf mois, la jeune femme était venue pour une petite visite à son mari. « Je sens des contractions », a-t-elle lancé à la cantonade. Accoudée au zinc, elle a perdu les eaux. Hakim a alors couru à la pharmacie à côté.

« Il est arrivé en criant Urgence, urgence, rigole Max Journo, le pharmacien, une figure du quartier, encore tout excité. Tu permets que je termine mon client? lui ai-je dit! » « T’as pas le temps! On accouche dans mon bar! » lui a alors lancé le cafetier. « En fait, c’est ma fille Emmanuelle qui a mis au monde le bébé », insiste fièrement le pharmacien. « J’avais jamais fait ça! sourit humblement la jeune femme, âgée de 33 ans. Je suis pharmacienne, pas gynéco. On s’est débrouillés! »

Le bar de la place des Fêtes (c’était couscous aujourd’hui) a été transformé en hôpital de campagne. « On a tout de suite allongé Typhaine sur le matelas d’une des banquettes de la salle. On a fermé le bar et fait sortir une dizaine de clients. On a tiré les rideaux. On a mis le chauffage. Je suis allé chercher des gants en latex en cuisine », raconte Hakim.

« La maman était super zen, s’émerveille encore la jeune pharmacienne. Elle ne criait pas. Hervé, le mari, est sorti de sa cuisine, un peu éberlué, il était à son côté et lui caressait le visage. Typhaine m’a dit : Ça y est. Je sens la tête qui descend! Au total, ça aura duré cinq minutes. J’ai sorti le bébé, poursuit Emmanuelle, une jolie petite fille. Elle a poussé son cri. Elle était toute rose. C’était très émouvant. J’en tremble encore. » « Nous, on a sorti le champagne! glisse Hakim. C’est là que les pompiers sont arrivés. On avait tous une coupe à la main. Le bébé gazouillait sur le ventre de sa maman. Ils ont juste coupé le cordon. » Typhaine et sa fille ont été conduites à l’hôpital Robert-Debré (XIXe).

Hier soir, après le départ en ambulance, à 19 heures, à la Terrasse, toute l’équipe refaisait le film. Emmanuelle, Max, Hakim, Aziz et un noyau de clients commentaient les photos du bébé prises au téléphone portable : « Elle est encore plus belle en vrai. »





Le Parisien


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mer 19 Déc 2012 - 7:45

Si la fin du monde n'arrive pas le 21 décembre prochain, il est possible qu'elle soit causée plus tard par l'astéroïde "Toutatis". Des images de ce rocher de près de 5 kilomètres de large ont été capturées par la NASA. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'un impact avec la Terre serait dévastateur.

C'est une information qui fait froid dans le dos qui vient d'être publié par la NASA : un énorme astéroïde pourrait causer la destruction de la planète Terre. Nommé "Toutatis" par les scientifiques, cette petite planète pourrait être la cause de la Fin du Monde dans plusieurs siècles !

Cette vidéo nous montre "Toutatis" en train de se déplacer dans le cosmos à près de 6,9 millions de kilomètres de la Terre, ce qui à l'échelle spatiale n'est pas grand chose. Capturée le 12 et 13 décembre derniers, cette vidéo en 64 images par seconde, nous donne une idée de la grande taille de cet astéroïde. Effectivement, les données sont assez impressionnantes puisque "Toutatis" mesure 4,82 kilomètres de large. Inutile de dire qu'un impact avec notre Planète bleue serait un désastre pour tous les êtres vivants terrestres...

Néanmoins, aucun d'entre nous ne connaîtra cette catastrophe car les scientifiques ont déclaré qu'aucun impact avec l'astéroïde 4179 "Toutatis" n'est possible avant quatre siècles. En attendant, découvrez-le dans cette vidéo exceptionnelle.





Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Jeu 20 Déc 2012 - 8:14

Si vous lisez ces lignes, vous êtes déjà au courant des prophéties qui annoncent la fin du monde pour le 21 décembre 2012 en se fondant sur le calendrier Maya. Comme nous l’avons déjà écrit ici, le calendrier Maya ne prévoit en fait pas vraiment la fin du monde, mais simplement celle d’un cycle, et l’humanité a déjà survécu à 182 fins du monde annoncées.

Les esprits rationnels et cartésiens ont donc toutes les raisons de ne pas croire que l’apocalypse se produira avant la fin de l’année 2012, mais cela n’empêche pas de nombreuses personnes à travers le monde d’attendre la date (et l’heure) fatidique avec crainte. Parmi eux, certains iront même jusqu’à se rendre à Bugarach, petit village de l’Aude qui a été désigné par les médias comme le seul lieu sur Terre qui résistera à l’Apocalypse, en se fondant sur une croyance new age et des rumeurs qu'Internet a amplifiées.




Ce qui nous amène à la question: si tous les habitants de la planète étaient pris d’une panique de dernière minute et convergeaient vers Bugarach, combien de personnes le village du sud de la France pourrait-il accueillir, et donc potentiellement sauver de l’apocalypse.

Une commune de 26,6 km2

Pour les besoins de notre démonstration, retenons l’hypothèse selon laquelle le Grand Horloger, ou quelle que soit l'entité qui a décidé que Bugarach allait être sauvée, se basera sur le découpage administratif de l’Etat français pour séparer ceux qui auront le droit au salut des autres. Ce qui précise notre question à: combien de personnes peuvent tenir sur un territoire de 26,6 kilomètres carrés, soit la surface de la commune de Bugarach selon le cadastre?

Il faut d'abord déterminer quelle surface prend un être humain debout. Une tâche complexe, puisque la surface occupée dépend beaucoup de la corpulence. Basons-nous sur les calculs effectués lors des manifestations pour déterminer le nombre de manifestants. Les syndicats ont pour habitude de compter entre 1 et 1,2 personne par mètre carré.

Parions sur le fait que les personnes ayant fait des milliers de kilomètres jusqu’à Bugarach pour ne pas mourir soient prêtes à s’entasser un peu, d'autant plus qu’un mètre carré semble à vue de nez laisser pas mal de marge, et retenons le chiffre de 1,2 personne par mètre carré.
Le chiffre de la Bête

Etant donné qu’il y a 1.000.000 m2 dans un kilomètre carré, nous arrivons au calcul suivant pour connaître le nombre de personnes pouvant tenir dans 26,6 km2:


26,6 x 1.000.000 / 1,2 = 22.166.666,6666…

Vous avez bien lu! Selon nos calculs, le nombre de personnes qui peuvent s’entasser à Bugarach pour survivre à la fin du monde comporte un nombre infini de 6, le chiffre de la Bête.

Mais pas si vite. La commune de Bugarach abrite la partie occidentale du Pech de Bugarach, point culminant du massif des Corbières avec ses 1.230 mètres d’altitude. Le village étant à 480 mètres d’altitude, le dénivelé entre le village et le sommet du pic est de 750 mètres.
Certaines pentes abruptes du pic ne peuvent donc pas accueillir les hommes, femmes et enfants fuyant la fin du monde, réduisant ainsi un peu la superficie utilisée pour le calcul. Mais cette réduction de la superficie est compensée, au moins en partie, par les 163 maisons que compte la commune selon le dernier recensement de l’Insee, dont beaucoup comportent un voire plusieurs étages, créant de la surface supplémentaire pour entasser des personnes. Il faut aussi prendre en compte le fait que le pic est traversé par des galeries souterraines que l'on pourrait utiliser.

Restrictions

Au final, on peut estimer que la surface sur laquelle on peut mettre des êtres humains debout dans la commune de Bugarach se rapproche de la superficie officielle de 26,6 kilomètres, et qu’une estimation à 22 millions de personnes sauvées, si elle comporte évidemment une marge d’erreur, n’est pas trop éloignée de la vérité.

Bugarach peut donc accueillir aujourd’hui toute la population de l’Australie, tous les chômeurs et sous-employés des Etats-Unis, toutes les personnes qui déclarent au moins une déficience physique ou mentale en France ou encore tous les drogués des
Etats-Unis, si tant est que ces groupes décident de venir survivre à la fin du monde au pied du Pech.

Mais deux obstacles resteraient encore à surpasser. D’abord, le pic de Bugarach sera interdit d'accès entre le 19 et le 23 décembre, et le village, ainsi que trois autres alentours, seront sous haute protection, avec des barrages routiers et des laissez-passer pour les habitants et pour les journalistes. Et dans l’hypothèse peu probable où 22 millions de personnes parviendraient à se rendre sur place, elles n’auront pas le droit de dormir. Il faudrait en effet une surface plus grande que celle de la commune pour contenir tout ce petit monde allongé.


Etats-Unis, si tant est que ces groupes décident de venir survivre à la fin du monde au pied du Pech.

Mais deux obstacles resteraient encore à surpasser. D’abord, le pic de Bugarach sera interdit d'accès entre le 19 et le 23 décembre, et le village, ainsi que trois autres alentours, seront sous haute protection, avec des barrages routiers et des laissez-passer pour les habitants et pour les journalistes. Et dans l’hypothèse peu probable où 22 millions de personnes parviendraient à se rendre sur place, elles n’auront pas le droit de dormir. Il faudrait en effet une surface plus grande que celle de la commune pour contenir tout ce petit monde allongé.





Allons-nous, oui ou non, tous mourir le 21 décembre 2012 comme l’aurait prédit le calendrier maya? Alignement maléfique du soleil avec le centre de la Voie lactée; inversion des pôles magnétiques; collision de la Terre avec une planète; cataclysmes dont l’ouragan Sandy ne serait qu’un avant-goût …

L’apocalypse promise par des experts et prophètes plus ou moins illuminés revêt des formes variées. Le mouvement New Age se focalise depuis la fin des années 70 sur cette date maya de fin du (d’un?) monde. Une affirmation théorisée par Roger Argüelles dans son livre «Le facteur maya» paru en 1987, mais qui ne pourra malheureusement jamais vérifier la véracité de sa thèse puisqu’il est mort l’an dernier.

Depuis, au gré des découvertes archéologiques et d’élucubrations astronomiques et astrologiques diverses, la date théorique de la fin des temps ne cesse de faire débat. Au fur et à mesure que l’échéance se rapproche, certains la reportent à 2020 ou 2036, d’autres à 2116 (ouf). En tout cas, anthropologues, linguistes et historiens semblent aujourd’hui presque tous d’accord sur un point: les Mayas ne voyaient dans cette date que la fin d’un cycle (d’un peu plus de 5.000 ans), et non la fin du monde.

«Comme la plupart des peuples mésoaméricains, les Mayas avaient une notion du temps très différente de nos sociétés», souligne l’anthropologue et historienne Danièle Dehouve. A la conception cyclique de ces civilisations anciennes s’oppose celle, apocalyptique, de la nôtre. «Mais notre société est dépourvue de dates conventionnelles. Elle a certes un début, qui n’est que probable, et ne dispose d’aucune échéance future. Les courants apocalyptiques vont donc chercher ces dates dans d’autres sociétés».

Au point que, récemment, des populations mayas du Guatemala se sont publiquement indignées de cette dénaturation de leur culture passée.

Le 21 décembre 2012 n’en est pas moins une date fondamentale, comme l’a confirmé une découverte récente, même si le décryptage de la langue des Mayas et la découverte de leur calendrier spécifique, «le compte long», ont été très laborieux, et conservent encore une part de mystère. Il faut dire que la «splendeur maya» n’a duré qu’une courte période, entre 250 et 900 après J-C. Autrement dit, à l’arrivée des Conquistadors en 1521, les puissantes cités mayas du sud du Mexique, du Guatemala, du Honduras ou du Salvador étaient désertées, à l’abandon depuis plusieurs siècles.

Ne restaient plus, comme témoignages de cette civilisation, que des inscriptions sur des pierres (glyphes). D’autant qu’un moine franciscain Diego de Landa, envoyé vers 1550 au Yucatàn évangéliser les peuples indigènes, s’était empressé d’organiser de terribles autodafés, brûlant des tonnes de précieux documents mayas. Mais paradoxalement, c’est aussi ce moine pyromane qui, à partir d’informations recueillies auprès des derniers lettrés, a compilé, dans un célèbre rapport, les premières bases nécessaires pour tenter de décrypter la langue et l’écriture maya.

Le compte long et le zéro mayas

«Toutes les sociétés mésoaméricaines avaient une vie rituelle intense, rythmée par un grand nombre de cycles différents», explique Danièle Dehouve. Elles utilisaient deux types de calendriers, le «haab», calendrier solaire de 365 jours, et le «tzolkin», calendrier rituel de 260 jours (13 mois de 20 jours, permettant de coordonner les cycles de Mars, Vénus, Saturne et Mercure). Ces deux cycles s’articulaient parfaitement entre eux et «tombaient le même jour» une fois tous les 52 ans, durée qu’on a appelé le «siècle mexicain».

Or, si la civilisation maya était déjà éteinte lors de l’arrivée des Espagnols, celle des Aztèques était encore bien vivace. Les Espagnols ont donc pu déchiffrer leurs calendriers en mettant de grandes dates en correspondance avec le calendrier chrétien. «En 1521, le long compte maya était oublié depuis longtemps. Mais lorsqu’on a découvert son existence au XIXe siècle, la maitrise des deux calendriers solaire et rituel a permis d’en déchiffrer les dates», explique Danièle Dehouve.

Selon elle, ce long compte était d’abord destiné à situer les rois mayas dans un contexte «mythico-historique». Construit à partir de mois de 20 jours, d’années de…360 jours, de katuns (20 ans) et de baktuns (400 ans), ce calendrier complexe, complémentaire des deux autres, est unique puisqu’il invente le chiffre zéro, ou du moins un point de départ correspondant selon la plupart des spécialistes au 12 août 3.114 AVJC. Une date corrigée à plusieurs reprises au fil des découvertes. «La nature du zéro maya est encore sujet à controverse», reconnait Jean-Michel Hoppan, ingénieur d’Etudes au CNRS. En 20 ans, il y a eu des avancées considérables dans la compréhension de l’écriture, mais nous ne disposons pas, hélas, d’une pierre de rosette maya».

La découverte en 1980 d’un glyphe sur le site de Tortuguero au Mexique, fut en tout cas déterminante pour éclairer le «long compte» maya. La date de fin de cycle y est découverte pour la première fois. Il s’agit de l’achèvement de 13 baktuns depuis le point zéro (13 x 400 ans de 360 jours, soit 5.126 de nos années) correspondant donc au 21 décembre 2012. C’était la seule référence —d’ailleurs très énigmatique— dont disposaient les experts jusqu’à très récemment.

Mais en mai dernier, une autre mention de cette date est découverte sur le site de La Corona, au Guatemala. Déchiffrée par l’épigraphiste américain David Stuart, cette inscription datant de 696 après JC, est, cette fois, beaucoup plus lisible. La stèle parle d’un roi, de la cité de Calakmul, qui aurait présidé des cérémonies marquant la fin d’un cycle de 13 katuns (13 X 20 ans). David Stuart a estimé que l’inscription du 21 décembre 2012 correspondait au cycle suivant, soit 13 baktuns (13 étant un chiffre très important dans la subtile mathématique maya).
Rendez-vous en 4772… ou plus tard

La thèse de la fin du monde en 2012 a, en revanche, été déboulonnée dès 2010 par une autre découverte scientifique, cette fois dans la cité mexicaine de Palenque. Sur l’inscription d’un temple, on peut lire une évocation du roi Pakal, qui enchaine les rituels pour mettre fin à une série de malheurs. Il recommande à ses successeurs de faire de même régulièrement et ce, jusqu’à une date anniversaire de sa propre intronisation (615), se situant 20 baktuns (20X 400 ans) plus tard; soit le 14 octobre 4772!

Pour Danièle Dehouve, «cela montre qu’ils pouvaient toujours passer à un cycle plus grand s’ils en avaient besoin [20 est un autre nombre clé des Mayas, ndlr]. La démarche pouvait se reproduire à l’infini, mais il est peu probable que la notion d’infini les intéressait. Ce qu’ils voulaient, c’était situer leur roi sacré au centre d’un cycle toujours plus long».

Exit, donc, l’hypothèse d’une fin du monde d’ici la fin décembre. Même si le petit village audois de Bugarach (censé être, selon certains gourous ésotériques, l’un des seuls endroits sur Terre échappant à l’apocalypse) se prépare déjà à une invasion de visiteurs jouant pour la plupart à se faire peur. «En France, la prophétie ne «prend pas», constate Danièle Dehouve avec amusement. J’ai fait récemment plusieurs conférences sur les calendriers mésoaméricains en France et au Mexique(1). Ici, j’ai eu très peu de questions sur la fin du monde alors qu’au Mexique, au moins la moitié du public se passionnait pour l’apocalypse. Je pense que cette sensibilité est liée à la forte progression des évangéliques dans le pays, et à l’importance du mouvement New Age». L’intérêt est également très fort aux Etats-Unis, sans doute pour les mêmes raisons.

Des cycles très dangereux

Certes, la flamboyante et brève civilisation maya a tout pour alimenter les fantasmes. Ses calendriers offraient donc ces combinaisons hallucinantes de multiples de 13 ou de 20 permettant de jongler avec les cycles cosmique, de prévoir des éclipses voire même, selon certains chercheurs, la précession des équinoxes (2) même si on n’a encore rien retrouvé prouvant ce dernier point. Au Chiapas et au Guatemala où les Mayas sont encore très nombreux «on continue d’utiliser le calendrier de 260 jours à des fins divinatoires», raconte Jean-Michel Hoppan.

Autre facteur de fascination, la nature dangereuse et maléfique attribuée par les anciens Mayas à chaque fin de cycle, qu’il s’agisse du jour et de la nuit, des saisons ou du cycle de Vénus de 584 jours, particulièrement redoutable. D’où la nécessité des rituels, des offrandes et des sacrifices humains pour s’attirer la bienveillance des dieux et enrayer de possibles catastrophes planétaires. «L’objectif était de deviner pour tenter ensuite d’agir sur les choses, ce qui n’a rien à voir avec la notion de prophétie», ajoute Danièle Dehouve.

Les rites les mieux connus sont ceux qui survenaient de la fin de chaque «siècle» de 52 ans. «On cassait la vaisselle, on jetait les vieux vêtements, les prêtres allumaient un nouveau feu rituel et chacun faisait de même chez soi. Le principe était de nettoyer les “saletés” du vieux cycle et de repartir sur de nouvelles bases, comme on réinitialise un disque dur». Ce que Jean-Michel Hoppan appelle un «réallumage de l’univers par les dieux».

A défaut d’apocalypse, les adeptes New Age peuvent donc s’attendre à un terrible cataclysme le 21 décembre prochain. Ou espérer, au contraire, que le monde reparte sur des bases plus saines…




Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40905
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Jeu 20 Déc 2012 - 13:22

Israël - Un demi milliard de dollars entre les pierres du Kotel
par Gerard Fredj
Mercredi, un fidèle a découvert une étrange enveloppe glissée entre les pierres du Kotel – le mur occidental du Temple à Jérusalem.

Déposée chez le Rabbin Shmuel Rabinovitch, qui supervise le Kotel, il y a découvert des millions de dollars en chèques libellés, 507 chèques exactement.

La plupart des chèques étaient remplis pour un montant d'un million de dollars. En blanc !
Mais il est douteux qu'ils soient encaissables.

Selon la chaine de télévision Fox News, le Rabbin Rabinovitch pense que les chèques pourraient provenir de Nigérians mais selon le porte-parole de la police, certains chèques seraient tirés sur des banques asiatiques, européennes et même américaines.

Ce ne serait pas la première fois que des chèques identiques sont retrouvés au "Mur", bien qu'il n'y en ait jamais eu autant et pour un tel montant.
Mais tous impayés et la plupart déposés par des pèlerins africains.

Le rabbin Rabinovitch a son explication : "ils veulent donner tous ce qu'ils ont et même plus au Créateur de l'Univers".


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   

Revenir en haut Aller en bas
 
INCROYABLE MAIS VRAI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 Sujets similaires
-
» HISTOIRES ETRANGES ET INSOLITES mais .....VRAIES !
» Jacques Martin
» Bon Samedi
» Insolite mais vrai!!
» je suis jeune il est vrai, mais aux âmes bien nées...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit