HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR

HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC-CASABLANCA-RABAT-MAZAGAN-MOGADOR-AGADIR-FES-MEKNES-MARRAKECH-LARACHE-ALCAZARQUIVIR-KENITRA-TETOUAN-TANGER-ARCILA-IFRANE-OUARZAZAT-BENI MELLAL-OUEZANE
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 INCROYABLE MAIS VRAI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
AuteurMessage
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 19:48

Incroyable mais vrai. Il y a des histoires qui peuvent sembler trop belle pour être vrai mais c’est pourtant très réel, J'ai toujours rever d'ouvrir une rubrique de ce genre, racontez-nous des histoires vraies qui peuvent paraitre un conte de fee..........


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 19:55

Les jumelles aux 2 mamans
Lauren et Hannah sont jumelles. Dotées du même patrimoine génétique. Nées le même jour à 30 minutes d'intervalle. Mais elles ont été mises au monde par deux femmes différentes. Après, on l'imagine, bien des péripéties.

Leurs parents, Amy et George Benaba, ont déjà un grand garçon de 15 ans, Jeremy, qu'ils n'ont eu aucune difficulté à avoir. Très vite après sa naissance, ils envisagent d'agrandir la famille. Mais le bébé se fait attendre. Les médecins découvrent alors qu'Amy présente une légère adhérence au niveau des trompes de Phallope ainsi qu'une inflammation au niveau de l'utérus. Résultat : quand un spermatozoïde parvient jusqu'à l'ovocyte, l'oeuf obtenu a du mal à se rendre dans la cavité utérine dont la paroi se révèle inhospitalière. La solution : la fécondation in vitro.

Au bout de douze ans, quatorze échecs (dont neuf fausses couches et une grossesse de jumeaux siamois non viables), plusieurs cliniques et des milliers de dollars dépensés (une tentative coûte à chaque fois 10 000 dollars et il n'y a pas de prise en charge pour ce type de protocole aux Etats-Unis), Amy commence à abandonner l'idée d'être à nouveau enceinte. Le Dr Michael Vermesh, l'un des médecins californiens les plus brillants dans le domaine de l'infertilité et qui l'a suivie pour les trois dernières FIV, lui propose cependant une autre option : la mère porteuse. Et pourquoi pas ? Aux Etats-Unis, c'est légal. Ce n'est qu'une entente commerciale entre adultes consentants. Justement, Amy se souvient d'une conversation au cours de laquelle la fille d'un couple d'amis évoquait l'idée d'être mère porteuse.

Tomy Keay, 31 ans, a déjà six enfants. Elle a demandé une ligature des trompes pour ne plus avoir de bébé "à elle". Mais elle aime être enceinte. Et a envie d'aider. Les deux femmes commencent le protocole : Amy donne ses avocytes, George fournit son sperme. On obtient alors six embryons. Trois - les "meilleurs" - sont implantés dans le ventre de Torry. Quant aux trois restants, ils sont glissés dans l'utérus d'Amy. Sans grand espoir.

Quinze jours plus tard, Torry est enceinte. Amy est folle de joie. Elle fait un test de grossesse à son tour. Positif. Elle y croit à peine. C'est sa quinzième fécondatio in vitro ! Pour elle et son mari, c'est un miracle. Pour la médecine, c'est un des mystères de la reproduction. Dès lors, les deux femmes vont suivre les cours de préparation ensemble, passer leurs échographies et consultations médicales de concert. Le jour J approche. Les médecins prévoient d'emblée une césarienne pour Amy. Un déclenchement est prévu le même jour pour Torry. Les bébés naissent avec 30 minutes d'écart à peine. Et 200 grammes de différence. Lauren, née d'Amy, pèse 3 455 g, tandis qu'Hannah, mise au monde par Torry, affiche 3 260 grammes sur la balance.

Une histoire vraiment extraordianrie où les progrès de la science et les mystères de la nature se retrouvent de façon assez exceptionnelle. Une histoire que George et Amy ont d'ailleurs prévu de raconter à leurs filles. Mais que diront-ils de ces neuf mois et trente minutes durant lesquelles s'établit le lien materno-foetal, souvent glorifié par les psys et les mères elles-mêmes, qui a existé avec l'un des bébés et pas avec l'autre ?


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 19:58

70 abonnés... à la chance !
Décédé sans héritiers, un Portugais issu d'une famille aristocratique a légué ses biens à 70 personnes choisies au hasard dans l'annuaire téléphonique de Lisbonne, rapporte la presse portugaise du samedi 13 janvier 2007.

Luis Carlos de Noronha Cabral da Camara, décrit par ses amis comme un homme solitaire, avait pris sa décision dès l'âge de 29 ans et s'était rendu alors auprès d'un notaire de Lisbonne en compagnie de deux témoins pour enregistrer sa volonté.

"Au grand étonnement de l'employée de l'étude du notaire, il demanda l'annuaire téléphonique et commença à choisir des noms au hasard. La notaire lui posa alors plusieurs questions pour vérifier son état de santé mentale, mais Luis était parfaitement conscient de ce qu'il faisait", a expliqué l'un des témoins, Anibal Castro Vila, à l'hebdomadaire Sol.

"Il voulait juste s'amuser en laissant ses biens à des inconnus", a ajouté le témoin et ami de Luis, décédé à l'âge de 42 ans de mort naturelle.

Da Camara a ainsi légué un appartement de 12 chambres dans le centre de Lisbonne, une maison à Guimaraes, dans le nord du pays, une voiture et 25.000 euros qui seront partagés entr

La plupart d'entre eux ont cru à une mauvaise plaisanterie en recevant la notification de l'héritage.

"J'ai eu peur parce que j'ai cru qu'il s'agissait d'une escroquerie. Tous les jours on entend parler de mauvaises plaisanteries qu'on fait aux vieux. Son nom m'était complètement inconnu. Comment est-ce que je pouvais hériter d'un homme que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam?", a ainsi déclaré Helena, une femme de 76 ans, à Sol.

Né au sein d'une famille fortunée de Lisbonne, Da Camara ne s'était jamais marié et a vécu en vendant ses biens les uns après les autres. Il passait son temps seul chez lui à lire ou à écouter de la musique, ont affirmé ses voisins.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 20:26

Enceinte sans le savoir
Une Québécoise de 24 ans enceinte sans le savoir a accouché chez elle d'une petite fille, après avoir cru qu'elle souffrait d'un mal de ventre.

"J'ai commencé à avoir mal au ventre samedi soir et je croyais que j'avais des crampes de menstruation", a expliqué Mélanie Desroches mardi à la chaîne de télévision canadienne TVA.

"Ça faisait de plus en plus mal, puis j'ai vu sa tête sortir" a-t-elle dit. "J'ai crié à mon copain et j'ai pensé que c'était une fausse couche, mais c'était un bébé bien vivant", a ajouté la jeune femme, qui précise que le couple a alors été submergé par des larmes de joie.

Le bébé, qui pesait 2,81 kilos, est en bonne santé.

La mère avait continué à avoir ses règles durant sa grossesse et, mis à part une légère prise de poids, rien ne pouvait laisser penser qu'elle était enceinte.

Même son gynécologue n'avait rien remarqué lors d'un examen quelques mois auparavant.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 20:28

Réapparition au Cambodge
Un épais mystère entoure la réapparition d'une jeune femme qui aurait passé 19 ans à l'état sauvage dans la jungle cambodgienne. Un policier, Sal Lou, et son épouse sont convaincus que cette femme, âgée aujourd'hui de 27 ans, est leur fille, Rochom P'ngieng, qui avait disparu à l'âge de huit ans tandis qu'elle gardait un buffle.

Rochom P'ngieng a été aperçue pour la première fois le 10 janvier lorsqu'elle est sortie de la jungle dans la province reculée de Ratanakkiri (nord-est du Cambodge) pour voler de la nourriture à un paysan. Trois jours plus tard, Sal Lou veut en avoir le coeur net et il part à la recherche de la jeune femme, persuadé que c'est son enfant. Il la retrouve, grattant le sol dans un champ de riz, puis "marchant courbée comme un singe".

L'homme, qui appartient à une tribu de montagne de l'ethnie Pnong, affirme avoir reconnu sa fille grâce à une cicatrice à la main droite, provoquée lorsqu'elle avait été attaquée par sa soeur avant de disparaître. "C'est ma fille", assure Sal Lou, précisant que Rochom P'ngieng parle aujourd'hui un langage que personne ne comprend et qu'elle dort à peine.

La femme qui se présente comme sa mère, Rochom Soy, se dit "très heureuse", tout en redoutant que la jeune femme ne s'enfuie. "Elle s'est déshabillée et a tenté de retourner dans la jungle jeudi soir".

Mao San, chef de la police du district d'Oyadao où la famille vit, souhaite que des experts médicaux prélèvent des échantillons d'ADN sur les parents et la jeune femme afin de vérifier s'ils coïncident.

Ce n'est pas la première fois que de mystérieuses réapparitions se produisent dans la région. En 2004, 34 personnes de quatre familles différentes étaient sorties de la jungle où elles étaient parties se réfugier en 1979 après la chute du régime des Khmers rouges qu'elles avaient soutenu.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 20:31

Un transport... pas commun
Une Malaise de 76 ans vivant dans le sud de la Thaïlande qui s'était trompée de bus il y a vingt-cinq ans et avait échoué à l'autre bout du pays a finalement retrouvé sa famille. Incapable de parler, de lire ou d'écrire le thaï, Jaeyaena Beuraheng était montée dans un bus en Malaisie en pensant qu'il se dirigeait vers Narathiwat, une des trois provinces à majorité musulmane de la Thaïlande.

En fait, son voyage s'est terminé à 1 200 km au nord de Bangkok. Sa situation a empiré quand elle a pris un autre bus qu'elle croyait aller vers le Sud et échoué à Chiang Mai, encore 300 km plus au nord, rapporte mardi le journal Nation.

Elle a mendié pendant cinq ans avant d'être arrêtée en 1987 et placée dans un centre pour sans-abri dans une province avoisinante.

Elle a finalement retrouvé ses huit enfants, à qui on avait fait croire qu'elle était passée sous un train, après que trois étudiants de Narathiwat travaillant au centre lui ont parlé.

"C'est seulement quand les étudiants sont venus et qu'elle leur a parlé que nous avons réalisé qu'elle n'était pas muette", a déclaré à Reuters le directeur du centre, Jintana Satjang.

Les trois provinces thaïlandaises les plus au sud ont été annexées par Bangkok il y a un siècle mais ont gardé leur identité culturelle. Environ 80% de leur population est musulmane et parle le malais.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 20:33

Elle accouche à 11 ans !
Le tribunal correctionnel de Boulogne-sur-mer (Pas-de-Calais) a condamné dans la nuit de mercredi 07 à jeudi 08 février 2007 un jeune homme à huit mois de prison avec sursis pour avoir conçu un enfant avec une fillette de onze ans, laquelle a accouché d'une petite fille.

L'homme, âgé aujourd'hui de 20 ans, tout juste majeur au moment des faits, a également été condamné à verser 5 000 euros de dommages et intérêts à la jeune fille.

L'audience s'est déroulée à huis clos mercredi. Le procureur avait requis une peine d'un an de prison avec sursis.

L'enquête ayant déterminé qu'il n'y avait pas eu de contrainte et donc de viol, l'homme était par conséquent poursuivi pour "atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans".

L'homme, un ami de la famille, a reconnu avoir eu des relations sexuelles avec la fillette avant de quitter le Nord Pas-de-Calais pour s'engager dans l'armée.

La fillette, de forte corpulence, a caché sa grossesse à ses parents qui n'ont appris qu'elle était enceinte qu'au moment de l'accouchement, quand elle a été conduite à l'hôpital pour des maux de ventre.

Son père avait alors porté plainte et le jeune militaire avait été identifié grâce à un test ADN.

D'après son avocate, il ne devrait pas faire appel du jugement et souhaite assumer sa paternité.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 21:25

Il était deux fois Robert Nant
Robert Nant, 81 ans, est un homme élégant, père de deux filles d’un premier mariage, qui vit aujourd’hui sa retraite de représentant dans un appartement de Chambéry (Savoie) et file le parfait amour avec Andrée, sa seconde épouse. Robert Nant, 61 ans, est un vieux garçon bourru, célibataire, sans enfants. Un fumeur de roulées, la voix qui va avec. Il est agent d’entretien à Nancy, dans un foyer d’hébergement temporaire pour personnes en difficulté. Le second Robert Nant est peut-être, sans doute, le fils du premier, mais ni l’un ni l’autre n’en sont encore sûrs.

Mardi dernier, le tribunal correctionnel de Nancy, seul habilité à ordonner une expertise ADN, a donné son accord. Les deux Robert Nant vont faire une prise de sang. Ils seront officiellement fixés dans quelques semaines*. Dans l’attente de certitude, les deux hommes ne se sont pas encore vus. « Enfin si, l’autre jour, à la télé », dit Robert Nant, celui de Chambéry.

C’est une histoire romanesque qui commence dans les maquis et la Résistance. Elle se poursuit dans le drame, au camp de concentration de Buchenwald. La suite s’écrit seulement aujourd’hui, entre Nancy et Chambéry. C’est Robert Nant l’aîné qui commence le récit. On est au début de l’été 1944. « J’étais résistant, en fuite, on m’a conseillé d’aller me cacher chez un contact à Villefranche-sur-Saône. Là-bas, j’ai rencontré une fille. Je ne la connaissais pas, c’était une agent de liaison venue apporter un message. Le soir, on était hébergés dans la même chambre. Il y avait deux lits, mais on était jeunes alors… » Il sourit : « Elle est partie le lendemain, je ne l’ai plus jamais revue ». Sur la table devant lui, dans le bureau de son avocat, il y a une photo du « Bob » de l’époque. Un beau ténébreux aux cheveux gominés qui pose mitraillette en mains, allongé devant une grange. Soixante ans plus tard, le sourire n’a pas changé. Plus séducteur que fanfaron. Bob, comme on l’appelle aujourd’hui, a du mal à se souvenir de cette fille. Il pense qu’elle se prénommait Paulette. Sans certitude. D’autant qu’à l’époque, explique-t-il, on utilisait souvent un faux nom ». De Paulette, on saura simplement qu’elle avait les cheveux longs, et certainement blonds. Dans son récit, Bob ne s’étend pas plus sur lui-même. Il ne dit pas pourquoi il devait alors se cacher. Quelques jours plus tôt, le 21 juin, il avait réussi une évasion plutôt culottée du siège de la milice lyonnaise. Après avoir volé l’uniforme du soldat allemand qui le gardait, il était tranquillement sorti par la grande porte. Déclenchant la colère noire d’un de ses vieux camarades de classe devenu son tortionnaire : Paul Touvier, alors chef de la milice lyonnaise. Bob en est déjà à sa seconde évasion, il est recherché. Arrêté une première fois en 1943, après avoir réussi à subtiliser la totalité des fichiers de la milice de Chambéry, il avait été libéré par ses camarades dans une spectaculaire embuscade.

De tout cela, et des autres faits d’armes qui s’alignent serrés sur les deux pages du CV que distribue son avocat, il ne dit quasiment mot : « J’ai perdu dix-sept amis pendant cette période. Après la guerre, je n’ai plus eu envie de parler de tout ça ».

A la Libération, Bob a su par des camarades que la fille aux cheveux longs avait été arrêtée et déportée : « Finalement, comme tant d’autres ». Bob se marie peu après. Deux filles naîtront de cette union, en 1947 et 1950. Il refuse de s’engager en politique. Travaille comme représentant en chemiserie. Oublie la fille aux cheveux longs.

Robert Nant, le jeune, naît neuf mois plus tard, le 19 mars 1945, dans une annexe du camp de concentration de Buchenwald. Mais il n’en saura rien avant son acte de naissance administratif, en 1963. Cette année-là, raconte-t-il, juste avant son service militaire, « une assistante sociale a plaidé ma cause devant la 13e chambre correctionnelle du tribunal de Paris. Je ne sais pas quels arguments elle a trouvés, mais j’ai eu ma carte d’identité. Pour moi, ça ouvrait les portes du travail, du logement. Ca m ‘a permis de voler de mes propres ailes ». Son avocate, Laurence Charbonnier, présume que le tribunal a pris sa décision sur la base d’un « acte de naissance qui a dû être dressé par le consulat de France à Berlin, grâce aux archives allemandes ». Sa mère, qui n’est jamais revenue de Buchenwald, a donné à l’enfant un nom dont les archives ont gardé la mémoire.

C’est un tournant dans la vie du jeune homme, qui vient d’avoir 18 ans : « Il y tient, à sa carte d’identité, remarque l’avocate. Quand un journal la lui a demandée pour la photographier, il s’y est cramponné ». Car jusque-là, Robert Nant le jeune vit près de Lyon dans une famille de douze enfants, « dans des conditions assez tristes », commente l’avocate. « On ne sait pas qui étaient ces gens, s’il y avait un lien familial ou pas. On ne sait rien, poursuit Laurence Charbonnier. Il les a quittés définitivement en 1961, à la mort du père de famille, qui est décédé dans ses bras de la maladie des mineurs. Il était sûr que l’homme n’était pas son père. La femme, il avait des doutes mais sans plus, parce qu’elle le traitait de « bâtard » parfois… Je lui ai appris la semaine dernière que ce n’était pas sa mère ».

1975. Robert Nant le jeune vit à Nancy. Il est chauffeur poids lourds lit régulièrement la presse : « Si je n’ai pas mes journaux avec mon café et ma cigarette le matin, ça ne va pas ». Le 25 octobre, il tombe dans « France Soir » sur un article traitant de l’affaire Touvier. On y parle d’un Robert Nant, dit Bob, éminent résistant. Robert Nant de Nancy prend sa plume : « Je me suis dit que nous étions peut-être parents », écrit-il. La lettre se termine par ces mots : « Permettez-moi, si je me suis trompé dans le rapprochement que j’ai pu faire, de vous dire merci et surtout de continuer la lutte que vous avez entreprise, car elle vaincra un jour ! » « J’ai envoyé une lettre, c’est tout raconte-t-il aujourd’hui. Je ne pensais pas que c’était mon père. Un oncle, un cousin peut-être, qu’est-ce que j’en savais ? Je n’ai pas eu de réponse, tant pis. Je n’ai pas insisté ».

A Chambéry, Robert Nant l’aîné reçoit une feuille recto verso à l’écriture incertaine où on lui demande « par hasard » s’il ne serait pas « un membre de la famille ». « Tout m’est revenu à cet instant, l’histoire avec cette femme, le fait qu’elle aurait été déportée, tout correspondait » explique Bob. Sur l’en-tête de la lettre, il y a l’adresse d’un hôtel à Strasbourg. Le père virtuel prend sa voiture et se rend sur place. L’hôtelier lui explique que Robert Nant est parti. Mais qu’il a laissé des affaires et qu’il repassera. Bob laisse les coordonnées de son domicile. Robert Nant le jeune appelle quelques jours plus tard. Il tombe sur l’épouse de Bob. Le couple est en instance houleuse de séparation et le résistant ne connaîtra l’existence de cet appel que des années plus tard.

« J’ai cru qu’il n’avait pas voulu donner suite. Mais, pourtant, je ne pouvais pas oublier cette lettre ». Soutenu par Andrée, sa nouvelle femme, Bob demande à des copains policiers et gendarmes de faire des recherches. En vain. Il finit par contacter un enquêteur privé. Il y a un an, au printemps 2006, celui-ci lui annonce qu’il a retrouvé celui qu’il cherchait. Robert Nant affirme aujourd’hui qu’il n’a jamais cherché qui était son père. Dit qu’il avait même oublié avoir, il y a trente et un ans, posté une lettre à ce Robert Nant de Chambéry. Pourtant, le 6 août 2006, quand il reçoit une lettre de Bob, il n’est pas surpris : « Je m’y attendais. Ce n’était pas une nouvelle. Je m’y attendais depuis quarante ans. Je m’y attendais par rapport à ce que j’ai vécu vers 14-15 ans, les brimades, tout ça. Je me disais que ce n’était pas mes parents et qu’un jour peut-être il y aurait un déclic. Et puis voilà, le déclic est arrivé le 6 août 2006. Sous réserve des analyses d’ADN, bien sûr ! Je ne veux pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué… »

Robert Nant le jeune dispose de peu de moyens financiers. Grâce à son employeur, il peut téléphoner à Chambéry. Robert Nant l’aîné se souvient : « On a discuté. J’ai découvert quelqu’un qui n’avait pas eu une existence facile ». Robert « fils » donne à son père supposé quelques détails sur sa famille adoptive. « Je ne sais pas grand chose de lui finalement, c’est compliqué » admet Bob. Mais il n’a pas vraiment de doutes sur sa paternité. Le nom, la date de naissance de Robert, neuf mois après la nuit à Villefranche…

Robert Nant père veut être sûr du lien de parenté avant de procéder à une reconnaissance officielle de paternité. Il en fait « une question d’honneur ». « C’est un acte lourd, car cela a des conséquences importantes, notamment en termes de succession » précise Olivier Fernex de Mongex, son avocat. Robert Nant de Chambéry dit déjà « mon fils » en parlant de Robert Nant de Nancy. Il explique que ça énerve ses deux filles et son ex-femme, qui ne voient pas d’un bon œil l’arrivée probable du fiston dans le giron d’un héritage pourtant tout à fait modeste. Il ne s’en préoccupe guère. Il est heureux : « C’est une belle chose qui m’arrive, même si elle m’arrive tard ».

Robert Nant le jeune est moins disert. De ses sentiments, il ne livre rien : « Je suis là, je vais toujours au travail et j’attends les résultats des tests ADN pour savoir où l’on va. Cette affaire, ça ne m’empêche pas de dormir, de manger, de fumer. Rien n’a changé, à part les journalistes qui me cassent les pieds ! Je ne me dis rien, j’attends… Et là, je verrai ce que je ferai. Mais quoi que je fasse, je reste respectueux de ce qu’a fait ce monsieur pour la France et je le remercie. »

A distance, Bob a compris que Robert fils est un homme fragile. Les deux hommes n’ont pas planifié de rencontre. « Il découvre tout. Il faut que je l’entoure parce qu’il est seul, seul, seul… »confirme Laurence Charbonnier, l’avocate du plus jeune des deux.
* En mai 2007, les résultats de l'ADN révèleront qu'ils n'ont finalement aucun lien de parenté (!)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 21:29

Maman à ... 64 ans
Une Turque de 64 ans est devenue lundi la deuxième maman la plus âgée au monde d'un nouveau-né, après avoir accouché par césarienne d'un garçon dans une maternité d'Istanbul, a-t-on appris mercredi 11 octobre dernier de cet établissement privé.

"Le bébé qui pèse 2,7 kg et qui est de 48 cm est en pleine santé. C'est un très grand succès pour les médecins turcs", a indiqué à l'AFP Bülent Biricik, un porte-parole de l'hôpital allemand de la métropole turque.

Une Roumaine avait accouché l'an dernier à 67 ans d'une fillette, devenant la maman la plus âgée de la planète.

Memnune Tiryaki, qui a été inséminée in vitro de trois embryons en République turque de Chypre du nord (RTCN, non-reconnue internationalement) car la Turquie interdit le don d'ovules, devient ainsi la deuxième maman la plus âgée du monde, a souligné M. Biricik.

Elle pourra quitter l'hôpital dès mercredi si ses obstétriciens ne remarquent rien d'anormal, a précisé le porte-parole.

Le couple Tiryaki, des retraités âgés de 64 et 62 ans, espérait, sans succès, avoir un enfant depuis 35 ans.

L'heureuse maman a d'emblée rejeté tout débat polémique sur son âge. "Personne ne doit s'engager dans un calcul sur la longévité (...) Je voulais tout simplement avoir un enfant et je suis ravie", a-t-elle dit au journal populaire Sabah.

Le père, Ömer, a également exprimé sa joie: "La science l'a rendu possible et dieu nous a aidés", a-t-il dit.

"Ma femme a eu quatre ou cinq fausses couches dans le passé. Mais cette fois nous avons réussi", s'est-il encore félicité, cité par le journal Hürriyet.

Le médecin chypriote-turc qui a réalisé la fécondation in vitro a de son côté indiqué avoir eu beaucoup d'hésitations en raison de l'âge de sa patiente.

"J'avais beaucoup de doutes mais le couple m'a convaincu. Ils étaient prêts à tout", a dit Halil Ibrahim Tekin à Sabah.

Le spécialiste a expliqué que seule 25% des femmes âgées de plus de 40 ans avaient des chances de devenir enceintes par des moyens artificiels, mais que l'intervention pouvait se pratiquer au delà de cet âge et "même à 90 ans".


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 21:31

Maman à 9 ans !
Une Brésilienne de neuf ans, originaire de la tribu Apurina, dans la jungle amazonienne, a donné naissance à une petite fille la semaine dernière. Ce sont des ouvriers travaillant sur un gazoduc dans la jungle qui ont découvert la fillette enceinte. La petite Indienne a alors été conduite à Manaus où le travail a commencé. Elle a accouché par césarienne d’un bébé de 2,2 kg qui se porte bien, a précisé Daniele Santos, du service de presse du Bureau national indien.

La mère et l’enfant doivent rester sous observation médicale pendant un mois avant de regagner leur village, Jaturana. On ignore l’identité du père de l’enfant, la très jeune mère refusant de parler. "Dans certaines cultures, c’est naturel pour les filles d’avoir des rapports sexuels après les premières règles. Mais maintenant, nous devons examiner si c’était le cas ici, si leur culture autorise cela", ont précisé les responsables du Bureau national indien. "Nous devons enquêter pour savoir s’il s’agit d’un viol", a également affirmé Marina Mota, du service de presse de la Fondation nationale pour la santé.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 21:34

Bientôt le Quinté
Tout juste 3 ans après avoir eu des triplés, une femme de 40 ans a accouché de quadruplés à Los Angeles ! Angela Magdaleno a donné naissance à deux garçons et deux filles la semaine dernière dans un hôpital de l’est de Los Angeles. Bien que nés huit semaines avant terme, les quatre bébés sont en bonne santé et devraient pouvoir sortir de l’hôpital d’ici à trois semaines, a précisé le docteur Kathryn Shaw, l’obstétricienne.

La mère, qui n’avait pas subi de traitement pour stimuler sa fertilité, avait une chance sur 80 000 d’être enceinte de quadruplés. En 2003, elle avait accouché d’un garçon et de deux filles après une fécondation in vitro. Ces nouvelles naissances portent à neuf le nombre des enfants de Mme Magdaleno, dont les deux filles aînées ont 15 et 18 ans. Nos vœux de bonheur à cette belle famille !


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 21:35

Mummy ou Mamie ?
Une quinquagénaire grecque devrait accoucher dans quelques mois de son petit-enfant ! En effet, la justice a donné son autorisation pour que cette femme porte l’enfant de sa fille.

Constatant les problèmes de santé de sa fille de 29 ans l’empêchant de mener une grossesse à son terme, une mère âgée de 52 ans a voulu l’aider à connaître les joies de la maternité en devenant mère porteuse. La mère, la fille et le mari de cette dernière ont donc saisi le tribunal de Corinthe qui vient donc de rendre une décision positive.

La loi grecque autorise les mères porteuses à condition que les parties concernées passent entre elles un accord excluant des compensations financières. Dans ce cas précis, le tribunal a même consenti une exception, la loi imposant en principe un âge maximum de 50 ans aux mères porteuses. La grand-mère portera des embryons de sa fille obtenus à partir d’ovules fécondés par son beau-fils.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 17 Sep 2007 - 21:38

Cherche ... ventre à louer
"Cherche ventre à louer pour avoir un enfant", voici l’intitulé d’une annonce bien étrange. Un homme d’affaires argentin vivant en Espagne l’a faite paraître dans un quotidien de Cordoba, province du centre de l’Argentine dont il est originaire. Le but de cet homme de 40 ans ? Assurer sa descendance.

Comme il se rend régulièrement pour affaires à Cordoba, là où l’annonce a été publiée, il y a choisi la voie des petites annonces de la presse local pour devenir père "après l’échec de plusieurs relations de couple". L’homme refuse de se faire "extorquer de l’argent" pour pouvoir voir son enfant et entend bien "négocier" avec la future mère, qu’il souhaite belle et âgée entre 18 et 28 ans. Sans vouloir préciser la somme, l’homme s’est dit prêt à verser à l’éventuelle mère l’équivalent du coût d’études universitaires, s’il s’agit d’une étudiante, ou le coût d’une maison.

Un vide juridique permet ce genre de démarches en Argentine, pays dont le code pénal ne conçoit pas la "location d’un ventre" comme un délit.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 3:55

Arrière-grand-mère... et jeune maman !
Une arrière-grand-mère américaine de 62 ans, aveugle, a donné naissance vendredi 17 février 2006 à son douzième enfant, un garçon d'un peu plus de trois kilos, à Redding (Californie) devenant l'une des plus vieilles jeunes mamans du monde.

"J'ai toujours aimé les enfants. Ce n'est pas toujours facile, mais ça vous apporte beaucoup. Je pense que je suis une meilleure mère maintenant que je suis plus vieille, un peu plus avisée, peut-être, et aussi un peu plus décontractée" a déclaré Janise Wulf, dans une interview diffusée dimanche par la télévision NBC.

Son dernier fils, Adam, né vendredi trois semaines avant terme, avait été conçu in vitro, comme son enfant précédent, Ian, aujourd'hui âgé de trois ans et demi.

Janis Wulf a expliqué à NBC, qu'elle avait voulu avoir des enfants de son dernier mari, Scott, 48 ans, qu'elle a épousé il y a sept ans, après deux autres mariages.

La vieille jeune maman, qui a déjà 20 petits enfants et trois arrières petits-enfants, était entourée de plusieurs membres de sa famille.

Selon le quotidien local, le Redding Record Searchlight, Janise Wulf est aveugle pratiquement depuis sa naissance, après avoir reçu trop d'oxygène dans un incubateur, ce qui avait détruit ses nerfs optiques, et tué sa soeur jumelle.

"Je viens d'une famille nombreuse. Ma mère avait eu cinq enfants et j'ai aussi deux demi-soeurs du coté de mon père. Et pour moi, c'est ma vie", a-t-elle dit à NBC en reconnaissant qu'elle avait quand même un peu hésité avant de décider d'avoir un douzième enfant. "Mais il y a beaucoup de grands parents qui élèvent de jeunes enfants, et ils s'en tirent très bien".

L'an dernier, une roumaine de 67 ans avait donné naissance à des jumelles, devenant la femme la plus âgée au monde à accoucher, mais l'un des bébés est décédé aussitôt après sa naissance. Le record était précedemment détenu par une italienne de 62 ans.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:01

Accro à l'héroïne... à 11 ans
Une écolière écossaise de 11 ans accro à l'héroïne a été hospitalisée pour être désintoxiquée, après s'être effondrée en classe, a déclaré dimanche le conseil municipal de Glasgow dans un communiqué. La fillette, dont le nom n'a pas été révélé, a été hospitalisée d'urgence mercredi après une surdose d'héroïne.

Les professeurs pensaient au départ qu'elle avait pu avaler la drogue à son insu, mais l'écolière a ensuite reconnu auprès des services médicaux priser de l'héroïne depuis près de deux mois. La fillette ingérait la drogue en la faisant brûler puis en l'inhalant avec une paille.

Selon le témoignage de l'enfant auprès des enquêteurs, elle achetait elle même sa drogue, depuis deux mois, auprès d'une femme qu'elle rencontrait dans un centre commercial au sud de Glasgow.

Selon des statistiques officielles en Ecosse, environ 20.000 enfants auraient des parents accros à une drogue dure, et la moitié d'entre-eux vivraient à Glasgow.

Une étude de 2004 a révélé que la ville de Glasgow comptait au moins 60 pré-adolescents accros à l'héroïne.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:03

Une Sabine de perdue...
L'histoire ne deviendra sans doute pas aussi mythique que L'Enlèvement des Sabines. Mais elle montre que la persévérance paye : un Québécois qui recherchait désespérément une certaine Sabine en Belgique l'a finalement retrouvée, rapportaient vendredi les médias belges et canadiens.

Marc Lachance, originaire de Sainte-Foy en banlieue de Québec, avait rencontré une jeune Belge lors d'un voyage à Cuba en novembre dernier mais il n'avait pas eu le temps ou la présence d'esprit de lui demander ses coordonnées.

Visiblement sous le charme de Sabine Hanc, de La Glanerie en Belgique, il a décidé de la retrouver et a donc envoyé une lettre d'amour à 3.700 Sabine en Belgique. Coût de l'opération : 900 dollars canadiens (650 euros).

Mais c'est apparemment le frère de Sabine qui l'a alertée en entendant parler de l'histoire à la radio. Et c'est elle qui a finalement réussi à le trouver grâce à Internet.

"Je suis tellement heureux de l'avoir retrouvée. Et en plus, elle pensait aussi à moi! Nous avons un peu parlé au téléphone mais elle a promis de m'envoyer un long e-mail", a confié Marc Lachance, le bien nommé.

Le quotidien torontois National Post croit cependant savoir que la jeune femme a été quelque peu effrayée par le raffut médiatique provoqué par cette brève rencontre.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:07

De quoi en faire... un fromage !
Le fonctionnaire des services de l'Etat civil de la ville d'Haarlem, dans l'ouest des Pays-Bas, a cru perdre la tête jeudi dernier lorsque Denis Bijster et Denis Bijster, deux pères portant les mêmes noms et prénoms, ont déclaré au même moment la naissance de leurs filles qu'ils ont nommé tous les deux du même prénom : Sofie.

Selon l'agence de presse néerlandaise ANP, les deux homonymes connaissaient chacun l'existence de l'autre. Mais les deux hommes ignoraient cependant que leurs femmes respectives étaient enceintes, et que le prénom choisi pour leur enfant serait identique.

Les deux Sofie Bijster sont nées dans le même hôpital, chacune deux semaines après terme, provoquant déjà une certaine confusion informatique lorsqu'il a fallu enregistrer leurs données dans l'ordinateur central. Les autorités municipales de Haarlem ont finalement pu procéder à l'enregistrement en règle des deux nouvelles citoyennes.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:09

Maman à 67 ans !
Elle s'appelle Adriana, elle est Roumaine et elle vient de mettre au monde, à 67 ans, son premier enfant, une petite Elisa Maria de 1kg400. Cette professeur d'université à la retraite, qui avait eu recours à une fécondation in-vitro, était enceinte de jumelles dont l'une n'a pas survécu.

Le précédent record en la matière était détenu par une Italienne de 63 ans qui avait accouché d'un garçon en 1994.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:16

Réunionnais dans la Creuse
Né à la Réunion il y a 42 ans, Jean-Jacques Martial avait été arraché à sa famille pour repeupler le département de la Creuse où le déficit des naissances était criant. 1200 enfants ont subi le même sort sur une île alors surpeuplée.

Arrivé en France, Jean-Jacques est placé dans une famille d'accueil puis adopté dans des conditions empreintes de profondes illégalités. Jean-Jacques Martial devient Jean-Jacques Barbey. « La première fois que je suis allé à l'école avec ce nom, ça m'a fait très mal », se souvient-il. Jean-Jacques découvre le pot aux roses en mai 2001 et entame aussitôt des démarches auprès du Garde des Sceaux Marylise Lebranchu afin qu'on lui restitue son patronyme. La réponse est négative. Il réitère sa demande auprès de Lionel Jospin, Ségolène Royal et Elisabeth Guigou mais n'obtient pas de réponse.

C'est finalement sous le gouvernement Chirac qu'il obtiendra gain de cause, grâce au ministre de la Justice Dominique Perben. En juillet 2001, au moment où il retrouve sa famille à la Réunion, il apprend la nouvelle : Barbey est redevenu Martial. En février 2002, il attaque l'Etat au tribunal administratif sous la forme d'un recours en plein contentieux et réclame un milliard d'euros de dommages et intérêts. « J'ai tellement souffert pendant toutes ces années ... ». Sa mère, qui n'a jamais signé de procès-verbal d'abandon, le pensait décédé.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:25

La vie à Dakar...
Comment comprendre qu’une Sénégalaise qui a mis au monde un bébé de sexe féminin se retrouve chez elle avec un petit garçon sans que personne ne se doute de rien ?

Le 23 novembre 2002, dix-huit bébés sortent de la maternité de l’hôpital Abass Ndao de Dakar au Sénégal dans les bras de leurs jeunes mamans. Parmi elles, Maïmouna Dia et Dial Fall.

Maïmouna baptise sans tarder son « fils » Cheikh Ahmed Tidiane tandis que Dial ne comprend pas qu’ayant accouché d’un garçon, on lui ait remis un bébé de sexe féminin. Elle saisit aussitôt la police judiciaire pour enlèvement d’enfant. En attendant que le commissaire Seydou Bocar Yague puisse localiser les différentes familles dont certaines adresses sont fausses, les deux nourrissons sont confiés à une crèche de la ville. C’est finalement la fiche néo-natale de Maïmouna Dia qui révèlera la supercherie : elle a mis au monde une fille ; l’enfant qu’elle a fait baptiser ne peut être que le fils « enlevé » de Dial Fall. Un coûteux test ADN leur permettra d’en acquérir la certitude et de récupérer leurs chérubins respectifs.

Reste toujours à savoir si la substitution s’est faite de manière délictuelle ou s’il s’agit d’une erreur de manipulation du personnel hospitalier, dont la plupart des membres sont analphabètes.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:27

Frère et soeur Pacsés
Rosa-Maria et Daniel sont Espagnols. Ils vivent ensemble depuis 25 ans, sont « Pacsés » depuis 1997 et ont deux enfants, Cristina, 17 ans et Ivan, 9 ans. Rien d’extraordinaire … Sauf qu’ils sont frère et sœur !

Mais si l’histoire d’amour des Moya Pena n’est pas un inceste comme les autres, c’est qu’ils n’ont découvert leur lien de parenté que plusieurs mois après leur rencontre banale dans une discothèque de Madrid. Rosa-Maria avait alors 17 ans et travaillait comme employée de maison après avoir passé toute son enfance, avec un frère jumeau, à l’Institucion Nuevo Futuro, une œuvre d’adoption de la Capitale espagnole.

Rosa-Maria, ainsi que quatre autres frères et sœurs issus du même père dont elle ignorait également jusqu’alors l’existence, avaient été abandonnés par leur mère Carmen. Seul Daniel avait été élevé par leur père, Juan, jusqu’au décès de ce dernier, atteint d’une cirrhose. Il avait 13 ans. Repris par sa mère, dont il fait enfin la connaissance, il tombe amoureux de Rosa-Maria l’année de ses 21 ans, au cours d’une permission militaire.

C’est en allant la chercher chez ses patrons un soir qu’il en vient à lui demander son nom de famille. « Moya Pena », lui dit-elle. « C’est impossible, c’est moi Moya Pena ! », lui répond-il. Ils comparent leurs pièces d’identité : tous deux sont les enfants de Juan et de Carmen Moya Pena.

Passé le premier choc, ils décident de mettre un terme à leur relation. Mais, toujours très amoureux l’un de l’autre, ils se revoient cinq mois plus tard. Un dilemme se pose cependant : la maternité et les problèmes de consanguinité qui pourraient survenir. Après de nombreuses analyses génétiques, l’ensemble des médecins consultés se prononcent en faveur d’une grossesse. En 1986, Rosa-Maria donne le jour à Cristina, puis en 1994 à Ivan. Aucune anomalie héréditaire n’est décelée chez eux.

Rosa-Maria et Daniel décident de vivre leur histoire au grand jour. En 1997, le maire de Cambre, la petite ville de Corogne où ils se sont installés, accepte de les « Pacsés ». Un arrêté municipal hors du commun est mis au point par cette commune qui élargit le Pacs traditionnel aux « unions de deux personnes et plus ». Ce pacte de solidarité unique au monde permettra ainsi à trois veufs Cambresiens, retraités et sans héritiers, de mettre en commun leurs revenus afin d’accroître leur niveau de vie de leur vivant et de faire bénéficier les survivants de leur succession en cas de décès.

Aujourd’hui, Rosa-Maria et Daniel sont considérés comme un couple « ordinaire » en Espagne. Il ne manque qu’une pièce au puzzle de leur vie : un frère de 41 ans, originaire de Ponferrada dans la Province espagnole de Léon, le seul qu’ils n’ont pas retrouvé et qui a été adopté par l’intermédiaire de l’Institucion Nuevo Futuro de Madrid par un couple de Français : Miguel-Angel Moya Pena.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:29

La vie à Mazarra...
Deux petites filles de trois ans, échangées à la naissance à la suite d’une confusion à la maternité sicilienne de Mazarra del Vallo, ont été restituées à leurs familles biologiques le 1er janvier 2001, en attendant l’issue légale de l’affaire.

Ce jour-là , l’équipe médicale de permanence est réduite et la naissance de Chiara, à 11 heures, et de Daniela à 11h15, provoque un surcroît de travail : on ne les place pas dans le bon berceau.

Deux ans et dix mois s’écoulent avant que la mère génétique de Daniela soit prise d’un doute : à la maternelle où sa « fille » est scolarisée, elle aperçoit une autre fillette qui lui ressemble trait pour trait. Elle se souvient alors d’une dispute entre deux puéricultrices le soir de son accouchement. L’une soupçonnait l’autre d’avoir échangé les nouveau-nés.

Ce sont des analyses effectuées sur les deux fillettes qui ont permis de déterminer que leur groupe sanguin était incompatible avec celui de chacune des mères qui les avaient élevées.

Les deux couples, dont l’un a déjà deux enfants, sont issus du même milieu social et vivent dans le même quartier. Ils se fréquentent désormais le plus possible afin d’éviter une rupture trop brutale à deux enfants qui ne sont pas encore en âge de comprendre ce qui leur est arrivé.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
malika
Medaille d'Or
avatar

Nombre de messages : 1556
Age : 68
Date d'inscription : 09/08/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 18 Sep 2007 - 4:32

Enfin je te trouve madame Picsou, fayne ghabra 3alyna et le salaire pour le piano bar, hein c'est Ramadan ma belle et les dépenses se multiplient par 3.

On bouffe toute la soirée jusqu'au petit matin donc j'ai besoin de flouss, yallah talla3 immahoum.

Je viens aussi pour la tobaza que je devais gagner puisque j'ai dépassé les 1000 messages yallah j'attends, sinon grève après Ramadan et la caisse du piano bar ne pourra plus retentir.

Enfin te voilà ma belle Soly j'espère qu'on te verra le plus souvent baraka matzbibi lforum, ha les fêtes, ha shabbat, ha youm kippour iwa aymta machi tekhdem ya lmadrouba.

Un gran abrazo Solyta de mi corazon (iwa choufti hetta spagnola kayna). Hade chi lib9a men les vacances.

amitie

Malika
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 21 Jan 2008 - 21:57

Article paru dans "CADUCEE",revue d'information professionnelle médicale.
Il y a quelque temps mourut une femme dans des conditions absurdes.

Elle était allée avec quelques amis, un dimanche, faire une excursion en
barque et avait mis des boites (des canettes) de rafraichissements dans la glacière.
Le jour suivant, lundi, elle était admise à l'hopital universitaire, pour en sortir morte le mercredi.

L'autopsie a révéle une LEPTOSPIROSE, symptomes fièvre élevée, atteinte
hépatique avec jaunisse et hémorragies fulgurante provoquée par une
boisson en boite qui avait été consommée sans verre, dans la barque;
L'examen des boites a confirmé qu'elles étaient infectees d'urine de rats, et dont de leptospires.

Probalement, la personne en question n'avait pas lavé la partie supérieur de la boite
avant de boire, et a été contaminée par l'urine de rat, qui contient des substances
toxiques et mortelles, parmi lesquelles les leptospires qui provoquent la LEPTOSPIROSE.

Les boissons et autres aliments en boite sont emmagasinés dans des hangars infestés de rongeurs, et sont transportés jusqu'au point de vente sans passer par aucun type de nettoyage.
Chaque fois que vous achetez une boite ou une canette,lavez consciencieusement la partie supérieure avec de l'eau et du détergent, et rincez bien, avant de mettre au frigo, ou a la bouche.

Selon une etude réalisée par INMETRO (Espagne),les couvercles des boites
de conserve et canettes de boissons sont plus contaminés que les WC publics.

L'étude démontre que la quantité de germes et de bactéries contenus dans
les couvercles et les boites est si grande qu'il est indispensable de bien
les laver avec de l'eau et du détergent, puis de rincer abondamment.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
JACKYE
Medaille d'Or
avatar

Nombre de messages : 1463
Date d'inscription : 15/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Lun 21 Jan 2008 - 22:35

Je suis restee fascinee devant tes recits , aussi curieux l'un que l'autre , mais ou les trouves tu ????
je te felicite ma belle pour tout ton partage avec nous,
bonne et douce nuit , bisous.


Revenir en haut Aller en bas
T.B
Invité



MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 12 Fév 2008 - 14:55

Soly en lisant ton histoire sur les marrannes, je vais te raconter a toi et aux membres de ton beau site, que j'aime et que je lis tres souvent, une histoire vraie, une amie a moi qui habite en France est allee avec son mari au Portugal en voyage organise, elle m'a raconte qu'elle a rencontre des juifs, mais la chose qui l'a marque, est que sur la liste des
"Monumentos essenciais da cidade", qui veut dire "LES MONUMENTS ESSENTIELS DE LA VILLE"
il y a une chapelle qu'ils ont visites, construite avec des tetes de squelette,a Évora, Évora est une ville portugaise, capitale du District d'Évora, dans la région d'Alentejo avec une population d'environ 41.159 habitants.

Comme je n'ai jamais entendu parler de cette chapelle je suis entre dans j'ai ecrit :Capela dos Ossos qui veut dire en portugais "La Chapelle des Os", et le resultat est monstrueux, regardez................

Evora, ville musée classée au patrimoine mondial de l'UNESCO, la très surprenante " chapelle des os " dont l'inscription à l'entrée " nos Os attendent les vôtres " peut laisser mal à l'aise. Les murs sont entièrement recouverts de crânes et d'os de membres humains.



La Chapelle des Os est un des monuments les plus connus d'Évora, au le Portugal. Elle est placée dans l'Église de San Francisco.

C'est une horreur, a qui sont ces cranes? comment peut-on prier, devant une telle monstruosite? depuis que mon amie m'a raconte je ne peut pas m'arreter de chercher, regardez vous meme:voici la fameuse chapelle du mistere:


voici l'entree:

















peut importe a qui appartiennent ces cranes, pourquoi ces pauvres creatures n'ont pas ete enterrees, c'est pas le manque de cimetieres comme meme!!!!! comment le Portugal un pays doux et civilise permet une telle horreur? ca ressemble a la caverne d'Indiana Jones ou au chateau du monstre Frankenstein.Peut-on se servir des cranes de personne pour construire une chapelle et la terre peut continuer a tourner, sans que personne parle au 21 eme siecle?

de quelqu'un qui ne peut pas dormir depuis qu'il a vu les photos des crânes humains.
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 5:50

Koko parle anglais, maîtrise un vocabulaire de près de 2000 mots et cette gorille femelle a obtenu un résultat de 90 au test de QI.


Koko est un animal aux facultés intellectuelles impressionnantes.
Test : Calculez votre QI (dès 8 ans)


Elle rêvait de parler avec les animaux et elle l'a fait ! En 1971, l'Aaméricaine Francine Patterson visitait le zoo de San Francisco lorsqu'elle tomba en arrêt devant la cage d'un bébé femelle gorille. Un coup de foudre qui allait devenir une très belle histoire, celle du gorille Koko, à juste titre considéré aujourd'hui comme l'animal le plus intelligent au monde.

A l'époque étudiante en psychologie, Francine Patterson souhaitait étudier le langage des grands singes dans le cadre de son mémoire de fin d'étude. Le temps a passé et elle a fini par y consacrer sa vie entière. Un peu plus de 30 ans plus tard, désormais Koko parle anglais et si elle n'a jamais maîtrisé l'accent d'Oxford, elle comprend près de 2000 mots du langage courant ainsi que des centaines d'expressions du langage des signes.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 6:04

Une femme de 64 ans accouche de jumeaux, est-ce raisonnable?



Attendre 64 ans avant de faire des enfants...Personne n'en a parlé mais ça doit encore être un coup du médecin italien qui fait accoucher des personnes agées. Un exploit médical avant tout. J'ai vu un excellent dessin (caricature) là dessus dans le journal: le gamin allait à l'école en poussant la chaise roulante de sa maman pour l'accompagner!

En tous cas, avoir une mère de cet age, c'est bien problématique. Ces enfants n'auront pas de père, pas de grand-parents. Coté éducation, une génération d'écart c'est suffisamment important alors deux ce sera plus difficile. Yves Montand a bien eu son dernier fils à plus de 70 ans me direz vous, oui mais sa mère était jeune.
Allait bientôt une maman à 80 ans, on y est presque.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 6:07

Quel est le record du monde d 'enfants faits par une seule mère? 69

j'ai lu sur le livre des records de Guinnesse.
Mme Bernard Scheinberg (Autriche) eut 69 enfants; elle mourut à 58 ans. Son mari se remaria et eut 18 enfants de sa seconde femme. Il eut donc au total 87 enfants.

Mme Fiodor Vassiliev eut 69 enfants en 27 grossesses :

* 4 fois des quadruplés
* 7 fois des triplés
* 16 fois des jumeaux


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
gilbert1

avatar

Nombre de messages : 28
Age : 86
Date d'inscription : 12/04/2007

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 8:54

TB
La Capella de ossos a été conçue par un moine Fransciscain qui a fait deterrer les corps ou ce qu'il en restait des religieux enterrés dans les cimetières du voisinage.
Il voulait signifier à ses contemporains,violents et irreligieux la fugacité de l'existence humaine et le sort de tous les humains.
Un pendu et son enfant sont des pécheurs si mauvais envers leur famille que les fossoyeurs n'ont pas pu creuser la terre devenus dure comme le roc.
Revenir en haut Aller en bas
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 17:51

Gilbert merci de nous avoir explique.
bisous Soly


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 17:54

La gifle est partie toute seule et son auteure s’est retrouvée devant le tribunal de Strasbourg (France) pour insultes et coups. C’était la septième fois que la jeune femme passait son permis de conduire et elle n’a pas supporté que l’examinatrice la recale.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 17:56

La portière de la voiture était restée ouverte et son propriétaire a eu la surprise de trouver un petit mot, accompagné d’une bague, sur le siège à côté du conducteur : « …celle que j’aime m’a quitté. Joyeux Noël !». Le propriétaire du véhicule, un Américain de 37 ans, a tout de même été vérifier la valeur de la bague avant de signaler l’incident à la police de Wesborgouh (côte Est des Etats-Unis) : or blanc, sertie de trois diamants d’une valeur de 12 300 euros. Il a eu le droit de la conserver.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 17:59

Ce matin du mois d’août à Paris, X revenait chez lui en voiture, un peu « pompette » après une soirée arrosée au champagne dans la discothèque huppée Chez Castel. Arrivé au bas de son immeuble du boulevard Saint-Germain, il manque de renverser un scooter conduit par Y, membre d’une très distinguée famille française. Les deux hommes échangent quelques noms d’oiseaux. Vexé, X se lance à la poursuite de Y et le rejoint place de la Concorde où il le percute. Y se blesse en tombant de son deux-roues. En premier jugement, X, qui est le petit-fils d’un ancien grand président africain, directeur de société en Afrique du Sud, « stable dans sa vie familiale », dira son avocat, est condamné à 8 mois de prison et 200 heures de travaux d’intérêt général, plus la suspension de son permis de conduire. Mais, contretemps, le Tribunal décide de lui confisquer son véhicule : une Aston Marin toute neuve, d’une valeur de 200 000 euros. Aujourd’hui, X demande « la restitution du scellé ». Son avocat plaide que le jugement initial était un « jugement de valeur où le nom et la situation de son client se sont transformés en circonstances aggravantes ».


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:03

L'américaine Lee Redmond laisse pousser ses ongles depuis des années. Mis bout à bout, ils mesurent 7,51m.



Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:04

Incroyable mais vrai ! Kim Goodman, une américaine, peut exorbiter ses yeux en les faisant sortir de 11 mm de leurs orbites.
2006 Guiness World Records


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:13

Bébés volés

Gisèle Coussin, mère de famille de 47 ans, va enfin pouvoir voir ses deux jumelles, mystérieusement disparues à leur naissance il y a six ans. Le tribunal correctionnel de Nanterre vient de condamner le responsable de cette disparition, Marc Denhez, un gynécologue des Hauts-de-Seine. Le médecin a reconnu avoir élaboré un «stratagème» pour dérober les enfants et les confier à un couple d’amis à lui.

Gisèle Coussin rencontre Marc Denhez en 1993. Enceinte de cinq mois, elle lui fait part de ses problèmes affectifs et financiers, de sa peur de ne pas pouvoir assumer sa grossesse. Le médecin l’écoute, lui promet de l’aider. «Il a abusé de sa confiance, explique la substitut du procureur Nathalie Becache. Il l’a incitée à ne pas déclarer sa grossesse, et a ouvert un dossier médical au nom d’une autre femme.»

Aucune trace, aucune preuve n’est conservée de la grossesse de Gisèle Coussin. Lorsqu’elle accouche prématurément, ses jumelles sont aussitôt placées en institut de puériculture. Le lendemain, Marc Denhez lui demande de quitter la clinique et de rentrer chez elle.

«Je pensais qu’il allait garder mes enfants quelques jours, et qu’ensuiteje pourrais les prendre avec moi», explique la mère. Mais le docteur Denhez a d’autres plans. Il fournit de faux certificats d’accouchement à ses amis, qui se rendentà l’état civil et reconnaissent les jumelles. Puis ils repartent avec elles en Martinique, où ils sont domiciliés.

Commencent alors six années de calvaire pour Gisèle Coussin. «Tous les jours, j’allais au cabinet de Marc Denhez. Il m’a d’abord dit qu’elles étaient mortes. Puis il m’a assuré que j’avais accouché sous X et que je ne pouvais plus les récupérer.»

Elle se met à écrire des lettres. Au président de la République, au Premier ministre, aux services d’aide sociale… En vain. «Personne ne la croyait, les gens la pensaient folle», raconte Nathalie Becache.

En 1994, une émission de télévision lui fait prendre conscience de la manipulation dont elle est victime «Ils parlaient de l’accouchement sous X. Ils expliquaient qu’il faut remplir des formulaires, rencontrer des psychologues… Moi, je n’avais rien fait de tout cela.»

Informé en 1996, le ministère public ordonne une enquête. Le médecin généraliste de Gisèle Coussin témoigne que sa patiente a bien été enceinte en 1993. C’est elle qui l’a orientée vers Marc Denhez. Une perquisition au cabinet du gynécologue permet deretrouver des photos des jumelles.

Marc Denhez expliquera qu’il a voulu sauver les petites filles d’un «probable infanticide». Accusation «odieuse» et «infondée», tranchent les juges, qui le condamnent à deux ans de prison avec sursis et 100000 francs d’amende. Les parents «adoptifs» sont condamnés à six mois de prison avec sursis.
Elle reprend les petites en l'an 2000.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:16

Le vrai-faux écolier était une femme de 33 ans

Une opération de recherche d'enfant menée en Norvège pour retrouver un écolier de nationalité tchèque a mis au jour une incroyable affaire d'usurpation d'identité: une femme de 33 ans s'était dissimulée quatre mois durant sous les traits d'un garçon de 13 ans.

La police tchèque a expliqué jeudi que Barbora Skrlova voulait ainsi échapper aux autorités de son pays d'origine, qui réclamaient son témoignage dans un procès pour pédophilie.

La jeune femme a été renvoyée mercredi en République tchèque, où elle a été placée en détention après avoir trompé durant des mois en Norvège les enseignants, les travailleurs sociaux et les policiers qu'elle avait côtoyés.

Barbora Skrlova se faisait passer pour "Adam", a indiqué Andrea Prochazkova, porte-parole de la police tchèque. Une femme titulaire d'un passeport tchèque avait inscrit en septembre dernier son soi-disant "fils" à l'école de Marienlyst, près d'Oslo. Pour ne pas attirer l'attention, l'usurpatrice, qui mesure 1,60m, avait écrasé sa poitrine et rasé ses cheveux.

Les responsables de l'école ont néanmoins détecté une anomalie. "Son comportement nous a étonnés", a confié le principal Ingjerd Eriksen au quotidien "Dagbladet". "Mais c'était difficile de savoir. Les enfants de cet âge peuvent être tellement différents."

A la mi-décembre, la disparition d'"Adam" du foyer pour mineurs d'Oslo où il résidait avait déclenché des recherches policières dans toute la Norvège. Le 4 janvier, des photographies étaient publiées dans la presse. Des renseignements ont alors rapidement conduit les enquêteurs vers Barbora Skrlova, qui se cachait dans la ville arctique de Tromsoe.

Selon la police norvégienne, les parents du vrai Adam auraient aidé la jeune femme à usurper l'identité de leur fils en Norvège.

Barbora Skrlova s'était déjà fait passer pour une fillette de 13 ans adoptée par une certaine Klara Mauerova à Brno, à 200km à l'est de Prague. Or cette femme est accusée d'avoir abusé de ses deux jeunes fils et son ex-protégée est recherchée pour possible complicité.

Détenue à Brno, Skrlova devait subir des examens psychologiques avant une éventuelle inculpation. (Source : © La Presse Canadienne, 11/01/2008


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:18

Phénomène en Inde

Une fillette âgée de deux ans née avec quatre bras et quatre jambes doit subir ce mardi une importante opération chirurgicale dans le sud de l'Inde pour ôter les membres surnuméraires, rapportent les médias indiens.

La fillette était jointe à un "jumeau parasite" qui a stoppé son développement dans le ventre de la mère tandis que le foetus survivant a absorbé les membres, les reins et les autres parties du corps du foetus sous-développé. Ce phénomène très rare est appelé isciopagus.

La fillette prénommée Laksmi, du nom de la déesse hindoue de la richesse dotée de quatre bras, et la plupart des habitants de son village pauvre du Bihar, dans le nord de l'Inde, la révère comme une déesse.

Mais certains autres habitants ont cherché à faire de l'argent sur son état. Ses parents, Shambhu et Poonam, ont dû la cacher quand ils ont appris qu'un cirque avait essayé d'acheter Laksmi, selon le "Hindustan Times".

Le Dr Sharan Patil, un chirurgien pédiatrique de l'hôpital Sparsh à Bangalore, a entendu parler de la fillette et a proposé de l'opérer gratuitement. Une équipe de 30 médecins participera à cette opération visant à supprimer les membres et les autres organes supplémentaires avec l'espoir que Laksmi retrouve une anatomie normale à l'issue de l'intervention.

Mais les difficultés auxquelles devront faire face les médecins sont nombreuses: les deux colonnes vertébrales ont fusionné, la fillette a quatre reins, des nerfs emmêlés, deux cavités stomacales et deux poitrines. Elle est incapable de se tenir ou de marcher.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:21

Elle quitte son mari et ses 5 enfants pour son neveu de 15 ans

L'histoire est peu banale. Alors qu'elle avait 36 ans, une Hutoise a quitté son mari et ses cinq enfants pour vivre avec son neveu de 15 ans. Ils ont eu un enfant ensemble.

Aujourd'hui, un an plus tard, la jeune femme est poursuivie devant le tribunal correctionnel de Huy pour enlèvement de mineur et attentat à la pudeur.

Tout a commencé lorsque l'adolescent a quitté ses parents, récemment divorcés, pour aller habiter chez son oncle et sa tante, à Grâce-Hollogne. Les relations du couple se dégradant, la tante et son neveu se rapprochent. En octobre 2006, un premier baiser est échangé. Deux semaines plus tard, l'adolescent et sa tante ont des relations sexuelles.

En novembre 2006, la trentenaire a quitté ses cinq enfants pour se rendre à la côte belge en compagnie de l'adolescent dont elle est éperdument amoureuse. Le couple s'est réfugié dans un hôtel mais un avis de disparition a été lancé. Cinq jours plus tard, le couple illicite est interpellé et la jeune femme est placée en détention préventive durant un mois.

Une histoire d'amour commencée trop tôt

En août 2007, un bébé naît de la relation entre le neveu et sa tante.

L'affaire a été plaidée vendredi devant le tribunal correctionnel de Huy. Le juge a fait remarquer à l'inculpée qu'il s'agit manifestement d'une histoire d'amour qui a commencé trop tôt.

Le ministère public a réclamé une peine de six mois de prison, assortie d'un sursis pour ce qui excède la détention préventive.

L'avocat de la Hutoise a sollicité la suspension simple du prononcé.

Quant à l'ex-mari, il a demandé l'euro symbolique pour le dommage moral subi. Le jugement est fixé au 26 octobre.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:22

Les jumelles aux 2 mamans

Lauren et Hannah sont jumelles. Dotées du même patrimoine génétique. Nées le même jour à 30 minutes d'intervalle. Mais elles ont été mises au monde par deux femmes différentes. Après, on l'imagine, bien des péripéties.

Leurs parents, Amy et George Benaba, ont déjà un grand garçon de 15 ans, Jeremy, qu'ils n'ont eu aucune difficulté à avoir. Très vite après sa naissance, ils envisagent d'agrandir la famille. Mais le bébé se fait attendre. Les médecins découvrent alors qu'Amy présente une légère adhérence au niveau des trompes de Phallope ainsi qu'une inflammation au niveau de l'utérus. Résultat : quand un spermatozoïde parvient jusqu'à l'ovocyte, l'oeuf obtenu a du mal à se rendre dans la cavité utérine dont la paroi se révèle inhospitalière. La solution : la fécondation in vitro.

Au bout de douze ans, quatorze échecs (dont neuf fausses couches et une grossesse de jumeaux siamois non viables), plusieurs cliniques et des milliers de dollars dépensés (une tentative coûte à chaque fois 10 000 dollars et il n'y a pas de prise en charge pour ce type de protocole aux Etats-Unis), Amy commence à abandonner l'idée d'être à nouveau enceinte. Le Dr Michael Vermesh, l'un des médecins californiens les plus brillants dans le domaine de l'infertilité et qui l'a suivie pour les trois dernières FIV, lui propose cependant une autre option : la mère porteuse. Et pourquoi pas ? Aux Etats-Unis, c'est légal. Ce n'est qu'une entente commerciale entre adultes consentants. Justement, Amy se souvient d'une conversation au cours de laquelle la fille d'un couple d'amis évoquait l'idée d'être mère porteuse.

Tomy Keay, 31 ans, a déjà six enfants. Elle a demandé une ligature des trompes pour ne plus avoir de bébé "à elle". Mais elle aime être enceinte. Et a envie d'aider. Les deux femmes commencent le protocole : Amy donne ses avocytes, George fournit son sperme. On obtient alors six embryons. Trois - les "meilleurs" - sont implantés dans le ventre de Torry. Quant aux trois restants, ils sont glissés dans l'utérus d'Amy. Sans grand espoir.

Quinze jours plus tard, Torry est enceinte. Amy est folle de joie. Elle fait un test de grossesse à son tour. Positif. Elle y croit à peine. C'est sa quinzième fécondatio in vitro ! Pour elle et son mari, c'est un miracle. Pour la médecine, c'est un des mystères de la reproduction. Dès lors, les deux femmes vont suivre les cours de préparation ensemble, passer leurs échographies et consultations médicales de concert. Le jour J approche. Les médecins prévoient d'emblée une césarienne pour Amy. Un déclenchement est prévu le même jour pour Torry. Les bébés naissent avec 30 minutes d'écart à peine. Et 200 grammes de différence. Lauren, née d'Amy, pèse 3 455 g, tandis qu'Hannah, mise au monde par Torry, affiche 3 260 grammes sur la balance.

Une histoire vraiment extraordianrie où les progrès de la science et les mystères de la nature se retrouvent de façon assez exceptionnelle. Une histoire que George et Amy ont d'ailleurs prévu de raconter à leurs filles. Mais que diront-ils de ces neuf mois et trente minutes durant lesquelles s'établit le lien materno-foetal, souvent glorifié par les psys et les mères elles-mêmes, qui a existé avec l'un des bébés et pas avec l'autre ? (Source : Adeline Laffitte pour Parents d'août 2007)


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:25

Maman à 9 ans !

Une Brésilienne de neuf ans, originaire de la tribu Apurina, dans la jungle amazonienne, a donné naissance à une petite fille la semaine dernière. Ce sont des ouvriers travaillant sur un gazoduc dans la jungle qui ont découvert la fillette enceinte. La petite Indienne a alors été conduite à Manaus où le travail a commencé. Elle a accouché par césarienne d’un bébé de 2,2 kg qui se porte bien, a précisé Daniele Santos, du service de presse du Bureau national indien.

La mère et l’enfant doivent rester sous observation médicale pendant un mois avant de regagner leur village, Jaturana. On ignore l’identité du père de l’enfant, la très jeune mère refusant de parler. "Dans certaines cultures, c’est naturel pour les filles d’avoir des rapports sexuels après les premières règles. Mais maintenant, nous devons examiner si c’était le cas ici, si leur culture autorise cela", ont précisé les responsables du Bureau national indien. "Nous devons enquêter pour savoir s’il s’agit d’un viol", a également affirmé Marina Mota, du service de presse de la Fondation nationale pour la santé.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:27

Tout juste 3 ans après avoir eu des triplés, une femme de 40 ans a accouché de quadruplés à Los Angeles ! Angela Magdaleno a donné naissance à deux garçons et deux filles la semaine dernière dans un hôpital de l’est de Los Angeles. Bien que nés huit semaines avant terme, les quatre bébés sont en bonne santé et devraient pouvoir sortir de l’hôpital d’ici à trois semaines, a précisé le docteur Kathryn Shaw, l’obstétricienne.

La mère, qui n’avait pas subi de traitement pour stimuler sa fertilité, avait une chance sur 80 000 d’être enceinte de quadruplés. En 2003, elle avait accouché d’un garçon et de deux filles après une fécondation in vitro. Ces nouvelles naissances portent à neuf le nombre des enfants de Mme Magdaleno, dont les deux filles aînées ont 15 et 18 ans. Nos vœux de bonheur à cette belle famille !


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:29

Cherche ... ventre à louer

"Cherche ventre à louer pour avoir un enfant", voici l’intitulé d’une annonce bien étrange. Un homme d’affaires argentin vivant en Espagne l’a faite paraître dans un quotidien de Cordoba, province du centre de l’Argentine dont il est originaire. Le but de cet homme de 40 ans ? Assurer sa descendance.

Comme il se rend régulièrement pour affaires à Cordoba, là où l’annonce a été publiée, il y a choisi la voie des petites annonces de la presse local pour devenir père "après l’échec de plusieurs relations de couple". L’homme refuse de se faire "extorquer de l’argent" pour pouvoir voir son enfant et entend bien "négocier" avec la future mère, qu’il souhaite belle et âgée entre 18 et 28 ans. Sans vouloir préciser la somme, l’homme s’est dit prêt à verser à l’éventuelle mère l’équivalent du coût d’études universitaires, s’il s’agit d’une étudiante, ou le coût d’une maison.

Un vide juridique permet ce genre de démarches en Argentine, pays dont le code pénal ne conçoit pas la "location d’un ventre" comme un délit.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:32

Usurpatrices

Madeleine Mores ne veut plus être dérangée. "J'en ai marre qu'on m'appelle pour me parler de ces salades !" crie-t-elle dans son téléphone.

Cette retraitée de 80 ans, domiciliée à St-Etienne, jure dans un langage fleuri qu'elle n'a rien demandé. "Je m'en fiche qu'elle porte le même nom, poursuit-elle. Elle veut juste me piquer ma retraite. Moi je sais qui je suis. J'ai mes fiches de paie. Qu'elle s'occupe de ses oignons !"

Problème : à 400 km de là, à Vittel, une autre Madeleine tient à peu près le même discours, les métaphores végétales en moins. "Un jour j'ai voulu renouveler ma carte d'identité et j'ai appris qu'une autre femme avait pris mon nom" justifie son homonyme. Elle est bien embêtée elle aussi. Sans papiers, cette mamie gâteau aux cheveux blancs se voit privée de retraite et obligée de vivre chez sa fille. Cette Madeleine-là, Firas née Mores, affiche le même état civil, à la virgule près.

Après avoir épousé un ressortissant algérien en 1968, la résidente de Vittel a quitté la France pendant près de quarante ans. C'est en revenant chez elle, en 2004, qu'elle a découvert la fâcheuse homonymie et porté plainte pour usurpation d'identité. Toutes les deux affirment être nées avec le même nom, le 6 novembre 1925, dans le même village de Meurthe et Moselle. Impossible que tout cela soit le fruit du hasard.

"L'une des deux n'est pas la bonne !" a prévenu Jean-Pierre Pernaut en lançant un savoureux reportage sur les deux femmes dans l'un de ses "13 heures". Une information judiciaire a été ouverte contre X par le parquet d'Epinal dans les Vosges afin de déterminer qui des deux Madeleine Mores a usurpé l'identité de l'autre. Une confrontation a même eu lieu. "Mais on ne se réveille pas à 80 ans pour réclamer sa retraite" martèle la Madeleine de St-Etienne. Et puis quand j'ai vu l'autre, elle a tourné la tête et n'a même pas réussi à soutenir mon regard !"

Des propos nuancés par les enquêteurs : "on pense à 95% que la supercherie, qui date de trente à quarante ans, concerne la dame de St-Etienne, commente une source proche du dossier. Car elle est incapable de donner les noms de ses frères et soeurs dans l'ordre."

Malgré tout, les gendarmes n'ont encore aucune certitude et le juge d'instruction nommé envisage une exhumation des parents... L'empreinte ADN, elle, ne perd jamais la mémoire.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:35

Réunionnais dans la Creuse

Né à la Réunion il y a 42 ans, Jean-Jacques Martial avait été arraché à sa famille pour repeupler le département de la Creuse où le déficit des naissances était criant. 1200 enfants ont subi le même sort sur une île alors surpeuplée.

Arrivé en France, Jean-Jacques est placé dans une famille d'accueil puis adopté dans des conditions empreintes de profondes illégalités. Jean-Jacques Martial devient Jean-Jacques Barbey. « La première fois que je suis allé à l'école avec ce nom, ça m'a fait très mal », se souvient-il. Jean-Jacques découvre le pot aux roses en mai 2001 et entame aussitôt des démarches auprès du Garde des Sceaux Marylise Lebranchu afin qu'on lui restitue son patronyme. La réponse est négative. Il réitère sa demande auprès de Lionel Jospin, Ségolène Royal et Elisabeth Guigou mais n'obtient pas de réponse.

C'est finalement sous le gouvernement Chirac qu'il obtiendra gain de cause, grâce au ministre de la Justice Dominique Perben. En juillet 2001, au moment où il retrouve sa famille à la Réunion, il apprend la nouvelle : Barbey est redevenu Martial. En février 2002, il attaque l'Etat au tribunal administratif sous la forme d'un recours en plein contentieux et réclame un milliard d'euros de dommages et intérêts. « J'ai tellement souffert pendant toutes ces années ... ». Sa mère, qui n'a jamais signé de procès-verbal d'abandon, le pensait décédé.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:37

Sœurs jumelles

Des sœurs jumelles, adoptées par deux familles new-yorkaises qui ne se connaissaient pas, se sont retrouvées vingt ans après par le plus grand des hasards. Tamara Rabi et Adriana Scott, nées à Guadalajara au Mexique ignoraient qu’elles avaient une sœur. Seule la mère d’Adriana connaissait l’existence de la jumelle de sa fille, ayant en vain cherché à l’époque à adopter les deux sœurs, mais elle ne s’en était jamais confiée à personne.

Lors de la soirée organisée pour les vingt ans de Tamara, un ami d’ami qui connaissait également Adriana s’est étonné de la ressemblance des deux jeunes filles. Lorsqu’il a découvert qu’elles étaient toutes deux nées le même jour dans la même ville, ils les a mises en contact. Elles se sont rencontrées pour la première fois en décembre 2002. L’une a été adoptée par une famille juive, l’autre par une famille catholique. Toutes deux sont étudiantes à New-York.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:40

La vie à Blaye...

A la maternité de Blaye, à la différence de celle du réalisateur Etienne Chatiliez, on ne trouve ni de Groseille ni de Lequesnoy. Juste deux mamans ordinaires dont on a échangé les bébés. Sur les quatre accouchements qui ont eu lieu en ce soir de juin 1991, deux petites filles ont vu le jour. Après avoir été immédiatement remises à leurs mères respectives, elles ont été conduites à la nursery, l’une d’elles parée d’un petit bracelet identifiant.

Lorsque le lendemain matin vers 6 heures elles sont rendues aux mamans, l’une d’elles constate que son nourrisson est bien moins lourd que la veille. On lui répond que « c’est normal, les bébés maigrissent ».

Trois jours après leur départ de la maternité, l’une des accouchées, prise de doute, y retourne. Elle demande à ce qu’une prise de sang soit effectuée sur son enfant. Celle-ci révèle que le groupe sanguin du bébé est O+ alors que celui de la fillette qu’elle a mise au monde est AB+. On lui répond qu’il y a « parfois interférence avec le sang de la mère et les impuretés à la naissance ». La mère n’y croit pas et demande à ce que l’immunisation de son enfant contre la toxoplasmose, qu’elle a elle-même subie et lui a transmise, soit vérifiée. On n’en trouve pas trace. Le médecin de la maternité fait alors réaliser le groupage sanguin du deuxième bébé qui, lui, se révèle AB+ et immunisé contre la toxoplasmose … Les deux bébés peuvent enfin regagner leurs foyers respectifs.

Si la substitution accidentelle ne constitue pas une infraction pénale, l’enquête de la gendarmerie a toutefois permis d’établir que la fillette qui portait le bracelet identifiant l’a perdu pendant la nuit et qu’il a été replacé de façon hasardeuse par une aide-soignante. Or, la pose d’un bracelet par enfant est obligatoire dès la naissance et l’aide-soignante aurait du aviser immédiatement la sage-femme de l’incident. Ces deux fautes professionnelles ont fait l’objet d’une procédure disciplinaire et de nouvelles instructions : désormais, à l’hôpital de Blaye, les nouveau-nés portent deux bracelets, un au poignet, l’autre à la cheville.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Soly Anidjar
WEBMASTER
WEBMASTER
avatar

Nombre de messages : 40903
Age : 65
Date d'inscription : 13/07/2006

MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Dim 6 Avr 2008 - 18:41

La vie à Mazarra...

Deux petites filles de trois ans, échangées à la naissance à la suite d’une confusion à la maternité sicilienne de Mazarra del Vallo, ont été restituées à leurs familles biologiques le 1er janvier 2001, en attendant l’issue légale de l’affaire.

Ce jour-là , l’équipe médicale de permanence est réduite et la naissance de Chiara, à 11 heures, et de Daniela à 11h15, provoque un surcroît de travail : on ne les place pas dans le bon berceau.

Deux ans et dix mois s’écoulent avant que la mère génétique de Daniela soit prise d’un doute : à la maternelle où sa « fille » est scolarisée, elle aperçoit une autre fillette qui lui ressemble trait pour trait. Elle se souvient alors d’une dispute entre deux puéricultrices le soir de son accouchement. L’une soupçonnait l’autre d’avoir échangé les nouveau-nés.

Ce sont des analyses effectuées sur les deux fillettes qui ont permis de déterminer que leur groupe sanguin était incompatible avec celui de chacune des mères qui les avaient élevées.

Les deux couples, dont l’un a déjà deux enfants, sont issus du même milieu social et vivent dans le même quartier. Ils se fréquentent désormais le plus possible afin d’éviter une rupture trop brutale à deux enfants qui ne sont pas encore en âge de comprendre ce qui leur est arrivé.


Revenir en haut Aller en bas
http://solyanidjar.superforum.fr
Joelle
Invité



MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   Mar 19 Aoû 2008 - 7:12



JERUSALEM - Une prématurée déclarée mort-née a été retrouvée vivante à la morgue après avoir passé six heures dans la chambre froide, selon le directeur d'un hôpital du nord d'Israël
La mère avait été amenée à l'hôpital lundi pour une hémorrhagie et de fortes douleurs, et les médecins ont déclaré que le bébé, né à la 23e semaine de gestation, était mort, a expliqué le Dr Massad Barhoum à la Radio de l'armée israélienne.
La famille a pris ses dispositions pour les funérailles mais quand elle est allée récupérer le corps, le bébé respirait et son coeur battait faiblement. La fillette qui pèse environ 600 grammes a été placée en unité de soins intensifs mais selon le Dr Barhoum ses chances de survivre sont "très, très minces". AP



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INCROYABLE MAIS VRAI   

Revenir en haut Aller en bas
 
INCROYABLE MAIS VRAI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 Sujets similaires
-
» HISTOIRES ETRANGES ET INSOLITES mais .....VRAIES !
» Jacques Martin
» Bon Samedi
» Insolite mais vrai!!
» je suis jeune il est vrai, mais aux âmes bien nées...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HISTOIRE DES JUIFS DU MAROC PAR SOLY ANIDJAR :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE :: CONSEILS POUR UNE VIE MEILLEURE-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com | Air du temps et Société | Peuples et communautés